Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Grenelle des petites mains

Le Grenelle des petites mains

Les pouvoirs publics se désengagement du développement durable ? La crise économique a rogné tous les beaux engagements du Grenelle ? Derrière ce discours, des changements s’opèrent dans l’administration publique.

Le 2 novembre 2010 a été publié le Rapport indépendant d’évaluation du Grenelle Environnement. Il a été réalisé par le Comité d’évaluation du Grenelle Environnement et par le cabinet Ernst & Young. Dès sa publication, les critiques sur l’efficacité et la portée des décisions des lois Grenelle I et Grenelle II sont mises en avant. Les ONG soulignent le faible engagement des pouvoirs publics alors même que l’élan du Grenelle était plein de promesses (actu-environnement).
 
 Mais l’enjeu du début se situe-t-il au sommet ? Quelle marge de manoeuvre dispose le Ministère de l’écologie pour mettre en oeuvre des politiques ambitieuses en matière d’économie d’énergie ou de promotion de l’agriculture biologique ? Une réunion du Collectif de l’Ethique sur l’étiquette ce vendredi 5 novembre 2010 apporte la preuve que le mouvement est aussi ailleurs, que l’action de l’Etat ne se résume pas à l’agitation des sommets mais également aux engagement des petites mains. 
 
A cette réunion participaient différents acheteurs publics. Ces juristes sont chargés de conduire les achats des collectivités territoriales, des établissements publics, de lancer les appels d’offres et de définir les exigences notamment en matière de développement durable dans le cahier des charges du marché public. Cette fonction constitue un maillon essentiel de la mobilisation pour le développement durable. Quand l’administration publique se veut exemplaire, elle achète vert, achète éthique, elle soutient par la force de sa commande publique (qui représente environ 10% du PIB) l’offre en matière de produits respectueux de l’environnement et des conditions de travail.
 
Ces petites mains s’organisent pour être au plus près des enjeux environnementaux et sociaux de leurs achats. Grâce à des plate-formes d’échange des pratiques comme le site Achats Responsables mis en place par l’ADEME, ils construisent une expérience commune. Le Réseau Grand Ouest est une autre initiative du genre, " 82 collectivies/EPCI du Grand Ouest se sont regroupées pour animer une dynamique inter-régionale sur l’intégration de critères environnementaux, sociaux, éthiques et équitables dans la commande publique". L’Observatoire économique de l’achat public du Ministère de l’économie met à la disposition de ces acheteurs d’autres instruments comme ce Guide de l’achat durable - Achat de vêtements. L’ambition des sommets n’est peut-être pas assez marquée mais derrière le rideau, des évolutions s’opèrent.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Samuel Descamps Zamyster 9 novembre 2010 13:28

     smiley Vous pouvez télécharger le Rapport indépendant d’évaluation du Grenelle sur le blog Une efficience alternative.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès