Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le florilège d’été de Christine Lagarde

Le florilège d’été de Christine Lagarde

Si certains ministres se font discrets, au point qu’on se demande s’ils ne sont pas déjà en pré vacances, il en existe une ministre qui se répand quotidiennement dans les médias : Christine Lagarde.

Depuis qu’elle est en place à Bercy, les français ont pu "apprécier" ses déclarations, qui tiennent parfois de la provocation ou des contes pour enfants en bas âge :

Permière période : 2007 - 2008

août 2007, conférence de presse
« L’économie française repose sur des fondamentaux qui sont solides [...] Je ne conçois pas aujourd’hui de contamination à l’économie mondiale »
17 août 2007, dans « Le Parisien »
« Ce n’est pas un krach [...] Nous assistons aujourd’hui à un ajustement [...] une correction financière, certes brutale mais prévisible »
5 novembre 2007 sur « Europe 1 »
« La crise de l’immobilier et la crise financière ne semblent pas avoir d’effet sur l’économie réelle américaine. Il n’y a pas de raisons de penser qu’on aura un effet sur l’économie réelle française »
18 décembre 2007, sur « France-Inter »
« Nous aurons certainement des effets collatéraux, à mon sens mesurés. [Il est] largement excessif de conclure que nous sommes à la veille d’une grande crise économique »
22 janvier 2008, sur « Europe 1 »
« [Un krach ?] Il faut éviter les mots spectres, les mots angoisse comme ça [...] Je crois qu’on a observé une correction brutale sur les marchés asiatiques, européens dans la foulée »
10 février 2008, au G7 au Japon
« Nous ne prévoyons pas de récession dans le cas de l’Europe »
11 février 2008, dans « Le Figaro »
« Si les États-Unis devaient éviter la récession, leur croissance sera toutefois très faible. L’Europe sera elle aussi touchée ».
26 mars 2008, conférence de presse
« L’environnement international est difficile […] La volatilité actuelle des taux de change et le niveau du dollar sont un risque pour notre croissance »
1er juillet 2008, dans « Le Figaro »
A l’orée de la présidence française de l’UE, Lagarde veut rester comme le ministre français ayant permis à l’Europe « d’éviter la crise financière d’après »
15 septembre 2008, sur « Europe 1 »
« L’ensemble des autorités bancaires, le Trésor, les banques centrales se sont concertées pendant plusieurs jours, les mécanismes sont en place, il n’y a pas panique à bord »
16 septembre 2008, conférence de presse
« [La crise aura] des effets sur l’emploi et sur le chômage [pour l’heure] ni avérés ni chiffrables »
20 septembre 2008, conférence de presse
« Le gros risque systémique qui était craint par les places financières et qui les a amenées à beaucoup baisser au cours des derniers jours est derrière nous »
21 septembre 2008 sur « Europe 1 »
« Je ne suis pas euphorique, pas plus que je n’étais catastrophiste […] La crise est loin d’être finie » - Source Scandale Blog

Au plus fort de la crise pétrolière et des prix ahurissants du baril de pétrole, confrontée aux récriminations des français sur le pouvoir d’achat promis par le candidat, devenu Président de la République, elle nous sortait quelques morceaux choisis :
 
Face à la hausse du prix des carburants, Christine Lagarde en appelle « à l’intelligence des Français ». Il faut changer « de mode de comportements ».
« Les Français doivent adopter des modes de consommation différents pour préserver leur pouvoir d’achat et pour préparer l’avenir », a-t-elle déclaré. « Utilisons les bicyclettes, les transports en commun et le covoiturage », conseille-t-elle. - Source France Soir

Interrogée le lendemain sur Europe 1 sur la manière dont elle était arrivée dans le studio, elle répondit (honnêtement) «  en voiture  ». Réplique cinglante du journaliste : « Vous ne faites donc pas ce que vous conseillez aux Français »

Ces "conseils" avaient, d’ailleurs inspiré à un blogueur facétieux le texte suivant :

Les trucs et astuces de Christine Lagarde

1°) Au lieu de se déplacer en voiture, préférez l’utilisation du vélo. Si vous avez des objets encombrants ou des enfants en bas age à transporter, il se fait de très confortables sacoches à placer sur votre porte-bagages ou des petites remorques pour cycles tout à fait pratique à manœuvrer ;

2°) Pour payer moins de loyer, pensez à vous installer dans des départements où la tension immobilière est moindre tels que la creuse ou la nièvre. Vous pourrez alors profiter d’un cadre de vie agréable à des prix très inférieurs à ceux pratiqués en région parisienne tout en restant à quelques heures de la capitale en transports en commun ;

3°) Pour le chauffage de votre logement, si vous avez une cheminée, vous pouvez y brûler les nombreux prospectus qui inondent votre boîte aux lettres. Si vous n’avez pas de cheminée et qu’il est trop difficile d’improviser un foyer dans votre logement, vous pouvez encore utiliser ces mêmes prospectus en les glissant dans vos vêtements, ils vous tiendront chaud à moindre coût ;

4°) L’éclairage est également un poste important et néanmoins superflu. Il existe en effet de nombreuses taches qui peuvent être réalisées sans l’usage de la vue. Il y a d’ailleurs en France de nombreuses personnes aveugles qui vivent parfaitement bien. En évitant d’allumer la lumière à la nuit tombée, vous pourrez ainsi développer vos autres sens en faisant la vaisselle à l’odorat et au toucher ou en surveillant vos enfants à l’oreille et rapidement vos yeux s’habituant à l’obscurité, vous maudirez ces jours anciens ou vous brûliez votre salaire dans ces inutiles lampes incandescentes ;

5°) Pour l’alimentation, de simples conseils permettent de réduire considérablement la facture. Remplacez le foie gras par du pâté de foie, le caviar par des œufs de lompe… et cessez de vouloir impressionner tout le monde, il existe de très bons bordeaux dans les cuvées des années 80 ;

6°) Pour les vacances, n’oubliez pas qu’on est jamais mieux que chez soi, si toutefois vous êtes contraints de partir pour un mariage ou pour voir une tante malade et que vous n’avez pas trouvé de prétexte convaincant, préférez le camping municipal à l’hôtel ou aux chambres d’hôte ;

7°) Pour le mobilier, préférez les meubles en cartons, tout aussi pratique et solide que le chêne, ils sont plus faciles à brûler si vous avez froid un jour de grève de la poste ;

8°) Les appareils de haute technologie consomment énormément, mais franchement avez vous réellement besoin d’un écran plat, d’un lecteur dvd ou d’un ordinateur avec processeur dual-core alors qu’il est si agréable de passer sa soirée à regarder TF1 sur une télé noir et blanc à faible consommation ?

9°) Le prix de l’eau augmente régulièrement, vous pouvez facilement limiter votre consommation en conservant l’eau du bain pendant plusieurs jours ou en récupérant l’eau de pluie ;

10°) Depuis que vous n’utilisez plus ni l’électricité ni l’eau courante, vous vous ennuyez tellement à la maison où vous êtes cloîtrés toute l’année car vous ne partez plus jamais en vacances que les seules distractions qui vous restent sont laver le linge et la vaisselle. Vous pouvez donc revendre vos appareils ménagers, et encore une économie…"

En respectant ces 10 conseils, les ménages français pourront ainsi facilement augmenter leur pouvoir d’achat sans diminuer les recettes fiscales du gouvernement ...

Insatiable, Christine Lagarde reprend ces derniers jours ses litanies. Beaucoup de français étant en vacances ou quelque peu démobilisés, il nous a semblé important de leur faire un résumé des dernières "perles" de notre ministre


- Le paiement par les banques de primes garanties à leurs cadres et traders

... / ... "Je crois que c’est une honte absolue que des primes garanties de plusieurs années puissent encore être versées ou que certains soient tentés de remettre en place les vieilles pratiques de compensation avec une relation insuffisante entre la compensation et une performance durable et une bonne gestion du risque", souligne Mme Lagarde.

.. / .. "Nous disposons des règles. Il ne s’agit pas ici de réinventer la roue ou de tergiverser pour les appliquer. Il s’agit d’appliquer un ensemble de règles aujourd’hui acceptées par le Financial Stability Board. La plus grande priorité doit être donnée à leur application", souligne Mme Lagarde avant d’admettre qu’il a été "difficile" d’imposer cela aux banques françaises dans la mesure où ces règles pourraient les désavantager en termes de recrutement. "Il n’est pas juste que certains jouent dans les règles et que d’autres -en particulier quand ils sont largement subventionnés- les ignorent purement et simplement". - Source AP/ Yahoo

Il est donc urgent, à la manière de Laurence Parisot, de se déclarer profondément choquée et de faire appel à la responsabilité des banques et banquiers !!!!


- Retournement" de la conjoncture économique

"On est en train de voir se stabiliser le déclin. On a un certain nombre d’indicateurs, notamment en production industrielle, où clairement le mouvement de déstockage a probablement atteint son terme", a déclaré la ministre devant la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale. "En termes d’indices dans la plupart des secteurs industriels et de services (...) on sent un phénomène de retournement", a-t-elle ajouté. "On est à un point d’inflexion tout à fait caractéristique", a poursuivi Mme Lagarde, sans parler cependant de "retournement total".- Source AP/Yahoo

Comme l’écrit Jean DA LUZ , "Il y a de cela quelques années, Raymond Barre, bombardé "meilleur économiste de France" et premier ministre accessoirement, avait un leitomtiv et une vision : la France en crise (déjà) allait sortir incessamment sous peu du tunnel. C’est bien connu : dans les tunnels ce sont toujours les lampistes qui trinquent en premier..."

Donc : "On sent un phénomène ... " que les français, probablement trop sots en termes macro économiques sont incapables de percevoir ...


- Baisse de la TVA à 5,5% dans la restauration

.../ ... Selon une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), seul un restaurant sur deux a baissé ses prix depuis. "On est à trois semaines de la date d’entrée en vigueur (...) il faut laisser un petit peu de temps au temps", a déclaré Christine Lagarde sur France 2. "Ce que j’ai demandé à la DGCCRF, c’est d’intensifier les contrôles, de vérifier ce qui se passe sur le terrain."

"On utilisera tous les moyens possibles pour armer le consommateur parce que c’est lui qui va être le vrai arbitre de tout ça. Le consommateur n’est pas idiot, il va aller vers celui qui baisse ses prix", a-t-elle ajouté. Si les restaurateurs "se refusent totalement à baisser les prix, on trouvera les moyens", a-t-elle prévenu. En contrepartie du passage de la TVA à 5,5%, la profession s’était engagée à baisser les prix de 11,8% sur au moins sept produits. Elle a aussi promis l’embauche de 40.000 personnes en deux ans et des augmentations de salaires. La mesure va coûter 2,4 milliards d’euros à l’Etat. - Source AP/Yahoo

Son collègue et porteur du texte, Hervé Novelli déclare : "Le secrétaire d’Etat au Commerce et au Tourisme Hervé Novelli a estimé lundi à Marseille qu’il serait "heureux si deux tiers des restaurants français jouaient le jeu de la baisse des prix", précisant qu’un restaurant sur deux" appliquait d’ores et déjà la baisse" mais " s’en remet aux consommateurs qui "devront faire le bon choix pour sanctionner les réfractaires à une baisse des prix".

En gros le marché s’auto régulera ! Vous n’avez pas l’impression d’avoir déjà entendu ça ?

On a vu avec quelle virulence Madame Lagarde a refusé de légiférer sur le salaire des patrons, s’en remettant au "code de bonne pratiques" MEDEF AFEP, alors que selon le site COMfinances, dans ce domaine : " l’autorégulation ne fonctionne pas !" Le rapport sur l’application du code donne conduite MEDEF/AFEP, publié ce jeudi 9 juillet par l’Autorité des marchés financiers (AMF), démontre que l’autorégulation ne fonctionne pas et que seule la loi peut fixer les contraintes efficaces.

En effet, l’AMF dresse un bilan qualitatif très mitigé sur l’application concréte du code de bonne conduite par les sociétés cotées. Les critères de performance qui déterminent la distribution de rémunérations variables (stock-options et actions gratuites) ou de rémunérations différées (indemnités de départ, retraites complémentaires) apparaissent notoirement flous et peu exigeants, à defaut de la prise en compte de la viabilité sur le long terme de la gestion des sociétés pour les déterminer.

Le rapport relève que pour 58 des 60 patrons de grandes sociétés ayant fait l’objet d’un examen de l’AMF, la part de rémunération variable constitue toujours l’essentiel des revenus, sans rapport véritablement clair avec la performance. Sur ce point, l’AMF précise que « la majorité des sociétés n’indique pas que les critères qualitatifs appliqués sont préétablis et définis de manière précise ».

D’autre part, on constate que seules 20 sociétés sur les 60 du CAC40 et du SBF120 de l’échantillon d’étude du rapport ont appliqué à ce jour la première recommandation du code MEDEF/AFEP interdisant leurs dirigeants de cumuler un contrat de travail avec le statut de mandataire social. suite de l’article

Il en sera, probablement de même, pour la TVA à 5,5% en sachant que sur le moyen et le long terme, les baisses disparaîtront pour laisser place au mieux à un rattrapage au pire à une augmentation des prix !


- Emploi et chômage

Dans un communiqué, Christine Lagarde estime que la statistique confirme la bonne résistance de la consommation française et conforte la décision du gouvernement d’axer son programme de relance sur l’investissement et non les ménages. "Ce choix n’exclut pas certaines mesures de justice pour les ménages," souligne-t-elle toutefois en notant que "sur les 45 milliards d’euros de mesures de relance actives pour 2009-2010, environ 14 milliards bénéficient directement aux ménages."

Mais la stabilisation de la situation économique n’empêchera pas une poursuite de la hausse du chômage, reconnaît la ministre. "La dégradation de l’emploi devrait se poursuivre pendant plusieurs trimestres car même une reprise graduelle de l’activité ne se traduira pas par un repli immédiat du chômage," avertit-elle. - Source Le Point

Qu’en disent les économistes ?

... / ... "Le chômage va réduire fortement la demande", estime Marie Diron, économiste d’Oxford Economics. "Les salariés licenciés vont voir leurs revenus dégringoler et nous observerons probablement une hausse de l’épargne de la part de ceux qui ont toujours leur emploi mais qui s’inquiètent pour leur avenir", ajoute-t-elle. L’enquête Reuters de juillet montre que les économistes prévoient un taux de chômage de 9,5% en 2009 et 10,8% en 2010. En avril, leurs prévisions étaient respectivement de 9,1 et 9,9%.

La France a vu les plans sociaux se multiplier depuis le début de la crise financière et économique à l’automne dernier. Au premier trimestre, le chômage a atteint son niveau le plus élevé depuis le troisième trimestre 2006, à 8,7% pour la France métropolitaine, 9,1% si on inclut les départements d’Outre-mer.

"Comme il n’y pas de signaux indiquant qu’on va vers une stabilisation, le marché du travail pourrait se détériorer rapidement", dit François Davy, qui dirige la filiale française de l’agence d’intérim Adecco.

Adecco, qui, justement, pourrait bien être un des gagnants de l’appel d’offre lancé par Pôle emploi pour un budget de de 100 millions d’euros cette année et de 200 millions les années suivantes ...

Et pourtant, en termes de relance active, ce sont surtout les cabinets qui vont se réjouir :

... / ... C’est une manne très disputée. Déjà bien implantés auprès des grandes entreprises, qu’ils aident dans la gestion de leurs plans sociaux depuis longtemps, les grands cabinets privés de reclassement, comme Altédia, BPI ou Sodie, sont naturellement sur le pied de guerre, depuis 2005 et l’ouverture timide du marché, pour conquérir les missions d’accompagnement des chômeurs inscrits à Pôle emploi. Ils ne sont pas les seuls ... / ...

Prévoyant l’essor du marché, certains organismes avaient commencé à monter dès 2006 des services ou filiales entièrement dédiées à cette activité. C’est le cas par exemple d’Adecco ou de Randstat, qui ont pu affiner leurs approches en accompagnant ces dernières années des bénéficiaires du RMI pour le compte des conseils régionaux ... / ...

Lobbying marqué

La concurrence bat désormais son plein et le lobbying est très marqué pour obtenir les faveurs de Pôle emploi, témoignent plusieurs membres du conseil d’administration du service public de l’emploi. Le marché est en effet juteux : lors des premières expérimentations, les opérateurs privés touchaient environ 3.500 euros par chômeur reclassé. ... / ... - Source Les Echos

Et pourtant, l’économiste d’Oxford Economics prévient : "... / ... Si la récession dure plus longtemps que prévu, les entreprises devront également se séparer de salariés permanents ce qui aura des répercussions sur les salaires et donc sur la croissance en 2010 et 2011"

On est effectivement : "en train de voir se stabiliser le déclin" !!!!

Madame Lagarde ayant des talents vocaux, comme elle nous l’avait montré, en se prenant pour Marilyn Monroe, à la cérémonie anniversaire de Nicolas Sarkozy (voir ci-dessous)
 
 
Dans la mesure où, nous avons tous les ans le tube de l’été destiné à nous faire danser sur nos lieux de vacances, nous proposons à Christine Lagarde de remettre au "goût de l’été" 2009 la chanson écrite par Ray Ventura : "Tout va très bien madame la marquise" et pourquoi pas une vidéo comme celle ci-dessous
 
 
Prochaine étape : Les tarifs d’EDF : " quelle que soit la stratégie de développement d’EDF, et notamment sa stratégie internationale", a-t-elle expliqué devant l’Assemblée nationale, en précisant qu’aucune décision sur les tarifs n’avait été prise par le gouvernement. Plus brutal, le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino, avait déclaré lundi qu’il serait « anormal » que les Français payent « des erreurs d’investissement » d’EDF à l’étranger.

Puis : La ministre de l’Economie a cependant laissé entendre que les tarifs de l’électricité en France "de 15 à 30% moins élevés" que dans les autres pays de l’Union européenne, allaient augmenter. - Source Nouvel Obs

On ne s’en lasse pas. Insatiable on vous dit ....

Crédit photo
Pure people

Documents joints à cet article

Le florilège d'été de Christine Lagarde

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 23 juillet 2009 09:56

    VRAIMENT c’est un article nul !

    Y a une course des adorateurs du TSS ce matin ????

    Rien dire à plus

    http://www.tvargentine.com/altagracia.html


    • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 23 juillet 2009 11:17

      Bonjour Lerma

      Merci de ce commentaire édifiant !

      Au revoir Lerma


    • RilaX RilaX 23 juillet 2009 15:37

      Non mais faut le comprendre le pauvre Lerma, vous lui montrez clairement que ses idoles (à droite donc) sont aussi mauvais que ceux qu’il exècre (à gauche forcement).

      Il est donc obligé de se réfugier dans un déni de réalité. Il y est bien confortablement installé.


    • Yohan Yohan 23 juillet 2009 10:28

      Bon article
      Cette ministre est surévaluée. Sarko est tombé dans le panneau de son profi d’avocate d’affaires à l’international baragouinant l’anglo américain. Elle passe son temps à faire des prévisions, fausses la plupart du temps, mais on attend toujours qu’elle agisse efficacement dans son domaine ministériel. Et là ? rien ?.....


      • Yohan Yohan 23 juillet 2009 10:33

        J’avais abordé ce sujet y a quelques mois, l’article est encore d’actualité


        • Yohan Yohan 23 juillet 2009 19:43

          ci-joint un extrait de Gaston Lagarde

          « Une marche après l’autre, une loi après l’autre, on est en train de bâtir la réalisation de deux objectifs : le plein emploi, c’est-à-dire 5 % de chômage et de la croissance en plus »

          « L’objectif de désendettement du pays est tout aussi capital. Il faut donc établir des priorités, et ces priorités visent les citoyens les plus exposés »

          « On estime à plus de 500 000 le nombre d’emplois non pourvus, c’est-à-dire de postes retirés par les entreprises faute de candidats »

          « Jusqu’à présent, nos prévisions faisaient état de 90.000* destructions d’emplois environ dans le secteur marchand l’année prochaine (2009).... »

          « On n’est pas en présence d’une restriction de l’offre de crédit, d’un durcissement des conditions de crédit, mais bien d’une diminution considérable de la demande (...) due à la baisse de la croissance, de la production industrielle, à la situation économique qui s’est détériorée »

          « L’industrie financière est une industrie de haute technologie qui représente près d’un million d’emplois et contribue à hauteur de 4 à 5 % à la richesse nationale (...) Nous nous donnons ainsi les moyens, dans les années qui viennent, de faire concurrence à la City »

          « La fusion de l’ANPE et des Assedic rendra plus simple et plus efficace le marché de l’emploi ».


        • Alpo47 Alpo47 23 juillet 2009 11:52

          Un bien beau recueil des fumeuses déclarations de notre ministre, hélas, des finances.
          L’auteur a cependant oublié ce qui me semble la plus belle « perle » de notre ministre, à propos de la récession qui s’installait, et histoire d’éviter ce mot qui fâche, elle a choisi les termes « PROGRESSION NEGATIVE ».
          Je ne m’en lasse pas ...


          • tvargentine.com lerma 23 juillet 2009 12:54

            Nous avons la meilleure ministre des finances que la France n’a eu depuis très longtemps

            Ca connaissant des USA et de l’état réel de son économie permet aujourd’hui à la France d’être protégé au mieux par rapport à d’autres pays concernant cette crise financière mondiale

            http://www.tvargentine.com/altagracia.html


            • tracassin 23 juillet 2009 13:37

              Bonjour
              Je vois que vous etes en plein TSS primaire. Le meilleur ministre des finances que nous ayons eu depuis longtemps ne peut etre bien sur que N Sarkozy bien sur.
              N’est pas de droite et objectif qui veux en fait vous etes sans doute un crypto gauchiste à tendance comuniste venus parmis nous désacraliser notre saint homme. Honte à vous


            • Yohan Yohan 23 juillet 2009 19:39

              @ Lerma
              Si c’est la meilleure, alors la France était déjà tombé bien bas. La suite de votre commentaire n’a pas de sens


            • kesako 23 juillet 2009 13:28

              Très bon article...où effectivement il manque quelque perles (mais bon elle en fait tellement q’un livre voir plusieurs tome seraient nécessaire).
              Comme tout politique elle est atteint de schizophrénie et d’amnésie sélective.
              Ce type d’article devrait être réalisé plus souvent pour montrer les incohérences, le contradictions etc... qui sont signe d’incompétence de la part de personne affichant fièrement leur conviction (ce qui montre qu’ils n’en ont pas et mets le doigts sur leur réel métier : acteur et lobbyiste).
              Pourquoi sommes nous parmi les derniers de l’UE concernant la notation des ministre de l’économie ? Est-ce réellement l’action de Lagarde qui nous protège de la crise ? ou plutôt le reste de protection sociale que cette ministre, si compétente au vu de certain, et ses amis tente d’éradiquer définitivement ? « lerma » nous aurait menti ?


              • Vilain petit canard Vilain petit canard 23 juillet 2009 14:09

                 smiley smiley smiley smiley smiley !!!


                • Patrice Naej Patrice Naej 23 juillet 2009 22:11

                  Toutes mes félicitations à l’auteur pour cette remarquable compilation.

                  Compilation qui, à mon humble avis, illustre le rôle actuel d’un ministre en 2009 : cacher d’un écran de fumée l’impuissance de l’État.

                  Coûte que coûte, vaille que vaille, et sans peur du ridicule.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès