Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le meilleur et le pire

Le meilleur et le pire

Ce n'est pas parce que des manifestants portent un bonnet rouge, qu'ils sont "rouge".

Ils ne sont pas non plus gris....

Certains sont prêts à surfer sur n'importe quelle vague même si elle risque de tout emporter.

Le mécontentement monte dans ce pays , c’est une réalité sociale et politique.

Des militants de gauche, y compris inscrits au PS sont déboussolés, certain sont rendu leur carte.

Aujourd’hui la désespérance touche des centaines de milliers de personnes et notamment celles, nombreuses qui vivent dans la misère et dans la précarité.

Tout est possible, le meilleur et le pire

Le meilleur étant un mouvement social profond et progressiste qui contraigne le gouvernement à revoir sa copie et à renoncer à une austérité dirigée contre le peuple et dictér par l’Union Européenne.

Le pire, lui, c’est l’instrumentalisation du mouvement émergent par l’extrême droite fasciste ou fachisante.

Le 11 novembre, les cris contre Hollande lors du défilé ne sont pas spontanés, ce sont des groupes qui ont comme le montre ce document , organisé cette scandaleuse démonstration factieuse

"La commémoration de la Grande Guerre appartient au peuple et pas à cettte clique d'idéologues qui ne représentent plus personne. C’est pourquoi nous appelons tous les Français à rejoindre ce lundi 11 novembre sur les Champs Élysées la manifestation organisée par le collectif "Hollande-Démission"".
Tous ensemble, au delà des attaches partisanes, venez récupérer un bonnet rouge et lui dire de partir, maintenant. "Rendez-vous sur les Champs Élysées le 11 novembre à 11h11, vers la Place de l’Étoile.

La manifestation de Nantes comme celle prévue sur Paris contre le mariage pour tous, donc contre la loi votée par le parlement est une étape dans la campagne politique menée par l’extrême droite contre la République.

Aujourd’hui, il est nécessaire et indispensable d’isoler, de combattre la xénophobie et la réaction et d’organiser dans l’unité la mobilisation ouvrière démocratique contre l’austérité .

Ce combat doit rassembler toutes les forces démocratiques, y compris les militants socialistes qui comprennent que la voie suivie par le gouvernement tourne le dos au progrès que ce soit sur le terrain de l’école avec cet "aménagement" bâclé et imposé des rythmes ou sur celui des réductions budgétaires 

Aucune confusion ne doit être de mise..

Ceux et celles qui participent aux manifestations des bonnets "rouges" jouent avec le feu, ils risquent de s’y brûler….

Cela ne signifie pas que les bonnets rouges sont des "fachos" mais que ceux qui tirent la ficelle n'ont qu'un objectif : c'est mettre à bas la République...Ce qui est INTOLERABLE !

On ne marie pas l’eau et le feu, c’est à dire le progrès et la réaction !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 26 novembre 2013 17:11

    Oui, c’est un mouvement complexe, mais non ce n’est pas qu’un mouvement de droite, tout comme il n’est pas malheureusement que de gauche. Le seul trait idéologique commun est sûrement l’hostilité face à l’État jacobin centralisateur et la demande d’un pouvoir plus local, donc plus proche du peuple. Vous semblez nombreux à craindre ou à croire que ce mouvement soit de droite, mais pourquoi donc n’avez vous pas espoir qu’il devienne de gauche ? Mes camarades et moi qui étions à Quimper sommes de ceux qui ont cet espoir. Cinq heures d’affrontements pour attaquer une préfecture, symbole du centralisme et de la répression d’État, c’est quand même pas tous les jours dans une manif. Sans compter que ce n’était pas « une dizaine de casseurs » mais des jeunes, des vieux, des ouvriers, des pêcheurs, des paysans, des étudiants, etc. Le risque si cet espoir se perd, et c’est déjà le cas avec la contre manifestation de Carhaix, est de voir une prophétie-autoréalisatrice qui en effet servira le patronat. C’est à dire que les forces de gauche en disant que ce mouvement est de droite déserte la mobilisation, laissant la place aux forces de droite pour qu’il devienne de droite........

    voir : UNE AUTRE VISION DES BONNETS ROUGES


    • asterix asterix 26 novembre 2013 18:52

      Bonjour Robert,
      Je réponds à Chalot plus bas. Ici, c’est à toi que je m’adresse. Faut-il nécessairement confier son sort à des casseurs pour que les choses bougent ? Vous sentez-vous à ce point investis d’une mission pour prôner la violence, pour croire qu’elle seule permet de tout résoudre.
      Pour dire que vous y étiez. Surtout que vous y étiez comme pour y apporter votre légitimité
      C’est une vieille recette des soviets. Après avoir fait le vide, les « têtes pensantes » de la violence prennent le pouvoir au nom du peuple tout en se gardant bien de le lui donner.
      Si le capitalisme c’est foutu, votre solution est également ringarde, sujette oh combien à un passé révolu qui a toujours terminé de la même façon : la création d’une dynastie rouge : Cuba, la Corée du Nord, la plupart des pays africains.
      CQFD mon pote !


    • Robert GIL ROBERT GIL 26 novembre 2013 22:02

      je crois que tu merite UN POINT STALINE pour ce commentaire !


    • asterix asterix 27 novembre 2013 18:22

      Merci, je le prends pour un compliment !


    • nicolas_d nicolas_d 26 novembre 2013 17:31

      « Certains sont prêts à surfer sur n’importe quelle vague même si elle risque de tout emporter. »
      Ou alors ils surfent pour qu’elle emporte tout !
      Et c’est très bien.


        • asterix asterix 26 novembre 2013 18:39

          La récupération par l’extrême-droite, dis-tu. Je me permets de rajouter, par l’extrême-gauche également, ne fut-ce que pour être complet. Le mouvement qui touche toute la Bretagne, toutes ses forces vives n’est pas calculé, il est purement anarchique. L’anarchie a ceci de bien qu’elle ne sait pas où elle mène. En fait, tant qu’elle reste sur cette longueur d’ondes, elle est pure et dure. Si elle se récupère de quelque côté que ce soit, elle perd sa spontanéité, son unanimité, sa raison d’être. Disons que pour le moment elle est gandhiste, prône la désobéissance civile sans faire trop de casse sinon au niveau des symboles. Pour qu’elle soit porteuse d’espoir, je lui souhaite de garder le plus longtemps possible son caractère spontané. Que se dégagent dans un futur moyen des leaders qui n’auront en point de mire que l’intérêt collectif, pas corporatiste et encore moins personnels. Et ces leaders futurs auront forcément le coeur à gauche, ce coeur à gauche que n’ont quasi plus les représentants élus de la gauche.
          Sinon, ce mouvement, qui n’a aucun passé, aucune référence depuis plus de 200 ans, ne relève d’aucune idéologie du temps présent, aura raté son coup.


          • non667 26 novembre 2013 18:48

            chalot = candide en eldorado ! = ce qui amène au pire lors du réveil ! !


            • juluch juluch 26 novembre 2013 19:10

              Celui qui portait le bonnet rouge est le commandant Cousteau........il doit rigoler de là ou il est.....


              • CHALOT CHALOT 26 novembre 2013 23:05

                Il y a d’un côté une colère sociale qui s’exprime spontanément et de l’autre son instrumentalisation politique et notamment de l’extrême droite...L’extrême gauche du moins une partie, n’instrumentalise pas, elle colle à tout ce qui bouge sans aucune boussole.

                Il faut faire la part des choses entre ce mouvement de colère qui peut prendre n’importe quelle direction et ce qui s’est passé le 11 novembre avec comme je le montre dans ce texte avec une organisation minutieuse venant de l’extrême droite. 


                • Robert GIL ROBERT GIL 27 novembre 2013 08:33

                  c’est pour ça que c’est une connerie de laisser la rue a l’extreme droite. Si les syndicats et les partis politique, notament le FdG, avait bougé, les fachos auraient été en minorité, isolé et l’on n’en aurait pas entendu parlé.

                  Mais ce qui est le plus grave, c’est les petit jeux politiques ,et surtout electoraux, qui priment au sein d’une certaine gauche pour isoler l’extreme gauche. Pas trés sain tot ça et ça finira par nous retomber sur la gueule...


                • claude-michel claude-michel 27 novembre 2013 08:26

                  Il est dommage qu’en Bretagne les différents mouvements contestataires ne sachent pas faire alliance...L’oignon fait pourtant la force.. ?


                  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 27 novembre 2013 11:30

                    Colère sociale certes. Mais aussi chauvinisme : les Bretons sont-ils tous les plus mal lotis en France ? 

                    Etat jacobin ? La France n’a jamais autant été décentralisée depuis l’Ancien Régime... Empilement administratif et complexité certes... Mais est-ce en saccageant une sous-préfecture qu’on fait avancer les choses ? Ayrault a-t-il envoyé ses colonnes infernales contre les Bonnets Rouges ?

                    Récupération du mouvement par la droite ou par une certaine gauche ? Tout le monde cherche à récupérer ; et les riches céréaliers défendent leurs privilèges contre les pauvres éleveurs...

                    Mais en fin de compte, c’est le contribuable lambda qui paiera les pots cassés.



                    • bakerstreet bakerstreet 27 novembre 2013 12:50

                      D’abord, tous les bretons, dont je fais partie, ne sont pas à mettre dans le même sac, sous le même bonnet. 

                      Une partie des agriculteurs, ceux qui depuis des années se sont tournés vers l’agriculture raisonnée, quand elle n’était pas bio, se sont tenus à l’écart de ces fameux bonnets rouges : Têtes de ponts de l’ultralibéralisme, les voilà abattant les portiques après avoir abattu le bocage, mis danger la population ( pesticides, algues vertes) et empoisonné l’eau. 

                      Quand à la décentralisation, elle n’est qu’un mythe : La france compte le tiers des communes européennes, petites structures sans pouvoir, tout comme les régions, qui ont un budget bien inférieurs aux départements.
                      Les communautés d’agglo, partant d’un bon prinicipe, ont encore un peut aggravé le phénomène, tout en faisant exploser les budget. 
                      La compléxité et le doublement des pouvoirs de décision fait le jeu de l’état, qui garde la main mise, pour malheureusement une politique bien peu dynamique

                    • spartacus spartacus 27 novembre 2013 12:42

                      Mince les cocos revendicateurs découvrent la concurrence protestataire. 

                      Ils découvrent effarés qu’ils n’ont pas le monopole de la contestation.

                      Regardez cette réaction puérile frustrée. 
                      Ce qui embête les gauchistes étatistes, ce ne sont pas ces prétextes factices de n’importe quoi. C’est qu’ils se rendent compte que eux ne représentent que des corporatismes subventionnés et que ceux sont eux qui vont faire les frais de ces contestationsréclamer moins d’état, pour eux les cocos qui vivent sur le dos des impôts injustifiés, se servent du pognon des contribuables comme si c’était le leur, c’est incompréhensible.



                      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 27 novembre 2013 12:49

                        Mais ces contestataires qui conspuent l’Etat sont les premiers à pleurer pour des subventions !

                        Les vrais anars conchient l’Etat mais ne lui demandent rien !

                      • spartacus spartacus 27 novembre 2013 13:38

                        Les vrais libéraux ne réclament rien de l’état, effectivement.


                      • JL JL 27 novembre 2013 13:40

                        Les vrais libéraux sont aussi inexistant que les vrais socialistes.


                      • Robert GIL ROBERT GIL 27 novembre 2013 14:23

                        et ceux la c’est des liberaux ou pas ?

                        voir ; : LE PPP, SIGLE DES PREDATEURS DU SERVICE PUBLIC


                      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 2 décembre 2013 09:49

                        GASPARD A ECRIT DANS UNE AUTRE RUBRIQUE SES DOUTES SUR NOS CONS CITOYENS ET LES BONNETS ROUGES

                        breton bretonnant je ne suis pas d’accord

                        notre majorité de citoyens cons gueule quand on ne fait rien et gueule aussi quand on fait quelque chose

                        LES BONNETS ROUGES :nous provinciaux nous avons été traités de ploucs d’ivrognes de nigauds de benets et nos femmes de « bécassines » soi-disant que sous les bonnets rouges se cachaient des bonnets blancs de l’ d ump fn ou du medef.................

                        les syndicats les ont largués car parmi ces gens se trouvent comme dit le personnel de gad ou de doux des gros pontes directeurs de copés ou groupements agricoles

                        CA NOUS FAIT UNE BELLE JAMBE D AVOIR DES DEPUTES EUROPEENS QUI BOSSENT MAXI 60 JOURS AN 40 MINISTRES... 577 DEPIUTES 350 SENATEURS 36600 MAIRES

                        EXEMPLE LE DEPUTE ET LE MAIRE DE QUIMPER SOI DISANTS CONSEILLERS DE HOLLANDE N E L ONT MEME PAS PREVENU QUE CA GRONDAIT EN BRETAGNE

                        CLOAREC LEUR DAME LE PION J’ AI PEUR QU IL TOURNE FACILEMENT SA VESTE UDI DE GAUCHE PAS CLAIR TOUT CA IL MET SA CHARRUE DEVANT LES BOEUFS (vieilles charrues )


                      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 2 décembre 2013 09:51

                        AU FAIT CHALUT...CHALOT


                      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 4 décembre 2013 10:28


                        ECRIT IDIOT

                        ET LES 650000 ELUS DONT 7500 NATIONAUX OU UE QUI BOSSENT 6O JOURS AN POUR

                        20000 EUROS /MOIS ET PLUS CAR CUMULARDS ET LOBBYISTES 


                      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 4 décembre 2013 10:30

                        ECRIT IDIOT POUR LE PPP 


                      • viva 27 novembre 2013 13:14

                        Les mouvements sociaux actuels ont ceci de commun qu’ils tendent à s’émanciper des syndicats et de tout les partis politiques.


                        Cela déplait en haut lieu, puisqu’il sont de plus en plus difficile à controler.
                        Comme d’habitude, pour désarmorcer ce qui apparait comme une rebellion du peuple, les puissants tentent de le décrédibiliser et on nous ressort l’extrème droite d’un côté, l’extrème gauche de l’autre juste histoire de n’oublier personne. 
                        Hors dans ces mouvements d’humeurs, il n’y a plus de place pour les partis politiques traditionnels et les partis extrèmes n’ont pas ou plus de base militante pour peser, les syndicats qui sont affaiblis depuis longtemps ne sont plus reconnu par le monde du travail.
                        Il n’y a plus que des mots pour essayer d’apporter la division entre les français, comme le montre cet article qui est de la propagande destinée plus à détruire les revendations sociales qu’a les encourager. L’auteur en répétant les élèments de langages du système, joue un rôle sans probablement se rendre compte des enjeux masqués et des intérêts qu’ils défend lesquels sont clairement le grand capitale et la finance.

                        • Arnaud69 Arnaud69 29 novembre 2013 18:35

                          Tout comme ce n’est pas parce qu’un type se dit anti-fasciste qu’il n’adopte pas des comportements de fascistes.

                          Comme le Collectif Vigilance 69 par exemple :

                          « Oui, c’est vrai, nous collaborons avec la préfecture et les mairies de Lyon. Cette collaboration prend essentiellement deux aspects :

                           informatif : nous tâchons de regrouper le plus d’informations sur les militants d’extrême-droite à Lyon : photos, adresses, situation familiale et professionnelle. Nous partageons ces renseignements avec les autorités compétentes.
                           Juridique : la loi est un outil redoutable. Bien maniée, elle peut permettre de porter de rudes coups aux fascistes en exploitant les vides juridiques ou dépoussiérant des textes tombés en désuétude (normes de sécurité, etc.) »

                           Donc c’est vrai, le bonnet et l’étiquette n’y sont pour rien le tout se trouve dans l’honnêteté, l’impartialité et dans la méthode.
                          En la matière, les méthodes des gens de gauche ont révélé leur véritable visage lors de nombreux événements du mandat de Hollande.

                          Une voiture sérigraphiée « hollande démission.com » et c’est la saisie et l’arrestation du chauffeur. Un peu comme les atteintes physiques lors des rassemblements des veilleurs. Des prières Islamistes en pleine rue OUI mais des Chrétiens qui se réunissent et c’est l’agression physique.

                          Les masques sont tombés Mr Chalot, il va falloir assumer votre vraie nature !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès


Derniers commentaires