Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le pays de l’Emmental fait son trou en Europe

Le pays de l’Emmental fait son trou en Europe

Merci les Suisses ! 54,6 % de nos voisins helvètes se sont prononcé dimanche pour l’entrée de la Confédération Helvétique dans l’espace Schengen. Bienvenue ! Herzlich Willkommen ! Benvenuto ! La Suisse arrive enfin en Europe et (re)noue avec un sentiment europhile plutôt rare par les temps qui courent. Car alors que nos voisins helvètes se rapprochaient de l’Union, une enquête menée par la chaîne télévisée ZDF brisait les dernières illusions de ceux qui pensaient que nos voisins allemands ne partageaient pas notre refus du traité constitutionnel. Selon la procédure inaugurée par les émissions de téléréalité, 81,1 % des votants, tapotaient ainsi en une soirée depuis leur « portébeul » un grand « Oui, les Français et les Néerlandais ont eu raison de dire non ». 18,9% d’entre eux un microscopique « Non, ils ont eu franchement tort » ! Si cette « étude » - publiée sur le télétexte de la chaîne publique - n’a guère de valeur scientifique (seul étant pris en compte le vote des 5800 participants ayant comme premier point commun la folie de vouloir majorer leur facture audiovisuelle au moyen de leur ligne téléphonique), celle-ci n’en manque pas moins d’intérêt. Ses résultats ont beau sortir des petites touches d’un mobile, 4704 amateurs de Gouda et de Roquefort contre seulement 1096 de Roncal n’est tout de même pas rien. D’autant plus qu’il y a à peine quelques semaines, pas un institut de sondage professionnel ne donnait le fromage espagnol gagnant. Comme quoi, les tendances peuvent s’inverser rapidement et les Allemands rechercher instinctivement une proximité culturelle avec leurs voisins directs.

A moins que ce vote mobile - à défaut de pouvoir être qualifié de volatile - ne soit le fruit de l’émotion. Un sentiment que semble à l’inverse parfaitement maîtriser l’autre pays du fromage et ses habitants en particuliers. Habitués des référendums, consultés régulièrement, ceux-ci refusent aujourd’hui tout jugement hâtif - « Forcément, ils sont suisses », diront les mauvaises langues - et disent oui, par leur vote en faveur de l’entrée de leur Etat dans l’espace Schengen, à une Europe qu’ils ont pourtant longtemps boycotté. Mais, en rejoignant cette Union sans frontières, nos voisins Helvètes ont fait bien plus que dire oui à la libre circulation des personnes. Leur message ? Rappeler que l’Union n’est pas forcément qu’un pauvre camembert coulant et utilisé à des seules fins d’oppression économique mais, aussi et surtout, une certaine vision d’un vivre ensemble qu’il est urgent de retrouver. Ce sera d’ailleurs là tout l’enjeu d’un sommet européen des 16 et 17 juins prochains qui, par les réponses qu’il apportera à la crise que traverse aujourd’hui Europe, aura la lourde responsabilité de redonner un peu de sérénité à l’Union ou d’en exacerber les tensions. Ou, plus simplement, de rapprocher les citoyens de leurs institutions ou de creuser un peu plus encore le fossé qui les en sépare. Ironie du sort, cette leçon d’affinage politique ne nous vient pas de Normandie ou d’Auvergne mais bien du pays de l’Emmental. Ce fromage ferme et généreux aux multiples trous...

Par kai Littmann, président du Forum citoyen eurodistrict


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès