Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le goût de la mère, les odeurs de l’amère

Le goût de la mère, les odeurs de l’amère

J'espère que personne ne prend Valls et la classe politique pour des cons qui se laisseraient prendre à l'émotionnel ?

Le mensonge, c'est leur tasse de thé quotidienne. L'émotion, ils nous la jouent si bien, qu'on se prend, à chaque élection, à s'en laisser compter, malgré tout ce qu'on aurait pu voir ou entendre et qu'on s'empresse d'oublier.

Parce que, voyez-vous, c'est tellement confortable d'oublier que nous pourrions, ensemble et sans eux, prendre des décisions politiques, profiter de leurs conséquences, mais aussi, supporter leurs responsabilités. La classe politique est là, pour nous épargner cet effort, ce petit pas libérateur vers l'indépendance collective. Elle joue ce rôle parfaitement, avec application, pour que l'oubli ne nous soit pas trop difficile à gérer.

L'affaire est entendue, les décors sont posés, alors s'il vous plaît, leurs faux-air d'offusqués, à d'autres !

C'est bon pour le minot, frétillant à l'idée d'intégrer le spectacle des grands, à l'ado en recherche d'identité, à l'adulte posé le cul dans un camp pour éviter d'avoir à se remettre en question et à l’affût de la moindre opportunité d'en produire un raffut qui justifie ses prétentions pour la postérité.

Donc, ces provocations mutuelles entre Dieudonné et l'ensemble de la classe politique sur fond de troubles sociaux sont un fait exprès. Ils se provoquent, l'un l'autre et font monter la sauce ...

Que Dieudonné provoque, c'est dans la logique, c'est son gagne-pain.

Le bougre est un clown piégé par le rôle, grisé par le succès et les marges qu'il lui offre. Pour combien de temps encore ? peut-être devrait-il se poser la question. À le voir et l'entendre, il semble plutôt, et c'est ce qui fait sa popularité, qu'il ai décidé de se lâcher à fond jusqu'à ce que mort s'ensuive. Le public ne s'y est pas trompé et vient nombreux assister au spectacle, à la mise à mort qui s'avance accompagnée de ce petit suspens, tant que la bête se bat et livre la noirceur de son corps et l'éclat de Salham. On nous dit que Dieudonné aurait organisé son insolvabilité ? disons plutôt que sentant s'accroître la probabilité d'un fin proche, il a fait donation de son vivant d'une bonne assurance décès qu'il fait au mieux fructifier dans un dernier baroud d'honneur, qu'il prend plaisir à faire durer.

Mais l'ensemble de la classe politique et médiatique, pourquoi réagit-elle ainsi ?

Vous les prenez vraiment pour des tarés ? S'ils provoquent autant et pour si peu, c'est qu'ils ont une idée derrière la tête, parce que j'espère que vous ne supposez pas que ces mecs qui nous dirigent depuis plus de 200 ans sont des trous du cul qui ne calculent rien ?

Comme je connais la fin, non pas que j'y ai assisté, mais parce que la pièce a été jouée d'innombrable fois, je vais vous dire, ce qui va se passer ! C'est comme ces flics en civil, dans les manifs, masqués par la foule des civils, qui chauffent un peu le truc, pour justifier la charge de leur collègues. Bientôt sur une ultime provocation du pouvoir en place, tu vas avoir les banlieux qui vont bouger un peu, le reste du pays qui va regarder les vitres et les pierres voler, les voitures s'embraser, les clameurs enragées et ... la police et l'armée qui vont ramener le calme, devant une population rassurée, enfin débarrassée de ses gêneurs qui n'avaient rien d'autres à lui proposer que leurs vengeance accumulées ...

Adieu le changement, vive la continuité dans une ambiance que Marine rêvait : Ça aura le goût du FN mais l'odeur l'amère pour les frustrés de nationalité ...

ps : Pour plus de détails aller voir ce qui se passe en Espagne, d'où Mister Valls tire son origine de démocrachique


La vie est la plus haute forme d'intelligence

Les révolution humaines ne sont à prendre en considération que si elle font expressément référence à la protection et au développement du vivant sous ses formes les plus diverses.

Les révolutions spécistes ne sont pas révolutionaires, elles sont la continuation d'un système tourné autour d'une pensée dominatrice et autodestructrice.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 11 janvier 2014 12:32

    ++ Belle analyse de l’histoire qui se répète sans cesse...Le problème restant que peu de gens la connaisse et que donc elle revient sur le devant de la scène au bout d’un certain temps...car la majorité du peuple est (je pense) décérébré pour vouloir jouer toujours la même histoire.. ?


    • Marc Viot Marc Viot 11 janvier 2014 15:48

      Je n’essaye même pas de jouer les Cassandre, juste d’informer sans larmoyer ^^


    • médy... médy... 11 janvier 2014 16:25

      Regard très lucide Marc. Le sujet de Dieu a toujours divisé (là c’est Dieudonné pareil) et c’est ça l’essentiel pour la classe dirigeante, qui impose sa loi lorsque les masses ont gaspillé leur énergie dans le conflit provoqué, ou bien trop apeurées pour résister ou réfléchir posément (stratégie du choc).

      L’homme « Dieuvendu » est probablement un traître comme ses détracteurs, il a pu bénéficier d’une pub d’une telle ampleur, et maintenant il peut se retirer et changer de thème en étant sûr de pouvoir bientôt agrandir son théâtre. Chapeau l’artiste, qui a bien enquenellé tous les abrutis con-passionnés.


      • médy... médy... 12 janvier 2014 01:04

        En fait j’en sais rien et je m’en fous, des fois on écrit juste pour écrire...

        Par contre ce que je trouve réellement moche c’est que ton article soit 100 fois moins lu que celui par exemple d’Ariane Machin, comme quoi les lecteurs d’Agoravox ne peuvent même pas lire au delà du haut de la page.. ça annonce le niveau


      • olivier cabanel olivier cabanel 11 janvier 2014 22:14

        merci Marc

        ma réaction face à cette situation est quasi identique.
        valls il commence a me gonfler grave
         smiley

        • Fergus Fergus 12 janvier 2014 09:11

          Bonjour, Marc.

          Vous écrivez « l’ensemble de la classe politique et médiatique, pourquoi réagit-elle ainsi  ? »

          Permettez-moi de ne pas porter le même regard sur cette prétendue solidarité : très peu de ministres ont soutenu Valls, et les rares qui se sont exprimés l’ont fait du bout des lèvres. Idem dans l’opposition où certains caciques, prompts à parler sur la plupart des sujets, ont cette fois fait preuve d’une remarquable discrétion.

          La réalité : Valls avait, dès l’été dernier, décidé de se payer Dieudonné. Par conviction personnelle peut-être, mais plus sûrement pour brosser le Crif dans le sens du poil et surtout pour renforcer sa stature d’homme à poigne, une stature porteuse à ses yeux d’une capacité de large rassemblement futur de l’électorat sur son nom.

          Une chose encore : les populations de banlieue n’ont que faire de Dieudonné, et ce n’est par ce biais que l’on peut instrumentaliser une explosion. Cela, Valls le sait parfaitement.


          • Marc Viot Marc Viot 14 janvier 2014 12:32

            Je reconnais Fergus, je n’ai pas mentionné les pantins qui ne dirigent rien et se contentent d’agiter les bras, soient qu’ils soient impuissants, soient qu’ils aient pour rôle d’assurer la diversion et la polémique admirablement contrôlée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès