Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le partenariat a bon dos !

Le partenariat a bon dos !

Tout devient partenariat…. Voici un terme qui est de plus en plus utilisé.

Le vrai partenariat, c’est une action commune menée par des entités et des personnes qui se respectent, chacun apportant quelque chose dans la corbeille de mariage.

Prenons la définition de Wikipédia qui se tient :

« Le partenariat se définit comme une association active de différents intervenants qui, tout en maintenant leur autonomie, acceptent de mettre en commun leurs efforts en vue de réaliser un objectif commun relié à un problème ou à un besoin clairement identifié dans lequel, en vertu de leur mission respective, ils ont un intérêt, une responsabilité, une motivation, voire une obligation !. »

Le transfert de responsabilités d’une structure à une autre, sans transfert financier ne procède pas du partenariat mais du leurre ou de « l’escroquerie morale » dans le cadre d’une obligation de fait, du moins en théorie.

Madame Corinne DUPONT , Maire de Mitry Mory vient d’écrire une lettre à Madame le  Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes., Marisol Touraine à propos d’un partenariat, transformé en convention qui va être mis en place. entre les CCAS ( les Centres communaux d’action sociale) et les CPAM (Caisses Primaires d’Assurance Maladie).

 

Comme vous pouvez le constater à la lecture de cette lettre, qui je l’espère sera agrandie, le Maire de cette Ville de Seine et Marne réagit fermement contre cette convention qui sous couvert de « favoriser l’accès aux soins des personnes en situation de précarité » ! demande aux collectivités territoriales d’assurer à partir de maintenant cette responsabilité !?

L’élue, bien entendu considère que s’il faut effectivement mener une action contre l’exclusion et pour le droit à la santé, il faut que chacun prenne ses responsabilités et que la branche maladie et l’Etat ne se défaussent pas sur les collectivités territoriales.

Encore une fois, il s’agit de demander aux collectivités territoriales de faire plus avec moins de moyens, dans une période difficile pour les communes qui ont vu baisser d’une manière drastique la dotation globale de fonctionnement qui leur est versée par l’Etat.

Puisque la raison invoquée par la CPAM c’est que le CCAS communal est une structure de proximité, plus près des gens, le premier magistrat de Mitry Mory rappelle fort à propos qu’elle est prête à mettre des locaux à disposition de la CPAM ….

Depuis plusieurs années, les transferts de compétences se poursuivent et les élus n’en veulent plus.

Déjà certaines municipalités refusent de répondre à la sollicitation de la CAF de réaliser la pré-instruction des dossiers RSA, notamment celles qui ont un pourcentage important de personnes en difficultés.

Ces municipalités ne sont pas « frileuses » ou « non solidaires »…..

Elles savent que si elles répondent à toutes les demandes qui leur sont faites par les pouvoirs publics ou les institutions, il leur faudra embaucher du personnel et effectuer des dépenses supplémentaires dans une période de restriction budgétaire.

Jean-François Chalot

 

JPEG - 266.6 ko
http://www.agoravox.fr/IMG/jpg/mitry1-jpg.jpg
JPEG - 189.9 ko
http://www.agoravox.fr/IMG/jpg/mitry2-jpg.jpg

Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 27 novembre 2014 10:13

    @ Bonjour Chalot,

    Si l’on en croit la définition du dictionnaire Larousse, le ou la partenaire, c’est la personne avec laquelle on est associée à un jeu, et par extension à un exercice ou un amusement.

    Antonyme : Adversaire.

    Or, depuis une quinzaine d’années,il est à déplorer que certains syndicats se prévalent du terme de « partenaires sociaux ».
    On voit là la trajectoire prise au grand dame des syndiquées de la base, qui régulièrement ont fait remarquer à leurs secrétaires généraux, cette ambivalence du terme choisi, entre la mission de « combat » contre les inégalités salariales et le statut des travailleurs, et ce « partenariat » à peine avoué avec le MEDEF et autres officines patronales néo-libérales.

    Cordialement.


    • fred.foyn Le p’tit Charles 27 novembre 2014 12:07

      Il me semble que les sociétés Françaises trouvent des partenariat (à l’étranger) pour éviter de payer des impôts en France...Une forme d’évasion fiscale détournée en somme...Alors une question que font les élus pour empêcher ces magouillages.. ?


      • JL JL 27 novembre 2014 12:40

        Il y a un mot qui désigne à la fois partenaire et adversaire : protagoniste.


        • ZEN ZEN 27 novembre 2014 13:18

          Le plus grand scandale : le PPP


          • titi 27 novembre 2014 15:12

            Le souci est ailleurs : c’est celui de la définition des compétences entre les différents échelons administratifs Français.

            Le social c’est qui ? La communes avec son CCAS ? Le département avec le RSA ? L’état avec les CAAF ?

            A tous les niveaux son dispositif et sa clientèle... et à tous les niveaux sa gestion administrative.
            Et maintenant que les sous manquent tout le monde se renvoie la balle.

            Donc clairement : le social c’est la compétence de quel échelon ?


            • Spartacus Spartacus 27 novembre 2014 16:28
              La mairie préfère détourner les fonds de la commune pour financer des conflits sociaux que d’aider les pauvres.
              Mitry Mory a financé illégalement la CGT de Aulnay avec l’argent du contribuable et dénoncé par la cour des comptes....

              C’est la gabegie a tous les niveaux.

              Une lettre de doléance de la maire c’est un alcoolique qui réclame une bouteille de whisky. 

              Noté O/20 pour sa gestion des finances sur l’argus des communes. 

              La ville est jumelée avec « Panier Percé » et « Gabegie sur mer ».....

              • CHALOT CHALOT 27 novembre 2014 22:49

                Hors sujet Monsieur spartacus et vous lancez des accusations inqualifiables.


                • Spartacus Spartacus 27 novembre 2014 23:36

                  @Chalot


                  Mais vous savez bien que chez moi tout est sourcé.....Vérifié..
                  -Liste des communes qui ont financé illégalement les grévistes d’un conflit social privé avec de l’argent public :
                  http://unionrepublicaine.fr/de-100-000-euros-de-subventions-douteuses-pour-les-grevistes-de-la-cgt/

                  Argus de la gestion des communes :http://www.contribuables.org/argus-des-communes/
                  Indiquez « Mitry Mory » et découvrez la note sur la qualité de la gestion municipale : 0/20

                  Je vous accorde que la commune n’est pas jumelée avec ces villes qui n’existent pas, mais avec le peu de respect de l’argent collectif, il faut y voir de l’humour...

                  Alors qualifiées comme infos ?

                • CRANACH 27 novembre 2014 23:53

                  De l’argent à des grévistes, c’est bien.

                  Mais leur gestion a été jugée par les citoyens car ils ont été réélus.
                  J’ai pas compris votre dernière phrase Spartacus.

                  • Spartacus Spartacus 28 novembre 2014 15:18

                    Réélus ????......

                    A Mitry Mory tu mettrai une chèvre avec un logo faucille et marteau qu’elle serait élue
                    C’’est une ville consanguinitaire.

                    Avec la "lutte des classes, dans les villes cocos, y’a longtemps qu’ils se reproduisent entre eux et qu’ils chassent les diversités de populations.

                  • Garance 28 novembre 2014 09:23

                    Cranach


                    Ce n’est pas le rôle des communes de donner de l’argent à des grévistes

                    Quid des cotisations des camarades syndiqués ?

                    De l’argent escroqué dans les CE ?

                    Le Paon (1) le mégalo serait à même de nous répondre.

                    (1) : un exemple parmi tous les autres ; qui roulent tous en berlines avec chauffeurs pendant que leurs guignoles battent le pavé pour des prunes



                    Bande de pourris  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès