Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le MODEM est-il branché ?

Le MODEM est-il branché ?

Le choix du nom de « MODEM » pour le nouveau parti politique fondé par François Bayrou, s’explique par le rejet du sigle malheureux du Parti démocrate. Ce sera donc « Mouvement démocrate », MoDém. Mais comment ne pas voir aussi dans le nom choisi un clin d’oeil à l’engouement et à la maîtrise de son chef pour l’informatique et Internet ? Le Modem serait-il donc branché ?

Le Modem sera-t-il à haut débit ?

  • Un haut débit d’adhésions nouvelles :

"Une adhésion toutes les 10 secondes !" L’afflux massif des adhésions en seulement quelques jours et sans publicité semble dire que oui, décidément, résolument le Modem montre déjà un haut débit de ralliements. Le 10 mai, alors qu’il confirmait le lancement officiel de ce nouveau parti, François Bayrou disait dans son discours : "Entre dimanche soir 20 heures, je donne les chiffres précis, et lundi soir 20 heures, il y a eu dix mille adhésions. Le 8 mai, c’était le pont. Cela a recommencé le mercredi matin, 9 mai, à 11 h 44..." (Rires...) Et à 14 h 24, 16 000 adhésions étaient déjà engrangées ! "Autrement dit, nous avons eu, en moyenne, pendant cette période, une adhésion toutes les dix secondes, sans avoir fait de publicité", s’enthousiasme Bayrou. Puis le chiffre n’a cessé de croître : 22 000 et ainsi de suite...

Mais encore, la politique du parti sera-t-elle assez réactive ? Cette question se pose parce que l’on a pu voir Bayrou parfois dépassé par son propre score au premier tour de la présidentielle. La logistique a témoigné d’une certaine improvisation dans l’urgence (les salles de meeting étaient trop petites pour contenir la foule). De la même façon, il a fallu pour le candidat adapter son discours aux déçus de la gauche qui avaient rallié l’UDF et à l’intention des nombreux indécis. Peut-être alors que le candidat, qui avait déclaré en début de campagne qu’il visait 2012, a-t-il été pris de vitesse et n’a-t-il pas été complètement en mesure de réagir rapidement à la demande massive qui le sollicitait, à cet essor soudain qui le portait. Mais cette critique ne porte pas loin puisque l’on est forcé de reconnaître, comme ses adversares eux-mêmes l’ont fait, que le candidat centriste a fait une excellente campagne. Voyons quand même quels sont les signes pour l’avenir...

  • Un haut débit d’idées novatrices :

95 % de ces demandes d’adhésion n’émanent pas des rangs des adhérents d’aujourd’hui. Cela gage forcément d’un brassage des idées. Quant aux fuites nombreuses des députés UDF vers la droite plus dure et plus économiquement libérale, elle ne fait qu’annoncer un inévitable renouvellement du personnel politique. L’esprit est au débat et à l’ouverture. Un signal d’encouragement est à ce titre donné par François Bayrou lors de l’inauguration du parti.

Le premier principe proclamé est la résistance : "céder ou résister, il faut choisir  !" La formule est employée à propos des députés de l’UDF qui ont cédé aux pressions de l’UMP ou à leurs intérêts personnels.

Le second principe est la liberté intérieure du parti, principe qui fait notoirement défaut à l’UMP. Ici, Bayrou cite en exemple les quatre engagements d’allégeance imposés aux députés UDF qui ont souhaité intégrer la majorité présidentielle :

- "Je voterai la confiance au gouvernement."

- "Je ne voterai jamais la censure."

- "Je m’engage à voter tous les budgets qui seront présentés à l’Assemblée nationale et tous les budgets de la Sécurité sociale qui seront présentées à l’Assemblée nationale".

C’est particulièrement cette dernière condition qui est choquante car elle ôte au député son pouvoir et même son devoir de voter librement. La Constitution interdit le mandat impératif. Par extension, on peut considérer qu"un engagement à se lier de cette façon est anticonstitutionnel. Le principe est déjà gravement antidémocratique, cela suffit à le dénoncer.

Marielle de Sarnez, vice-présidente exécutive de l’UDF, résume assez bien l’esprit du Modem en ces termes :"Je pense que l’on a besoin d’un parti politique qui exerce la liberté de jugement et on a besoin de considérer que les Français sont des citoyens adultes, majeurs, responsables, qu’il n’y a ni vote impératif ni mandat impératif. Je préfère des majorités d’idées sur des grands sujets."

Il semble donc que le Modem soit bien branché ! Branché sur les attentes des citoyens français, branché surs leurs aspirations, branché sur la force du renouveau démocratique, branché sur la liberté.


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • vince 14 mai 2007 12:00

    Je souhaiterais vous faire remarquer que les équipements utilisés pour l’adsl et le wifi sont également des types de modem (modulateur-démodulateur).


  • Muadib 14 mai 2007 12:23

    Je tiens à saluer ce commentaire pertinent et constructif qui met en exergue des éléments essentiels de la vie politique française.

    Et il faut porter haut cette bannière :

    « L’udf reste l’udf, meme en changeant de nom. »

    Les 95% de nouveaux adhérents n’étant que des imbéciles qui n’ont pas compris que RIEN NE PEUT CHANGER EN FRANCE ! Et qu’un parti, même en changeant de ligne politique, même en perdant 3/4 de ses députés, même en triplant son score à la présidentielle, même en changeant de noms et d’adhérents, même... Et ben ca restera toujours ce centre mou, cet udf dont personne ne veut même plus Giscard et Simone Veil.

    Merci seb59 de nous mettre ainsi sur la voie de la Vérité. Les Français ont eu un instant de doute, maintenant, ils vont se tourner vers la vraie lumière : De Robien !De Robien ! De Robien !

    PS:C’est ironique hein smiley Sinon, après les sondages le prouvent, la « communication déplorable », vous allez toujours au fond des choses hein ? smiley


  • La Taverne des Poètes 14 mai 2007 12:08

    Cet article est caché : il n’apparaît pas en Une. Un oubli...


    • toto1701 14 mai 2007 12:44

      bien sur que si,j’en veux pour preuve qu’il est impossible d’y accéder tellement çà se bouscule par la souris orange !!! 100000adherents avant le debut de la campagne des legislatives c’est le pari que je prend 66000 deja plus les anciens 33000 c’est 99000 dans une heure l’objectif sera atteint ç’est pas beau çà !!viva la resistance !!!


      • toto1701 14 mai 2007 12:49

        pendant qu’il s’emploie a debaucher pour former un gouvernement de marketing, les citoyens se rassemblent dans un nouvement démocratique ....c’est ainsi que le futur analysera la phas politique qui se deroule en ce moment meme en FRANCE,en toute connaissance de cause je participe a cette transformation de la politique duy 21eme siecle !


      • La Taverne des Poètes 14 mai 2007 12:51

        A l’équipe d’Agoravox ? Mon article peut-il figurer en « Une » avec les autres ? Merci.


        • Scrutinizer 14 mai 2007 17:24

          MoDem , Modulateur-Demodulateur, un clin d’oeil de FB l’agrégé de lettres classiques , donc un homme de l’ancien et même du très ancien au monde bigarré des start-ups innovantes, c’est amusant, 20 siècles avant , vingt siècles après , c’est l’âge de l’Europe qui va du mythe au gigabytes. Un parti trans-courants qui module et démodule entre les caciques de la gauche et de la droite ? Ils avaient aussi pensé au Mouv’Dem mais ça rappelait trop le Mouv’ le flop radio des jeunes lancé par un chiraquien.


          • Marianne Marianne 14 mai 2007 19:48

            En verlan et en anglais, cela donne « Demo », pour « Democratic Movement », demo étant l’abbréviation de « demonstration », qui veut dire en anglais « manifestation politique »...


            • vivelecentre 20 mai 2007 19:14

              Je ne sais pas si le modem est « branché » il faudrait que Miterrand soit encore là pour nous parler de branchitude, par contre, s’ ils ( le Modem) n’ont pas une « offre » completement renouvelée pour 2012, ils risqueront de passer pour des ringards

              En effet à droite et avec ce nouveau gouvernement, nous assistons à un certain renouvellement de la classe politique avec nombre de ministres de la classe 40/45 ans

              Nul doute que ces quadras auront la dent longue en 2012

              Le Ps qui ne sortira de ses difficultés qu’en refondant son parti devra egalement proceder à u n renouvellemnt de generation

              Ainsi, les elephants du Ps ( Aubry, Lang, Fabius, Guigou, Hollande et bien d’autre )passeront fatalement la main dans les 5 prochaines années

              Ainsi, il est indispensable que le modem puisse presenter des alternatives nouvelles et modernes, que le centre ne soit plus representer par des gens ayant commençé leurs carriere politique à la fin des années 70 sous Giscard !

              l’eclosion de ce nouveau mouvement est l’occasion unique de propulser sur le devant de la scene de nouveaux talents !


              • Netcitoyen 5 juin 2007 16:52

                La vraie question du Modem, c’est le fait que le parti de François Bayrou ne soit pas en mesure de constituer un groupe parlementaire à la prochaine Assemblée Nationale (20 députés au minimum) alors que près de 7 millions de Français ont adhéré à son projet au premier tour de l’élection présidentielle. Alors que les Mass Médias sont officiellement acquis à la cause présidentielle, seul Internet et les nouveaux Médias offrent la possibilité d’assurer un contre pouvoir à la France du triangle d’Or. C’est dans cette optique qu’a été créé www.assembleenetionale.com, site Internet de propositions citoyennes qui sera forcément plus représentatif que la chambre d’enregistrement national. Tous au net, citoyens !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès