Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le mariage homosexuel dans le paysage politique

Le mariage homosexuel dans le paysage politique

Après le rejet de loi pour la légalisation du mariage homosexuel, mardi dernier, au Parlement français, l’heure est au bilan. Que dire ? Sommes-nous une nation rétrograde ? Dans un sondage publié au mois de janvier, 58% des Français se déclaraient pourtant favorables au mariage, et environ une personne sur deux affirme être pour l'adoption des couples homosexuels.

Nos politiques sont-ils en retard sur l’opinion ? En dressant un bref éventail du paysage politique, on pourra peut-être entrevoir qui ou quels sont les obstacles au vote.

A droite, la majorité UMP est contre le projet de loi du député PS Patrick Bloche, « il ne faut pas aller dans le sens du vent ou céder à un effet de mode », estime le député UMP Michel Diefenbacher. Le parti est miné cependant par de fervents partisans tels que Roselyne Bachelot, ministre de la Cohésion sociale ou Jeannette Bougrab, secrétaire d'Etat à la jeunesse. De même, Franck Riester, proche de Jean-François Copé, qui n'avait pas fait mystère de sa position (pour). En somme, que reproche la droite au mariage homosexuel ? Le mariage est une institution sociale qui doit rester réservée aux couples hétérosexuels.

La cohésion du parti est mouvante. La dynamique est une fois encore interrompue et les divisionnistes sont accusés d’ « opportunistes » par Jean Leonetti, le vice-président du groupe UMP.

Les « nouvelles droites » se montrent plus progressives. Si Villepin cherche une visibilité politique en s’estimant pour, le Parti Radical de Jean-Louis Borloo s’exprime favorablement par la voix de son président, d’Yves Jego ou de Laurent Hénart.

Le Centre est lui aussi mitigé. Le Nouveau Centre affiche un seul vote, celui de Jean-Christophe Lagarde, député-maire de Drancy, qui s’est montré pour tandis que Hervé Morin, président du parti, a expliqué que, selon lui, « le mariage puise ses racines dans la religion, pour faire court. Et je ne veux pas que la possibilité du mariage d'un couple homosexuel amène une partie de la société française à se sentir heurtée et touchée ». Le mouvement démocrate est quant-à lui plus favorable à une union civile plutôt qu’à un « mariage ». Le centre illustre finalement les tiraillements qui peuvent exister dans l’opinion française…

La gauche, émettrice du projet de loi, reste pour et s’exprime choquée – selon le député européen Harlem Désir – que le député UMP M. Vanneste ait déclaré dans les couloirs de l’Assemblée que le mariage entre deux personnes de même sexe était « une aberration anthropologique » car la « société doit assurer sa pérennité ».

La députée socialiste Annick Le Loch résume finalement la position de son parti : « Cela va dans le sens d'une égalité de droit dans une République. Il est logique que l'on accorde les mêmes droits à tous ».

La France, autrefois en avance sur ces questions, comme en 1999 avec la création du PACS, est aujourd'hui à la traîne. Le sujet prend tant d’ampleur qu’il est probable de le voir devenir enjeu des présidentielles 2012. Et si les socialistes semblent déçus de devoir attendre une échéance électorale pour concrétiser la légalisation, ils l’ont d’hors et déjà intégré dans les points clés de leur programme à la présidentielle. Mme Bachelot avait estimé mercredi à propos du mariage homosexuel que « de toute façon, cela se fera », c'est une «  question de mois, d’années ».


Moyenne des avis sur cet article :  2.54/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • anty 2 juillet 2011 13:37

    Il est dommage que le principe de mariage à savoir l’union entre l’homme et la femme soit détourné et vidée de sa substance au profit d’une petite minorité sans scrupules ....


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 2 juillet 2011 14:17

      Sans compter les hétérosexuels qui ne se marient que pour avoir un avantage fiscal, ceux qui se marient pour avoir des papiers, ceux qui se marient à 90 ans alors qu’il vivent dans des maisons de retraites différentes et qu’ils ne pourront pas avoir d’enfants...


    • pjf971 2 juillet 2011 17:31

      Mais 58 % des français, ce n’est pas une petite minorité sans scrupules. (Pourquoi « sans scrupules », d’ailleurs ???)


    • anty 3 juillet 2011 16:11

      Une réponse désormais classique
      dès qu’on est pas d’accord avec les homos on passe pour un homophobe


    • anty 3 juillet 2011 19:14

      Cette minorité compte plusieurs millions d’hommes et des femmes dans notre beau pays
      Votre assurance m’étonne dans ce cas...


    • anty 3 juillet 2011 22:38

      Il s’agit bien d’une minorité sans scrupules
      en tout elle se comportent comme telle à mes yeux ainsi qu’aux yeux de millions de français


    • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 juillet 2011 22:42

      @ anty

      quel est donc ce manque de scrupules que vous voyez de vos yeux ? Des explications, anty, des explications !


    • Shiva Shakti Shanti Shiva Shakti Shanti 2 juillet 2011 16:31
      Regardez-les droit dans les yeux, ils ne demandent que l’égalité des droits. 
      On nait comme on est. 

      http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/gay-pride-paris-2011-la-marche-30817?debut_forums=0#forum12672653



      • anty 2 juillet 2011 18:34

        Ils ne demandent pas l’égalité des droits ils demandent des droits particuliers

         nuance


      • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 juillet 2011 03:54

        @ anty

        de quels droits particuliers parlez vous ?


      • anty 2 juillet 2011 18:50

        Etre d’accord ou pas d’accord la n’est pas la question. Le mariage homosexuel dépasse largement le clivage politique droite-gauche et à mon sens tant que la question ne sera pas trancher elle ne fera l’objet que de récupération politique surtout durant la futur campagne présidentiel. Cette question ne doit être posé qu’a une seule personne c’est à dire au peuple souvrain par referendum cela mettrait tous le monde d’accord au vu des résultats et fini les pseudo débat public à ce sujet.


        • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 juillet 2011 04:00

          @ juluch

          Contre quelle nature le mariage homo est-il ? En quoi le mariage est-il naturel ? Les animaux ne se marient pas, ils s’apparient et s’accouplent. Seuls les humains se marient selon des lois qui ne sont pas « naturelles » mais humaines.

           De plus, si vous jugez l’homosexualité et pas seulement le mariage homo « contre-nature », sachez que plusieurs centaines d’espèces animales comptent dans leurs rangs des représentants ayant cette orientation sexuelle.

          Ainsi, quelle est donc cette « nature » que l’ouverture du mariage aux couples de même sexe viendrait-elle déranger ?

          Manuel


          • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 juillet 2011 11:28

            @ juluch

            Le bon sens ... drôle de nature que voila, le bon sens fait faire tellement de conneries qui se révèlent tout sauf naturelles. Je préfère votre cri qui me semble plus vrai, plus cohérent : vous êtes « Farouchement contre ! ». Vous ne savez pas expliquer pourquoi mais au moins c’est clair.

            Je trouve assez inquiétant que vous puissiez déclarer qu’une minorité ne peut « imposer » ses moeurs et ses exigences : une démocratie n’est pas la tyrannie de la majorité, nous avons des lois qui protègent les minorités et ces lois commencent par le premier article de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Il ne s’agit pas d’imposer des moeurs ou des exigences, il s’agit de dire que les gens vivent comme ils le souhaitent. Et si deux hommes ou deux femmes se marient et adoptent des enfants pour les élever convenablement, je ne vois pas ce que cela vous enlève et à vrai dire, en quoi cela vous concerne. A moins bien sûr que vous le vouliez aller « contrôler les braguettes ». Dans ce cas, méfiez vous, on pourrait aussi « contrôler » la vôtre !

            Ah oui, petit rappel : le mariage se fait entre deux humains consentants : l’absence de consentement est un motif de nullité du mariage, on ne peut obliger personne à en contracter un au bout d’un fusil.

            C’est pour cela, entre autres, que l’homosexualité n’est pas au même plan que la zoophilie et la pédophilie : un enfant ne peut pas, n’est pas en capacité de donner son consentement à une relation sexuelle. C’est donc un viol, une forme aggravée car elle touche un être en construction dans un acte qui ne se soucie en aucun cas de lui.

            Vous remballerez donc vos comparaisons boueuses et insultantes.

            Manuel


          • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 juillet 2011 21:03

            @ juluch

            encore raté, nous ne vivons pas dans des mondes différens mais bel et bien dans le même. Un minimum de respect mutuel et de partage s’impose donc, que vous le vouliez ou pas. Vous pouvez ne pas être satisfait de la situation mais n’allez pas imaginer que les homos, lesbiennes, bi ou trans vont aller se cacher dans des trous de souris pour votre petit confort personnel. La vie n’est pas faite ainsi !


          • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 juillet 2011 21:58

            @ juluch

            à partir de quand respecte-t-on une minorité ? A partir de quel nombre se decide-t-on s’appliquer les règles de la société ? L’égalité commence-t-elle à s’appliquer quand un groupe se compose de 1000 personnes ? 100000 ? 1 000 000 ?

            Selon plusieurs études, et un récent sondage ( http://www.ifop.fr/?option=com_publication&type=poll&id=1546 ), il y a plusieurs millions de gays et lesbiennes en France. A quel nombre mettez vous la barre ?

            Maintenant, je ne vais pas vous rappeler la différence entre homosexualité et pédophilie ou zoophilie, c’est déjà expliqué juste au dessus. Lisez donc au lieu de vous enfermer dans un raisonnement délirant. Cela vous fera le plus grand bien.

            Manuel


          • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 juillet 2011 22:40

            @ Juluch :

            personne ne parle ici de gloire, il s’agit simplement de l’ouverture d’un droit aux couples de même sexe. Vous pouvez les juger grotesques, pathétiques ou monstrueux, cela ne change rien au fait qu’il y a dans cette histoire une rupture d’égalité et c’est le fond du débat.

            Au moins dans le dialogue nous aurons appris une chose : vous n’aimez pas les homos. Votre opposition vient de là. C’est votre droit, on n’est pas obligé d’aimer tout le monde, sauf lorsqu’on est chrétien (tu aimeras ton prochain comme toi même). Comme ça, les choses sont claires.

            Cela ne vous donne cependant pas le droit d’insulter ceux que vous n’aimez pas, ni le droit de ne pas les respecter. C’est cela, vivre en société, respecter les autres, même quand ils vous déplaisent. Ne vous en déplaise !

            Bien à vous

            Manuel


          • tannhauser72 3 juillet 2011 22:46

            Oui, les humains se marient, parce qu’ils estiment nécessaire que l’union entre un homme et une femme soit consolidé publiquement par un contrat, ou encore un don de soi en faveur du ou de la partenaire. Le but n’est pas autre chose que de construire une cellule où l’être fragile par excellence, l’enfant, puisse grandir en sécurité, sur la confiance que ses deux parents ont l’un pour l’autre. Le mariage implique par conséquent la différence sexuelle.

            La sexualité elle-même, chez les humains en particulier, est ordonnée à la reproduction. Il est vain de vouloir établir une norme humaine en se fondant sur des observations faites sur quelques animaux.
            QUand on dit nature, cela n’a rien à voir avec les arbres et les animaux. En philosophie, nature est synonyme d’essence. Quand on parle de nature humaine, c’est tout ce qui permet de dire que tel être est ou n’est pas humain. Là aussi, il faut arrêter les discussions de bistrot qui prétendent se fonder sur le monde animal pour normaliser des comportements marginaux.


          • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 juillet 2011 22:58

            @ Tannhauser

            comment dans ce cas expliquez vous que le mariage soit ouvert aux couples infertiles ? Pourquoi un homme peut-il épouser une femme ménopausée ? Le lien entre mariage et reproduction ne tient pas, il n’existe pas dans les faits. Le mariage est en revanche là pour sanctionner un lien particulier et exclusif entre deux adultes. Je vous renvoie à l’article 212 du code civil. Les suivants mettent en forme les devoirs et droits des époux dans le cadre de leur descendance, mais aucun article du code civil ne vient parler d’une obligation de descendance.

            Votre argument est donc invalide. Désolé.

            Manuel


          • Mmarvinbear Mmarvinbear 4 juillet 2011 14:55

            « Pourquoi pas le mariage avec des animaux ou pire avec des gosses histoire de satisfaire les zoophiles et les pédophiles !!! » : :)


            Les gros mots sont lachés... Bien entendu, ils ne comprennent rien à rien mais ce n’est pas graven on est habitués.

            Par contre, je note que cet argument revient TRES souvent, et toujours dans la bouche d’hétéros bon teints.

            C’est moi ou c’est juste une impression, qu’il projettent LEURS fantasmes sur NOS personnes ?

            Mais bon, je me trompe peut-être...

          • Mmarvinbear Mmarvinbear 6 juillet 2011 01:42

            C’est quand même un fait avéré... Les seuls à parler de pédo ou de zoophilie, ce sont les hétéros-homophobes... On dirait vraiment qu’ils n’ont que cela en tête...


          • TOHT 20 juillet 2011 12:18

            @Manuel : toujours intéréssant de voir les défenseur d’une cause soit disante « noble » utiliser les méthodes de ceux qu’ils dénoncent. Le renversement de valeur et celle que j’observe aujourd’hui est identique a celle utilisé après guerre en URSS. Vous dites quoi, au nom de l’enfant pour le bien de parent vous lui interdisez le choix, l’altérité. Au nom de votre passion, vous refusez un vrai débat suivi d’un référendum sur la question, car nous parlons du modéle de société, l’avenir ce batit il sur la structure hétéro ou homo. Car c’est là que vous êtes en défaut, une loi pour un cadre particulier alors que la loi est universelle. Ce qui est le plus intriguant utiliser des méthodes Stalinienne (et oiui !!), pour satisfaire des besoins hyper individualistes. Car nous parlons de la satisafction de quelques individus, ou des politiques s’engouffrent par manque de conviction, de combat plus difficile et surtout plus légitime.


          • anty 3 juillet 2011 13:17

            Et si deux hommes ou deux femmes se marient et adoptent des enfants pour les élever convenablement, je ne vois pas ce que cela vous enlève et à vrai dire, en quoi cela vous concerne.

            Il faudrait demander plutôt ce que cela enlève à l’enfant.
            Et à mon avis cela lui enlève beaucoup ...


            • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 juillet 2011 14:02

              @ anty

              cela enlève quoi à un enfant adopté ? Une vie dans une famille aimante ? Une éducation faite par deux adultes qui ont beaucoup pensé à leur manière de faire avant d’avoir cet enfant ? Un soutien sans faille dans le déroulement de sa vie personnelle ?

              Non, honnêtement, dites moi ce que cela enlève à l’enfant ...

              Manuel


            • anty 3 juillet 2011 14:09

              Et une famille monoparentale doit être prohibée aussi alors ?

              Il y a plus de risque dans les familles homo.
              Les couples homo sont plus éphémères.


            • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 juillet 2011 14:15

              @ anty

              les couples homos sont plus éphémères ? ah bon ? Sur quoi vous fondez vous pour asséner cela ? Des chiffres ? Des faits ? Comme le dit Perséus, vous affirmez beaucoup de choses mais vous ne montrez jamais rien, pas de sources, pas de faits, rien de concret. En gros, anty dit vrai parce qu’anty dit qu’il dit vrai.

              Un peu court comme légitimité, vous savez !

              @Perseus

              Yep, on se croise, mais pour défendre honnêtement un sujet, non ? smiley

              Manuel


            • anty 3 juillet 2011 16:08

              Rappelons qu’il y a 192 pays du monde

              10 pays cela fait entre 2et 3%


            • tannhauser72 3 juillet 2011 22:54

              Vous voulez absolument normaliser la situation du couple homosexuel, en la comparant au couple hétérosexuel, et en la déclarant équivalente. Pour cela, vous vous fondez sur les bons sentiments : ouaih mais si les deux hommes s’aiment (il faudrait s’entendre sur la signification du mot « aimer »), et qu’ils se soucient du bonheur de l’enfant, c’est l’essentiel non ? Et bien non. Vous pensez non pas à l’enfant, mais aux prétendus droits à défendre. L’enfant n’est rien, en réalité, pour vous. Il a besoin de la différence sexuelle de ses parents, qu’il n’a hélas pas lorsqu’il se retrouve sans père ou sans mère, dans la mesure où l’un des deux a déserté. Vouloir ajouter des situations anormales à d’autres qui le sont déjà est en soi criminel. Cela me fait penser aux abrutis qui, voulant légaliser le cannabis, montre du doigt l’alcool en le désignant comme étant une drogue qui elle est en vente libre. C’est exactement le même schéma. A un fléau, n’ajoutons pas un autre fléau. Ce n’est pas parce que des enfants sont déjà privés d’un de leur deux parents qu’il faut les instrumentaliser pour soutenir des revendications douteuses et foireuses en matière de prétendus droits


            • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 juillet 2011 23:01

              @ Tannhauser,

              vous me faites penser à ces gens qui prennent leur point de vue pour la vérité et la réalité. Cela porte un nom.

              Au lieu de venir asséner votre vision des choses en la déclarant « vérité incontestable », argumentez, discuter, opposez faits et arguments. Vous serez plus crédible.

              Manuel


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 4 juillet 2011 15:21

              « L’enfant n’est rien, en réalité, pour vous. Il a besoin de la différence sexuelle de ses parents, qu’il n’a hélas pas lorsqu’il se retrouve sans père ou sans mère, dans la mesure où l’un des deux a déserté. Vouloir ajouter des situations anormales à d’autres qui le sont déjà est en soi criminel.  » : L’enfant est tout, au contraire de beaucoup de couples hétéros qui sont tellement blasés par leur enfant et la facilité de l’avoir qu’il ne s’en occupent même plus !


              L’enfant a besoin de calme, d’un milieu stable et harmonieux pour devenir quelqu’un de bien et d’équilibré. La composition sexuelle du couple n’est d’aucune importance, toutes les études le montre. Le sexe manquant, il le trouve parmi les proches. Les amis, leurs familles, leurs profs, leurs voisins.

              La seule chose qui emmerde véritablement les cathos, les fachos et autres homophobes de même poil, est que ces gosses ne viendront jamais ou presque rejoindre leurs rangs par la suite, car ils auront vécu la réalité de la chose, et non subi les sermons polycopiés semaines après semaines.

            • TOHT 20 juillet 2011 12:19

              Vous n’avez pas d’enfant et ne les regardez jamais


            • Laratapinhata 3 juillet 2011 13:58

              L’anti-mariage homo est peut-être simplement une mesure fiscale.... parce que ce que le mariage permet en matière d’allègement fiscal, étendu à une population qui a, en moyenne ,plus de revenu et de bien...ce serait un sacré manque à gagner... Je pense très précisément au systèmes de donation et d’héritage, très« encadrés » en France... (c’est un euphémisme)...
              Et les homos resteront donc des sous-citoyens qui n’auront pas le droit de disposer de leur patrimoine selon leur gré...sinon en payant des taxes disproportionnées.


              • anty 3 juillet 2011 16:38

                Le mariage homo n’a qu’un seul but
                bouleverser la société dans ses fondements
                N’oublions pas qu’il encore quelques années les homos étaient contre le mariage


              • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 juillet 2011 18:33

                @ anty (décidément, je ne fais que vous contrer aujourd’hui ...)

                maintenant, c’est la théorie du complot ; les homos veulent bouleverser la société, la mettre cul par dessus terre ... pourquoi ? On en sait rien mais, ils le veulent, on le sait, c’est prouvé ! (le tout prononcé l’une voix forte et tremblante, le souffle court, alors que la rage se mêle à la terreur dans l’esprit du prédicateur ...)

                Franchement, rien de plus intelligent à dire ? Aucun complot, aucune volonté de tout foutre par terre, au contraire, une très forte envie de faire complètement partie de la société et d’en suivre les règles. Car, contrairement à ce que vous pensez, les homos n’ont jamais été plus contre le mariage que les hétéros. Cette institution a vu sa cote de popularité fluctuer dans les 40 dernières années. Chez les hétéros, tout comme chez les homos !

                Arrêtez donc de fantasmer, sortez respirer un grand coup, ce n’est pas bon de respirer toujours les mêmes bêtises.


              • Laratapinhata 3 juillet 2011 19:01

                On peut être contre le mariage et s’y résoudre pour ne pas voir l’Etait faire main basse sur son patrimoine... Tout le monde ne peut pas solder son compte et partir avec ses sous dans un pays qui respecte le Droit de disposer de ses biens comme on l’entend...

                Idem en matière sociale : on fait payer aux homos la solidarité familiale des autres , et eux mêmes ne serait pas autoriser à contracter des liens de même nature ?
                Faut arrêter l’hypocrisie...

                La liberté et la responsabilité pour tous ou alors une liberté rognée et une pseudo-solidarité... nous vivons dans ce deuxième cas de figure et je comprends parfaitement que les homos en aient marre d’être rackettés.

                Quant au fondement de la société, c’est pas le mariage... c’est le lien social, choisi, entretenu, accepté.

                Les délires judéo-chrétiens font chier. La loi de 1905 renvoie à la vie privée la pratique religieuse. Il serait temps qu’on nous lâche avec cette morale de merde.


              • anty 3 juillet 2011 19:07

                Je vois qu’en effet dans ces conditions les homos ne savent plus ou donner la tête

                les pauvres ils sont obligés de tenir compte des aléas et incertitudes des modes du monde hétéro

                les pauvres mais je les plains pas


              • Manuel Atreide Manuel Atreide 3 juillet 2011 19:14

                Anty, anty ...

                le mnde n’est pas hétéro, pas plus qu’il n’est homo. Le monde, l’univers n’a pas d’orientation sexuelle !

                Plus je vous réponds et plus je me rends compte du travail qu’il y a à faire pour vous montrer à quel point vous vivez dans un fantasme !


              • Mmarvinbear Mmarvinbear 4 juillet 2011 15:23

                « @ anty (décidément, je ne fais que vous contrer aujourd’hui ...) » : j’ai l’impression qu’il aime cela, que l’on soit derrière lui... :)


                Encore un planqué, si cela se trouve... :)

              • LE CHAT LE CHAT 3 juillet 2011 16:38

                ces sujets sociétaux sont agités par la gauche des bobos pour masquer le fait que sur tout le reste rien ne changera fondamentalement de ce qui est fait par l’UMP !
                franchement , je m’en taponne le coquillard !


                • anty 3 juillet 2011 16:40

                  Heureux soit les taponneurs du coquillard


                • echarpeur echarpeur 3 juillet 2011 18:13

                  Pas mieux sinon ce que je trouve amusant, c’est que les homo veulent s’emparer du mariage après qu’il ai perdu de son importance et un peu de sa signification.
                  J’ai bien envie de les voir dans les joies du divorce et tout ce qui va avec juste pour qu’ils pour qu’il soit autant dans la merde que les hétéro mariés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès