Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le monde musulman et le reste du monde

Le monde musulman et le reste du monde

Il faut faire une lecture juste des conflits qui déchirent le moyen-orient

Je partage la problématique d’Huntington dans «  Le Choc des Civilisations  ». Si l’on peut avoir des réserves sur ses conclusions, il est bien difficile, pour le moins, de faire litière des faits qu’il rapporte  : le monde musulman est, avec le reste du monde, dans une situation soit de conflit ouvert, soit au mieux de coexistence pacifique - qu’il s’agisse des relations entre des communautés au sein d’un même pays, ou des relations entre Etats.

Les conflits au sein même des pays musulmans sont toujours là où la communauté musulmane est suffisamment importante pour peser sur la vie publique : faut-il rappeler les guerres confessionnelles de Bosnie, du Kosovo, Cachemire, Soudan ; les conflits déclarés ou larvés (qui se nourrissent également de particularismes ethniques) au Nigeria, en Côte d’Ivoire et dans tout le Sahel ; en Inde, Indonésie, Malaisie (malgré une discrimination positive pour les Malais face aux 5% de Chinois  !), aux Philippines, à Chypre, en Chine et Russie : et le conflit palestinien bien sûr - qui aurait peut-être trouvé une issue si les composantes religieuses n’étaient pas aussi fortes, et si un islamisme qui a éclaté au grand jour avec la prise de Gaza par le Hamas, et le poids du Hezbollah au Liban, n’avait empoisonné depuis toujours la communauté palestinienne laïque et éduquée. A cela s'est superposée une guerre entre Chiites et Sunnites qui fait éclater Syrie et l'Irak – espérons que la Jordanie, le Liban et la Turquie ne seront pas emportés par cette vague meurtrière, les revendications Kurdes en Turquie rejoignant celles des Palestiniens et rendant la propagation de ces conflits fortement probables. Les millions de réfugiés sont là pour nous rappeler que ces guerres civiles et religieuses ont une dimension mondiale. Il y a donc bien une constante : le monde musulman est en tension avec le monde non musulman, sans exception notable : les Chrétiens d'Orient sont pratiquement condamnés à un exil de masse pour ne pas être massacrés, et en Egypte la minorité Copte doit supporter une forte discrimination pour ne pas subir le même sort.

La situation politique de la majorité des Etats musulmans ne favorise pas les rapprochements culturels  : les rigidités de ces sociétés ne permettent pas de réaliser commodément le désir de Montaigne qui est (en substance) "d’aller frotter sa cervelle à celle d’autrui..." Jean Paul II a fait tomber bien des barrières en Europe de l’Est, en Asie, en Amérique ; il a réconcilié le Catholicisme romain avec les religions juives, orthodoxes, etc. Mais son ouverture en direction de l’Islam est restée sans suite  : absence d’interlocuteur, pas de retour d’information, le vide... C’est un fait troublant.

La coexistence pacifique existe certes à l’intérieur des pays européens et les relations se font sans heurts sur le plus petit dénominateur commun d’intérêts. Mais il faut avoir fait l’expérience de vivre en pleine immersion dans un pays musulman pour savoir qu’il y a - quelles que soient les relations de sympathie, d’amitié ou amoureuses que l’on puisse avoir avec des personnes - une grande difficulté de relation à cause du sort que la communauté musulmane fait à la femme : n’importe quelle secte qui oserait afficher une telle attitude, en contradiction totale avec l’un des principes fondateurs des droits de l’homme et de notre civilisation, serait interdite. Sans égalité entre l’homme et la femme, il n’y a rien qui vaille et qui puisse être défendu. Au nom du droit des femmes, nous ne pouvons que nous opposer à cette culture islamique. La laïcité est une force contre laquelle l'islam radical se brise mais ses manœuvres pour le tourner sont incessantes, et tous les arguments juridiques de nos démocraties sont retournés contre nos démocraties.

Le monde musulman, après une longue expansion culturelle et la création d’œuvres architecturales exceptionnelles, comme les mosquées d’Istanbul, de Damas, du Caire, de Grenade, n’a pas produit depuis la Renaissance d’artistes, de scientifiques, de mathématiciens, de philosophes, d’écrivains, d’intellectuels... de premier plan. Soumettre le savoir à la foi est l’autre grande erreur de cette religion. Les pays musulmans restent aujourd’hui enfermés dans le discours abscons de chefs religieux parfois ignares et bornés qui étouffent la société civile. Il en résulte des superstructures archaïques qui ne peuvent se maintenir au pouvoir qu’en s’appuyant sur la religion, en écrasant le peuple - et donc les femmes.

L’Islam n’évoluera, n’abandonnera ses structures archaïques et rejoindra la civilisation des lumières qu’à deux conditions  :

- la première est que la femme retrouve la totalité de ses droits d’être humain ; c’est le combat qui doit être engagé en s’opposant sans aucune faiblesse tout ce qui peu retarder cette libération, en écartant d’un revers de main ces voiles, burquas et autres colifichets que tentent d’imposer, au nom du droit à la différence culturelle, ceux qui entendent exercer sur la femme une pression sociale. Rien de durable ne sera fait dans les pays musulmans tant que la femme ne sera pas reconnue l’égale de l’homme, et ne bénéficiera des même droits, sans restriction aucune. N’oublions pas ce que nous devons à la laïcité, à son apport essentiel dans l’enseignement et dans les actes de la vie publique, dans la consolidation du corps social ;

- la seconde est de limiter l’islam à la seule sphère religieuse : c’est encore le combat pour la laïcité que nous devons mener sans compromis.

Nous nourrissions l’idée que des lois justes devaient produire une harmonie sociale. L’assimilation - ou l’intégration (peu importe le terme) -, qui a été acceptée par les Polonais, les Italiens, les Espagnols, les Portugais, etc. ne marche pas avec une partie des musulmans, qui reste, non seulement attachés à l’Islam (c’est leur droit bien évidemment), mais qui rejette les principes d’organisation de la société laïque – principes qui sont d’inspiration judéo-chrétienne ou encore gréco-chrétienne, mais non islamo-chrétienne. C’est un constat.

Les populations maghrébines conservent l’essentiel de leur culture, et notamment leurs pratiques religieuses, qui sont en conflit avec les obligations qu’impose la laïcité, pierre angulaire de nos sociétés. Nous ne sommes pas préparés à répondre à ces nouvelles exigences en terme d’éducation, de logement, de famille, de pratiques sociales, etc. Mais nous ne devons pas renoncer à des préférences culturelles sous le prétexte de comprendre les autres.

Notre avenir c’est donc encore, après bien d’autres, un combat contre un "isme", celui de l’Islam. Au nom des droits de l’homme, et parce que nous assumons l’héritage des Lumières  : liberté, égalité etc. notre société laïque ne doit pas rester tétanisée et sans réponses appropriées. L’intégration peut certainement atteindre 80 % de la population musulmane ; pour les 20% restant nous devons inventer autre chose, pour éviter des situations d’apartheid et de ghetto.

Pour cela il est important de commencer d’appeler les choses par leur nom, d’appeler un chat un chat, et de s’interroger sur la nature de cette religion. Une large part de notre histoire n’est-elle pas celle d’un conflit contre les musulmans ? Et au-delà de l’angélisme du politique, pourquoi ne pas poser la question de savoir si cette religion est acceptable en tant que telle ? Toute religion n’est pas forcément bonne. Ni pour mourir, ni pour vivre. Et quelle est la religion qui n'est pas fondée sur des croyances «  curieuses  », sur une mythologie qui prétend être inscrite dans les livres sacrés mais qui est contraire au principe de raison et aux lois élémentaires de la physique. So what  ?

Taslima Nasreen nous a livré son témoignage de femme musulmane, témoignage qui dérange bien des attitudes vis à vis de l’Islam. Au-delà des analyses de l’Eglise catholique et de sa quête œcuménique pour rapprocher «  les trois religions du Livre  » (foutaise poétique), au-delà du discours politique attaché à faire la différence entre ce qui relève d’un Islam modéré qui serait naturellement compatible avec nos institutions et notre culture laïque, et le fondamentalisme islamique source de tous les malentendus et de tous les affrontements, Taslima Nasreen nous ramène, en dénonçant l’Islam et le Coran (ce sont ses propres mots), à cette question essentielle : ne sommes-nous pas au centre d’un conflit inépuisable entre l’Islam et les religions catholiques et juives, et plus largement, comme elle le dit, entre Islam et pensée rationnelle.

La profondeur du témoignage ne nous permet pas d’éviter cette autre question essentielle : la religion islamique est-elle compatible avec les principes et la pratique des droits de l’homme et la laïcité  ? La lecture que fait du Coran Taslima Nasreen est sans ambiguïté sur ce point  : sa réponse est non - ne serait-ce que par le statut qui est donné à la femme ; la femme y est une esclave, «  un objet sale comme de la merde  », dit-elle. Citons-la également sur le port du voile : il n’est pour elle que «  le signe de la plus profonde oppression  ».

Il nous faut admettre que l’intégration n’est plus un objectif clair, bien identifié. Nous devons mettre en place autre chose pour ces musulmans, sans renoncer à l’universalité de nos valeurs fondamentales. Par exemple : devrons-nous admettre la polygamie  ? généraliser, avec toutes ses conséquences économiques, la pratique du Ramadan  ? nous résigner à voir certaines femmes musulmanes privées de leurs droits de citoyennes  ? La réponse de la Raison est «  Non  ». Aujourd’hui il est en effet possible de dire «  Non  ». Mais qu’en sera-t-il demain lorsque les urnes donneront ici ou là des résultats favorables à des majorités musulmanes  ?

Cette situation entraînera des modifications profondes dans le corps social : la laïcité ne pourra être longtemps défendue contre ce courant religieux dominant qui ignore le concept même de laïcité ; la tolérance que notre culture a acquise au prix de longues guerres de religion ne sera pas partagée par des musulmans qui ne conçoivent pas que le champ du religieux soit limité. Une situation nouvelle de conflits, entraînant une régression des classes les plus fragiles et une fracture sociale profonde, est possible, et certains de ceux qui ont fait l’expérience de vivre dans des pays islamiques choisiront peut-être de ne pas mener «  dans leur pays  » une vie de «  non musulman  » en terre d’islam. Il est encore temps de s’interroger sur la nature de cette religion et d’en tirer les conséquences. Mais ce temps est compté... les bombes islamiques qui explosent ici et là, et y compris chez nous, nous le rappellent.


Moyenne des avis sur cet article :  2.08/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • philouie 20 décembre 2014 15:04

    C’est l’effet Zemmour ?
     
    Le retour de la France antisémite.
     
     Drumont écrivait en 1914 : « L’existence du peuple d’Israel n’est qu’une lutte constante de la race, l’instinct sémitique qui attire les Hébreux vers Molloch le Dieu mangeurs d’enfants, vers les monstrueuses idoles phéniciennes. »


    • Crab2 20 décembre 2014 15:55

      L’islamophobie est-elle un bien précieux de la culture ?

      Qui peut croire, sans que cela heurte l’esprit, comment le dieu unique dont les musulmans se réclament, pourrait-il attacher de l’importance au .../...

      Suites :

      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/12/lislamophobie-est-elle-un-bien-precieux.html

      ou sur :

      http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/12/19/l-islamophobie-est-elle-un-bien-precieux-de-la-culture%C2%A0-5516440.html


      • Massada Massada 20 décembre 2014 17:52

        Aafa Sultan, Ayaan Hirsi Ali, Taslima Nasreen, Irshad Manji et bien d’autres.....
        Elles sont nées dans l’islam. Elles savent pourquoi elles le rejettent.


        Il faut lire « Ma vie rebelle » de Ayaan Hirsi Ali

        Quel témoignage bouleversant que celui de Ayaan Hirsi, cette jeune somalienne issue d’une famille musulmane traditionaliste qui eut à subir toutes les pires humiliations dues à une interprétation totalitaire et rétrograde de la religion islamique : excision, viol, sévices et violences telles qu’elle se retrouve à deux doigts de la mort (fracture du crâne) et pour finir mariage forcé…

        Que de voyages, misères et aventures entre la Somalie, Madagascar, l’Arabie Saoudite, le Yémen, le Kenya pour finir par la fuite et le refuge aux Pays-Bas !

        Quel destin exceptionnel ! Complètement illettrée, ayant subi des enseignements coraniques dans une multitude de langues diverses, elle doit se remettre aux études à l’âge adulte jusqu’à entrer à la prestigieuse Université de Leyde d’où elle sort avec un doctorat en Sciences Politiques. 

        Elue députée libérale au Parlement hollandais, elle espère enfin pouvoir témoigner de la condition de la femme dans le monde musulman. Elle ose refuser de faire le subtil et jésuitique distinguo entre islam et islamisme. Mohamed Attia et ses séides percuteurs de buildings le 11/9 n’ont fait que prendre les textes du Coran au pied de la lettre, ose-t-elle dire…

        Elle participe au film de Théo van Gogh « Submission Part1 ». On sait comment le courageux réalisateur rencontra son destin sous la forme d’un fanatique marocain qui commença par lui tirer une balle dans la tête avant de l’égorger puis de lui planter un poignard dans la poitrine y agrafant un texte menaçant de mort Ayaan. A partir de ce moment, celle-ci dût se cacher aux Etats-Unis, protégée jour et nuit par les services secrets…

        Un livre essentiel, à conseiller à toutes celles et à tous ceux qui veulent comprendre les enjeux actuels et vraiment s’informer sur la réalité de la condition faite aux femmes dans le monde musulman… 

        • OMAR 20 décembre 2014 18:55

          Omar33


          Sacré massacrada

          Dès qu’apparaît un torchon anti-musulman, tel un loup, tu sors de ta tanière.

          Est-ce que Israël a fait le moindre effort pour la paix, quand le Hamas n’existait pas ?

          Aucun, bien au contraire...

          Mais les arguments fallacieux pour ne pas dialoguer sérieusement avec les palestiniens ne tenant plus la route, alors il fallait en inventer d’autres.
          Et le Hamas fut tut trouvé.

        • Massada Massada 20 décembre 2014 19:26
          Un islamiste armé d’un couteau a blessé trois policiers dans un commissariat avant d’être abattu par d’autres membres des forces de l’ordre présents. Le parquet antiterroriste s’est saisit de l’enquête.

          L’attaque s’est produite à de Joué-lès-Tours, en Indre-et-Loire, en milieu d’après-midi. Juste avant de s’attaquer aux policiers, l’islamiste a crié « Allah Akbar » (Dieu est le plus grand, en arabe).

          Netanyahu avait prévenu la France au mois d’août dernier... « La peste du terrorisme arrivera bientôt chez vous... »

        • cyrus cyrus 21 décembre 2014 00:09

          Ils avait plutôt un profil de petit braqueur trafiquant de drogue qui aurais pété un plomb après avoir pris un trip ;) ... le débat est en cours ...


        • cyrus cyrus 21 décembre 2014 01:03

          Bon argument ,il cumulais les mandat ;) ...racaille le jours ... islamiste la nuit .... dérangé toujours ;)


        • Massada Massada 20 décembre 2014 17:58

           Dr. Wafa Sultan une psychiatre Syro-Américaine


          sa vie a basculé en 1979 quand elle était étudiante en médecine à Alep. À cette époque, le groupe radical des Frères Musulmans utilisait le terrorisme pour tenter de saper le gouvernement du Président Hafez al-Assad. Un jour les des membres des Frères Musulmans sont entrés dans une salle à l’université et ont tué son professeur sous ses yeux.

          « Ils ont tiré des centaines de balles en criant : Dieu est grand ! (Allah Akbar) » et elle ajoute, « à ce moment précis,j’ai perdu la foi en leur dieu, et commencé à remettre en question tous nos enseignements. C’était le tournant de ma vie, et cela m’a amenée à la situation présente. J’ai dû partir. J’ai dû rechercher un autre dieu ».

          elle dit , je cite : « Je ne prétends pas défendre Israël, puisque les Juifs ne m’ont pas demandé mon avis quant à leur terre promise. S’ils me demandent mon avis, je leur conseille de brûler leurs livres sacrés et de quitter la région et de sauver leur peau. Car les musulmans constituent une nation rigide exempte de cerveau. Et c’est contagieux. Tous ceux qui les fréquentent perdent la cervelle… 

          Avant la création de l’État d’Israël, l’histoire n’a jamais mentionné une guerre impliquant les Juifs, ni qu’un Juif ait commandé une armée ou mené une conquête. Mais les musulmans sont des combattants, des conquérants et leur histoire ne manque pas d’exemples et de récits de conquêtes, de morts, de tueries, de razzias… Pour les musulmans, tuer est un loisir. Et s’ils ne trouvent pas un ennemi à tuer, ils s’entretuent entre eux. »

          ou encore, je cite toujours  : « Des femmes Algériennes violées par les islamistes ont témoigné et raconté que leurs violeurs priaient Allah et imploraient son Prophète avant qu’ils ne violent leurs victimes. Mais personne ne m’a demandé mon avis.

          Plus de 20.000 citoyens syriens musulmans avaient été massacrés par les autorités (Hamas en 1983) sans qu’aucun musulman ne réagisse et sans qu’aucun ne me demande mon avis sur ces massacres étatiques. Des musulmans se sont fait exploser dans des hôtels jordaniens tuant des musulmans innocents qui célébraient des mariages, symboles de la vie-valeur, sans qu’aucune manifestation ne soit organisée à travers le monde, et sans qu’on ne me demande mon avis.

          En Égypte, des islamistes ont récemment attaqué un village copte et ont massacré 21 paysans, sans qu’un seul musulman ne dénonce ce crime. Saddam Hussein a enterré vivants plus de 300.000 chiites et kurdes, et en a gagé beaucoup plus, sans qu’un seul musulman n’ose réagir et dénoncer ces crimes.

           Au plus fort des bombardements de Gaza, une femme musulmane, fidèle et pieuse, s’est fait exploser en Irak dans une mosquée chiite, tuant une trentaine d’innocents, sans que les médias ou les musulmans ne s’en émeuvent. Il y a quelques mois, le Hamas avait aussi tué onze personnes d’une même famille palestinienne, accusées d’appartenir au Fatah, sans que des manifestations ne soient organisées en Europe ou dans le monde arabe, et sans qu’aucun lecteur ne m’écrive et ne m’envoie ses protestations.

          Ainsi, la vie n’a pas de valeur pour le musulman. Sinon, il aurait dénoncé toute atteinte à la vie, quelle qu’en soit la victime. Les Palestiniens et leurs soutiens dénoncent les massacres de Gaza, non pas par amour de la vie, mais pour dénoncer l’identité des tueurs ».






          • njama njama 20 décembre 2014 18:22

            de « ni Dieu ni maître », il faut passer à « ni juif, ni chrétien, ni musulman » car ce sont des mots, des catégories humaines artificielles
            on va lui mettre du plomb dans l’aile à la théorie d’Huntington, c’est une idéologie à abattre comme on abat les idoles de bois
            ni Etat juif, ni Etat musulman, ni Etat chrétien


            • cyrus cyrus 21 décembre 2014 00:15

              dans toute les religion , toute les croyance il y a toujours eu deux type de comportement :
              -se respecter ou -se foutre sur la gueule pour des détails ...


            • Pierre Régnier Pierre Régnier 21 décembre 2014 19:32

              à Cyrus

               

              N’en restez pas là, étudiez les « détails ». Dans mes NEUF PROPOSITIONS POUR SORTIR DE LA VIOLENCE RELIGIEUSE publiées en 2006 (et reproduites à plusieurs reprises sur Agoravox, par exemple ici (1) dans un commentaire  du 14 mai à 15 h 53) la huitième disait ceci :

               

              8/ Le choc des conceptions (pacifiste et criminogène) au sein des religions est le plus sûr moyen d’éviter le choc des civilisations

               

              http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/l-indicible-au-nom-de-dieu-151681

               

              à njama

               

              Concernant ce que vous appelez la théorie, l’idéologie d’Huntington, j’en disais ceci dans un article publié par Riposte Laïque en mai de cette année (1) :

               

              Je prétends cependant que beaucoup de ceux qui ont condamné avec grand tapage le livre de Samuel Huntington titré Le choc des civilisations ne l’ont simplement pas lu. Je prétends que l’auteur y décrit plutôt bien la situation du monde et la réalité des menaces qui pèsent sur lui, dont la très grande menace islamique.

              Mais ce qui est inacceptable et qui m’a indigné, dans ce livre, c’est qu’une fois de plus les Etats-Unis y étaient présentés comme étant et devant être tout naturellement les gendarmes du monde, c’est-à-dire que c’était à eux de diriger, entre autres, la lutte contre le danger islamique. Or les dirigeants états-uniens sont particulièrement tricheurs et hypocrites sur ce point. Ils n’hésitent pas, dès lors que leurs intérêts économico-politiques sont en jeu, et contre les démocraties et autres pays qui leur déplaisent, à faire alliance avec les dirigeants des pires pays islamisés, ceux qui alimentent et soutiennent très activement la barbarie ou/et la conquête islamique « pacifique ».

              Aussi je considère que, dans l’indispensable résistance à l’islamisation du monde, les Etats-Unis ne sont nullement des alliés. Ils sont en fait, sous d’autres formes, aussi menteurs et aussi lâches que les dirigeants français et la plupart des dirigeants européens. Ils sont même les plus dangereux de tous ces tricheurs, et on le voit en ce moment avec le monstrueux Traité transatlantique qu’ils tentent de mettre en place avec les pires démissionnaires européens. Ce traité, et plus généralement l’économisme mondialisé qu’ils ont déjà réalisé, sont aussi, sont une autre catastrophe, aussi grave que l’islamisation.

              (1) http://ripostelaique.com/le-nouveau-negationnisme-fait-des-ravages-chez-certains-lecteurs-de-riposte-laique.html



            • Depositaire 20 décembre 2014 19:26

              « Il faut faire une lecture juste des conflits qui déchirent le moyen-orient », c’est l’intitulé de cet article dont le caractère ouvertement islamophobe est patent.

              Alors malgré ma répugnance instinctive de répondre à des propos aussi diffamatoires que nauséabonds et de pareilles contre vérités et absurdités, je me sens l’obligation d’y répondre pour rétablir ce que l’auteur appelle justement « une lecture juste ».

              Si on suit l’auteur, la France a une culture à laquelle les musulmans doivent se soumettre. En somme, c’est dire : soyez comme nous, adoptez toutes nos valeurs sinon dégagez ! Indépendamment du fait qu’il serait intéressant de déterminer les valeurs proprement françaises et en quoi les valeurs de l’Islam seraient radicalement opposées à elles, en suivant cette logique on doit donc en conclure que les musulmans doivent abandonner leur culture et surtout leur religion pour être franco compatibles !!!

              Mais en réalité, sur quoi s’appuie l’auteur de l’article pour parler ainsi ? A t-il une connaissance approfondie de l’Islam ? Vu ses propos on peut, pour le moins en douter. Mais sans doute veut-il parler des « excès » propres à cette religion dont on sait quelle opprime la femme, qu’elle est obscurantiste, intolérante, etc.

              Sauf qu’en réalité, toutes ces critiques, pour rester poli, sinon on dirait toutes ces calomnies outrancières, ne reposent que sur l’interprétation erronée de cette religion. Et comme ses détracteurs ne se donnent pas la peine de chercher à la connaître et donc à la comprendre, tous les vieux clichés racistes, coloniaux, intolérants, ignorants, ressortent.

              En fait il n’y a pas de « choc des civilisations », il n’y a que « le choc des ignorances » pour reprendre l’expression d’un grand sage contemporain.

              On va nous dire : regardez en Irak, en Syrie, en Somalie, en Libye, en Afghanistan, en Arabie saoudite, au Qatar, et dans toutes les monarchies du Golfe, où on voit toute cette intolérance, toute cette violence au nom d’Islam. Regardez toutes ces femmes voilées que l’Islam obligent à s’habiller de cette façon.

              Et systématiquement, on s’appuie sur ces événements pour dénigrer l’Islam, sans même se poser la question s’il y a conformité ou non avec la doctrine de cette religion.

              Lorsque l’on regarde attentivement ces événements on ne manque pas de constater que l’extrême violence qui embrase la Libye, la Syrie, l’Irak, l’Afghanistan, et qui défrayent la chronique sont systématiquement des zones que cet Occident si « civilisé » a dévasté avec ses armées. Curieux, non ? Et comme par hasard, on voit apparaître des el qaïda, des Boko haram, des aqmi, des daesh, etc. Tous des mouvements d’individus fanatisés et très violents. Mais même s’ils prétendent parler au nom d’Islam, qui a dit que c’était vraiment le reflet fidèle de cette religion ?

              La vérité oblige à dire que tous ces mouvements « djihadistes » sont le produit de la doctrine saoudienne wahhabite. Mais le wahhabisme n’est en aucune façon de l’Islam. Ce n’en est qu’une caricature et une hérésie, et même la pire de toutes celles qui ont pu apparaître dans l’histoire de cette religion. Elle a été créée afin précisément de détruire l’Islam véritable de l’intérieur pour le remplacer par cette hérésie en parfait accord, d’ailleurs avec l’oligarchie politico financière de l’Occident pour qui l’Islam avec ses valeurs hautement éducatives et civilisationnelles dérange.

              Quant à la problématique de la femme voilée, c’est un phénomène culturel des peuples du Proche et Moyen orient bien antérieur à la venue de l’Islam. Et encore une fois, la secte hérétique wahhabite s’est saisi de cette coutume pour essayer de l’imposer partout en prétendant que c’est une obligation de l’Islam, ce qui est radicalement faux.

              Est-ce que l’on considérer que M. Bush ou M. Obama sont d’éminents représentants du Christianisme ? J’ose espérer que plus personne ne pense cela, ce serait douter sérieusement de sa santé mentale !

              Je le répète avec force, commencez par étudier sérieusement l’Islam sans préjugé, sans idée préconçue, objectivement, et vous constaterez à quel point toutes les polémiques faites à son sujet sont vaines.

              Certes, bon nombre de musulmans et de pays musulmans, ne brillent pas par une extraordinaire qualité, mais est-ce propre à l’Islam ? La France et l’Europe sont censées être des pays chrétiens, alors où est la doctrine du Christ avec toute cette haine de l’autre ? Cette volonté de pillage et de destruction, partout dans le monde ? Cette attitude vis à vis de la Russie, pourtant pays chrétien, mais orthodoxe, qui s’appuie sur les mensonges les plus abjects pour essayer de détruire sa structure, et son économie par ce qu’elle a l’audace de refuser son pillage organisé par les multinationales occidentales européennes et américaines.

              En France, les femmes ne se voilent pas, mais qu’en est-il de la discrimination des salaires et, du harcelement sexuel ? Et je ne parle même pas des femmes battues ou tuées par leur mari.

              Quand on veut donner des leçons, on commence par être soi-même à l’abri de tout reproche. Alors un conseil à l’auteur de l’article : commencez par faire le ménage devant votre porte avant de vouloir le faire chez les autres, et commencez aussi par vous instruire, ça évitera de vous rendre ridicule avec vos affirmations à l’emporte pièce et à dormir debout !!!


              • Depositaire 20 décembre 2014 19:54

                L’amusant dans les commentaires de Massada le sioniste, c’est que pas une seconde il ne remet en question israël, et même, il ne cesse de donner en exemple cette entité. On lui rappellera pour l’occasion, que si on fait une recensement exhaustif de tous les crimes, horreurs, délits, mensonges d’état, falsifications de l’histoire qui ont pu être commis dans toute l’histoire de l’humanité connue, israël, tout comme son mentor les états unis, les a commis. Et pour israël dans un durée maximale de 65 ans ! Hormis l’attaque nucléaire, mais certainement pas par souci d’humanité que les dirigeants ont perdu depuis longtemps, si tant est-ce qu’il l’ait jamais eu, mais tout simplement parce que ce serait trop dangereux pour eux à cause des retombées radioactives.

                En somme, M. Massada, vous vous faites la garant avéré des pires atrocités commise contre des êtres humains qui ont pu être commis dans l’humanité. Félicitations ! Vous devriez entrer dans le livre des records en matière d’abjection !!!

                Mais il est notoire de voir son degré incroyable d’ignorance ou alors de complaisance avec la vérité à ce monsieur. Il parle dans un de ses commentaires en parlant d’une syrienne qui a été témoin d’une atrocité commise par des Frères Musulmans, ou d’une femme qui a subit l’intransigeance de la part d’individus s’appuyant sur une vision obscurantiste et intolérante de l’Islam, sans même se poser la question en quoi ces actes sont en conformité avec la doctrine fondamentale de cette religion ?

                Ce n’est pas parce que des individus s’appuient sur la doctrine hérétique et obscurantiste wahhabite issue d’Arabie saoudite et qui se prétend le seul Islam authentique, alors qu’il est universellement admis chez tous les grands savants de l’Islam qu’elle n’est qu’une hérésie et la pire de toutes et qu’elle est même à l’extrême opposé de cette religion , que cela est l’exact reflet de la nature de cette religion.

                Si on prend une caricature de la vérité et que l’on prétend que c’est la vérité, de deux choses l’une : ou on est vraiment ignorant, mais d’une ignorance délibérée dont il serait intéressant de chercher la raison profonde, ou alors on fait preuve de mauvaise foi délibérée et d’hypocrisie à des fins plus que douteuses.

                Ce que j’ai pu remarquer chaque fois qu’il y a un article qui parle d’Islam, pas un seul commentaire hormis les miens et ceux d’Omar et en partie, pour et article celui de Crab, pour expliquer ce qu’est vraiment l’Islam et dénoncer les amalgames.

                Vraiment, les islamophobes de tous poils, vous devriez consulter un psy, parce que manifester de façon systématique une haine pour une religion sans même s’être donné la peine de l’étudier, c’est du domaine pathologique !!!


                • MisterA 20 décembre 2014 21:05

                  A Depositaire

                  Comme si il fallait avoir lu le Coran et connaitre les différents courant , pour pouvoir critiquer l’Islam . Ce postulat que vous érigez comme vérité absolue est absolument ridicule et abscons .
                  Parce que c’est bien beau de nous expliquer la posture des différents courants de l’islam , mais cela ne reste-il pas de l’islam tout de même ?
                  Aujourd’hui entre 15% et 25 % des musulmans dans le monde ont comme tendance l’islam radical , soit tout de même entre 150 et 300 millions de musulmans .
                  Est ce que nous sommes la pour défendre les 75% des musulmans qui n’y sont pour rien ? Non ils se défendent très bien tout seul et chacun , un tant sois peu intelligent est capable de faire la différence .
                  Nous accusons la petite partie de musulmans qui perpétuent les plus grands massacres que l’humanité est pu connaitre et parce qu’ils ont justement pour vocation de representer les 75 autres % .
                  Les ravages du monde arabo-musulman qu’il soit wahhabite , sunnite ou autre , ont les mêmes funestes conséquences

                  Concernant votre diatribe sur Israël , elle est à mourir de rire .
                  Je vous en prie , informez nous des " tous les crimes, horreurs, délits, mensonges d’état, falsifications de l’histoire qui ont pu être commis dans toute l’histoire de l’humanité connue"

                  Informez nous aussi de tous les crimes perpétrés au nom de l’islam .

                  J’attend avec impatience votre impatience

                  Mister A


                • Massada Massada 20 décembre 2014 21:11

                  L’islamisme est contenu dans l’Islam, comme le poussin l’est dans l’œuf, comme l’arbre dans la graine.  Anne-Marie Delcambre


                  Anne-Marie Delcambre, née le 26 juin 1943, docteur en études islamiques, est islamologue française. Vous allez aussi la traitée d’ignorante ? vous etes docteur en études islamique ?

                  Voici ce que nous apprend Anne-Marie Delcambre :

                  La réalité de l’Islam, on vous la cache, on m’interdit de vous la dire. Parce que l’Islam n’est pas une religion comme le Christianisme : ça n’a rien à voir.

                  L’Islam est un droit religieux. Et donc, ce droit religieux prend l’homme depuis le berceau jusqu’à la tombe, et dans tous les aspects de sa vie, que ce soit comment aller aux toilettes, comment faire pour conclure un contrat, comment faire pour faire la prière…, et ça, le Chrétien ne peut pas le comprendre. C’est ça, la loi islamique. Le Chrétien, quand il veut faire la prière, il est dans son lit : « Ô Seigneur, faites que je réussisse mon examen, au nom du Père… », peut-être qu’il fait le signe de la croix, mais quand il fait froid, il a les mains sous la couverture…

                  Mais pas pour le Musulman.

                  Le Musulman doit se lever, le Musulman doit se laver, le Musulman doit prendre un tapis de prière ; le Musulman ne fait pas faire la prière n’importe comment, n’importe quand, n’importe où. Et c’est ça, la différence : il ne jeûne pas quand ça lui plait, il ne fait pas le pèlerinage à la Mecque quand ça lui sied, non, non, non ! Tout comportement répond à une règle, et toute règle est une règle de comportement. Et donc, ce qui se passe, c’est que les Musulmans sont super piégés, super coincés : ou ils disent la vérité, à savoir que la Loi Islamique, ce n’est pas seulement l’adoration – les piliers de la religion – mais c’est aussi comment traiter dans l’espace publique, horizontalement. Alors ils choisissent de mentir, pour ne pas être en quelque sorte jetés dehors ; ils choisissent de cacher qu’il y a un droit pénal. C’est-à-dire que la femme adultère est punie de cent coups de fouets dans le Coran, et « que nulle indulgence ne vous prenne en leur faveur »… et je dis bien le Coran, le Coran !

                  Et le prophète a demandé que la femme adultère soit lapidée ! Une femme qui avait péché est venue voir le prophète, elle a dit « J’ai péché ». Alors je m’attendais à une histoire fantastique, non, pas du tout ! Elle attendait un enfant. Il lui a dit : « Retourne, accouche tranquillement »… Ensuite, elle est revenue, et on l’a lapidée. Et pas n’importe comment ! Avec des pierres pas trop grosses – elle serait été tuée d’un seul coup, non – avec des pierres de grosseur moyenne.

                  La même chose quand on va aux toilettes : pas des pierres coupantes, pour se couper l’anus – bien sûr que non. C’est-à-dire que si vous voulez, tout est réglementé ! La femme adultère, après cent coups de fouets bien donnés, vous ressortez en capilotade… L’apostasie est punie de mort, la consommation d’alcool est punie de 80 coups de fouets, le vol de la main coupée. Et dans le Furq, c’est même la main coupée, le pied inverse, ce qu’on appelle l’amputation croisée..

                  Alors les Musulmans, parce que ça fait partie de leur droit religieux, choisissent de dire : « Non, non, non, nous sommes comme les Chrétiens ! C’est pareil : les fils d’Abraham, patati-patata… ». Alors je leur dis : « Liberté » ; « Oui, oui, oui, liberté ! ». Et je leur pose la question : « Est-ce que la Musulmane peut épouser un non-Musulman ? », « Est-ce que le Musulman peut se convertir à une autre religion ? », « Est-ce que le Musulman peut être athée ? », « Est-ce que le Musulman peut être homosexuel ? », « Est-ce que le Musulman peut même être célibataire ? »… Non !

                  Parce que « le célibataire est de la pire espèce ». Pas de monachisme en Islam, alors je ne vous dis pas, les curés, en tout cas les moines, ils passeraient un sacré quart d’heure ! Et la religion catholique ? C’est l’horreur, l’abomination : « ils disent ‘trois’ », donc c’est considéré comme un trithéisme [la Trinité], donc ils seraient zigouillés ! Quant à la Messe : le pain transformé en corps du Christ, mais c’est de l’anthropophagie !

                  L’égalité : « Mais bien sûr que nous avons l’égalité ! ». L’égalité entre qui ? Entre les Musulmans ! « Le Musulman est le frère du Musulman ». Pas le frère du non-Musulman, absolument pas : « Ne prenez pas les Juifs et les Chrétiens comme alliés » !

                  Et, enfin, nous avons – et là, c’est vraiment le « must » : vous prenez la sourate 5, Al-Maidah, « La table servie » : « Les Juifs disent : ‘la main de Dieu est fermée’. Mais non, c’est la leur qui est fermée ! ». Je passe, il est dit, écoutez bien ceci : « Et certes, nous avons fait croître parmi eux la rébellion et la mécréance », « Nous avons fait croître l’inimitié et la rébellion, nous avons jeté parmi eux la haine jusqu’au jour de la Résurrection ».

                  Vous voyez, pour l’affaire d’Israël, ce que cela signifie.

                  Ensuite, il est dit : « Ce sont les Juifs qui allument la guerre ». Ce sont les Juifs qui allument les guerres, et c’est Dieu qui les damne ! Et rappelez-vous, il y a une fatwa, il y avait eu des émeutes en banlieue, et M. Malek Chebel, musulman modéré, a écrit : « il n’y a pas de guerre sainte en Islam ». C’est-à-dire, il a cité de manière très habile, que « Ce n’étaient pas les musulmans qui allument les guerres ». Et tous ceux qui connaissaient le Coran ont compris, c’est sûr !

                  Je me suis adressée au recteur de la Mosquée de Paris, le charmant Dalil Boubakeur, je lui ai dit « comment trouvez-vous la première sourate ? ». Il me répond : « C’est notre Pater Noster ».

                  Extraits de la première sourate : « Guide-nous dans la voie droite ». Et alors là commence le suspens : « La voie de ceux à qui tu as accordé tes faveurs », « La voie de ceux pour lesquels tu as été généreux », « La voie de ceux contre qui tu n’es pas en colère », et « Ceux qui ne sont pas égarés ».

                  J’avais apporté un commentaire, et j’ai dit devant tout le monde (évidemment [avec le Coran seul] vous ne comprenez rien, mais il y a le commentaire que tous les musulmans pieux connaissent), alors je le regarde [Dalil Boubakeur] : « Quels sont ceux auxquels Dieu a accordé ses faveurs ? ». Je vois [dans le commentaire] : « Les musulmans, les prophètes ». « Quels sont ceux contre lesquels Dieu est en colère ? ». J’ouvre le commentaire, et je vois : « Les Juifs ». « Et ceux qui sont égarés ? ». Je regarde et je vois : « les Chrétiens, les Nazaréens » !

                  Et je dis : « C’est ça, votre sourate première, le Pater Noster ? ». Et nos curés, cons, qui font du dialogue islamo-crétin, [applaudissements], eh bien eux ils croient tout ce qui est dit ! Ils se focalisent sur la sourate Maryam : « Voilà Marie, qui a eu un enfant sans être mariée », « Je ne suis pas une prostituée », et patati et patata… Alors cela plaît aux Chrétiens, d’autant plus qu’on sert aux Chrétiens qu’ « Ils sont comme les moines, ils ne s’enflent pas d’orgueil », lorsque tu leur parles de la sourate Marie, leurs yeux s’emplissent de larmes : « c’est magnifique » ! Et contre qui ils sont ? Eh bien contre les Juifs ! Les Juifs, pour qui Marie n’est pas la mère de Dieu, Jésus n’est pas… etc.

                  Alors, il y a par rapport à la communauté juive, un danger immense contre lequel je me bats depuis 5 ans. Surtout, surtout à cause du problème d’Israël. Les gens qui combattent contre les Israéliens ne sont pas des gens du 21ème siècle, ce sont des gens qui se rappellent qu’il a été dit qu’ « Au jour du Jugement Dernier, les Juifs se cacheront derrière une pierre, derrière un arbre, et que la pierre elle-même et l’arbre diront ‘Il y a un Juif derrière, tue-le !’ ».

                  Alors comment laisser cette non-assistance à peuple en danger ?

                  Donc je dirai : l’Islam n’est pas ce qu’on vous enseigne, et l’Islam n’est pas ce qu’on vous dit, l’Islam est dangereux, parce qu’il n’y a pas d’égalité, pas de liberté, pas de fraternité, pas de possibilité de s’en sortir.


                • Massada Massada 20 décembre 2014 20:46
                  « C’est tellement évident ce qui va se passer. 

                  Tous les pays qui aujourd’hui condamnent Israël se trouveront bientôt exactement dans la même situation. Certains pays plus que d’autres. 

                  Ils auront des populations qui auront bien plus d’enfants qu’ils n’en ont, et qui glorifieront cette doctrine de la mort. Ils seront confrontés à une complète refonte de leurs idées et leurs idéaux. 
                  Vous pouvez déjà le voir dans des pays comme la Grande-Bretagne, où la population islamiste est très importante.

                  En France, ils ont déjà abandonné d’une certaine manière. 

                  Et il y a un autre problème auquel l’Europe va devoir faire face. Traditionnellement, ils ont une extrême-droite, raciste, pour la suprématie blanche, antisémite, anti-immigration, anti-tout et ils sont aussi violents. 

                  La communauté européenne sera prise entre deux extrêmes : la violence islamique d’un côté, et la violence de la suprématie blanche de l’autre. Les politiciens établis, qu’ils soient de droite ou de gauche, ne trouveront rien à dire. »

                  Ayaan Hirsi Ali 



                  • titi 21 décembre 2014 00:29

                    En effet, nos politiciens planquent le cadavre dans l’armoire depuis 30 ans.

                    30 ans que les cités sont des zones de non droit.
                    30 ans que la « mixité » est un échec.

                    30 ans qu’on nous pipote parce qu’aucun n’a les burnes pour traiter le problème.

                    Mais ce choc des civilisations ne se produit pas qu’en Europe : il se produit aussi dans les pays musulmans.
                    Ici les immigrés pointent leurs paraboles vers les télés du proche Orient.
                    Là bas, les « élites » pointent leurs paraboles vers les télés occidentales.

                    Ici nous sommes choqués par les femmes habillées façon boite à lettre.
                    Là bas ils sont choqués par les femmes habillées à l’occidental.

                    Mais globalement, les pays musulmans régressent. La pratique de l’Islam est de plus en plus rétrograde : songez qu’il n’est pas rare de croiser des mecs dont le front est râpé à force de frottement sur le tapi de prière.
                    Ici une pratique aussi débile serait une caricature du genre Richard Berri se flagellant dans Quasimodo d’El Paris. Là bas c’est normal. On croise des « Frollo » dans les rues.


                  • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 20 décembre 2014 21:16

                    Déjà Marx :Karl Marx (1818-1883)New-York Herald Tribune, 15 avril 1854 :
                    « Le Coran et la législation musulmane qui en résulte réduisent la géographie et l’ethnographie des différents peuples à la simple et pratique distinction de deux nations et de deux territoires ; ceux des Fidèles et des Infidèles. L’Infidèle est « harby », c’est-à-dire ennemi. L’islam proscrit la nation des Infidèles, établissant un état d’hostilité permanente entre le musulman et l’incroyant. Dans ce sens, les navires pirates des États Berbères furent la flotte sainte de l’Islam. Comment, donc, l’existence de chrétiens sujets de la Porte [l’empire turc] peut-elle être conciliée avec le Coran ? »




                    • Zip_N Zip_N 20 décembre 2014 23:26

                      L’auteur ,

                      Je cite, « Jean Paul II a fait tomber bien des barrières en Europe de l’Est, en Asie, en Amérique ; il a réconcilié le Catholicisme romain avec les religions juives, orthodoxes, etc. Mais son ouverture en direction de l’Islam est restée sans suite »

                      Vous avez raison de dire que ce sont pas les juifs qui sont allé a rome ou au Vatican mais bien le contraire, que cela vient du Pape. Non pas des juifs qui auraient fait le 1er pas. Quand l’Islam deviendra pret à s’ouvrir ils viendront peut-être eux même en ouverture en direction du Pape, il faut pas désespérer, les religions ce sont pas faites en 1 jour ! un peu de patience. La grâce s’obtient pas de vos claquements de doigts, cela demande beaucoup de soins attentifs.

                      Je cite, « - la première est que la femme retrouve la totalité de ses droits d’être humain ; c’est le combat qui doit être engagé en s’opposant sans aucune faiblesse tout ce qui peu retarder cette libération, en écartant d’un revers de main ces voiles, burquas et autres colifichets que tentent d’imposer, au nom du droit à la différence culturelle, ceux qui entendent exercer sur la femme une pression sociale. »

                      Je pense que vos propos sont superficiel et secondaire, en 1er il conviendrait plutôt de respecter l’’intégrité physique comme l ’excision, le droit à l’expression politique et du choix religieux. Le problème primaire est pas la burquas et autres kippas..

                      Je cite, « etc. ne marche pas avec une partie des musulmans, qui reste, non seulement attachés à l’Islam (c’est leur droit bien évidemment), mais qui rejette les principes d’organisation de la société laïque – principes qui sont d’inspiration judéo-chrétienne ou encore gréco-chrétienne, mais non islamo-chrétienne. C’est un constat. »

                      Vous pouvez rajouter Hindous ou bouddhiste (destruction de symboles)

                      « Il faut faire une lecture juste des conflits qui déchirent le moyen-orient ? »

                      Vous vous donnez la meilleure note c’est cela ? oui évidemment ? seulement vous en manquez aussi un petit peu de justesse, c’est pas un peu prétentieux comme entrée en matière ?!! vous pensez que certaine personne s’expriment pour faire des lectures fausses ? sans blague ?


                      • Zip_N Zip_N 21 décembre 2014 13:08

                        Je cite, « principes d’organisation de la société laïque – principes qui sont d’inspiration judéo-chrétienne ou encore gréco-chrétienne, mais non islamo-chrétienne. C’est un constat.  »

                        je savais pas que les judéo chrétiens avaient inspiré à la laicité, mdrr c’est pas plutôt le contraire ? la laicité qui ont inspiré des religieux ? j’ai fais une petite erreur de votre lecture, cela sera 3 fois non pour moi, non pas 2 fois et demi. Les romains avant la chrétienté étaient laïque, ils ont pas attendu des inspirations mdrr


                      • zygzornifle zygzornifle 21 décembre 2014 10:00

                        d’un coté il y a le monde Musulman et de l’autre les chiens d’infidèles a convertir ou à détruire .....


                        • blablablietblabla blablablietblabla 21 décembre 2014 10:09

                          j’aime bien ton pseudo !


                        • blablablietblabla blablablietblabla 21 décembre 2014 10:08

                          Bonjour, c sur l’islam est devenu assez problématique du fait qu’il est politique avant tout, Massada à raison quand il dit que l’islam régit l’individu de la la naissance jusqu’à la mort en effet un ami marocain ma dit que le coran t’explique meme comme il faut que tu « baise » c dire .

                          Mais je pense que les intellectuels arabe porte une lourde responsabilité du faite qu’il ont pas su mettre en échec la vision des extrémistes musulman et leur cité idéal islamique, maintenant ils payent les conséquences ! 

                          • cyrus cyrus 21 décembre 2014 12:23

                            bonjours blabla... les trois religions monothéiste ont toujours eu la velléité de se mêler ou de se confondre avec la religion et la morale dite « universelle » .
                            ont peut historiquement trouvé des fait similaire chez des secte juive ou chrétienne poussé par des extrémisme politique.

                            dans le cas de l’ islam , on peut penser assister a un phénomène similaire dans la radicalisation des courant islamiste , une politisation de la charria a la lettre succédant au nationalisme pan-arabique style Nasser.


                          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 21 décembre 2014 10:44

                            Une analyse d’une situation qui a une raison d’être.


                            • franc 21 décembre 2014 15:43

                              l’islam obscurantiste progresse avec le capitalisme nihiliste ,quand le capitalisme nihiliste régressera l’obscurantisme islamique reculera .

                              -

                              donc pour combattre l’obscurantisme islamique il faut combattre le nihilisme capitaliste et vice versa pour combattre le nihilisme capitaliste il faut combattre l’obscurantisme islamique


                              • Zip_N Zip_N 21 décembre 2014 16:53

                                Franc,

                                sans vous demander comment vous combattez ? combattre serait faire pareil en vous blessant un peu plus, il faut pas combattre, il faut soigner ! le combat ne soigne pas le mal ou le chaos il le brule, le combat est pour les incapables de faire mieux, comme vous franc. La solution au problème est pas l’arme et le combat mais la politique, la démocratie et la diplomatie. Vous pouvez pas combattre des gens qui participent pas à Wall Street, en leur reprochant d’être des nihilistes capitalistes parce qu’ ils veulent pas d’une société spéculative à risque qui ne les représentent pas. ou pour répondre à vos propos, arrêter Wall Street parce que cela ne plait pas aux musulmans, cela fonctionne pas comme cela, je vous comprend pas. 


                              • franc 21 décembre 2014 17:32

                                je ne comprend pas votre commentaire Zip ,c’est trop brouillon


                                -Il y’a plusieurs manière de combattre ,politique ,idéologique ,intellectuelle et physique ,aucune ne peut ni ne doit être exclue 
                                -
                                parler de diplomatie avec un nazi c’est comme parler avec un mur ,on a vu la diplomatie avec Hitler et la paix de Munich 
                                -


                                • zygzornifle zygzornifle 23 décembre 2014 09:32

                                  le musul ment et la vérité éclatera au grand jour ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès