Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Front national, 1er parti de France ?

Le Front national, 1er parti de France ?

Malgré les déclarations maladroite d’un Jean-Christophe Cambadélis, député de Paris, parlant de tripartisme sur Europe 1 ce matin, nous n’en sommes pas encore là, loin s’en faut. Il faut remettre le résultat des cantonales à Brignoles dans son contexte. Ce n’est pas un échantillon de 0,05% de l’électorat français qui peut donner la tonalité réelle des élections à venir.

Au final, le Front national ne détient que deux cantons sur un total de 4 055. Pas de quoi fouetter un chat. Pour les élections municipales le parti de Marine Le Pen n’a réussi à monter des listes que dans une ville sur six, ce qui pointe la faiblesse de son organisation et de son encadrement. On se souvient dans le passé d’affaires locales où le FN tentait de recruter sur la base de petites annonces passées dans les journaux locaux.

Le fonds de commerce du FN c’est bien le buzz politico-médiatique qui est organisé autour de lui : que ce soit les sondages orientés, les commentaires, mais aussi les erreurs commisses par les caciques des deux principaux partis de gouvernements que sont l’UMP et le PS.

La dramaturgie… le maitre mot du microcosme politique et journalistique, il faut se faire peur pour intéresser le lecteur et l’électeur… on cherche la coulée de sueur et si et si….

Brignoles, nous sommes en terre frontiste depuis de nombreuses années, au premier tour il y avait deux candidats d’extrême droite qui totalisaient déjà à eux deux 49 % des voix, la suite était à prévoir. Ajoutons à cela un sondage à point nommé (aux méthodes discutables et discutées par les spécialistes) qui donne aux élections européennes le FN en tête devant l’UMP avec 24% des intentions de vote.

On plonge directement dans la surinterprétation qui affole les médias… pour autant il y a bien au fil des années des bouleversements réels dans l’électorat. Les dernières élections législatives partielles ont démontré qu’une partie de l’électorat PS éliminé au second tour se reportait sur le candidat frontiste, entre 15 et 20 %, ce n’est pas négligeable.

Pour l’instant, à savoir les municipales, cette « poussée » frontiste va essentiellement mettre l’UMP dans l’embarras et l’empêcher probablement de profiter de l’actuel faiblesse du PS, confronté à l’épreuve de la crise et du pouvoir.

Nous n’en sommes pas encore au stade où le FN serait en mesure d’être autre chose qu’un exutoire à la crise économique, sociale et sociétale que traverse notre pays. Il n’a pas les moyens de mobiliser un appareil de cadres suffisamment aguerris, ni de négocier avec quelques autres partis que ce soit. Et ce ne sont pas les quelques élus UMP effrayés par la tournure des évènements qui permettront la mise en œuvre d’une réelle politique de coopération d’appareil à appareil politique.

Aujourd’hui le Front National reste un épouvantail au milieu des champs, dont la vocation est de faire peur aux moineaux et aux étourneaux. Et cela marche….

 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • taktak 15 octobre 2013 09:11

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/brignoles-rompre-avec-les-fausses-141901

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/deux-tactiques-pour-combattre-l-142033

    Depuis 1981 des gens de la droite « classique » affirment que pour battre le FN, il convient de chasser sur ses terres et pour cela, de surenchérir dans la xénophobie : on n’a pas oublié « le bruit et l’odeur » de Chirac, les « Auvergnats » d’Hortefeu, les glaireuses campagnes 2007 et de 2012 de Sarkozy (où par bien des aspects, cet individu a pulvérisé les records de haine des Le Pen !), et tout dernièrement, l’entreprise de banalisation du FN menée par le « modéré » Fillon. La seule chose « nouvelle » à cet égard depuis 2012, c’est que le « socialiste » Valls concurrence désormais les droites, « classiques » et extrêmes, en multipliant les attaques démagogiques contre les Rom : histoire de faire sauter les ultimes digues morales et idéologiques à gauche ?

      Quant à la gauche établie, du PS aux dirigeants décaféinés du PCF, son principal « barrage » au FN n’est qu’une passoire à gros trous : la tactique dite du « front républicain », qui évite surtout à ladite « gauche » de s’interroger sur ses reniements, consiste à soutenir n’importe quel réac rebaptisé « républicain », sous prétexte de « battre le FN » au 1er ou au 2ème tour de la moindre cantonale. A Brignole, on a vu ainsi le maire, candidat du PCF, imprimer sur ses tracts la rose au poing (à défaut de la faucille et du marteau !) ; et à l’arrivée, on a le bide cinglant dudit candidat, pendant qu’au 2ème tour, le PS et le PCF paniqués appellent à voter… UMP pour « battre l’extrême droite » ! Faut-il s’étonner dans ces conditions si l’abstention populaire a battu des records dans le Var ? 

    Au-delà de la partielle du Var, on mesure les résultats de fond des dérives opportunistes que nous dénonçons depuis toujours : la droite classique vire à l’extrême droite, le PS à l’extrême « centre », le PCF à la social-démocratie. Et pendant que ce petit monde s’aligne sur son voisin de droite, le FN, seul point fixe du paysage politique en pleine dérive réac, peaufine son plan de marche vers l’Elysée…

    Et si on essayait ENFIN autre chose ?

    Et si les communistes affichaient de nouveau leurs outils ouvriers et paysans, leurs références marxistes, léninistes et prolétariennes ? Et s’ils creusaient leur différence de classe avec ce PS sans honneur qui rampe bassement devant le MEDEF, Merkel et Barroso ? Et si, comme le firent les militants communistes de 36 et de la Résistance, les communistes d’aujourd’hui arrachaient le drapeau tricolore des mains indignes des fascistes pour associer l’étendard de Valmy et des FTP au drapeau rouge du Travail ? Et si tous ensemble, comme le proposent les Assises du communisme, les communistes appelaient franchement à sortir de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme, au lieu de promettre l’introuvable « Europe sociale » de P. Laurent ou l’invraisemblable « euro au service des peuples » de MM. Boccara et Dimicoli ?

    Et si les états-majors syndicaux appelaient des centaines de milliers de salariés à se réunir devant le parlement (comme viennent de le faire courageusement cinq UL CGT du Pas-de-Calais !) jusqu’au retrait de la contre-réforme Ayrault sur les retraites, au lieu de gronder gentiment le gouvernement PS et de ménager la dictature européenne, qui commandite la contre-réforme ?

    Et si les vrais républicains revendiquaient hautement l’héritage du CNR, pas seulement pour encenser (et en fait, enterrer) le passé, mais pour proclamer que la « construction » européenne et l’Union « transatlantique » sous l’égide de Wall Street, constituent la négation directe de la Nation, de la République et de tout progrès social ?

    Alors, sans cesser d’être social-démocrate et de saisir toutes les occasions pour servir les patrons et trahir les ouvriers (ne rêvons pas !), le PS serait de nouveau obligé de se garder à gauche, au lieu de chercher à séduire prioritairement les lecteurs du Figaro.

    Alors la droite aurait moins de facilités pour clamer tout haut ce qu’elle pense tout, bas, FN ou pas, en matière de régressions sociales, d’anticommunisme rance, d’anti-syndicalisme primitif, de haine du travailleur étranger et de mépris pour notre propre peuple.

    Alors le FN serait renvoyé à ce qu’il est centralement : un noyau dur de nostalgiques de Versailles, de Vichy et de rescapés du « temps béni des colonies » : c’est-à-dire à peu de chose !

    Nous pouvons encore stopper la dangereuse dérive droitière de la société française. Pour cela, commençons par ne plus dériver nous-mêmes. Jetons l’ancre rouge. Aidons les militants franchement communistes, aidons les syndicalistes de combat à planter offensivement les drapeaux rouge et tricolore de la Résistance et du Front populaire dans le terreau des luttes sociales.

    Sans attendre que la « gauche établie » fasse sa peu probable autocritique, construisons le Front de résistance antifasciste, populaire et patriotique  : c’est urgent pour briser la vague brun-marine, briser l’euro-dictature, stopper la dérive atlantique, reconstruire la France à partir des principes rassembleurs du CNR, rouvrir la voie du socialisme véritable pour notre pays !


    • Fergus Fergus 15 octobre 2013 09:52

      Bonjour, Taktak.

      « Et si les communistes affichaient de nouveau leurs outils ouvriers et paysans, leurs références marxistes, léninistes et prolétariennes ? Et s’ils creusaient leur différence de classe avec ce PS sans honneur qui rampe bassement devant le MEDEF, Merkel et Barroso ? »

      Entièrement d’accord avec vous. A ce détail près que ce discours est totalement inaudible par les classes populaires dans le contexte actuel. D’où la nécessité, pensent non sans raison de nombreux élus, de nuancer le discours pour ne pas se faire claquer la porte au nez.


    • Fergus Fergus 15 octobre 2013 09:47

      Bonjour, Jean.

      Entièrement d’accord avec vous. Ce n’est pas parce que les électeurs vont se défouler aux Européennes en sanctionnant l’UMP et le PS pour leur gestion du pays depuis des décennies, que le FN est en position de devenir le 1er parti de France. Une tel constat ne peut être fait qu’au soir d’une élection majeure comme les Législatives.

      Bref, on est encore à des années-lumière de ce scénario. A noter que les écologistes ont eux aussi réussi en leur temps, et pour le même type de raison, un score éclatant aux Européennes (quasiment égal du PS) avant de se faire étriller ensuite lors des rendez-vous nationaux.

      Dans l’immédiat, si le PS fait la grimace, celle qui déforme le visage de l’UMP est tout aussi spectaculaire car ce parti court, du fait de la progression du FN et surtout de sa présence élargie sur le territoire, un grand risque de rater son rendez-vous des Municipales, un scrutin où il se faisait pourtant fort d’obtenir un succès significatif.

      Cordialement.


      • Julien30 Julien30 15 octobre 2013 09:52

        Toujours à vous rassurer avec cette idée de vote défouloir, mais non mon vieux, de plus en plus de gens réalisent que les idées du FN sont la seule alternative au système UMPS, que ses idées sont saines et justes et que la diabolisation à laquelle participe le bon petit soldat du système qu’est Pelletier et tant d’autres n’est qu’un attrape-nigot.


      • Fergus Fergus 15 octobre 2013 10:01

        Bonjour, Julien.

        « Les idées du FN », elles sont bien cachées derrière un galimatias de promesses démagogiques et pour beaucoup inapplicables.

        Quand au résultat des scrutins à venir, je prends le pari que le FN ne réussira qu’à prendre que quelques villes de petite ou moyenne importance aux Municipales avant de réussir un excellent score aux Européennes. Mais tout cela, je le dis et je l’écris depuis des mois. Or, rien ne m’indique actuellement qu’il en ira autrement.


      • le naif le naif 15 octobre 2013 10:22

        « Ce n’est pas parce que les électeurs vont se défouler aux Européennes »

        Se défouler ?!?

        Fergus avez vous lu le traité du MES (mécanisme européen de stabilité) ???

        Juste un petit extrait :

        " Article 27- Le statut juridique du MES, les immunités et privilèges

        2. Le MES a la pleine personnalité juridique, il doit avoir la pleine capacité juridique :

        (A) pour acquérir et aliéner des biens immobiliers et mobiliers ;

        (B) pour contracter ;

        (C) pour ester en justice et

        (D) pour entrer dans un accord cadre et / ou des protocoles nécessaires pour s’assurer que ses statuts, privilèges et immunités sont reconnus et mis en vigueur.

        3. Le MES, ses biens, fonds et avoirs, où qu’ils se trouvent et quel qu’en soit le détenteur, jouissent de l’immunité de toute forme de procédure judiciaire, sauf dans la mesure où le MES renonce expressément à son immunité dans le but de toute procédure ou par les conditions de tout contrat, y compris la documentation sur les instruments financiers.

        4. La propriété, le financement et les actifs du MES, où qu’ils se trouvent et quel qu’en soit le lieu, sont exempts de perquisition, réquisition, confiscation, expropriation ou de toute autre forme de saisie, de prise ou forclusion par action de l’exécutif, judiciaire, administrative ou législative.

        Article 30 – Immunités des personnes

        1. Gouverneurs, Gouverneurs suppléants, Directeurs, Directeurs suppléants, le Directeur Général et membres du personnel doivent être à l’abri de poursuites à l’égard des actes accomplis par eux dans leur qualité officielle et jouissent de l’inviolabilité à l’égard de leurs papiers officiels et documents, sauf lorsque le Conseil des Gouverneurs renonce expressément à cette immunité."

        Si ce n’est pas une dictature, c’est très très bien imité et je ne parle même pas du fond de ce traité  !!!

        Pour le Fun...

        Harlem Désir, premier secrétaire délégué du Parti socialiste, a précisé les raisons de l’abstention du Parti socialiste au vote adoptant le MES. Il déclare que le Parti socialiste est en faveur du MES mais qu’il conteste « le lien entre le MES et le traité budgétaire ».

        Pierre Moscovici considère que le MES serait indispensable « pour stabiliser la zone euro » et garantir une aide financière aux États membres en difficultés

        La délégation socialiste française au Parlement européen a appelé de ses vœux et approuvé le Mécanisme européen de stabilité, avant l’introduction d’un lien avec le traité budgétaire, tout en émettant plusieurs critiques, notamment sur les moyens dont le MES dispose. S’exprimant sur le Conseil européen de décembre,

        Catherine Trautmann a notamment déclaré : « pour faire face à l’urgence, les mesures concrètes sont, toujours, insuffisantes. La force de réaction de l’Eurozone reposerait ainsi sur le Mécanisme Européen de Stabilité (MES) et le renflouement du FMI à hauteur de 200 milliards euros.

        Le MES, dont la mise en œuvre serait anticipée d’un an, en juillet 2012, aurait une capacité de prêts de 500 milliards d’euros. C’est trop peu, et trop tard : aucun accord n’a été trouvé pour augmenter ses ressources, ni pour le doter d’une licence bancaire comme nous le préconisons. Début 2012, l’Italie et l’Espagne devront recourir à de nombreux emprunts : nul ne sait s´ils trouveront preneurs et à quels taux d’intérêts. En refusant d’admettre publiquement que la BCE intervienne, comme nous le souhaitons, les dirigeants européens se privent de la seule arme efficace »

        Les économistes Alain Lipietz, Yann Moulier-Boutang et Shahin Vallée et les députés européens Jean-Paul Besset et Daniel Cohn-Bendit ont qualifiée l’abstention de la gauche au vote de l’Assemblée nationale du 21 février 2012 de « bourde historique » car « ils ont fait le choix de s’opposer ou de s’abstenir lors du vote sur la ratification du traité créant un outil de solidarité à l’égard des pays de la zone euro qui ne peuvent plus emprunter » Selon eux, cette solidarité répond à l’intérêt de l’ensemble des États membres. En effet, la faillite d’un État européen aurait pour conséquence la faillite des banques, lesquelles détiennent les économies des particuliers,

        Ils considèrent d’ailleurs que la création du MES est un premier pas vers une Europe fédérale avec son propre Trésor public et son propre budget.

        Ils considèrent qu’un mécanisme similaire au MES aurait du être adopté dès le traité de Maastricht. Ils ajoutent que le MES est « certes imparfait puisque fruit de compromis, mais qui se tient : un fonds solidaire, empruntant à la place des pays ayant perdu tout crédit auprès des marchés internationaux, avec la garantie de l’ensemble de l’Europe ». Enfin, ils qualifient de « démagogues [ceux qui] refusent la création du MES, mobilisant l’émotion créée par les plans d’austérité démentiels imposés à la Grèce en l’absence du MES »

        Le Front de Gauche estime que le MES ne serait rien d’autre que la généralisation du schéma qui s’est produit en Grèce. Les mesures d’austérité deviendraient automatiques dès qu’une aide est accordée à un pays européen. Le MES serait également, selon le Front de Gauche, le symbole d’une dérive autoritaire supplémentaire de l’Union européenne, car le MES jouit d’une immunité totale. En effet, aucune action judiciaire ou administrative ne peut être engagé contre le MES. Il s’agirait ni plus ni moins d’une remise en cause du principe de souveraineté populaire. Le Front de Gauche demande l’organisation d’un référendum sur ce traité.

        Le Front national par la voix de Marine Le Pen s’oppose au MES dans son colloque sur l’Europe du 21 février 2012, considérant que le Mécanisme européen de stabilité est « une austérité à vie » et « une prison pour les peuples » et dénonce « un mécanisme au service des puissances d’argent », « l’opacité dans laquelle les choses se font » en le qualifiant de « déni épouvantable de la démocratie »

        Source


      • Fergus Fergus 15 octobre 2013 10:37

        Bonjour, Le Naïf.

        Je connais évidemment le MES. Mais je ne retire pourtant pas le verbe « défouler » car c’est bien de cela qu’il s’agit, les Français n’ayant sans doute pas foncièrement l’envie de voir le FN au pouvoir à terme, mais les partis de gouvernement prendre ENFIN conscience des attentes des classes populaires et moyennes modestes.


      • le naif le naif 15 octobre 2013 11:02

        Bonjour, Fergus

        Vous connaissez le MES et vous êtes près à cautionner ceux qui ont ratifié ce traité Scélérat ???

        Et bien moi, pas !!!

        Je ne sais pas si le FN sera en mesure de déchirer se torchon, mais ce dont je suis sur c’est que ce n’est pas l’UMPS qui le fera !!!

         "Les Français n’ayant sans doute pas foncièrement l’envie de voir le FN au pouvoir à terme, mais les partis de gouvernement prendre ENFIN conscience des attentes des classes populaires et moyennes modestes.« 

        Je crois que vous sous estimez le dégout incommensurable qu’inspire aujourd’hui »les partis de gouvernements" et leurs représentants tous plus médiocres les uns que les autres. Les gens que je connais n’attendent plus rien de cette classe politique, et le phénomène est également très visibles sur le NET. Plus encore que les articles, les déclarations et les petites phrases, je lis les commentaires de Libé, du Figaro, du nouvel Obs etc.... On ne peut nier un vent de révolte réel et force est de constater que même sur des médias où on ne s’y attendrait pas, le FN remporte (certes parfois par défaut) une réelle adhésion.


      • Fergus Fergus 15 octobre 2013 11:13

        @ Le Naïf.

        Je ne « cautionne » rien, je m’efforce de comprendre ce qui se passe.

        Pour ma part, je continuerai à voter au 1er tour (ou au tour unique) pour un candidat FdG.


      • Jelena XCII 15 octobre 2013 12:00

        @LeNaif >> Je crois que vous sous estimez le dégout incommensurable qu’inspire aujourd’hui »les partis de gouvernements« 

        Arrêtez de vous faire des films, il y a 18 mois de ça, 70% des électeurs ont voté UMPS au 1er tour, ce n’est pas en écrivant 300 fois par jour que »nous sommes de plus en plus nombreux", que ça changera la réalité.


      • le naif le naif 15 octobre 2013 13:30

        @ Jelena XCII 

        "Arrêtez de vous faire des films, il y a 18 mois de ça, 70% des électeurs ont voté UMPS au 1er tour, ce n’est pas en écrivant 300 fois par jour que »nous sommes de plus en plus nombreux", que ça changera la réalité."

        Vous avez raison Jelena, inutile de continuer à poster, lorsque je vois qu’on moinsse un extrait d’article officiel au sujet du MES.... Il y en a encore qui sont en plein déni, ou qui ne savent pas lire...

        En ce qui concerne la réalité, nous attendrons les municipales et surtout les européennes, pour savoir ce qu’il en est réellement au lieu de faire des plans sur la comète sur l’élection partielle de Brignoles...

        Enfin pour les 300 posts/jour, vous devez confondre, je ne suis pas aussi prolifique que Fifi Brin d’Acier, Soleil ou Démosthaine.... In fine, mieux vaut laisser aux opposants farouches, leurs outrances et leurs insultes, le dialogue étant de toute façon impossible.


      • Jelena XCII 15 octobre 2013 14:13

        @LeNaif Pas plus tard qu’hier, Gaspard_Delanuit a dit que « sa virilité est douce sous langue », il s’est fait plussé 7 fois... Je vous laisse imaginer le QI moyen de certains plusseurs/moinsseurs sur ce site.

        Quand je disais « 300 fois par jour », je m’adressais à l’ensemble des frontistes, pas seulement à vous. Pour ma part, j’ai plusieurs raisons de croire que cela se jouera toujours entre UMP/PS, tout comme aux USA, ça se joue depuis toujours entre démocrates et républicains. Qui vivra verra.


      • Yohan Yohan 15 octobre 2013 09:55

        La gauche tente de se rassurer. Elle n’a pas encore perçu que le ras le bol est au zénith dans les couches populaires et dans la classe moyenne. Les gens n’en ont plus rien à foutre, droite et gauche sont aussi médiocres l’une que l’autre, faire chuter l’UMPS est leur seule préoccupation. Plus vous ciblerez le FN, plus le FN grimpera, surtout si tout continue comme avant....


        • epicure 15 octobre 2013 23:09

          La gauche ? tu veux dire le centre pour le PS .....
          Vu toutes les mesures de droite qu’ils ont pris, dont le vote du TSCE, ou le nouveau plan de retraites dans la lignée de sarko, le PS n’a plus sa place à gauche.


        • howahkan Buddha Marcel. 15 octobre 2013 10:17

          Le FN est un pantin comme tout politique en fonction, la question : qui donne les ordres ?

          des réponses sont là et ailleurs aussi ; il faut chercher c’est tout...(allez à 3 minutes à propos du FN...Mélenchon,Bové et toute la bande du splendiiiiiiid !!! etant le pendant du FN bien sur...et la pseudo gauche une envention de la pseudo droite..

          il n’y a pour le moment pas de projet autre que le sioistoneonconsevateurpseudomarxiste !!!


          • howahkan Buddha Marcel. 15 octobre 2013 10:19

            enfin si, mais pas là ou il faut être,dans les medias serviles.


          • oncle archibald 15 octobre 2013 10:24

            J’ai soigneusement analysé les résultats de Brignoles ... Si au premier tour les résultats étaient bien conformes à ce que l’on pouvait attendre sur un canton ou le FN est puissant depuis longtemps et ou l’abstention avait été très forte (seulement un tiers des inscrits s’étaient déplacés pour aller voter), les résultats du second tour laissent perplexes ....

            Il y a eu 2926 votants de plus qu’au premier tour, soit une augmentation de 42,33% du nombre de personnes qui se sont déplacées pour s’exprimer. Au premier tour il y avait 2 ;7% de bulletins blancs ou nuls et 5,15 % au second tour. 322 électeurs de plus qu’au premier tour sont venus dire qu’ils ne souhaitaient aucun des deux candidats, ça n’est pas énorme je pensais qu’il y en aurait beaucoup plus. Je pensais notamment que les socialistes et les communistes n’ayant pas envie de voter UMP auraient massivement voté blanc. 

            Il y a donc eu 2604 électeurs qui n’étaient pas venus voter au premier tour qui sont venus au second et ont voté soit pour le candidat UMP censé représenter « le front républicain » soit pour le candidat FN. Ce candidat FN aurait du raisonnablement espérer récupérer les voix de l’autre candidat d’extreme droite, soit 612 voix ... or il a progressé entre les deux tours de 2 313 voix ! Il a donc bénéficié de 1 701 voix « de plus que le compte » .. et parmi elles certainement d’un bon nombre de voix d’électeurs qui ordinairement accordaient leur confiance soit au PC soit au PS ...

            Le vote FN représente donc bien un exutoire pour beaucoup d’électeurs n’ayant rien à voir avec les idées d’extreme droite. Il est bien devenu le parti des mécontents de tous bords et c’est à ce titre qu’il risque bien, hélas, de devenir le premier parti de France. Un parti sans programme crédible, mais qui risque de se retrouver au pouvoir ... On peut mesurer l’ampleur de la déception du peuple Français sur la gestion tant de Monsieur Sarkozy que de Monsieur Hollande. Déception telle qu’il le conduit à vouloir carrément autre chose, fut ce en prenant des risques énormes et se repentir de son choix aussi vite que sous les dirigeants précédents si jamais le parti de Marine le Pen arrivait aux manettes.

            • le naif le naif 15 octobre 2013 10:35

              Analyse tirée par les cheveux. Savoir comment s’est effectué le report de voix à Brignoles est assez hasardeux, d’autant que le dissident ex FN appelait à voter UMP et le FDG à l’abstention.... A partir de là toutes « les options » sont possibles, dont une que tous les analystes se refusent à envisager, une réserve de voix pour le FN parmi les abstentionnistes du premier tour.
              En effet ceux qui on passé leur vie à voter à droite ou à gauche, passent généralement par la phase vote blanc ou abstention, avant de voter FN, c’est toujours le premier pas qui coute....


            • Fergus Fergus 15 octobre 2013 10:40

              Bonjour, Oncle Archibald.

              CQFD. Et vous l’avez fort bien fait.


            • oncle archibald 15 octobre 2013 10:58

              @ le naïf : « d’autant que le dissident ex FN appelait à voter UMP et le FDG à l’abstention »

              Ah vous l’êtes bien naïf si vous croyez que les électeurs suivent les consignes de votes .. Les encartés peut être et ça n’est même pas sûr .. Quand aux électeurs « lambda » ils ne se sont jamais sentis aussi libres de voter pour n’importe qui, y compris pour le front national .....

            • le naif le naif 15 octobre 2013 11:09

              @ oncle archibald 

              "Ah vous l’êtes bien naïf si vous croyez que les électeurs suivent les consignes de votes .. "


              Sur ce point je suis d’accord avec vous, c’est même le seul constat qu’on puisse faire à l’issu de ce scrutin, « le front anti-républicain » est mort et enterré et personnellement je m’en réjoui.


            • Croa Croa 15 octobre 2013 14:07

              « Le vote FN représente donc bien un exutoire pour beaucoup d’électeurs n’ayant rien à voir avec les idées d’extreme droite. »

              Pas obligé ! En partie certainement mais le rejet UMPS peut aussi être considéré comme tout à fait réfléchis. Après tout ces gens ont trahis le peuple et continueront donc à le trahir ce qui est inacceptable. Même s’il est xénophobe le FN est donc plus près du peuple !


            • orage mécanique orage mécanique 15 octobre 2013 10:47

              On vote FN pour se faire du bien au racisme un peu comme,
              on va aux putes pour se faire du bien au bas ventre.

              Mais au final pas mal des électeurs FN sont conscients qu’ils voteront pour maurice le garagiste pour une élection local.

              le FN est premier parti de France quand c’est pas important,
              c’est comme la coupe de France au début, on est pour les petits mais à la fin on veut quand même voir des mecs qui savent jouer au ballon pas des gars qui dorment dans la surface en espérant que le ballon ne va pas rentrer et qui ont mis un équipement neuf pour faire croire que c’étaient des pros.


              • Fergus Fergus 15 octobre 2013 11:19

                Bonjour, Orage mécanique.

                Constat lucide, à ce détail près que le racisme et la xénophobie ne sont plus les motivations quasi exclusives du vote FN, le rejet de la politique libérale synonyme de régression sociale jouant désormais un rôle accru.

                Votre analogie avec le football est d’autant plus pertinente que l’on peut lui trouver un prolongement : les amateurs de foot veulent qu’au final ce soit un gros club qui l’emporte pour bien figurer ultérieurement en Coupe d’Europe ; et il en va de même en politique.


              • orage mécanique orage mécanique 15 octobre 2013 11:33

                "le racisme et la xénophobie ne sont plus les motivations quasi exclusives du vote FN, le rejet de la politique libérale synonyme de régression sociale jouant désormais un rôle accru"

                Franchement le gars qui votent FN par rejet de la politique libérale est teubé en plus d’être raciste, on a jamais vus un représentant du front dans un piquet de gréve ou pour défendre les retraites.
                et avant qu’ils se rachétent une conduite papa Jean-marie était contre l’ISF.

                Maintenant c’est pas parceque la marine fait du marketing en reprenant à son compte le discours des économistes de gauche qu’elle fait du concret pour aller défendre le petit peuple . Faut croire que le chateau de Saint Clou ça ne permet pas le mélange des torchons et des serviettes même si c’est les serviettes qui te permettent de t’essuyer la bouche et d’avoir une meilleure présentation.


              • orage mécanique orage mécanique 15 octobre 2013 17:35

                A votre service, le racisme c’est comme la bétise, ce sont deux traits de caractére qui sont niés par leur possesseur. Il n’y a que le regard extérieur qui les mets en lumiére.


              • Constant danslayreur 15 octobre 2013 19:06

                - Evitez toutes les insultes ou tous les qualificatifs outranciers

                Et encore une erreur de logique mathématique, c’est le « et logique » qu’il fallait utiliser et pas le « ou logique »

                On va la refaire : Evitez toutes les insultes ET tous les qualificatifs outranciers. Parce que tel que c’est écrit, il suffirait d’éviter l’un des deux pour être conforme à la charte.

                - Vérifiez chacun de vos faits pour vous assurer qu’ils sont vrais

                S’ils sont « faux », ce ne sont plus des faits banane

                - Citez les sources de toutes vos citations

                Mais si ce sont les miennes de citation, c’est moi la source triple buse

                - Evitez les contenus racistes, sexistes, homophobes, haineux

                Alors et d’un, il n’y a pas de races et il n’y a plus de sexes, les homo sont casés et ne sont plus phobisables et les laineux on les a zigouillés ce matin, c’était l’aïd, la fête la Ste Brigitte bardot (*1*) quoi.

                Conclusion, engagez des grammairiens gnordel ! 

                (*1*) Je précise que je trouve celle d’AV autrement plus sympa que l’originale smiley


              • Constant danslayreur 15 octobre 2013 19:59

                Par Actias  (---.---.253.163) 4 janvier 2007 15:26

                Sincerement pour avoir un passé quelques années dans d’autres pays, je dois reconnaitre que la France pour bosser c’est plutot bien. 35 heures, 25 jours de congés, salaire a peu pres correct .... pour un salarié moyen c’est cool. Pour un entrepreneur bon courage, pour un riche au revoir.

                Le problème est que ca ne va pas durer, pas besoin d’etre Einstein pour comprendre que le systeme continue sur sa force d’inertie mais est de toutes façons condamné. Le truc c’est que ca peut encore tenir 6 ou 7 ans, donc plus que 5 ans, donc les politiciens vont attendre avant de le reconnaitre.

                Comme tout le monde je profite de ce systeme aberrant, la difference c’est que j’ai deja vecu a l’etranger et j’y retournerai des que ca commencera a couler.

                fin de citation

                Actias, votre prophétie de Janvier 2007 voulant que le système ne tiendrait plus que 6 ou 7 ans s’est réalisée, 6 ans et 9 mois après bravo !

                Le système part tellement en nouilles que le FN est le ppf

                Vous le prenez quand votre avion pour le là-bas-z-y-va-mieux-land-sans-la-marine ? smiley


              • Constant danslayreur 15 octobre 2013 20:06

                ... Heu... Bonjour Francesca
                Permettez moi de vous dire que vous êtes rayonnante ce soir.

                Moi ça va oui, sauf qu’il y a un fâcheux qui a usurpé mon identité pour dire du mal du FN toute la soirée, Sampi sûrement smiley


              • francesca2 francesca2 15 octobre 2013 20:10

                Pauvre Sampi......il ne sait pas ce qu’il dit.....


              • rocla+ rocla+ 15 octobre 2013 20:14

                il se shoote aux figatellis 


              • Constant danslayreur 15 octobre 2013 20:22

                Baaahhh ce n’est pas le mauvais bougre le Sampi et puis c’est un homme de conviction
                Enfin si ça se trouve il y croit vraiment au PS


              • francesca2 francesca2 15 octobre 2013 20:24

                Il croit plus aux régimes spéciaux...




              • francesca2 francesca2 15 octobre 2013 20:27

                Et puis il n’est pas socialiste ! 

                Il est FdG, F-D-G, si signor, puisqu’il vous le dit !

              • fred74 fred74 16 octobre 2013 07:47

                orage mécanique



                Avant de voir la paille du voisin regardez donc un peu dans la glace et observez de plus se que vous verrez une grosse poutre mon grand.....

              • sophie 16 octobre 2013 17:21

                Merci à Actias de résumer objectivement les principales caractéristiques des electeurs fn


              • Laurenzola Laurenzola 15 octobre 2013 11:48

                Aucune alternative politique à l’horizon, normal, pour devenir populaire, il faut baisser sa culotte devant l’oligarchie.

                Ce système politico-médiatique est un jeu de dupe, faire de la politique en se référant à cette mascarade contribue à entretenir la flamme.

                Pour s’en convaincre, il suffit juste de s’intéresser aux actionnaires des grands médias, et constater par exemple comment ils ont tenté de manipuler les français pour accepter sans broncher cette guerre en Syrie.


                • kyodai ken kyodai ken 15 octobre 2013 12:29

                  Tout à fait d accord. Comme la naissance de cette entité européiste. Ici beaucoup se sentent impliqués politiquement dans le jeu des partis politiques. Or seul le fric gouverne, nous sommes à l aube d un dictat qui privera chaque citoyen de ses droits démocratiques. Les interets ne sont plus nationaux depuis longtemps et il serait bien d aller constater l engrenage financier en consultant les fiches financières de l actionnariat des multinationales affiliées aux banques d affaires. On parle de la scène de la pièce de théatre sans regarder en coulisses. Dire que des encartés de tel ou tel parti se perdant en verbiage se sentent intelligents... Ce ne sont que des naifs dont l ego ou la peur, les empechent d ouvrir réellement les yeux sur les vraies causes et les projets mondialistes à long terme. Une loi universelle rattache tout ce système, tout est lié. C est un tissu sur lequel économie et social servent les constantes que se doivent de gérer la politique. Un jeu d équilibriste servant à un gain de temps afin d assoir pour de bon l oligarchie et ses nantis qui avec les pouvoirs en place mettent en place une dynastie des plus despote. Des siècles d essais, de challenges, d échecs, de remodelage, avec conclusions historiques ont permis de créer un empire de l ombre couvert par nos chers médias. La culture de l ignorance servant les vils desseins du projet final.


                • l’R2 rien 15 octobre 2013 12:20

                  Monsieur Pelletier,

                  j’voulais m’excuser pour hier, je n’ai pas à juger de la fréquence de vos écrits,
                  seulement de la pertinence de vos publications ici.

                  « Le fonds de commerce du FN c’est bien le buzz politico-médiatique qui est organisé autour de lui... »

                  Pffffff................... smiley

                  Z’avez pas l’impression de...... Vous voyez c’que j’veux dire, n’est-ce pas ?
                  Ce que vous n’avez surtout pas essayé de ne pas faire en gros... smiley

                  Et cela marche en plus !

                  J’passe mon chemin.
                   
                  smiley


                  • Tall 15 octobre 2013 12:24

                    En 2014, outre la poussée du FN français, on verra aussi se confirmer au sud : la montée du nationalisme catalan et au nord : celle du nationalisme flamand. Ce dernier se distinguant par le fait que les Flamands font 60% de la pop. belge.

                    Sans oublier l’Ecosse qui aura droit à un referendum sur la question.

                    Bref l’UE a un avenir proche bien noir ... ce qui n’est que justice démocratique.

                    Car quand on spolie les peuples au profit d’une poignée de banksters pas + méritants que des joueurs de casino qui ont foiré, il ne faut pas s’attendre à des bravos.

                    Accessoirement, je trouve le terme « populiste » très méprisant pour les peuples.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès