Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le geste auguste de M. Sarkozy, le 14 janvier 2007

Le geste auguste de M. Sarkozy, le 14 janvier 2007

Ce n’est pas simple pour un homme public de saluer la foule. D’abord, il reste peu de place à l’invention, tant les diverses postures, qui ne sont déjà pas si nombreuses, paraissent avoir été toutes expérimentées.

Et surtout, ses devanciers, par une concordance répétée entre leurs options politiques et leur posture préférée, ont laissé sur chacune des empreintes indélébiles qui conduisent à dresser une sorte de typologie des gestes de salut, et dont il faut se méfier.

Divers types de salut

Fascisme et nazisme, on le sait trop, ont fait brandir virilement à leurs sujets le bras tendu à l’oblique tandis que le Führer se contentait d’y répondre spasmodiquement , l’avant-bras levé à la verticale, coude au corps, la paume de face. La nomenklatura soviétique, à la tribune sur la Place Rouge, agitait discrètement, à hauteur de buste, le plat de la main ou remuait ses chapeaux. De son côté, la reine d’Angleterre, en carrosse ou d’une terrasse d’un de ses châteaux, a l’avant-bras qui oscille légèrement, replié vers l’épaule, la main gantée, dans un prude au revoir. Les papes, eux, quand ils ne balaient pas l’air d’un signe de croix bredouillé, ouvrent leurs bras en larges parenthèses, entre l’esquisse de l’embrassement impossible et l’oraison d’offrande au Très-Haut de leur troupeau de brebis. Le Dalaï-Lama préfère garder les mains jointes contre sa poitrine. Le général de Gaulle, on s’en souvient, dressait les bras en V dans les moments d’enthousiasme. Certains chefs de partis démocratiques enroulent leurs bras au-dessus de leur tête en se serrant les mains, pour signifier symboliquement leur amitié à toutes les personnes présentes, mais dont le nombre leur interdit de serrer la main à chacune.

Le salut favori d’Auguste

Que restait-il donc à M. Sarkozy pour saluer la foule d’adhérents qui venaient de l’élire candidat à la présidence de la République, dimanche 14 janvier 2007 ? Le journal Le Monde du 16 janvier 2007 a publié une image officielle de cet instant solennel. Elle jette le doute, si elle ne le lève pas. Le procédé de l’intericonicité, qui vise à faire reconnaître dans une image nouvelle une image déjà connue, exclut ici, bien sûr, les gestes répertoriés ci-dessus. En revanche, exclut-il que ce bras aux trois quarts déployé, projeté vers la foule et offrant le tranchant de la main, le pouce écarté des autres doigts réunis, ressemble à une posture très ancienne, voire antique, favorite d’Auguste et de ses successeurs, dont les statues, gardant cette pose immuable, changeaient seulement de tête à la mort du prince ? L’impérator lève lui aussi le bras aux trois quarts en direction de ses troupes et de la foule, la main tantôt ouverte, tantôt dressant l’index. Le langage analogique des postures est certes ambigu, mais quand il devient stéréotypé, son déchiffrage est plus aisé. Le geste impérial romain peut paraître anodin, économe en énergie, voire modeste. C’est précisément l’économie et la fausse modestie que seul le pouvoir absolu confère à son détenteur. Ce geste, en effet, tient à lui seul de l’antenne à la fois réceptrice et émettrice : il est l’indice que le prince reçoit cinq sur cinq l’ovation unanime qui monte de toutes parts et en retour, il suffit à faire taire aussitôt la foule qui obéit au doigt et à l’œil : car le prince est le seul qui puisse ainsi avec calme, quand ça lui chante, élever le ton ou même lever le bras sur quiconque.

Une scénographie calculée

On n’ imagine pas que M. Sarkozy n’ait pas mûrement réfléchi, ni, avec lui, ses metteurs en scène, au geste qu’il délivrerait à la foule après son sacre. La photo officielle autorisée montre qu’elle a été soigneusement composée par ailleurs. Dans cette foule quasi exclusivement masculine, quatre femmes ont été à dessein placées comme des plantes vertes autour du candidat : deux sont identifiables, les deux autres sont trop masquées pour l’être dans la presse où la gent masculine, à qui mieux mieux, entend afficher avec satisfaction sa bobine et être bien reconnaissable ; tous entourent leur champion, comme le font, pour être sur la photo, les badauds autour d’une star filmée dans la rue. Il en est un seulement, à la calvitie bien connue, en arrière-plan, dans le coin supérieur gauche, qui semble s’en préoccuper un peu moins, au point de ne concéder qu’un profil. Ainsi, sur cette photo où tout le monde pose avec délices, on peut difficilement croire à la spontanéité. Mais quand bien même le geste auguste de M. Sarkozy tiendrait du réflexe dans l’enthousiasme du moment, ce ne serait pas plus rassurant, puisqu’il ferait alors parler sa nature.

Il reste que dans les deux cas, ce langage analogique tend à démentir le langage « digital » du discours du candidat qui a osé en appeler, entre autres grands ancêtres, à Jaurès. Si la parole a été donnée à l’homme pour qu’il déguise sa pensée, selon Talleyrand, alors le langage analogique (postures, intonations, apparence physique) l’a été perfidement pour lui faire tomber le masque à son insu dans le même temps. Élevé dans le langage digital ou arbitraire d’une langue, l’homme a, en effet, perdu le plus souvent la maîtrise du langage analogique que comprend si bien un animal comme le chien. Combien de personnes, par exemple, se trahissent malgré elles par une rougeur incontrôlée aux joues, dans l’instant même où elles profèrent un beau mensonge ? L’hebdomadaire Marianne s’interrogeait en couverture, dans son dernier numéro de décembre 2006, sur les apparences de ce nouveau « petit César ». Ce n’est pas le geste auguste de M. Sarkozy , le 14 janvier dernier, qui met fin à cette interrogation. Paul Villach

Documents joints à cet article

Le geste auguste de M. Sarkozy, le 14 janvier 2007

Moyenne des avis sur cet article :  2.73/5   (164 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Briseur d’idoles (---.---.162.170) 24 janvier 2007 12:23

    Sarkozy et Ségolène Royal étaient hier soir au dîner du Crif...

    Enfin, le temps d’une apparition très remarquée et de saluer le maître des lieux...

    On a surtout remarqué le contentement de nos deux candidats...

    Et l’accolade de Sarkozy faite à Cukierman !

    C’est a ce dîner que l’on discute de nos libertés à supprimer et des répressions à venir !

    Bayrou et les autres y étaient aussi !


    • Rage Rage 24 janvier 2007 14:48

      Le « lobby » du CRIF s’appelle une anti-chambre du pouvoir : celui qui veut règner en France ne peut éviter la case sous peine de se faire assassiner médiatiquement.

      Cela s’appelle la démocratie, la liberté, la recherche d’arme de destruction massive en Irak... ah pardon, pour être « vrai », cela s’appelle du foutage de gueule évident d’une minorité qui tient l’état par la peau des couilles et vient le lui rappeller « cordialement ».

      Quant à l’article... je n’y vois pas grand intérêt.


    • Oral (---.---.135.157) 24 janvier 2007 18:43

      Rien aux journaux télévisés ! A demi mot dans les médias écrits ?! Aucun article sue Agoravox concernant cet événement très important et transmis en intégralité sur une chaîne publique du Sénat ! Rien sur cet événement qu’est LE DINER DES C..RIF et son grand rôle dans la politique française ?

      Le langage du corps du petit nabo Sarko est-il plus important ?!


    • meridien meridien 25 janvier 2007 07:53

      pourquoi pour vous exprimer ,sans être bégueule, vous êtes si grossier

      il y a d’autres formes + efficaces pour s’exprimer !!!


    • ZEN zen 26 janvier 2007 10:01

      @Rage

      Christian Estrosi, proche du ministre, a déclaré au quotidien israëlien Haaretz que le président de l’UMP était « le candidat naturel des Juifs de France »(sic)

      Bayrou(ou plutôt son porte-parole Rudy Sales) :« Les juifs de France sont des citoyens comme les autres »

      Le Monde du 25/1


    • Jojo2 (---.---.158.64) 24 janvier 2007 12:36

      C’est la joie d’une victoire inattendue qui lui a fait faire ce geste quasi-Gaullien...

      Mais comme c’est même pas un quart de de Gaulle, il n’a levé qu’un bras et pas assez haut...


      • toto1701 (---.---.132.61) 24 janvier 2007 13:02

        meme en levant les bras au ciel l’auguste candidat aura du mal a me serrer la main du haut de mes deux metres dix !!! malgré tout le citoyen que je suis m’aurait aucune gene a l’aider a se saisir d’une talonnette situer a l’etage superieure d’une gondole d’un hyper marché quand il aura perdu les elections presidentielles !! suis comme çà je suis gentil avec les bléssés de la vie !!


        • sergeï (---.---.4.105) 24 janvier 2007 15:48

          Pour une fois j’ai tout compris ! : ca vaut bien un bon clic...(sinon je m’abstiens)


        • Yvance77 (---.---.234.111) 24 janvier 2007 18:16

          Eh bien DW voyez que vous le pouvez quand vous le voulez. Un p’tit 1 en plus largement mérité, mais faudra arrété votre parano la fois prochaine hein, car bien souvent les moins vous les vaqlez bien smiley


        • Yvance77 (---.---.234.111) 24 janvier 2007 18:19

          Bon c’est quand qu’on passe à la gestitude pardon gestuelle de notre Ségolène. Après on se dirige vers un peu plus de folklore, on va comparer les détergents qu’ils utilisent.

          Punaise c’est d’une profondeur ...


        • meridien meridien 25 janvier 2007 07:56

          entre nous pourquoi occupez vous une si grande partie des commentaires avec un portrait :narcissisme ,,, ?


        • (---.---.215.219) 25 janvier 2007 11:29

          Et toi pourquoi tu postillonne pour harenguer ? Deux posts, deux reproches ! Es-tu de ceux qui se croit irreprochable cher meridien d’on ne sais où !


        • (---.---.229.236) 24 janvier 2007 13:17

          C’est comme moi, je repére un type qu’a du sang noirs rien qu’à sa façon de marcher.

          Quelle belle science nous avons la, hein !


          • sebuzz (---.---.234.198) 24 janvier 2007 13:39

            Malheureusement, la science ne guérit pas de la connerie ! Dommage, certains sont en phase terminale.


          • (---.---.229.236) 24 janvier 2007 19:34

            HOua ! Tu casses l’auteur de cette article comme une brute toi... Tout dans la finesse, non ?


          • Briseur d’idoles (---.---.162.170) 24 janvier 2007 13:29

            Sarko devrait être bon dans le ramassage des fraises ?

            Olmert pourrait peut-être l’embaucher dans un kibboutz ?


            • ZEN zen 24 janvier 2007 13:53

              @Paul

              Encore une bonne leçon de sémiologie posturale et gestuelle, mais le « naturel » n’existe jamais dans ce domaine, nous sommes tous conditionnés trés tôt (voir MAUSS : Le langage du corps) .Que ce soit une posture étudiée chez Sarko, c’est une évidence, ses conseillers en com. sont passés par là...mais l’attitude sur la photo ne fait peut-être qu’exprimer cette « seconde nature »....


              • erdal (---.---.242.88) 24 janvier 2007 14:37

                Son geste, me semble le signe d’un éloignement : « un au revoir ou mieux un adieu »

                 smiley

                erdal


                • agosin (---.---.10.194) 24 janvier 2007 15:04

                  En fait, rien d’anodin dans le geste de NS, je peux vous l’assurer, moi qui suis un expert international, n’ai eu besoin que d’un instant pour comprendre que de son bras droit, NS voulait masquer la tronche de MAM et qu’en même temps de son autre main libre il tâte les fesses de sa voisine de gauche qui a d’ailleurs l’air d’apprécier... Demandez moi quand vous ne savez pas, pour agoravox je solde mes services smiley)


                  • Paul Villach Paul Villach 25 janvier 2007 10:10

                    La dérision dérisoire est souvent l’aveu d’une aporie embarrassante. Vous devez le savoir, cher expert international. Paul VILLACH


                  • Gasty Gasty 24 janvier 2007 15:55

                    Le jour où il se grattera derrière l’oreille laissez moi faire l’article.

                    Sarkozy se gratte l’oreille, conséquence dans les sondages.


                    • Gasty Gasty 24 janvier 2007 16:00

                      Et quand on parle de baratins interminables sur ce qui doit devrait etre fait, avant que ça change, je serais mort depuis longtemps dans les geoles des penseurs prouts prouts pour rebellions.


                    • Gasty Gasty 24 janvier 2007 16:03

                      En autre ! la photo est numériquement truqué.


                    • LE CHAT LE CHAT 24 janvier 2007 18:12

                      @gasty

                      t’as raison , tout le monde voit bien qu’il doit être sur des échasses smiley


                    • Guilhem (---.---.91.97) 24 janvier 2007 16:05

                      Article inintéressant au possible, bientôt la suite, il se gratte les couilles avec la main gauche ce qui signifie quelle penche à gauche (avec bien sûr référence historique sur césar qui lui aussi se grattait avec sa main gauche....).

                      Seule révélation il est effectivement en train de tripoter sa voisine de gauche, mais que fait Cécilia ?

                       smiley


                      • LE CHAT LE CHAT 24 janvier 2007 18:16

                        qui est cette femme à sa droite avec un vibromasseur rouge à la main ? Y’a t-il encore besoin de ces engins maintenant que tout est possible ou nous aurait-on menti ? smiley


                      • (---.---.158.129) 24 janvier 2007 22:36

                        C’est pour faire sauter plus haut le Sarkosy pour la photo de famille


                      • Jean_R (---.---.157.97) 25 janvier 2007 01:59

                        Rien de tel, juste un pli dans le papier journal. Mais bon ... y en a que ça suffit à émoustiller. smiley


                      • Paul Villach Paul Villach 25 janvier 2007 10:14

                        Intelligente et élégante contribution au débat sur les opérations de marketing qui organisent la vente de nos candidats et que certains s’obstinent à ignorer. Paul VILLACH


                      • blaireaudebase (---.---.25.117) 24 janvier 2007 16:21

                        Bravo mon Cher Paul. Je peux vous appeler mon Cher Paul n’est-ce pas ? Vous avez débusqué le monstre, sans la moindre difficulté. C’est pas aux vieux singes qu’on apprend à faire la grimace...


                        • (---.---.25.115) 24 janvier 2007 16:24

                          Par contre , on reconnait distinctement Devedjian et sa vanité occultée par le petit Jesus de Sarkozeth.

                          Quoi Devedjian fait la taille de Sarko ?

                          Alors à votre avis : tabouret, escabeau ou talonnettes telescopiques ?


                          • Oral (---.---.135.157) 24 janvier 2007 18:46

                            Aucune tête ne doit dépasser celle du Roi Nabo. Bien vu !


                          • (---.---.158.129) 24 janvier 2007 22:38

                            Devedjian s’est mis à genoux peut etre ?


                          • marino (---.---.111.71) 24 janvier 2007 17:30

                            la suffisance dans le geste ; vous m’avez compris ! Obéissez au doigt et à l’oeil... Comment le mettre à l’ombre ? Quand se fera-t-il épingler ? Ce type-là n’est pas à l’abri d’un crime de « haute trahison ». J’attends son vrai faux pas !


                            • Guilhem (---.---.91.97) 24 janvier 2007 17:44

                              http://www.lefigaro.fr/election-presidentielle-2007/20070124.WWW000000485_le_ps_accuse_sarkozy_despionnage.html

                              En voila de l’info, NS se servirait d’aprés le canard des services de l’état pour espionner l’entourage de SR. smiley


                              • (---.---.229.236) 25 janvier 2007 08:01

                                On est ici dans l’irrationalité la plus compléte. L’auteur ne fait que projeter ses fantasmes sur Sarko, rien de plus.


                                • Paul Villach Paul Villach 25 janvier 2007 10:25

                                  Voilà une argumentation expéditive qui est particulièrement convaincante : imputer une pathologie imaginaire à son contradicteur est une esquive bien connue. Paul VILLACH


                                • Cosmic Dancer (---.---.174.155) 25 janvier 2007 12:02

                                  @ L’auteur : bonjour. Moi, je ne trouve pas votre article inintéressant. J’ai lu, il y a quelque temps, sans prendre le soin de garder trace de la source, que le candidat prend des cours de PNL.


                                  • Paul Villach Paul Villach 25 janvier 2007 12:28

                                    Merci à vous d’apporter votre témoignage. Heureusement, d’autres partagent aussi votre point de vue. Mais nous ne sommes pas nombreux : voyez le score déplorable ! C’est à croire que nombre d’habitués d’AGORAVOX :

                                    - soit sont sarkozystes et tentent par le haussement d’épaule, la dérision (ou même un commencement de « psychiatrisation ») de discréditer ce qui est reçu comme un crime de lèse-majesté envers leur champion. (Mon récent rapprochement entre Mme Royal et le parfum Shalimar repris par MARIANNE cette semaine, n’avait pas suscité ce tir de barrage ! Pourquoi ?)

                                    - soit dorment depuis 50 ans, ignorant que la manipulation des esprits est une technique « tout-produit » (comme il y a des véhicule tout-terrain) mise au service de la vente d’ un objet, d’une idée, d’une personne ou d’une guerre. Paul VILLACH


                                  • blaireaudebase (---.---.25.117) 25 janvier 2007 17:41

                                    60% de Sarkozystes cela me parait beaucoup. Envisageons plutot une autre hypothèse Mon Cher Paul... allez, un petit effort vous allez y arriver

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès