Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le petit Manuel des 35 heures

Le petit Manuel des 35 heures

DSK envoie ses éclaireurs pour sonder l’opinion. 

Invité de Jean-Jacques BOURDIN le 5 janviersur RMC/BFMTV, le député maire d’Evry nus à fait une démonstration de son allégeance à Dominique STRAUSS KAHN, dont il est visiblement l’éclaireur au sein du PS. Son exercice n’a pas été trop réussi. Mais revenons sur sa posture (Vidéo ici).

Quand VALLS s’agite autour du déverrouillage des 35 heures, il ne faut pas lire ou entendre qu’il veut les sacrifier. En réalité il ne cherche qu’à séduire Dominique Strauss-Kahn, qu’il voit déjà comme candidat de la gauche en 2012. Il y a fort à parier que si D$K annonce sa participation aux primaires, le Député Maire d’ Evry se couchera et renoncera à défendre sa propre candidature. Au demeurant, dans cette configuration, il ne sera pas le seul. J’ai comme dans l’idée que François Hollande et Martine Aubry ne se transformeront bien vite en carpettes.

En toute logique, à quoi bon faire tout un pataquès de la déclaration de VALLS, attendu qu’il ne représente guère que 1 à 2% des suffrages en cas de primaires. Ce n’est donc pas lui qui condamnera cet acquis social, qui est d’ailleurs déjà bien entamé. Par contre si le manque de discernement des sympathisants de gauche désigne D$K candidat de la gauche, et dans l’hypothèse d’une victoire aux présidentielles, VALLS espère ainsi s’attirer les bonnes grâces du futur Président.

S’il convient de ne pas donner d’autre importance que celle d’un calcul personnel à la posture de VALLS, il n’en reste pas moins que celle-ci nous éclaire sur l’orientation libérale que le Parti Socialiste est en train de prendre. Il est coupable de plusieurs forfaitures.

1- Il n’a pas compris que son Hégémonie sur la gauche n’est plus acceptée aussi docilement qu’elle le fut

2- Il n’a pas évolué d’un iota sur sa position envers l’économie de marché depuis 1983, date à laquelle il l’a acceptée comme acquise. Pire entre 95 et 2002, il a été l’initiateur des principales privatisations, France Télécom et EDF notamment dont on paye aujourd’hui les politiques de rentabilité au mépris de celle du service.

3- Il poursuit cette folle escalade aujourd’hui, essayant timidement de s’adapter aux règles de la mondialisation sans réelle volonté de les changer radicalement.

4- Il n’est jamais capable de prendre une position tranchée, ferme, définitive et à l’unisson sur des sujets de sociétés aussi important que celui de la retraite, de la réforme constitutionnelle, du traité de Lisbonne, de la durée légale du temps de travail, etc.etc.

Ce n’est pas la première fois que VALLS se singularise par ses postures. Sans doute se voit-il au mieux Ministre du travail et des affaires sociales de D$K, au pire associé à un gouvernement de droite si par malheur, la gauche désunie et fossoyeuse d’espoir, offre un second mandat aux coquins d' aujourd’hui.

Si les socialistes ne savent plus parler avec un fort accent social, alors ils condamneront leur Parti. Et très franchement, je ne crois pas qu’arborer un gros cigare et défendre une augmentation de deux points de la TVA, soient les meilleurs symboles de la gauche qu’attendent nos concitoyens les plus modestes. Plus modestes certes, mais, majoritaires devant les urnes.

Si DSK veut être candidat il en la droit, mais je formule le vœu que Ségolène ROYAL n’y renonce pas pour autant, car je la crois plus capable de fédérer les forces de gauche que ne l’est D$K.

Christian


Moyenne des avis sur cet article :  3.11/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • non666 non666 8 janvier 2011 15:20

    Houla la, quel challenge !

    Avoir le Choix entre Royal qui se définit elle-meme comme ouvertement Blairiste, Fabius ou DSK (les liberaux-« sociaux ») et Aubry la fille de l’autre enclume de la gouvernance mondiale(Delors), quelle variété !

    Vous en avez de la chance a gauche d’avoir un tel panel de liberaux que meme l’UMP et la defunte « democratie liberale » de Madelin pourrait vous envier....
    Moi je suis de droite, donc mon opinion ne compte pas, mais dans un parti qui s’appelle socialiste, ne devrait on pas avoir au moins un candidat qui defende le socialisme ?

     Socialiste, vous savez ce truc marxiste qui s’installe théoriquement sans révolution, comme un update microsoft ?...
    Non , je deconne , je sais bien que si vous y alliez avec le socialisme comme programme, vous vous prendriez une bache encore plus grande avec en prime la perte de tous vos financeurs !

    Plus de Bergé , commanditaire occulte de Segolene et accessoirement nouveau proprio du journal « le Monde »...
    Plus de Vivendi (ANAL+) , de Lagardere(« Europe » 1) , de Beterlsmann(M6) , de Weil (RMC) pour faire la claque a DSK, gonfler les sondages via leurs instituts affiliés...
    Et puis avec PS, on a le gout, l’odeur et la couleur du socialisme...sans le programme.

    On doit pouvoir reussir a abuser le gaucho de base au moins encore une fois, hein ?


    • TSS 8 janvier 2011 15:58

      clap ! clap ! clap ! olé.... !!


      • poetiste poetiste 15 janvier 2011 23:07

        Le socialisme, d’après non66, n’est plus à même de gérer le pays dans un esprit et avec des principes socialistes.
        C’est ben vrai, comme aurait dit la mère Denis. Et c’est bien de faire prendre conscience de ça aux socialistes. Ils ont commis des erreurs par le passé ; ils ont donné le feu vert aux gros pleins de sous, usuriers, prévaricateurs, spéculateurs, en fonçant sans condition dans le libéralisme économique.
        Ils n’ont rien proposé d’autre, ils se sont couchés ou se sont livrés à des querelles intestines et ça ne sent pas bon de ce côté là.
        Les voilà obligés de donner des garanties aux financeurs, politique de droite par excellence. Tout s’égalise par le fric ; il lamine tout et les consciences avec.
        Alors un DSK avec le label socialiste, ça fera l’affaire, les gros pleins de sous ne paniqueront pas trop. Entre deux maux, il faut choisir le moindre, dit-on.
        Blanc bonnet et bonnet blanc : situation à choix très limité chez les esclaves salariés votants, ce qui prouve que les idées de droite ont empoisonné tout le monde. Les défenseurs des gros pleins de sous ont plus d’un vote d’avance.
        Tout le monde a perdu : c’est le fric qui a gagné, la soumission au veau d’or. Cette pollution des âmes n’est bonne pour personne.
        Ah ! Quelle époque, mère Denis !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

PS


Palmarès