Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le miroir aux alouettes de la décolonisation !

Le miroir aux alouettes de la décolonisation !

Il est important qu’une réflexion critique ait lieu sur la question de l’attitude post coloniale des gouvernements successifs.

La connaissance de l’histoire de la colonisation et un retour sur les débats qui ont agité la gauche sur cette question permettent de mieux comprendre la situation actuelle, internationale avec le post colonialisme qui conduit des pays africains à connaître des difficultés économiques majeures et des populations entières à se réfugier en Europe pour rechercher en vain l’Eldorado.

L’auteur de ce livre , Jean Pierre Blondi apporte une contribution utile car originale puisqu’il n’oublie pas les différents acteurs, souvent peu connus d’un combat difficile, dangereux menés par des journalistes, des avocats et des militants qui ont osé soutenir la lutte des peuples pour leur libération.

« Clio et les grands-blancs la décolonisation inachevée » de Jean Pierre Blondi, Editions Libertalia, 266 pages, 15 €

Comprendre l'histoire et changer de cap !

Aujourd'hui, le temps des colonies semble être périmé, dépassé.

La bourgeoisie ne peut plus avec la modification des rapports de force, par réalisme et par intérêt maintenir un empire colonial.

Le post colonialisme s'exprime différemment pour préserver l'essentiel.

Le gouvernement américain dévoilait dès 1941 les dessous de la charte de l'Atlantique, signée en août 1941 par les deux compères Churchill et Roosevelt.

Le fameux «  droit des peuples de choisir la forme de leur gouvernement  » devait permettre le libre « échange, l'ouverture des marchés et le développement d'un postcolonialisme comme nouvelle forme de colonialisme !

L'auteur de ce livre revient aux sources du colonialisme et au combat pour l'indépendance des peuples.

Il explique bien la place et la politique de la social démocratie et son double langage, radical dans les congrès et pour l'assimilation « démocratique » des colonies quand elle était au pouvoir.

Ce chapitre est très intéressant et instructif, dommage que l'auteur n'ait pas consacré quelques pages à la politique stalinienne qui n'était pas non plus exempt de « contradictions » voire de trahisons.

Cela ne signifie pas qu'il nie cette réalité mais qu'il ne la traite qu'au détour de quelques passages.

Si la bourgeoisie française a pu contenir et réprimer la révolution nationale algérienne pendant plusieurs années c'est parce qu'elle a compté sur le soutien actif de la SFIO et sur une « passivité » de la direction du PCF durant la gestion de Guy Mollet.

Près d'un tiers de l'ouvrage est consacré au parcours des militants.

Cette biographie synthétique redonne à des militants parfois oubliés de la lutte anti coloniale leur place. Des catholiques de Témoignage chrétien aux trotskistes, en passant par des socialistes indépendants et des communistes, ils ont soutenu la lutte des peuples colonisés....Certains en ont perdu la vie dans des circonstances dramatiques comme Fernand Iveton, Maurice Laban et Maurice Audin .

Aujourd'hui, les populations issues de l'immigration, installées en France subissent de plein fouet des discriminations sociales.

« Le phénomène culturel ( langue, mœurs, religion) complique encore une fois les choses. L'identité supplante la nationalité et bouscule la solidarité de classe. C'est la ghettoïsation qui se généralise, dont enseignants, travailleurs sociaux, policiers, pompiers, infirmiers, urgentistes, chauffeurs de bus subissent les effets au quotidien. »

Il faut un cours nouveau, reconstruire des solidarités et combattre le système.

Si je trouve ce livre utile, enrichissant et intéressant, je ne peux pas suivre son auteur quand il évoque l'appel des Indigènes de la République que j'estime pour ma part confusionnistes et dangereux car prônant une forme de différencialisme.

Par contre l'auteur a totalement raison quand il s'interroge : « Mais n'y a-t-il pas aussi quelques perversions à sublimer une laïcité s'abritant derrière la « menace islamique » pour décorer une arrière pensée raciste ? »

Sont-ils d'ailleurs réellement laïques en confondant la lutte contre l'islamisme qu'il faut mener, avec l'islam qui doit avoir sa place dans le cadre du respect de la loi de séparation des Églises et de l'État ?

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Massaliote 21 janvier 2011 14:59

    Pour en finir avec la repentance coloniale smiley


    • Massaliote 21 janvier 2011 15:00

      Pour en finir avec la repentance coloniale


    • eric 21 janvier 2011 18:50

      La bourgeoisie n’a jamais eu intérêt a coloniser. La colonisation a toujours des couts. Il est beaucoup plus simple d’acheter aux despotes locaux. Les travaux de je, crois, Marseille on montre que la plus part des colonies ont coute plus qu’elle n’ont rapporte.
      L’exemple de l’Indochine est typique. Les industriel et soldats sont contre, les républicains qui veulent apporter les lumières, s’allient aux catho qui veulent aider les leurs persécutés.

      Le concept de néo colonialisme fauteur de misère est une tentative de reactualisation de vieilles chimères post néo marxiste absolument misérables sur le plan intellectuel, car, si cela avait la moindre realite, on ne voit pas comment il rendrait compte, a neo colonialisme egal et volonte predatrice du capitalisme egale, de l’extreme diversite de destin des pays ex colonises ?

      Pourquoi le Brésil sans pétrole s’en sort le Venezuela s’enfonce. Pourquoi la Corée du Sud avait elle un pib par habitant comparable a celui de la moyenne arabe en 45 et vit elle désormais comme un pays a peu prêt développé et touours sans petrole ? Pourquoi sa voisine du nord, qui échappe beaucoup plus a tout néo colonialisme potentiel est elle plus pauvre ? Pourquoi la Tunisie sans pétrole et proche de la France s’en sort mieux sur les plans culturels, économique et démocratique que l’Algerie ( Parce que 100 mort pour un changement de gouvernement, c’est quand même autre chose que les 60 000 a 150 000 pour garder le FLN)

      Pourquoi l’allemagne et le Japon, pays de facto occupés par des armées étrangères, sont ils les plus riches des pays occidentaux.

      Quand aux discriminations,quel lien avec le colonialisme ? La majorité des gens concernés et en particulier les jeunes sont désormais nés en France. Ils semblent qu’ils seraient plus discrimines alors qu’ils sont de fait moins diffèrents que ne l’étaient leur parents, sur les plans religieux, linguistique et culturels. On sent bien qu’il y a d’autres choses en Jeux.


      • juluch 21 janvier 2011 21:52

        Marre de la repentance !!


        On a rien à se reprocher ! Rien !

         l’islam qui doit avoir sa place dans le cadre du respect de la loi de séparation des Églises et de l’État ?

        Je réponds : Ils ont pas leur place vu leurs comportements !!

        • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 21 janvier 2011 22:45


          Merci pour cet article.

          Le Crime Colonial n’a encore jamais été reconnu à la hauteur des souffrances endurées.

          Aucune réparation digne de ce nom n’a encore été versée.

          Et pendant ce temps, la tromperie, les manipulation, le pillage, la destruction délibérée de toute velléité d’indépendance réelle, tout cela et pire encore, continue.

          Dans l’indiférence générale.

          Repentance ? De quoi parle-t-on... Une simple prise de conscience serait déjà un bon début.


          • COVADONGA722 COVADONGA722 22 janvier 2011 09:52

            yep quel dommage si le magreb avait été colonisé par les anglo-saxons , nos ennuis seraient à la hauteur de ceux posés par les améridiens peanuts quoi !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès