Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Mouvement des jeunes socialistes (MJS) tenait son 11e congrès à (...)

Le Mouvement des jeunes socialistes (MJS) tenait son 11e congrès à Saint-Étienne sur le thème « réussir »

Le onzième congrès des Jeunes socialistes s'est donc tenu au centre des congrès de Saint-Étienne (Loire) les 15, 16 et 17 novembre 2013, sous le thème « Réussir  ». 
 
C'est en raison de son histoire ouvrière que Saint-Etienne a été choisi pour célébrer les 20 ans du MJS. Saint-Etienne - doit-on le rappeler - était un des bassins industriels les plus dynamiques du 19ème siècle et de la première moitié du 20ème siècle. Il s’agit pour beaucoup d’une "terre d’histoire du socialisme" également puisque Jean Jaurès est intervenu à dix reprises dans la Loire pour assister des grévistes ligériens ou participer à des réunions socialistes.
 
Et quel anniversaire donc !
 
Le MJS a fêté ses 20 ans ! Et oui, il y a 20 ans, en Avril 1993, le MJS se fonde ou plutôt se refonde sur un principe : l'autonomie. Et c'est autour de ce nouveau principe que s'articule une nouvelle orientation politique propre au MJS et indépendante du PS. En novembre de la même année, un bureau politique est créé et Benoit Hamon en est son président.
 
Et pour ce bel anniversaire, le MJS s'est offert des "stars" du PS puisque ce sont pas moins de quatre ministres qui y étaient attendus : Benoît Hamon (Économie sociale et solidaire), Vincent Peillon (Éducation), Geneviève Fioraso (Enseignement supérieur) samedi et Christiane Taubira (Justice) dimanche. Le Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a tenu quant à lui un discours avant la clôture par la nouvelle présidente, Laura Slimani.
 
Chacun des ministres s'est donc fendu d'un discours expliquant sa politique et l'orientation de son ministère. Ainsi Samedi, Vincent Peillon a rééxpliqué avec conviction son attachement à la réussite des changements sur les rythmes scolaires bien sûr mais pas seulement ! Il a également abordé la nécessité d'une politique de lutte contre l'échec scolaire.
 
Taubira ! Taubira ! Taubira ! ...
 
Dimanche, c'est par ces cris qu'a été accueillie Christiane Taubira ! Véritable rockstar d'abord, puis militante convaincue ensuite ! C'est donc un accueil chaleureux qui a été réservé à Mme Taubira. Une vibrante Marseillaise a ensuite été reprise en coeur par l'ensemble des participants et dans la salle et sur scène ! Et Thierry Marchal-Beck de déclarer : " A chaque coup que tu prendras, nous serons là !" Et Christiane Taubira de répondre : "Avec vous - MJS - comme bouclier pour lutter contre les agressions et les coups de la droite et de l'extrême droite, nous sommes invincibles" ! Le ton était donné ! De l'émotion et du frisson, Mme Taubira lançait la contre-offensive ! La lutte et l'action reprenaient leurs droits !
 
Faisant fis de toutes les querelles et animosités sur sa personne - qu'elle doit affronter depuis quelques semaines maintenant - elle s'approche du pupitre, se tourne vers le public qui continue de l'ovationner - elle est incroyablement émue et nous le sommes avec elle ! - elle prend la parole. Et pendant plus de 30 minutes, elle va s'exprimer sur les sujets qui lui tiennent à coeur. La réforme de la justice d'abord et elle en profite pour rappeler que "la société doit faire confiance aux magistrats, en leur redonnant toute leur liberté d'appréciation pour individualiser la peine" et elle rajoute sur le sujet que "la peine doit protéger la victime et la société et doit préparer l'auteur à la réintégrer, c'est de la responsabilité de l'état". Puis elle enchaine avec la solidarité, "la société doit veiller sur chacun, chacune d'entre vous". Et enfin, elle terminera par le pacte républicain et le racisme : "Nous n'allons pas laisser les forces obscurantistes et réactionnaires confisquer ce beau concept de Nation hérité de la Révolution française. (...) La République s'enlaidit de nos renoncements et s'embellit de nos combats". 
 
Et c'est comme à son accoutumée qu'elle clôture son discours avec un poème de Césaire : "Nous sommes de ceux qui disons non à l'ombre".
 
La salle est conquise ! On ne le serait à moins ! Elle vient d'insuffler une envie de réussir, une envie de se battre, une envie de vaincre ! Bref, elle a donné tout simplement envie !
 
Envie de réussir...
 
Au lendemain de ce congrès, ces jeunes socialistes seront donc en ordre de bataille pour mener la campagne des municipales et des européennes contre la droite et l'extrême droite, fait savoir son service de presse. Ils se mettront au service de la gauche pour assurer son succès... En tout cas, tel est leur objectif !
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.08/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • oncle archibald 19 novembre 2013 16:25

    Deux observations :

    La première concernant vos références à l’histoire ouvrière du socialisme : c’est fini. Des ouvriers il y en a de moins en moins et il y en aura encore moins demain, c’est comme ça. Qui se plaindrait que des robots accomplissent à la place des hommes des taches chiantes et répétitives. 

    Autre question dans cette première observations : combien, en pourcentage, représentent les jeunes ouvriers dans votre mouvement ?

    La deuxième observation concerne votre conclusion : « les jeunes socialistes seront en ordre de bataille pour mener la campagne des municipales et des européennes contre la droite et l’extrême droite. Ils se mettront au service de la gauche pour assurer son succès... En tout cas, tel est leur objectif ! »

    Un vieux refrain éculé ! Gagner les élections pour quoi faire ? Il me semble que si j’étais jeune socialiste je me préoccuperai d’étudier un programme complètement nouveau qui prenne en compte la réalité de la société d’aujourd’hui. J’essayerai de mettre sur pied un programme politique novateur et ambitieux. Je chercherai des idées nouvelles pour que chaque jeune puisse trouver un emploi, un vrai, pas un emploi fabriqué avec de l’argent de contribuable pour faire baisser pendant six mois les chiffres du chômage. Je chercherait des idées nouvelles pour prélever l’impôt sans faire hurler la population et permette néanmoins d’équilibrer le budget. 

    Laissez les vieux pros de la politique mijoter dans leur vieux jus. Ne voyez-vous pas qu’ils ont tout foiré ? Essayez autre chose. Ne voyez-vous pas qu’ils sont arrivés au pouvoir sans programme efficace et pragmatique ? Qu’ont-ils fait des 10 ans passés dans l’opposition ? Ils se sont préparés à gagner les élections, pas à gouverner. Ils ont gueulé votez pour moi, Sarko est très mauvais. Ah les cons ! Et vous dites que vous allez recommencer ! 

    Jeunes gens essayez donc de ne pas faire mieux que vos ainés ! A moins que votre seul rêve soit d’être élu, qu’on vous appelle Monsieur le Maire ou Monsieur le député ou Monsieur le sénateur, et advienne que pourra ensuite. C’est peut être hélas le cas !

    • oncle archibald 19 novembre 2013 16:28

      Lapsus horrible et révélateur néanmoins ... Je voulais écrire : Essayez de faire mieux que vos ainés, bien sûr.


      • foufouille foufouille 19 novembre 2013 16:49

        ’Et pour ce bel anniversaire, le MJS s’est offert des « stars » du PS puisque ce sont pas moins de quatre ministres qui y étaient attendus :« 

        ils sont graves les »jeunes" fauxialiste


        • foufouille foufouille 19 novembre 2013 16:59

          ils étaient sympa les CRS ?


          • bluerage 19 novembre 2013 17:11

            Mais comment pouvez vous être encore socialistes quand on voit ce que fait le pouvoir en place ??? La stupidité des gens m’etonnera toujours...Depuis 83 ça fait 30 ans que vous militez pour un parti de droite honteuse et hypocrite (antiracisme de posture, sociétalisme de merde, discours démagogiques toujours mis à mal par la réalité etc).


              • claude-michel claude-michel 20 novembre 2013 08:22

                Pathétique congrès...qui plus est avec des jeunes en âge de penser.. ?

                La France est vraiment foutue avec cette jeunesse incapable de voir la réalité du terrain...(à droite c’est la même chose)...Affligeant.


                • unandeja 20 novembre 2013 10:39

                  ...ce qui me choque le + dans cet article....on parle « d’envie de réussir »....mais PAS UN MOT SUR L’EMPLOI et les ETUDES (hors primaires).

                  Pas un mot sur l’économie non plus, le développement durable....

                  ....à la place une grotesque lutte contre l’extrême droite et le racisme.....la relève socialiste est bien assurée avec ce genre de chose....


                  • Kern Kern 20 novembre 2013 11:30

                    Ces jeunes socialistes sont déjà des vieux cons

                    Qui se sont offert les « Stars » du PS... !!!!

                    Belle brochette qui ne pense qu’à aller se faire élire aux européennes pour y pantoufler sentant la débâcle arriver

                    Cet article est un tract de propagande fait par des jeunes décérébrés déconnectés de la réalité des choses : 1 000 chômeurs de plus par jour

                    Ils nous parlent d’ouvriers sans en avoir abordé aucun ; comment le pourraient-ils les ouvriers sont partis au FN

                    La Taubira est-elle venue avec sa garde prétorienne composée de ses 9 sicaires ?

                    Profitez les Guignols, l’atterrissage va être brutal


                    • arnulf arnulf 20 novembre 2013 12:33

                      « Le onzième congrès des Jeunes socialistess’est tenu.. »
                      ON S’EN MOQUE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                      • LE CHAT LE CHAT 20 novembre 2013 12:51

                        ces jeunes socialistes seront donc en ordre de bataille pour mener la campagne des municipales et des européennes contre la droite et l’extrême droite, fait savoir son service de presse. Ils se mettront au service de la gauche pour assurer son succès.

                        à part vouloir occuper les placer sans savoir ce que vous allez en faire , ça sert à quoi ?
                        à dire j’ai gagné  ????

                        3 jours à se gargariser de phrases creuses , de poncifs , de bienpensance à deux balles , c’est vraiment se foutre la gueule des ouvriers de ST Etienne ! combien d’ouvriers parmis les députés PS ??????


                        • lionel 20 novembre 2013 15:13

                          Parkway,


                          Je n’en pensais pas moins que vous... 

                        • lemoncitron lemoncitron 20 novembre 2013 14:16

                          Pathétique...


                          • Cerise 21 novembre 2013 16:43

                            A tous ceux qui ont mal lu l’article :

                            1) L’objectif de l’introduction était de rappeler il me semble que si les jeunes socialistes ont choisi Saint-Etienne c’est parce que cette ville a été un fleuron de l’industrie. Oui, Saint-Etienne compte toujours des ouvriers et c’est aussi en leur hommage que le MJS a choisi cette ville (il y en a peut être moins mais comme partout en France et en tout cas pour ceux qui sont encore là, respect !).

                            2) Gagner les élections pour quoi faire ? Pour réaliser beaucoup de projets notamment pour la ville comme a pu le faire le Maire de Saint-Etienne. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à le contacter au lieu de passer votre temps à dénigrer ce que certains essaient de mettre en place pour améliorer notre quotidien et surtout au niveau des villes ! Et vous que proposez-vous ? A part raler !

                            3) Le programme des jeunes socialistes existe. Vous pouvez là encore vous renseigner auprès de ce mouvement si cela vous intéresse. Il est accessible au niveau du site. L’objectif de l’article n’était pas me semble-t-il de développer le programme du MJS mais de rendre compte de l’anniversaire du MJS ! C’est en tout cas le titre de l’article (vous auriez pu vous contenter par exemple de bien lire le titre pour comprendre le sujet).

                            4) Rappel : le MJS correspond à des JEUNES socialistes donc qui n’ont pas encore forcément d’emplois, ils sont étudiants. Mais certains sont aussi des ouvriers. Et d’ailleurs quelle importance ? Faut-il être forcément ouvrier pour comprendre le problème des ouvriers ? Doit-on les blamer de ne pas être ouvriers alors qu’un ouvrier ne voudrait surtout pas que son enfant soit ouvrier au vu de la difficulté des conditions de travail et la rémunération faible de cette catégorie socio-professionnelle ? Bcp travaillent dur pour donner un meilleur avenir à leur(s) enfant(s) ! Qui parmi vous souhaiterait que son enfant soit ouvrier ? Pourquoi toujours chercher à mettre en opposition les gens ?

                            5) Je note beaucoup d’aigreur dans les commentaires ce qui m’inquiète ! En vous lisant, la seule chose qu’il nous resterait à faire serait de se couper les veines ! on ne vote pas ! on ne propose rien ! on ne croit en rien ! Bref on se meurt !

                            Bon courage à tous !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

naima semache

naima semache
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès