Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Pen, condamné au silence ?

Le Pen, condamné au silence ?

Entendu hier soir (parce qu’en podcast) l’interview de Jean-Marie Le Pen par Jean-Michel Apathie. Sur son blog, Jean-Michel Apathie juge décevante cette interview. Tout serait parti de travers, notamment parce que Jean-Marie Le Pen, mécontent d’un premier papier passé sur les ondes de RTL, se serait fermé, plus exactement, aurait été "refermé comme quelqu’un qui se vit en territoire hostile". On peut toutefois difficilement lui en vouloir de ne pas se sentir a priori en terrain amical face aux journalistes. Bref, Apathie juge sans intérêt l’interview de JMLP. Je ne suis pas de son avis, malgré le peu de réponses données.

En premier lieu, et quoique cela ne concerne ni JMLP mais plutôt JMA, ni le fond, j’ai trouvé Apathie maladroit dans ses questions sur l’affiche de la "jeune beurette", ne cessant de revenir sur le sujet par des questions répétitives. En substance : "Ca ne vous gêne pas, cette affiche ?" "Donc, la présence de cette jeune femme d’origine maghrébine ne vous dérange pas ?" "Ca ne vous gêne pas, donc ?". Eh bien non, trois fois non, Jean-Marie Le Pen a eu trois fois l’occasion de répéter que cette affiche ne le dérangeait pas.

Apathie croyait-il que Le Pen allait lui confesser, la bave aux lèvres et la prothèse oculaire roulante, qu’une "bougnoule" sur ses affiches, ça le répugnerait ? Au total, le sentiment donné était bien que, si quelqu’un focalisait sur cette affiche, c’était bien Apathie. Et son insistance à poser exactement la même question aura corroboré auprès des sympathisants de Jean-Marie Le Pen l’image de journalistes agressifs et partisans. Comme le dit Apathie, effectivement, c’est allé de travers...

En second lieu, parce que même les absences de réponse de Jean-Marie Le Pen m’ont paru signifiantes et, au demeurant, totalement inexploitées par Apathie.

Sur la renonciation du Front national à demander l’abrogation de la loi Veil sur l’avortement, l’embarras de Jean-Marie Le Pen était manifeste, et ses explications tout à fait confuses, à plus d’un titre.

Il a ainsi expliqué que, de toute façon, ce point ne le concernait pas, puisque cela relèverait de la loi, donc, de la majorité législative qui sortirait des urnes, et pas de la seule volonté du président. On s’étonnera de ce soudain sentiment d’impuissance de la part de Jean-Marie Le Pen. On peut aussi s’étonner que celui qui, quelques secondes plus tard, explique que les divergences au sein du FN, c’est "[lui] qui les tranche et, à double titre, en tant que président du Front national et en tant que candidat à la présidentielle", se retranche derrière son seul statut de candidat à la présidentielle pour ne pas se prononcer sur une décision du Front national.

Il a ensuite semblé ne pas se souvenir qu’il ait fait de l’abrogation de la loi Veil une proposition de campagne, en 2002. Bernard Antony appréciera.

Dernière ambiguïté, il expose qu’il serait tout à fait possible d’abroger la loi Veil, loi inutile puisque les avortements clandestins sont aussi nombreux qu’avant (ah ?), mais que bon, non. Donc, il est pour, l’abrogation de la loi Veil serait nécessaire, mais il ne la fera pas ? Mieux, il soumettra la question à référendum, ce qui signifie nécessairement qu’une proposition d’abrogation serait rejetée, sauf à se leurrer profondément sur le résultat prévisible d’une telle consultation. Si les extrêmes se mettent à faire des compromis... Mais il faudrait peut-être bien voir par là l’indice qu’au FN, on "y croit", au deuxième tour (pour commencer), et que l’on accepte ainsi de sortir de la posture facile du candidat hors système pour faire les compromis du potentiel parti de gouvernement (rassurez-vous, je continue de penser qu’il y a de la marge avant que JMLP soit président de la République) !

Sur le nucléaire iranien, Jean-Marie Le Pen fait preuve d’une bien "étonnante" complaisance à l’égard d’Ahmadinejad, considérant que tout de même, certains ont le droit d’avoir la bombe et d’autres pas... Que ceux qui, comme moi, font le lien avec la dernière sortie d’Ehud Olmert, affirmant clairement qu’Israël détient la bombe nucléaire (contrairement à la version toujours officielle) lèvent le doigt... Donc, hein, si on permet à Israël de l’avoir, pourquoi pas à l’Iran ? Eh bien, peut-être parce que l’un persiste à déclarer que l’autre pays est une tumeur cancéreuse, qu’il doit être rayé de la carte et qu’il n’y a pas de raison de ne pas faire crédit à Ahmadinejad d’une certaine cohérence d’action - même si certains affirment qu’il ne s’agit que de déclarations destinées à l’opinion publique iranienne.

Pour le reste, Le Pen se contente de prédire une généralisation inéluctable de l’arme nucléaire... C’est un peu court, jeune homme. Se limiter à "ça va péter, c’est moi qui vous le dit" quand on veut exercer des responsabilités, c’est insuffisant.

Mais surtout, sur deux sujets, les propos de Pascal Sevran et la conférence iranienne sur la Shoah, les abstentions de Jean-Marie Le Pen sont significatives.

Jean-Michel Apathie rappelle les propos de Pascal Sevran...

« Des enfants, on en ramasse à la pelle dans ce pays -est-ce un pays ou un cimetière ?- où le taux de fécondité des femmes est le plus élevé du monde, neuf enfants en moyenne par couple. Un carnage. Les coupables sont facilement identifiables, ils signent leurs crimes en copulant à tout va, la mort est au bout de leur bite, ils peuvent continuer parce que ça les amuse, personne n’osera leur reprocher cela, qui est aussi un crime contre l’humanité : faire des enfants, le seul crime impuni. On enverra même de l’argent pour qu’ils puissent continuer à répandre, à semer la mort. »

La seule réponse de Jean-Marie Le Pen est de refuser de s’exprimer, parce que c’est un sujet qui l’exposerait à des poursuites pénales... A supposer qu’il partage les propos de Pascal Sevran, il lui restait possible d’affirmer que le propos était ordurier et irrespectueux avant d’être à strictement parler raciste, ou même de se contenter, comme il l’a également fait, de dire que cela concernait davantage Nicolas Sarkozy - depuis la mort de Mitterrand - que lui.

De la même manière, sur la conférence iranienne sur la Shoah, Jean-Marie Le Pen affirme en substance que c’est un sujet sur lequel il s’astreint à ne pas répondre car cela l’expose à des poursuites pénales.

Sur l’un et l’autre sujet, il est pourtant aisé à la plupart des gens d’émettre une opinion qui ne soit pas passible des tribunaux. Et c’est ce que Jean-Michel Apathie aurait pu soulever. Car que pouvait donc dire Le Pen, sur la conférence iranienne, qui l’emmène au tribunal, si ce n’est contester la réalité du génocide des juifs, ou affirmer qu’elle mérite encore d’être débattue ? Quand on est imaginatif et roué comme lui, il y a de nombreuses réponses possibles et non condamnables.

Alors, si, je trouve cet entretien significatif : il témoigne du jeu de la victimisation toujours mis en avant par Le Pen, dans le rôle subtil du "matamore timoré", parce que menacé. Il témoigne aussi que seul change le discours de Jean-Marie Le Pen, qui se contente, sur ces deux sujets, mais bien d’autres encore, de ne pas s’exprimer, mais dont les opinions profondes restent fidèles à ses "dérapages" volontaires. Qui pourrait, d’ailleurs, croire l’inverse ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.36/5   (404 votes)




Réagissez à l'article

161 réactions à cet article    


  • Voltaire Voltaire 21 décembre 2006 12:49

    Excellent analyse (l’air de Rueil-Malmaison sans doute... smiley ).

    En règle générale, je regrette que les « journalistes politiques » arrivent si mal préparés aux interview qu’ils donnent. Leur objectif semble toujours être celui de provoquer « la petite phrase » qui sera reprise par des confrères, plutôt que de servir à clarifier les idées et propos des politiques, en les mettants devant leurs contradictions (et c’est pourtant bien aisé) ou en refusant la langue de bois (un journaliste convenable de la BBC insistera pour avoir une réponse calire, et faute de l’obtenir, déclarera nettement que le politique refuse de répondre).

    Au lieu de cela, on se retrouve souvent dans un dialogue artificiel, avec une inégalité de traitement évidente entre les grands et puissants, que l’on traite avec obsequiosité comme dirait Bayrou, et les sans pouvoir, que l’on piétine. Le rôle du journaliste devrait être de favoriser le civisme, d’éclairer le citoyen par ses questions. On en est loin.

    Quant à JM Le Pen, qui peut imaginer un instant qu’il ait changé d’idées sur le monde ou la société ettre 70 et 78 ans... Il fait de la com’ pour ratisser large, confiant dans la capacité d’atteidre le second tour et pourquoi pas plus, mais en effet, silences et hésitations sont souvent plus révélatrices que les mots, et ceci est vrai pour tous les responsables politiques.


    • Michel Launay 21 décembre 2006 16:19

      L’âge venant il est fréquent que l’on s’adoucisse : A 60 ans ma grand-mère pensait mordicus que Dreyfus était coupable (certainement des réminiscences tenace de sa jeunesse)...elle est aujourd’hui bien plus nuancée dans ses propos...Je ne sais pas quel âge vous avez, probablement moins que l’image que vous donnez de vous...mais je crois que vous pouvez vous aussi encore changer d’avis...


    • dégueuloir (---.---.206.49) 21 décembre 2006 21:39

      Mais qu’est-ce qu’on s’en moque du peine-à-....euh ! « marcher »,qu’a t-il à apporter au débat ? qu’a t-il à dire ? que propose t-il ? evidemment rien...si ce n’est de la démagogie !!!! c’est le vote poubelle,le dégueuloir de la république !!le crachat à la téte d’un flic l’insulte ultime à la démocratie.....circulez ya rien à voir !!! Mais pour éradiquer ce vote aux démagos (extrème droite ou gauche),il faudrait tenir compte du vote nul dans le cadre d’un scrutin OBLIGATOIRE ( s’il est un devoir obligatoire,c’est bien celui-là )il y a bien des réformes indispensables pour renforcer la démocratie ,dont celle citée mais aussi une bonne dose de proportionnelle.....(à partir de 1% ? ) car il est honteusement anormal que des courants ne soient pas représentés équitablement à l’assemblée nationale,dont ,entre autres, le FN..... la LCR....mais aussi l’environnement ! je pense que si tous les courants étaient réellement représentés ,les gens se ré-intéresseraient à la politique en tant que participants actifs. Du reste je ne vois pas guère le ministre de l’intérieur pousser à la roue en ce qui concerne le devoir pour tout un chacun d’aller voter.... ! On devine aisément pourquoi ! l’abstention est encore pire que le vote « repoussoir » ,c’est une fuite suicidaire vers un régime totalitaire ,on laisse les « autres » décider pour soi...comme à Bordeaux il y a quelques mois... !!! smiley je souhaite que ce scénario indécent ne se reproduise pas en 2007 !......


    • Bill Bill 21 décembre 2006 13:08

      Votre article est très intéressant ! Je n’ai jamais eu d’appréhension envers cet homme et je crois en effet qu’on cherche toujours à le prendre au piège, c’est une réalité. Cependant il faut voir aussi derrière les mots. Pour l’avortement, le FN a dans ses troupes de nombreux catholiques traditionalistes, d’anciens Gaullistes et d’anciens Pétainistes, des royalistes, etc, etc... Mais le parti semble devenir raisonnable sur cette question, au risque de heurter les catholiques. cependant il ne semble pas non plus renoncer à ce sujet, mais envisage (je ne suis pas sûr, j’entendais un jour l’opinion de Marine Le Pen sur le sujet...) de créer des solutions alternatives pour que les femmes gardent leurs enfants avec des aides par exemple. Il s’agit de ne perdre personne, ni les nouveaux venus, ni les anciens.

      pour ce qui est de cette conférence avec l’Iran et le négationnisme, je crois qu’il y a plusieurs choses à dire : en interdisant purement et simplement le débat, nous laissons planer un doute ! Doute qui s’alimentera d’autant plus que nous découvrons les supercheries de l’empire communiste et ses photos et vidéos truquées (lire à ce sujet « Hommage à la Catalogne » de Georges Orwell). Il faudrait peut-être laisser les historiens en discuter en effet, mais dire cela peut vous conduire au tribunal, et il est rusé le vieux filou ! Si l’Iran a organisé cette conférence, c’est bien sûr parce que l’existence d’Israël est directement lié à cet horrible événement historique !

      Le président Israëlien a déclaré avoir la bombe, ce n’est pas un scoop, cela se savait depuis longtemps ! Mais le dire autrefois aurait amené une question suivante : pourquoi Israël l’aurait, et pas les autres pays ? s’il le déclare aujourd’hui, c’est sûrement une manière de dire qu’il a les moyens de se défendre.

      Mais quoi que nous en pensions, de plus en plus de pays auront la bombe, prions pour que personne ne l’utilise !

      La beurette est en réalité une Antillaise, ce qui change un peu les choses...

      Je ne crois pas que Le Pen soit vraiment raciste, mais sait on jamais ! En tous les cas, la campagne électorale à venir s’annonce passionnante sur bien des sujets !

      Bill


      • Bill Bill 21 décembre 2006 13:12

        Qu’on interprête pas mes propos dans un mauvais sens sur le négationisme ! Il ne s’agit pas pour moi de nier un fait historique ! Pas plus de militer pour le vieu grigou !

        Bien à vous

        Bill


      • didier (---.---.154.182) 22 décembre 2006 10:06

        Ouais... c’est ça !!! on commence à connaitre la teneur de tes opinions .......


      • Bill Bill 22 décembre 2006 10:16

        Didier

        Ouais c’est ça... Ben c’est bien, je me moque de ce que vous pensez ! Pas la peine d’aller cherchez très loin chez vous ! On devine de suite que vous pensez la même que tout le monde sans vous poser de question ! Cela s’appelle l’instinct grégaire. Je ne me sens nullement tenu de m’affadir pour me rabaisser au niveau du votre, celui des moutons et des petits-bourgeois.

        Bill


      • Fillaam chez hotmail (---.---.101.203) 23 décembre 2006 15:44

        Mr Didier, je ne vous trouve pas très agréable, ses idées sont les siennes et la liberté d’expression est ce que beaucoup de gens sont venus chercher chez AgoraVox. Cependant beaucoup de gens se passerai de la liberté d’expression de certain, qui n’est pas du tout constructive, comme la votre et la mienne...


      • Gérard (---.---.27.138) 23 décembre 2006 17:56

        « en interdisant purement et simplement le débat, nous laissons planer un doute ! Doute qui s’alimentera d’autant plus que nous découvrons les supercheries de l’empire communiste et ses photos et vidéos truquées (lire à ce sujet « Hommage à la Catalogne » de Georges Orwell). Il faudrait peut-être laisser les historiens en discuter en effet, mais dire cela peut vous conduire au tribunal, et il est rusé le vieux filou ! »

        Cela fait des décennies que les historiens en débatent, et des estimations solides existent depuis longtemps. Il faut faire attention de ne pas reprendre cet « argument » négationiste selon lequel les historiens seraient baillonés par la loi, etc., etc., que l’on a droit au débat même en ce domaine et ainsi de suite, alors que ça fait longtemps que le travail des historiens a été fait, et personne ne possède d’éléments pouvant scientifiquement remettre en cause le fait qu’il y a eu 5 à 6 millions de morts. Ces chiffres ont d’ailleurs été obtenus par différentes méthodes, et les résultats n’ont pas présentés de contradiction.


      • Bill Bill 26 décembre 2006 09:54

        @ Gérard

        Je suis parfaitement d’accord avec vous... J’écrivais ceci car le négationisme est devenue une stratégie politique dans le monde...

        Bien à vous

        Bill


      • Philippe (---.---.184.78) 21 décembre 2006 13:43

        Très bonne analyse et très bon article sur le plan rédactionnel.


        • Fillaam chez hotmail (---.---.101.203) 23 décembre 2006 15:47

          Ici je pensais que les nationalistes, les capitalistes, les chrétiens, les crétins, les paranos, les utopistes, les conspirationnistes, les sionistes, les schiites et les eugénistes avait le droit de s’exprimer, mais pas les liberticides, les censeurs, les zizaneurs...

          AgoraVox est devenu schizophrène...


        • Michael (---.---.112.51) 21 décembre 2006 13:58

          On peut blablater à outrance comme le fait la clique réac au pouvoir encore pour peu, Jean-Marie Le Pen est bien là et donne le ton, celui du virement de bord inéluctable ; direction : la nouvelle France, celle du peuple, par le peuple, avec un capitaine compétent et honnête à la barre du vaisseau France ; un homme vrai, fils de paysan-pêcheur, qu’il est lui-même, et fier guerrier qui laissa sa députation (le seul et unique à l’avoir fait, l’unique de courageux et intègre, déjà...) pour aller défendre la France en Algérie, contre ces bouchers du FLN, alors que des infâmes traîtres Français (la longue liste est sur internet) leurs donnaient de l’argent, des planques et des armes pour assassiner nos jeunes compatriotes. ABJECTION !

          C’est un homme responsable, chef d’entreprise, qui sait donc ce que veut dire se battre pour gagner sa vie de tous les jours, et non comme les autres de la clique complice, tous suppots de ces Administration parasites spécialisées à ruiner la nation, la seule chose dont ils ont réellement compétence !

          Donc, parlons peu mais parlons clair : tous maintenant voyez sur les sites, clairement et par vous-même, la monté irrésistible de Le Pen ; logique inévitable, réaction, prise de conscience de ces Français qui descillent enfin leurs yeux tenus fermés depuis si longtemps par la soupe soporifique répandue à gogo par ces médias de toujours complices du pouvoir, et ce d’autant qu’il est insane, violent et dictatorial.

          La voie du salut est toute tracée...c’est même devenu un autoroute tant les nouveaux venus bientôt s’y bousculent : les Dieudo, Soral, et jusqu’à Sémi SEBA même, qui ratisse large, tous confondus en sa mission d’aseptisation du country, et bien d’autres par millers, plus discrets mais qui n’en pensent pas moins...et la nouvelle et charmante beurette maintenant, et ses collègues de toutes les couleurs et confessions, qui tous sont les bienvenus en cette France qui de toujours sue accueillir les gens de bonnes volonté et aimant la France avec sincérité. Les autres, les illégaux et les racailles seront expulsés sans pitié, avec fermeté et correction, et qu’ils soient allogènes ou autochtones, car nous n’aurons alors honnêtement et légalement surtout que faire de ces tristes résidus de société... Ils seront tout juste bons alors pour trouver refuge dans cette Europe poubelle bonne qu’à récupérer la lie du ruisseau sudiste : qu’ils s’en démerdent donc et bon vent !

          Connaissez-vous Cyrill Rey-Coquais ? Je viens de le découvrir sur ce site : http://www.labanlieuesexprime.org/article.php3?id_article=1481 Le titre de l’interview : Silence, abrutis de Français ! - Personne n’a le monopole du bien ou du mal, que chacun s’exprime ! Lisez son interview qui décoiffe !

          Cyrill est né en 1944 à Lyon. Médaillé du Conservatoire d’art dramatiqu ; il était un pur produit du culturel, par essence gauchiste grand teint, et qui malgré cet énorme handicap, vient gaillardement de tourner casaque et s’implique à fond pour défendre les valeurs de Le Pen et de ces millions de Français nationalistes et fiers de l’être, et obstinés en leur justes idées. Comme il le dit : J’avais peur avant de m’afficher pro Le Pen, maintenant je suis libre et heureux, bien dans ma peau et dans ma tête, enfin libre !

          Et vous, qu’attendez-vous aussi pour enfin vous libérer de ces chaînes qui ne sont somme toute que virtuelles ? En un sursaut salvateur : débranchez Matrix et enfin vous verrez !

          Cyrill...un de plus donc sur l’autoroute Le Pen ! Dèpéchez vous d’embarquer à la suite de ces voyants par eux-mêmes, non qu’ils ne soient ultralucides, non, mais tout simplement ils ont retrouvé leur libre arbitre, et cela suffit pour y voir enfin clair dans le jeu vicié et pervers des hommes et femmes des partis, comme ils sont tous : celui d’assassiner la France et les Français, les faire disparaître !

          Tiré du même site, décidément : LE CHANGEMENT A TOUT PRIS ! - A qui la faute ? http://www.labanlieuesexprime.org/article.php3?id_article=1498 Sur l’état d’esprit dans ces banlieues poubelles parisiennes ; où il ressortirait que les jeunes y vomissent le dit système et ses traîtos-ringards, mais seraient dispos à voter pour Le Pen. Le conditionnel serait leur désir de voir l’incontournable Dieudonné, leur chef spirituel !? leur donner l’ordre de le faire, tout simplement...Soit que Dieu donne l’ordre en somme ! Tout un programme.

          Alors qu’il en soit ainsi, puisque Dieudo est déjà à demi mot impliqué en cette option : il laissa clairement sous-entendre sa plus grande attirance pour le FN que pour le dégueulis jusqu’alors officiel. Alors je le prie ici, et c’est un nationaliste pur jus qui te le demande : Dieudo, mon cher, soit franc de collier et indique la marche à suivre à ces jeunes, paumés en cette mascade, dis-leur de voter Le Pen et qu’on en finisse. Merci.

          A bas les traîtes et les faux-culs. Tous unis pour notre survie. Pour plus amples infos. http://www.lepen2007.fr/ Vive la France


          • Sran_isback (---.---.145.37) 21 décembre 2006 14:35

            Je pense que le net est surtout pollué de barbouze du FN qui balances des poncifs sur les étrangers et cie...

            JM Le Pen ne dis que ce que vous voulez entendre, il ne veut que le pouvoir.

            Honnéte ? J’en doute, Pas raciste ? j’en doute. Mais bon, comme je vais me faire insulter de bobo politiquement correct, je vous laisse a vos rêveries du troisieme reich...


          • (---.---.51.34) 21 décembre 2006 15:22

            Quel intérêt de copier/coller vos commentaires partout ??

            http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=16958


          • Olivier Martin (---.---.47.77) 21 décembre 2006 15:32

            Aie aie aie La lutte va etre longue et dure mais je peux vous promettre que Le pen president c est et ca restera impossible... NO PASARAN !!!!


          • Olivier Martin (---.---.47.77) 21 décembre 2006 15:41

            Raciste ?

            Je crois à l’inégalité des races », lors de l’université d’été du FN, le 30 août 1996 « le point de détail » (MRAP, avril 2002)

            Honnete ? 8 novembre 1995 : condamné à un redressement de 1,4 million de francs pour « oublis de plus-value boursière et sous-estimation de loyer ».

            Et n oublions pas son amour pout hitler et son mode d’accession au pouvoir : « La montée vers le pouvoir d’Adolf Hitler et du Parti national-socialiste fut caractérisée par un puissant mouvement de masse, somme toute populaire et démocratique, puisqu’il triompha à la suite de consultations électorales régulières, circonstance généralement oubliée. »

            On vous aura prevenus...


          • Fred (---.---.64.1) 21 décembre 2006 16:26

            En tout cas au vu des notes des commentaires, les non-fn sont clairement en minorité sur ce site.


          • t-h (---.---.4.219) 21 décembre 2006 16:39

            Ou alors certains petits malins s’amusent à repasser sur le site et voter plusieurs fois smiley


          • Richard (---.---.228.164) 21 décembre 2006 19:15

            La personne ayant laissé trainer son tract FN est priée de le récupérer d’urgence, merci.


          • didier (---.---.154.182) 22 décembre 2006 10:13

            Nouvelle attitude à la mode, très fashion :

            Faire son coming-out pro FN !!!!! Bon sang de bois, ouvrez les yeux. Supposons que le programme FN soit tout ce qu’il y a de plus respectable (c’est une supposition), vous ne voyez pas que ce qui uni ses sympathisants c’est la haine ?

            Je ne sais plus qui a dit que « la vérité chez un être humain est dans ce qu’il cache ».


          • Lepsius (---.---.93.96) 23 décembre 2006 18:22

            Cette citation est d’André Malraux : « Un homme est ce qu’il cache ».


          • fasbendair (---.---.231.240) 21 décembre 2006 14:22

            excellent article !

            F.


            • Michel Launay 21 décembre 2006 14:30

              Article intéressant, mais le titre ne convient pas.

              J’ai moi aussi écouté cette interview avec intérêt, et un certain étonnement. Intérêt parce que Le Pen est aujourd’hui confronté à une situation inédite : il pense pouvoir atteindre le second tour, et vise cette fois le troisième...Il est persuadé qu’une majorité de français peut le rejoindre sur son nom, à condition de ne pas trop les rebuter...Il sait qu’avec un premier tour à 22-23%, une droite qui vote pour moitié pour lui et quelque voix grappillée à gauche (dans les cités ou chez les non de gauche), c’est jouable, du moins le croit-t-il. Il doit donc amender son discours. La ligne idéologique du FN bouge...

              Pour exister, Le Pen avait, jusqu’à aujourd’hui, besoin de provoquer. Les français en sont venus à penser qu’il ne savait faire que ça. En réalité seuls ses propos outranciers étaient jusque là relayés par les médias. Le programme, les propositions, les interventions publiques, les communiqués de presse étaient systématiquement passés sous silence. Aujourd’hui nombre de candidats parlent à sa place, avancent les mêmes propositions, sur un ton policé ....Le seul risque pour Le Pen est donc...de choquer. Quand on connaît en plus la propension des journalistes à délayer des fausses informations sur base de propos tronqués, on ne se surprendra pas de voir un JMLP très prudent dans ses propos. Chat échaudé craint l’eau froide... ! Le Pen n’est donc pas condamné au silence, puisqu’on l’entend partout...

              On ne sera pas plus surpris de voir un JM Apathie désappointé...On sait que la presse, les médias faisaient des tirages et audiences record des scandales Le Pen...Décidément rien ne va plus dans le petit monde des médias.


              • ZEN zen 21 décembre 2006 14:46

                @Michel Launay

                Excellent article , ainsi que votre commentaire.

                « c’est jouable, du moins le croit-t-il. Il doit donc amender son discours. La ligne idéologique du FN bouge... », d’accord avec vous à condition de préciser : la ligne idéologique apparente...


                • sweetsmoke (---.---.241.2) 21 décembre 2006 15:15

                  Mr Apathie, en bon laquet du systeme à tout simplement du respect, comme l’a eu mr moati récemment sur France 5 pour le seul homme politique qui se tient debout et dont on est sur qu’il n’a pas « croqué » tellement il en ramasse sur la gueule depuis trente ans.

                  le respect, celui qui se mérite, pas celui qu’on apprend aux étudiants sms à l’école de la raie publique.

                  On peut aimer ou detester Le Pen, mais force est de constater que personne n’a les qualités requises de tribun pour lui tenir tête à ce jour.

                  Qui à dit georges marchais ?!


                  • Richard (---.---.228.164) 21 décembre 2006 19:17

                    « personne n’a les qualités requises de tribun pour lui tenir tête à ce jour » et ça suffit pour en faire un bon président ?


                  • (---.---.254.177) 21 décembre 2006 15:17

                    l’article, au départ, semblait interessant puisqu’il dénoncait la stupidité des journalistes qui se bornent à attaquer, voire harceler jean-marie le pen sur l’éternel sujet du racisme, alors que l’homme qui a sans doute les intentions de votes les plus élevées dans les sondages, continue encore et encore de progresser...C’est à se demander si les médias n’ont pas finalement peur de s’attaquer vraiment à son programme... et l’auteur de l’article emploie exactement les mêmes procédés... il ne s’agit pas d’être lepeniste ou pas - je ne le suis pas- mais je trouve les journalistes d’une bêtise mais d’une bêtise... A commencer par les paroles de sevran... peut-on me dire pourquoi jean marie le pen devrait s’exprimer sur les « dérapages » de tout le show biz ? a juste titre, et c’était très bien envoyé, le pen a répondu qu’il aurait été plus juste de demander ce que sarkozy en pensait puisque M.Sevran s’est officiellement engagé pour ses idées ?? quant aux affiches de le pen, elle n’est que la marque irrésistible de sa dédiabolisation. les médias auront beau s’acharner : la démarche de le pen, et c’est incontestable, est la bonne...tout comme l’avortement...le pen n’est pas fou et il sait qu’il doit s’assouplir...il sait aussi qu’il y a des questions plus urgentes et tout cela joue bien évidemment en sa faveur...rappeler à le pen qu’il voulait en 2002 abroger la loi veil n’est pas la bonne technique. ce qui compte aujourd’hui, c’est qu’il ne la retire plus pour l’instant et c’est cela que les gens vont retenir, bien sur... les journalistes et les médias n’ont-ils rien d’autre à dire sur le programme économique et social de le pen ???? si le pen passe au second tour, ce sera, avec les politiques, leur faute et ce sera bien fait pour leur G... à vouloir trop jouer à l’autruche... je ne voterai pas pour le pen, mais il mérite incontestablement d’être au second tour. car c’est bien lui, qui, malgré l’injustice flagrante avec laquelle il est traité, réunit le plus d’intentions de votes... quant à l’arme nucléaire, je trouve sa position, même si elle ne fait pas plaisir à entendre, et c’est le premier à le dire, lucide... Quant aux propos de sevran, ils ne me choquent pas...on voit bien que nos sociétés bourgeoises ne connaissent pas la misère dramatique qui règnent là bas...


                    • (---.---.9.230) 21 décembre 2006 16:14

                      Très bon commentaire. J’acquièsce totalement. Le journalisme étant devenu du show-biz, ils sont bien forcés de recourir à ces procédés lamentables.

                      Concernant le « changement d’avis » de JM Le Pen je rappelerais que c’est le même Mikhail Gorbatchev qui envoya la troupe mater, très brutalement, la révolte des Pays Baltes et accorda des mois plus tard l’indépendance à la RDA. Et personne (sauf les Russes !) ne lui nie des qualités de grand homme d’état. Faire de la politique c’est avoir des convictions. Celles-ci peuvent aussi changer ou alors les conditions « aux contours » peuvent également changer (la politique est l’art du possible...)


                    • jco4667 (---.---.34.226) 21 décembre 2006 18:58

                      +1. Je ne voterais pas Jean-Marie le Pen. Toutefois, j’hallucine totalement de constater quel traitement médiatique est réservé à cet homme qui recueille, tout de même, un nombre enviable d’intentions de vote. Non. Le FN à mon sens n’accédera pas au pouvoir (cf. réaction démocratique moutonnière). Mais cela n’est pas une raison pour soutenir l’ostracisme dont sont victimes 20% de nos concitoyens.


                    • Richard (---.---.228.164) 21 décembre 2006 19:22

                      « l’homme qui a sans doute les intentions de votes les plus élevées dans les sondages » Vos sources ??? « il ne s’agit pas d’être lepeniste ou pas - je ne le suis pas » « je ne voterai pas pour le pen, mais il mérite incontestablement d’être au second tour. » C’est drôle, c’est comme si ça vous démangeait, mais qu’il vous restait encore quelques réticences. Finalement, qu’est-ce qui vous empêche de sauter le pas ?


                    • (---.---.78.218) 22 décembre 2006 17:09

                      c’est aussi pathétique que grave cette manie de débusquer QUI vote pour le pen ou non, dès qu’on ose reconnaitre à cet homme certaines qualités ou certains faits objectifs...c’est de la censure, ni plus ni moins. ca ferme toutes les discussions et c’est autant la marque de votre manque de liberté intellectuelle que celle de votre peur. je peux pour ma part parler librement de le pen, en dire du bien même, parce que je suis à l’aise avec mes idées : je me fais mon propre avis. Le mien, ne vous en déplaise, richard, est que je ne voterai pas pour le pen car il est potentiellement dangereux. bizarre ?? j’ose dire du bien de le pen sans voter pour lui...sortez donc de votre bulle, discutez avec les gens, de tous bords, et ne coupez pas le monde en deux ; je comprends que c’est surement plus simple pour vous de traquer les lepenistes. tellement plus commode. sauf que, cher richard, vous mettez de coté 20% de la population. et que ce sont là des approches qui humainement me déplaisent. moi, je ne crois pas que 20% des francais soient racistes, voyez vous. alors, j’essaie de comprendre. et je continue de penser, ne vous en déplaise, que le pen est un type certainement plus moral qu’un type comme sarkosy. et sur beaucoup de points


                    • (---.---.78.218) 22 décembre 2006 17:14

                      vraiment ridicule et petit esprit, cette remarque...je ne vois pas en quoi le fait de dire qu’un politique mérite de passer au second tour ferait qu’on vote forcément pour lui...très coincé, ce garcon !!


                    • tigron (---.---.216.232) 25 décembre 2006 08:50

                      Je ne comprends pas d’être un aussi bon avocat aux idées de JM Le Pen, et de dire je ne voterai pas pour lui !! C’est un non sens que je ne comprends pas.


                    • ! !!!! (---.---.225.122) 21 décembre 2006 15:44

                      Encore une fois l’anatomie comparée, le fait qu’on interdise l’avortement ou que JMLP soit pour ou contre le nucléaire iranien m’indifére profondément. Ces sujets intéressent les BOBO’s que vous êtes, pas moi. Ce qui m’intéresse c’est son programme économique, garder mon boulot, payer moins de charges,payer moins de pénalités ou d’amende avoir un peu d’argent pour me payer un livre, aller au ciné en un mot vivre etc. Alors pour ça JMLP c’est la dernière bouffée d’air pur qui nous reste.


                      • Olivier Martin (---.---.47.77) 21 décembre 2006 16:03

                        Certes mais une troisieme guerre mondiale a peut etre une certaine importance aussi... La politique n’est pas faite pour tirer la couverture à soi...


                      • Richard (---.---.228.164) 21 décembre 2006 19:26

                        « le fait qu’on interdise l’avortement [...] m’indifére profondément. Ces sujets intéressent les BOBO’s que vous êtes, pas moi. » Ha ? La moitié de la population de notre beau pays (à savoir, les femmes, je le précise) fait donc partie des « Bobos » ? La définition du terme ne cesse de varier, c’est intéressant.


                      • ! !!! (---.---.225.122) 22 décembre 2006 07:00

                        La moitié de la population de notre beau pays (à savoir, les femmes, je le précise) fait donc partie des « Bobos » ? La définition du terme ne cesse de varier, c’est intéressant. Encore une réponse de gavé, encore un qui a trop d’argent et qui croit que les femmes n’ont qu’une seule idée en tête celle de se faire avorter alors que c’est d’un peu plus d’argent pour vivre un peu mieux un peu plus agréablement éviter de laisser un article à la caisse de l’hyper parce que l’argent manque. C’est ça la réalité de la vie que les GAVES imposent aux gens.


                      • Richard (---.---.228.174) 22 décembre 2006 12:15

                        J’ai retrouvé le rapport du Haut Conseil de la Population et de la Famille, datant de décembre 2006 (c’est tout frais), émanant du site gouvernemental (difficile de faire plus sérieux) :
                        http://www.social.gouv.fr/IMG/pdf/hcpf_rapport122006.pdf
                        En introduction, les auteurs rappellent les faits, je cite :
                        « Le contrôle des naissances est un droit fondamental des femmes consacrés par la loi n°75-17 du 17 janvier 1975 relative à l’interruption volontaire de grossesse. Chaque femme connait en moyenne une grossesse non prévue dans son existence et l’interrompt une fois sur deux.
                        La légalisation de l’avortement n’a pas entrainé sa banalisation, pas plus qu’elle n’a conduit au relâchement de la contraception. L’avortement en France joue essentiellement un rôle palliatif lors de l’échec de la contraception. Pour la grande majorité des femmes (sept sur dix) le recours à l’IVG est accidentel. »

                        Une femme sur deux. Je ne suis pas sûr qu’une femme sur deux soit dans la dêche dans ce pays...


                      • ! !!!! (---.---.225.122) 22 décembre 2006 15:16

                        Vous pouvez sortir tous les rapports que vous voulez. Ces rapports personne ne les lit et ils ont autant d’utilités que les statistiques en baisse de la criminalité ou autres chiffres dont se gargarisent nos gouvernants. Ceci pour une raison bien simple c’est que tous ces chiffres ne correspondent pas à ce que vivent les gens. Quand vous discutez dans votre cercle de relations les gens vous parlent du cout de la vie, de l’euro qui a gonflé les prix, du cancer, de la violence, des radars mais je n’ai jamais entendu quelqu’un me parler d’avortement. Etant precise que je ne suis pas dans un milieu qui refuse l’avortement, bien au contraire. Par contre les gens crévent de pauvreté,même de misère, sont sidérés par les décisions ubuesques prises par le gouvernement, par les gaspillages pharaoniques des élus locaux. A l’occasion et juste pour vous faire une opinion demandez à une caissière de supermarché ou à une aide soignante d’une maison de retraite ce qu’elle choisirait si le doublement de son salaire dépendait de l’abrogation de la loi sur l’avortement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès