Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le paradis fiscal était à Neuilly sur Seine

Le paradis fiscal était à Neuilly sur Seine

En 2001 paraissait aux Editions Mille et Une Nuit un petit livre intitulé les Paradis Fiscaux. On peut parier sans grand risque, que le maire de Neuilly n’a pas, à l’époque, lu le livre d’ATTAC. L’aurait-il lu, il l’aurait certainement passé sous silence.

En 2001 paraissait aux Editions Mille et Une Nuit un petit livre intitulé les Paradis Fiscaux.

Cette même année, Nicolas Sarkozy était maire de Neuilly sur Seine, une petite ville de l’Ouest parisien connue pour être une des villes les plus riches de France…et, sans aucun doute, le plus grand repaire français d’adeptes des paradis fiscaux (pour payer moins d’impôts cela va sans dire).

On peut parier sans grand risque, que le maire de Neuilly n’a pas, à l’époque, lu le livre d’ATTAC. L’aurait-il lu, il l’aurait certainement passé sous silence.

 Voici comment les éditions Mille et Une Nuit présentent l’ouvrage que j’achetais à mon libraire il y a maintenant 8 ans :

 « La liberté totale des mouvements de capitaux - article de foi de la mondialisation libérale - a favorisé l’explosion de la finance sans loi et du blanchiment d’argent au bénéfice des mafias, banques et sociétés transnationales. »

 Ces termes sont exactement les mêmes que ceux utilisés ces jours-ci par la Présidence Française pour vilipender ces hauts lieux du zéro impôt et de la finance complaisante.

 Excusez ma naïveté, mais que s’est-il donc passé, entre temps ?

 L’ouvrage en question était complété par « le premier rapport, consacré au Liechtenstein, de la mission parlementaire contre le blanchiment. Les députés mettent les pieds dans le plat... »

 Entre temps, le plat a été lavé et réutilisé sans mot dire, et cela a duré 7 ans de gouvernement de Droite. Puis Sarkozy a conquis le pouvoir, la crise est arrivée et il s’est mis ! Stupéfaction ! à renier ses électeurs de Neuilly en conspuant le Lichtenchtein, Andorre et les Caïmans. 

Que s’est-il passé ?

Il y a eu un grand changement mais pas celui qu’on annonçait.

 Car la morale de cette histoire est la suivante : ce n’est pas Sarkozy qui réforme la France, mais c’est la crise qui réforme Sarkozy.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 1er avril 2009 10:54

    A mort les parasites fiscaux !


    • patroc 1er avril 2009 13:21

       Les paradis fiscaux ne sont pas près de disparaître !.. C’est comme demander à Picsou de ne plus nager dans son coffre !...


      • Blé 2 avril 2009 07:28

        Je doute que l’on puisse changer le bonhomme,par contre peut-être par obligation sera t-il obligé de changer (un peu) sa politique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès