Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le MoDem continue d’émettre : l’immigration

Le MoDem continue d’émettre : l’immigration

Repli sur nos racines chrétiennes, rejets massifs des immigrés à nos frontières sans distinction des situations humaines. "Remettre les immigrés dans les bateaux", y compris sur leurs radeaux, les confier à nouveau aux réseaux de passeurs ? Ne plus aider aucun peuple du monde ? Est-ce vraiment cela que nous voulons ? Se renvoyer les immigrés de façon brutale et bureaucratique, refuser de jouer la carte de la coopération européenne ?

Ce qu'il y a de bien et de nouveau avec le Shadow Cabinet, c'est la diversité des expressions. Cela tranche avec l'époque où la seule voix de François Bayrou se faisait entendre. Cela donne un patchwork intéressant d'opinions et ouvre sur une diversité d'expressions.

Jean-Luc Bennahmias,

  • "Les utopistes d'aujourd'hui sont ceux qui prétendent vouloir éradiquer toute immigration"

Député européen et vice-président du Mouvement Démocrate, Jean-Luc Bennahmias écrit que "Loin d'adopter une approche fondée sur la solidarité entre Etats membres, chaque Etat commence à se replier sur ses frontières -le jeu de « ping pong » entre l'Italie et la France est emblématique de l'inexistence d'une politique d'immigration commune ou même d'une volonté d'avoir une approche partagée."

(...) Durcissant chaque jour sa position, M.Guéant institutionnalise le repli national au lieu d'œuvrer à une gestion commune de la crise.

(...) La France est un des pays qui rejette le plus les demandes d'asile qui lui sont faites : 86.4 pour cent des demandes sont rejetées (10 pour cent au dessus de la moyenne UE). La France comme pays d'accueil est une idée qui a bien vécue. Et les chiffres sont là pour le prouver. En 2010, au total, la France a ainsi accordé l'asile à moins de demandeurs que l'Allemagne ou le Royaume-Uni.

(...) La gestion des flux migratoires ne peut donc se faire qu'à l'échelle de l'Union. En l'absence de frontières intérieures dans l'espace Schengen et dans l'objectif d'une intégration européenne plus approfondie dans le domaine des affaires intérieures, la gestion doit être concertée. Elle ne peut être supportée par un seul Etat membre, a fortiori une île, ni même par quelques Etats. Il nous faut un plan européen, mais un plan qui apporte une valeur ajoutée.

(...) Il nous faut accompagner les nouvelles autorités issues de la révolution en Tunisie et en Egypte vers le développement démocratique et économique. Le suivi des aides reste cependant une tâche essentielle, que l'UE s'efforce de réaliser sur son propre territoire, et qui doit être une réalité partout où des fonds sont accordés sur des projets précis. Pour développer une gestion plus « apaisée » des migrations, l'autre priorité selon moi est de permettre les allers-retours entre les pays d'émigration et d'immigration. Lien vers l'article complet.

Yann Wehrling

  • "Il faut une action à l'échelle de l'Europe. Quand on pense qu'il n'y a même pas de police commune des frontières, c'est aberrant"

"Il est assez indécent que des pays européens se comportent ainsi sur les questions d'immigration. Il faut une action à l'échelle de l'Europe. Quand on pense qu'il n'y a même pas de police commune des frontières, c'est aberrant", dit pour sa part le porte-parole du MoDem. (lire l'intervention)

Sylvie Goulard

  • "Plutôt que de m’interroger seulement sur les racines, je préfère penser aussi à l’avenir."

"Les valeurs d’universalité et d’ouverture incarnent l’identité européenne. Toutefois, plutôt que de m’interroger seulement sur les racines, je préfère penser aussi à l’avenir. L’identité européenne reste à construire en rassemblant, en donnant aux enfants, par une éducation appropriée, un avenir professionnel et une instruction au dialogue. Il ne s’agit en aucun cas de faire des petits Européens artificiels formatés sur un même modèle mais de rendre des individus différents, heureux de leurs différences, mieux aptes à en goûter le charme." (extrait de l'interview de Sylvie Goulard)

Fadila Mehal

  • "Les paroles d’exclusion et de rejet à l’emporte pièce qui sont prononcées sont indignes de notre histoire et ne sont pas à la hauteur des solutions qu’il nous faut apporter avec les pays d’origine, pour résoudre ces exodes de guerre."

Responsable de l'Intégration, de l'égalité des chances et de la lutte contre les discriminations au sein du Shadow cabinet, Fadila Mehal a vivement dénoncé les propos tenus par Chantal Brunel, mardi 8 mars, qui proposait de "remettre les immigrés dans les bateaux".

La responsable de l'Intégration au sein du Shadow cabinet estime que "nous avons connu une rapporteuse plus inspirée quand elle dénonçait les violences faites aux femmes et s’alarmait de leurs traumatismes physiques et psychologiques qu’aucune raison ne pouvait justifier et qu’en leur nom , elle demandait aide et assistance".

"Malheureusement Madame Brunel a l’indignation sélective, quand on voit dans quel mépris, elle tient aujourd’hui les victimes de violences, de rapts et de meurtres qui pourraient trouver refuge, temporairement, au nord de la Méditerranée. La France, pays des droits de l'Homme où le droit d'asile à encore un sens." (...) "En responsable que nous sommes, nous savons qu’une telle situation de crise inquiète nos concitoyens, nous invite à garder notre sang froid et notre sens des responsabilités . Les paroles d’exclusion et de rejet à l’emporte pièce qui sont prononcées sont indignes de notre histoire et ne sont pas à la hauteur des solutions qu’il nous faut apporter avec les pays d’origine, pour résoudre ces exodes de guerre", conclut Fadila Mehal. (texte complet)


Moyenne des avis sur cet article :  2.87/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 27 avril 2011 10:24

    Salut, Taverne.

    Content de savoir que le Modem continue d’émettre. Mais il faut avoir l’oreille fine pour le capter, et Bayrou risque de se prendre une belle veste en 2012. Sa seule chance : qu’il n’y ait pas de candidature Borloo : il pourrait dans ce cas ramasser la mise au centre et réaliser un bon score. Et encore : à condition que le candidat socialiste ne soit pas Strauss-Kahn.

    Dure, la condition de présidentiable d’un parti qui ne compte qu’un unique député ! Dans de telles conditions, mettre sur pied un « shadow cabinet » relève quelque peu du fantasme. Cela n’enlève rien au fait que ces braves gens ne disent pas que des âneries, bien au contraire, et il n’est pas inutile de les écouter...

    Bonne journée.


    • Voltaire Voltaire 27 avril 2011 10:45

      Je partage largement votre avis. L’idée du shadow cabinet était excellente mais a été appliquée très tardivement. Le résultat est qu’uen bonne moitié de ses membres est inaudible, soit par manque d’intérêt et de travail pour le thème dont ils ont la responsabilité, soit simplement par manque de relais politiques et médiatiques.

      Plus encore qu’en 2007, une candidature de F. Bayrou ne pourra reposer sur le seul MoDem, car elle n’aurait aucune visibilité sur un futur gouvernement. En revanche, un accord large de Hulot/Lepage à Villepin aurait la crédibilité nécessaire pour représenter une alternative au PS et à l’UMP. Faute de quoi on risque de voir surtout des candidatures de témoignage.


    • Taverne Taverne 27 avril 2011 11:26

      La presse en parle peu, il est vrai. Mais cela arrive. Par exemple, Le Figaro reprend hier les propos de la sénatrice MoDem Jacqueline Gourault qui tire le signal d’alarme sur la dégradation de l’Education nationale.


    • OGermiyan 27 avril 2011 16:09

      Parfaitement en accord avec Voltaire. FB devra aller au-delà de l’étiquette MoDem pour rassembler.
      Cordialement.


    • Taverne Taverne 27 avril 2011 11:44

      Sarkozy n’a rien fait pour prévenir ce phénomène. Pourtant en 2007, il défendait la doctrine du co-développement pour réguler l’immigration en France. « On ne peut pas refuser de soutenir financièrement le Maghreb et s’étonner des flux migratoires », dit aussi Jean-Christophe Cambadélis du PS. Le discours musclé de Sarko est simpliste « bloquons les frontières » ! C’est purement démagogique comme solution car faute d’aide aux pays concernés, on encourage les exodes.


    • xray 27 avril 2011 17:21


      La misère est le fondement de la société de l’argent ! 
      (Le malade, l’industrie première.) 

      L’accueil des Maghrébins ne pose aucun problème. 
      Il suffit de mettre les Français à la rue. 
      Il y a tellement de smicards et de retraités modestes qui ne peuvent payer leur loyer et leurs charges que ce ne doit pas être un gros problème. 

      Dans le contexte actuel, la place des Maghrébins est au Maghreb. 

      Certains se plaignent qu’il n’y a pas assez de logements. D’autres trouvent qu’il y en a de trop. On ne peut pas concilier les uns avec les autres, ce sont les mêmes. 

      Un vandalisme institutionnel 
      http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2009/06/18/un-vandalisme-institutionnel.html 

      Se sortir de l’Europe ! Et, vite ! 
      http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2010/06/30/se-sortir-de-l-europe-et-vite.html 



    • Taverne Taverne 27 avril 2011 12:17

      Le FN n’est pas une force d’opposition. D’abord cantonné au racisme, au catholicisme intransigeant, il récolte aujourd’hui le mécontentement. Il veut donner l’impression d’être passé au stade des propositions mais ce n’est qu’apparence. Ses solutions sont irréalistes, inapplicables, en un mot populistes et bidons.


    • Taverne Taverne 27 avril 2011 13:32

      C’est cela, votez Marine et donnez à l’UMPS une victoire éclatante au second tour !


    • OMAR 27 avril 2011 20:32

      Omar 33

      Calmos le chatré :« Pas de temps à perdre...la Patrie est en danger..

      Tiens un air déja entendu chez : J.M le Pen, Tixier-Vignancourt, Stirbois, mais aussi chez, M. Papon, R. Bousquet, J. de Gobineau, E. Drumont.

      D’ailleurs, c’est ce qu’on lisait dans »le Petit Marseillais« ou »le Pilori".
      Mais ça fait longtemps, juste entre 1939 et 1945....


    • noop noop 27 avril 2011 12:45

      Le début des années 2000 ont été un moment politique particulier, je trouve. Après l’épisode Ps depuis 81, Bayrou, a eu sa chance, presque seul sans grosse machine derrière lui.
      La France se droitise, même s’extrême droitise devant l’échec des uns et des autres à envisager ou à mener une politique « raisonnable » dans l’intéret du pays. Ne parlons pas du PS.. Non seulement l’interet du pays lui est étrangé, mais pour lui l’interet du pays c’est l’étranger.


      • Taverne Taverne 27 avril 2011 13:38

        Yann Wehrling, porte-parole du Mouvement Démocrate, a regretté mardi 26 avril que le président de la République "remette en cause le traité de Schengen" pour remédier aux difficultés en matière d’immigration.

        "On ne fait pas un sommet bilatéral entre la France et l’Italie quand il faut régler les questions d’immigration. On organise un sommet européen, pour une réponse commune", a-t-il prôné.

        "Schengen et le principe de libre circulation des populations sont des fondements essentiels de l’Union européenne", a souligné Yann Wehrling.

        "Il faut renforcer Schengen plutôt que de l’affaiblir. Il faut réussir à mieux piloter le contrôle des frontières extérieures et non pas créer des barrières nationales", a-t-il poursuivi.

        Voir la vidéo ici.



        • noop noop 27 avril 2011 13:47

          « et non pas créer des barrières nationales »

          Moi quand j’entends ça, j’entends « pas de barrière », le nationales est là pour discréditer l’idée de barrière au cas où ce mot seul n’était pas assez repoussant.
          Alors messieurs les spécialistes du langage, barrière, frontière, douane, crontrôle, dites ce que vous voulez, mais agissez surtout.


        • Taverne Taverne 27 avril 2011 13:43

          Un sénateur du MoDem, Denis Badré, était à Rome les 18 et 19 avril, pour rencontrer le Parlement Italien dans le cadre de la commission des Affaires Européennes du Sénat. La crise provoquée par l’afflux de migrants tunisiens sur les côtes italiennes était au centre des discussions.

           Lire son intervention ici.


          • ventsdivins46 27 avril 2011 16:53

            Une chose sur laquelle je peux être d’accord : Le Modem doit améliorer sa com. En effet, le Front National à 2 pauvres malheureux élus aux cantonales, et l’héritière est invitée sous tous les plateaux TV. Et pendant ce temps, personne ne sait que le Modem a deux fois plus d’élus que les écolos ! ALLER LE MODEM, SOYEZ IMAGINATIFS !


            • apopi apopi 28 avril 2011 10:42

               Le Modem, un micro rassemblement de professionnels de la profession ayant brouté à tous les rateliers de l’UMPS en route, toutes voiles dehors, vers les oubliettes de l’histoire. Amen....


              • Ariane Walter Ariane Walter 4 mai 2011 22:34

                taverne : j’ai lu votre article "je suis un complotiste. Il est SUPER ! J’ai mis + !!!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès