Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le loup « Blanc » sort-il du bois ?

Le loup « Blanc » sort-il du bois ?

Christian Blanc, vous vous souvenez ? Pour certains c’est l’homme qui, aux côtés de Michel Rocard, mit fin aux graves émeutes de Nouvelle-Calédonie avec un talent de négociateur hors pair.

Passé par la direction de la RATP, et surtout par Air France, où il gagnera ses galons de manager moderne et efficace, il disparaîtra de la vie publique pour y revenir en 2002 comme député des Yvelines apparenté UDF (ce qui en surprendra plus d’un, compte tenu de sa famille politique d’origine).

En juin 2006, Christian Blanc lançait officiellement son mouvement Energie 2007 devant une salle bien remplie à la Mutualité et puis... plus rien de significatif.

Si le mouvement s’est doté comme tous les autres de sites Web et de blogs de militants, il suffisait de lire les commentaires sur le blog officiel pour constater que la mécanique soit avait des ratées, soit n’avait pas encore démarré.

Et voilà qu’Energie 2007 annonce, il y a quelques jours, une manifestation dans plusieurs grandes villes de France, dont une à Paris le 18 octobre 2006.

Lorsqu’on évoque le mot manifestation, on est plus habitué à des revendications sociales ou corporatistes qu’au thème brandi par les militants d’Energie 2007 : la dette nationale.

Que disent les dirigeants et militants d’Eenrgie 2007 ?

"La dette publique pèse désormais en France l’équivalent de 41 000 € par ménage, pour un montant total cumulé de 1108 milliard d’euros (hors engagement de paiement des retraites des fonctionnaires, évalués à environ 900 milliards d’euros supplémentaires). Chaque année, à partir du 15 octobre environ, l’Etat emprunte pour régler ses dépenses de fonctionnement..."

C’est vrai, et il est étonnant qu’en cette période de « segosarkomania » des gens puissent s’inviter dans le débat présidentiel avec des arguments et idées aux antipodes des discours actuels.

Sommes-nous tous responsables de cette dette ?

Il serait un peu facile de rejeter sur l’ensemble des Français la responsabilité de cette dette. Un certain discours qui tend à rendre responsables les « baby boomers » de cet endettement exonère allègrement des générations de dirigeants politiques qui ont joué avec le compte bancaire de la maison France.

Energie 2007, lobby ou plate-forme électorale ?

Selon ses militants, Energie 2007 ne serait qu’un puissant mouvement d’idées destiné à faire avancer la société française sur des thèmes précis : clusters technologiques, réforme de l’Etat, des universités, du statut de l’élu, prépondérance de la régionalisation...

Bien que ceux-ci déclarent la main sur le cœur que le mouvement a vocation à disparaître au fur et à mesure que ses idées s’imposeront à la société française, l’actuelle offensive visible sur le site Web du mouvement pourrait donner à penser qu’une troisième ou quatrième voie présidentielle... A moins que certains candidats en panne d’idées sur les thèmes chers à Energie 2007 n’offrent des ministères ou fonctions clés ?

Voilà des questions auxquelles le discret M. Blanc pourrait bien répondre au ours des mois à venir !

Energie 2007
Daily Motion Vidéo (Christian BLANC)


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 octobre 2006 10:38

    bonjour,

    Cette dette ne l’oublions pas, octroie des intérêts et par le biais des assurances vie, s’opère un transfert vers les classes épargnantes. La dette ne déstabilise par l’économie mais la société.


    • JC BENARD (---.---.92.11) 24 octobre 2006 18:32

      Bonjour Bernard,

      Vous avez parfaitement raison. Mais C BLANC profitera t-il de la campagne présidentielle pour avancer sur le sujet ?


      • Stephane Klein (---.---.113.119) 24 octobre 2006 23:17

        Avoir des idees, c’est bien, encore faut-il avoir du courage pour les mener au bout, surtout quand elles sont bonnes.

        Tout le malheur est que Christian Blanc est un excellent chef d’entreprise et negociateur (pour ma part, je retiens surtout la privatisation de Air France dont j’attends toujours de connaitre la composante ’service publique’), mais ce Christian Blanc est un indecrotable homme de l’ombre.

        Sous les projecteurs nom de dieu, prenez des cours de relation publique, de rethorique, je ne sais pas moi !


        • Sacha Guitry (---.---.123.162) 25 octobre 2006 17:56

          J’ajoute quelques éléments sur vos propos... Blanc n’est peut être pas un homme de premier plan politique dans la mesure ou cela implique d’être un homme de médias. Bon, tant pis pour lui et peut etre pour nous. Mais agiter des idées c’est déjà bien et on peut espérer que convaincre les gens au pouvoir sera plus efficace que de vouloir prendre le pouvoir. smiley D’autre part je vous signale un blog des « jeunes partisans de Christian Blanc » : http://touvabien.typepad.com/ Et un tract pas mal fait, celui de leur manif : http://www.dette-gouv.fr/


          • JC BENARD (---.---.92.11) 25 octobre 2006 18:46

            Sacha Guitry,

            Vous écrivez « Mais agiter des idées c’est déjà bien et on peut espérer que convaincre les gens au pouvoir sera plus efficace que de vouloir prendre le pouvoir »

            Ne serais ce pas la main qui tremble au moment de la « balle de match ».

            Si l’on s’en tient à votre propos, votre action se limiterait à un simple lobby, mais si les gens vous demandaient d’exercer des fonctions pour mettre au point vos idées, vous vous esquiveriez ?


          • Charles André (---.---.48.122) 25 octobre 2006 19:28

            On n’est pas à la balle de match. On agite des idées, on appuie là ou c’est essentiel, et on verra. Aujourd’hui, la campagne est verrouillée, il faut être aveugle pour ne pas le voir... Mais demain, qui sait ce que sera la situation ? Et si nous avons fait du bon boulot en montrant à tous les Français l’importance des sujets que nous portons et que ces sujets deviennent centraux, on verra bien. Mais ne pas renverser l’ordre de priorité. Nous sommes aujourd’hui un mouvement d’opinion qui veut porter les sujets centraux. Ni plus, ni moins.

            Si de nombreux Français soutiennent l’Appel de Christian Blanc avec Energies2007, qui est pour l’instant le seul programme à la mesure des maux dont souffre notre pays, on aura fait le plus gros du boulot. La suite, on verra à l’usage.


            • Hasselmann Richard (---.---.202.55) 25 octobre 2006 21:03

              C’est bien si des vigies d’AGORAVOX, jouent aux orpailleurs, pour tamiser et sortir les pépites, en forme d’hommes ou de femmes qui ont une vraie envergure et surtout une vraie vision. C.BLANC à sa méthode et son approche, son équipe aussi, nous entendons oeuvrer pour faire comprendre, tout ce qui éveille l’interêt du citoyen est bon pour le pays ; nous ferons le bilan de notre action en janvier, d’ici là le nombre fera bouger les lignes. L’analyse est innovante, nous répérons les indicateurs de disfonctionnements, ici la dette, nous identifions la cible, ici la relance de la croissance par l’éducation et la recherche, et ensuite nous isolons les leviers, ou les verrous prioritaires qu’il importe de toucher, ici le poids de l’Etat et la consanguinité historique des élus professionnels ! c’est notre méthode, c’est la méthode BLANC, la même démarche est mise en oeuvre pour chaque grand théme, si cela interesse un grand nombre de français tous est peut être encore possible ; Wait and see 5 mois c’est peu et beaucoup à la fois !


            • Andre (---.---.15.190) 18 novembre 2006 22:45

              Pour ajouter au commentaire de Charles André et au risque d’être simpliste, j’entends les politiques parler de la façon dont ils vont dépenser pour notre bien, l’argent ’qu’ils nous prennent’ mais je les entends rarement parler de la façon dont ils comptent mettre la nation dans une situation qui lui permette de gagner de l’argent, de faire de la croissance.

              Quand je dis croissance je ne parle pas de celle que génère la conjoncture ou des évènements extérieurs, comme la politique américaine et qui pourraient avoir une influence ’inespérée’ sur notre croissance. Non ! Je parle de cette croissance que génère notre propre activité, nos innovations, notre propre énergie.

              Ce que j’entends dans les propos de l’homme de l’ombre c’est que notre avenir dépend de nous.

              Ce que je retiens de ’l’ombre’, c’est que cette façon d’exercer son action le rend plus proche des gens et favorise la réflexion et l’échange des idées.

              L’important c’est le projet, pas les hommes.

              Quel est notre objectif ? Gagner plus d’argent à la fin du mois par n’importe quel moyen ? Etre heureux ? Quel bonheur ? Quelque soit notre objectif, l’important c’est qu’il soit atteint. Et si l’ombre est le meilleur moyen aujourd’hui et bien il faut choisir l’ombre et si ceux qui partagent les mêmes idées se manifestent plus, le ’nombre’ l’emportera sur l’ombre’ et peut être que ceux qui ont les idées seront aussi ceux qui les mettront en oeuvre.

              Merci de votre patience. smiley

              André


            • imragen (---.---.255.217) 26 octobre 2006 16:34

              Notre classe politique est défaillante, les partis peu crédibles, le « marketing » politique usé,les promesses et les déclarations d’intentions pas « croyables ». N’existerait il pas une autre voie qui privilégirait l’explication sur la polémique, qui parlerait au citoyen plutôt qu’à l’électeur, qui proposerait de traiter les causes plutôt que les conséquences ? N’est il pas temps d’avoir une « vision », plutôt qu’une multitude de regards étriqués ? Une vision lucide, courageuse et déterminée, en non pas irrélle, lache et opportuniste ? La démarche du mouvement Energies 2007 en est peut être l’esquisse. A suivre...


              • snow tiger (---.---.64.135) 26 octobre 2006 16:40

                le loup blanc aime la compagnie des loups gris ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès