Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le mouvement et la suite

Le mouvement et la suite

Le sénat a voté hier soir la reforme des retraites, sans fondamentalement changer quoi que ce soit au texte de l’assemblée. Logiquement la gauche a voté contre, la droite pour (UMP et Union Centriste, sauf le modem qui s’est abstenu après avoir vote contre a l’assemblée nationale...) Le débat a été plus long que celui scandaleusement escamoté lors du vote des députés. Gerard Larcher est plus respectueux de la démocratie que son collègue de la chambre basse Bernard Accoyer. Mais les discussions n’auront servi a rien. Lundi une commission se réunira pour unifier les textes et puis basta. Alors après ?

Jeudi fut un jour rude pour les lycéens de Lyon présents place Bellecour si on en croit les témoignages dont j’ai ete informé et qui correspondent en bonne partie a certains de ceux établis par le site (certes très partisan mais il y en a d’autres) Rebellyon. Pendants des heures, des jeunes venus manifester ont été encerclés et interdits de sortir. Dommage que la police aie été si dissuasive avec les manifestants pour une autre réforme des retraites et si peu avec les casseurs. Un peu de fermeté qui aurait sans doute évité d’avoir plus de 80 commerces vandalisés d’une façon ou d’un autre ces derniers jours. Il semble qu’enfermer des lycéens sur la place Bellecour soit devenu une triste tradition locale depuis 1994 et le mouvement contre le CIP. Meme si j’en suis d’accord, un mouvement de ce type n’est jamais simple niveau gestion pour les forces de l’ordre, ce qui s’est passé jeudi semble problématique. Reste a espérer que les évènements seront éclairés. Il y va de la transparence la plus simple et du droit de manifester.

Reste aussi que alors que le mouvement de protestation continue ( Les syndicalistes de la raffinerie de Feyzin et les cheminots ainsi que de nombreux secteurs semblent déterminés ) les vacances scolaires vont amener un peu de sérénité et que le mouvement cessera d’être obscurci par des casseurs, souvent bien jeunes. Ne plus avoir de casseurs, ne plus avoir l’actualité remplie de photos de violence, cela ennuierait sans aucun doute ceux qui au gouvernement ou dans l’UMP de Lyon trouvent utile de remplacer le débat sur les retraites par le débat sur les casseurs. Il faudra reparler projet, justice et injustice et non plus voleurs et casseurs, fonctionnement des policiers en manif et autres choses du genre ou cafouillages... Ce sera plus sain pour tout le monde.

Que ce soit via l’extreme-droite sauce identitaires, qui cherchent un profit politique dans une action anti casseurs, la droite qui veut faire oublier que le vrai débat est sur les retraites, certains courants de l’extreme-gauche qui voient de nouveaux héros dans ce qui sont surtout des briseurs de mouvement et des auteurs d’actes violents, des journaux, la question des casseurs prend une importance trop grande et les intéressés se sentent d’autant plus forts dans leur violence.

Le 26 octobre les étudiants se mobiliseront et les 28 octobre et 6 novembre ce seront les salariés qui battront le pavé .Apeès ? Si le gouvernement reste sourd il faudra continuer la réflexion pour porter l’alternative et une autre reforme en 2012. Et puis, poussons plus loin, mener un travail sur la question de l’activité, pour la rendre pour certains moins aliénante. Il faut penser la retraite, il faut aussi repenser le travail.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • kris11 25 octobre 2010 10:34

    le mouvement et la suite ! Cet article ne dit rien. Il parle de 2012. En 2012 avec la gauche cela sera pareil ou pire :( mais c’est aujourd’hui qu’il faut agir. C’est aujourd’hui qu’il faut payer les factures. C’est aujourd’hui que le peuple est en colère et qu’il y a de l’injustice. Attendre 2012 c’est encore attendre plus d’un an ’pour rien’. Attendre 2012 et le déficite continue à se creuser. Ce n’est pas la réforme de la retraite qui va aider.

    C’est aujourd’hui que la démocratie est en peine. On ne tient pas compte de nous ! On s’en fou ! Cause toujours.

    Pas moyen de s’exprimer ! On nous écoute mais on nous entends pas. Rien ne change. On en tient pas compte de nous.

    Il faut rétablir la démocratie. Les autres pays eux sont plus démocratiques. Il faut un référendum ! Et prendre le résultat en compte pas comme l’autre fois !

    Alors quand manifester ne sert à rien qu’est ce qu’il reste ? Blocage de l’économie et violence. Je ne cautionne pas du tout cela !

    Mais je dois dire que j’éprouve une certaine empathie. Même si eux ils ont un emploi. Eux ils auront une retraite.

    Moi, je ne me fais pas d’illusion, je n’aurais pas de retraite. Demain est un luxe, il me faut vivre aujourd’hui.J’ai crée une auto entreprise ! Ca marche et ca marche plus. Je dois payer 7000 euros d’ursaff ( pour payer la CAF ) et je n’ai plus de revenu. Je gagne 15 euros par jours ASS.

    Tout le système est à revoir TOUT et notre réformateur réforme rien !

    - Il faut diminuer les impôts sur le travail ( 45 % aujourd’hui )
    - Il faut rétablir un vrai impôt sur le revenu pour tous même pour ceux qui ne gagne rien ou presque comme moi. Je devrais moi aussi contrinuer. C’est injuste que ceux qui ne gagne pas beaucoup ne paye rien. Je gagne 15 euros par jour, je pourrais payer une somme faible certe mais quelque chose.
    - Je suis pour une TVA sociale ( diminuer les charges du travail et les mettre sur les produits chinois ). bien sur à condition de diminuer les charges. Cela augmenterait les salaires d’un coté et dynamiserait les embauches. Cela augmenenterait un peu les prix. Cela devrait freiner les délocalisations.
    - Je suis un protectioniste. Il faut rétablir des droits de douanes. Mettre des charges sur des produits importés. Ces charges payeraient nos retraites - nos chomeurs - la SECU etc...
    - Le problème c’est qu’il y a seulement le FN à proposer cela et je ne suis pas d’extreme droite.
    - Simplification administrative ! 3 organismes pour création d’entreprises : Ils sont fous les français
    - Suppression de la CSG et CRDS ! Il faut un ou deux impôts au lieux de 10 ou plus. Je passe mon temps à classer des feuilles d’imôts - locaux - sur le revenu - RSI - CIPAV - URSAFF - CSG - CRDS - Ordures - eaux - taxes trucmuch et j’en oublie. Paperasse improductive !!!!!!!

    - les idées de gauches : il y a de bonnes choses comme taxer le capital : il y a de bonnes choses à prendre.
    Je suis contre cette réforme car elle favorise ceux qui sont en retraite et ceux qui galère n’ont rien.

    IL FAUT DIMINUER LES RETRAITES - et notre président est contre !

    Voila mes pistes de propositions. Mais au lieu de simplifier les choses chaques minitrs rajoute une couche à l’usie à gaz et notre pochain premier minitre BORLOO - SCHONBERG va faire comme les autres ajouter sa couche ! Cela va encore être pire !


    • OuVaton OuVaton 25 octobre 2010 10:35

      Donc le président décide de réformer la retraite, une mesure qui n’était pas dans son programme.
      Il met sa réforme en œuvre avec quasi pas de concertation.
      Les salariés protestent en perdant quelques journées de salaire.
      Les ouvriers du pétrole se manifestent un peu plus fort que les autres.
      Toutes sortes de gens, mécontents de ce régime très favorable à la finance en profitent pour sortir dans la rue par ces journées d’automne.
      Sarko et ses sbires (surtout Borloo futur premier) affirment qu’ils vont régler le problème des carburants.
      Woerth fait chaque jour des déclarations plus scandaleuses que le jour précédent.
      Les grands communicants élyséens en plein souci personnel de leur avenir remanié défendent la réforme comme un seul homme (femme)
      Madame Lagarde dit que ça coûte chaque jour très cher au pays

      Moi je dis : Fallait pas allumer la mèche.


      • Taverne Taverne 25 octobre 2010 10:49

        On trouvait l’horizon si terne
        Que l’on a fermé les citernes.
        Et l’on a fait le plein de sens
        En bloquant les stations d’essence.

        Comme la vie était trop policée
        On a fait descendre les lycées.
        Pour lutter contre la répression,
        On a refermé la pression.

        Votre horizon était si morne
        Qu’on a voulu bouger les bornes.
        Votre vie était si morose.
        Qu’on a voulu bouger les choses.

        On trouvait l’horizon si noir
        Qu’on a rempli nos réservoirs
        D’une forme d’énergie nouvelle
        Qui sera plus juste et plus belle.


        • Taverne Taverne 25 octobre 2010 11:09

          Notre horizon est bien trop vaste
          Pour vos calculs mesquins, vos fastes.
          Il n’est pas de ceux qu’on dévaste
          A coups de fric ou d’une main faste.

          Car nous avons rempli nos réservoirs
          D’une énergie nouvelle, d’espoir.
          Ne venez pas nous le chiper,
          Vous qui ne savez que ruiner.

          On a rempli nos réservoirs !

          Version corrigée (c’est cela le direct ! ) sur mon blog.


        • Taverne Taverne 25 octobre 2010 11:29

          On a rempli nos réservoirs
          Ne venez pas pour nous braquer.
          On saura bien vous recevoir.
          On se laissera pas embarquer.

          On a rempli nos réservoirs !

          Ne croyez pas que cela va finir
          Car notre soif est insatiable.
          Nous en mettrons plein les cartables
          De tous nos enfants à venir...


        • BA 25 octobre 2010 12:07

          Des policiers en civil infiltrent les manifs, lancent des pierres, brisent les vitrines, ... puis capturent des jeunes manifestants.

          Ensuite, les policiers les amènent au commissariat, et au commissariat, ... surprise !

          Les caméras sont là pour filmer les jeunes manifestants capturés !

          La police et les médias pro-gouvernementaux sont bien coordonnés !

          C’est une coordination entre :

          1- Les policiers en civil qui provoquent, qui créent des incidents pendant les manifs, qui tendent des pièges,

          2- et les médias pro-gouvernementaux.

          Les médias pro-gouvernementaux sont prévenus par la police, pour venir filmer les bonnes images, au bon moment, au bon endroit.

          Ces images serviront à la propagande gouvernementale sur TF1, LCI, BFM TV, i-Télé, etc.

          Un témoignage extraordinaire :


          http://www.lanouvellerepublique.fr/ACTUALITE/People/Manifs-pris-au-piege-de-la-guerre-des-images


          • UltraLord 25 octobre 2010 12:35

            Cher Romain,

            « Il faut penser la retraite, il faut aussi repenser le travail. »

            J’irai plus loin. Pour ma part, je pense qu’il faut réformer le travail avant de réformer les retraites. Parce que dans l’absolu, faire un boulot pas trop merdique avec une rémunération correcte pendant un peu plus longtemps pour que tout le monde ait une retraite, je veux bien participer ...

            Le problème, c’est qu’aujourd’hui, le boulot est une plaie. Quand on voit des sociétés comme France Telecom où dans un simple but d’économie, on est prêt à briser des individus ... C’est juste écœurant, et pour mon avis, France Telecom n’est qu’un exemple parmi tant d’autre qui à la différence des autres s’est fait épinglé. Il me semble que Renault avait fait parler de lui aussi à l’époque ...

            Alors dans ces conditions, bosser ne serait-ce qu’une journée de plus, c’est non, c’est non négociable ... Se faire prendre pour un larbin, faire des heures pas possibles sous prétexte qu’on est cadre ou qu’on a de toutes minuscules responsabilités, pour seule récompense le stress et l’absence de reconnaissance ... Se péter le dos sur les chantier avec pour seule récompense de savoir qu’en cas d’accident, il faudra se battre pour se faire indemniser, quand c’est pas l’amiante qui vous aura eu à 55 piges ...

            Bref, quand on estimera l’individu, et qu’on lui reconnaitra la reconnaissance propre à l’effort qu’il fournit, cette reconnaissance n’étant pas nécessairement financière (NDLR pour les capitalistes primaires), alors là, les gens seront peut être près à travailler plus longtemps par solidarité pour les autres.

            Mais pour cela, il faudrait :
            * respecter les heures de travail (je vois pas pourquoi je fais 40h en étant payé 35h)
            * simplifier les reconnaissances de maladies professionnelles
            * former les gens dans leur travail (et tout le monde, même les caissières (*))
            * ...

            Bref, il y a tellement de choses à faire et tellement qui sont faisables. Si déjà on respectait les lois existantes, ce serait pas mal. En particulier, la formation des employés est aujourd’hui assez lamentable. Déjà avec un titre d’ingénieur, il vous faut un dossier de motivation de 30 pages avec retour sur investissement pour que ça passe ... mais alors j’imagine, quelqu’un sans diplôme ...

            Donc oui, pour ma part, réformer le travail ... avant les retraites. De toute façon, aujourd’hui c’est les retraites, mais si rien n’est fait, on aura la même chose pour le travail.

            Cordialement,

            (*) Il existe des formations pour l’accueil des gens, qui apprend à gérer différentes situations, comme le mec super pas content qui agresse la pauvre caissière qui se tappe déjà son 5ème boulet de la journée ... Et je crains qu’il n’existe pas beaucoup de caissière qui ait pu être formée ...


            • nakoshi 25 octobre 2010 20:49

              Ultralord,
              vous dites beaucoup de choses intéressantes dans votre réaction. En tant que médecin du travail, j’abonde. Et le travail a disparu au profit de l’emploi, ils sont légion ces emplois peu épanouissants, pouvant être occupés par des personnes très diplômées, sous la férule de « managers » devenus harceleurs parce qu’eux-mêmes sont pressés comme des citrons (ah ! les plate-formes d’appels...).
              La« valeur travail » : de quoi parle-t-on ?
              La retraite était le seul capital de bien des gens de condition modeste.
              Révoltée par tout ce qui se déconstruit sous nos yeux, j’en viens à espérer la révolution !


            • UltraLord 25 octobre 2010 23:25

              Cher nakoshi,

              « En tant que médecin du travail, j’abonde. »

              C’est à la fois soulageant, et lamentable. C’est soulageant, dans la mesure où je sais que vous n’êtes pas la seule. On commence aujourd’hui à prendre la mesure des dérives capitalistes appliquées à la gestion des ressources humaines. Ce n’est que le début, mais c’est déjà une bonne chose. Et cette prise de conscience ne concerne pas seulement les employés, mais aussi la médecine du travail, une des institutions censées garantir les conditions de travail.

              C’est lamentable parce que ça ne devrait pas. Tout le monde semble débordé et incapable de prendre une décision pour avancer. Que faire ? Qui doit le faire ? Quand le faire ? Et pourquoi ? N’est ce pas trop tard.

              « Révoltée par tout ce qui se déconstruit sous nos yeux, j’en viens à espérer la révolution ! »

              La révolution n’aura pas lieu, et il ne le faut surtout pas. Le changement oui. Mais une dictature pour une autre ... franchement, à quoi bon. Ce qui doit évoluer, ce sont les mentalités. Ce qui doit évoluer, c’est que dire non à son patron quand il demande un truc à la dernière minute pour le lendemain devienne une habitude de tous les employés qui se respectent.

              Parce que le problème aujourd’hui est que dire non est difficile, parce que c’est le choix de la minorité. J’ai la réputation d’être un gros casse couille, un gros réactionnaire, non manageable, simplement parce que je dis non à mon patron quand ça ne me plaît pas ... Si seulement nous étions plus nombreux et que ça devenait la norme ... alors il serait tellement plus simple de se faire respecter.

              Dernier point, si vous souhaitez la révolution, en attendant, je vous propose de me contacter à mon adresse mail (anne.alexis @ gmail.com). Je souhaite mettre en place un questionnaire car travaillant en SSII, je souhaite suivre la difficulté de gérer les clients délicats. Bref, si vous voulez des précisions et que vous souhaitez m’aider, à défaut de faire la révolution, vous pouvez aider au sein d’une petite SSII.

              Cordialement,


            • BA 25 octobre 2010 21:44

              Le scandale de l’année 2010 : les policiers casseurs.

              Un internaute, dont le pseudo est nomad.soul, écrit :

              Vu dans les commentaires du Monde.fr à propos de l’article :

              http://www.lemonde.fr/societe/reactions/2010/10/25/sur-le-web-des-rumeurs-croissantes-autour-de-policiers-casseurs_1430775_3224_1.html

               

              "Jérémy Robine, docteur en géopolitique
              25.10.10 | 19h17

              Le 18/10, par curiosité je suivais la manifestation sauvage, en retrait trottoir de droite avec des journalistes (on me voit courir dans la vidéo). Je me suis retrouvé à moins de 10 mètres de la scène de l’attaque de la banque etc. J’ai suivi le ninja ensuite, je l’ai perdu à l’entrée de l’opéra, et je l’ai retrouvé rue de Charenton avec un brassard Police, puis lorsqu’il a quitté le dispositif, par l’autre côté de la rue, où j’étais pour mieux voir. Je crois que c’est clair, comme ça, non ?"

               

              Fin de citation.

               

              Je ne suis pas journaliste, mais cette personne existe bien

              http://www.edr.fr/Equipe_EDR/jeremy_robine.htm

              alors est-il possible d’enquêter un peu plus sur ses dires ???

              Qu’un journaliste vérifie ce témoignage ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès