Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Parti de Gauche n’a pas encore ouvert les yeux

Le Parti de Gauche n’a pas encore ouvert les yeux

18 mois après l’élection de François Hollande, le Front de Gauche est en plein marasme. Les tensions entre les 2 mastodontes du Front, le Parti de Gauche et le Parti Communiste, se sont multipliées ces derniers mois, le FdG stagne dans les sondages et Mélenchon semble avoir disparu des radars, malgré son retour de retraite sud-américaine et malgré un climat politique extrêmement chargé.

En réalité, le Front de Gauche est victime d’un délitement lié à son incapacité à voir la société telle qu’elle est et à remettre en cause certains de ses dogmes. C’est ce que nous démontrerons en 4 points.

 

Le Parti de Gauche considère toujours le PS comme un parti de Gauche et le PC comme un parti ami

La question : « Le PS est-il un parti de gauche ? » a de nombreuses fois été posé à Jean Luc Mélenchon. Bizarrement, malgré ses nombreuses diatribes acrimonieuses à l’égard de ceux qu’il appelle « les Solfériniens » sur son blog, Mélenchon répond toujours de la même manière : « le PS mène une politique de droite ». Si l’on poursuit sa lecture, on comprend rapidement que le PS est un parti fourre-tout ou il y a tout de même des gens de gauche ; que Mélenchon ne se situe pas dans l’opposition mais qu’il est en opposition à la politique du PS, et qu’il serait même prêt à gouverner le pays dans le cadre de sa ligne politique à lui.

Le parti de Gauche n’est pas dans le gouvernement comme EELV, alors pourquoi diable s’échine-t-il à avaler des couleuvres à l’instar des dirigeants d’EELV ?

Cette fois-ci, la réponse est plutôt à chercher du côté de son allié, le Parti Communiste, qui fut indispensable du fait de ses fonds et de ses réseaux militants lors de la campagne présidentielle mais qui est devenu un partenaire plus qu’encombrant aujourd’hui. Car le PC dépend des bonnes volontés du camarade socialiste dans l’obtention des strapontins parlementaires et locaux. Et le premier affront qu’a constitué la création du Front de Gauche s’est payé cash pour le PC : 9 députés de moins qu’en 2007 malgré la domination de la droite à l’époque. Le PC ne voulant pas réitérer cette Berezhina a donc été incité à montrer patte blanche au suzerain socialiste, notamment en sabordant le Front de Gauche et en détruisant Jean-Luc Mélenchon (rappelez-vous la trahison de l’alliance parisienne du PC avec le PS), qui le dit à demi-mot dans son blog et qui a enfin commencé à répliquer en suspendant la participation du PG au Parti de la Gauche Européenne suite à la reconduction de Pierre Laurent à sa tête.

On assiste d’ailleurs ici davantage à une lutte personnelle entre les deux cadors du FdG qu’à une opposition réelle entre les deux partis même s’il y a de sérieuses contradictions politiques (ex : nucléaire).

Il est clair que tant que le PG ne sera pas débarrassé du PC, il ne pourra afficher une franche opposition au PS maintenant son image dans une confusion mortifère. Le PS est considéré aujourd’hui par le peuple de gauche comme un parti de traîtres, par conséquent toute suspicion d’accointance avec le PS se paiera très cher lors des prochaines élections.

 

Le Parti de Gauche s’entête dans l’internationalisme

L’internationalisme est consubstantiel aux différentes mouvances de la gauche, qu’il s’agisse des courants marxiste ou socialiste réformiste. A l’origine, il s’agit de créer une solidarité internationale dans la classe ouvrière et d’entrer dans un second temps dans un processus révolutionnaire visant l’abolition des frontières et l’instauration d’un régime supranational dans l’intérêt du genre humain. Les mouvements internationalistes ont progressivement drainé les empreintes marxistes de leurs théories pour donner vie à des courants plus « light » tels que l’altermondialisme.

On pourrait penser que l’internationalisme a échoué. Ce n’est qu’à moitié vrai. L’internationalisme est un succès quasi-total dans sa mise en œuvre. Les états ne sont plus tout à fait souverains, une grande part de celle-ci appartient désormais à des organisations internationales telles que l’OMC pour l’édiction de normes d’échanges et de concurrence, l’OMI, l’OMS,l’IAS (pour les normes comptables) ,les regroupements supranationaux (UE…) ou encore les lobbys internationaux comme le groupe Bilderberg. Notons d’ailleurs que les négociations internationales n’auront jamais eu autant de succès dans toute l’histoire humaine que ce soit pour le climat (GIEC) , la diplomatie (ONU) ou encore la finance ( G20, UE…)

Mais en réalité cet internationalisme est un usurpateur : il a produit l’exact contraire de ce qu’il était censé promouvoir, un gouvernement ouvrier pour l’intérêt général et la fin du nationalisme et donc des guerres.

Il ne s’agit pas ici de dire qu’il y a une manipulation langagière pour agréger deux termes qui ont une signification inverse. L’internationalisme est forcément injuste, il produit nécessairement une oligarchie mondialisée, bref l’internationalisme signifie dans la réalité le Nouvel Ordre Mondial.

C’est ce que la gauche internationaliste n’a pas compris, elle croit qu’elle pourra changer les peuples, les pays, le monde entier, seulement parce qu’elle est arrivée au pouvoir dans un pays donné.

La solidarité internationale des ouvriers ne peut se produire car ceux-ci sont en concurrence dans le cadre de la mondialisation, car il est plus difficile que les représentants nationaux se mettent d’accord pour décider de règles justes au niveau international que l’inverse et ceci à cause de la nécessité de l’unanimité, de l’infiltration de lobbys puissants et riches ou encore de la corruption.

L’aveuglement internationaliste a laissé se produire le pillage de l’Afrique, les délocalisations, la libre circulation des capitaux et l’explosion des inégalités, ces deux dernières causes expliquent en grande partie la crise financière de 2008.

Sans le savoir, le parti de Gauche scie la branche sur laquelle il est posé et se et se complait dans une impuissance volontaire en refusant de rendre sa souveraineté à la France.

 

Le Parti de Gauche veut changer l’Europe

Dans la droite ligne de l’internationalisme, le Front de Gauche espère encore construire une Europe sociale sur le modèle français égalitariste en instaurant un SMIC européen, une solidarité budgétaire entre les Etats ou encore des « mécanismes d’harmonisation des politiques fiscales », des services publiques « à l’échelle continentale » (Point 7 du programme l’Humain d’abord), ou encore une renégociation de l’espace Schengen au profit de politiques nouvelles de codéveloppement.

Comment le Front de Gauche souhaite-t-il s’y prendre ? Réponse : en renégociant les traités européens : le traité de Lisbonne (la fameuse constitution de 2005 refusée par les Français mais passée en douce par le parlement en 2008), le Pacte pour l’Euro+ (accord de compétitivité signé en 2011 à l’initiative de Merkel et Sarkozy) ou encore le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) qui mené à la mise en place de la « règle d’or » ainsi que de l’obligation de baisse de la dette publique d’un vingtième par an.

Seulement, le Front de Gauche oublie de préciser que les modifications des traités se décident de 3 manières visant empêcher toute modification :

- la procédure ordinaire qui est une vrai usine à gaz : un gouvernement peut soumettre une proposition de modification qui passe d’abord par le conseil européen qui décide à la majorité simple si la proposition est pertinente, puis sous les fourches caudines d’une Convention européenne composé de membres du parlement européens, nationaux, chefs d’états mais aussi…de la Commission européenne qui publie une recommandation à une conférence des représentants des gouvernements qui décident d’ « un commun accord » des modifications à apporter. http://europa.eu/legislation_summaries/glossary/intergovernmental_conference_fr.htm

- la procédure simplifiée : dans ce cas, il suffit juste de convoquer le conseil européen qui décide…à l’unanimité. Le Front de Gauche parviendra-t-il à mettre 27 pays d’accord sur la nécessité de modifier le statut de la BCE ? On peut toujours rêver cela dit, l’utopie est nécessaire à l’action politique.

Passons enfin sur la 3ème procédure, la « clause passerelle » qui peut être utilisé dans lorsque l’acte ne conduit pas à une modification formelle du traité.

Enfin, croire un changement possible de l’Union européenne est un signe profond de naïveté par rapport la nature même de l’institution. Il faudrait alors passer sur les circonstances troubles de sa naissance sous l’égide de l’ACUE (American Committee for United Europe), oublier le rôle prépondérant des lobbies (entre 15 et 20000 personnes dont les 2/3 pour les entreprises et seulement 10% pour la société civile)

et le recours systématique à des agences d’experts issus des multinationales, le pantouflage dans les instances européennes, l’émergence d’une classe politique hors-sol composé de parlementaires européens profitant des primes journalières sans assister aux sessions du parlement qui vote à 97% dans le même sens pour 64% d’entre eux (PSE et PP qui équivalent à l’UMP et au PS), de l’absence plus ou moins volontaire de la plupart des médias dans cette zone ou se prend 80% des décisions concernant ses pays membres

Comment le Front de Gauche compte-t-il s’y prendre pour détruire cette zone grise intrinsèque à l’Union européenne coupé de tout contrôle démocratique ?

 

Le Parti de Gauche demeure sectaire

Nous l’avons vu précédemment, le PG a du mal à se départir totalement du PS. En revanche, comme d’autres partis de gauche ont souvent cette tendance à la condescendance envers les partis qui sont placés selon eux à droite. En premier lieu, il y a eu son obsession dans le combat contre le Front National qui a malheureusement trop donné l’impression de diaboliser (la rhétorique des « fascistes ») les électeurs du Front National. Cela a été très dommageable pour le PG et le FdG de manière général car les électeurs du Front national sont justement ceux qui pourraient voter Front de Gauche car ils partagent cette détestation de l’émasculation de notre souveraineté ou encore des effets de la mondialisation sur notre pays.

Il y a enfin cette attitude dédaigneuse du PG En témoigne cette vidéo, ou fait rarissime, un responsable du Parti de Gauche (Eric Coquerel) rencontre Nicolas Dupont-Aignan dans le cadre d’une projection-débat organisé par Politis. Dans cette vidéo NDA tend deux perches à Coquerel : à la vingtième minute lorsqu’il lui propose une union des patriotes républicains que Coquerel refuse, car engoncé dans son dogme de l’internationalisme et dans le mantra « changer l’Europe ». Il met une nouvelle fois le PG face à ses responsabilités lorsqu’il déclare : « vous laissez le monopole de la défense des Français au Front National ». Coquerel démontre encore une fois que l’immigration est un sujet tabou et que la moindre critique de celle-ci assigne son émetteur au front national et à une idéologie raciste. Cela est dommage car en refusant d’affronter le sujet et d’admettre que l’immigration sert aujourd’hui le capital, le Parti de Gauche se coupe totalement du monde ouvrier qui comprend qu’il y a ici un problème. En réalité, sur ces sujets (Europe, souveraineté et immigration), le Parti de Gauche refuse d’aller au bout de son raisonnement et par la même la cohérence ; et tout cela au nom de son vieux dogme internationaliste. Et ceci nous ramène au premier point de cet article.


Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

119 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 13 janvier 2014 09:22

    Le front de gauche...une utopie..avec des arnaqueurs en manquent de respectabilités...qui cherche le pouvoir façon IV république..Des petites gens à l’esprit étroit assis sur leurs dogmes et incapable de voir le bout de leur nez.. !

    Aucun avenir pour la France...ils sont morts et enterrés.. !

    • Vipère Vipère 13 janvier 2014 09:33

      A poker menteur, leFDG a fini par par abattre ses dernières cartes et le tricheur s’est démasqué !


      • howahkan Buddha Marcel. 13 janvier 2014 10:14

        D’ accord avec les deux premiers commentaires, la fausse dichotomie gauche droite est morte, elle sert un clan qui possède l’umpsfnfdgeelv etc etc etc fini, FINI, le leurre ne marche plus, oh certes pas pour tout le monde mais a certains il faudra certes plusieurs vies pour saisir cela, peu importe......

        j’y ai inclus le fn qui n’est que dans des postures verbales comme le fdg aussi..

        mais

        -

        Cela dit nous attendons quoi d’une société de compétition truquée, d’une société ou on donne une valeur + à plein de métiers sans aucune raison autre que de dire je mérite plus parce que je te le dis et moi je dis : seul aucun humain ne survit,donc le collectif uni est ce qui prime,sans cela il n’y a plus d’humains du tout,disparu depuis des milliers d’années, des le début en fait ,

        je pose souvent la question : accepterais tu un salaire égal pour tous ? et là systématiquement si par hasard l’info arrive à un seul neurone, je vois bien le regards niaiseux voir haineux et méprisant de mon interlocuteur qui se dit à lui même : enfermez moi çà , pov taré

        me disant : et un médecin(oui j’ai toujours le droit à cet unique exemple bien appris,drôle non !!) du con il mérite pas plus..et moi je réponds qui a nourri, logé, éduqué,habillé et tout le reste bien sur comme construit « son » université , et tous cs gens qui ont accumulé des connaissances ,du-con sans le collectif solidaire il n’y a plus rien,ni maçons ni médecin aussi bien sur…mais le drame est profond car ne sommes nous pas tous persuadés de mériter plus ? la réponse est si bien sur !alors cette société c’est tout le monde et pas seulement les sionistes ou autre leaders qui eux au moins sont organisés et coopèrent..mettant de coté les divergences EUX, pendant que le bon peuple lui, mets en avant ses différences uniquement…couleur, pseudo race,religion,milieu social etc etc etc…

        Alors sans unité pas de salut autre que cette violence sans cesse répété,car cette société n’est pas dans l’ordre des choses mais dans l’ordre du voleur qui la dirige……..quelle société voulez vous donc ? la même mais en juste (moraliser le capitalisme disait Sarkozy)ce qui revient à dire : bon les gars on fait une compétition, on va tous gagner ? yeahh baby yeah !! et quand le gagnant arrive à la ligne du vainqueur il va s’arrêter..laissez moi rire ça n’arrivera jamais, compétition = toujours truquée=plein de perdants = vol = violence = guerres, = fin prochaine de notre espèce ….

        IL VA FALLOIR ARRÊTER TOUTE COMPÉTITION, car elle détruit , elle divise ,elle est le mal…et le mal il n’est pas que chez les leaders du moment, il est en chacun……

        Qui crée la compétition, quels sont les ressorts mentaux de cela ? Désolé d’imposer une question qui ne va parler à quasiment personne, sauf....certains ! smiley

        l’origine est dans le fonctionnement même du cerveau,hélas nous avons perdus celui qui ne divise pas, mais qui regarde ce qui est sans le transformer et qui est un lien avec le tout...je sais soit çà ne dit rien, soit ça me vaut un tour gratuit en psy, peu importe...qui a magouillé en pillant les textes anciens grecques et autres, la pseudo psy moderne ? c’est quand même pas de ma faute ni celle de dieudo ,et comme dirait coluche : sans blagues......merde.....

        Alea jacta est............quelque chose de nouveau est en train de naitre, une graine qui a été sémée il y a longtemps est en train de sortir et de faire un premier brin.......

         smiley


        • howahkan Buddha Marcel. 13 janvier 2014 12:49

          Salut , nulle part bien sur c’est pour cela que tous les partis politiques sont tous des marionnettes trop payées par des financiers et des banquiers qui dirigent la planète d’une manière criminelle avec l’accord implicite ou explicite des foules qui toutes espèrent gagner le gros lot , le jack pot , le veau d’or...parce que je le veau d’or bien !! et d’ailleurs chaque humain est persuadé de valoir mieux que tous ces cons autours de lui et est absolument persuadé que lui seul porte la vérité...sans savoir que c’est son avis relatif et rien d’autre..pourquoi cela ? pour comprendre enfoncez vous en vous meme mais il est clair que aucun humain sauf rares exceptions tous les 2500 ans fait ce chemin en lui même.....le fdg c’est des gususses comme les autres et helas qui trompent bien sur leurs électeurs, qui espèrent encore en un seul homme providentiel qui lui seul fera le boulot alors que la lumière viendra de l’éveil de tous....

          c’est une immense responsabilité collective de tous, patience encore quelques millions d’années et ceci sera perçût, car au rythme ou ça avance on n’est pas sorti de l’enfer c’est les autres, pièce à thème sans arrêt rejouée jours après jours depuis 1 0000 00000 d’années ou peut être seulement 5000 ans, difficile de dire avec cette histoire officielle fausse ou tronquée..


        • CommunArt CommunArt 13 janvier 2014 15:59

          Sympa Buddha Marcel, cette petite leçon de collectivisme utopique, c’est toujours rafraîchissant smiley


          Compétition, croissance… Si les gens savaient à quel point on devient serein et heureux quand on abandonne absolument toute ambition ! D’ailleurs je ne suis pas le premier à le dire, mais je m’applique depuis quelques années à le mettre en pratique dans pas mal de domaines, et c’est en effet une source de paix intarissable !


          «  L’ambition est le dernier refuge de l’échec » ( Oscar Wilde )

          et les poètes morts ont toujours raison

        • Inspecteur Canopée 14 janvier 2014 03:13

          Donc pour vous on devrait attendre le prochain messie d’ici quelques milliers d’années. Sauf que d’ici beaucoup moins la planète risque d’être difficile à vivre, alors on fait quoi ?


        • JMBerniolles 13 janvier 2014 10:14

          Le Parti de Gauche, comme le PC sont dirigés par des clans bâtis sur un rassemblement complexe. Une constante, pour l’ensemble des partis, à l’exception de ceux qui en ont peu, est la domination des élus sur leur parti.

          C’est particulièrement le cas au PC actuellement. D’où des dérives, qui ressemblent à des naufrages, comme l’alliance contre nature avec PS/EELV à Paris pour les municipales.

          Contre nature parce que le couple PS/EELV qui utilise tous les aspects autoritaires de la constitution, bénéficie de l’appui médiatique, manipule la justice comme on vient de le voir dans l’affaire Dieudonné, est finalement le meilleur serviteur du système néo libéral.

          La question finalement abordée dans l’article est aussi que l’union de forces diverses, que l’on espère progressistes dans ce cas, ne peut se réaliser en dehors d’un programme commun sérieux et efficace [ce que n’est pas le cas de l’Humain d’abord, catalogue irréaliste de bonnes intentions ; Qui ne comprend pas la nécessité de la « sortie de l’Euro », qu’il n’est pas possible de changer les choses d’un seul coup en Europe et qu’il faut donc en priorité s’occuper de la France]

          Le PC a commencé à dériver précisément lorsqu’il a dénoncé le programme commun comme l’un de ses maux. Il a ainsi participé à la catastrophique Gauche plurielle en s’engageant au gouvernement dans le flou programmatique le plus total pour aboutir à la caution d’une politique ultralibérale.

          Il faut dire aussi les choses nettement, nous n’avons plus que des dirigeants politiques médiocres et incompétents. Mélenchon a du charisme mais s’il avait un peu plus d’humilité il comprendrait qu’il faut qu’il se fasse sérieusement aidé sur les questions économiques, énergétiques, sur la politique étrangère où il me parait criminel que le FdG cautionne par son silence l’action du couple [légitime] Hollande/Fabius.


          • Arnaud69 Arnaud69 13 janvier 2014 21:01

            @ JMBernioles

            Le PC a sérieusement dérivé après Georges Marchais, la génération Mitterrand et les petits arrangements entre « gauches » ..

            Le PS s’en est réjoui, stratégiquement parlant c’était un coup de maître, qui en 2014 s’avère être la catastrophe pour toute la gauche.
            A mettre tous ses œufs dans le même panier sur la majorité des sujets ..

            Je regrette sincèrement Marchais, lui au moins n’était pas un avatar .


          • zygzornifle zygzornifle 13 janvier 2014 10:23

            Le front de gauche est encore à picorer les petites miettes jetées par le PS


            • franck milo franck milo 13 janvier 2014 10:31

              n’importe quoi... !


              • non667 13 janvier 2014 10:36

                méchanlon avant tout = anti- fn (hénin ) = anti- france/français (discourt de marseille ) : point barre . rien de cohérent en dehors de ça !

                =don quichotte du fascisme , sancho panza du N.O.M.=comique troupier 

                méchanlon va brasser du vent pendant 5 ans pour mieux rabattre ps en 2017 !

                pour le M.E.S. pétition ou pas IL N’Y A PAS EU DE REFERENDUM le ps était d’accord avec sarko sur Lisbonne ,la Libye ,.... le N.O.M. .....etc....

                 pas besoin de dire non plus que chez les méchalon on est francs maçons depuis 3 générations . cette confrérie ou l’on entre par piston et qui sert avant tout a se pistonner ,s’entr’aider (passer avant les autres ) dans tous les domaine : politique ,administration ,justice au niveau national mais aussi international ! il n’est pas question pour lui de trahir ses frères à qui il doit tant/ tout , mais accomplir au contraire la mission qu’ils lui ont confié : saboter la nation au profit du mondialisme !

                si gouverner c’est prévoir méchanlon est particulièrement aveugle/traitre qui n’a rien vu (étant aux loges ) du virage au mondialo-capitalisme du ps en 1983 !

                -qui croie pouvoir socialiser l’europe de l’intérieur alors qu’il n’a pu le faire du ps et à du le quitter !

                - qui même quand il voie les couilles a du mal à dire que c’est un mâle , dit qu’il a des doutes et se désiste sans condition préventivement pour le ps !

                au peuple : il vaut mieux avoir ses ennemis en face que des traitres dans son dos !

                ..

                 


                • colere48 colere48 13 janvier 2014 10:58

                  Une tragédie ce Front de gauche, immense déception, sentiment de ratage, pas au rendez-vous de l’histoire.

                  La lutte anti front a révelé à quel point JLM n’a rien compris à la réalité de son « peuple » et plus grave, a démontré l’archaïsme des solutions proposées.

                  Bref là ou il fallait un parti réellemnt révolutionnaire qui renverse la table, on a eu un parti étriqué qui n’a cessé de ménagé le choux et la chèvre, et pour finir à table par une indigestion de couleuvres !


                  • Le printemps arrive Le printemps arrive 13 janvier 2014 21:37

                    Le problème de fond est un problème aussi sémantique : nous n’avons pas besoin d’une révolution (qui, je le rappelle, nous ramène toujours au point de départ de par sa définition), mais d’une évolution.

                    Évolution des consciences : chacun, à son niveau, a un pouvoir qu’il n’imagine pas car il croit que c’est aux autres de faire le boulot.

                    Utilisation du libre arbitre (et ce n’est pas un parti « représentatif » quelque-soit la qualité de son programme qui le fera à notre place), nous avons chacun le pouvoir fabuleux d’arbitrer nos choix de consommateurs en fonction de nos convictions.
                    J’ai choisi* de ne plus consommer de viande, de produits à base de céréales, de produits laitiers pour des raisons de santé, mais aussi pour des raisons de lutte contre l’oligarchie financière : qui détient 80% de ces marchés (santé comprise) et spéculent avec le consentement de ceux qui disent nous protéger ?
                    Ce n’est pas Mélenchon ou Billard qui va le faire à ma place !

                    En politique, il n’y a pas de messie, alors, arrêtons de l’attendre !

                    *loin de moi l’idée de vous imposer mes choix.


                  • Robert GIL ROBERT GIL 13 janvier 2014 11:19

                    pour un changement il n’y a pas plusieurs solutions, mais une seule question :REVOLUTIONNAIRE OU REFORMISTE ?, le reste c’est de la poudre au yeux !


                    • Ecodemos Ecodemos 13 janvier 2014 11:33

                      Bonjour Robert,

                      J’en vois au moins une autre, quelle modèle peut vraiment assurer un changement ?
                      Parce que la révolution est une juste une modalité de prise de pouvoir, or les révolutions sont souvent dévoyées...Quant au réformisme, est-il possible dans le cadre d’un gouvernement représentatif contrôlé par un petit nombre d’oligarques ?


                    • asterix asterix 13 janvier 2014 12:32

                      Robert aime bien faire la révolution pour tout casser. Il ne s’intéresse pas à ce qui se passera après, lorsque les veaux des barricades seront rentrés chez eux et les « nouveaux leaders historiques » armés bien sûr, vont commencer à faire appliquer leur loi.
                      Une règle de l’histoire : 15 ans après le triomphe d’une révolution, c’est la dictature.
                      Mélenchon en porte les germes.
                      Ce qu’il manque en France ( et en Europe ) c’est un parti GANDHISTE.
                      Tous les autres « petits » ne rêvent que d’une chose : dépasser la barre des 5 % pour que leurs chefs aient droit aux subsides légaux.
                      N’est-ce pas, Mélenchon ?


                    • howahkan Buddha Marcel. 13 janvier 2014 12:52

                      C’est mieux qu’une excellente idée je trouve que ce parti Gandhiste.....merci de l’avoir dit...

                      ceci me parcourait les pensées ces derniers jours....

                      salutations.


                    • Robert GIL ROBERT GIL 13 janvier 2014 12:55

                      un parti gandhiste...parlez en aux intouchables indiens !


                    • asterix asterix 13 janvier 2014 17:27

                      Un Parti GANDHISTE metttrait d’abord en avant la désobéissance civile.
                      Et ici, les intouchables sont d’un tout autre bord !


                    • Le printemps arrive Le printemps arrive 13 janvier 2014 21:40

                      si c’est pour mettre en avant la désobéissance civile et ne pas la faire véritablement, ce parti sera comme les autres : inutile.


                    • Le printemps arrive Le printemps arrive 13 janvier 2014 21:42
                      “Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde.” (Gandhi)" méditez cela avant de créer ce parti !

                    • Inspecteur Canopée 14 janvier 2014 03:17

                      Et cent ans après c’est quoi ? 1789, tout à jeter ?


                    • alinea Alinea 13 janvier 2014 11:28

                      Il y a à dire et à redire à cet article !!
                      Juste deux ou trois choses qui me frappent : l’Europe : ce programme a été établi il y a cinq ans, par des gens issus, principalement et je pourrais en dire !, du PS et des verts ; beaucoup de contacts avec l’étranger, ce qui ne me paraît pas le cas d’aucun autre parti en France. La vie politique, les élections, le passage obligé par les médias fait que, je le crois, aucun travail de fond n’est plus fait !
                      La mondialisation telle que nous la vivons n’est pas le projet communiste dévoyé, rien à voir !
                      La personnalisation est toujours le problème ; je me tue à le dire depuis plus de quatre ans !
                      Quant à l’ennemi numéro un, je suis d’accord qu’il y a erreur, ça aussi je le répète sans cesse ; mais, la tête dans le guidon, les militants ne pensent pas comme ça !
                      En bref, le monde a changé en cinq ans et je ne crois pas qu’il y ait simplement l’attache opportuniste du PC au PS qui soit le problème, Mélenchon lui-même rêve de revenir aux fondamentaux du PS, j’en suis sûre...
                      ( esquisses de pistes juste, il faudrait en discuter très longuement pour se rendre les idées claires...)


                      • alinea Alinea 13 janvier 2014 12:04

                        Oui, moi aussi je m’en contenterais bien !! ce que je veux dire c’est l’attachement, encore, au nom « PS » ; ce qui ne manque pas de créer quelques ambiguïtés !


                      • bernard29 bernard29 13 janvier 2014 23:23

                        Alinéa,

                        vous vous souvenez du premier tweet de Mélenchon ( déception après le premier arrêt du tribunal administratif autorisant le spectacle de Dieudonné) qui est passablement « écoeurant », voici le deuxième tweet dont je viens de prendre connaissance. 

                        « J’adresse à Patrick Cohen une pensée solidaire. Il sait comme moi que les antisémites n’ont aucun futur dans notre République », écrivait M. Mélenchon .

                        On doit se demander si Mélenchon sait ce qu’est la liberté d’expression. En tout cas, lui c’est un danger pour les libertés publiques. je le savais déjà. Mais on devrait faire un peu de pédagogie aux militants du Parti de Gauche. Ils en auraient bien besoin, eux qui disent que Méluche est très pédagogue sur son blog


                      • logan 14 janvier 2014 00:14

                        Je trouve hallucinant d’entendre parler de liberté d’expression quand il s’agit en réalité de racisme.
                        Le racisme n’est pas une opinion comme une autre, c’est un délit.
                        A moins bien sûr que vous pensiez naïvement qu’on ne puisse pas nuire par la parole, qu’on ne puisse pas porter une responsabilité quand on incite les autres à des actes de violence et de discrimination en répandant de la haine.


                      • Arnaud69 Arnaud69 14 janvier 2014 00:23

                        Dieudonné serai la preuve vivante que l’homme descend du singe, ça ce n’est pas raciste peut être, vu que c’est un Rabbin du « peuple élu qui le dit ».

                        Idem pour Théodor Herzl journal 1895-1904 en vente dans toutes les bonnes librairies :
                        http://www.amazon.fr/Journal-1895-1904-fondateur-sionisme-parle/dp/2702118623

                        -« Sionisme et judaïsme ne sont pas la même chose, mais deux idées différentes et sûrement contradictoires. »

                        -« Dans notre Maison Nationale, nous allons déclarer tous ces juifs qui n’ôteront pas la rouille de l’exil, et refuseront de raser barbes et papillotes, des citoyens de deuxième catégorie. Nous ne leur donnerons pas le droit de vote.« 

                         »La Terre d’Israël a besoin d’une immigration sélective : le sionisme n’est pas une œuvre de bienfaisance. Nous avons besoins de juifs de « qualité supérieure ».

                         »Cependant, je crois que l’antisémitisme, qui représente parmi les masses un courant puissant et inconscient, ne portera pas tort aux Juifs. Je le tiens même pour un mouvement utile du point de vue de la formation du caractère des Juifs. Il constitue l’éducation d’un groupe par les masses et conduira peut-être à son absorption. C’est à force de se durcir qu’on est éduqué.« 

                        Théodore Herzl, Journal 1895 — 1904, le fondateur du sionisme parle, morceaux choisis et présentés par Roger Errera, Calmann-Lévy 1990

                         » Les antisémites seront nos amis les plus dévoués et les pays antisémites nos alliés « 

                        Théodore Herzl, cité par Hannah Arendt, »From the Dreyfus Affair to France today", Jewish social studies, vol. 4, 1992, p. 238

                        BIZARREMENT VOUS NE TROUVEZ PAS CELA RACISTE, TRÈS BIZARREMENT ...


                      • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 20 janvier 2014 21:58

                        La liberté d’expression a bon dos ! Déclamer en public des propos antisémites, tout comme des paroles racistes, c’est un délit puni par la loi, cela ne relève pas de la liberté d’expression.


                      • Frédéric BOYER Frédéric BOYER 13 janvier 2014 11:55

                        Incontestablement, le PS est un parti de gauche, incontestablement le PS n’est pas socialiste. Il suffit de décompter le nombre de fois où le mot « socialiste » est prononcé par les leaders du PS dans leurs discours pour s’en rendre compte : jamais. Absolument jamais. Et ce, depuis plus de 20 ans.


                        Le Parti de Gauche, comme le PC d’ailleurs, n’est pas « Socialiste », mais de « Gauche ».

                        Gauche et socialisme ont convergé avec l’affaire Dreyfus, puis divergé avec la construction européenne, le « tournant de la rigueur » en 1983, puis Maastricht, qui symbolise le divorce définitif entre gauche et socialisme.

                        Le socialisme occidental est redevenu « ni de gauche, ni de droite », comme au XIXème siècle, alors qu’il est resté « de gauche » en Amérique latine.

                        Pour comprendre l’évolution du paysage politique depuis quelques décennies, il faut lire et relire Jean-Claude Michéa.


                        • zygzornifle zygzornifle 13 janvier 2014 12:04

                          Pour ouvrir les yeux du front de gauche il faudrait un couteau à huîtres en encore, heureusement il y à l’indémodable pied de biche ..... 


                          • Le printemps arrive Le printemps arrive 13 janvier 2014 21:50

                            C’est le troisième œil que le front de gauche et les autres ont besoin d’ouvrir, malheureusement beaucoup ne savent pas qu’il existe !

                            Paraît-il que cela va se faire tout seul...


                          • zygzornifle zygzornifle 14 janvier 2014 08:45

                            chez les politiques le 3 oeil est situé en bas des fesses derrière dans le slip .....


                          • DanielD2 DanielD2 13 janvier 2014 12:08

                            Mélenchon ... Croisons les doigts pour que les 2 prochaines élections soient un désastre, ce qui est fort probable, et que cet escroc disparaisse enfin du paysage. 

                            Depuis le « J’appelle à voter Hollande sans condition » il est fini. Les élections c’est comme la guerre, à un moment donné les masques tombent et il suffit de regarder qui tire sur qui pour compter les traitres, les lâches et les menteurs.

                            Il faudra quand même surveiller Ariane Walter, qu’elle aille pas faire une bêtise.


                            • Loki Loki 13 janvier 2014 12:56

                              Ariane défend Dieudonné bec et ongles, il y a donc encore de l’espoir.... smiley


                            • DanielD2 DanielD2 13 janvier 2014 14:10

                              Ouille ouille ouille, quand on pense que Mélenchon a hurlé avec les loups comme le bon Franc-mac qu’il est .... La rupture approche :D


                            • Arnaud69 Arnaud69 13 janvier 2014 14:17

                              @ DanielD2

                              Merluchon est mort politiquement, attendez les prochaines sorties qui vont arriver, ils devra se cacher pour ne pas recevoir de tomates ou d’œufs pourris. 
                              Ses dernières positions PS compatibles ont fini d’ouvrir les yeux de ses militants, sans compter sa position sur les « bonnets rouges ».

                              Le cas MELENCHON LE SALAUD selon ses propres critéres :

                              Melenchon exige des Français une repentance collective éternelle pour ce que leurs ancêtres ont fait en 1848 mais pour lui même il estime qu’inciter les autres à la repentance c’est être un salaud : 

                               

                              « C’est toujours les mêmes mécanismes, vous regrette hein. humiliez-vous, prosternez-vous, baissez la tête, baissez les yeux, c’est ce que nous ont toujours dit les puissants.
                              Et eux (qui se prosternent) ce sont leurs laquais.
                              Comme disait Voltaire : Le laquais en imitant les vices de ses maîtres il a l’impression de s’approprier leur puissance.
                              Et eux c’est ça, c’est simplement ça qu’ils savent faire ! »

                               

                              Donc Mélenchon est selon ses propres critères un salaud qui veut que les laquais que nous sommes nous prosternions pour les fautes de nos ancêtres datant de 1848 !

                               la preuve en vidéo !

                              CQFD

                              Je suis donc en droit de le traiter publiquement de salaud où qu’il aille, sur la base de ses propres propos !

                               smiley


                            • Loki Loki 13 janvier 2014 17:08

                              Bah elle fera son choc émotionnel comme Valérie Trierweiler quelques temps et puis elle portera son adoration de groupie trompée sur Dieudo qui sait ? Elle gagnerait au change en tout cas smiley


                            • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 20 janvier 2014 22:07

                              Voilà le résultat d’une instruction civique insuffisante. En l’occurrence, « sans condition » ne signifie pas qu’il est question de donner carte blanche à Hollande, mais qu’il n’y a pas de négociations et aucun engagement de part et d’autre, chacun gardant sa liberté de critique et de vote. Mélenchon a eu raison de ne pas entraîner le FDG à faire quelque marchandage et à lui conserver sa totale liberté. Le seul but était de bouter Sarkozy. Pour ma part, je n’avais aucune confiance en Hollande, mais j’espérais que, parmi les élus socialistes, il en restait suffisamment pour le gêner et l’obliger à appuyer sur le frein des réformes libérales. Hélas, le courage ne sembler pas les étouffer.


                            • bernard29 bernard29 13 janvier 2014 13:00

                              Pour moi , il est clair que le parti de gauche et surtout ses leaders ne sont pas de ma gauche. Et surement pas la « Vraie gauche ». Un mouvement de gauche se bat pour la démocratie, or les déclarations des leaders de ce mouvement sur l’affaire Dieudonné sont quasiment inadmissibles. ( en soutenant Valls dans l’interdiction des spectacles de Dieudonné, ils ont failli gravement aux convictions démocratiques.)

                              ils peuvent prendre des leçons chez Jack Lang qui vient de déclarer ; « La décision du Conseil d’Etat est une profonde régression »

                              voir l’intervention ici ; 


                              • bernard29 bernard29 13 janvier 2014 13:02

                                voir article sur le Monde de ce jour entretien de jack Lang. ( je crois qu’il faut être abonné, parce que je ne réussis pas à mettre le lien.)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Ecodemos

Ecodemos
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès