Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Nord québécois pour s’enrichir ?

Le Nord québécois pour s’enrichir ?

Le Plan Nord annoncé pour la première fois en septembre 2008 et détaillé le 9 mai 2011, par le premier ministre Jean Charest, a fait bien parler de lui. En effet, le gouvernement Charest veut investir dans le développement des infrastructures, le secteur minier, les énergies renouvelables, la formation de la main-d’œuvre et la protection du territoire. Au premier abord, ces investissements ont l’air favorables pour la population québécoise. Malheureusement, il y a eu beaucoup de critique à ce sujet et non pas sans raison.

D’abord, sur le plan financier, le gouvernement Charest prévoit 80G$ sur une période de 25 ans alors que la dette du Québec ne cesse d’augmenter. En fait, la dette québécoise est actuellement d’environ 242G$. Cette somme est astronomique et le Plan Nord veut développer dans le domaine du privé. Investir l’argent des contribuables pour développer le domaine du privé ? Quelle brillante idée ! Si ce plan se concrétise, j’en déduis que les industries privées feront de l’argent avec l’aide financière de la population québécoise et que la dette du Québec ne cessera pas d’augmenter. Je crois qu’il est complètement stupide d’investir pour enrichir le privé au lieu de trouver des solutions concrètes à notre endettement.

http://www.iedm.org/fr/57-compteur-de-la-dette-quebecoise

Par la suite, au niveau environnementale, le gouvernement Charest prévoit mettre en réserve au moins 5% du territoire du Plan Nord, soit au moins 60 000Km2, d’ici 2020. Ce 5% servira à la conservation de la biodiversité, à la protection de l’environnement et pour la réalisation d’activités non industrielles. Selon moi, la protection de seulement 60 000 Km2 alors que le territoire complet du Plan Nord fait 1,2 millions de kilomètre carrés n’est vraiment pas suffisante. En effet, l’objectif que nous devrions viser devrait être la protection de l’environnement d’abord et ensuite l’exploitation forestière et minière. Pour ce qui est du tourisme dans le Nord québécois, je crois qu’il s’agit ici du seul point positif que je peux voir. En effet, le développement touristique permettra de garder une partie de la faune et de la flore pratiquement intacte et accessible à tous par la création de Parcs Nationaux.

Néanmoins, je crois que ce projet est d’une inutilité flagrante puisqu’il vise d’une part l’exploitation des ressources naturelles et d’une autre part la protection de la faune et la flore. Par contre, je crois que si le gouvernement Charest réfléchirait un peu plus, il se rendrait sans doute compte qu’il n’est réellement pas nécessaire, pour l’économie québécoise, de faire profité du Nord québécois à des compagnies privées, puisque les profits générés par cette exploitation n’aidera en rien la situation économique précaire du Québec. De plus, il est vrai de dire que si personne n’exploite les ressources du Nord québécois, aucune dépense dans le but de protéger la faune et la flore ne devrait être fait, puisque personne ne viendra détruire l’environnement. Finalement, je crois qu’il serait le temps pour tous de faire une prise de conscience sur nos priorités. En fait, je crois que nous accordons une bien trop grande importance au mots « argent » et que celui-ci nous mène vers des actions immorales comme celles d’exploiter 1,2 millions de kilomètres carrés de nature sauvage et intacte dans le seule but de généré des profits qui ne seront pas collectifs.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Michel Tremblay


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès