• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Modem. Alors il est de gauche ?

Le Modem. Alors il est de gauche ?

Le Centre existe-t-il réellement en France ?

On peut se poser la question vu le gadin électoral qu’a subi le MoDem de François Bayrou.

Mais, la question se pose de plus en plus, vu la situation des Centristes et vu le débat qu’occasionne le MoDem dans les Instances du PS.

Le Modem est-il de gauche ?

François Bayrou nous explique régulièrement que son parti, le Mouvement Démocrate" est le parti du Centre Indépendant et Autonome.
 
Le Centre a-t-il existé ?

Oui. Le centrisme a existé. Notamment sous l’époque du MRP et du Parti Radical sous la quatrième République. Puis, sous la cinquième République avec VGE, Barre (grand homme...), puis Bayrou sous l’égide de l’UDF puis de la nouvelle UDF.
 
Mais, quand on y regarde de plus près, sous la cinquième république, il ne peut exister un Centre Indépendant et autonome. J’y ai cru, pourtant.
 
A chaque fois, le Centre est obligé de s’allier, soit avec la Gauche (le gouvernement Rocard de 1988 et les municipales de 2008 pour le MoDem) ou avec la Droite (la plupart du temps en France.). Cela en fait un Centre plus ou moins indépendant mais pas autonome. Et, il ne le sera jamais.
La Vème République est faite pour le bi-partisme. Les élections législatives, cantonales et municipales sont organisées en un scrutin à deux tours et à la majorité. Automatiquement, on choisit entre deux camps. La gauche ou la droite.
 
En réalité, le Centre existe plus dans l’expression et dans la méthode gouvernementale que dans un véritable positionnement politique. On peut dire que Sarkozy depuis son dernier remaniement se « recentre ». C’est à dire qu’il va adopter une méthode gouvernementale plus « centriste ». A l’inverse, François Mitterrand a adopté une posture Centriste quand il s’est résigné à aborder une politique de rigueur économique en 1983. En France, pour bien gouverner, on gouverne au Centre, mais soit avec la Gauche ou soit la Droite au pouvoir.

En résumé, il existe un centre-gauche et un centre-droite.
 
Le centre-droite, c’est le Nouveau-centre, « Aliiance Centriste » de Jean Arthuis, des Centristes ayant rejoints l’UMP en 2002 depuis sa création et puis une partie du Modem (les anciens UDF encartés MoDem).

Le Centre-gauche, c’est le MoDem de Bayrou, Benhamias, Werlking et la majorité des militants du MoDem.

Depuis l’éclatement de l’UDF en 2007 par François Bayrou, il existe, bel et bien, deux centres au lieu d’un.

Jean Arthuis, s’il arrive à fédérer les Centristes autour de son « Alliance Centriste », il ne fédérera qu’une partie du centre-droit. C’est à dire le Nouveau-centre, sa chapelle politique et ses 200 militants et peut-être une centaine de personnes du MoDem. Mais pas tout le centre. Il faudra s’y faire. La plupart des Centristes encartés à l’UMP n’en ressortiront pas. Sinon, les mandats s’envoleront avec leur départ. Je suis prêt à penser aussi, que beaucoup de cadres Nouveau-Centre prendront leur carte à l’UMP si leur parti devait rejoindre Alliance Centriste.
 
Quant au MoDem, il ne rejoindra plus le Centre-droit.

Car, si le MoDem veut refaire surface en politique, il devra s’associer concrètement et publiquement avec la Gauche (Verts, PS et PRG). Le PS devra accepter l’émergence d’un centre-gauche en France et devra travailler avec. François Bayrou n’ayant pas été clair avec ses militants, il a perdu les élections européennes de 2009 et les municipales de 2008. Il doit clarifier ses alliances. Les électeurs le souhaitent. Et ne voient de possible que l’alliance PS-MoDem-Europe-Ecologie (Verts).

Pour conclure, le Centre existe. Mais, soit à gauche, soit à droite.

C’est pour cela que je réagis en lisant la plupart des responsables Socialistes. Le MoDem est de gauche. Plus exactement du centre-gauche. Il va devoir être naturel pour eux, de s’associer avec le MoDem. Quitte à ce que le PS se scinde en deux Partis.
 
Les centres ne peuvent pas se regrouper sous le seul prétexte qu’ils sont centristes. Il faudrait déjà que le Centre existe sous la cinquième république.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • sleeping-zombie 4 juillet 2009 12:19

    J’espérais que l’auteur nous donne sa définition personnel des termes qu’ils utilise massivement : « centre », « droite » et « gauche ». Ca aurait ouvert la porte à des commentaires plus ou moins pertinents. Mais sans ces définitions, c’est du Shadoks


    • bernard29 bernard29 4 juillet 2009 12:23

      C’est la même histoire que pour le parti radical . Il y a eu scission puis donc deux partis croupions. Il y a le PRG et le parti valoisien. 

      Le Modem deviendra donc un parti comme le PRG , donc « un parti cassoulet » pour élus à la recherche d’une nouveau mandat. 

      Quant à Bayrou , faute d’être Président de la République, son avenir est d’être le « Baylet du MODEM » ad vitam eternam . Drôle d’ambition.


      • mojo mojo 5 juillet 2009 12:17

        Effectivement, avec le peu de munitions qu’il lui reste, Bayrou n’a plus les moyens de ses ambitions.

        Le seul espoir de ses maigres troupe, réside dans ses capacités de nuisances au cas où une « feuille de cigarette » séparerait le PS et l’UMP.

        Avec ces sombres perspectives, je comprends pourquoi le moral des militants du Modem est au plus bas.


      • laelia laelia 6 juillet 2009 15:41

        Attendons la nouvelle structure du MoDem.

        Depuis les Européennes on voit bien que des cadres du MoDem comme Robert Rochefort, Sylvie Goulard, et tous les autres font que ce parti a des valeurs d’un centre Humaniste, autonome. Quand on voit Robert Rochefort défendre nos retraites, défendre les travailleurs qui ont des métiers difficiles, on ne se pose pas la question « où est le MoDem ? ». Il est et sera où les Français, les Européens, auront besoin de lui.

        Attendez-vous à être surpris.
        Bonne soirée.


        • Anne 8 juillet 2009 11:04

          Lors de son conseil national, Bayrou a enfin clairement marqué son ancrage à gauche ! Je pense que certains ex UDF vont avoir du mal à digérer la pillule ! Le Nouveau Centre, s’il s’inscrit dans la majorité, n’en porte pas moins les vraies valeurs centristes : l’Europe, l’humanisme, la défense des libertés, etc. Donc, le centre existe !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès