Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Le Monde » appelle à voter pour Ségolène Royal : un « impératif (...)

« Le Monde » appelle à voter pour Ségolène Royal : un « impératif démocratique »...

Jean-Marie Colombani signe dans son journal « Le Monde » un long éditorial en forme de plaidoyer pour que les Français imposent le match Sarkozy-Royal au second tour. Prétextant l’« impératif démocratique », il appelle à voter pour Ségolène Royal.

Jean-Marie Colombani, directeur de la rédaction du Monde, signe aujourd’hui un éditorial qui fera date destiné à contrer la percée de François Bayrou chez les électeurs et à maintenir une bipolarisation de la vie politique française.

"Le 22 avril 2007 ne peut pas, ne doit pas ressembler au 21 avril 2002", écrit-il. "Il faut donc, au soir du premier tour, que soient réunies les conditions d’une claire et grande confrontation entre deux projets de société". Selon lui, il n’y a que deux projets de société, celui de M. Sarkzoy et celui de Mme Royal. Bayrou ? Il ne serait là que pour "contenir le vote Le Pen", dans "le retour au schéma classique d’une primaire à droite".

Exhortant Ségolène Royal de "s’assumer telle qu’elle est en réalité, c’est-à-dire convaincue de cette nécessaire évolution [vers une force sociale-démocrate moderne]", Jean-Marie Colombani encourage la candidate socialiste à "y mettre la ténacité, la force de caractère, le courage qui sont les siens".

Face à elle, Sarkozy est peut-être "le mieux préparé", voire même "à ce stade le plus "crédible"", mais il a "franchi une ligne jaune", juge Colombani. Il fait référence bien sûr au ministère de l’Identité nationale et de l’Immigration ou à la question du déterminisme génétique.

"Depuis l’élection de Jacques Chirac, en 1995, le pays n’a pas vraiment été en mesure de se prononcer clairement, positivement, pour dessiner son avenir", estime M. Colombani, qui conclut dans un appel à voter pour Ségolène Royal : "En dépit des confusions qui ont parasité la campagne, le seul projet qui s’oppose à celui de Nicolas Sarkozy et qui s’appuie sur une force politique capable de gouverner est celui de Ségolène Royal".

Conforter une vision bipolaire qui n’a plus cours

Voilà donc un appel important pour Ségolène Royal et un croche-pied au candidat Bayrou, renvoyé sur son tracteur par un Colombani qui ne jure que par une bipolarisation de la vie politique française. Le divorce que l’on ne prononce pas est pourtant bien en marche dans la partie gauche de l’échiquier politique. Croit-on vraiment au Monde qu’il y a plus de différences de vues entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal qu’entre Ségolène Royal et Olivier Besancenot, voire même, sans aller chercher si loin, Laurent Fabius ?

Parce que la France n’a pas fait le dueil d’une révolution communiste avortée, parce que la défiance à l’encontre de l’Europe grandit, parce que le 21 avril et le 11 septembre ont droitisé la droite traditionnelle, les lignes politiques bougent et ne peuvent plus se diviser en une bipolarisation.

François Bayrou n’est pas le candidat de la droite ni celui de la gauche (chacun se le renvoyant dos à dos), mais celui d’un nouveau centre qui ressemble davantage aux socio-démocrates et aux travaillistes qu’au centre de Valéry Giscard d’Estaing. Ce nouveau centre rassemble les idées des moins extrêmes de chaque bord et provoque une tripolisation de la vie politique. L’extrême gauche, si elle veut survivre, devra se rassembler et agréger la gauche du Parti socialiste. Cette gauche-là compte entre 10 et 15 % des voix des Français. La droite de Nicolas Sarkozy, parce qu’elle s’est droitisée, s’alliera demain avec (ou fera disparaître) une extrême droite qui aura de moins en moins de prise face au durcissement des positions. Le nouveau centre, cristallisé autour de François Bayrou, est le véritable enjeu du scrutin, bien plus que le choix de société illisible qu’offrent les deux principaux candidats des camps historiques.

Si François Bayrou passe le second tour, le paysage politique devra se recomposer autour de lui. A cet égard, son score reste la grande inconnue du scrutin. Deux sondages, réalisés les mêmes jours (16 et 17 avril), donnent pour l’un Bayrou en chute de 3 points à 15 %, et pour l’autre Bayrou en hausse de 2 points à 19 %. Prenez en compte les marges d’erreur, et le potentiel électoral déclaré par les sondages pour François Bayrou oscille entre 13 et 21 %.

Il n’y a pas d’impératif démocratique à écarter François Bayrou du second tour. Pour une grande partie de son électorat, et pour lui-même, il s’agit au contraire d’un impératif démocratique que de figurer en finale.

Le tremblement de terre du 21 avril était une secousse terrible non pas seulement pour le Parti Ssocialiste, mais pour la France dans son ensemble. Si le PS devait être encore absent au profit de François Bayrou, qu’importe le tremblement de terre interne au parti. Ce qui importe pour la France, ça n’est pas d’écarter François Bayrou pour permettre au PS de continuer à boîter, mais d’écarter Jean-Marie Le Pen pour offrir un choix politique à la France.


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (1354 votes)




Réagissez à l'article

157 réactions à cet article    


  • poetiste poetiste 19 avril 2007 14:41

    Attention, danger !

    Avant le vote, je voudrais dire que le danger représenté par Le Pen au second tour n’était rien à côté de celui qui est incarné par Mr Sarkosy. Les retournements de veste spectaculaires comme celui de Mr Eric Besson (socialiste) ou les compromis invraisemblables de certains proches de Mr Sarkosy à l’UMP , comme celui de Mme Weil, sont de nature à réveiller en nous un sens de l’histoire. Ca ne vous rappelle rien cette polarisation sur un seul homme déjà égocentrique lui-même ? C’est quand l’antilope oublie d’avoir peur qu’elle se fait dévorer par le lion. Ceci pourrait être un proverbe africain, un proverbe de la jungle. Chez nous, on vit bien, on n’a pas conscience du danger. Il faut dire que nous avons été préalablement anesthésiés par toutes sortes de discours lénifiants où le Monsieur se montrait sous un jour agréable, dynamique, bon enfant. Mais voyez ce qui se cache derrière l’image, hors caméras : des mots durs, des évictions, des menaces, des ostracismes pour tout contestataire de Monsieur « j’ordonne ou je me tais ». France ! Il est grand temps de te réveiller ! La tyrannie éclatée qu’est devenue ta démocratie est en train de se faire récupérer par un seul. Il y a une fibre de la liberté qui ne peut être défendue par les adeptes du pouvoir par la répression. Une saine peur n’évite pas le danger, elle le contre. Votez bien, chers compatriotes ; je suis vieux, ne me faites pas vivre un autre drame de l’histoire de France, je vous en supplie. Et ne me dites surtout pas : « tragediante ! », ce n’est pas à moi qu’il faut dire cela. Ecoutez plutôt ce que mes vieilles mains racontent, comme aurait dit Jacques Brel. Merci d’avance.


    • Doctor Feelgood Doctor Feelgood 19 avril 2007 16:27

      Une info importante qui n’a pas encore eu d’écho :

      Pour Sarkozy, le christianisme est « déterminant »

      NOUVELOBS.COM | 17.04.2007 | 18:26

      « Il est fondamental que les religions - et notamment la religion catholique - participent aux grands débats de société », estime le candidat UMP, pour qui « le christianisme a vu naître notre nation ». Nicolas Sarkozy, candidat UMP à la présidentielle, juge « déterminante » la part du christianisme dans l’identité nationale, dans une interview à l’hebdomadaire Famille chrétienne daté du samedi 21 avril. « Le christianisme a vu naître notre nation. Il a participé aux plus grandes heures de son histoire, et aussi parfois à ses drames. Il a couvert notre territoire d’églises, de cathédrales, de monuments. Il nous a surtout légué un immense patrimoine de valeurs culturelles, morales, intellectuelles et spirituelles », ajoute Nicolas Sarkozy. Pour lui, le rôle des religions dans les débats de société est « fondamental ». « Je pense qu’il est fondamental que les religions -et notamment dans notre pays la religion catholique- participent aux grands débats de société » auxquels elles apportent « une dimension morale et métaphysique essentielle à nos questionnements », écrit le candidat. Problèmes de l’immigration « S’agissant de l’immigration, poursuit-il, l’Église catholique est dans son rôle en rappelant l’exigence d’ouverture, d’accueil, de protection des persécutés. Mais je suis dans le mien en disant qu’il faut agir de manière responsable. La solution aux problèmes de l’immigration ne peut pas être dans la suppression totale des frontières, qui mettrait en péril tous nos équilibres sociaux. Elle est dans la maîtrise des flux, dans l’intégration, et dans le co-développement ». Interrogé dans la même interview à propos des 20% de postes de l’enseignement privé financés par l’Education nationale, il indique qu’il ne « remettra pas en cause cet équilibre au niveau national ». Au niveau local, ajoute-t-il, cette règle devrait être assouplie « pour permettre à l’Enseignement sous contrat de mieux répondre à la demande des familles et de s’implanter dans les zones où il est peu présent », comme les Zones d’éducation prioritaires. (AFP)


    • Gilles Gilles 19 avril 2007 18:42

      Je rebondis sur ce qui dit seb59 :

      Sarko a déclaré à propos de la baisse des prélèvements obligatoires de 4%, promesse que même son camp dénonce comme démago à outrance :

      "« Méhaignerie aurait dû se taire. Ce centriste mou parle trop ! C’est vrai que ça va être difficile, et même quasi impossible, de faire, mais il ne fallait pas le dire. C’est toujours comme ça, une campagne : on promet pour être élu, et après on déçoit. Mais, en dopant la croissance, on peut arriver à tout financer. » (Canard Enchaîné du 21/02/2007)

      Comme quoi Mauroy et Sarkozy ont la même interprétation des bases de la politique !!!!


    • Redj Paris 20 avril 2007 02:38

      Jps tu abuses, tu fais un message annonçant un site comparatif des programmes, et ton lien est en fait un blog de soutien à Ségolène Royal. Quel genre de pratique est-ce ?

      Navré de voir de telles choses.


    • PasKal 20 avril 2007 08:49

      L’idée d’avoir à la tête d’un Etat un type aussi instable psychologiquement que SARKOSY, voire ’violent’ (cf le départ de ’madame’ à Miami avec gamin et bagages sous bras, comme le révèle la presse étrangère (la française, elle, n’en dit mot, évidemment), photos à l’appui ce jeudi matin ! (cf le journal suisse Le Matin), avec un programme électoral qui ferait passer celui de LePen pour centriste sur nombre de points, obnubilé par la police, voulant repeindre la France en bleu marine (si ce n’est à coups de ’chemise brune’ plus que bleu marine), totalement enragé, colérique à l’excès, ne souffrant aucune opposition ou remarque (fut-elle de son entourage même), paranoïaque au point de ne vouloir se déplacer qu’entouré d’une ’armée mexicaine’ de flics, d’agents de sécurité bodybuildés tellemnt il a la trouille de se faire descendre ou agresser, arquebouté obsessionnellement sur le fait qu’il faut virer de notre Pays tous les maghrébins et les gens de couleur ; un type comme cela, à qui il faudrait confier notre sort et le bouton nucléaire (car notre président a ce pouvoir, ne l’oublions pas !) ?

      NON MERCI !!!

      SARKOSY c’est BEAUCOUP TROP DANGEREUX !

      FAUDRAIT ETRE FOU POUR CONFIER LE BOUTON NUCLEAIRE A UN TEL TYPE...

      Vu que Royal est infouttu d’occuper le poste, pas question de voter non plus pour elle. Pareil : IMAGINE T-ON SEULEMENT CONFIER LE BOUTON NUCLEAIRE A SEGOLENE ROYAL ? ? ?

      Evidemment, NON !

      ROYAL, c’est BEAUCOUP TROP DANGEREUX !!!

      Reste Bayrou, que tous les modérés de droite et de gauche ont déjà rejoints ou s’apprêtent à rejoindre. Moi, BAYROU ME VA PARFAITEMENT !

      Il est honnête, il est sincère, son projet de réunir les plus compétents (politiques ou de la société civile) pour bosser cette fois non pour une ’boutique’ de parti politique mais POUR LA FRANCE TOUTE ENTIERE (à l’instar de ce qui fonctionne déjà parfaitement dans d’autres Pays ; la Suisse par exemple qui n’est pas, on en conviendra, l’un des plus mauvais Pays où vivre avec un taux de chômage qui passe sous les 3% !).

      De plus je suis sur au moins qu’avec Bayrou, on ne sera pas tous les 4 matins à se demander si aujourd’hui sa femme est là où si elle a décampé à l’étranger (seule ou avec un publicitaire ou je ne sais trop qui d’autre) après s’être une Nième fois engueulée avec son mari qui se retrouvera seul sans prévenir à recevoir à dîner un homologue étranger, fouttant la honte à notre Pays et faisant de la France la risée du monde entier et de la presse internationale ; un Pays dont on ne sait jamais, au vu des allers-retours incessants et continuelles (je pars, je reviens, je repars, je t’aime, j’t’aime plus, etc) si le Président est seul ou non, selon les jours et les humeurs de ’monsieur’ ou de ’madame’ !

      On a besoin AUSSI d’un couple fonctionnant harmonieusement à la tête de l’Etat ; ...pas d’un couple aussi instable que celui des Sarkosy de Nagy Bocsa.

      LE PROJET ME VA,

      L’HOMME ME VA ;

      JE VOTE BAYROU AU 1ER ET AU 2ND TOUR ...ET SANS REMORD !!!


    • jps jps 21 avril 2007 09:20

      La politique économique de Bayrou (membre de la trilatérale et de la FNSEA) est calquée sur celle de sarkozy, favorisant les privilégiés. Bayrou grand manipulateur, utilisant à bon escient les non-dits, la société Française sera transformée subrepticement vers un ultralibéralisme. La laïcité sera compromise en considération de ses accointances avec l’Opus Dei et de ses actes en tant que ministre (plus d’un million de personnes dans les rues). Tenant compte de son conseiller Edouard Fillias soutien Bayrou (LEMONDE.FR avec AFP | 13.03.07), président d’Alternative Libérale ! qui veut supprimer le monopole de la Sécurité Sociale, les craintes sont légitimes.

      Bayrou pour ne pas être soumis à l’ISF, se déclare éleveur de chevaux et non parlementaire. Il est éleveur pour le fisc, mais gagne sa vie comme homme politique de droite depuis plus de 20 ans. (paie de député de député européen et ministre). ’’Ça plaît à tout le monde les discours consensuels ! Mais comment pourra t-il rendre pérenne une coalition gauche droite, il ne parvient déjà pas à rassembler les membres de l’UDF qui sont sensés avoir les mêmes idées ? Que Bayrou cesse de tenter de nous fourvoyer ! Il nous mène droit à une instabilité institutionnelle qui sera fort préjudiciable à la France. Est-ce ceci que les Français souhaitent ?

      Le proche entourage de sarkozy est des plus inquiétants : repris de justice, juppé, carrignon, balkany, donnedieu de vabre, etc... et que dirait la justice au sujet de l’acquisition de son appartement de Neuilly ? Le quotidien belge Le Soir, dépeint Nicolas Sarkozy comme un être « dangereux ». Sarkozy nous propose une société du chacun pour soi, de la loi du plus fort, le mensonge d’état sera étouffé par les médias et la politique se fera à la corbeille (bourse). Le social sera dévolu aux mouvements religieux, avec le risque à terme de conflits confessionnels. La politique internationale sera le suivisme atlantiste (USA). Est-ce cette société que vous souhaitez ?

      Ségolène c’est le travail pour tous, l’effort partagé. Une gestion rigoureuse des deniers publics où un euro dépensé sera un euro utile. Elle met fin à l’angélisme de gauche en conciliant la sécurité et le social. C’est pourquoi sera appliquée une « punition proportionnée », dès le premier acte de délinquance. L’assistanat ne sera pas de mise car tout nouveau droit sera assorti d’obligation. Les aides aux entreprises seront proportionnées et équitables en privilégiant les PME, très petites entreprises, artisans et commerçants qui favorisent l’emploi. C’est la politique du donnant-donnant. Une société rassemblée et solidaire où les droits de la femme seront immédiatement renforcés, même urgence pour la revalorisation des petites retraite et de l’allocation handicapée. L’indépendance de la justice sera restaurée et des moyens de fonctionner seront attribués. De plus une Charte de la laïcité sera adossée à la Constitution et le cumul des mandats pour les parlementaires ne sera plus autorisés. Ségolène veut que la France soit la figure de proue de l’excellence environnementale. C’est cette société rassemblée, solidaire et équitable qui est souhaitable.

      Toutes ces affirmations sont argumentées, détaillées et circonstanciées dans les diverses rubriques de « catégories »

      autres arguments : http://poly-tics.over-blog.com/


    • PasKal 21 avril 2007 18:30

      Journal Suisse 24HEURES

      http://24heures.ch/pages/home/24_heures/l_actu/infos_generales/detail_info/ (contenu)/59766

      Un sondage interdit montre un resserrement entre les trois favoris

      EXCLUSIF | 17h05 Depuis vendredi minuit, les sondages ne peuvent plus être publiés dans les médias français. Mais ils continuent de circuler dans un petit cercle d’initiés. La Tribune de Genève et 24 heures ont pu avoir accès à l’un d’eux. Qui montre que rien n’est encore véritablement joué.

      Ce samedi matin, les sondages sont officiellement interdits de publication dans la presse française. Ce qui n’empêche pas les instituts de poursuivre leurs enquêtes d’opinion et de les présenter à quelques happy few (garde rapprochée des candidats, journalistes, politologues, chefs d’entreprise) lors de petits déjeuners « exclusifs ». La Tribune de Genève et 24 heures ont pu avoir accès à l’un de ces précieux et derniers sondages, sous couvert de la protection des sources (on rappelle que les médias français risquent 75 000 euros d’amende en cas de divulgation de ces chiffres). Réalisé vendredi 20 avril auprès de 1 000 personnes selon la méthode des quotas, ce sondage montre que Nicolas Sarkozy baisse à 26% et le Pen à 12,5%. Chemin inverse pour Ségolène Royal (23 %) et François Bayrou (20,5%).

      Notre insider nous a également fourni, chose extrêmement rare, les données brutes de cette étude. C’est-à-dire avant que ces chiffres ne soient redressés par les instituts pour corriger certaines estimations, notamment le vote caché des électeurs du Front National. A ce jeu là, Nicolas Sarkozy (25%) est toujours en tête, mais son avance sur Ségolène Royal et François Bayrou (tous les deux à 24%) est minime. De son côté, Jean-Marie Le Pen est à 5%.

      C’est le cas du candidat centriste qui est le plus intéressant. D’abord, parce que le nombre d’électeurs qui sont désormais certains de voter pour lui a explosé en deux jours (de 39 à 61%). Ensuite, parce qu’il l’emporterait assez facilement s’il se qualifiait au second tour, quel que soit son contradicteur (à 55% contre Sarkozy et à 58% contre Royal). « Enfin, poursuit notre interlocuteur, le vote des indécis, des nouveaux inscrits et des jeunes de banlieue semble incliner vers le président de l’UDF ».

      Il semble que ce resserrement, toujours selon notre spécialiste, se constate chez tous les instituts de sondage, sauf CSA. Pour ce dernier, selon des chiffres publiés hier sur le site internet du Parisien, c’est Jean-Marie Le Pen qui serait désormais le troisième homme (16,5%) juste devant François Bayrou (16%). Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal seraient loin devant et au coude à coude, avec respectivement 26,5% et 25,5%.


    • PasKal 23 avril 2007 18:01

      ELECTEURS DE BAYROU : MAINTENEZ VOTRE COHERENCE DU 1ER TOUR EN REFUSANT CETTE BIPOLARISATION ET CE CLIVAGE GAUCHE/DROITE QUE LES MEDIAS, SONDEURS ET PARTIS POLITIQUES CONSERVATEURS ET FRILEUX DE GAUCHE ET DE DROITE VEULENT VOUS IMPOSER DE FORCE !

      VOTEZ AU 2nd TOUR POUR « FRANCOIS BAYROU » (rien de plus simple : il suffit d’inscrire son nom : « François Bayrou » sur un papier et de le glisser dans l’enveloppe !)

      Ainsi vous confirmerez votre refus de la bipolarisation, sans vous renier par rapport au 1er tour, et plus nous serons nombeux à le faire, plus ces millions de vote « François Bayrou » (qu’ils soient comptabilisés ’blancs’ ou ’nuls’) pèseront de TOUT leur poid et le vote Bayrou ne pourra pas ainsi être occulté, ni par la classe politique de gauche et de droite (PS, UMP et tous les autres), ni par les médias prostitués et soumis au ’fric’ et aux ciseaux de censure dans la main !

      OSEZ LE VOTE PACIFIQUE REVOLUTIONNAIRE AU 2ND TOUR !

      OSEZ MONTREZ QUE VOUS EXISTEZ ET PESEZ DANS LA VIE POLITIQUE FRANCAISE, Y COMPRIS LORS DE CE 2ND TOUR !

      OSEZ ETRE FIERS DE VOUS ET DE VOTRE REFUS DU CLIVAGE « DROITE/GAUCHE » !

      OSEZ LORS DE CE 2ND TOUR LE « VOTE CIVIQUE ET SALUTAIRE » en faveur de « FRANCOIS BAYROU » !

      NE VOUS LAISSEZ PAS INTIMIDER ET RESISTEZ AUX PRESSIONS, D’OÙ QU’ELLES VIENNENT !

      PLUS NOUS SERONS A LE FAIRE, MOINS « ILS » POURRONT NOUS OCCULTER ET PLUS « ILS » SERONT CONTRAINTS DE PRENDRE EN COMPTE NOS 8 MILLIONS DE VOIX, QUE CELA « LEUR » PLAISE OU NON !

      NE VOUS FAITES PAS AVOIR UNE FOIS ENCORE COMME LORS DU 2ND TOUR DE 2002 !!!

      POUR MA PART : JE VOTE « BAYROU » A NOUVEAU LORS DU 2EME TOUR !


    • pabix 19 avril 2007 14:48

      Après le référendum de 2005, le Monde n’a pas compris que le peuple n’aime pas se voir dicter des opinions, et préférerait se voir donner des éléments de réflexion qu’il mâchera lui-même.


      • Avatea Avatea 19 avril 2007 14:59

        Le monde qui appelle à voter Royal en brandissant la menace Le Pen, quelle surprise.... La vraie menace pour Royal, c’est Bayrou, alors on agite le chiffon le Pen, quelle tristesse.

        Qui a dit qu’il existait des journalistes et des journaux « neutres » ?


        • non666 non666 19 avril 2007 15:08

          Ils doivent avoir de vraiment mauvais sondages pour faire de la surenchère de la sorte.

          Et puis comme dab, on apprend a peine que le dernier cimetiere profané etait l’oeuvre d’un marginal alcoolique qu’un nouveau cimetiere est souillé...

          ça tombe bien non !...

          Bref quand on entre dans la phase ou tout se decide, les ficelles ne sont jamais assez grosse pour crier qui « au secours », qui « aux loups ! »

          J’ai plusieurs offres d’emplois :

          1) On demande a un gentil crane rasé de bien vouloir crier « a mort les juifs, les noirs et les arabes » tout en bombant des tombes de slogans racistes. La presence d’un pim’s Fn bien visible sur sa poitrine est obligatoire.

          2) On demande a un encarté de Bayrou de faire tomber sa carte UDF après avoir crier « Royal est trop naze, je quitte le PS ». Le but etant de montrer que tous ceux qui crient ça sont forcement des Bayroutistes, des berouthins, des fouteurs de merde quoi...

          Pour ces deux offres merci de contacter :

          Bureau de Nicolas et Pimprenelle, service des coups tordus. A defaut, adresser vous a monsieur Lelay, TF1, qui fera le relais....


          • Christophe Christophe 19 avril 2007 15:08

            Ce qui est drôle, c’est qu’il y a eu un vote interne parmis les journalistes du Monde, à l’instar de Marianne, pour savoir quelle est la tendance. N’en déplaise à Colombani, c’est Bayrou qui a remporté l’adhésion des journalistes.

            Comme quoi, il y a parfois un fossé énorme entre ce qu’ils disent et ce qu’ils font.


            • Schroen 19 avril 2007 16:18

              Pareil pour Paris Match, c’est Bayrou en tête

              Schroen


            • COLRE COLRE 19 avril 2007 17:30

              Evidemment : l’ensemble des médias, 4ème comme 5ème pouvoir, des directions de rédactions comme des propriétaires et actionnaires, bref ! toute la bulle médatique est pro-bayrou, ça vous étonne, vous qui fréquentez internet et Agora vox ?

              Si avec une telle propagande et un tel matraquage digne des plus beaux temps du stalinisme, Bayrou n’est pas élu, c’est que son pouvoir de conviction est moins gros que ses chevilles et l’état de pamoison de ses groupies !


            • Redj Paris 20 avril 2007 02:51

              COLRE, je pense que tu te fourres le doigt dans l’oeil sur une partie de tes assertions.

              Bayrou est apprécié des petits patrons mais beaucoup moins des gros financiers et industriels, qui vont devoir lacher leur main mise sur de nombreuses choses si il est élu.

              Les propriétaires de la majorité des groupes de presse, mises à part de rares exceptions telle Marianne (et encore j’ai cru voir de nouveaux actionnaires inquiétants rentrer dans son capital), sont de ces grands financiers, qui pour la plupart sont soit amis proches de Nicolas Sarkozy (Lagardère, Dassault), soit sympathisants, et dans les deux cas, ne se gênent pas pour exercer une pression ou retransmettre le régime de terreur que Nicolas Sarkozy s’emploie à faire régner sur qui n’est pas d’accord avec lui ou ose lui poser les mauvaises questions. Je te propose de te renseigner plus avant en faisant une recherche.

              Ensuite les votes internes dont on parle concernent les rédactions en elles-mêmes, et on comprend les journalistes dans leur choix, dans la mesure où à partir des discours et ce que l’on sait de Bayrou, lesdits journalistes peuvent espèrer enfin pouvoir s’exprimer plus librement qu’aujourd’hui si ledit François Bayrou est élu. Pour l’instant on est loin d’avoir des médias pro-Bayrou, les journalistes ont rattrapé la caravane après sa montée dans les sondages, mais même là, il est sciemment négligé, diminué dans nombre d’analyses et de dossiers. Nous sommes dans une chape de plomb pré-ère Sarkozy.

              Espérons que nous n’aurons pas à vivre une telle ère, on a vu ce que ça a donné en Italie avec Berlusconi.


            • La Taverne des Poètes 19 avril 2007 15:27

              Colombani étant notoirement lié à Sarkozy, sa manoeuvre est de faire gagner Royal au premier tour pour faciliter l’élection de Sarkozy en mai. Il profite de sa position pour influencer les électeurs et faire écarter Bayrou qui incarne la meilleure chance pour les citoyens.


              • Senatus populusque (Courouve) Courouve 19 avril 2007 15:31

                C’était déjà la tactique de ceux qui ont poussé Ségo dans les sondages pour la faire désigner comme candidate par le PS ...

                Sa dernière bourde en date : ce matin chez Apathie (RTL), elle parle de sa « posture ».


              • COLRE COLRE 19 avril 2007 15:32

                Il y aura vraiment des cocus de l’histoire dans cette élection ! Allez-y, les sarkophiles, faites voter Royal si ça vous amuse, et rdv au deuxième tour.


              • Marie Pierre 19 avril 2007 15:39

                Salut la Taverne,

                Eh oui, et Lagardère est également actionnaire du groupe.


              • Christophe Christophe 19 avril 2007 15:40

                Ce que vous dites fait complétement écho à un bruit que j’ai entendu : certaines fédérations UMP ont reçu l’ordre de voter Royal pour un duel Sarkozy-Royal.


              • pipocratie 19 avril 2007 15:53

                S’ils sont cons à ce point la, on aura un Bayrou-Royal.


              • tyze 19 avril 2007 16:16

                Quand on dit d’une personne qu’elle a franchi la ligne jaune en faisant allusion à ses dérives nationalistes et eugénistes, j’ai quand même la sensation qu’on invite plus que fortement à ne pas voter pour cette personne.


              • La Taverne des Poètes 19 avril 2007 16:24

                Non c’est très gentillet, genre conseil amical. En outre, Colombani ne cite que deux franchissements de ligne jaune, façon d’occulter les autres dérapages et atteintes diverses. Fait tout récent : Un bébé de 20 mois est mort lors d’une rafle de sans-papiers. (source : Le Point)


              • Eratosthène 20 avril 2007 18:50

                J’ai lu Le Point ces temps-ci et n’ai aucun souvenir de cette mort. Pourriez vous me fournir SVP le numéro du journal et la page ? Merci d’avance.


              • COLRE COLRE 19 avril 2007 15:28

                que Sarkolombani et son pote Minc en appellent à voter Royal, les bras m’en tombent. Connaissant les 2 zozos, je ne vois qu’une solution : ils ont de bonnes infos sur les résultats (royaux !) et ils montent dans le train en marche. A trois jours du scrutin, il était temps, on dirait du de Robien !


                • vraitravailleur 19 avril 2007 15:37

                  Si l’on regarde rétrospectivement les rumeurs et les sondages concernant les trois candidats socialistes à l’élection présidentielle, on s’aperçoit que l’idée selon laquelle Ségolène Royal était la mieux placée pour battre Nicolas Sarkozy trouve son origine chez les amis (médias et instituts de sondage)... de Nicolas Sarkozy.

                  Ensuite les militants socialistes se sont laissés manipuler d’autant plus facilement qu’une bonne partie ne souhaitait pas, en son fors intérieur et pour des raisons inavouables car ignobles, que M. Strauss-Kahn ou M. Fabius soient président de la république, alors qu’avec la présence de M.Strauss-Kahn, M. Bayrou n’aurait pas eu d’espace électoral.

                  Avec ses trente-cinq heures de présence obligatoire des profs. dans les établissements scolaires, Ségolène Royal s’est aliénée définitivement une grande partie du corps enseignant, jusqu’ici électorat captif du parti socialiste. Ce n’est pas Jean-Marie Colombani qui les fera revenir sur leur opinion.

                  Quelles sont alors les motivations réelles d’un rédacteur en chef du « Monde » pour soutenir Ségolène Royal ?

                  En 1995, au début de la pré-campagne électorale, deux candidats émergeaient : Jacques Delors et Edouard Balladur, tous deux catholiques pratiquants, comme François Bayrou. Horreur pour « Le Monde » : c’était l’absence de choix : on a eu Jospin et Chirac.

                  Aujourd’hui, pour « Le Monde », M. François Bayrou, qui va à la messe tous les dimanches avec ses sept enfants, et qui est capable de lire la messe en latin comme en français, ne peut qu’être l’incarnation du Mal absolu.

                  vraitravailleur


                  • Christophe Christophe 19 avril 2007 15:46

                    N’oubliez pas que le PS a reçu l’adhésion de plusieurs milliers de personnes qui étaient sous le charme médiatique de Royal avant le vote pour l’investiture.

                    En réalité seuls DSK et Fabius étaient en rapport avec les véritables militants PS.


                  • PasKal 20 avril 2007 08:42

                    Parmi les nouveaux adhérents du PS combien avaient dans l’autre poche une carte d’adhérent à l’UMP ?!

                    Sarkosy voulait Royal car il savait qu’il l’écraseair au 2nd tour. Beaucoup des nouveaux adhérents au PS sont en fait des UMP qui n’ont adhérer que pour pouvoir voter et propulser Royal candidate, sur ordre des Sarkosystes.

                    Le SEUL moyen de déjouer le Coup d’Etat monté par Sarkosy et sa clique de hyènes et de lui refuser d’affronter Royal au 2nd tour c’est de propulser en ’barrage’ Bayrou pour empêcher Sarkosy de gagner l’Elysée et de faire le malheur de notre Peuple et de notre Nation !

                    NE SOYONS PAS DUPE : IL FAUT IMPERATIVEMENT SACRIFIER ROYAL QUI PERDRA A COUP SUR AU 2nd TOUR ET VOTER BAYROU POUR FAIRE ECHEC A SARKOSY !!!

                    Que cela plaise ou non, il faut que TOUS nous prenions nos responsabilités vis-à-vis du Pays : ROYAL NE PEUT PAS GAGNER AU 2nd TOUR !

                    IL FAUT SACRIFIER ROYAL !

                    IL FAUT VOTER BAYROU AU 1er TOUR !

                    IL FAUT DEFAIRE SARKOSY AU 2nd TOUR !

                    SEUL FRANCOIS BAYROU PEUT ATTEINDRE CET OBJECTIF ESSENTIEL !

                    C’EST BAYROU QU’IL FAUT ENVOYER AU 2nd TOUR ET NON ROYAL !!!

                    Il en va de Notre avenir, il en va de l’avenir de Nos engants, il en va de Notre Pays, il en va de la France.


                  • admimot 20 avril 2007 12:39

                    @paskal

                    Quelle intolérance !! Quelle haine !!

                    tout ça pour voter soi-disant BAYROU..

                    avec ce type de discours, LEPEN passerait presque pour un enfant de choeur..

                    S’agissant de BAYROU, il faudrait quand même faire preuve de mesure. Ce personnage a renié ses électeurs de droite, qui lui ont quand même permis d’être candidat aujourd’hui.

                    Il a également trahi DE ROBIEN, on peut même dire ’flingué’, alors que c’est lui qui l’a poussé à accepter ce portefeuille.

                    Et aussi,à ce jour, beaucoup de mairies de droite sont co-gérées par l’UDF et l’UMP.

                    La faiblesse de son discours, ses postures susprenantes à l’égard des socialistes qui n’en veulent pas, sa morgue à l’égard de son camp d’origine, désorientent son électorat.

                    Cela ne peut en aucune façon justifier une telle débauche d’intolérance..

                    Et enfin, BAYROU, n’est pas centriste mais ’contriste’.. Il ne propose pas grand chose, attaque surtout les médias, ses concurrents, bref ça fait court pour accéder à la magistrature suprême..

                    Je pense que le chapeau est trop grand pour lui..

                    Et enfin : "Bayrou combien de divisions ??’’


                  • PasKal 25 avril 2007 08:41

                    « Bayrou, combien de divisions ? »

                    ...8 MILLIONS D’ELECTEURS !


                  • pipocratie 19 avril 2007 15:38

                    Ca y est l’UMPS pisse dans son froc.

                    Le proverbe du jour : « La démocratie, c’est voter comme y dit Colombani ! »


                    • Esperanto 19 avril 2007 15:41

                      Ce texte de Colombani est loin d’être stupide ou archaïque. Si la gauche est absente du second tour, nous vivrons une nouvelle forme de 21 avril. Tout démocrate un peu sain d’esprit peut facilement le comprendre. Un « nini » sans équipe face à une droite dure, cela promet. Bayrou est sympa mais le centre social-démocrate qu’il décrit n’est, à l’heure où l’on parle, qu’une illusion : ce n’est aujourd’hui qu’un centre bicéphale composé des déçus des 2 camps (30% de gauche / 70% de droite) ce n’est pas bien sérieux. Le racolage de personnalités ministrables à gauche lui-même a échoué. Il faut entendre une bonne fois pour toute la position de DSK sur le sujet. Un grand parti social-démocrate pourquoi pas ? Mais il est un peu tôt ou un peu tard d’en définir le contour et le programme. Cela ne pourra d’ailleurs s’envisager malheureusement que dans les conditions funestes de l’installation durable d’une droite néolibérale/sécuritaire en France. Pour y échapper ce coup-ci, une seule solution : le vote Royal.


                      • Christophe Christophe 19 avril 2007 15:52

                        Bon, que ce soit clair :
                        - « Un »nini« sans équipe face à une droite dure, cela promet » : qu’on arrête de dire qu’il n’a pas d’équipe. Elle est là, elle existe, elle est présente mais discrète. Je vous invite vraiment à aller sur cette page : http://www.bayrou.fr/equipe/ - vous verrez que votre argument ne peut pas tenir la route,
                        - « Bayrou est sympa mais le centre social-démocrate qu’il décrit n’est, à l’heure où l’on parle, qu’une illusion : ce n’est aujourd’hui qu’un centre bicéphale composé des déçus des 2 camps (30% de gauche / 70% de droite) ce n’est pas bien sérieux » : en quoi ce n’est pas sérieux ? Que des gens aient une réelle volonté d’aller plus loin ? Qu’ils pensent plus à l’intérêt général de la France plutôt qu’à leur intérêt personnel ? Ce centre social-démocrate existe et ne demande qu’à exister. Il est sclérosé par Royal, et les gaullistes ne s’expriment pas à cause de la poigne de fer que Sarkozy exerce. Attendez que Bayrou gagne, et là les choses vont vraiment changer dans le bon sens, une fois les verrous enlevés.

                        Et s’il y a un 21 avril bis, à qui la faute ? Aux français ou à votre Royal/Sarkozy ?


                      • COLRE COLRE 19 avril 2007 18:18

                        d’ESPERANTO, c’était constructif, non ?

                        « Ce texte de Colombani est loin d’être stupide ou archaïque. Si la gauche est absente du second tour, nous vivrons une nouvelle forme de 21 avril. Tout démocrate un peu sain d’esprit peut facilement le comprendre. Un »nini« sans équipe face à une droite dure, cela promet. Bayrou est sympa mais le centre social-démocrate qu’il décrit n’est, à l’heure où l’on parle, qu’une illusion : ce n’est aujourd’hui qu’un centre bicéphale composé des déçus des 2 camps (30% de gauche / 70% de droite) ce n’est pas bien sérieux. Le racolage de personnalités ministrables à gauche lui-même a échoué. Il faut entendre une bonne fois pour toute la position de DSK sur le sujet. Un grand parti social-démocrate pourquoi pas ? Mais il est un peu tôt ou un peu tard d’en définir le contour et le programme. Cela ne pourra d’ailleurs s’envisager malheureusement que dans les conditions funestes de l’installation durable d’une droite néolibérale/sécuritaire en France. Pour y échapper ce coup-ci, une seule solution : le vote Royal.  »


                      • Wilfried SERRE Wilfried SERRE 19 avril 2007 15:51

                        Jean-Marie Colombani a décidé de reste dans la bulle médiatique qui fatigue les Français. Oui, on est fatigué que l’on tente de nous manipuler sans arrêt. A l’image de TF1, France 2 ou France-Inter, Le Monde s’emprisonne dans le passé, le monde ou prend les gens pour des incultes. Et nous qui croyons que la Presse était plus « honorable » que les autres médias ! Et ce sont les mêmes qui voient d’un mauvais œil les gratuits, les petites chaînes de la TNT et la presse web !

                        Monsieur Colombani, on est assez grand pour réfléchir et choisir notre candidat. Ce que l’on vous demande c’est de nous accompagner dans notre choix, pas à nous le diriger ! Monsieur Colombani, nous on pense que, deux candidats qui ne représentent même pas la moitié à eux deux de l’électorat et qui s’accaparent la campagne, ce n’est pas démocratique.

                        Pour votre peine, on votera tout sauf Royal ou Sarkozy !


                        • Esperanto 19 avril 2007 16:01

                          Je constate que mes interlocuteurs sont des « bayrouistes » ou « bayroutistes » convaincus. Sincèrement cela les honore, vu la gueule de la droite aujourd’hui. Ceci dit j’aurais une question indiscrête : au cas où, par malheur (selon vous), nous avions affaire à un duel SEGO/SARKO au deuxième tour, pour qui voteriez-vous ?


                        • Wilfried SERRE Wilfried SERRE 19 avril 2007 16:35

                          TSS , cela veut dire « Tous Sauf Sarko ». Donc, je ne mettrai jamais Sarko dans l’enveloppe qui tombe dans l’urne ! C’est clair et sans appel ! Même en cas de second tout Sarko - Le pen : ce dernier cas serait la preuve que notre société ne tourne plus rond. Alors il faudra envisager d’autres moyens que les urnes pour revenir à une France Libre. Tout sauf Sarko !

                          Mais Bayrou sera au second tout. Pour chacun de nous, ceux de la France qui travaillent, ceux qui manquent de travail, ceux qui sont blanc ou de couleur, ceux qui vivent à Paris ou à Pouzioux la Jarrie (86), ceux qui peuvent se payer un médecin, ceux qui ne peuvent plus, ce qu’il veulent être solidaire, responsable, ceux qu’ils veulent que ça change : c’est vital ! Arrêtons d’écouter ses menteurs ! C’est le peuple qui décide en république, pas les partis et leurs copains. Si on ne croit plus dans le peuple, alors que l’on change de régime ! Demain, FB aura une majorité : non pas parce qu’il le peut, non, mais parce que nous le voulons ! !

                          Une question : il sont nombreux les Bayrouiste sur le web ? Internet est-il le reflet de notre société ?


                        • LaEr LaEr 19 avril 2007 17:15

                          Idem : TSS = SEGO au 2nd tour si c’est SEGO/SARKO.

                          Mais j’espère quand même que Bayrou sera au second tour smiley


                        • chariotte 19 avril 2007 23:15

                          les Bayroutistes sont nombreux partout en fait ! en très grande majorité dans mon entourage, et dans celui de personnes que je connais !

                          peut-être les français croient-ils en un changement possible cette fois ?


                        • Marie-orange 20 avril 2007 00:25

                          .. Pour François !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès