Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le nouveau visage du Front national

Le nouveau visage du Front national

L’envahissement des idées portées depuis sa création en 1972 par le Front national - fondé dans le but de rassembler sous une bannière unique les différentes factions de l’extrême droite française, en dehors, peut-être, de celle qui reconnaît mieux ses valeurs chrétiennes chez Philippe de Villiers - au sein de la population doit être l’une des préoccupations majeures des républicains d’aujourd’hui, qu’ils soient de droite ou de gauche.

La sympathie quasi inconsciente de nombre de nos concitoyens pour les idées de ce parti a grandi ces dix dernières années, en proliférant sur deux terreaux favorables. D’une part, le cynisme de François Mitterrand qui, dans les années quatre-vingts, a su instrumentaliser le FN pour qu’il concurrence la droite républicaine, et l’abandon par le PS d’une classe ouvrière relayée par des armées de précaires, au profit des revendications de confort de ceux que l’on appelle les bourgeois-bohèmes. A noter cependant l’attrait qu’il exerce également sur des classes moyennes dont le pouvoir d’achat a pris du plomb dans l’aile et sur une jeunesse qui rêve de "casser le système". D’autre part, la déliquescence accrue, aux plans économique, social et moral, dont souffrent sept millions de pauvres, après qu’une dénonciation légitime des dérives de l’Etat-Providence ait abouti au démantèlement des fondements de la solidarité nationale (éducation, santé).

Un constat de vacuité qui permet au FN de dénoncer tout à la fois l’impuissance de la gauche à vaincre la pauvreté et l’arrogance de la droite néolibérale à la favoriser. Et de gagner ainsi de nouveaux votes protestataires, ceux des "ni-ni", soit "non" à ce que JMLP a défini, avec sa propension aux raccourcis, comme l’UMPS, incarnation bicéphale d’un fantasmatique "Etablissement" des "tous pourris".

C’est pourquoi il m’a semblé essentiel d’aborder ce thème au travers du prisme de cette figure que l’on pourrait comparer à celle d’un ange en chute libre vers l’enfer (Chute ! Eloge de la disgrâce. Editions Blanche, 2006) : Alain Soral, plumitif mineur mais doué, romantique de gauche désabusé cherchant sa cause et sa révolution depuis trente ans et ayant développé, dans plusieurs écrits pamphlétaires, un système de pensée dialectique redoutable qui lui a valu de devenir le conseiller de camapgne du Front national nouvelle version. Et de lui offrir non seulement les arguments qui lui manquaient pour asseoir sa réputation de visionnaire mal aimé, mais une couleur d’autant plus séduisante qu’elle se pare d’un volet social en contradiction absolue avec ses bases idéologiques en cas d’accession au pouvoir. Un volet social dont il ne faut pas négliger les retombées. Voir exemples ici et .

Alain Soral ne représente pas un danger au sens où ses livres se vendent à peu près aussi mal que tous les essais dignes de ce nom, mais au sens où il offre à l’appareil idéologique frontiste les moyens de conquérir toujours plus de déçus, toutes sensibilités confondues. Son ralliement au FN, dont il estime que la figure historique JMLP est le seul véritable révolutionnaire d’aujourd’hui, tombe à point nommé dans une campagne où, à quinze jours du premier tour, 42 % des Français se déclaraient encore indécis. Et ceci, alors même que la faction droitiste du parti s’encolère de sa présence.

Après, donc, avoir mis en oeuvre une refondation complète de la sématique de son discours (Mégret déclarait en 1996 : "Nous entendons mener et gagner la bataille du vocabulaire") et formé les cadres de son état-major à une respectabilité nouvelle, notamment en créant un prétendu "conseil scientifique" (dont est issu le fumeux Rapport Millon, il ne manquait plus au FN qu’à se gauchiser et à se républicaniser, lui qui hait tant la République. C’est chose faite.


Une histoire d’amour mode victime : la figure du martyr

Alain Soral partage avec JMLP des origines modestes, une langue râpeuse, terrienne, labile et roublarde, prisant l’insulte déguisée et les formules lapidaires. Avec lui, il a également en commun une posture crucifixionnelle (il fut en effet victime de plusieurs agressions physiques, et malmené récemment à Sciences-Po Paris où il était invité avant que d’être exclu ; enfin, Olivier Besancenot a refusé qu’il participe à un débat télévisuel qui les souhaitait tous deux sur le plateau) que Dieudonné, deuxième larron de ce relookage non raciste et social, affectionne également, qu’il soit confronté à l’ostracisme ou à la diabolisation, ces deux types d’offensives n’ayant eu pour effet que de consolider leur image de prophètes maudits.

Du pain béni pour le FN, dans la mesure où ce victimisime jouissif et rémunérateur alimente à merveille le feu paranoïde de la fumeuse théorie du complot. Une complotite aiguë revendiquée comme une confiscation démocratique qui lui permet de considérer tout procès perdu comme une victoire des comploteurs et tout procès gagné comme une victoire contre ceux-ci.

Outre qu’il représente un moyen de parer toute critique, le complot a aussi l’avantage de diffuser une vision manichéenne du monde, ciment de toute idéologie extrémiste. Mais quel est ce complot ?

Il est d’ordre spiritualiste, quasiment. Ce en quoi il séduit ceux qui cherchent désespérément ce que notre république a bien pu faire de ses valeurs fondatrices humanistes et universalistes. Il est spiritualiste au sens où il propose uen vision magique d’un monde où s’affronteraient le Bien et le Mal, et où les cadres du FN détiendraient une vérité dûment cachée par leurs ennemis.

En quoi consiste-t-il ? Pour le Front national, la France serait gouvernée en sous-main par une coalition politico-médiatique issue d’un lobby... juif : « Les grandes internationales, comme l’internationale juive, jouent un rôle non négligeable dans la construction de l’esprit antinational » (Le Pen, Présent, 1989).

Pour Alain Soral, de formation intellectuelle marxiste, la confrontation de classes et l’articulation exploités-exploitants s’arrange tout autant de la prétendue superpuissance de forces... juives.

Au plan de la politique internationale, une certaine part de l’ultra-droite et une certaine part de l’ultra-gauche se rejoignent en conséquence pour désigner d’une même voix l’ordonnateur supposé du Crime : l’axe imaginaire judéo-américain inflitré partout. Brièvement, ceci explique pourquoi Alain Soral et Dieudonné, ainsi qu’Ahmed Moualek (président de "La banlieue s’exprime"), se sont retrouvés au Liban en août 2006 en compagnie de Thierry Meyssan, Meyssan dont le délirant L’Effroyable Imposture est devenu un best-seller mondial au même titre que les Protocoles des Sages de Sion, bible de la paranoïa antisémite. (Sur les motivations et les méthodes de Thierry Meyssan, lire le remarquable essai de Fiammetta Venner, L’Effroyable Imposteur - Editions Grasset, 2005.)


La République nous appelle...

Au plan national, le racisme avéré de JMLP ("Oui, je crois à l’inégalité des races, c’est évident", a-t-il déclaré lors de l’université d’été du FN, 1996) se couvre de doux euphémismes et courtise les beurs des banlieues, dont une jolie représentante a orné récemment une affiche de campagne.

Encore une fois, Alain Soral, qui préfère les femmes voilées aux femmes en string, peut s’enorgueillir de faire résonner un propos où l’ancien "envahisseur" - maghrébin, arabe, musulman - est devenu, par le miracle de la transubstanciation gauchisante, le héraut d’un nouveau Lumpenproletariat.

Pour s’en convaincre encore, il suffisait jusque récemment d’effectuer une promenade sur le site de labanlieuesexprime.org, qui a curieusement disparu. Mais dont Ahmed Moualek avait accordé une interview dont il était fier à un web-magazine d’extrême droite, lui qui soutient sans faillir l’ex-comique Dieudonné dans ses nouvelles croisades.

Ainsi, par une alchimie de l’absurde, les anciennes victimes d’une prétendue haine xénophobe franchouillarde largement fantasmée (par les élites de droite, principalement), élevées au sein de la nurserie d’un antiracisme® (lire à ce sujet l’excellente analyse de JC Moreau sur Agoravox) contre-productif et aliénant risquent-elles aujourd’hui de se lancer à l’assaut de la social-démocratie que le FN ne cesse de combattre depuis ses origines et que Soral exècre.

Notamment parce qu’elle a nourri en son sein le fléau du communautarisme dans lequel les combats républicains (laïcité, égalité, solidarité, justice), et même le patriotisme républicain, ont été évincés au profit de revendications particularistes et abandonnés à l’extrême droite.

C’est tout le sens du discours de Valmy lors duquel, sous l’inspiration d’Alain Soral, JMLP a pu tout à la fois jouer sur la fibre chrétienne chère à son idéologie et se faire enfin valoir comme possible fédérateur d’une France réunifiée.

Une France qui, blessée dans ses traditions par la construction laborieuse et non concertée de l’Europe, et par la violence de la mondialisation sauvage et de la déconstruction insécurisante de la dignité des classes moyennes et pauvres, risque bien de le célébrer comme ultime refuge.

Moyenne des avis sur cet article :  2.68/5   (1060 votes)




Réagissez à l'article

293 réactions à cet article    


  • (---.---.141.53) 17 avril 2007 08:26

    Il est faux de dire que les Français ont une sympathie quasi inconsciente pour le FN. Cet article est un sous-marin du FN. Pour amener ses idées dans le débat. Boycott !


    • -noID- (---.---.80.97) 17 avril 2007 14:56

      Bonjour à tous les Républicains,

      Et pendant ce temps là EURONEXT passe, dans l’indifférence des fins analystes de l’Agora et des autres, sous le contrôle du NYSE...

      La politique se fait ailleurs, mais lorsque le sage montre la lune ... smiley


    • zOoO zO 17 avril 2007 08:53

      Désolé Cosmic Dancer, j’ai beaucoup de mal à lire votre article et en comprendre le fond. smiley


      • (---.---.141.211) 17 avril 2007 09:14

        Neverland c’est pas là ou y a neverscore et neverpublic ? Cosmic le bide.


        • (---.---.129.101) 17 avril 2007 09:57

          La gaaaaammmeeeeelllllleeeee.


          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 17 avril 2007 10:03

            Bienvenue aux antifascistes de pacotille.

            « Raciste et xénophobe », voilà un bel argument pour qui prétend se battre contre le racisme et la xénophobie et accuse ceux qui incluent dans leur combat l’intégrisme musulman et tous les intégrismes.

            Il est facile, non, de prétendre lutter contre l’obscurantisme en ne visant qu’une cible : l’intégrisme catholique, ennemi séculaire des forces progressistes ?

            A part ça, préférer s’aveugler sur le déguisement du Front National et estimer qu’il vaut mieux ne pas en parler, ce n’est pas combattre, mais favoriser des idées qui, si elles ne le mènent au second tour dans quelques jours, contamineront encore plus la France dans les cinq ans à venir.

            C’est l’heure des choix. La diabolisation telle que celle que vous me destinez en m’accusant d’être de ceux que je combats a conduit au 21 avril 2002.


            • seb59 (---.---.180.194) 17 avril 2007 10:57

              Coucou, je suis là ! smiley

              Mais je ne suis pas supporter FN.

              Je vais juste voter FN cette année, car c’est le programme le moins pire.


            • Bill Bill 17 avril 2007 11:03

              Heureux de te lire Seb59, je suis heureux d’être classé en ta compagnie ! Ils vont finir par me ranger tout à fait à ton avis ces idiots !

              Bien à toi mon Seb !

              Bill


            • Marcel (---.---.97.120) 17 avril 2007 12:54

              A l’auteur, du calme. J’ai lu votre article, il ets juste mal écrit. Mauvaise intro, dev incompréhensible, et toujours les mêmes conclusions.

              Copie à revoir.


            • Bill Bill 17 avril 2007 10:07

              J’ai lu un excellent livre de Soral récemment, « jusqu’où va-t-on descendre ? », et j’ai compris son engagement, qui n’a rien à voir avec une quelconque haine du juif. Il se désole en effet de ce que le populo soit quasiment chassé de Paris par les li-li-bo-bo (libéraux-libertaire-bourgeois-bohème, une notion de son cru...). Je l’ai compris car je me désole aussi de ce Paris que j’aime de moins en moins, dans lequel l’homme ne se trouve plus, et dans lequel la culture populaire qu’on pouvait y trouver n’existe plus, je pense à Montmartre, ou à d’autres quartiers encore.

              Il y critique aussi la « pétasse occidentale » y trouvant la cause de la marchandisation de la femme populaire, qui voit l’autre avec ses faux seins, transformée en objet sexuel...

              Je ne peux que réduire une pensée ici, mais soral est vraiment intéressant, je ne peux pas développer plus ici, manque de place et de temps...

              Bienvenue parmi les auteurs du site Cosmic Dancer, même si je trouve les conclusions de l’article très largement réductrices !

              Bill


              • (---.---.28.96) 17 avril 2007 10:13

                @ Bill

                on sait qui tu es bill, t’es sur que c’est pas dein kampf que t’as lu ?


              • (---.---.28.96) 17 avril 2007 10:15

                tu ne peux que réduire ta pensée smiley mais elle l’est depuis des lustres, t’en as pas, tu crois trop en la bible, tu l’as bien prouvé sur l’autre article, tout et son contraire !


              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 17 avril 2007 10:15

                @ Bill

                Précisément. « Jusqu’où va-t-on descendre ? » qui, dans les écrits d’Alain Soral, a précédé « Chute : éloge de la disgrâce », est un abécédaire facile d’accès qui a le mérite de dénoncer pas mal de maux d’aujourd’hui, mais qui est une grande calamité dans la mesure où il conduit Soral en enfer.

                Les thématiques qui lui sont chères l’ont de fait conduit à défendre JMLP et à décomplexer encore un peu plus de gens en donnant au Front National un visage qui est un masque.

                Il séduit, par ses raccourcis, encore plus de mécontents, et notamment tous les grincheux qui ont un compte à régler avec les femmes.


              • Bill Bill 17 avril 2007 10:17

                @ 28.96

                Non pas encore lu, mais je compte bien le faire, tout comme je compte lire le « Capital » de Marx.

                Bill


              • olivier 17 avril 2007 10:18

                @Bill : je ne saurais trop vous conseiller la lecture de l’Assassinat de Paris, de Louis Chevalier, bien meilleur sociologue que Soral. Un peu de culture ne nuit pas face aux tartuffes et Soral ne fait que reprendre ce que Chevalier disait il y a quarante ans (sans parler de Debord) : La fuite du populo parisien date du retour de De Gaulle aux affaires et de cette caste bien connue : les barons du gaullisme, dite du gaullisme immobilier. Bonne lecture !


              • Bill Bill 17 avril 2007 10:20

                @ 28.96

                Je te conseille par ailleurs d’ouvrir un livre de temps en temps... Ca te fera du bien.

                Bill


              • Bill Bill 17 avril 2007 10:23

                Merci olivier, je tacherai de me procurer ces livres, c’est un sujet qui m’intéresse.

                Cordialement

                Bill


              • Milla 17 avril 2007 11:45

                @ Bill

                Marx, le Capital....

                ça s’étudie Bill ça ne se lit pas...

                bon courage, essaye aussi l’idéologie allemande, et critique de la philosophie du droit, mais dur dur...

                Milla


              • Bill Bill 17 avril 2007 14:27

                Oui Milla

                « ça s’étudie Bill ça ne se lit pas... »

                C’est la raison pour laquelle plein de gens croit connaitre un livre, parce qu’on leur a tout prémaché, mais qu’il ne serait pas allé eux-même plus loin que la préface, et des années plus tard, ils viennent te faire la leçon, sur un livre qu’ils n’ont pas lu, dans les forum internet...

                Bill


              • seb59 (---.---.180.194) 17 avril 2007 14:33

                @ « Milla »

                Enleve ta perruque Demian, on t’a reconnu avec ton IP fantome !


              • Senatus populusque (Courouve) Courouve 17 avril 2007 14:40

                Cela se lit avec un esprit critique car contrairement à ce qu’on nous racontait dans les années 1950, le marxisme n’est pas une science, mais une idéologie scientiste.

                « Il se peut que je me fourre le doigt dans l’œil, mais avec un peu de dialectique, on s’en tirera toujours. » Karl Marx, lettre à Friedrich Engels, 15 août 1857.

                « Aux yeux de Lyssenko, des mitchouriniens, des kolkhosiens et sovkhosiens de l’U.R.S.S., du Parti bolchevik, de son Comité central, et de Staline, la victoire de Lyssenko est effectivement, comme le reconnaît avec stupeur le Dr Jacques Monod, une victoire de la science, une victoire scientifique, le refus le plus éclatant de politiser les chromosomes. » Louis Aragon, « De la libre discussion des idées », Europe, octobre 1948.

                « La science prolétarienne est aujourd’hui la véritable science [...] Les nouveaux et modernes Galilée s’appellent Marx, Engels, Lénine et Staline. » Jean-Toussaint Desanti, dans l’ouvrage collectif Science bourgeoise et science prolétarienne, Paris : LNC, 1950.


              • Bill Bill 17 avril 2007 16:15

                Je viens de constaer que Milla est le numéro 28.96, je ne m’étonne plus de bêtise crasse de ce dernier !!!

                Un manque de neurone...

                Bill


              • Bill Bill 17 avril 2007 16:30

                Mais Marsupilami comment peux tu dire que ton compte est Bloqué en écrivant un commentaire en bleu ?

                J’en ai assez de tout cela ! Que ce soit Tall ou Marsupilami, vous êtes en train de foutre en l’air Agora vox, les intervenants intéressants d’autrefois se sont déjà enfuis !

                Je ne vous félicite pas, ni les uns ni les autres !!!

                Bill


              • Milla 17 avril 2007 18:41

                @ Bill

                mon com n’avait absolument aucune connotation négative, je tiens à le préciser Bill

                Milla


              • Milla 17 avril 2007 18:43

                @ seb59

                tu sais parfaitement que je suis moi, et ne me fais pas rentrer dans un jeu aussi stupide...

                si tu veux je t’envoie mes coordonnées

                Milla


              • Bill Bill 17 avril 2007 18:43

                @ Milla

                Pauvre petite innocente !

                et ça : "@ Bill on sait qui tu es bill, t’es sur que c’est pas dein kampf que t’as lu ? "


              • Milla 17 avril 2007 18:45

                isage du Front National @ Bill

                « ça s’étudie Bill ça ne se lit pas... »

                C’est la raison pour laquelle plein de gens croit connaitre un livre, parce qu’on leur a tout prémaché, mais qu’il ne serait pas allé eux-même plus loin que la préface, et des années plus tard, ils viennent te faire la leçon, sur un livre qu’ils n’ont pas lu, dans les forum internet...

                Tout à fait d’accord avec toi

                Milla


              • Bill Bill 17 avril 2007 18:45

                Et ça :

                "IP:xxx.x14.28.96) le 17 avril 2007 à 10H15

                [Cacher le texte] tu ne peux que réduire ta pensée mais elle l’est depuis des lustres, t’en as pas, tu crois trop en la bible, tu l’as bien prouvé sur l’autre article, tout et son contraire ! "

                Note que de ta part, il n’y a effectivement pas à s’offusquer de ce que tu ne comprennes pas mes post, qui sont d’un autre niveau que les tiens !!!

                Bill


              • Milla 17 avril 2007 18:47

                @ Bill Je viens de constaer que Milla est le numéro 28.96, je ne m’étonne plus de bêtise crasse de ce dernier !!!

                Un manque de neurone...

                comment ? mon IP est grisé et mon ordi ralentit je ne vois pas ce que tu entends par là ??

                Milla


              • Senatus populusque (Courouve) Courouve 17 avril 2007 18:54

                Moi aussi j’ai bien lu ce post minable :

                "(IP:xxx.x14.28.96) le 17 avril 2007 à 10H13 @ Bill on sait qui tu es bill, t’es sur que c’est pas dein kampf que t’as lu ?"

                C’est pas facile d’entretenir un débat de fond avec de tels « citoyens ».

                Agora Vox reproduit et amplifie l’échec des cafés-philo. La mise hors jeu du principe de compétence, ajoutée à la tolérance de l’anonymat ou du pseudonymat, a vite fait de transformer ce site en le pire des cafés du commerce.

                Espérons que l’expérience négative d’Agora Vox serve au moins à quelque chose, à nous dégoûter de cet infâme « collectivisme informationnel ».


              • Bill Bill 17 avril 2007 18:56

                Milla

                Tu es donc non seulement hypocrite, mais aussi menteuse et manipulatrice, en plus d’être un peu idiote... Je pardonne beaucoup de choses (c’est mon coté cureton, comme le disait Marsupilami, ce fond très catho chez moi), mais autant de défauts, je vais avoir du mal !

                Si tu ne l’a pas encore remarqué, ton anonymat est levé déjà pour d’autres post.

                Sotte !

                Bill


              • (---.---.38.189) 17 avril 2007 10:18

                Ce poulet est truffé de fautes d’ orthographe. Brandir le terme de « racisme » pour culpabiliser est devenu un moyen de diffamation éculé. C’a ne prend plus et c’a ne trompe plus personne.

                Il s’agit de rétablir les valeurs de base de la République ainsi que l’ordre public c’est tout !

                Les gens ont raz le bol de la délinquance et des collaborateurs et collaboratrices Français qui l’entretiennent. C’est pourquoi le vote Le Pen sera massif au premeir comme au second tour.

                Ce n’est plus Le Pen qui fait peur mais bel et bien Sarko. Car la différence fondamentale que chacun peut noter dans leurs programmes respectifs est tout simplement la suivante :

                Sarko a l’intention de continuer de réprimer les honnètes citoyens comme il l’a largement pratiqué ces cinq dernières années tout en entretenant des zones d’ombre sur sa réelle détermination à restaurer l’ordre public.

                Le Pen a l’intention de réprimer les délinquants et de rendre aux honnètes citoyens à la fois la sécurité qui leur a été otée et un espace de liberté décent dont seul le souvenir reste aujourd’hui présent.

                Pour ce seul fait, il y a totale incompatibilité entre les deux programmes et aucune alliance ne pourra se faire.

                Les Français ne sont plus naïfs. L’expérience des cinq dernières années ont ouverts les yeux à beaucoup de citoyens !


                • Namphar 19 avril 2007 16:32

                  Quand je vois certains commentaires, je ne peux m’empêcher de prendre peur. Sarkozy est démago et très certainement assoiffé de pouvoir. Mais dans la hâte de certain de le diaboliser, ils semblent oublier ce qu’est réellement le front national et l’extrême droite. Les idées de JMLP n’ont pas changé depuis dès années, son discours à par contre été grandement « relooker ». On est maintenant loin des « le bruit et l’odeur » et autres skinheads en marge des manifestations. Et ce genre de commentaire indique clairement que la modification de leur image a parfaitement fonctionné. Comprenez-vous réellement ce que peut signifier le terme « préférence nationale », et les idées qui sont derrière ? Il suffit de mettre une jeune beur sur une affiche pour duper tout une partie de la population, désabusé par le reste de la classe politique. Sarkozy est beaucoup trop arrogant pour mettre un masque, Le Pen semble être passé maitre dans cet art. Je m’inquiète des résultats que ce parti risque d’obtenir.


                • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 19 avril 2007 17:04

                  @ Namphar

                  Je vous rejoins intégralement. Diaboliser le candidat Sarkozy, que je ne soutiens pas non plus, comme le font certains de ses détracteurs en le caricaturant selon la méthode ci-dessus explicitée du Reductio ad Hitlerum, et l’accuser de toutes les dérives (j’ai reçu récemment un mail, vidéo délirante et absolument contre-productive faisant de lui un véritable chef de guerre nazi), sans pondérer les informations, ne contribue qu’à jeter dans les filets du Front ceux qui ne voient plus, en les candidats de la démocratie, que les diables incarnés de ce que le borgne nomme l’« UMPS ».

                  Je dois constater que la gauche, une fois de plus, ne se soucie guère de ce problème, enfonçant le clou.

                  La profanation récente de tombes musulmanes à Arras en revanche ne pas faire oublier non plus que toute une partie de l’extrême-droite française, reste à voir si elle vote JMLP ou ne vote pas, et ce en contreproduction avec le nouveau visage du FN, existe encore et le fait savoir haut et fort, alors même que l’on commémore la résistance du Ghetto de Varsovie : «  »Il y a des croix gammées et des croix celtiques en rouge et noir« , a-t-il ajouté en précisant que les inscriptions »Heil Hitler« et »Skinhead is not dead« avaient aussi été retrouvées sur l’ossuaire du cimetière. » (AFP, ce jour).


                • Namphar 19 avril 2007 17:31

                  Je ne pense pas que ce genre de personne ai un poid important en terme de votant (en tous cas, je l’espére). Par défaut d’autres choix, il voteront probablement FN. Curieusement, ce genre de personne sont actuellement les pires ennemis du FN, et je dirai, presque les seuls à lutter contre.


                • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 19 avril 2007 17:56

                  @ Namphar

                  Oui, je le pense aussi. Ils représentent les anciens oripeaux du FN, dont celui-ci tente de se débarrasser. Ils doivent bien encombrer de leurs exactions les responsables politiques du Front, d’une part, mais ils donnent aussi, d’autre part, aux antifascistes de base, du grain à moudre pour repartir en guerre à coup de FN-Fascistes Nazis, ce qui, chez les votants moins « radicaux », renforce encore le phénomène observé en 2002 de la dévotion à un homme (JMLP) injustement accusé, etc.

                  Mais oui, ils voteront Front quand même.


                • tigron 20 avril 2007 01:49

                  tu es complètement à côté de la plaque ! le bruit et les odeurs, ça c’est du chirac pur jus ! Rien à voir avec Le Pen.

                  Quant au danger que tu dénonces sur le front national ! j’aimerai que tu donnes des preuves de ce que tu avances, au lieu de lancer des accusations sans fondement. ce serait plus constructif, et cela , nous permettrais de se faire une idée sur ce que tu dis. Non ! comme d’habitude, les gugus dans ton genre , sème la haine et la confusion et après il vienne dire que ce sont les autres.

                  Vive JM Le Pen !!


                • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 20 avril 2007 07:55

                  @ Tigron

                  Où lisez-vous de la haine dans mon article et mes commentaires ? Je vous mets au défi de me le dire.

                  Bien. Alors, rapidement, voici quelques extraits qui devraient vous faire réfléchir, trouvés sur le site d’un web-magazine favorable à votre homme (Salut Public) :

                  "Même si Soral ne veut juger le FN que sur ce qu’il est devenu et non sur ce qu’il était, force est de constater que ce parti n’a jamais vraiment brillé ni intellectuellement ni politiquement. Ses députés en 1986 (voulus par Mitterrand d’ailleurs) comme ses gestions municipales n’ont jamais été des francs succès. Très fréquemment il a fait des offres de services à la droite (notamment aux élections régionales de 1998).

                  Dans les années 1980 Le Pen se présentait même comme le « Reagan français » et accusait l’immigration de tous les problèmes participant ainsi à la négation de la question sociale chère au même A. Soral.

                  Aujourd’hui il est difficile de savoir comment se présente Le Pen. Depuis 2002 et plus particulièrement après son discours de Valmy le président du FN se veut républicain et laïque. Quand donc faut-il le croire ? S’il a changé pourquoi ne pas s’expliquer sur ses choix passés ? Vouloir rencontrer Mandela et Castro fait-il de lui un homme de gauche ?

                  Si l’immigration reste LE thème de campagne du FN, l’islam n’est plus un problème et nombre d’élus locaux du FN votent en faveur de mosquées dans le respect de la loi de 1905. On peut s’en féliciter mais que faut-il en conclure ?

                  À dire vrai les discours de Le Pen ont toujours eu une connotation contradictoire. OUI aux Français de toutes origines, mais NON au droit du sol, etc. Bref, une ambiguïté qui peut faire douter de son évolution...

                  Mais l’essentiel n’a pas vraiment bougé : le FN n’est pas plus un parti de « gauche » qu’il n’était un parti nazi jadis. Seule invariance de son programme : le poujadisme.

                  En effet, comme le site du FN met en ligne tous les discours du chef, il est aisé de réaliser que le vieux fond du FN reste en place : au niveau de l’État et de ses services publics Le Pen n’a jamais varié : l’État doit se désengager comme on dit au MEDEF. Éducation, santé, fonction publique, etc. le FN considère toujours que l’État « coûte » trop cher, est inefficace et doit laisser la place à l’initiative privée. Or, comment restaurer la république et défendre la nation face à la mondialisation capitaliste sans contrôler l’économie et encadrer le marché ? Privatiser les retraites ne revient-il pas à faire un cadeau aux grands groupes capitalistes ?

                  Cela explique les silences de Le Pen sur les privatisations (EDF comprise) ou le salaire minimum ou encore les retraites ou la sécurité sociale. Là-dessus, Le Pen reste un bourgeois rentier et conservateur."


                • tvargentine.com lerma 17 avril 2007 10:22

                  Vous remettez une louche sur le FN en sachant que cela lance un débat,mais,ou en est le nouveau visage de la gauche ?

                  Avec des communistes (c’est l’avenir de l’homme le communisme ? et surtout combien de morts cette idéologie ?)

                  Avec des troskistes ? (encore plus extrèmistes que les communistes ! smiley )

                  Avec qui ??????????????????????????????

                  Avec des hezbollas verts,qui veulent supprimer les centrales nucléaires françaises pour mettre des moulins à vents ?? smiley smiley smiley smiley smiley smiley

                  Ce qui est souvent à constater c’est que se sont souvent des ex-troskistes ou maoistes qui lancent des débats comme cela mais n’apporte aucunes réponses,c’est juste pour ce faire mousser !

                  et vous ,vous n’apportez aucunes reponses smiley


                  • faulefer (---.---.146.240) 17 avril 2007 10:33

                    @ Cosmic : bon courage ! Mais aide-moi : j’ai lu cet article ailleurs, il y a quelques jours mais où ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès