Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Pen / Moscovici : le débat de l’angoisse

Le Pen / Moscovici : le débat de l’angoisse

Lundi, Marine Le Pen et Pierre Moscovici ont débattu sur France 2 dans l’émission d’Yves Calvi. Un débat que j’ai essayé de regarder avec le minimum de parti-pris (certains d’entre vous doivent sourire) pour essayer de restituer ce qu’un électeur normal pourrait en avoir tirer.

Moscovici, beau parleur eurolibéral gonflé
 
A moins d’être un militant socialiste absolument convaincu par la politique menée depuis près de deux ans (cela existe-t-il seulement ?), il était sans doute difficile de ne pas être choqué par le discours du ministre de l’économie. Certes, son discours eurolibéral, qui consiste à dire que, l’Allemagne réussissant avec la même monnaie que nous, la direction à suivre est la la baisse du coût du travail et rigueur budgétaire, offre un semblant de vraisemblance. C’est la ligne de la politique de l’offre désormais défendue par le président de la République. Mais un Jacques Sapir, qu’il a scandaleusement qualifié d’économiste d’extrême-droite (et qui lui a répliqué sur son blog), aurait mis en miette son argumentaire.
 
En fait, son discours semblait totalement déconnecté de la réalité. Voilà un ministre qui dit qu’il a réglé les problèmes de déficit de la France alors qu’en deux ans et 60 milliards d’efforts, les déficits n’ont baissé que de 16 milliards. Voilà un ministre qui annonce que la reprise est là, alors que le pays est revenu en récession en 2013 ! Voilà un ministre qui parle de solidarité avec la Grèce alors que le chômage atteint 27% et que le pays subit une crise monstrueuse. Voilà un ministre qui ose dire que ce n’est pas la rue qui gouverne juste après le retrait du projet de loi sur la famille suite aux manifestations. Difficile d’être rassuré quand il disait que la France est un grand pays, la 5ème économie du monde.
 
Une Marine Le Pen anxiogène
 

Certes, Marine Le Pen avait bien travaillé (s’égarant parfois même dans des détails que les profanes ne maîtrisaient pas : pas grand monde connaît Emmanuel Macron) et elle a eu une réaction assez juste quand Pierre Moscovici a eu le culot de parler de solidarité à l’égard de la Grèce. Si cette prestation est dans la moyenne haute pour elle, il n’en demeure pas moins qu’elle ne me semble vraiment pas à la hauteur pour convaincre les électeurs de la pertinence des politiques qu’elle défend et qu’elle pourrait diriger le pays dans cette voie. D’abord, son discours est trop négatif et critique. Il ne ressort aucun espoir, aucune vision positive de tout ce qu’elle dit, presque uniquement concentrée sur la critique.

 
Ensuite, elle a manqué de réparti dans des moments critiques. Quand Moscovici a vanté le modèle allemand elle n’a pas su expliquer que ce modèle n’a marché que parce que les autres ne le suivaient pas, au contraire de Sapir dans l’émission de Taddéï. Quand il a dénié le fait que des prix Nobel critiquent la monnaie unique, il fallait prendre une fiche et lire un à un, les noms, année de distinction et une déclaration datée. Elle aurait pris le pouvoir. Là, le téléspectateur n’a pas de preuve de qui a raison ou pas. Idem quand Pierre Moscovici nie le fait que les autres pays font du protectionnisme, il aurait fallu qu’elle cite l’exemple des Etats-Unis, de l’Allemagne, des pays d’Asie et d’Amérique Latine.
 
Enfin, elle a commis des exagérations sur lesquelles son adversaire a pu rebondir. Il est abusif de comparer la France à la Grèce. Elle n’a pas bien défendu la sortie de l’euro, ne semblant pas très sûre d’elle. Elle n’a pas utilisé l’exemple de la Tchécoslovaquie ou d’autres fins d’unions monétaires. Elle ne s’est pas défaite de l’accusation de passéisme à laquelle elle pouvait répliquer qu’il était le ministre du passif et que sa politique, c’était celle de Laval en 1935. Quand il a dit qu’il y avait un fond de sauvetage financé par les banques, elle devait dire qu’il ne sera que de 55 milliards, un montant totalement insuffisant. Enfin, elle pouvait ridiculiser le CICE en disant que la hausse de l’euro depuis l’été l’annulait.
 
Bref, si le discours de Moscovici était totalement en apesanteur et déconnecté de la réalité, je ne pense pas que pour un citoyen normal, la prestation de Marine Le Pen ait rendu crédible l’alternative qu’elle prétend porter. Son manque criant de reparti l’atteste toujours, y compris sur des objections plus que prévisibles.
 

Bonus : une vidéo du directeur de campagne de Marine Le Pen pour la campagne de la présidence du FN qui en dit long sur ce que l'on pense des électeurs au Front National...

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 10 février 2014 15:47

    «  : une vidéo du directeur de campagne de Marine Le Pen pour la campagne de la présidence du FN qui en dit long sur ce que l’on pense des électeurs au Front National... »


    ...et on le reconnaît bien à son faciès. Bravo Pinsolle, merdi bien  smiley

    P.S. - C’est fait pour ça les vidéos, pas vrai ?

    • vieux grincheux 11 février 2014 08:38

      @ TouTEs


      Rap-pelons que la Pensée fasciste n’ a pas de Parti et peut se manifester chez tout adepte AUTORITAIRE.....des Bolcheviques aux Nazis pour être clair....
      Donc, aucun intérêt de perdre son temps devant ce genre de raout.

      La pensée libertaire s’ appuie sur : « La liberté de chacun n ’existe que si elle étend celle de l’ Autre à l’ Infini »......de M B.

      Y’ a encore du boulot !

      KONSELEDIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIISEU !!!!!


      VG Passeur cognitif à but non lucratif


    • claude-michel claude-michel 10 février 2014 16:50

      Moscovici...Menteur patenté du gouvernement...
      MLP...sans doute la prochaine présidente...


      • foufouille foufouille 10 février 2014 17:31

        avec le plat du jour smicard a 17€, on est sauvés


      • colere48 colere48 11 février 2014 11:36

        @ vlalesnouvelles

        Je vous plains , si jeune et déjà rongé par les flatulences...
        Mon pauvre ami vos angoisses vous rongent l’intérieur, au point de limiter votre mode d’expression à de vaines flatulences !


      • zygzornifle zygzornifle 10 février 2014 17:39

        Moscovici enfume les Français comme un camion diesel des année 50 ....



        • bdoume bdoume 10 février 2014 18:25

          OUi, j’ai ressenti l’angoisse chez mosco qui à du faire d’énorme efforts pour garder son calme tant Marine le malmenait. Le sentiment de l’auteur que Marine n’est pas à la hauteur, viens seulement de fait qu’elle n’à pas eu besoin d’en faire trop.


          • Onecinikiou 10 février 2014 19:34

            Non son sentiment vient du fait que Pinsolle est un personnage public terrorisé à l’idée d’être amalgamé au Front national, formaté qu’il a été (comme de nombreuses personnes) par le matraquage propagandiste sur le Front tout au long des dernières décennies du fait et de la responsabilité première du Lobby judéo-sioniste lui d’authentique extrême-droite - le comble du paradoxe et de la contradiction pour notre prétendu gaulliste ; qu’il fait sien de surcroit la vulgate anti-front relayée par l’ensemble des mass-médias unanimes détenu par le grand Capital financier (le même qu’il prétend combattre...), qu’il soutient que le Front national est l’héritier en droite ligne de l’hitlérisme, et que par conséquent il pense fort logiquement, comme l’ensemble de la bien-pensance euro-mondialiste (nouvelles contradiction incontournable), qu’il est urgent de réactiver le front ripouxblicain qui nous a conduit dans la situation mortifère dans laquelle nous nous trouvons.

            Pinsolle, le faux dissident au Système de domination, a dit et répété qu’il voterait UMPS en cas de présence au second tour de MLP aux prochaines présidentielles. 

            Je le mets au défi de répondre ici et de me démentir. Moyennant quoi, nous savons désormais d’où M. Pinsolle parle, quel sont ses objectifs, et quels intérêts il sert objectivement en dernière instance. 

          • BA 10 février 2014 18:36

            Lundi 10 février 2014 :

            « Certaines banques européennes n’ont pas d‘avenir »

            Danièle Nouy, présidente du mécanisme de supervision bancaire européen, estime que certains établissements ne passeront pas l’audit de santé qui se déroulera cette année. Il faudra alors organiser leur faillite ordonnée.

            « Nous devons admettre que certaines banques n’ont pas d’avenir » confie l’ancienne haut fonctionnaire de la Banque de France, au Financial Times. Selon elle, ces tests de résistance européens – stress tests – ne seront crédibles auprès des investisseurs internationaux qu’à la condition qu’ils épinglent les banques les plus faibles.

            La présidente du Mécanisme de supervision unique reconnaît que l’ensemble des banques du Vieux Continent ont fait des efforts depuis l’éclatement de la crise financière afin de consolider leurs bilans. Mais, dans les cas où ces efforts ne suffiront pas, il conviendra alors d’organiser des faillites ordonnées.

            http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/02/10/20002-20140210ARTFIG00139-certaines-banques-europeennes-n-ont-pas-d8216avenir.php

            Lundi 27 janvier 2014 :

            Les banques européennes ont une insuffisance de fonds propres d’environ 84 milliards d’euros au total, selon une information parue lundi dans l’hebdomadaire allemand WirtschaftsWoche, qui cite une nouvelle étude de l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE).

            Crédit agricole a le déficit de capitaux le plus important, de 31,5 milliards d’euros.

            http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/20140127trib000811970/les-banques-europeennes-ont-besoin-de-84-milliards-d-euros-de-fonds-propres.html

            Un rapport de l’OCDE vient de faire état d’un manque de fonds propres des banques européennes de 84 milliards d’euros. Sur ce montant le Crédit Agricole représente un montant de 31,5 milliards, soit un peu moins de 40% de toute l’Europe. Cette situation fragilise à la fois le système bancaire français et l’union bancaire européenne.

            http://finance.blog.lemonde.fr/2014/01/31/4123/


            • paul 10 février 2014 21:32

              Pour laisser de coté le parti pris «  pro / anti » MLP qui pollue le débat, on peut citer Jacques Sapir lui même qui a écrit le 29/01/14 :
               « Si elle dit quelque chose de sensé, alors je le salue. Contre le parti unique de l’euro, toutes les forces, j’écris bien TOUTES, seront nécessaires » .
              Mais politiques et médias ont intérêt à lepéniser les anti-euro, ce qui est pour eux l’équivalent du point Godwin, sans affaiblir les frontistes, bien au contraire .

              Quelques exemples des incompétences ou mensonges de Mosco :
               - affaiblissement de la loi de séparation des activités bancaires
               - renoncement à l’encadrement des rémunérations des patrons
               - opposition au projet de taxation des transaction financières
               - opposition au projet de loi de Michel Barnier (29 janv dernier) visant à limiter et encadrer les activités de marché des banques, avec le soutien très actif de C. Noyer, gouv. de la Banque de France, membre du Conseil des gouverneurs de la BCE .  - « la situation de la zone euro est bonne » —>confusion taux nominal / taux réel pour les taux d’intérêt des bons du trésor à 10 ans ( J.Sapir) .
               -« bonne santé des banques françaises » (besoins de recapitalisation : 40 Md ! ) .      - nomination de Mme F.Bonfante à l’AMF, ex dirigeante d’UBS, banque impliquée dans l’évasion fiscale en France .

              Liste non exhaustive ....  


              • BA 11 février 2014 05:34
                Lundi 10 février 2014 :

                Zone euro : Danièle Nouy favorable à la disparition des banques les plus faibles.

                La Française Danièle Nouy, récemment nommée à la tête de la supervision bancaire unique de la zone euro, s’affiche partisane de laisser les établissements les plus faibles du secteur disparaître, dans une interview au Financial Times publiée lundi.

                « Nous devons accepter le fait que certaines banques n’ont pas d’avenir. Nous devons en laisser quelques unes disparaître de manière ordonnée, et pas forcément essayer de les fusionner avec d’autres institutions », a-t-elle déclaré au quotidien des affaires britannique.

                « Je ne sais pas combien de banques doivent faire faillite. Ce que je sais, c’est que nous voulons avoir le plus haut niveau de qualité », a-t-elle ajouté.


                Lundi 27 janvier 2014 :

                Les banques européennes ont une insuffisance de fonds propres d’environ 84 milliards d’euros au total, selon une information parue lundi dans l’hebdomadaire allemand WirtschaftsWoche, qui cite une nouvelle étude de l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE).

                Crédit agricole a le déficit de capitaux le plus important, de 31,5 milliards d’euros.


                Un rapport de l’OCDE vient de faire état d’un manque de fonds propres des banques européennes de 84 milliards d’euros. Sur ce montant le Crédit Agricole représente un montant de 31,5 milliards, soit un peu moins de 40% de toute l’Europe. Cette situation fragilise à la fois le système bancaire français et l’union bancaire européenne.


                • howahkan howahkan Hotah 11 février 2014 11:42

                  çà ne peut être que un show, une pièce de théâtre....il n’y a plus aucun opposants au système marchand de profit dans aucun media officiel..

                  ça me rappelle un peu le débat giscard-mitterand....ou Giscard dit : vous n’avez pas le monopole du cœur ..mais aussi et surtout le fameux , pour moi toujours : quand vous serez président...

                  la bourde totale, comme Valls avec dieudo qui montre que la gauche c’est la droite, Giscard venait de reconnaitre que Mitterrand était déjà élu...

                  bon mais les moutons bêlant aiment bien regarder la tété et des pièces politiques qui mettent le théâtre de boulevard à hauteur d’un prix nobel de littérature ....

                  si vis pacem para panem

                  si tu veux la paix, va donc faire ton pain..


                  • L'Auvergnat L’Auvergnat 11 février 2014 12:24

                    Hélas !!!!!!!!!!!!!!!!!! les sclérosés du cervelet sont de + en + nombreux........


                    A quand le défilé pour les farces de la « bécasse » ?????????

                    • Fab81 11 février 2014 12:33

                      Vous nous dîtes en substance que Moscovici a été égal à lui-même et Le Pen fort moyenne. Mais franchement, mettez-vous une seconde à la place de la deuxième. Comme beaucoup, elle doit être ennemie de l’effort inutile... Et c’en est un que de donner le meilleur de soi-même face à un Moscovici. Comme tous les technos-libéraux, notre ministre de l’économie est un allié de fait du FN qui prospère aussi sur la colère que suscite cette fausse gauche. La sortie de Moscovici sur Sapir signe le personnage : tout simplement minable. Même en bouchant le nez, j’aurais du mal à voter pour un type pareil, quelles que soient les consignes de vote...


                      • ELCHETORIX 11 février 2014 15:47

                        Bonjour l’auteur
                        Quoique vous écriviez , les politiques qui nous ont enfumés depuis quarante ans pour amener notre pays dans une telle impasse pour ne pas écrire un tel désastre,
                        m’amènent à penser qu’il faut renverser la Vème République ou à défaut de voter pour Marine le PEN en 2017 .
                         Et croyez-moi , c’est un ancien Ultra-gauchiste qui vous écrit ces lignes .
                        Entre - autres , j’ai bien apprécié , lorsqu’en répondant à un des arguments FALLACIEUX de moscovici l’incompétent ou tout simplement le serviteur zélé de l’OLIGARCHIE au « pouvoir » , elle lui a signifié « Amen » à ce laïque de confession juive .
                        Hasta la victoria siempre !
                        RA.


                        • Karldergrosse 12 février 2014 16:36

                          Moscovici a été défait en rase campagne par notre Général en chef Marine Le Pen.

                          Je peux d’or et déjà vous annoncer une autre Bataille le 23/02/2014 à 18h30 sur LCI qui confondra notre Général à un autre Vassal de cette mondialisation à savoir le traitre Montebourg.

                          J’accuse celui de traitre car il sait qu’avec l’€ notre pays cour à sa perte et pourtant il tient à sa petite place avant tout et se fout de ce que deviendront ses concitoyens !


                          • smilodon smilodon 12 février 2014 21:28

                            Vu que le monde n’est plus « qu’économie », je ne comprends pas pourquoi nos « intelligents » ne peuvent pas comprendre, donc forcément prévoir où iront les votes des électeurs en 2017 !... Pourtant pas compliqué. Tous ces gens qui « sondent » la « population », ils gagnent combien, net par mois ??????... Nos « gouvernants » ils gagnent combien, nets par mois ??!!... Nos journalistes, présentateurs, artistes-vedettes, etc....... Tous ces « gens-là » qui vivent avec 10 ou 15000 euros par mois, et qui sont censés nous représenter, et même nous comprendre, nous, le « peuple » !... Ils savent avec combien on vit, nous ?????? Déjà si en bossant t’as un salaire de 1200 euros nets mensuels, tu t’en sors bien, dans la « vraie vie » je parle...Pas à la téloche ni dans « l’émicycle » !... Elle est belle la vie, dans la télé !.. Dommage que je ne sois pas « dedans » !... Allez on va continuer de se battre juste pour « bouffer » !... Chacun sa vie... Qu’eux sachent se battre autant pour conserver et transmettre leurs avantages !!... Que la vie leur reste belle, autant que la nôtre restera ce qu’elle est !... Bosser, trimer et crever pour qu’eux vivent comme ils le font, l’ont toujours fait et le feront toujours !...Vive la France, le Roi et sa cour !...Et M.... aux gueux et manants !.... Adishats.


                            • smilodon smilodon 12 février 2014 21:50

                              Louis xvi est mort pour rien !...La « république » n’aura juste inventé qu’un « roi reproductible »... Qu’un système qui reste basé sur une plèbe qui crève pour ses « énarques », légitimement « élus » !.. Rien d’autre !.... Y’aurait qu’à voir les « bulletins de paie » si seulement ils voulaient nous les montrer !.. Au moins les 37 qu « gouvernement » que nous avons élus !... Ma feuille de paye, je l’envoi à qui veut !...1208 euros nets... « vendeur technique » y’a écrit en haut à gauche !.... Tu parles !... A bientôt 57 balais et après bientôt 40 ans de boulot, 40 ans de « cotisations » de sacrifices et de vie « normale », vraiment « normale » !.. Tu parles d’un exploit !.. Déjà bien beau que passé 50 piges, je me lève encore chaque matin pour aller bosser !... Je ne vous remercie pas mesdames et messieurs nos « élites » !.... Jamais je ne vous ait tant « abhorré » !.... On peut n’être que simple « ouvrier », mais avoir un minimum de « culture » !.... Ces « gens » ne l’imaginent même pas !..... Qu’ils aillent se faire « voir », pour rester poli.....Mais loin....Très loin !.... Adishatz.


                              • legrind legrind 13 février 2014 13:35

                                laurent Pinsolle rejoignez Marine qui a 30 fois plus d’électeurs que Nicolas Dupont-Aignan , vous pourrez ,comme Florian Philippot, défendre la sortie de l’euro dans les médias « mainstream » au lieu de pester sur Agoravox..


                                • lsga lsga 16 février 2014 13:57

                                  Même pas besoin de regarder pour savoir que Lepen a été nulle et Mosco très fort.

                                   
                                  Moscovici est un libéral convaincu. Il défend rationnellement ses positions.
                                   
                                  Lepen est une ambrouilleuse patentée, qui passe son temps à se contre-dire sur tout, et qui ne comprend rien à l’économie (elle n’est ni libérale, ni Keynésienne, ni rien du tout : elle est NUUULE).
                                   
                                  Bon, j’imagine que comme d’hab, elle a fini par dire que le problème ce sont les immigrés, histoire que tous les loosers l’applaudissent des deux mains.

                                  • Zevengeur Zevengeur 25 février 2014 16:18

                                    Intéressant exercice de style Mr Pinsolle.
                                    Vous tentez de décrédibiliser le discours de Marine Le Pen qui défend à peu de choses près (sur le terrain économique) les options que votre parti défend lui même.
                                    Notez que j’ai de la sympathie pour Nicolas Dupont-Aignan et ses idées, mais pour l’instant votre poids politique est hélas trop faible pour avoir un impact.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès