Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Parti Socialiste est-il un parti sain ?

Le Parti Socialiste est-il un parti sain ?

Il y a quelques jours, au lendemain de l’intervention de Gérard Filoche sur LCI, j’ai publié un article sur Agoravox et sur FB. J’ai alors essuyé une volée de bois vert dans laquelle sont passées les accusations de sectaire, d’archi-sectaire (ouille !), de fasciste, d’hitlérien, d’archi-nul (aïe !), paranoïaque, extrémiste, … Et les réactions négatives venaient de tous les côtés, gauche et droite confondues, la moins virulente étant peut-être celle de Gérard Filoche lui-même ! Toutes celles venant de gauche cherchaient à défendre les efforts de l’inspecteur du travail et son engagement syndical que personne ne conteste. Il semble donc que même à gauche il y a des « bêtes sacrées » qu’il ne faut pas toucher et en plein débat sur l’ANI, il ne faudrait pas faire de critiques à celui qui est peut-même son meilleur, en tout cas plus acharné, combattant. Pourtant, le contenu de son intervention n’était pas anodin.

Il est évident qu’Internet n’est pas le meilleur lieu pour créer des espaces de réflexion et pour installer le temps nécessaire à la lecture et à l’écoute attentive. Voilà pourquoi quelques précisions semblent nécessaires. Faisons donc une relecture plus profonde de ce billet, associée à une écoute plus précise des propos de Gérard Filoche.

Je passerai ici sur le ton volontairement provocateur de mon texte et sur l’utilisation de mots précis comme « lâche » ou « salaud ». J’ai déjà eu l’occasion de m’en expliquer ici et celles et ceux qui le souhaitent en sauront plus en parcourant les pages de ce blog qui en présentent l’auteur et l’esprit.

Entrons plutôt dans l’analyse de la mise en place de ce qui s’est dit ce jour là sur LCI.

Sur sa page Facebook, Gérard Filoche explique que le débat que LCI avait prévu sur l’ANI a été annulé au dernier moment par la chaîne et que, s’apprêtant à repartir, on lui a proposé d’intervenir sur l’affaire Cahuzac, en tant que membre du Bureau National du Parti Socialiste, s’il le voulait.

Il n’y a aucune raison de douter de cela.

Seulement qu’est-ce à dire ? Que c’est bien un membre de la direction du BN du PS qui s’exprime face à Field et pas le défenseur de l’ANI, pas le syndicaliste, pas l’inspecteur du travail, pas le défenseur du droit du travail dont je reconnais volontiers la valeur.

Gérard nie alors avoir fait le choix d’obéir aux ordres définitifs de LCI (convoquant puis renvoyant) » entrainé au studio  » sans conditions, si on en croit le témoignage du dirigeant socialiste. Un homme qui a su résister à tant de pressions depuis 20 ans, ne pas pouvoir lutter devant «  la jeune assistante de Michel Field » et dire qu’il » n’avait pas le choix » peut laisser pantois …

Mais soit ! Gérard Filoche a été traîné de force sur le plateau. Forcément ! Sinon il y aurait obéissance à un pouvoir de domination qu’est le système médiatique des chiens de garde, mais non ! Faisons crédit à Gérard d’être trop fort pour se laisser aller à ça.

Ainsi, quand il arrive devant les caméras, il n’est plus qu’un membre du BN, comme tous ceux du PS qui, ce jour là, font le tour des télés pour condamner un homme, et en définitive, tenter de sauver leur parti comme on coupe un membre pour sauver le corps. Filoche entre alors dans la danse des éléphants. On ne lui en voudrait même pas s’il disait qu’il s’est laissé emporter ce système provoquant nos lâchetés à tou-te-s. Mais non ! Il ne peut pas regretter puisqu’il assume ce qu’il a dit !

Mais qu’a-t-il dit alors ?

D’abord il explique que l’attitude de Cahuzac est intolérable, inacceptable, et il oppose les détournements du ministre du budget à la réforme des allocations familiales et des retraites, puis va mettre en miroir le fraudeur au fisc et les chômeur-se-s, les pauvres, les militant-e-s, les syndicats, et lui-même, comme si tout ça était lié, comme s’il suffisait de supprimer les fraudeurs pour rétablir l’économie ! On est à la télé, le spectacle l’emporte et un inventaire à la Prévert, légèrement démagogique, accompagne alors la révolte contre un homme, comme s’il ne s’agissait pas d’un système tout entier que le PS cautionne et renforce à chaque instant qui était la cause de cette misère. Mais Gérard Filoche en fait une affaire personnelle et va alors parler de ses propres efforts, de ses sacrifices depuis tant d’années. C’est alors un homme blessé qui s’aperçoit que son travail est anéanti par l’attitude de Cahuzac.

Mais n’inversons pas les choses !

Ce n’est pas parce que Cahuzac a fraudé que le travail de Filoche est ébranlé, c’est parce que Filoche a choisi de rester dans le même parti que Cahuzac qu’il coule avec le bateau ! C’est parce qu’il accepte de participer à un appareil qu’il ne peut pas ne pas connaître depuis 20 ans, celui du PS, et même qu’il défend. Cahuzac est le résultat combiné du système de promotion du PS et de la société capitaliste (les deux étant construits sur les mêmes bases). Un médecin qui empoche des sommes colossales et en même temps arrive au sommet d’un parti qui se qualifie de socialiste, sans que personne ne voit rien, sans que personne dans ce parti ne soit surpris du train de vie de ses dirigeant-e-s, nous voilà une fois de plus pantois … N’aurait-il pas fallu condamner la direction du Parti Socialiste et ses méthodes dans son ensemble ?

Mais le pire reste à venir !

Il faut reprendre précisément la phrase de Gérard Filoche :

 »Je me bats tous les jours… pour défendre le fait que sur le plan du code du travail il y a des attaques en ce moment, alors qu’on ne devrait pas être attaqué…

La gauche devrait être en force aujourd’hui pour défendre les salarié-e-s. « 

L’éléphant sacré nous parle alors de l’ANI, à n’en pas douter. Mais que dit-il et que laisse-t-il entendre ? » ON » est attaqué ? Qui ? Les salarié-e-s ? La gauche ? Quelle gauche ? Les salarié-e-s et le code du travail sont attaqués. Oui ! Par le PS ! Et pas seulement le gouvernement mais par tou-te-s les élu-e-s qui accompagnent cette offensive patronale. Que veut donc dire Gérard Filoche ? Que si Cahuzac n’avait pas avoué, toute la gauche aurait été unie pour » défendre les salarié-e-s »  ? Quelle gauche ? A ce moment les cartes se mélangent. S’exprime-t-il encore comme membre de la direction solférinienne ? Comme défenseur du droit du travail ? Les casquettes tournent, l’ambiguïté grandit, on pressent l’absolution. 

Et la suite va nous planter le clou du spectacle dans l’œil.

 » Le parti socialiste est un parti sain ! « 

 » Nous sommes le premier grand parti de la gauche ! « 

Que faut-il comprendre de tout ça ?

Le PS est-il sain dans son financement ?

Aucune information aujourd’hui ne peut prouver le contraire. Seulement ce n’est sûrement pas ce qu’à voulu dire notre interviewé…

Le PS est-il sain dans son fonctionnement ?

Pour ce qui est des militant-e-s sûrement que oui et le problème n’est pas là car ce ne sont pas les militant-e-s qui ont le pouvoir au PS. C’est en cela que nous pouvons douter du sain fonctionnement de ce parti. Que dire d’abord des affaires qui jalonnent son histoire récente alors que Martine Aubry a prétendu l’avoir assaini ? Que dire du fonctionnement des fédérations et de leur influence voire leur dictat ? De la fédé de l’Hérault ? Du Pas-de-Calais ? Des pressions permanentes des notables solfériniens ? Du cumul des mandats de la majeure partie de ses élu-e-s qui freinent des quatre fers pour garder leurs privilèges ? De l’affaire Guerini ? De l’affaire Navarro ? De l’affaire Andrieux ? D’un parti dont les procédures internes auraient sûrement permis d’investir DSK à la candidature pour la présidentielle ?

Un parti pur jus Vème République peut-il être qualifié de sain, Gérard ?

Si le fonctionnement du PS était sain, comment serait-il possible que la motion à laquelle tu t’es rallié arrive deuxième avec plus de 13 %, et que dans un même temps, ce même parti, fasse la politique la plus libérale et la plus au service du patronat qu’on ait connu sous un gouvernement PS et peut-être même de droite ?

A l’époque tu disais :

 » …ce congrès a permis d’exprimer l’attente d’un parti plus démocratique, plus collectif, plus vivant et surtout d’une gauche plus offensive sur les salaires, l’emploi, la redistribution des richesses, le droit du travail… Cette secousse, ce message au sein même du Parti socialiste c’est bon pour les salarié-e-s, bon pour la gauche, bon pour le gouvernement, bon pour le pays. « 

Comment expliques-tu alors que tu te battes contre la transcription de l’ANI dans la loi aujourd’hui ? Voilà plus de 20 ans que tu te bats sur l’aile gauche du PS et ce parti devient de plus en plus libéral. Tu crois encore que tes secousses sont bonnes pour les salariés ? C’est ça un parti sain ? Un parti qui fait tout contre 11 800 des ses adhérent-e-s qui ont voté pour la motion 3 ?

Ou alors le PS est sain dans sa politique ?

Après avoir dit que la gauche devait être unie pour défendre les salarié-e-s et que le PS est » le premier grand parti de gauche « , tu veux donc dire qu’il faut être uni-e-s derrière le PS pour  » protéger les salarié-e-s »  ?

Tu veux dire que l’ANI, que ton parti va voter à l’unisson avec EELV, que le TSCG, l’austérité, la réforme des retraites, la baisse des allocations familiales, la dernière phase de libéralisation des services publics que permet la décentralisation, les 20 milliards de crédit d’impôts aux entreprises, et le reste…, tout le reste que le parti dont tu es fier a fait en un an pour servir la classe dominante, est sain et que nous devons nous y associer pour la cause des salarié-e-s ? Tu découvres aujourd’hui que ton ministre du budget ne croyait pas à la lutte des classes ? Le premier parti capable de protéger les salarié-e-s ce serait le Parti Socialiste ? Crois-tu vraiment encore aujourd’hui que l’unité à gauche peut se faire derrière un PS en déliquescence ? Qui pourrait croire ça ? Suffirait-il d’un passage spectaculaire à la télé pour persuader à l’extérieur alors que rien ne change à l’intérieur ?

Tu as peut-être raison… quand je vois le nombre de gens qui ont apprécié ta prestation, même proches de moi, et qui n’ont vu que ta pantomime sans vraiment écouter tes mots ! Pourtant tout était dit …

En cautionnant le PS de cette façon et en prétendant qu’il lui suffirait d’une saignée pour faire disparaître la gangrène et lui redonner sa santé, tu en accélères le déclin. Je pourrais presque t’en remercier, si l’illusion n’avait pas emporté autant de monde.

Toi-même tu avoues regretter que ta vidéo sur LCI soit beaucoup plus vue que celle sur l’ANI. Quand le scandale et le spectacle l’emporte sur les revendications, effectivement ça devient contre-productif.

Il reste bien une hypothèse… Peut-être as-tu voulu dire que « le PS est un parti saint » ? Mais alors là… là alors… je sais plus là… je sais plus…

Et toi, sais-tu ce que tu feras si Hollande te propose un ministère ? Tu iras ? Nous, côté FDG on dit non, sûrement pas ! Mais comment être membre de la direction du parti au pouvoir et refuser une place au gouvernement ? Et comment accepter une place dans un gouvernement social-libéral comme celui-là quand on défend les valeurs que tu défends ?

On le saura peut-être bientôt… ? Mais si tu entres au gouvernement Gérard, promis, j’arrête de te tutoyer.


Moyenne des avis sur cet article :  3.79/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • jmdest62 jmdest62 8 avril 2013 10:48

    Filoche se dit à la gauche d’un parti qui penche de plus en plus à droite ...conclusion : au mieux il est « au centre ».

    Les Filoche , Hamon , lieneman etc...reste à solférino à cause du pognon et des investitures ...c’est le parti qui gère tout ça ...

    Une raison de plus pour aller se dégourdir les jambes le 5 mai 

    @+


    • tqtdebrg 8 avril 2013 10:51

      C’est vraiment une bonne question. Malheureusement les réponses sont quotidiennes et fragilisent de plus en plus ce gouvernement. Dernier scandale en date : le mensonge d’Etat du Ministre de l’Intérieure quand aux images aériennes lors de la manifestation des anti mariage pour tous du 24 mars 2013. les preuves dans cette enquête : http://cestpasnormal.fr


      • LE CHAT LE CHAT 8 avril 2013 11:05

        c’est un furoncle , surtout ici dans les Bouches du Rhône !
         vous pouvez presser , presser , il en sort toujours du pus ! smiley


        • LE CHAT LE CHAT 8 avril 2013 11:49

          salut Toutou ,

          la fédé du 62 vaut pas mieux ,c’est celle de Kucheida !

          ils ont de la chance que malgré les magouilles , l’election à Henin Beaumont n’a pas été annulé , MLP passerait dès le premier tour de nos jours ..................................


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 8 avril 2013 17:20

          PLUS SAIN SUREMENT QUE L’ UMP car dans une coupe de fruits le PS JETTE LE FRUIT POURRI

          A L UMP on les fait se présenter comme « présidents ( chirac et sarko.... ni responsables ni coupables »)

          voir l’excellent liste de ROBERT GIL SUR LES CONDAMNATIONS DES ELUS UMP..........


        • simplesanstete 8 avril 2013 11:24

          Parti Serpillère de mythomanes, grands et petits, complexe du sauveur vraisemblable, 140 ans d’arnaque, la lutte des places y fait rage comme ailleurs. Il n’y a qu’UNE classe qui lutte et qui existe. / Le prolétariat n’en est pas une,à part pour ses aspirants propriétaires et inventeurs qui exploitent ce filon bien juteux d’un vice sans fin.


          • BA 8 avril 2013 11:38
            Chez Reyl, « des dizaines de personnalités françaises… »

            L’établissement suisse de Cahuzac, Reyl & Cie, a procédé au transfert à Singapour, fin 2009, de plusieurs dizaines d’autres comptes secrets de personnalités françaises de la politique, du sport et du showbiz.

            L’homme qui parle ne veut être ni « cité » ni « identifié ». Banquier en Suisse, sa discrétion est l’assurance de sa tranquillité. Mais ce qu’il sait donne le tournis alors que vient d’éclater la bombe Cahuzac.

            "La banque Reyl, à l’automne 2009, juste avant la date du 1er janvier 2010, à laquelle la Suisse allait devoir appliquer des conventions d’entraide judiciaire internationale avec la France, s’est livrée à de vastes transferts de comptes, entre autres, vers Singapour, assure-t-il. Tout le monde en interne a été mobilisé pour cette opération concernant tous les comptes non déclarés. Parmi eux, il y avait le compte de Jérôme Cahuzac, mais aussi plusieurs dizaines d’autres français. Des personnalités de la politique, du sport et du show-biz. Je connais certains noms… Certains vous surprendraient."

            Fondée par Dominique Reyl, le demi-frère d’Hervé Dreyfus, le gestionnaire de fortune de Cahuzac, Reyl & Cie gère, depuis 1973, de discrètes fortunes qui cherchent à se défiscaliser. En sept ans, depuis 2006, ses fonds sous gestion ont explosé, passant à 6 milliards d’euros.


            Accusé par Mediapart d’être la deuxième voix de la cassette Gonelle, Hervé Dreyfus, depuis décembre dernier, se mure dans le silence. Jérôme Cahuzac avait jusque-là juré à ses proches qu’il ne le connaissait pas, "sauf pour une consultation sur son cuir chevelu". C’était donc faux. Il l’avait rencontré par son frère, Antoine Cahuzac, longtemps en poste à HSBC.


            Gestionnaire de portefeuilles chez Raymond James Asset Management à Paris, Hervé Dreyfus dirigeait ses clients fortunés chez Reyl & Cie et son demi-frère en Suisse lorsqu’ils souhaitaient défiscaliser leurs avoirs. "Cahuzac nous avait juré que Dreyfus, selon lui, était proche de Sarkozy et gérait même les fonds d’un de ses lieutenants", confie un des anciens collaborateurs de l’ex-ministre du Budget.

            Interrogé samedi par le JDD, le lieutenant en question de l’ancien président de la République « dément de façon catégorique »… Reste qu’il reconnaît au passage qu’"Hervé Dreyfus, via sa femme, dont il est aujourd’hui divorcé, a été très proche de Cécilia Attias". Une information confirmée à Genève : "Hervé Dreyfus, qui n’est pas ni un bavard ni un vantard, ne s’est jamais caché d’être un intime deNicolas Sarkozy et de sa première épouse", indique un banquier.


            Rien ne dit qu’une proximité amicale entraîne des placements financiers offshore, mais dans ce milieu où le relationnel compte beaucoup, il y a fort à parier que le carnet d’adresses d’Hervé Dreyfus recoupe en partie celui de l’ancien couple présidentiel. 

            Une autre personnalité de l’UMP, l’ancien sénateur Paul Dubrule, président du conseil de surveillance du groupe Accor et retiré en Suisse depuis 2006, a également eu des comptes dans l’établissement.


            "À ce stade, le juge Van Ruymbeke n’est pas saisi d’une enquête sur Reyl & Cie, mais sur M. Cahuzac. S’il devait découvrir d’autres placements suspects français, il avisera", indique une source judiciaire. "Lors de la perquisition chez Reyl du 22 mars dernier, rien d’autre que les documents liés à M. Cahuzac n’a été saisi", précise-t-on au parquet de Genève.

            Comme une centrale nucléaire ayant perdu son dôme de protection, la lessiveuse Reyl & Cie promet un nuage radioactif pour "plusieurs dizaines" de fortunes françaises.

            http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Chez-Reyl-des-dizaines-de-personnalites-francaises-600615


            • Yohan Yohan 8 avril 2013 12:44

              Les affaires de Tonton, sa fille cachée, la mort suspecte de Bérégovoy et le suicidé du Palais, l’affaire du Rainbowwarrior, Roland Dumas et la putain de la République, l’affaire des chaussettes, les affaires DSK, Huchon, Cahuzac etc...la gauche est mal placée en effet pour délivrer des brevets de moralité. Quant à son efficacité sur le plan économique, il suffit de constater l’incurie et l’impuissance actuelle du GVT. L’illusion Ségoléniste de redressement économique à coup de coups médiatiques tombe à plat, comme en témoigne le dépôt de bilan d’Heulliez. Trop de précipitation, trop d’idéologie, trop de barratin


              • aimable 8 avril 2013 14:04

                chaque parti politique est un panier de crabes , ou tous les responsables cherchent a faire carrière et ou seuls les idéalistes collent les affiches


                • Nico 8 avril 2013 14:19

                  La bonne question à se poser est :

                  Existe-t-il un parti sain ?

                  La réponse sera la même pour tous...ce qui permettra de prendre du recul et de se poser d’autre question :

                  Notre système politique est-il sain ?


                  • mario du 38 8 avril 2013 14:50

                    Autant je trouve remarquable le travail de militant sur le droit du travail de Gérard Filoche, autant je suis ahuri de sa cécité sur la réalité du parti Solférinien.

                    Je comprend pas comment on peut rester dans un parti qui exécute une politique libéral à ce point éloigner de ces propres valeurs personnelles.

                    Un parti cela n’a en soi aucun intéret en soi, seul compte les valeurs et les hommes qui les portent.

                    Salutations


                    • non667 8 avril 2013 15:13

                      à nico
                      Existe-t-il un parti sain ?

                      oui !le fn à qui le front ripoublicain (umpseelvmodem+fdg ) n’a rien d’autre à reprocher qu’ un racisme de pure invention !
                      qu’attendent médiapart pour le dénoncer et walls ,taubira ,moscovici pour les coffrer ???????????????????????????
                      complices ??????????????????????
                      comme badinter ,joxe ,charasse en leur temps ?
                      ils n’ont rien pu faire malgré leur acharnement ,ce qui vaut aux lepen un certificat d’honnêteté !  smiley smiley smiley
                      l’assimiler aux autres partis est du trollage /embrouille pour rabattre sur le N.O.M.- N.W.O.


                      • Ariane Walter Ariane Walter 8 avril 2013 18:19

                        Ahahahahaha !! Non, NON !!!

                        Ton dscours pouvait faire illusion avant l’affaire Peninque qui a fait remonter toutes les histoires de valises pleines de billets de la famille le pen ;

                        j’avoue attendre avec beaucoup d’impatience la liste des politiques qui fraudent. Marine a son argent en Afrique, comme papa ?


                      • non667 8 avril 2013 20:56

                        à ariane
                        l’affaire Peninque ou pas mon discours est toujours valable !

                        qu’ont fait médiapart pour le dénoncer et walls ,taubira ,moscovici pour les coffrer ???????????????????????????
                        complices ?????????????????????? ou incapable ? ce qui ne vaut pas mieux ?
                        comme badinter ,joxe ,charasse en leur temps ?
                         rappel à tes perfides insinuations !
                        il n’est pas interdit d’ouvrir un compte à l’étranger ,ce qui est interdit et ce dont cahusac est accusé c’est de ne pas avoir payé les taxes correspondantes ,l’isf et justifié la provenance !

                        retounes vite lécher ton merluchon ! et achète de la vaseline !


                      • Peretz1 Peretz1 8 avril 2013 16:11

                        À travers le système des partis c’est tout le système démocratique qui est questionné. Et ce système démocratique est vicié à cause d’une Constitution qui donne le pouvoir à des castes et non au peuple pas ou mal représente. Gerard Filoche est en colère contre lui-même d’être tombé dans le panneau. Il y a des solutions de bon sens pour créer un régime citoyen au-dessus des partis, sur mon site. www.citoyenreferent.fr On ne sortira pas de cette nasse sans renverser la table.


                        • robin 8 avril 2013 16:41
                          Le Parti Socialiste est-il un parti sain ?

                          A part les rares que les merdias n’interrogent jamais et pour cause vous en connaissez des partis sains ? moi pas

                          • Furtive Sentinelle Furtive Sentinelle 8 avril 2013 16:41

                            @ l’auteur

                            Employer le terme socialiste à propos du PS relève de l’escroquerie intellectuelle pour employer une vieille formule à propos des Radicaux : c’est comme les radis - « Rose dehors, blanc dedans ».

                            Il s’agit d’un parti social libéral même pas démocratique sinon le ménage des marauds aurait dû être mis à exécution depuis fort longtemps.

                            Parti de gauche à gauche du diable ..... 

                             


                            • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 8 avril 2013 19:40

                              Bonsoir,


                              Le FN serait sans reproche ....´houlalala. Je vous propose une petite lecture


                              Bonne lecture

                              Les seuls qui n’est apparemment jamais frauder, en tous cas ils ne se sont jamais fait prendre serez

                              Eva Joly, JL Melanchon, Bayrou, Asselineau il pourrez pas s’associer et nous proposer un truc 

                              sympa ??? 

                              Si vous trouvez des infos de corruption les concernant je vous offre l’apéro.

                              A mon avis on est pas prêt de boire un coup ensemble

                              Cordialement

                              Franck



                              • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 8 avril 2013 19:57

                                Je leur ai trouver un nom de parti


                                Les quatre fantastique, vu la situation il faut bien ça non ??

                                Par contre pour le PS est ce qu’il est sain, pour ce qui est de sa tête a solferineau sûrement pas a mon avis.

                                Bonsoir

                                Franck

                                • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 8 avril 2013 20:03

                                  Bonsoir,


                                  Je viens de lire Bayrou et le référendum, on fait les trois fantastiques ??

                                  Bon je vous laisse tranquille

                                  Franck

                                  • OMAR 8 avril 2013 21:24

                                    Omar 33

                                    Didier : « Mais alors là… là alors… je sais plus là… je sais plus… »..

                                    Par contre, nous sommes convaincus d’une chose : quelque soit le parti au pouvoir : sa totale allégeance à Israël....

                                    PS : http://www.youtube.com/watch?v=Y9Bs3tF1jj0

                                    UMP : http://www.egaliteetreconciliation.fr/Cope-nouveau-patron-de-l-UMP-et-ami-d-Israel-15029.html

                                    F.Haine : http://www.youtube.com/watch?v=s5iVcD2rKQs

                                    Modem : http://www.alterinfo.net/Entre-Bayrou-et-Israel-video_a7533.html


                                    • Loup Rebel Loup Rebel 9 avril 2013 07:54

                                      Bonjour,

                                      Un parti sain, ça n’existe pas. Pas plus qu’un parti saint.

                                      Je vais me contenter ici de citer des propos d’Étienne Chouard, qui démontre que le système électif, celui des partis, est un système de gangster :

                                      « Il y a quelque chose d’imparable dans la mécanique électorale, c’est le consentement : le peuple consent à sa propre domination…

                                      C’est le mécanisme même de toute escroquerie. Les escrocs sont toujours des gens très séduisants, jamais des affreux qui font peur aux enfants. Ils nous piègent en nous flattant et en détournant la puissance libératrice de notre volonté : "puisque vous votez, vous êtes le souverain", nous disent-ils. Et c’est vrai qu’au niveau individuel, l’exercice de notre volonté nous permet souvent d’améliorer notre sort, à la condition qu’elle ne soit pas biaisée par des escrocs (c’est le point essentiel). Notre erreur est de croire que notre volonté, qui fonctionne bien au niveau individuel, va pareillement fonctionner au niveau collectif, alors qu’à ce niveau, apparaissent des raisons puissantes de circonvenir la volonté générale, des mobiles de crimes . De l’utilité souvent confirmée de notre volonté individuelle, nous déduisons fautivement qu’il en sera de même au niveau collectif. C’est une erreur. Au niveau collectif apparaissent des trompeurs d’opinion et l’élection donne une prise à ces voleurs de pouvoir.Le plus riche pourra financer les campagnes électorales et faire élire son candidat qui, du coup, sera son débiteur et mènera les politiques qui lui sont favorables. Le tirage au sort écarte cette mécanique corruptrice de l’élection en ne donnant aucune place à la volonté. C’est la loi des grands nombres (incorruptible par construction) qui décide, et non plus une volonté susceptible d’être trompée. »

                                      Source : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/tirage_au_sort.php

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Didier

Didier
Voir ses articles






Les thématiques de l'article

PS


Palmarès