Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Parti Anti Sioniste, petit fils d’Edouard Drumont ?

Le Parti Anti Sioniste, petit fils d’Edouard Drumont ?

Les prochaines élections législatives sont l'occasion pour Dieudonné M’Bala M'Bala d’être candidat à la 2ème circonscription d’Eure-et-Loir sous l'étiquette du Parti Anti Sioniste. L'humoriste qui fit ses premières armes dans les années 90 avec Elie Semoun devient progressivement un homme politique en campagne. L'occasion de s’intéresser d'un peu plus près aux idées de son parti : Le Parti Anti Sioniste. On connaissait le Parti Anti Capitaliste de Poutou et Besancenot, découvrons maintenant le Parti Anti Sioniste. Que se cache t'il derrière ce nom de combat ? Que se cache t'il derrière ce parti politique ayant reçu, en 2009, le soutien du célèbre terroriste Carlos depuis sa prison de Poissy ?

Si on lit simplement le nom du parti, celui est contre une idéologie : le sionisme.

Pour rappel, celle ci, théorisée à la fin du XIXème siècle par l'autrichien Theodor Herzl dans son livre « Der Judenstaat », prône l'existence d'un état peuplé par les Juifs en terre de Palestine. Le sionisme de Herzl étant une réaction à l'affaire Dreyfus et aux fréquentes persécutions antisémites qui sévissaient dans l'Europe de l'époque. Pour Herzl, les juifs ne pourront vivre en paix que si ils ont un État. Le citoyen israélien libre doit se substituer au juif apatride et opprimé. Question de survie.

De nos jours, le sionisme, souvent caricaturé, correspond à la reconnaissance d’Israël comme un État légitime. Ni plus, ni moins. Il n'est aucunement question de la politique de son gouvernement mais simplement de la légitimité d'un État israélien dans cette région du monde. Le sionisme n'est donc pas le soutien à la politique d'Ariel Sharon ou de Benyamin Netanyahou mais simplement la reconnaissance d'un drapeau, d'un hymne et d'institutions propres à un État.

Le Parti de Dieudo est donc, par son nom, contre cette idéologie. Il est antisioniste, c'est à dire qu'il est contre ceux qui soutiennent la légitimité de l’État d’Israël. Simple raisonnement logique.

Allons voir maintenant le site internet du parti. Nous en apprendrons plus.

A peine la page chargée et on est d’emblée frappé par le logo présent en haut à gauche. Une carte de France avec un drapeau israélien barré d'une croix rouge. On pense tout de suite à une certaine affiche du FN pour la campagne des régionales en Paca en 2010 ou l'on pouvait voir une carte de la France aux couleurs du drapeau algérien. Invasion israélienne pour les uns. Invasion algérienne pour les autres. Ironique.

Je clique ensuite sur la rubrique « programme » pour mieux comprendre le fondement idéologique du parti. Celui ci se décompose en 15 points.

Le premier annonce tout de suite la couleur : « Faire disparaître l’ingérence sioniste dans les affaires publiques de la Nation. ». Il est question d'une « ingérence sioniste » qui serait tellement présente qu'elle envahirait aussi « les affaires publiques » (le monde politique, l'administration ?). Pas seulement ! Au point numéro 7, il est question de « promouvoir l’expression libre de la politique, de la culture, de la philosophie et de la religion et les libérer du Sionisme  » et « d'instaurer un dialogue national de sensibilisation pour un projet de société qui exclut toute apologie du Sionisme » au point 13.

Le programme dépeint une France qu'il faudrait libérer d'une force occulte (le sionisme) qui serait infiltrée dans tous les rouages de la société. Une force qui imprégnerait autant « la religion » que la «  philosophie  » et la « culture » et qu'il faudrait, selon le point 3, « éradiquer » (en brûlant des livres, en pourchassant leurs auteurs ?)) pour instaurer « une société de justice, de progrès et de tolérance » (point 15). La tolérance étant conçue comme excluant bien évidemment le sionisme.

Selon le parti Anti sioniste et son programme, l'idéologie de Theodor Herzl, le sionisme, aurait perverti une France qu'il faudrait « libérer » (point 5). Le sionisme est ainsi compris comme un joug, comme un despotisme.

Le Parti souhaite une libération. Pour installer quoi ?

En dessous du programme, des commentaires ont été postés par certains sympathisants. Le premier fait remarquer que « combattre le sionisme sans autres objectifs que de le combattre lui parait limiter car une fois le combat gagné, la porte serait ouverte à d'autres dérives qui pourraient être pire encore  ».

La réponse du parti est sans appel : «  une fois gagné le combat contre le sionisme, toute autre dérive sera coupée à la racine, le sionisme étant lié à pratiquement toutes les dérives. »

L'idéologie du P.A.S. n'est pas complexe. Elle est même extrêmement simple et peut se résumer en une seule phrase : le sionisme est la cause de tous les maux.

Face à cette idéologie politique, je me pose alors cette question que déjà plusieurs tribunaux se sont posés sur des propos de Dieudonné. Le Parti Anti Sioniste n'est il pas en fin de compte tout simplement antisémite ?

Faire le rapprochement ne tient pas de la paranoïa mais de l'analyse de discours. Le politologue Pierre André Taguieff analysait déjà en 2002 dans son livre La Nouvelle Judéophobie, le lien historique qu'entretenait certains courants antisionistes avec l'antisémitisme. D'abord dans l'antisionisme soviétique des années 50-60 et dans l'antisionisme islamiste contemporain.

En effet, comment ne pas faire le parallèle entre la rhétorique du P.A.S. voyant un complot sioniste à éradiquer et toute la pensée antisémite de ces deux derniers siècles mettant systématiquement les juifs à l'origine de tous les malheurs ? Pourquoi le sionisme en particulier et pas autre chose ? Et surtout pourquoi donné à l’État d’Israël, à peine plus grand que la Nouvelle Calédonie, une influence aussi considérable dans les affaires de la République française et du monde ?

Pour chercher des réponses, je me suis tourné vers le président du parti : Yahia Gouasmi.

En tapant son nom sur Google, je suis tombé sur un discours qu'il a prononcé le vendredi 24 avril 2009, au Théâtre de la main d'or dans le 11ème arrondissement à Paris.

Voici ce qu'il dit : « Le sionisme a gangrené notre société. Il occupe une place majeure qui ne lui est pas destinée. Il gère les médias. Il gère l’éducation de nos enfants. Il gère notre gouvernement… et tout cela pour l’intérêt de l’étranger. L’intérêt de l’entité sioniste israélienne. Nous sommes là pour leur dire que la chevalerie est arrivée pour stopper ce sionisme qui gangrène notre pays. (…) Une fois qu’ils se sont stabilisés, une partie d’entre eux se sont développés dans le sionisme (…). Ils ont pris le pouvoir en France, le pouvoir des médias, les trusts, la politique. Croyez-moi : gauche comme droite n’est que du sionisme. Il n’y a rien d’autre. Tout ça c’est une magouille, à grande échelle. Et nous sommes là pour la dénoncer. Et dénoncer tous les hommes politiques qui font l’apologie et le soutien du sionisme, quels qu’ils soient et dire qui sont les vrais Français et qui défend les intérêts de la nation ».

Le discours est fascinant et digne d'un mauvais téléfilm américain dont le scenariste aurait faite une fixette sur Roswell et l'invasion imminente des extraterrestres. Le sionisme est partout et se propage telle une épidémie mortelle. Il « gangrène » tous les pouvoirs et arrive même à lui tout seul à supprimer le traditionnel clivage gauche/droite dans la politique française ou les sionistes ont « pris le pouvoir ». Seule la « chevalerie » Anti Sioniste peut les stopper (une cavalerie chargeant sabre au clair et prête à embrocher du sioniste ?).

Le discours n'est pas nouveau. Plus de sioniste, plus de malheur. Plus de juifs, plus de malheur ?

En 1938, un livre antisémite pour enfants s'intitulant Der Giftpilz [le champignon vénéneux] fut publié en Allemagne nazie. Un des chapitres proclame que « la paix éternelle viendra seulement quand nous serons libérés des Juifs. » car ils sont derrière «  les grèves, les bouleversements et la lutte des classes ». Toujours cette idée de juif conspirateur, n'en déplaise à ceux qui voient des points Godwin partout..

Une idée qu'Edouard Drumont exprimait déjà dans son livre violemment antisémite « La France Juive » publié en France en 1886 : « Quand la justice fait semblant de s'occuper des juifs, c'est pour leur rendre service. » (page 75).

Le juif est partout tout comme le sioniste est partout pour Yahia Gouasmi. Un mot en remplace un autre. La logique est la même. Les thèmes récurrents. Tellement récurrent que le sioniste serait aussi derrière la déliquescence du mariage. Ainsi, Mr Gouasmi déclare dans la même conférence : « A chaque divorce, moi je vous le dis, il y a un sioniste derrière. A chaque chose qui divise une nature humaine, il y a derrière un sionisme. ». Que vient faire l’État d’Israël dans le mariage ?

Le livre Der Giftpilz disait aux jeunes enfants du IIIème Reich il y a 74 ans : Si une fille veut se garder pure, ne la laissez pas être menée par des Juifs ! Si elle veut s'en sortir dans la vie, ne la laissez pas avoir de rapport avec des Juifs ! ». Le juif est destructeur de la famille. Le sioniste aussi. Comment ne pas voir une filiation sémantique et idéologique dans ces déclarations ?

Le Parti Anti Sioniste et son président Yahia Gouasmi semblent ne pas s'inscrire dans un combat politique contre la politique d’Israël comme ils veulent le laisser croire. Au contraire, ils distillent une propagande judéophobe aux ressorts datés et qui voit derrière chaque malheur, un sioniste. Une haine contre une entité opportune (« le sioniste ») car elle ne tombe pas sous le coup de la loi. Une haine qui emprunte même certains mots à l’extrême droite française lorsque Mounir Grami, candidat libre soutenu par le Parti Anti Sioniste dans la 14ème circonscription du Rhône, proclame sur son affiche de campagne vouloir « combattre le sionisme et changer le système UMPS ». L'expression UMPS ne vous dit rien ? Écoutez les discours de Marine Le Pen.


Moyenne des avis sur cet article :  1.79/5   (91 votes)




Réagissez à l'article

97 réactions à cet article    


  • Talion Talion 26 mai 2012 12:09

    « Pétition pour interdire le « Parti Anti Sioniste » et l’antisémite Dieudonné aux élections législatives ! »

    C’est à ce genre de tentatives de musellement de la population française que l’on reconnais les vrais fasistes qui essayent de nous réduire en esclavage !

    Je rappelle que notre ami Matsada est en effet un étranger résidant en Israël et défendant à ce titre les seuls intérêts de son pays CONTRE les nôtres !!!

    Donc si j’ai un conseil à te filer en ce qui concerne des sujets qui n’intéressent que les seuls français et certainement pas l’israélien que tu es, ÉCRASES et FOUS-NOUS LA PAIX !!!

    On en a marre de cette ingérence israélienne de merde dans notre pays !


  • le poulpe entartré 26 mai 2012 13:57

    Bjr Talion,

    « On en a marre de cette ingérence israélienne de merde dans notre pays ! » Vous y allez sans ménagement aujourd’hui. C’est compréhensible face à tant d’obscénité cependant je suis en désaccord avec vous.

    En effet, en tant qu’individu il peut donner son avis comme sur d’autres faits, se passant dans d’autres pays, même si au final, il balance tout à côté de la plaque. Au contraire, il nous illustre à son corps défendant et assez brillamment, la mentalité ce genre de personne, confite de stupidité, complètement démunie.

    Bon week end.


  • Talion Talion 26 mai 2012 14:52

    Salut le poulpe !

    Si je pousse un coup de gueule, c’est parce que rien ne justifie qu’un israélien viennent ici nous emmerder et exiger l’interdiction d’un parti politique français !

    Le message que je lui adresse c’est de se mêler de ses oignons et d’aller se faire foutre ! Ici c’est CHEZ NOUS et pas chez lui !... Qu’il se casse de notre herbe !

    Je ne vais pas avoir l’outrecuidance de monter de mon côté une pétition pour demander l’interdiction du parti Shass. Je me contente de dire que ce sont des sales cons... Aller au delà constituerai une ingérence mal-venue.

    Mais je me rends compte qu’en face certains abrutis n’ont pas la même décence et entendent nous interdire le droit inaliénable de nos exprimer et de nous autodéterminer.

    Par conséquent j’ai adressé à ce fasciste la réponse qu’il méritait.


  • goc goc 26 mai 2012 09:02

    c’est quand même incroyable qu’on puisse parler d’israel sans citer les massacres de Sabbra et Chatilla, de Genine, et surtout le génocide actuel qui se déroule à Gaza.
    Et puis comment l’auteur peut-il oser parler d’une politique d’un état juif en taisant (volontairement) les conséquences de cette politique : à savoir l’application de l’apartheid digne des pires heures du régime sud-africain,basé sur un racisme abject refusant même aux palestiniens toute dignité et tous droits humanitaires, ne laissant aux occupés que le minimum vitale permettant une survie indigne des préceptes que ces mêmes juifs prétendent défendre pour eux-mêmes.
    Enfin l’auteur use et abuse des mêmes ficelles habituelles consistant à amalgamer les positions de dieudonné avec des propos et des écrits pris un peu partout, et sans aucun rapport avec le candidat. Cette technique mise au point pour descendre les « complotistes » du 11/09, refait son apparition, comme par hasard a l’occasion des élections actuelles.
    bref l’auteur se couvre de ridicule et perd toute crédibilité dans son discours propagandiste de défense des actes inhumains commis au nom d’une politique raciste qui ne dit pas son nom


    • goc goc 26 mai 2012 09:37

      l n’existe pas d’apartheid en Israël, je le sais, j’y vis

      tu veux qu’on te cite tous les droits qu’un israélien non juif ne peut avoir ??, comme par exemple devenir propriétaire d’une maison, ou faire son service militaire (et donc par la suite pouvoir avoir accès aux emplois exigeant d’avoir fait son service militaire)
      et que dire du traitement des chrétiens israéliens de Jérusalem, c’est une véritable honte (je parle du silence de nos dirigeants, Pape y compris) !!!

      mais a part ça, il n’y a pas d’apartheid....

      n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !!


    • le poulpe entartré 26 mai 2012 10:27

      Encore un stagiaire de permanence qui a été réquisitionné pour « vendre » sa camelotte pourrie.

      "Le sionisme, souvent caricaturé, correspond à la reconnaissance d’Israël comme un État légitime« Eh, non ! Ce sont toutes les actions et exactions pour maintenir l’emprise d’occupants dans une région. Cela comprend notamment l’instauration d’un camp de concentration à ciel ouvert (la dite »bande de gazza« ), l’extermination des populations indigènes à coups de bombes au phosphore blanc, les assassinats de week end, etc, etc.

       »Ni plus, ni moins.« Mais bien sur, il ne faut surtout pas parler de la réalité. Il faut s’en tenir au conceptuel, à l’abstrait. Il commence par déplacer l’attention en changeant de sujet et cela pour glisser vers : » Il n’est aucunement question de la politique de son gouvernement mais simplement de la légitimité d’un État israélien dans cette région du monde.« 

      Où le posteur veut il en venir ? Mais c’est tout simple : légitimer ce qui va suivre et surtout commencer à vouloir utiliser un argument définitif : l’antisémitisme. C’est la technique de toutes ces succursales propagandistes réparties et financées dans le monde entier pour légitimer tous les passifs de cet état. La plus connue, la plus influente et la plus fricquée est l’Aipac aux états unis.

      Démonstration quelques lignes plus loin : » Le sionisme n’est donc pas le soutien à la politique d’Ariel Sharon ou de Benyamin Netanyahou«  on est presque arrivé au glissement final qui ne tarde pas.

      A l’arrivée ça donne : »mais simplement la reconnaissance d’un drapeau, d’un hymne et d’institutions propres à un État.« Voila comment, le posteur est passé de la réalité au conceptuel.

      A partir de cela, il extrapole : »Le Parti de Dieudo est donc, par son nom, contre cette idéologie.« 

      Il continue sa propagande : » Il est antisioniste, c’est à dire qu’il est contre ceux qui soutiennent la légitimité de l’État d’Israël. Simple raisonnement logique.« 

      Etc, etc, etc. Le fait qu’il vive en Israël et sa cécité montre à quel point il se croit dans un clubmed permanent. Il est inutile de perdre votre temps à essayer de le convaincre : il est persuadé d’être dans la vérité, tout »élu" pour qui il se prend. Encore plus allumé que les bargeots d ’Aré Chrishna. C’est du marketing politique : il faut vendre le concept aussi foireux soit il.


    • Cigogne67 26 mai 2012 10:31

      N’importe quoi goc, sabra et chatila sont le fait des milices chrétiennes Libanaises quant à parler du génocide de gaza relève de la supercherie...le reste est encore de la propagande. Israël est une démocratie parlementaire avec des arabes élus à l’assemblée.


    • Talion Talion 26 mai 2012 11:15

      "N’importe quoi goc, sabra et chatila sont le fait des milices chrétiennes Libanaises« 

      ...Aidées logistiquement par Tsahal et très fortement encouragées à cartonner les réfugiés palestiniens...

      Mais bon... Pour certains il est vrai que commanditer un meurtre n’est pas aussi grave de d’appuyer sur la détente.

       »quant à parler du génocide de gaza relève de la supercherie...« 

      Ben voyons !... On a sous les yeux la réplique moderne du ghetto de Varsovie au sein duquel les palestiniens crèvent en silence, mais évident c’est pas la même chose...  smiley

      Les mecs, je viens de repérer un négationniste !

       »le reste est encore de la propagande. Israël est une démocratie parlementaire avec des arabes élus à l’assemblée."

      Tu devrais peut-être rappeler à tous le monde ici que la coalition actuellement au pouvoir en Israël intègre le parti Shass qui est dirigé par cette crevure nazi d’Ovadia Yossef !

      Oui, oui... Nazi !... Je rappelle en effet que cette crapule a appelé ouvertement à l’extermination des palestiniens, demandé aux médecins israéliens de ne plus soigner les non-juifs et expliqué que la seule vocation des goyims dans ce monde était de servir les juifs.

      Dans une démocratie digne de ce nom, ce type aurait été jeté en taule pour incitation à la haine, appel au meurtre et apologie de crimes contre l’humanité.

      En Israël par contre c’est un homme politique respectable... Cela me suffit à me faire une idée concernant le régime israélien.


    • Talion Talion 26 mai 2012 11:22

      « Trop minable ces gens dont les seules source d’infos sont internet ou leur poste TV et qui s’imaginent vivre la vraie vie. »

      Certains utilisent le même genre d’arguments d’autorité et d’insultes pour nier la réalité de l’holocauste...

      « Vous ni étiez pas donc comment vous pouvez savoir ! »

      C’est rigolo de constater que les victimes d’hier sont devenu les bourreaux d’aujourd’hui et utilisent exactement les mêmes arguments fallacieux pour tenter de se disculper.

      ironie quand tu nous tiens...


    • Talion Talion 26 mai 2012 14:34

      Bien que je n’y sois jamais allé, je sais que le gouvernement d’Afrique du Sud était un gouvernement raciste d’apartheid...

      De la même façon, bien que je n’y sois jamais allé, je sais qu’Auschwitz était un camp de la mort au sein duquel de très nombreux slaves, communistes, homosexuels, tziganes, opposants politiques, résistants, handicapés mentaux et même des juifs ont trouvé la mort...

      C’est rigolo de vous voir employer les mêmes méthodes et arguments que ceux qui nient ces deux réalités que je viens de citer...


    • Hijack Hijack 26 mai 2012 20:22

      goc
      .
      Et encore, tu ne parles pas du racisme anti sépharades ... qui se développe de plus en plus dans cet état raciste !


    • cedricx cedricx 26 mai 2012 22:14

      Après la chasse aux africains ces derniers jours en Israel :

      Le ministre israélien de l’Intérieur, Eli Yishai, a appelé à l’expulsion de tous les demandeurs d’asile, en se demandant : « Alors quoi, Israël, qui est un État juif, au nom de la démocratie ou pour honorer des résolutions de l’ONU, devrait accepter de se suicider ? » Ajoutant : « La vérité doit être dite, et croyez-moi elle est dure et ça fait mal, car nous sommes le peuple juif, un peuple miséricordieux, sauf pour les Arabes, les Africains, les Asiatiques et d’une façon générale pour tous les Goyims. » (les occidentaux étant les premiers des goyims) Yishai a justifié ce pogrom contre les Africains par les statistiques fournies par la police et qui affirment, selon lui, que les migrants soudanais et érythréens seraient responsables de la recrudescence de la criminalité.

    • maddle maddle 26 mai 2012 09:04

      Et bien merci vous m’ avez donné envie de voter pour lui !


      • Henri Francillon Henri Francillon 26 mai 2012 19:18

        Dieudonné s’étant vendu aux chiites iraniens ne peut en effet espérer toucher les sunnites, qui sont majoritaires dans la communauté musulmane en France, puisqu’un des paradigmes de ces deux sectes est de s’entre haïr, démentant ainsi parfaitement l’existence d’une quelconque « oumma ».
        Et les autres électeurs savent parfaitement que derrière cet « antisionisme » de façade se cache l’antisémitisme le plus absurde prôné par le coran.
        Dieudonné l’a d’ailleurs dit lui-même : « Je ne dis plus »Juif« , je dis »sioniste« , sinon j’ai des problèmes ».
        Et s’il était vraiment antisioniste il préciserait dans son programme exiger la disparition de l’Etat d’Israel ainsi que l’interdiction de le soutenir en France, au lieu de se borner à exiger la fin du sionisme sans jamais prendre la peine de dire ce que c’est.
        Cette question, si elle était posée ouvertement, permettrait de voir que l’écrasante majorité des Français est non seulement convaincue du droit à l’existence d’Israel en tant qu’état indépendant, mais que de plus cette question est totalement absente de ses préoccupations.
        Lorsque d’ailleurs Marine Le Pen s’est ouvertement déclarée sioniste aucun membre de ce parti ne s’y est opposé, et si l’on voit régulièrement des drapeaux palestiniens parsemer les manifestations de la gauche c’est bien plus pour appeler le Gouvernement à faire pression sur Israel pour qu’il cesse sa colonisation en territoire palestinien que pour lui demander la disparition de l’Etat juif.
        Ainsi, en n’assumant pas ses pensées, le PAS maintient un voile ridicule sur sa position d’islamisme chiite le plus radical, et l’absence de toute plaisanterie au sujet des musulmans dans les derniers spectacles de l’idole, comme ses appels à « adopter l’islam par amour du christ » le démontrent parfaitement.


      • Cigogne67 26 mai 2012 09:30

        dommage, la dernière phrase gâche tout. Marine LE PEN est sioniste, elle reconnait la légitimité d’Israël. Elle oeuvrait aux relations avec cet état dans le cadre de son mandat Européen. Le grand père maternel de Louis ALIOT, compagnon de Marine, était juif...

        dieudonné est antisémite et se cache derrière une construction philosophico-humoristique pour répandre sa haine. Le PAS doit être dissous. Ce groupuscule de fachos n’a rien à faire dans notre république.

         


        • Talion Talion 26 mai 2012 11:40

          Il y a autant de rapport entre « l’antisionisme » et « l’antisémitisme » qu’entre « l’anti-franquisme » et « l’hipanophobie ».

          Le sionisme est en effet une idéologie politique colonialiste et xénophobe prétendant fonder sa légitimité sur une interprétation foireuse des écritures.

          Lorsque quelqu’un tente hypocritement d’entretenir la confusion entre les termes, cela donne une bonne idée de l’orientation idéologique de l’enfumeur en question.


        • Henri Francillon Henri Francillon 26 mai 2012 19:20

          « dommage, la dernière phrase gâche tout. Marine LE PEN est sioniste, ».
          J’ai eu exactement la même réaction que vous Cigogne67, le texte était clair et explicatif jusqu’à cet hors sujet absurde.


        • Hijack Hijack 26 mai 2012 09:59

          Manifestement l’auteur parle du sionisme ... mais du sionisme, il ne connaît qu’une seule face ... pas celle que préconisait Herzl ... qui disait :

          - les meilleurs amis d’Israël sont les antisémites et les meilleurs alliés d’Israël sont les pays antisémites.

          Ce qui veut tout dire et explique ce qu’est cette idéologie, la plus crade qui soit ...
          Je suis en contact avec des amis en Israël ... les juifs sépharades ne supportent plus le racisme des ashkénazes et d’autres problèmes ... liés au statut social.
          .
          Mais il y a plus confirmée pour en parler :
          .

          Discours prononcé par Madame Hadassah BORREMAN (Association Yechouroun - Judaïsme contre Sionisme) lors d’une conférence à l’Institut du Monde Arabe (Paris) sous le thème du « Droit légitime au retour du peuple palestinien ».
          .

          Quand à Dieudo, je me souviens, lors des européennes en 2009 avec le Parti Antisioniste disait ... «  de nos jours être à gauche, c’est être antisioniste  » /// Quoi de plus vrai ... et comme toute chose qui a plusieurs décades d’avance ... bcp se forcent à ne pas comprendre ... et ainsi rester dans le politiquement conseillé, dirigé, dicté ...
          Merci donc à Dieudonné, qui est déjà entré dans l’histoire ... Molière, Voltaire et tant d’autres n’avaient-ils pas été tout aussi diabolisés, moqués ... alors que Dieudo, lui ... se moque de tout ça ... et a même de la sympathie pour ceux qui passent leur temps à le descendre ... lui critique tout le monde, rit de tout ... sans exception !!!


          • Hijack Hijack 26 mai 2012 10:06

            J’ajoute qu’en plus des palestiniens ... les premières victimes du sionisme sont les juifs eux mêmes !!!
            .
            Mais bon ... désolé, ceci ne sera pas dit ... ni dans vos journaux, ni dans vos émissions préférées ... ni par vos auteurs et journalistes tout aussi préférés ...
            .
            Et je cite Soral ... « un journaliste est soit au chômage, soit c’est une pute !!!  »
            Voilà ou on en est !!!


          • jmdest62 jmdest62 26 mai 2012 11:05

            @ l’auteur

            "....Le Parti Anti Sioniste n’est il pas en fin de compte tout simplement antisémite ?

            Faire le rapprochement ne tient pas de la paranoïa mais de l’analyse de discours. .....« 

            L’anti - AntiSionisme utilise l’analyse ( subjective) de discours pour cacher sa paranoia et refuse de considérer les faits historiques et la réalité.

            Je vous invite à consulter la liste suivante : toutes ces personnes sont-elles Sionistes ?
            et l’article qui donne à penser que la »terre promise« aurait pu se situer ailleurs qu’en Palestine.

            Tant que l’on entretiendra la confusion sur les termes , »sémites« , »juif« , »Israélien« , »sioniste" on ne pourra pas avoir de discussion constructive sur le sujet.
            Reste à savoir qui a intérêt à entretenir la confusion ?

            @+


            • eric 26 mai 2012 11:18

              Il est clair que les analyses stratégiques des think tank PS, préconisant de changer les positions traditionnelles à gauche au sujet du conflit israélien pour se rapprocher d’un électorat communautaire plus nombreux ont libéré les vieux démons idéologique de gauche et levé les interdits nés de la seconde guerre mondiale.
              De Proudhon a Marx, il n’est pas un grand idéologue de gauche qui n’ait été profondément antisémite. Pour l’anecdote, c’est le gendre de ce dernier qui a remis à l’ordre du jour l’idée née sous la révolution française mais non aboutie, d’utiliser des gazes modernes pour apporter une solution finale, mais humaine, parce que sans douleurs, à l’incapacité congénitale des juifs et des hongrois a participer à la construction du socialisme.
              Ce retour de fond aux vieux démons de toutes les gauches débouchent sur le genre de manifestations déraisonnables relatées ici. Mais ces extrémistes ne doivent pas cacher la forêt.

              Antisémites, antisionnistes, anti tradttion, antihéritage, antireligions ? Ce ne sont que différents degrés dans les grandes retrouvailles de la gauche avec ses propres racines. Elles sont illustrées par ailleurs par l’ensemble de leurs discours, fiscaux, laïques etc...
              En revanche, il faut être clair, la race n’a sans doute rien a voir la dedans en dehors des plus foufous. Il ne faudrait pas croire que ces prurits d’exclusion de dénonciation de tous ce qui n’entre pas dans leurs logiques soient réservées aux « juifs ». Nous sommes tous concernés !


              • Talion Talion 26 mai 2012 12:00

                Déjà la première erreur que tu fais, c’est de confondre « antisionisme » et « antisémitisme »... Cela revient à confondre « l’antinazisme » et la « germanophobie ».

                La seconde, c’est de nous présenter l’Iran comme une dictature alors que n’importe quel idiot pourra vérifier que dans les faits c’est une démocratie (avec un président et un parlement élu par le peuple au suffrage universel) disposant d’un appareil législatif monocaméral et dont l’appareil militaire est indépendant du pouvoir exécutif.

                Ce pays dispose donc d’un système plus démocratique que la France (par exemple) puisqu’elle dispose encore de deux chambres pour le vote de ses lois...

                Sans compter que la séparation des pouvoir y est plus nette que dans nos régimes dits« démocratiques » compte tenu de l’indépendance de l’armée.
                Cela prévient en effet tout risque de débordement lié au pétage de plomb de l’exécutif (comme en Israël par exemple).

                Maintenant vous allez me dire qu’il n’y a pas de séparation entre le clergé et l’état ?... Mais mon cher ami, en Israël non plus !...  smiley

                Bref, évitez de nous prendre pour des cons... On apprécie moyennement dans le coin.


              • Talion Talion 26 mai 2012 12:34

                De la part de quelqu’un qui défend les agissements du régime le plus xénophobe de la planète j’aurai tendance à vous dire que vous m’apparaissez un petit peu à la manière de l’hôpital qui se fout de la charité.


              • Talion Talion 26 mai 2012 14:19

                je comprends votre hostilité et je compatis... Vous n’avez probablement pas grand chose à palucher...


              • Cigogne67 26 mai 2012 12:25

                je viens de lire quelques liens concernant le sionisme que je ne connais pas bien. Je suis réellement époustouflé par cette histoire, cette aventure humaine...j’adhère à 100% 

                 


                • arobase 26 mai 2012 12:28
                  L’excellent @mascarille a tout dit de façon magistrale juste au dessus ! 

                  de toute façon , un parti « anti » quelque chose est par définition une hérésie. 
                  surtout quand c’est parti « anti » idées.

                  c’est comme si les grecs avaient crée un parti anti UMP (qui contrôle encore pas mal de rouages en France et ailleurs grâce à leurs amis riches) quand sarkosy s’entendait avec merkel pour leur faire subir 5 plans d’austérité.

                  les souffrances du peuple palestinien (sans oublier une frange du peuple israélien qui souffre aussi qui se bat contre ses dirigeants) méritent de bien meilleurs soutiens que des partis dirigés non contre des gouvernants mais contre des vues de l’esprit ou des croyances religieuses.

                  qui sont les sionistes en France ? s’il y en a tant que ça et qu’ils menacent le pays, ne peut-on en désigner quelques uns ?

                  • arobase 26 mai 2012 12:45

                    alors donne nous quelques noms si tu les connais. trop facile de parler dans le vague ! « ils sont partout, ils menacent....c’est qui »ils" ? 

                    ayez le courage de vos opinions et appelez un chat un chat !

                  • le poulpe entartré 26 mai 2012 13:05

                    Il va falloir qu’il se fatigue un peu pour se documenter. Allez, il se met devant son clavier et il se met à bosser au lieu de jouer au mou du bulbe.


                  • arobase 26 mai 2012 13:33

                    le poulpe glisse en effet, s’insinue, ondule et esquive ;.

                    ayez le courage de vos opinions, j’ai autre choses à faire et d’autres soucis que de courir le net pour chercher des chimères qui alimentent des slogans creux..
                    il y a des tas d’autres moyens bien plus valorisants d’exister que de chasser en meute la licorne.


                  • le poulpe entartré 26 mai 2012 20:41

                    Allons, allons, il faut arrêter de faire la feignasse, faite un changement dans vos habitudes.
                    Quand à : « j’ai autre choses à faire et d’autres soucis que de courir le net pour chercher des chimères » : tenez le vous pour devise permanente et mettez vous devant votre téléviseur. Vous allez apprendre plein de choses et parfaire votre culture en regardant TF1.


                  • DG. DG. 26 mai 2012 12:31

                    votre article passe a coté de quelque chose de constructif, car vous ne comprenez pas le sionisme tel que définie, et compris, par le parti anti-sioniste. Donc, vous ne parlez pas de la même chose. vous croyez qu’il s’agit seulement de la légitimité d’Israël alors que cela bien au delà, comprenant une dimension idéologique, philosophique, religieuse, géopolitique.


                    • Cigogne67 26 mai 2012 12:34

                      moi je suis anti syriniste, anti palestiniste, anti iraniste...ANTI TALIONISTE smiley 


                      • Talion Talion 26 mai 2012 12:38

                        Il paraît que l’on mesure sa valeur à la hauteur de celle de ses propres ennemis... Pour l’instant je ne vois pas de motif à m’enorgueillir... Loin de là...


                      • le poulpe entartré 26 mai 2012 13:02

                        Il est ... il est .... il est tant qu’il aille faire la sieste.


                      • le poulpe entartré 26 mai 2012 13:14

                        Il a enlevé sa burka : c’est bien, il y a du progrès.


                      • arobase 26 mai 2012 13:17

                        nous avons sous les yeux le résultat de’incessante action de certains partis politiques qui n’ont pas peur de peser sur les consciences des faibles en agitant sans cesse des slogans destinés à diviser les peuples, pour mieux les abuser.

                        en période de crise, quand les gens souffrent et peinent à vivre, leur désigner le bouc émissaire, ça fini par marcher ! 

                        toute une frange de la population qui n’est ni juive ni arabe , sensible à une droitisation à outrance des discours est devenue anti -arabe, mais comme elle n’est pas très courageuse, elle appelle ça « l’anti- islamisme ». c’est plus clean.

                        de même, les anti-sémites ne peuvent plus utiliser haineusement le mot « juif ». alors vocifèrent contre les « sionistes ». peu savent ce que ça veut dire mais c’est aussi plus clean et surtout moins dangereux pénalement.

                        si on ajoute à ceux là nombre de juifs et d’arabes à qui les religions ont inculqué des haines ancestrales réciproques, le tour est joué.

                        le peuple du pays des lumières serait-il devenu égoïste, pleurnichard, couard, misanthrope et xénophobe. ? beau résultat.

                        Heureusement, mais avec beaucoup de mal, bien des humanistes sont encore là pour ne pas laisser toute la place aux imbéciles.





                        • le poulpe entartré 26 mai 2012 13:44

                          « Heureusement, mais avec beaucoup de mal, bien des humanistes sont encore là pour ne pas laisser toute la place aux imbéciles. »

                          Ce que bien sur, il n’est pas, bien évidemmen !

                           Faite semblant de le croire, il sera tellement content, celui qui rencontré sa vocation comme d’autres les platanes sur le bord des routes.


                        • Talion Talion 26 mai 2012 14:15

                          Au début du XXème siècle, un antisémite se définissait comme un xénophobe qui déteste les juifs.

                          Aujourd’hui un antisémite c’est quelqu’un que les xénophobes suprémacistes sionistes détestent...

                          On peut admirer le glissement sémantique qui s’est opéré en moins d’un siècle...


                        • mortelune mortelune 26 mai 2012 13:48

                          « Dès la fin du XIX, alors que les États européens connaissent la montée du nationalisme et, parallèlement, de l’antisémitisme, le mouvement sioniste apparaît dans les communautés juives d’Europe : il s’agit de créer un Etat des juifs en Palestine. Ce mouvement est au départ minoritaire, mais il va peu à peu acheter des terres sur place, négocier avec le Royaume-Uni (qui administre la Palestine à partir de 1922) et, prenant de l’ampleur, amener après la seconde guerre mondiale à la création d’Israël. »

                          > Les juifs dans leur majorité n’ont pas été consulté. L’idée d’un état s’est imposé à eux avec bonne ou mauvaise fortune. Il reste à se poser la question, à qui profite l’état d’Israël ? Je ne suis pas certaine que les habitants du pays soient réellement ceux qui en tirent avantage.

                           Voyons donc ceux qui ont participer activement à la création d’Israël :

                          L’ideologie sioniste telle qu’on la connait aujourd’hui est née au 19e siècle. Comme le dit le rédacteur c’est l’austro Hongrois Theodor Herzl qui, à la suite de l’affaire Dreyfus, s’est engagé le premier à créer l’état d’Israël.

                          Je vous met un extrait sur les aides qu’il a cherché :

                          « Pour mener à bien son projet d’État pour les Juifs, il décide de lancer une campagne internationale et de faire appel à toutes personnes susceptibles de l’aider. Il va ainsi successivement se rapprocher des Rothschild (le baron Edmond de Rothschild a déjà commencé à acheter des terres en Palestine depuis1882) et de Maurice de Hirsch. »

                          C’est donc à partir de 1882 que le baron français Edmond de Rothschild achète de la terre en Palestine ottomane et finance le premier établissement à Rishon LeZion.

                          Quelques ’clic’ sur google permettent de savoir qui est la famille Rothschild.

                          Il y a un article qui parle de cette famille ici et aussi  ...

                          Bref ! on retombe à chaque fois sur les mêmes personnages (les banquiers) quand un problème se pose au niveau international. Est-ce un effet du hasard ? 

                          Il ne faut pas me raconter des histoires abracadabrantes, avec un peu de bon sens et en moins de 5mn, il est possible d’avoir des infos qui ne sont pas des ’théories du complot’.

                          Dieudonné donne-t-il les noms des véritables sionistes ? Je ne crois pas l’avoir entendu parler de Rothschild ni de Hirsch et c’est bien dommage.

                          Pour moi être anti sioniste ce n’est pas être contre l’état d’Israël, c’est être contre le fait accompli et contre ceux qui ont créé cet état sans prendre en compte le fait Palestinien et qui continuent à le faire. Avant l’état d’Israël des juifs (je rappelle qu’être juif c’est être lié à une religion et non une race) vivaient aussi en Palestine. C’est le royaume uni qui administrait la Palestine dès 1922, et l’ONU qui ont conclu un plan de partage voté le 2 nov 1947. 

                          L’histoire du pays Israël dont nous parlons aujourd’hui est une création ’artificielle’ et non biblique. C’est le fait de sionistes qui n’habitent pas forcement ce pays et c’est eux qu’il faut pointer du doigt. Ils se proclament « élite » du monde et prennent des décisions unilatérales partout où ils le peuvent à grand coups de crises monétaires et de canons. Ca me gave car Israël est l’enfant de parents sionistes pas des enfants d’israël

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Biggles

Biggles
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès