Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le meeting pour le respect du Traité européen en vidéo

Le meeting pour le respect du Traité européen en vidéo

Valéry Giscard d’Estaing, père du Traité constitutionnel européen repoussé en 2005, évoquait, dès cet été, le nouveau Traité européen que Nicolas Sarkozy veut imposer : « En termes de contenu, les propositions demeurent largement inchangées, elles sont juste présentées de façon différente... Le nouveau texte ne devait pas trop ressembler au Traité constitutionnel. Les gouvernements européens se sont ainsi mis d’accord sur des changements cosmétiques à la Constitution pour qu’elle soit plus facile à avaler... » Il ajoutait dans Le Monde du 21 octobre : « Quel est l’intérêt de cette subtile manoeuvre ? D’abord et avant tout d’échapper à la contrainte du recours au référendum... » En 2005, le peuple souverain de notre pays a refusé le TCE. En 2007, Nicolas Sarkozy insiste pour le faire adopter sous la forme d’un nouveau traité, qui n’a rien d’un mini-traité et par voie parlementaire, pour éviter un référendum.

C’est un grave déni de démocratie que nous n’acceptons pas.

L’intégralité du meeting en vidéo

 


Respect du Traité européen : introduction
envoyé par cua34


Respect du Traité européen : étudiants
envoyé par cua34
Pour ratifier ce traité sans référendum, le président va demander aux députés et sénateurs réunis en congrès de modifier la constitution de la Ve république. Il faut pour cela une majorité des trois cinquièmes des voix. Rien ne dit que cela sera possible. Si cette majorité n’est pas atteinte, le peuple devra de nouveau être consulté. C’est dans cette bataille-là que nous voulons nous lancer. Mais au-delà d’un débat sur le Traité européen dont on veut priver le peuple, nous exigeons le simple respect de sa volonté, exprimée en mai 2005.

Respect du Traité européen : Yves Salesse (Cuals)
envoyé par cua34


Respect du Traité européen : 4
envoyé par cua34

Nous en appelons à toutes celles et ceux qui sont inquiets pour la démocratie dans ce pays et en Europe. Nous voulons obtenir que les parlementaires, qui sont les garants de la démocratie et dont beaucoup solliciteront le suffrage populaire aux élections de 2008 refusent de modifier la Constitution.
Pour que le dernier mot soit rendu au peuple.

Respect du Traité européen : Denis Brouillet (Mars)
envoyé par cua34


Respect du Traité européen : Jean-Luc Mélenchon (PS/PRS)
envoyé par cua34

Parce que ce nouveau Traité est aussi dangereux que le TCE qui a été repoussé. Contrairement à ce que dit Nicolas Sarkozy, « le respect de l’économie ouverte de marché où la concurrence est libre » restera la pierre angulaire de la construction européenne à laquelle tout est subordonné.
Aucune des principales exigences soulevées dans le débat sur le Traité constitutionnel n’est prise en compte :
services publics, égalité hommes-femmes, laïcité, préservation de l’environnement et des ressources non renouvelables, Europe sociale, refus de la libre circulation des capitaux et du dumping fiscal, surpuissance et missions de la banque centrale européenne (BCE), politique de paix, fonctionnement démocratique de l’Union européenne... Rien.

Respect du Traité européen : Jean-Claude Gayssot (PCF)
envoyé par cua34


B. Negrier (MRC) & J.-J. Boislaroussie (Alternatifs)
envoyé par cua34
Les services publics restent soumis aux règles de la concurrence. La référence aux « héritages religieux » est maintenue. Aucun des obstacles à l’amélioration des règles sociales n’est levé. Les politiques environnementales sont stérilisées par les choix économiques ultra-libéraux. Le pouvoir de la BCE est préservé. L’inscription de la défense européenne dans la politique de l’Otan, c’est-à-dire sa soumission aux Etats-Unis, et la militarisation de l’Europe sont confortées. La charte des « droits fondamentaux », déjà très insuffisante, reste vidée de toute portée pratique.

Nouveau Traite européen : Guillaume de 29mai.eu
envoyé par cua34


Nouveau Traite européen : José Bové �
envoyé par cua34

_ Et, comme prévu par le Traité constitutionnel, le système institutionnel actuel, profondément anti-démocratique, n’est pas vraiment transformé. Bref, on retrouve tout ce qui fait de l’Europe une zone aménagée de libre échange et de promotion des politiques néo-libérales, au lieu qu’elle se construise démocratiquement et propose une autre voie que le règne sans partage des multinationales et des marchés financiers.

Nouveau Traite européen : 11
envoyé par cua34


Nouveau Traite europeen : 12
envoyé par cua34

Dans ces conditions, nous exigeons des organisations politiques, dont la quasi-totalité ont promis,
pendant la dernière campagne présidentielle, d’avoir recours à un référendum sur la question du nouveau Traité, que leurs élus et représentants agissent, avec nous, conformément à ces engagements.
Sur cette question cruciale, maintenant, nous devons faire plier Nicolas Sarkozy.
MEETING UNITAIRE à 20 heures le jeudi 6 décembre à Montpellier salle Pitot (près du Peyrou) avec Jean-Jacques BOISLAROUSSIE (Alternatifs), José BOVE, Denis BROUILLET (MARS Gauche Républicaine), Jean DESESSARD (les Verts), Jean-Claude GAYSSOT (PCF), Pierre KHALFA (Sud Solidaires), Jean-Luc MELENCHON (PS/PRS), Béatrice NEGRIER (MRC), Yves SALESSE (Cuals), Aurélie TROUVE (Attac), Roselyne VACHETTA (LCR).
_ Organisations signataires : Attac Montpellier, Coordination des Cuals de l’Hérault, LCR, Mars, MRC, PCF,
PRS, Sud Solidaires

Plus d’informations :
- http://www.nousvoulonsunreferendum.eu
- http://29mai.eu
- L’intégralité du meeting de Montpellier en vidéo


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • bernard29 candidat 007 11 décembre 2007 14:02

    Calendrier de l’adoption du Traité de Lisbonne

    article du Figaro ; http://www.lefigaro.fr/politique/2007/12/11/01002-20071211ARTFIG00385-marathon-legislatif-avantla-treve-des-municipales.php

    Le Congrès se réunira le 4 février en vue de l’adoption du traité européen.

    a) débats parlementaires

    Le débat sur la réforme constitutionnelle préalable à la ratification du traité européen de Lisbonne, est prévu le 14 janvier à l’Assemblée et le 28 au Sénat. Ce traité tendant à renforcer les pouvoirs des Parlements nationaux, le Conseil constitutionnel, qui devrait se réunir le 20 décembre, demandera à coup sûr une mise en conformité de l’article (88-4) de la loi fondamentale. ( et le 88-1 je crois)

    b) le congrès ;

    La France devant prendre la présidence de l’Union européenne le 1er juillet 2008, le chef de l’État, qui a choisi la ratification par la voie parlementaire, veut que celle-ci ait lieu très en amont. « L’idée est d’être exemplaire », souligne-t-on dans l’en­tourage de Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire d’État aux Affaires européennes. Le Congrès du Parlement sera convoqué le 4 février à Versailles pour adopter définitivement la réforme constitutionnelle. Dans les jours qui suivront, l’Assemblée et le Sénat adopteront la loi autorisant la ratification du traité européen.

    Oui c’est un déni de démocratie ; Ce serait suffisant pour refuser de participer à l’autre revision constitutionnelle sur les institutions qui prévoie la modernisation (! !!) de la démocratie (réforme dite Balladur). Dans ce cas là aussi, il faudrait un référendum, ou ouvrir le débat avec les citoyens.


    • alexis-LON 11 décembre 2007 14:39

      Ca n’est pas nouveau. Si les médias faisaient véritablement leur travail correctement, on devrait voir dans tous les quotidiens a un moment ou un autre en 1ere ou 2eme page que ce mini-traité c’est le meme qu’en 2005 contre lequel les francais ont voté non et qu’il reste inchangé dans le fond. On pourrait alors espérer une réaction de l’opinion. Mais non, au lieu de cela la presse martelle que c’est un traité simplifié. Mais evidemment non, sur ce coup la ces « connards » iront nous parler de la nouvelle maitresse de monsieur Nathan Sokrazy (personnage fictif de mon imagination) ou je ne sais quel autre sujet futile, pourvu que ca ne parle pas de ce que vote nos élus, que ce soit sur ce sujet la ou sur un autre (leur retraite ?). Vivement la prochaine révolution, a cette cadence la c’est certain qu’il y en aura une.


    • wolfman didier 11 décembre 2007 16:46

      Par rapport aux médias, « Regarde à vue » a une maxime : « Les médias ne les haissez pas, faîtes les » smiley Regarde à vue : http://www.regardeavue.com


    • Nemo 11 décembre 2007 17:31

      Faire passer ce Traité par le Congrès, c’est la revanche de la raison contre l’obsurantisme, les créateurs de parano, la coalition de l’extrême-droite et de l’extrême gauche, le populisme de ceux qui n’ont rien à proposer.

      Quand vous serez suffisamment adultes pour être capable de proposer un projet ALTERNATIF recueillant l’accord des autres pays européens, on en rediscutera. En attendant, mangez bien votre chapeau...


      • wolfman didier 11 décembre 2007 18:01

        Excellent choix de pseudo Némo, tu as l’air effectivement bien « noyé » ....

        Tu veux un projet alternatif ? Prends toi une bouée, une bonne paire de rames et commence à ramer pour démontrer que TON président (je ne fais pas partie des 26% d’electeurs a avoir voté pour lui) gère le pouvoir de manière démocratique avec constamment en tête :

        « Le pouvoir au peuple, par le peuple et pour le peuple »

        l est encore temps pour toi de sortir de la casserole d’eau avant d’être trop assomé pour le faire, petite grenouille smiley


      • Laurent_K 11 décembre 2007 19:28

        « la revanche de la raison contre l’obsurantisme, » ? Parce qu’imposer une constitution rejetée par un vote clair et démocratique par des manoeuvres allant du déloyal (l’accès aux média) aux plus malhonnêtes (ce traité avalisé sans référendum) n’est pas un retour à l’obscurantisme peut-être ?

        Tu fais visiblement partie de ces personnes qui n’ont pas compris pourquoi le référendum a débouché sur un non alors qu’initialement, le oui menait de la tête et des épaules.

        Le meilleur argument du non, c’était le contenu du traité lui-même. La meilleure preuve est le soin apporté par tous les tenants du oui à éviter le débat sur ce traité soit-disant simplifié et la volonté évidente de rendre le texte illisible -jette donc un oeil sur les textes officiels du nouveau traité, tu m’en diras des nouvelles- et l’empressement avec laquelle les partisans partisans du oui chez les socialistes ont accepté l’enterrement du référendum alors qu’ils pouvaient l’empêcher.

        Cette manoeuvre montre bien qu’un cancer ronge notre démocratie -nos démocraties devrais-je dire car ce n’est pas propre à la France- et le signe que nous entrons dans un nouvel âge obscur.


      • pixel pixel 14 décembre 2007 22:59

        Le premier TCE ne faisait pas référence au peuple comme légitimité du pouvoir. La façon dont il vont faire passer cette deuxième version illustre que la légitimité du pouvoir venu du peuple ne fait pas parti de leurs concepts. C’est 1789 qu’il va falloir recommencer.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès