Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le FN, l’épouvantail consentant au service du système

Le FN, l’épouvantail consentant au service du système

Le croque-mitaine semestriel est de retour. Marine Le Pen respecte une nouvelle fois le contrat que le système attend du FN : elle demande à la fois la sortie de l'euro ET le rétablissement de la peine de mort ! Comme nous l'avons continuellement analysé depuis la création de l'UPR, l'objectif constant qui a été fixé au FN par le système dans un jeu ambigu et malsain est de parasiter et de discréditer toute idée de souveraineté et d'indépendance nationales en associant systématiquement ce message libérateur à des propos racistes ou xénophobes, ou à des propositions typiques de l'extrême droite.

En bon auxiliaire du système, le clan Le Pen obéit avec zèle ; il sait que ses « dérapages » réguliers sont la contrepartie requise par ceux qui ont intérêt au maintien du FN dans son rôle de verrouillage de la situation politique française, pour avoir accès aux médias et y salir les idées de patriotisme, de souveraineté, d'indépendance et de nation.

On nous demande souvent pourquoi nous critiquons aussi fermement le FN. Voici la raison : nous voulons dévoiler aux Français le jeu réel que joue ce parti. Le FN est un élément à part entière du dispositif d'asservissement du peuple français. Le FN n’est pas du tout un mouvement hors système, comme tout le monde – et lui le premier – s’empresse de le qualifier, c'est tout le contraire ! Le FN est un pion parfaitement consentant que l'on pousse médiatiquement aux moments opportuns pour salir et discréditer jusqu'à l'idée même de souveraineté et d'indépendance, avec la fameuse technique des « dérapages ».

Ainsi, dès que l'on parle à des Français qui ne connaissent pas l'UPR de sortir de l'UE et de l'euro, beaucoup associent comme par un réflexe ces propositions au FN et ne veulent pas en savoir davantage, et cela alors même que ce parti ne s'est pas prononcé en faveur d'une sortie unilatérale de l'UE ni de l'euro. Cette situation de rêve pour l’ordre établi repose sur l’application méthodique de la reverse psychology à la politique : « Si moi, dirigeant euro-atlantiste, je veux que quelque chose n'arrive pas, il me suffit d’en laisser faire la promotion par le FN, qui proposera cette chose en l’amalgamant à d’autres idées qui révulsent une majorité de l’opinion ». Et le tour est joué.

La meilleure façon de discréditer et de condamner une idée ce n'est pas de la réfuter en argumentant. C'est de faire en sorte que le FN soit identifié publiquement comme étant son principal partisan. Et comme le FN plagie, déforme et salit toutes les idées potentiellement dangereuses pour le système (nous l'avons souvent constaté avec nos analyses sur l'euro et l'UE), c'est une combine très efficace. Il fallait y penser. C'est d'ailleurs ce qu'ont fait les élites euro-atlantistes.

Un « dérapage » contrôlé tous les 6 mois
 
Le rythme des provocations lepénistes requises par le système est d'environ une fois tous les 6 mois. Ni trop, ni trop peu. Juste ce qu'il faut pour appâter les électeurs, puis leur taper dessus et faire fuir la grande masse.

Mme Le Pen vient de remplir une nouvelle fois ce rôle de croque-mitaine semestriel :

=> Il y a 11 mois, elle avait comparé les immigrés musulmans en France à l'armée d'Occupation nazie (décembre 2010). « Provocation réussie » avait aussitôt titré le magazine L'Express en connaisseur :
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/les-propos-de-marine-le-pen-une-provocation-reussie_944737.html

=> Il y a 4 mois, elle avait soutenu les propos de son père qui trouvait des circonstances atténuantes au massacre en masse du tueur norvégien (juillet 2011) :
http://www.francesoir.fr/actualite/politique/attentats-en-norvege-marine-pen-commente-enfin-propos-son-pere-125060.html

=> Aujourd'hui, elle vient de réclamer à la fois la sortie de l'euro ET l'organisation d'un référendum pour le rétablissement de la peine de mort pour les tueurs d'enfants (exploitant de façon éhontée un tragique fait divers) :
http://www.20minutes.fr/ledirect/826616/marine-pen-veut-peine-mort-tueurs-enfants

=> Et que nous réserve donc le FN pour dans 6 mois, en pleine campagne électorale ? M. Le Pen et sa fille ont-ils déjà fait leur choix du énième « dérapage » prévu pour conforter l'asservissement de la France à la dictature euro-atlantiste ? Vont-ils par exemple nous assurer à la fois qu'il faut sortir de l'euro et que « le temps est venu de réhabiliter le Maréchal Pétain » ? Ou bien s'assureront-ils d'un plus grand tollé en déclarant à la fois qu'il faut sortir de l'OTAN et que « l'Allemagne hitlérienne avait quand même réglé le problème du chômage »


La tactique est toujours la même : faire croire aux Français que l'on ne peut pas critiquer l'Union européenne et l'euro sans être au minimum très conservateur, sinon d'extrême droite. En faisant croire que l'on ne peut pas vouloir sortir de l'euro sans rétablir la guillotine, comme si l'un n'allait pas sans l'autre, Mme Le Pen vient de rendre un nouveau et fieffé service à José Manuel Barroso, Mario Draghi et Goldman Sachs. Bravo Mme Le Pen !
 
La stratégie est toujours la même : rendre odieuse à tous les Français modérés et à la plupart des électeurs de gauche l'idée même de sortie de l'euro ; détourner une grande majorité de Français de toute réflexion approfondie sur la construction européenne en lui faisant croire que s'y opposer serait équivalent à être d'extrême droite.

Depuis la médiatisation subite du FN décidée par l'oligarchie euro-atlantiste en 1983, cela fait 28 ans que ce piège mortel pour la France fonctionne. Mme Le Pen vient de confirmer une nouvelle fois qu'en digne émule de son père, elle n'a accès aux médias que pour poursuivre ce travail infâme.

Une ficelle de plus en plus grosse

Jusqu'à quand les Français vont-ils se laisser prendre à cette ficelle de plus en plus grosse ? Une ficelle que l'UPR est le seul mouvement politique à avoir le courage de dénoncer pour ce qu'elle est : de la haute trahison, sous le couvert machiavélique du patriotisme.

Nous prenons connaissance, avec tristesse mais sans surprise, des réactions habituelles des partisans de Mme Le Pen lorsque nous leur révélons le rôle d'épouvantail consentant que joue le FN. Ils ne répondent jamais à notre analyse, ils répondent toujours à côté, et toujours de deux façons :

- d'une part, en ergotant sur les propos tenus, en faisant mine de ne comprendre ni l’effet qu'ils ont produit ni la perversité roublarde avec laquelle ils ont été choisis : « un détail de l’Histoire ? Mais c'est une partie d’un tout ! On fait un faux procès à M. Le Pen »  ; « une armée d’Occupation ? Mais c'est une image pour désigner une multitude d’étrangers ! On fait un faux procès à Mme Le Pen » ; « les problèmes d’immigration en Norvège qui ont pu conduire un fou à massacrer 77 personnes ? Mais c'est une réalité ! On fait un faux procès à M. Le Pen » ; etc.

- d'autre part, en brocardant la faible notoriété de l’UPR par rapport aux sondages mirobolants dont est crédité, une fois de plus, le FN. Cette réponse est encore plus affligeante car elle montre à quel point les partisans du FN ne comprennent pas que la notoriété du FN ne provient que d’une chose : sa promotion ambiguë par les grands médias depuis 28 ans ; et ils comprennent encore moins pourquoi les grands médias – en fait ceux qui les contrôlent ou les influencent – agissent de la sorte.

Ne doutons pas que notre décryptage de cette nouvelle sortie de Mme Le Pen, cette fois-ci en faveur de la peine de mort, nous vaudra les deux mêmes types de réponse de la part des partisans du FN. Les uns vont nous assurer que l’UPR ne pèse rien face au FN, et les autres vont éluder notre démonstration et ergoter en se déclarant en faveur de la peine de mort, en faisant mine de ne comprendre ni l’effet produit par la relance de cette thématique ni la perversité le machiavélisme politique avec lequel Mme Le Pen décide de la relancer.

Car la question que nous soulevons n'est pas de savoir s'il faut être pour ou contre la peine de mort. C'est une question de conviction personnelle et, quoiqu'une majorité d'entre nous y est opposée, nous admettons que la démocratie requiert de demander l'avis des électeurs.

La question que nous soulevons, c'est : pourquoi Mme Le Pen, en ces instants tragiques où la France est en train de sombrer, ressort-elle ce débat polémique vieux de 30 ans ?

Ce que nous affirmons, c'est que Mme Le Pen sait parfaitement ce qu'elle fait. Comme son père avant elle, et comme elle le fait tous les 6 mois, elle lance ce débat délibérément parce qu'elle sait que c'est un débat extrêmement clivant, qui va venir empoisonner, parasiter et occulter les sujets essentiels.

Nous le disons et nous le répétons : l'objectif réel de Mme Le Pen et du FN, c'est de semer la zizanie chez les Français, et en particulier d'empêcher que se constitue un rassemblement de Français pour sortir de l'UE. Chose que, d'ailleurs, Mme Le Pen ne propose absolument pas. Elle vient encore de le prouver en présentant pour la énième fois un aperçu de son programme samedi dernier : elle ne parle que d'une « renégociation des traités » (avec qui ?) et de « jeter les bases d’une Europe respectueuse des souverainetés populaires... » (c'est-à-dire de faire une « autre Europe »).

Un appel à la lucidité et à la maturité politique

L'objectif réel du FN est de permettre aux médias et aux partis installés de faire croire aux Français modérés, aux Français du centre, aux Français de gauche qu'être contre l'euro et critiquer l'UE, c'est forcément être d'extrême droite, c'est forcément vouloir ressortir la guillotine du placard, etc.

Et ce qui est terrifiant, c'est que ça marche ! Il suffit de voir certaines réactions qu'a déjà suscitées notre démonstration sur notre page Facebook :

- d'un côté les partisans de Mme Le Pen, qui ne comprennent pas la manipulation dont ils sont l'objet, qui se récrient comme de juste que l'on a le droit de rétablir la peine de mort, etc., bref qui tombent à pieds joints dans le panneau qui leur est tendu ;

- de l'autre côté, les sympathisants de gauche, qui sont aussitôt révulsés par cette sortie et qui nous rappellent ce que nous avons tous constaté : à savoir que l'on se fait traiter de « facho », de partisan de l'extrême droite – « Ah, mais vous dites la même chose que le FN ! » – dès que l'on dit autour de soi que l'on veut sortir de l'UE et de l'euro. Eux savent très bien que cette mise en avant de la peine de mort par Mme Le Pen va de nouveau renforcer cette image scandaleuse qui est attribuée dans l'opinion publique au fait de dénoncer l'UE.

Nous le demandons ici aux partisans de Mme Le Pen : avez-vous, oui ou non, la maturité politique nécessaire pour comprendre que les seuls bénéficiaires de cette nouvelle sortie de Mme Le Pen sur la peine de mort sont, très concrètement, José Manuel Barroso, Mario Draghi, Goldman Sachs et consorts ?

 

François ASSELINEAU et l'ensemble du Bureau National de l'UPR


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (220 votes)




Réagissez à l'article

289 réactions à cet article    


  • Furax Furax 21 novembre 2011 12:43

    Monsieur Asselineau,
    Je suis entièrement de votre avis, malheureusement vous n’avez aucun moyen de perturber le « système ». Madame Le Pen, si. Au besoin contre son gré.
    Comme Sisyphe, autre participant à AV, « entre l’esclavage et le bordel, je choisis le bordel ». L’élection d’une madame Le Pen secouerait drôlement le cocotier, y compris pour les rigolos du FN qui ne disposeront jamais d’une majorité à l’assemblée nationale. Si ça pouvait aider à dynamiter cette UE qui nous mène tout droit à la guerre civile. ...
    Voter Le Pen contre un UMP ou un PS ayant, de toutes façons, trahi le vote du peuple français, c’est balancer une grenade dégoupillée dans ce foutoir.


    • François Asselineau 21 novembre 2011 13:11

      @Furax
      Avec votre respect, votre raisonnement est erroné, pour la simple et bonne raison que Mme Le Pen ne pourra JAMAIS être élue. Figurez-vous que si le système euro-atlantiste la promeut dans les médias, c’est :

      - d’une part parce qu’ils savent qu’il est sociologiquement impossible que Mme Le Pen soit élue. Toutes les études et tous les scrutins l’ont toujours amplement démontré.

      Bien sûr, et comme avant chaque élection présidentielle, les partisans du FN s’excitent en clamant qu’il y a 20, 30, 40, 50 , 60% des Français qui vont voter FN.

      Mais ces rodomontades font toujours Pscccchiittttt................ à l’arrivée.

      En 2002, M. Le Pen a fait 16,86% des voix au premier tour et avait annoncé qu’il ferait au moins 35% des voix au second tour. Ses partisans le voyaient même déjà élu ! Résultat ? Il a gagné moins de 1 point entre les deux tours, en terminant piteusement à 17,79%, un score d’une faiblesse jamais vue pour un candidat de second tour sous la Ve République.

      En 2011, lors des dernières élections cantonales du 20 mars 2011, les abstentions, blancs et nuls ont atteint le record de 57,0% des inscrits, sans précédent historique pour ce type d’élection de proximité. Les lepénistes ont hurlé au triomphe et les grands médias ont glosé sur la prétendue percée du Front National mais ils n’ont jamais précisé que les 15,0% des suffrages qu’il a recueillis ne représentaient que 6,5% des inscrits. C’est-à-dire que 93,5% des électeurs conviés aux urnes ont refusé d’aller voter pour le FN.

      Ce score de 2011 était donc très banal pour le FN Et d’autant plus banal que le FN et Mme Le Pen avaient bénéficié d’une promotion éhontée depuis de nombreuses semaines, dont le summum avait été la publication des faux sondages Harris Interactive 15 jours auparavant  : http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/les-faux-sondages-le-pen-90565

      - d’autre part parce que vous devez ne nourrir aucune illusion : ceux qui tirent les ficelles ont probablement tous les moyens pour  »tenir« la famille Le Pen.

      N’oubliez jamais que c’est toujours la famille Le Pen qui a torpillé le FN par des »dérapages« à chaque fois qu’il fallait »calmer le jeu".

      François ASSELINEAU

       


    • Yenamarre 21 novembre 2011 13:13

      Furax, j’étais d’accord avec vous avant de découvrir l’UPR.

      A présent, l’UPR me parait être la seule réponse claire et sereine face aux différentes crises que nous subissons.


    • latortue latortue 21 novembre 2011 13:51

      Monsieur Asselineau
      c’est avec ce genre de réflexion de dédain sur pratiquement 20% de Français comme les autres même si ils votent FN, que vous attirez la détestation sur votre mouvement et ce qu’il représente .Vous êtes le chantre du dédain vous êtes méprisant et vous en devenez méprisable a leur yeux .Si le FN vous dérange interdisez le non ???????
      je vous rappel que ces gens qui vote FN ont droit a votre respect car ils sont Français comme les autres .
      c’est ce dédain qui motive ces gens a voter FN car vous ne tenez aucun compte de leur mal être, qui les pousse a voter FN, vous les vilipendez les traitez de populistes ,mais il y a une chose que vous oubliez c’est VOUS et VOTRE GOUVERNEMENT incompétent qui poussent ces FRANÇAIS a votre FN ,si vous faisiez votre travail au lieu de paupériser a grand tour de bras ,ces 20% serai dans votre camp et dans ce cas il ne serait pas du tout infréquentable d’ailleurs quand il vote a droite au second tour vous ne déchirez pas leur bulletins .


    • Norbou66 21 novembre 2011 14:18

      @Latortue
      Quand vous dites VOUs et VOTRE GOUVERNEMENT, vous entendez que M. Asselineau fait parti du gouvernement actuel et aurait une quelconque influence sur les événements en cours ? Vous vous trompez totalement. En tant que haut-fonctionnaire, il n’a aucun pouvoir décisionnel. Déjà que Sarkozy n’en que peut, tout pantin de l’UE qu’il est.

      Ensuite, je peux comprendre votre réaction par rapport au « dédain » mais là encore c’est faux. Parmi les rangs de l’UPR il y a des gens qui viennent de partout y compris du FN. Mais plutôt que de s’offusquer comme vous le faites, nous avons essayer de comprendre les critiques faites envers les autres partis et voir si cela était fondé. Et il semble que ce soit le cas. En aucun cas les électeurs de tel ou tel parti ne sont dénigrés pour leur choix. Ce qui est dénoncé, c’est le fait que les partis jouent avec ça pour berner la population, et ça, c’est scandaleux. Il ne faut pas tout inverser.

      Donc, électeurs du FN ou de l’UMPS etc, restez zen. Rien ne vous ai reprocher. Prenez le temps de lire les autres analyses de l’UPR et voir les conférences et vous comprendrez que seuls les leaders des partis politiques en place sont visés, et à bon escient.


    • latortue latortue 21 novembre 2011 14:28

      norboo66
      quand on a été ministre secrétaire d’état et qu’on a participé de prés ou de loin a tous les gouvernement de droite voté les lois qui paupérisent les Français on ne peu pas se dédouaner de cette façon là c’est trop facile de dire j’ai mangé mais j’ai pas fait .
      je ne suis pas adhérant au FN que ce soit claire ,ce qui me révolte c’est que d’autre parti pas propre du tout et de loin se permettent de rabaisser les partisans du FN au niveau des pâquerettes .La vérité n’est pas toute du même côté il faut parfois gratter un peu pour la trouver mais encore faut il s’en donner la peine au lieu de bêtement suivre le troupeau comme un mouton aveugle .


    • l'argentin l’argentin 21 novembre 2011 14:43

      @Monsieur Asselineau

      Merci pour votre combat pour la vérité et je rêve d’un face à face entre vous et MLP !
      Mais en attendant il serait peut être bon d’en organiser un avec Monsieur Soral que vous n’évoquez jamais mais qui a un rôle très important pour rabattre vers le FN. Il est très très fort et son rôle sur internet et dans la jeunesse ne peut pas être écarté. Personnellement je serais tombé dans le panneau FN à cause de Soral si je ne vous avais pas découvert ...
      D’ailleurs certains membres d’ ER développent une argumentation assez comique vous concernant : « le système ferait monter l’ UPR pour contrer le FN et le danger qu’il représente pour eux » ; C’est fort de café non ? smiley


    • Kevorkian 21 novembre 2011 14:50

      J’aime bien E&R et j’écoute Soral mais je le vois pas ni débattre ni promouvoir l’UPR, il m’apparaît bien trop FN pour ça, c’en est même douteux. Dommage parce qu’en terme de réconciliation nationale l’UPR se pose là !


    • Furax Furax 21 novembre 2011 15:01

      Greg,
      Je dis que le FN pourrait être manipulé conte son gré non pas par le système, mais par les citoyens qui l’utiliseraient en élisant sa représentante, la plaçant dans un embarras profond.

      Mr Asselineau,
      L’exaspération est telle qu’il ne faut préjuger de rien !
      Et l’actualité « européenne »risque d’être extrêmement mouvementée dans les mois qui viennent. Laissez tomber les pronostics.
      Un deuxième tour Le Pen contre un quelconque UMPS aura tout d’une revanche offerte aux cocus du référendum de 2005.
      Ce que je trouve stupéfiant, c’est que le FN soit le seul parmi les grands partis à envisager même pas une sortie de l’Europe, mais une consultation du peuple à ce sujet. Où sont les communistes ? Ils adhèrent au Traité de Lisbonne ? Ah oui, ils vont le changer de l’intérieur...
      Votre personne et vos idées sont hautement estimables, si vous êtes au deuxième tour, je vote pour vous sans hésiter. Mais je ne voterai jamais pour un individu qui a craché sur le vote du peuple français. Et, si possible, je ne m’abstiendrai pas...


    • non666 non666 21 novembre 2011 15:39

      Monsieur Asselineau :

      1) L’argument consistant a dire que jusqu’a présent le FN n’a jamais pu faire mieux et que par consequent il echouera est nul et ridicule.
      Avant 1981, la gauche avait toujours echoué, elle aussi.
      Françaois Mitterand s’en etait pris , des branlées avant de passer le Rubis con (qui en l’occurence avait son trajet parsemé de diamants...)

      2) « En 2002, M. Le Pen a fait 16,86% des voix au premier tour et avait annoncé qu’il ferait au moins 35% des voix au second tour. Ses partisans le voyaient même déjà élu ! Résultat ? Il a gagné moins de 1 point entre les deux tours, en terminant piteusement à 17,79%, un score d’une faiblesse jamais vue pour un candidat de second tour sous la Ve République. »

      Sauf que les sondages et les enquetes d’apres election avait montré qu’en realité seul la moitié des electeurs de JMLepen du premier tour avait voté pour lui au second.
      La peur de faire une betise devant la diabolisation avait fait son oeuvre.
      pourtant les résultats avait été presque identique en nombre de voix ce qui implique 2 choses :
      * la moitié des nouveaux votants entre le premier et le second tour a bien voté JMLP
      * Le potentiel electoral ETAIT, en 2002, déjà de 6 millions de voix....
      Ce sujet avait été abordé dans une emission qui s’appelait « arret sur image », à l’epoque ou les purges sarkosiennes n’avaient pas nettoyé le PAF

      « En 2011, lors des dernières élections cantonales du 20 mars 2011, les abstentions, blancs et nuls ont atteint le record de 57,0% des inscrits, sans précédent historique pour ce type d’élection de proximité. Les lepénistes ont hurlé au triomphe et les grands médias ont glosé sur la prétendue percée du Front National mais ils n’ont jamais précisé que les 15,0% des suffrages qu’il a recueillis ne représentaient que 6,5% des inscrits. C’est-à-dire que 93,5% des électeurs conviés aux urnes ont refusé d’aller voter pour le FN. »

      Logique specieuse.
      On ne peut pas aller sur ce terrain là sans desavouer aussi la legitimité de tous les elus UMP et PS qui vous ont servi la soupe pendant des decennies.
      Ensuite affirmer que les electeurs ont « refusé d’aller voter FN » est quand meme un ENORME mensonge quand on sait que le sujet etait l’election d’elus locaux avec une audiovisuelle qui avait mis la pedale douce pour inciter les français a alller voter.
      C’est justement parceque les intentions de vote risquaient d’etre trop elevées pour le FN que Bouyghes , Beterlsmann, Dassault, lagardère et tous les autres ont aussi bien joué la « discretion ».


    • Marsial 21 novembre 2011 19:22

      @ François Asselineau

      Tout d’ abord, félicitations pour votre article.
      Il est évident que le FN et les Le Pen servent d’ « épouvantail consentant » comme vous l’ écrivez. Qui peut croire sérieusement que papa Le Pen, qui a débuté en torturant des fellagas pour le compte d’ une frange du grand capital français, puis qui a été promu politiquement par Mitterrand le cagoulard, et sa fifille qui a pris sa suite, sont d’ authentiques résistants au système ? Des incultes ( au mieux ), ou des débiles légers ( au pire ).
      La dynastie Le Pen joue le même rôle que le répugnant vicomte de Villiers, financé à l’ époque par Robert Maxwell, ou que la tête à claques Dupont-Aignan, le « young leader », aujourd’ hui.

      Je tenais cependant à réagir à ce que vous écrivez dans votre commentaire :
      "- d’autre part parce que vous devez ne nourrir aucune illusion : ceux qui tirent les ficelles ont probablement tous les moyens pour « tenir » la famille Le Pen."

      Et là je suis surpris. Comment vous, ancien de l’ IGF, pouvez-vous ignorer que Bercy a fermé les yeux à de nombreuses reprises sur des ardoises pharaoniques que devait papa Le Pen au fisc ( des petits cadeaux qui entretiennent l’ amitié...) ?
      Auriez-vous peur d’ un procès en diffamation ? Ou vous sentez-vous tenu par un devoir de réserve auquel vous vous sentez encore astreint même après avoir été viré comme un malpropre ?


    • gorgonzola 21 novembre 2011 22:44

      «  »- d’autre part parce que vous devez ne nourrir aucune illusion : ceux qui tirent les ficelles ont probablement tous les moyens pour « tenir » la famille Le Pen."

      Et là je suis surpris. Comment vous, ancien de l’ IGF, pouvez-vous ignorer que Bercy a fermé les yeux à de nombreuses reprises sur des ardoises pharaoniques que devait papa Le Pen au fisc ( des petits cadeaux qui entretiennent l’ amitié...) ?
      Auriez-vous peur d’ un procès en diffamation ? Ou vous sentez-vous tenu par un devoir de réserve auquel vous vous sentez encore astreint même après avoir été viré comme un malpropre ?"

       

      Vous pouvez aller jeter un oeil ici : http://www.medialibre.eu/france/marine-le-pen-rencontre-laipac-le-super-crif-americain/11376
       
      C’est extrêmement intéressant.


    • Neptune 22 novembre 2011 01:52

      A l’ AUTEUR DE L ARTICLE.

      Même si ce que vous dites vrai, à savoir qu’il y ait, pourquoi pas, un cynisme de la part des Le Pen, en tout cas une conscience qu’ils n’aient probablement jamais le pouvoir, vos accusations sont prises dans le mauvais sens. Par conséquent, elles perdent beaucoup de la vérité.
      Un exemple : vous vous butez - et vous vous trahissez tout seul- sur la sortie de l’ Euro. Vous revendiquez des gens de gauche qui veulent sortir de l’ Euro. Mais qui, au moment de l’élection présidentielle, à la tête d’un parti de gauche et il n’y en pas 50 en France, va proposer la sortie de L’ Euro que vous semblez appeler de vos voeux ? Qui ? il n’y a personne.Vous pouvez attaquer Mme le Pen mais vous devriez surtout attaquer votre propre famille, qui est aussi la mienne, la gauche, de n’avoir personne et je dis bien personne qui prone la sortie de l’euro. Ni mélenchon, ni les socialistes, ni l’extrême gauche ne revendique une quelconque sortie de l’ Euro. Qui en portera l’offre en 2012 alors que, comme vous le dites, cela semble être une urgence, en tout cas pour un certain nombre ?
      vous ne pouvez pas accuser les Le Pen d’insincérité dans leurs idées. De cynisme, à savoir q’u ils savent qu’ils n’auront pas le pouvoir, d’accord. Mais le nationalisme a toujours exisité. Et particulièrement au vingtième siècle. le système, comme vous dites, a peut-être, électoralement parlant, profiter des le pen comme l’ont fait mitterrand ou sarkozy de deux manières différentes. Mais je crois que le FN, en matière d’idées, n’est pas « dicté » par le système.ça, je ne le crois pas du tout. Le pen était peut-être un filou, un homme d’affaires, mais un passionné néanmoins ! l’un n’empêche pas l’autre....
      D’ailleurs, si vous pensez vraiment que le FN est cynique et ne croit pas une seule seconde à la sortie de l’ Euro, je ne crois pas que marine le pen axerait tant sa campagne sur le patriotisme et la sortie de l’ Euro...quant au fait que c’est le système qui manipulerait les le pen comme de simples pantins consentants...La perspective, tout à fait crédible, qu’ils soient au second tour, je ne vois pas qui ca arrange. Surement pas la droite, en tout cas, qui est au pouvoir, puisque c’est elle, à coup sur, qui serait éliminée, en comparaison à l’élan de gauche pour hollande en ce moment.
      D’ailleurs, vous êtes assez drôle vous dites que le FN salit la belle image du patriotisme...comme si le patriotisme était dans la bouche de tout le monde, et surtout des gens de gauche...mais qui défend le patriotisme à part elle et dupont-aignan qui doit faire 1% des voix ? pouvez vous me dire qui, même, ose dire ce mot, patriote, à gauche sans rougir ?
      si vous êtes tant de gens que cela à gauche à le ressentir, ce patriotisme, montrez vous parce qu’on vous voit pas beaucoup...
      L’autre jour, j’ai écouté une interview de la fille le pen sur france culture. les journalistes étaient d’une mauvaise foi absolument imbuvable...ils lui soutenaient que certains partis défendaient la sortie de l’ Euro à gauche, ce qui est absolument faux et ce qu’ils n’ont pas voulu reconnaître. d’autre part, vous mélangez un peu tout, la peine de mort qui vient se greffer sur l’euro, par association d’idées...tout cela est exagérément paranoiaque...et cynique, là, pour le coup...
      Moi, je ne voterai pas pour la fille le pen à cause de la préférence nationale, l’immigration, ou la peine de mort mais je suis surtout indigné de la mollesse de la gauche sur le système européen. Montebourg a proposé du protectionnisme, qui n’est ni plus ni moins qu’un patriotisme, une solidarité nationale sans que cela ait troublé les journalistes. sauf que le problème, et je ne lui jette pas la pierre, faut bien qu’il fasse sa carrière, le brave homme ! il s’est donc rangé à Hollande, qui, à coup sur, ne fera pas beaucoup bouger les choses, même si ce sera moins injuste que sarkozy en matière de justice sociale et fiscale...
      là où je vous rejoins, c’est que le système diabolise le FN de manière massive pour ne pas créditer les éventuelles bonnes idées comme la sortie de l’euro, Mais là dedans, c’est le FN qui finit par rafler ma mise, à force de ces jeux dangereux.


    • Artzamendi Artzamendi 22 novembre 2011 02:40

      "Un exemple : vous vous butez - et vous vous trahissez tout seul- sur la sortie de l’ Euro. Vous revendiquez des gens de gauche qui veulent sortir de l’ Euro. Mais qui, au moment de l’élection présidentielle, à la tête d’un parti de gauche et il n’y en pas 50 en France, va proposer la sortie de L’ Euro que vous semblez appeler de vos voeux ? Qui ?« .

      Mais probablement personne, puisque toute la gauche ne pense déjà plus qu’au second tour ’( »on va voter hollande, pour faire échec à Sarkozy").

      C’est pour ça que la gauche pro-euro, pro- Commission européenne a du souci à se faire. Parce que des électeurs de gauche refuseront de voter pour ce cirque une énième fois....

      Il y en a.
       


    • Traroth Traroth 22 novembre 2011 11:36

      @Furax : parce que vous croyez que Le Pen va être élue ? Dans le pire des cas, elle sera au second tour, et son opposant sera élu avec 80% des voix...


    • Furax Furax 22 novembre 2011 14:18

      @ Traroth,

      Nous vivons encore en paix dans un pays civilisé, donc je vous réponds par une blague :

      Deux écossais, Mc Intosh et Mac Namara sortent d’un pub. Le brouillard est dense.
      Une voiture arrive à toute allure et fauche Mc Namara.
      Un client du pub, médecin, se prononce ; mort sur le coup.
      -Vous le connaissiez bien ? demande-t-il à Mc Intosh.
      -Non assez peu, je crois savoir où il habite, je crois qu’il est marié.
      -Il faudrait prévenir sa femme.
      -J’y vais !
      Mac Intosh repère la maison du défunt et frappe à la porte :
      -EééOh ! je suis bien chez la veuve McIntosh ?
      Une voix féminine répond :
      -Je suis bien madame McIntosh, mais je ne suis pas veuve !
      -Vous pariez combien ?

       


    • Mefrange Christian Tallon 23 novembre 2011 00:37

      Monsieur Furax,
      « balancer une grenade dégoupillée dans le foutoir » ne fait que le jeu des forces du chaos. Vous êtes désespéré. Asselineau, au contraire c’est l’espoir de sortir de l’UE, qui rend pratiquement impossible aux français de réaliser même imparfaitement les idéaux de 1789, du contrat social, de l’Esprit des Lois, du CNR, de la sortie de l’OTAN et autres projets qui bien entendu sont furieusement d’extrème droite. Entre soutenir Monsieur Asselineau et sauter sur la bombe que j’aurais dégoupillée mon choix est fait. Le FN est un parti qui ne pourra jamais créer autre chose que la guerre civile. Asselineau est un homme propre et neuf. Avoir été énarque ne fait pas de quelqu’un un monstre. Pour être au second tour, il lui faudra éviter beaucoup de pièges dont celui de l’extrémisme et du nihilisme. En lui devra se refaire l’alchimie particulière à notre histoire. Contrairement à ce que vous pensez, il peut perturber terriblement le système : il dit des faits, les dit bien et arrive à rassembler des gens de gauche comme de droite autour d’une idée qui les transcende. Si les français se réveillent, le fait qu’il soit le seul à vouloir sortir de l’Union Européenne ne peut que jouer en sa faveur. Je suis désolé de l’écrire, mais le FN parasite son discours. Qui connaît les idées incarnées par Asselineau voit tout de suite qu’il n’est pas d’extrême droite. Des personnes moins averties risquent de faire l’amalgame. Le jour où les télévisions seront obligées de lui donner la parole, les français verront par eux mêmes qu’ils ont un possible homme d’État en face d’eux et pas une bande de guignols comme ceux ou celles (à quelques exceptions près) qui vont demander leurs suffrages. N’en déplaise au locataire actuel de l’Élysée, être président de la France est une charge écrasante. Quand on entend Marine Le Pen on sent tout de suite qu’elle ne serait pas à la hauteur quelques soient ses idées son réseau ou son programme. Elle pouraît à la rigueur être présidente de région mais présidente ? Je ne voterais jamais pour elle. Avec Asselineau on a un programme clair, un homme neuf et une stature d’homme d’état. Entre le chaos par l’UE, la grenade dégoupillée dans le foutoir et Asselineau, je ne vois pas où est le choix. Beaucoup de français ne le connaissent simplement pas. L’état de décrépitude de la classe politique lui donne toutes ses chances. C’est en tant que radical que je cite cette phrase du philosophe Alain « le difficile est d’être modéré sans être faible ». Aucune hésitation sur le bien fondé de la réappropriation des droits régaliens par la nation française, modération tranchant avec les haines recuites qui caractérisent le FN. Le FN n’a aucune chance de ne jamais passer car une majorité de la population lui sera de toutes façons viscéralement hostile. Je suis de gauche et je pourrais me reconnaître dans les idées de M ; Asselineau que je commence à connaître. Jamais je ne voterais pour le FN. Pour moi, ce sont deux mondes.


    • Furax Furax 23 novembre 2011 13:05

      Je souscris entièrement à vos propos.
      Malheureusement :
      « Entre le chaos par l’UE, la grenade dégoupillée dans le foutoir et Asselineau, je ne vois pas où est le choix »
      je crains fort que monsieur Asselineau ne figure pas dans ce choix, celui du deuxième tour de cette présidentielle.
      Si c’était le cas, je vous assure que je voterais pour lui avec enthousiasme. Mais je crois que le choix sera entre le chaos de l’UE, enfin un chaos bien organisé signifiant la fin de la démocratie et l’asservissement par le pouvoir bancaire et la grenade dégoupillée, une grenade au plâtre de toutes façons puisque sans la moindre perspective de majorité législative. Mais qui fera suffisamment de bruit pour mettre à terre le château de cartes (bancaires) UE.


    • ATTENTION CITOYENS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      LA PESTE BRUNE REVIENT...

      LA MOITIE DE L UMP SA MOITIE DROITE POPULAIRE DE LUCA...MYARD...MARIANI ( un comble

       pour ce fils de macon italien de valreas 84...mais depuis que le petit voulait etre sous
      ...
      ministre...depuis ses 12 ans).........................EST PRETE A S ALLIER AU FN DES LE PEN...

      aux armes s il le faut....... ravivons le CNR...ET TENEZ VOUS PRETS A RECOMBATTRE LE

       NAZISME..

      un reistant de toujours au fascisme et au nazisme
      fils de résistant a 18 ans et dont le beau-frère a failli partir dans les camps car son prénom était...... ISAAC......


    • MR ASSELINEAU REMBARQUEZ VOTRE CURSUS ET VOS MEDAILLES

      VOUS AVEZ TRAVAILLE AVEC LONGUET....(pas de commentaires....) et DE CHARRETTE UN

      CHOUAN CATHO FILS ET PETIT FILS DE CHOUAN CATHO.anti republicain...

      de charette de la bretesche...et j’en ouble de la contrie

      tousensemble .....petit fils de ISAAC fusilier marin croix de guerre avec palmes 14.18.apres les dardanelles et dixmude...il s’appelait i isaac . :
       comme mon père son beau frère FTP TOUS LES 2 a 18 ans comme le beau frère doté aussi du prénom ISAAC a failli après une rafle...déporté dans les camps pour ce prénom....celte et marin depuis 3000 ans...elle est belle la race des BONS A RYENS


    • molotov molotov 27 novembre 2011 11:58

      Pendant que l’on nous distrait avec ces balivernes, ces élections instrumentalisé qui non aucun intéret puisqu aujourd ’huit la direction des pays n’est plus a la présidence mais au lobbie industrio-banquaire,

      La vrai question c’est qu’ il faudrai commencer par faire tomber les vraix détracteur de la france, 


    • Mefrange Christian Tallon 21 février 2012 15:50

      Comment je suis revenu d’Asselineau et de l’UPR

      Asselineau est un assez bon conférencier (avec souvent des micros défectueux) mais après avoir fréquenté son mouvement, il apparaît qu’il s’agit d’un énarque aigri mis à la porte par d’autres énarques. On reste dans le monde des élites tchnocratiques, de la gestion des hommes des procédures. Le renouveau ne viendra probablement pas de ce côté. La crise de la société est infiniment plus grave. La société a besoin de nouveau paradigmes et de façons de penser radicalement différentes. L’avenir semble appartenir à une société démocratique, locale, non hiérarchique, rhizomique, les élites actuelles (toutes confondues) devenant incapables de penser et encore moins d’agir d’ans l’hyper-complexité qu’elles ont elles-même s créée et qui leur échappe totalement. On assiste à une phénomène comparable à l’affaissement du système soviétique sur lui-même et du rôle dirigeant du parti : Gosplan tournant à vide, statistiques illusoires, incantations dérisoires. Gilles Deleuze et Edgar Morin pouvant donner des pistes intéressantes pour agir dans la rétroaction sans devenir fou. Et de citer l’excellent site Dedefensa.org « système versus système, et la sarabande des fous » ou « le monde au bord du burn-out » : ; "ce qu’il faut, c’est l’usage d’une raison certes, mais inspirée, nourrie par une intelligence plus subtile, plus sensible, par une pensée plus vivante ; un nouveau rapport à la vie, à la biosphère, de quoi faire un nouveau monde". L’analyse minutieuse du programme de François Asselineau et de son retour au programme du conseil national de la résistance montre que ce programme est strictement réactionnaire. Il peut être séduisant à première vue notamment pour une jeunesse désemparée. En seconde analyse il apparaît juste stérile. Il faut encore chercher. 


    • Capone13000 Capone13000 21 novembre 2011 13:10

      Belle mise au point.

      @morice ou es tu ? un commentaire ?


      • DSKprésident 21 novembre 2011 18:36

        je ne pense plus voter pour l’UMPS, ces traitres à la Nation, ces facistes qui nous ont mis sous dictature EU(ropéenne), financière (Goldman S), et américano-sioniste (guerre en Lybie, puis Syrie et Iran en préparation pour les besoins du Grand Israel).

        pour voter contre le facisme international-sioniste, je voterai un parti Nationaliste : M Le Pen ou Asselineau (s’il est présent). Suis même prêt à faire un don à FA... dont les vidéos internet son très intéressantes...

        C’est vrai que Le pen est sa diabolisation sont l’oeuvre du machiavélique Mitterrand (Francisque 2022), et de l’association politique judéo-gauchiste SOSRacisme...

        Mais le président que l’oligarchie financière internationale nous promouvait, et que les français méritaient, l’économiste majestueux (et sioniste devant l’éternel) était D$K !
        Merci Mme Diallo !


      • non666 non666 21 novembre 2011 13:23

        Electeur « historique » de feu le RPR ( et sympatisant de l’UDR avant ! ) , j’ai mis beaucoup de temps a admettre que le gaullisme, ce nationalisme « vertueux » etait mort et bien mort et que tous ceux qui s’en reclamaieznt ne faisaient qu’essayer de recuperer l’aura du général à leur unique profit.

        J’ai failli croire Chirac seulement voila, apres l’appel de Cochin, il y a eu l’appel a ratifier le TCE....
        J’ai Failli croire MAM, jusqu’a se que je m’apperçoive qu’elle n’etait qu’un leurre destiné a neutraliser le vote gaulliste dans la nouvelle UMP, au profit de Sarkozy.
        J’ai failli croire Dupont aignan jusqu’a ce que j’apercoive son nom sur les listing des collabos au programme « young leader »
        J’ai meme failli croire Chvenement , en 2001, jusqu’a son virage a gauche toute.

        Alors Oui, le FN est loin d’etre parfait et le parfum de la PME familiale dans les seuls mains de la famille regnante rebute beaucoup...
        Oui, le FN incarne un nationalisme tres particulier dont l’orientation ne se fait qu’avec les changements d’opinion de la famille heritière du trone.
        Reganien voir thatcherien dans les années 80, Jean Marie voit aujourd’hui une Marine qui incarne un nationalisme plus proche de la mouvance solidariste...
        Ceux qui connaissent doivent en rire a gorge deployée !

        Le problème du FN, ce n’est pas de nous avoir comme electeur , c’est de nous garder plus d’une election !
        Tant qu’il n’y aura pas un vrai systeme de « motions » ou seront representés les solidaristes et les liberaux, les cul-benis , les paiens et les athées, les ecolos (le mouvement ecolo/retour à la terre etait historiquement un mouvement de droite....) elle perdra ses electeurs.
        Du coups elle est condamnée a faire plaisir a un peu tout le monde.
        Un coup je remet en cause l’avortement et la pilule.
        Un coup je fait une tirade contre les banquiers apatrides aux doigts crochus
        Un coup je defends le droit d’entreprendre
        Un coup je remet en cause la colonisation de notre pays sans consentement (donc il y a viol monsieur le juge !)
        Tant que les rapports de force interne de son electorat ne se
        ront pas mesurés, le FN sera soumis aux caprices de ses chefs héreditaires.

        Est ce mieux en face ?
        Nicolas essait toujours de donner l’EPAD et des sieges sans risques a son fiston Jean.
        Madame Aubry a été mise sur les rails par son père Delors, celui qui a livré la CFTC aux gauchistes et la banque de France aux doigts crochus.
        La LCR a vu le gendre de Krivine aux commandes le temps d’une saison ou deux....et d’un changement de nom en NPA.
        Les fils Pasqua et les fils Mitterands sont pris les mains dans le sac dans les memes affaires...

        Evidemment, ce n’est pas une raison pour s’aligner vers le bas sur ce que font les autres partis mafieux, mais la est bien le limite de l’exercice.

        Ou etiez vous, monsieur Asselineau, pendant que nous combattions le TCE sur internet ?
        Ah , vous serviez encore l’Ennemi....
        Evidemment les resistants de la dernière heure sont les plus prompts à la surenchère pour se faire oublier.
        Servir Longuet (un ancien d’Ordre Nouveau ou d’Occident si je me rappele bien ...) qui a finit agent du Nouvel ordre Mondial pour finir enfin par rejoindre la resistance : beau parcours.


        • Kevorkian 21 novembre 2011 13:33

          Et c’est reparti pour une énième tentative de déstabilisation de F. Asselineau sur son passé, expliqué dans cet article : http://www.u-p-r.fr/vos-questions-nos-reponses/questions_diverses/quels-ont-ete-les-liens-de-m-asselineau-avec-m-pasqua et que les frontistes font mine de ne pas avoir lu (ce qui est probablement vrai d’ailleurs).

          J’en ai une bonne pour vous : vous connaissez Nigel Farage ? Bon eh bien figurez-vous que les Le Pen ont le même poste mais qu’ils la ramènent beaucoup moins. Bah oui ça paie bien l’UE. Miam !


        • Augustule Augustule 21 novembre 2011 13:52

          A part vos attaques ab dominem sur le personne d’Asselineau, quels sont vos arguments sur le fond de cet article ?

          Oui M.Asselineau à été employé par des gouvernements de droite à titre de haut fonctionnaire cela en fait-il pour autant un pourri ?

          Croyez vous vraiment que tous les salariés, peu importe la hiérarchie, des ministères nationaux sont forcement sur la même ligne politique que leurs dirigeants ?


        • jaja jaja 21 novembre 2011 14:48

          « La LCR a vu le gendre de Krivine aux commandes le temps d’une saison ou deux....et d’un changement de nom en NPA. »

          Eh la droite des châtelains pourris laissez le NPA en dehors de vos querelles merdiques ! Besancenot n’a jamais été le gendre de Krivine. C’est une calomnie d’une autre chapelle de nazillons qui ne font que ça.... smiley


        • garisamui garisamui 21 novembre 2011 16:08

          @ non666

          tout à fait d’accord avec vous Non666


        • garisamui garisamui 21 novembre 2011 16:10

          @ augustule

          vous vouliez dire « ad hominem  » je suppose....

          errare humanum est !


        • Augustule Augustule 21 novembre 2011 16:46

          Évidement !


        • la_gata la_gata 23 novembre 2011 19:02

          M.Asselineau à été employé par des gouvernements de droite à titre de haut fonctionnaire cela en fait-il pour autant un pourri ?

          ça fait complice consentant tout de même ...


        • ENLEVE TON MASQUE. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
           
          ON T’ A RECONNU....ancien de l ’udr...et maintenant droite populaire de l ’ump....... pret a s4 allier avec le FN ?????

          tousensemble resistant de toujours au fascime et au NAZISME
          fils de résistant a 18 ans dont le beau-frère a failli après une rafle ALLER dans les CAMPS parce qu’il avait comme prénom...ISAAC



        • EXACT CAMARADE...BESANCENOT N A JAMAIS ETE LE GENDRE DE KRIVINE.

           L UMP....PS ET LA DROITE POPULAIRE DES BONIMENTEURS...DES MENTEURS...CAPABLES

           DE VENDRE PERE ET MERE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!POUR SALIR LA VRAIE GAUCHE...ILS ONT PEUR QUE MELUCH LES ENVOYE AU BAGNE DE CAYENNE.MOI JE LES FERAI FUSILLER.POUR TRAITRISE.ET VOL DES CITOYENS...PAR IMPOTS.. INTERPOSES..........DONNES AUX BANKSTERS... NATIONAUX ET MONDIAUX


        • LE CHAT LE CHAT 21 novembre 2011 13:28

          l’auteur , énarque ayant collaboré au système sous Longuet et Pasqua n’est connu de personne ,et est comme Dupont Aignant un leurre pour ramener les brebis égarées dans le giron de l’UMP et la pensée unique .
          même si le FN est loin d’être parfait , ça reste le seul moyen de dire merde à tous les autres ,complices de la mondialisation néolibérale , le seul vote qui leur fait peur ( et faut vraiment qu’ils aient peur pour que Parisot sort de son rôle pour écrire un bouquin anti FN et que Delahouse invite à la fois NKM et Fourrest pour cracher en stéreo sur MLP )

          tout le monde se fiche bien de ce que pensent Asselineau, Dupont Aignan ou les gauchos ,Barroso et Van Rompuy les premiers !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès