Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le naufrage idéologique de Nicolas Sarkozy

Le naufrage idéologique de Nicolas Sarkozy

Que retiendra l'Histoire du mandat de Nicolas Sarkozy ? Un président vibrionnant, un réformateur en demi-teinte qui n'aura pas pris le temps d'achever les chantiers engagés ou un homme politique qui aura dirigé la France au doigt mouillé, selon le sens du vent de l'opinion, à l'aide de très nombreux sondages ? Bien qu'il soit difficile à chaud d'établir un bilan, le rapprochement avec les thèses du FN restera comme un des éléments les plus marquants.

Quelle trajectoire parcourue en seulement cinq ans ! La lente dérive ne doit pas nous faire oublier une vérité plus brutale. Sur l'échiquier politique, Nicolas Sarkozy a changé de case pour se poser dans celle d'une extrême-droite relookée. "Mme Le Pen n'est pas son père" a confié ce week-end à Minute Gérard Longuet.

La messe est dite. Après avoir été déclarée "compatible avec la république" par Nicolas Sarkozy lui-même, la dirigeante du Front National voit son brevet d'honorabilité validé. L'agression dont a été victime au Trocadéro Marine Turchi une journaliste de Mediapart  par une poignée de militants n'a rien d'anecdotique. Elle témoigne de la porosité entre l'UMP et le FN et d'une violence contagieuse qui n'est plus désormais uniquement verbale. Hier apanage de l'extrême-droite, la haine des journalistes est largement partagée par la base militante de la majorité, soigneusement entretenue par les dirigeants de l'UMP eux-mêmes.

Exit Guaino, même si celui-ci persiste à écrire dans les discours du président que la gauche a trahi Jaurès, bonjour Buisson. L'homme de l'ombre et des sondages a gagné. 264 sondages pour un montant de 6,35 millions d’euros commandés par la présidence de la République pour la seule période juin 2007-juillet 2009. Qu'en est-il dans cette campagne électorale ? Diriger un pays au sondage est assurément une des formes les plus évoluées de populisme. Elle ne peut pourtant qu'amener dans le mur comme une voiture conduite en marche arrière uniquement à l'aide du rétroviseur. Loin surtout de tenter d'élever le pays, Nicolas Sarkozy est aujourd'hui coupable de jouer l'abaissement permanent en opposant, en divisant les Français entre eux quand les enjeux du monde imposerait une unité sans faille.

Plus que de gauche, forcément partiale c'est de droite, par la voix de François Bayrou qu'est venue une mise en garde sévère : "Cette course ventre à terre derrière les thèses du Front national est humiliante. Elle est de surcroît vouée à l'échec parce que la France est un pays construit autour de principes qui ne se laisseront pas entacher","Aborder la question de l'immigration en validant la thèse du Front national et en prétendant que les déséquilibres des comptes sociaux étaient dus aux immigrés, c'est un reniement d'un demi-siècle de politique sociale en France. C'est un reniement du gaullisme aussi bien que des démocrates-chrétiens et humanistes", a dénoncé le 25 avril dernier le dirigeant du Modem.

Au-delà des apparences, le 6 mai constitue bien à cet égard un 21 avril à l'envers avec un Nicolas Sarkozy devenu le porte-parole de Marine Le Pen.

Crédit photo : London Summit


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Jean-Yves ARCHER ARCHER 2 mai 2012 10:58

    Une Présidence marquée par la crise profonde sera une excuse aux yeux de l’Histoire du pays.

    Mais, à l’heure cathodique, les mauvais mots, les blagues de comptoir et le style général seront des mines d’information qui terniront le bilan. Rarement un Président n’aura été se revêtir du costume de Premier ministre voire de secrétaire d’Etat. La stratégie BUISSON est nette mais très contestable et guère adaptée à l’homme qui est supposé l’incarner.
    Pour regarder devant, notre contribution porte sur le jour d’après : sur le Lundi 7 Mai avec un Chef de l’Etat entre labeur et lot d’épreuves.
    Voir : le site Le Cercle LES ECHOS de ce jour.

    • ddacoudre ddacoudre 2 mai 2012 11:16

      bonjour henry

      il aura commencé son mandat avec la résistance (moquet) et l’aura terminé avec Pétain, mais dessous la réalité c’est que c’est un autocrate qui aura d abord servi sa famille en plaçant ses deux frères malgré un échec avec son fils.
      ddacoudre.over-blog.com
      cordialement.


      • Claudec Claudec 2 mai 2012 17:05

        Une des raisons, dont personne ne parle, pour lesquelles je vais voter Sarkozy : Débarrassé du souci de sa réélection, puisque constitutionnellement non rééligible, il va pouvoir prendre certaines mesures aussi déplaisantes que nécessaires, sans avoir à trop se soucier de l’avis des « pour » et des « contre ». Pas réjouissant, mais les gens raisonnables savent bien qu’il faut payer ses dettes un jour.


        • BARTH 2 mai 2012 17:33

          Pas réjouissant, mais les gens raisonnables savent bien qu’il faut payer ses dettes un jour.

           

          Pas réjouissant, mais les gens « raisonnablement ultralibéraux et d’extrême droite » savent bien qu’il faut faire payer « par le peuple, les dettes de la finance » un jour !


        • miha 2 mai 2012 18:27

          Constitutionnellement non réélibible... mais il est capable de tout, même de tripatouiller la constitution pour pouvoir faire un troisième mandat et garder son immunité présidentielle le plus longtemps possible... les affaires commencent à le rattraper... des affaires gravissimes !!!

          Il a déjà fait changer la constitution sans passer par référendum et plus d’une fois depuis 2007.

          Il s’est assis sur le référendum de 2005.

          Quant à la dette... commençons par exiger la suppression de l’article 123 du traité de Lisbonne et on en reparle...


        • Traroth Traroth 3 mai 2012 10:34

          "Débarrassé du souci de sa réélection, puisque constitutionnellement non rééligible, il va pouvoir prendre certaines mesures aussi déplaisantes que nécessaires" : Comme je suis un démocrate, j’ai un avis totalement inverse ! Débarrassé du souci de sa réélection, il va pouvoir servir ses amis à pleine louche sans plus se préoccuper des Français ! Des mesures déplaisantes ne sont pas forcément des mesures nécessaires, c’est un sophisme que de l’affirmer !


        • Zobi Aldo Rifort 2 mai 2012 22:44

          Peut-être tout simplement parce que c’est l’idéologie elle-même qui fait naufrage...
          Je ne me fais pas de souci pour M. Sarkozy dans ses capacités à trouver une bouée de sauvetage ;)


          • lsga lsga 3 mai 2012 00:02

            ლ(ಠ益ಠლ) 


            Sarkozy vient de se prendre une raclée monumentale !!!


            sincèrement, je pensais que François Hollande se ferait battre lors de ce débat. 

            Mais là, il a été brillantissime !


            une raclée pareille... on avait pas vu ça depuis longtemps !


            【ツ】


            • lsga lsga 3 mai 2012 00:03

              ლ(ಠ益ಠლ) 


              Sarkozy vient de se prendre une raclée monumentale !!!


              sincèrement, je pensais que François Hollande se ferait battre lors de ce débat. 

              Mais là, il a été brillantissime !


              une raclée pareille... on avait pas vu ça depuis longtemps !


              【ツ】


              • Zobi Aldo Rifort 3 mai 2012 00:49

                Il a été agressif selon NKM. 
                Agressé par un flan, M. Sarkozy va-t-il porter plainte ? ^^


              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 3 mai 2012 01:09

                Oui, étonnant, le Sarko s’est pris une vraie rouste en direct devant 22 millions de personnes. A mon avis ce n’était pas prévu dans ses plans. Pour l’histoire on retiendra cette réplique certainement destinée à devenir culte :

                « Nicolas Sarkozy, vous ne parviendrez pas à vous faire passer pour une victime. »

                 smiley


              • mbdx33 mbdx33 3 mai 2012 09:51

                il y a aussi celle ci : Moi, je protège les enfants de la République, vous, vous protégez les
                plus privilégiés.

                Quand on sait l’animl politique qu’est NS et quand on voit le débat, le résultat est sans appel.
                Hollande vainqueur aux points a rendu coup pour coup à Sarkosy, et celui ci s’est montré très déstabilisé pour en venir à citer, Valls, mélenchon, Joly, Aubry, Royal, Rocard, Jospin et surtout Mitterand et Strauss Kahn, c’est qu’il était à court d’argument. A quasiment chacune de ses répliques il s’est fait remettre en place. un article de rue 89 résume bien la chose. La plupart des piques ou des clivages lancés par Sarkosy étaient des mensonges ou des erreurs.

                Bref Sarkosy a été renvoyé au terminus des prétentieux.


              • deovox 3 mai 2012 01:06

                avec le recul l’histoire retiendra que de 2007 à 2012 il y a eu un non-président à la tête de l’état français.

                j’espère que le prochain president saura redonner à sa fonction la dimension qu’elle mérite 


                • Zangao Zangao 3 mai 2012 06:00

                  Un sarko agité, un sarko agacé, un sarko secoué, un sarko exédé, voila ce qu’on a vu. Que dimanche soir il ne soit plus qu’un mauvais souvenir.


                  • lloreen 3 mai 2012 09:20

                    Les islandais ont montré la voie : il n’y en a pas d’autre ! Le peuple est SOUVERAIN ! Ni les banquiers , ni les présidents .

                    http://blogs.rue89.com/yeti-voyageur/2011/04/11/referendum-en-islande-seconde-torgnole-a-la-finance-mondiale-199458

                    Après avoir nationalisé leurs banques, les islandais ont rédigé une nouvelle constitution.

                    http://rebellyon.info/L-Islande-a-recourt-a.html


                    • teleb28 3 mai 2012 09:36

                      totalement d accord il faut accepter de régler un jour ses dettes ,accepter les reformes qui font mal comme prendre sa retraite plus tardivement,accepter de régler certaines dépenses dans la santé(tout ne peut plus etre rembourser comme il y a trente ans) pour mieux transmettre a nos enfants une FRANCE qui marche et que l on aime.


                        • lloreen 3 mai 2012 09:52

                          teleb28
                          LA DETTE N’ EXISTE PAS !
                          Elle n’est pas remboursable et ne le sera JAMAIS .Ne comprenez-vous pas cela ?

                          La seule chose qui importe aux escrocs du cartel financier est l’augmentation astronomique des intérêts de la dette, qui croissent exponentiellement et qui vont directement dans la poche de banquiers PRIVES.


                            • Tipol 3 mai 2012 10:13

                              Quel est donc le sens de tout cet article qui tourne autour, mais reste dans les balises ?
                              Il faut dire les mots et la politique comme c’est.
                              Sarkosy n’a pas tout fait tout seul. Il aura été le révélateur de tout le non-dit depuis plus de 40 ans, d’une collection incroyable de traîtres et de hautes trahisons au service de la corruption, des groupes d’influence et des lobbys les plus divers de l’ultra-finance, des nominations sur quasi seul critère religieux, de la destruction de la Constitution, de la destruction de la France, de la disparition des tonnes d’or français, de la livraison de tous les biens souverains aux intérêts étrangers,... la liste est interminable des abominations diaboliques.
                              Sarkozy nous a révélé que le pays des droits de l’homme est devenu aujourd’hui un pays des droits du Diable, comme les autres. Et ils sont tous d’accord pour poursuivre cette oeuvre maléfique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès