Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Parti Socialiste et le Modem repartent de zéro...

Le Parti Socialiste et le Modem repartent de zéro...

« Rien ne sert de courir, il faut partir à point. » Jean de La Fontaine pensait-il (déjà) à Martine Aubry et François Bayrou en rédigeant ses célèbres fables ?

Tout, ou presque a déjà été dit sur la défaite de ceux qui ont “oublié” de parler d’Europe, trop obnubilés qu’ils étaient à s’occuper de Nicolas Sarkozy quand ils ne rêvaient pas à 2012...

Le Parti Socialiste, emmêlé, empêtré dans ses querelles fratricides a perdu sa crédibilité, et ce ne sont pas les fausses retrouvailles entre “Martine et Ségolène”à Rezé qui ont suffi à duper les Français dans la dernière ligne droite, écoeurés par ce parti qui n’incarne plus l’espoir du changement.


Et que dire de François Bayrou, le troisième homme aux 18% qui s’y voyait déjà ! Celui qui a déjà rencontré à cinq reprises Nicolas Sarkozy depuis 2007, plus que Dany le rouge, nous expliquait il y a quelques semaines encore qu’il avait trouvé LA solution miracle pour remporter les élections présidentielles... a raté son coup ! “Je m’honore d’être quelqu’un qui ait dans ses projets politiques équilibrés (sic), je suis heureux d’être quelqu’un dont les racines sont au centre parce que c’est le seul moyen de porter un projet qui puisse l’emporter parce que plus vous vous déportez, moins vous pouvez gagner au deuxième tour.”

Oui mais voilà, François Bayrou, s’est trompé d’élection et a décroché dans les sondages à quelques jours du scrutin, et s’est rabaissé à insulter Daniel Cohn Bendit... là où seule Marine Le Pen s’y était jusqu’alors aventurée !

Ces élections européennes n’ont pas passionnées les Français, non pas parce qu’ils ne se sentent pas concernés par l’Europe, mais parce que les médias, ainsi qu’une bonne partie de la classe politique, le Parti Socialiste et le Modem en tête, a tout simplement renoncé à leur parler d’Europe. Etant donné le taux tristement élevé d’absentioniste, il n’y avait pas "grand chose" à gagner, mais beaucoup à perdre et seuls les listes d’Europe Ecologie et de la Majorité Présidentielle ont su tirer leurs épingles du jeu.

Ne nous y trompons pas, il n’y a pas eu d’effet "HOME" en faveur des écolos, mais il est certain que les indécis n’ont pas hésité longtemps entre ceux qui avaient une vision, un projet pour l’Europe et ceux qui n’avaient rien de neuf à proposer. Ce film n’a fait que conforté une tendance qui prenait de l’ampleur.

Ségolène Royal avait raison quand elle disait il y a pas si longtemps que 2012 arriverait vite et à l’heure actuelle l’opposition de droite, comme de gauche sont bons pour repartir de zéro et commencer à proposer une alternative crédible s’ils espèrent encore vouloir gouverner.

Alors un peu de modestie et au boulot !

 

Mathieu SOLIVERES

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Paul Cosquer 15 juin 2009 11:20

    L’auteur est bien placé pour parler du gadin de Bayrou, lui-même ayant fait un glorieux 7 % de votes favorables (sur 108 votes) pour son article prenant la défense du porte-parole de l’UMP.

    Devant un tel expert, je vais donc m’effacer quelque peu. Avant, je dirai juste que son Dany le Rouge ne mérite pas son surnom, vu qu’il est libéral et qu’il a joué l’aide de camp de Sarko dans cette élection. Et que Bayrou n’a pas insulté Cohn-Bendit. Il y a 2 millions de témoins.

     


    • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 16 juin 2009 12:38

      Vous défendez François Bayrou, c’est votre droit le plus strict. Mais quand un homme, qui espère incarner et représenter la République Française en 2012 ne trouve rien de mieux que de rabaisser ses interlocuteurs tout en oubliant de parler d’Europe, cela me chagrine un peu. Bayrou n’est pas l’homme providentiel comme il le pensait. 


      Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir...la claque n’en sera que plus douloureuse en 2012.

    • Paul Cosquer 16 juin 2009 12:46

      Bayrou n’est peut-être pas l’homme providentiel mais Sarkozy est un objet bien pratique qui permet d’indiquer la direction du vent ! Seulement, j’ai bien peur que la girouette ne soit figée dans une direction unique : celle de l’Amérique des pétrodollars et des pailletttes, son regard avide passant par-dessus les « connards » de Bretons et même au-dessus des Britanniques et des Québécois qu’il ne porte pas non plus dans son estime.


    • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 16 juin 2009 12:54

      Sarkozy tient le cap des réformes malgré la crise, il fait ses preuves et les Français le confortent dans se sens. Bayrou n’a rien fait, il est donc aisé pour lui de critiquer tout, même l’absence de la Reine Mère... il n’a rien de plus sérieux à faire ?


    • Paul Cosquer 16 juin 2009 13:07

      Vous savez ce que l’on pourait penser ? Que Sarkozy a écarté la reine mère parce que son clinquant est supérieur au sien. Hélas, pauvres Français, la raison est bien là !


    • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 16 juin 2009 19:52

      La Reine d’Angleterre a raté de nombreuses cérémonies, cela ne semblait pas vous choquer auparavant... 


    • Jean-paul 17 juin 2009 03:51

      @ Paul Cosquer

      10% de Bretons vivant aux USA


    • Paul Cosquer 15 juin 2009 11:32

      Et Sarkozy, lui, il repartira de Zorro, son modèle de toujours. Mais n’est-ce pas bête : « Zorro » n’est pas sur la photo avec Obama...On n’y voit que son petit bras. Un gros gadin international pour le pauv’ petit Zorro... 


      • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 16 juin 2009 12:40

        Encore une belle illustration du malaise de l’opposition. Quand l’UMP et la Majorité Présidentielle parle idées, projets, programmes, vous vous réfugiez dans la critique stérile et systématique... les urnes ne vous ont pas donné raison, et c’est tant mieux.


      • Paul Cosquer 16 juin 2009 12:53

        Pour l’opposition, la critique n’est pas un refuge, la critique est un devoir. Mais il est vrai que cela va être difficile de vous faire comprendre cela : vous êtes à l’UMP...

        D’autre part, il est dommage que vous n’ayez pas compris non plus mon argument...Je vous éclare donc - si je puis, vous êtes à l’UMP donc un peu lent pour tout ce qui est un peu débat critique...- : Obama escamote Sarko sur la photo pour bien montrer que c’est lui le roi du monde et que l’entrée de la France dans le commandement intégré de l’OTAN a finalisé sa servitude.


      • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 16 juin 2009 12:56
        Mais je suis pour la critique, lorsqu’elle fait avancer les choses. Nous avons besoin d’une opposition forte et entendue. Ne tombez pas si facilement dans la caricature et le préjugé, je suis à l’UMP et pour le débat d’idées, mais en l’espèce il n’en est rien. L’opposition est stérile et muette sur les grands sujets...

      • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 16 juin 2009 12:57

        « Sarkozy est un modèle politique pour moi » Barack Obama durant les primaires. Je vous laisse juger de l’escamotage...


      • Paul Cosquer 16 juin 2009 13:04

        L’opposition est rendue stérile et muette, vous devriez dire...
        Qu’appelez-vous les grands sujets ? Johnny, la robe de Carla, la montre de Nicolas, les bijoux de Rachida, le dernier fait divers, la garden party de l’Elysée, le nom du dernier gagnant du prix de l’ouverture... ? Parce que les « grands sujets » dont s’empare la Sarkozie ne sont pas tout, loin s’en faut, des sujets profonds...Et je pèse mes mots.

        Pour les grands sujets, lisez « Abus de pouvoir ». Beaucoup de français l’ont déjà fait. Vous verrez que les valeurs y tiennent une place essentielle.


      • le-Joker le-joker 16 juin 2009 13:09

        Paul c’est triste mais Obama n’a pas cherché à rencontrer le Bayrou lors de sa venue en France alors la photo coupée sur le site d’Obama on s’en tape totalement.
        Comment ça Obama n’a pas demandé à rencontrer le futur président des français smiley mais il est fou ce type smiley


      • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 16 juin 2009 19:56

        L’opposition rendue stérile et muette ?


        Vous plaisantez ? Jamais la presse n’a été aussi critique et tant mieux, la blogosphère s’anime et se révolte sur les sujets qui lui tiennent à coeur et c’est tant mieux. Le silence de l’opposition et surtout le peu de pertinence de ses propos sont bien de son fait.


        Exemple de grands sujets : Sécurité, Retraites, Europe, Crise Financière, OTAN, etc.. 


        Abus de pouvoir ne m’intéresse pas, l’anti-sarkozysme primaire n’a jamais constitué un programme pour la France, j’attends donc autre chose de Bayrou et des socialistes, les Français aussi.


      • Daniel Roux Daniel R 15 juin 2009 15:05

        Dany « le Rouge » soutient la confiscation de tous les pouvoirs par Sarko sous le prétexte (le même qu’utilise Sarko) que les Français l’ayant élu Président de la République, certaines promesses (pas toutes) deviennent de fait des engagements ayant l’appuis de 53% des Français.

        Mais là n’est pas le problème soulevé par l’article.

        Pour que le PS reparte de zéro, il faudrait qu’il analyse les causes interne de sa défaite de 2007, et il en est incapable. Comment le pourrait-il d’ailleurs puisque tous ses caciques sont impliqués dans le soutien au OUI sur le Traité conservateur européen (TCE), les déchirements qui ont suivi jusqu’au sabordage de la campagne de la candidate officielle.

        La dernière trahison envers leurs électeurs est la participation au déni de démocratie lors de la ratification en force du TCE à Versailles.

        Le gouvernement annonce aujourd’hui une nouvelle aggravation du déficit de la Sécurité Sociale alors qu’il confisque sans vergogne une partie des recettes. Que peut faire un PS qui attribue l’heureuse surprise du 2ème tour des législatives à la dénonciation démagogique d’un projet de TVA SOCIALE, pourtant indispensable ?

        Bafouillant de vague protestation, il apparaîtra une fois de plus comme complice d’un démentèlement qu’il a initié, celui de la protection sociale.

        Comment pourrait-il dénoncer l’incohérence d’un système qu’il n’a pas réformé quand il était au pouvoir ? Ce système incohérent qui voit d’un côté un financement largement dépendant de la masse salariale dont tout concourt à la baisse et de l’autre côté, des dépenses indexées sur les progrès de la médecine conjuguée au vieillissement de la population dont tout concours à la hausse.

        Walls a raison lorsqu’il préconise de repartir à zéro dans un nouveau parti qui devrait trouver sa place entre le MODEM moribond et un PS revigoré par le départ de tous ses dirigeants actuels de Royal-Aubry à Moscovici-Peillon sans oublier Strauss-K et Lang.


        • aurelien362 15 juin 2009 23:15

          Encore un UMP qui se met à défendre le soixante huitard Daniel Cohn-Bendit, nouvelle preuve de la collusion entre l’UMP, les Verts et les médias... ^^


          • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 16 juin 2009 12:43

            Je ne défends pas Cohn-Bendit, mais il a au moins le mérite de parler d’Europe ! Les Français l’ont compris et ont voté Europe Ecologie.


          • Paul Cosquer 16 juin 2009 09:51

            5 votes positifs, c’est bien mais ce qui m’importe le plus c’est de ne pas parler tout seul ! Mais, le débat n’est pas inscrit dans les habitudes de certains militants qui pourtant veulent donner des leçons au PS et au MoDem !!!


            • Paul Cosquer 16 juin 2009 10:54

              Bravo Calmos d’avoir permis à l’auteur - juriste en Droit comme je suis poète en vers ! - de s’en tirer avec un 9% d’avis jugeant l’article intéressant.


            • morice morice 16 juin 2009 12:23

              et Soliveres, qui est à l’UMP car y’avait plus de place au FN vient nous seriner sa propagande..


              Solivereres....

              propagande UMP donc, rien d’autre

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès