Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le FN en embuscade

Le FN en embuscade

"Déclencher la révolution en Russie fût aussi facile que de ramasser un plume" disait Lénine. L'accélération de la dégradation des démocraties européennes notamment du sud mais aussi, ici en France, est une vraie source d'inquiétude. Elle devrait, telle la pointe acérée d'une baïonnette, pousser le pouvoir politique à moins d'hésitations et plus de courage dans les réformes.

La sclérose du pays atteint un tel niveau que la crise systémique est proche. Perte d'autorité, absence d'éthique, corporatisme, affairisme et chômage de masse, toutes les conditions sont aujourd'hui réunies pour le grand saut dans l'inconnu. Or, quand la gauche échoue en menant une politique qui semble proche de la droite, quand le centre est inexistant, c'est un boulevard qui se dessine pour un Front National tapi dans l'ombre.

Après s'être essayé à la droite puis à la gauche, ventre affamé n'ayant point d'oreilles, c'est vers l'extrême droite que pourraient se retourner, en dernier recours, les français.

Il faut regarder la vérité en face. Crise économique, insécurité, perte de confiance dans les partis politiques classiques et dans la construction européenne … Toutes les conditions sont réunies pour que le FN devienne le pivot de la vie politique française.

Un Front national relooké, féminisé, propre sur lui et faussement républicain. Sous le maquillage le côté sulfureux demeure et la république, la Gueuze qu’il faut abattre.

Avis à ceux qui à l’UMP sont tentés par une alliance : quand on veut dîner avec le diable, mieux vaut avoir une longue cuillère.

Simple hirondelle ou vrai printemps, les législatives partielles de l’Oise qui opposeront au second tour un candidat du FN à un UMP qui n'en est pas très éloigné, est riche d’enseignements. D’autant que la candidate socialiste a été éliminée au premier tour en réunissant sur son nom moins de 12,5% des inscrits.

Le taux record de 67% d'abstention ne semble pas avoir troublé outre-mesure l'état-major du parti socialiste dont le Premier secrétaire est parti en Afrique faire la leçon à ses camarades de l'internationale socialiste.

Pourtant, pour qui sait lire les augures, l'effondrement de la côte de popularité du pouvoir socialistes, les élections partielles et l'affaire Cahuzac qui ne fait que débuter, sont les signes avant-coureurs d'un séisme politique imminent dans un contexte où l'Europe n'est plus perçue comme un bouclier ou un socle démocratique mais, comme une menace pour nos modes de vie et nos biens. Sur la carte de l’Union Européenne, la Hongrie en pleine dérive autocratique constitue un point de moisissure sur un fruit mal portant qui n'est pas sans rappeler la gangrène fasciste des années 30.

Nous devons ici en France y prendre garde. Loin de se bunkeriser, la meilleure défense étant l’attaque, le pouvoir socialiste serait bien avisé de passer à l’offensive. Et puisque les caisses sont vides, c’est sur le champ de la démocratie qui ne coûte rien qu’il devrait agir.

Précisément sur trois axes simultanément. Tout d’abord en engageant le combat pour une démocratisation des institutions européennes via un renforcement du rôle du parlement, condition sine qua non pour prétendre réorienter la construction européenne. La réforme de la Vème république ensuite à travers l’introduction d’une dose de proportionnelle, la recherche d’un meilleur équilibre entre les pouvoirs législatifs et exécutifs et la fin d’un quinquennat mortifère par le tempo qu’il impose. Une nouvelle étape de la décentralisation enfin qui ne soit pas la cacophonie organisée telle que la prévoit l’Acte 3 mais, une vraie réflexion sur une organisation administrative de notre pays adaptée au 21ème siècle, régulée par de vrais contrepouvoirs et dans laquelle le citoyen aurait toute sa place.

Il serait temps de réaliser que les démocraties, comme tout mode d’organisation, ne sont pas éternelles et que, comme les vélos, quand elles n’avancent plus, elles tombent.

Crédit photo : Marie-Lan Nguyen


Moyenne des avis sur cet article :  2.75/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • Dupont Georges Dupont Georges 21 mars 2013 10:03

    Bah, le front national n’existe que pour servir d’épouvantail. Les médias aux ordres jouent avec (comme avec l’’extrême gauche en 2007) afin de s’assurer que le pouvoir reste aux mains des compères UMP (RPR, UDF) et PS afin d’empêcher qu’une alternative crédible se mette en place.


    Nul doute que si le FN risquait de monter trop haut, les médias cesseraient d’en parler afin de le ramenner à des proportions raisonnables. AU pire, au besoin une coallition d’intérêt national des partis « républicains » s’organiserai afin de garder le pouvoir dans les mains des partis politiques vendus à l’oligarchie. De plus, il est fort probable que les LePen soient parti prenante dans ce grand cinéma et que notre Marine se saborderai d’elle même (en allant valser à Vienne par exemple) afin de ne pas obtenir le pouvoir. Le rôle d’épouvantail est bien plus rentable...

    • gruni gruni 21 mars 2013 10:10

      Je suis d’accord avec l’ensemble de vos propositions Henry Moreigne, passer à l’acte est une autre paire de manches. Mais après tout pour reconstruire ne faut-il pas d’abord tout détruire. Je ne prêche pas la révolution, mais ne dit-on pas qu’à quelque chose malheur est bon


      • frugeky 21 mars 2013 10:23

        D’accord dans l’ensemble sauf qu’en vous dites « après avoir essayer la droite et la gauche ». Il n’y a pas eu d’essai de gauche. Quand un parti se présentant de gauche applique une politique néolibérale alors il est de droite.


        • Pingouin094 Pingouin094 21 mars 2013 13:31

          Tout à fait d’accord.

          Le PS n’est plus un parti de gauche,. Quand chacun en aura conscience, on pourra enfin commencer à avoir le débat de comment la vraie gauche peut espérer sortir le pays de la crise.
           
          Capitalisme Keynesien ou rupture complète avec le système capitaliste, c’est un vrai débat à avoir à gauche. Mais un débat qui n’existe actuellement pas, puisque le PS applique une politique de droite et débat de savoir jusqu’où il faut aller dans les politiques de droite ...


        • non667 21 mars 2013 10:42

          dehors les pourris ! lepen vite !


          • Robert GIL ROBERT GIL 21 mars 2013 10:45

            Le FN fait croire à la protection de la classe ouvrière, alors qu’il n’est jamais la pour nous défendre, ni dans les médias, ni dans la rue.
            Le FN sait faire vibrer la fibre nationale pour endormir les électeurs et détourner leur attention. Il faut faire attention aux solutions simplistes, ce que Marine nous propose, c’est d’arrêter nos montres pour gagner du temps !

            voir : QUE NOUS DIT LE FN ?


            • francesca2 francesca2 21 mars 2013 10:49

              Un Front national relooké, féminisé, propre sur lui et faussement républicain.


              Euh, « faussement républicain » ? Vous pouvez expliquer, s’il vous plaît ? 


              • bnosec bnosec 21 mars 2013 12:40

                Pas besoin d’expliquer, tous les merdias le disent.
                Faites comme l’auteur : ne réfléchissez pas et répétez betement, bêêêêêêh !!!


              • Feilusha Feilusha 21 mars 2013 17:17

                L’extrême droite a toujours vomi la République. Le fn n’y fait pas exception. Il a tout simplement détourné le vocabulaire pour essayer de se rendre plus présentable. Je ne connais qu’une seule République, pas une ancienne et pas une nouvelle. Tout le discours du fn reprend les vieilles recettes anti-parlementariste de la vieille extrême droite des ligues prétendument « patriotiques » d’avant-guerre.

                Quant à l’Europe, le fn surfe sur une méconnaissance volontaire de la réalité politique, les médias ayant une lourde part de responsabilité. Dire « l’Europe » n’a aucun sens, autre que celui de la géographie. Ce qui est la vérité, c’est que la droite ultra-libérale est majoritaire dans les différents pays d’Europe que nous avons logiquement une Commission européenne menant une politique ultra-libérale. Mais c’est tellement plus simpliste et démagogique de crier « A bas l’Europe », et « A bas l’Euro », au nom d’un enfermement nationaliste.
                Or, toute personne capable d’un peu de réflexion devrait savoir que « la France seule », dans un isolement qui n’aurait rien de splendide, est une pure aberration qui ne pourrait conduire qu’à une ruine encore pire que celle que sarko et l’ump ont ménagé à notre pays. Où sont nos sources énergétiques ? Où sont nos sources de matières premières ? Nous allons les chercher chez ces étrangers que le fn refuse d’admettre et de voir, comme si la Terre se limitait à nos frontières.

                Ultra-libéral hier encore, le fn a construit avec la fille le pen, aliot, philipot et consorts un soi-disant programme, construit de bric et de broc , mélangeant les vieux thèmes nationalistes classiques de l’extrême droite à des thèmes directement copiés des pires errements ouvriéristes des petits penseurs de l’extrême-gauche. Zigzaguant entre les remugles du catholicisme du style « Occident » ou « Identitaire » et un discours faussement laïc destiné à couvrir, sous prétexte d’anti-islamisme, la haine viscérale des « métèques » (maintenant, ce sont les « arabes » - ce qui est ethniquement totalement faux en plus - , avant c’était les juifs - il était risible de voir les efforts de la fille essayant de flirter avec les extrémistes israéliens en se rappelant les propos antisémites de papa) le fn a construit le plus invraisemblable méli-mélo.

                Alors, oui, le fn est un parti qui n’est ni républicain, ni démocrate, ni patriote. sa « nation » n’est en rien la Nation Républicaine. La preuve en est que le fn refuse de toutes ses forces ce qui fait le fondement de la République française : la Déclaration des Droits de l’Homme et des Citoyens« , fondement de la Constitution et référence ultime du Conseil Constitutionnel.

                La réalité que son discours tente de cacher n’est autre que celui du vieux pamphlétaire anti-républicain (catholique royaliste), Louis Veuillot, qui, lui, au moins, avait le front de le dire : »Je vous demande la liberté au nom de vos principes pour pouvoir vous la refuser au nom des miens."


              • escoe 21 mars 2013 19:40

                * Port russe situé à l’extrême Est de la Sibérie, sur la mer du Japon.


                Merci de cette indispensable précision smiley

              • xantrius 21 mars 2013 23:07

                @schweizer (-käse)

                « Von der Maas bis an die Memel, von der Etsch bis an den Belt, Deutschland Deutschland über alles, über alles in der Welt »

                de la Meuse jusqu’au Niémen, de l’Adige jusqu’au Détroit, L’Allemagne, l’Allemagne avant tout, par-dessus tout au monde

                Hymne national allemand, premier couplet, officiellement interdit par la loi allemande depuis 1945

                C’est çà ?!? !!!


              • Tall 21 mars 2013 12:00

                Ce sera Le Pen ou Mélenchon ou alors un « Beppo » made in France.

                Les partis traditionnels n’ont plus aucune chance car la crise est loin d’avoir atteint son paroxysme.

                Demain sera pire qu’aujourd’hui, et après-demain, encore plus.... pourquoi ?

                Parce qu’ils aggravent mécaniquement la récession qui part en spirale, en s’entêtant dogmatiquement à réduire la dette publique et l’inflation.

                Faut pas ...

                La dette publique n’a guère d’importance quand l’économie réelle tourne, et c’est ce qu’attendent les marchés qui guettent les chiffres du chômage et du PIB.

                • Vipère Vipère 21 mars 2013 13:38

                  Tall

                  D’accord avec vous ! les partis traditionnels ont largement mécontenté les français qui les ont essayés sans que cela change leur vie en mieux. 

                  Réélire encore la Droite ou la Gauche est mortifère. Au vu de la côte de popularité de la présidence actuelle, tout est dit, cela se passe de commentaire !

                  Que reste-t-il Mélenchon ? il est inféodé à l’étiquette socialiste, et nul n’ignore que le flacon ne fait pas le breuvage !

                  Quel parti n’ont pas essayé les français ? le FN !!! Ce parti a un grand boulevard devant lui....


                • Tall 21 mars 2013 14:00

                  Salut Vipère

                  Non, non, Mélenchon n’est pas du tout inféodé au PS.
                  Il l’a quitté il y a bien longtemps déjà, à une époque, où en restant sur sa ligne de vraie gauche, il avait toutes les chances de devenir un puceron politique à 1% genre Laguiller, Poutou, etc ..
                  Mais il est resté sur sa ligne, et les excès de la finance anglo-saxonne lui donnent aujourd’hui raison à 100%.

                  Mais évidemment, n’étant pas passé au 2e tour, il a dit de voter contre Sarko.
                  La grippe au lieu de la peste, quoi ...

                • alec de rode 21 mars 2013 12:07

                  Madame Le Pen a 2 gros défauts : elle est omnipertinente et elle est très photogènique


                  • LE CHAT LE CHAT 21 mars 2013 13:21

                    @sampiero

                    si tu préfère la chair fraiche , va tenter ton coup sur marion Maréchal Le Pen si tu crains pas le râteau .......... . smiley on en fairait bien son 4h ......


                  • Tall 21 mars 2013 12:18

                    Il faudrait cesser de parler de « socialisme » quand il s’agit de ce parti qui a eu comme 1er favori DSK avant de présenter l’actuel apparatchik mou qui a fait allégeance à Merckel.

                    A côté de cette moule, Pétain passe pour un résistant.

                    • zozoter 21 mars 2013 22:26

                      Il faudrait cesser de parler de « socialisme » quand il s’agit de ce parti ....



                      Si, pourquoi pas en fait ? Pour moi maintenant c’est le Parti Supranational Socialiste.

                    • Tall 22 mars 2013 01:46

                      Ah non ... la politique de l’UE est de droite. C’est la même que quand Sarkozy était là. Sarkozy qui s’entendait très bien avec Merckel.

                      Et Hollande n’a rien changé à tout ça, malgré le poids de la France dans l’UE. Hollande a peur des marchés aussi. Bref, ils se soumet aux forces du capital au lieu de défendre le peuple.

                      Ce n’est pas du socialisme.

                    • bdoume bdoume 21 mars 2013 13:26

                      Vive le RBM, vive Marine qui porte un vrai projet alternatif .


                      • Eddie Constantine Eddie Constantine 21 mars 2013 18:23

                        @ Sampiero

                        « Pour t’aider un peu , juste une petite piste : si tu parle de stopper l’immigration sujet facile et récurent de la dame, tu détaillera ce que tu fait des immigrés déjà là, si c’est :
                        réellement faisable et comment
                        -facilement 
                        -rapidement
                        -avec quel argent
                        -payé par qui. 
                        - quel bénéfice immédiat pour le pouvoir d’achat, pour les chômeurs, les délocalisations ;;... »

                        Stopper l’immigration, c’est juste une décision politique. C’est donc facile et rapide.
                        Combien ça coûte ? Rien, ça rapporte 
                        - 30 milliards selon Mme M. Triballat, chiffres 2008 (son livre « les Yeux Grand Fermés »)
                        - Idem pour Gourevitch
                        - 70/80 milliards pour Y.M. Laulan.
                        Ceux qui sont déjà là, restent tant qu’ils ont un travail, et ensuite ils sont expulsés.
                        Les chômeurs rentrent chez eux. Avec leur famille !


                      • Pingouin094 Pingouin094 21 mars 2013 13:26

                        Je partage l’analyse de la situation, mais en aucun cas les solutions proposés.

                        Le libéralisme et le social-libéralisme sont en échec. L’histoire ancienne de la vieille Europe a montré que les mouvements d’extrêmes-droites se sont souvent posés en recours dans de telles circonstances et une répétition est à craindre. Mais l’histoire récente de l’Amérique Latine a montré que la gauche anti-capitaliste peut également devenir le recours.

                        Les schémas qui ont mené Chavez au Venezuela, Morales en Bolivie ou Kirchner en Argentine au pouvoir sont les mêmes : échec du libéralisme, échec des socialistes ralliés aux libéralisme, vive contestation sociale et arrivée au pouvoir par les urnes d’un gouvernement de la gauche anticapitaliste ( ou d’une gauche social-démocrate très à gauche pour l’Argentine)

                        Dans ce cadre, le Front de Gauche peut et doit se poser en recours de la politique social-libéral du PS. Ses propositions de refondation du pacte républicain et de la démocratie par une assemblée constituante et une VIème république, à l’instar là encore de la gauche anticapitaliste sud-américaine était une très bonne première pierre. Le FdG doit continuer en ce sens et ne pas hésiter à se poser en alternative, en recours face au PS et à s’en désolidariser ... ce qu’il fait de plus en plus soit dit en passant.
                        Il n’y a pas à hésiter sur ce sujet. Le PS, désormais qualifié de « social-libéral » n’est plus un parti de gauche. C’est la principale leçon à tirer des premiers mois de présidence Hollande.


                        • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 21 mars 2013 18:07

                          Pingouin 94,

                          Comment voulez-vous que le FDG se désolidarise et s’oppose au PS, sa principale composante, le PCF est en train de négocier avec le PS pour des listes communes aux élections municipales ? Arrêtez de jouer aux révolutionnaires en peau de lapin.

                          Et puis arrêtez de nous bassiner avec Chavez. Le Venezuela est un pays indépendant et souverain, qui a sa propre monnaie, sa propre politique économique, qui signe des accords de coopération avec ses voisins, et qui peut dévaluer en cas de difficultés économiques, ce qu’il vient de faire en février. Et ce que l’euro ne nous permet pas de faire.

                          Ou vous comprenez l’importance d’être un pays indépendant et vous demandez la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’OTAN.

                          Ou vous continuez à protéger l’UE comme une fleur de serre et vous finirez aux oubliettes de l’histoire pour avoir collaboré avec la Mafia de Bruxelles.


                        • Eddie Constantine Eddie Constantine 21 mars 2013 18:10

                          Je connais assez bien le programme du FdG, pas totalement tellement vous faites des promesses ! Ça frole l’hystérie ! C’est un véritable catalogue à la Prévert, presque style La Redoute tant il faut embobiner le chaland. Il manque juste quelques jolies nénettes en petite culotte.

                          Mais je ne retiens surtout deux chose : 
                          - Vive l’immigration qui n’est pas un problème
                          - Vive l’UE que nous allons réformer nous tout seuls, avec nos petits bras, et vous allez voir ce que vous allez voir ! Merkel en rigole encore !

                        • Tall 21 mars 2013 18:38

                          Constantine

                          C’est faux, le FDG est radicalement anti-bankster alors que l’UE actuelle est leur complice.

                          Quant à l’immigration, même s’il y a de vrais problèmes à régler ( depuis des décennies déjà ) ce n’est pas ça qui menace la France de paupérisation, c’est la finance dérégulée à l’anglo-saxonne.

                          Et quand vous dites que ce programme serait « féerique », c’est que vous adhérez quand même à ses objectifs. Vous croyez seulement que c’est techniquement infaisable. Et ça, il faudra voir.

                        • Papat 21 mars 2013 14:16

                          La vraie alternative :
                          UPR www.u-p-r.fr


                          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 mars 2013 15:25

                            Regardez la , cette femme est déjà statufiable.

                            Cela ne fait pas d’elle déjà une sainte, mais elle a les épaules dotées de plumes sous lesquelles tous les laissés pour compte se verraient s’abriter. C’est l’effondrement des partis au pouvoir et des valeurs institutionnelles qui entrainent le vaisseau national à gîter. Le flux de ces perdus qui courent vers les extrêmes participe à déstabiliser l’embarcation commune, et c’elle elle qu’on accuse de générer la tempête, c’est un peu fort non ?


                            • lsga lsga 21 mars 2013 15:38

                              Le FN m’inquiète beaucoup moins que l’UPR.

                              Le FN est en train de crevé la gueule ouverte, l’ensemble des factions d’extrême droite qui le composent se dispersant. La fille à papa n’a pas su renouveler le miracle du rassemblement fasciste réussi par son papa.



                              • Eddie Constantine Eddie Constantine 21 mars 2013 17:44

                                « Le FN est en train de crevé la gueule ouverte, l’ensemble des factions d’extrême droite qui le composent se dispersant. La fille à papa n’a pas su renouveler le miracle du rassemblement fasciste réussi par son papa. »

                                Vous aussi vous prenez vos désirs pour des réalités ? Ce n’est pas ce que disent au fur et à mesure les résultats aux élections et dans les sondages. Enfin, on se rassure comme on peut.
                                Par contre je vous suis reconnaissant de constater (avec moi) que les extrêmes, les fachos, ont quitté le FN pour se retrouver maintenant dans des groupuscules insignifiants. 
                                Pour le vote utile, ne vous faites pas trop d’illusions, les électeurs ont appris à se passer des consignes de vote des partis politiques.

                              • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 21 mars 2013 18:26

                                Isga,
                                Le FN devrait pourtant vous intéresser, mon cher Isga, c’est une création machiavélique de Mitterrand, vous savez, à une époque où Mélenchon était au Parti Socialiste ?

                                En 1984, le FN fait 10% aux européennes. Mitterrand y voit le moyen béni des dieux de diviser la Droite.

                                Il demande à Fabius de modifier la loi électorale, pour introduire la proportionnelle. Comme le souhaite l’auteur du billet, qui a bien appris sa leçon mitterrandienne.

                                Puis Mitterrand a donné l’ordre aux médias de faire la pub pour le FN, ravi de l’ aubaine d’avoir table ouverte sur tous les médias...

                                36 députés FN seront élus en 1986. Le FN y trouvera sa légitimité républicaine et s’installera dans le paysage politique.

                                Le PS et le FDG s’en servent régulièrement comme épouvantail. « C’est nous, ou les fachos ! »
                                L’auteur du billet suit une recette qui a eut payé, mais qui paye de moins en moins !

                                Hélas, trois fois hélas, la grande majorité des Français ne sont ni fascistes, ni racistes, ni xénophobes. Le score de Marine ma Divine a été inférieur en Mai dernier à celui de son père dix ans avant. Une ficelle bien utile qui commence à s’user....

                                PS : la loi électorale de 84 avec la proportionnelle, Mélenchon l’a votée ? 


                              • Aristoto Aristoto 22 mars 2013 00:36

                                Hé Isga tu as vu JPP fait la promo de Assouilinou !!!

                                http://www.jp-petit.org/nouv_f/videos_liens/Liens_et_videos.htm

                                Bon je sais pas comment tu vis ça toi mais moi je tient le choc ( faut dire qu’après les Ummo rien ne peut plus nous ébranler)

                                ...et y a même Soral de cité !!!


                              • lsga lsga 22 mars 2013 01:57

                                Vous aussi vous prenez vos désirs pour des réalités ?

                                j’ai le nez creux les amis, désolé pour vous. Le FN est déjà mort. Il vous faudra encore 3 ou 4 ans pour le constater. 

                                 les extrêmes, les fachos, ont quitté le FN 
                                autrement dit il s’est vidé de sa substantifique moelle. Le FN a perdu 95% de ses meilleurs éléments. 

                                Le FN devrait pourtant vous intéresser, mon cher Isga, c’est une création machiavélique de Mitterrand, 
                                tsss... c’est pas l’Histoire qui vous étrangle vous hein...

                                Le PS et le FDG s’en servent régulièrement comme épouvantail. « C’est nous, ou les fachos ! »
                                en ce qui me concerne, je considère le FN comme un risque passé. Je n’y consacre presque plus aucune énergie. Depuis que Marine Lepen a refusé de prendre parti contre le Mariage Gay, que le Franc Maçon à l’assemblé nationale a insulté le vieux lion, et que la jeune pétasse s’est dite contre la peine de mort, on peut dire que l’Histoire du clan Le Pen est finie.

                                Comprenez le bien : plus jamais les véritables anti-systèmes de droite ne soutiendront LePen. À auche, on peu voter pour un leader qu’on ne respecte pas (ex : j’aime vraiment qu’à moitié notre Jacobin national), à l’extrême droite : impossible. Les catholiques fondamentalistes, les vétérans de la guerre d’Algérie, les antisémites, les partisans de la peine de mort, etc. : ils considèrent désormais Marine Lepen comme une petite bourgeoise gauchiste (j’avoue avoir joué un petit rôle dans tout ça, modeste, mais quand même smiley ). Attendez vous à voir un mec comme Benedetti débarquer avec un parti aux présidentielles et faire dans les 3-4%, voir dépasser les 5% si LePen dégage ou humilie Gollnisch.

                                Les modérés : eux, ce qu’ils veulent, c’est dégager la gauche ; comme nous voulions dégager Sarkozy. Toutes les grandes villes, toutes les régions, l’Assemblée Nationale, le Sénat, la Présidence : les droitards n’en peuvent plus. Leur petit ressenti contre les arabes passera après. Ils voteront massivement UMP aux prochaines élections. 

                                Reste les autres : ceux qui se croient anti-système, mais qui sont ’gentils’ et qui veulent juste que les choses redeviennent normales, compréhensibles, comme avant quoi. Cela seront incapables de voter UMP par estime personnelle. Reste les autres : les gauchistes déçus de Hollande, mais qui se sont fait tellement cracher à la gueule par des mecs comme moi à l’extrême gauche que jamais ils n’y reposeront les pieds. Ceux deux restes là (je dirais entre 10 et 15% d’ici 3-4 ans) se répartiront au niveau des offres de types ’républicaines’. Les radicaux de Gauche ? Hollande les a dans sa poche. Chevènement ? rofl. NDA ? franchement... avec ces airs de paysan qui veut se faire passer pour un bourgeois gendre idéal, il n’est bon qu’à faire mouiller les grands mères. Non, il reste un seul type capable de fédérer les restes, les crétins, les imbéciles révoltés du marais, les centristes un peu mou en manque de Viagra, les prolos qui croient avoir réussi leur vie et qui se lamente devant leurs impôts, l’immigration, et les hausses de prix, oui, le seul à pouvoir fédérer autant de molesses et de crétinisme en révolte, c’est : François Bayrou. Non, je déconne, bien entendu, c’est François-Beppe Asselineau Von Grillo. Clown réactionnaire sans programme, capable de réunir les révoltés sans intelligence ni convictions.

                                Hé Isga tu as vu JPP fait la promo de Assouilinou
                                oui je sais. J’aime beaucoup le vieux JPP, je suis un de ses fans de la première heure. Cela fait très longtemps que j’ai remarqué qu’il était devenu un vieux réac. Il déteste les arabes, et il est devenu complètement islamophobe depuis quelques années.... 

                                enfin, c’est pas grave, il aura sa place dans le panthéon scientifique comme ayant été un des premiers scientifiques de très haut niveau à défendre publiquement la thèse de l’intrusion. 
                                Les artistes, les scientifiques, je ne leur fait vraiment pas cas de leurs positions crétines ou lâches en politique (j’adore aussi Quine, Tolkien, ou Dali....)

                              • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 22 mars 2013 06:25

                                Isga,
                                Vous devriez potasser un peu l’histoire du Parti Socialiste..., et l’histoire de France aussi.
                                L’extrême- droite existait en France bien avant le Parti Socialiste, figurez-vous.

                                Le fait qu’ Ordre nouveau ait servi de base au groupuscule du Front National ne change rien au fait que ce soit Mitterrand, le PS (dont Mélenchon) qui aient donné à ce groupuscule son importance politique, par la proportionnelle en 86, et par la médiatisation permanente depuis 84.

                                Présenter à chaque élection le FN comme un épouvantail pour rabattre des voix, montre bien l’usage auquel est destiné le FN. Il y a quelque hypocrisie à créer une organisation, puis à pousser des cris d’orfraie comme si le FN venait de la planète Mars... En bon français, on appelle ça des faux-culs.

                                Là où je vous rejoins c’est sur le fait qu’en voulant accéder au pouvoir, Marine le Pen est contrainte d’aborder les problèmes économiques, où elle est parfaitement incompétente, et que les vrais racistes et xénophobes qui étaient la base, ne s’y retrouvent plus.

                                Si vous preniez le temps de regarder les vidéos d’ Asselineau, vous verriez que Marine et Dupont Aignan, passent leur temps à pomper les analyses et les propositions que l’UPR défend inlassablement depuis 2007. Asselineau n’est pas une girouette qui fonctionne aux sondages.

                                Actuellement, le PS et le FdG, dont vous êtes le digne porte parole, se servent du FN pour déconsidérer les organisations qui veulent sortir de l’ UE, de l’ euro et de l’OTAN.

                                Au lieu de passer votre temps à critiquer et insulter l’ UPR, vous feriez mieux de lâcher l’UE, perçue par les populations comme une planche pourrie qui va vous entraîner par le fonds, ce que je trouve dommage pour l’avenir.


                              • lsga lsga 22 mars 2013 11:44

                                L’extrême- droite existait en France bien avant le Parti Socialiste, figurez-vous.

                                c’est vous qui semblez l’oublier

                                le PS qui aient donné à ce groupuscule son importance politique, 
                                Toi ouvrir livre d’Histoire. Toi apprendre extrême droite très puissante en France depuis Révolution Française. 

                                Présenter à chaque élection le FN comme un épouvantail pour rabattre des voix
                                MOI Y EN A DIRE FN MORT. TOI Y EN A REPROCHER MOI CE QUE DIRE PAS MOI MAIS D’AUTRES.

                                Asselineau n’est pas une girouette qui fonctionne aux sondages.
                                J’ai rit ! Asselineau était 100% européïste et ultra libéral. Comme beaucoup de bourgeois parisien, il espérait s’enrichir et est finalement revenu perdant du Casino européen. Au moment même où il vous vend ses salades anti-libérales, il participe au gouvernement très libéral de Sarkozy en acceptant un poste de de directeur de l’intelligence économique. 

                                « pour déconsidérer les organisations qui veulent sortir de l’ UE, de l’ euro et de l’OTAN. »
                                Non non, pas besoin du FN pour ça. Asselineau qui est pour l’augmentation du temps de travail et contre la fiscalisation des paradis fiscaux fait ça très bien tout seul

                                vous feriez mieux de lâcher l’UE
                                Comme Chavez, nous sommes socialistes, Marxistes révolutionnaires. Comme Chavez, nous savons parfaitement bien que face à l’impérialisme (c’est à dire au Capitalisme mondialisé), le cadre national est trop étroit pour lutter. Comme Chavez, nous savons qu’il faut une entité socialiste à échelle continentale (ALBA) et une monnaie commune (le SUCRE). Comme Chavez, nous ne considérons pas la taxation du Capital comme du racket. Comme Chavez, nous n’hésiterons pas à exproprier les bourgeois type Asselineau, comme Chavez, nous leur confisquerons leurs appartements, leurs confisquerons leurs entreprises.

                                Nous sommes les descendants du CNR, composés à 80% de communistes.
                                Nous portons le NOUVEAU programme du CNR, c’est à dire que nous allons créer une EUROPE SOCIALE, SOLIDAIRE, ECOLOGIQUE ET AUTORITAIRE

                                Oh, et préparez vos fesses de petits bourgeois, car c’est inévitable, c’est la marche de l’Histoire. 

                              • Aristoto Aristoto 22 mars 2013 20:09

                                Houlà ! Je te taquinais seulement sur ce que je venais de découvrir sur les coucheries caché de tes deux personnalité préférés sur agoravox smiley

                                Mais là tu lance des accusation très exagéré ! J’ai du louper l’épisode de son pain au chocolat piqué par un musulman...Je crois pas que Jean Robin le soit meme s’il a une bonne bouille d’arabe ...et apparement les habitudes aussi smiley. Et pourtant je l’ai pas mal écouté sur Radio bourgeoisie (courtoisie ) et autre station de libre parole tel que RIM et rien décelé de franchement radical.

                                Je me rappelle, et je crois bien que c’était sur l’une de ces vidéo arnaques de Jean Robin une fois entendu parler d’un confrère pakistanais ou tunisien je ne sais plus, qui lui aurais envoyé des photo de lui et de sa femme en plein mer, la dame couverte de la tête au pied et il s’étonnais qu’un scientifique meme puisse être totalement embrumé par des doctrines religieux d’autre tombes.

                                D’ailleurs si tu ne l’as jamais suivis je te conseille le petit chamaillement entre lui et De Beketch sur Radio Bourgeoisie à propos de l’existence ou non d’autre formes de vie ailleurs dans l’univers, De Beketch prétextant qu’étant chrétien et croyant en le sacrifice du peché universelle ou une autre connerie catholique du genre il ne pouvais pas croire à des Ets de l’autre bout du l’univers qui n’ont sans doute pas eu le privilège d’éviscérer eu aussi leur sauveur de fils de dieu. C’est facilement trouvable sur google et y a là tes deux principaux centre d’intérêt : L’extrême droite et la vie extraterrestre.


                              • lsga lsga 23 mars 2013 13:34

                                JPP est un vieux réac islamophobe, cela n’a rien d’exagéré, et ce n’est pas très grave...


                              • Dwaabala Dwaabala 21 mars 2013 16:53

                                L’exemple de la 2ème circonscription de l’Oise est passionnant en ce qu’il nous dessine l’avenir électoral.

                                Pour ceux qui redouteraient encore les succès futurs du FN, le message des responsables du PS est limpide quoique en contradiction avec celui de sa candidate : "On a toujours dit qu’il fallait appeler à voter au second tour pour un candidat républicain. Je ne pense pas que Jean-François Mancel soit républicain. Je connais ses accointances et ses relations très proches avec le Front national. Il n’y aura aucune consigne de vote .

                                Harlem Désir a appelé «  sans hésitation à faire barrage au Front national » lors du second tour. Autrement dit :

                                Vous n’avez rien à craindre de notre future déroute, vous n’aurez qu’à voter à droite pour faire barrage au FN.


                                • Eddie Constantine Eddie Constantine 21 mars 2013 17:35

                                  Vous faites une grave erreur, en croyant que les électeurs suivent les consignes des partis, Quelques uns, oui. Tous ? Non...

                                  Mais on se rassure comme on peut, n’est-ce pas ?


                                • Eddie Constantine Eddie Constantine 21 mars 2013 17:25

                                  L’UMPS et autres alliés comme les verts, le PC, l’extrême gauche, de même que les centres ne proposent aucune solution viable pour sortir de la situation actuelle parce qu’aucun de ces partis n’envisage de sortir de l’UE et d’abandonner l’euro afin de pouvoir dévaluer en revenant à la monnaie nationale. Seule Marine Le Pen et le FN font cette proposition qui me semble la seule viable pour éviter l’explosion de notre modèle social. 

                                  Actuellement cette UE hautement condamnable est soutenue par les élites auto proclamées, les banquiers, les multinationales, les fonctionnaires de Bruxelles, et les partis que je viens de citer parce qu’ils n’admettront jamais s’être trompés. Leurs affidés en vivent au travers des leaders des syndicats subventionnés et des permanents des partis politiques, qui semblent nombreux sur ce site.

                                  Pourtant, les faits sont têtus. A ce sujet je recommande la lecture de Maurice Allais, notre unique prix Nobel d’économie, et on trouve l’essentiel de ses commentaires sur le site de Marianne. L’Europe n’est pas viable à cause des énormes différences existantes entre ses composantes : fiscales, sociales, etc... Cette situation n’est pas amendable parce que les intérêts des uns et des autres sont trop divergents. Et cette hétérogénéité est mortelle pour la France. 
                                  Tous les chiffres économie sont au rouge : déficit, dette, chômage, pertes de notre industrie, balance commerciale, baisse de tous les revenus pour compenser etc. Vous êtes contents donc, majoritairement, de la manière dont nous sommes gouvernés ! OK, attendons encore quelques mois, la punition pour l’instant n’est pas assez sévère. Cocus et battus de ces gens qui ont osé revenir sur le résultat du référendum sur le traité de Lisbonne, et qui maintenant osent nous parler de « valeurs républicaines », voyons combien de temps vous resterez encore « contents » !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès