Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le peuple commence à comprendre : Le Premier ministre insulté de façon (...)

Le peuple commence à comprendre : Le Premier ministre insulté de façon cinglante au salon de l’agriculture


Pierre Vaugarny, Secrétaire général de la Fédération nationale bovine, face au Premier ministre Manuel Valls au Salon de l'Agriculture. | AFP

Le peuple commence à comprendre : Le Premier ministre insulté de façon cinglante au salon de l'agriculture : « vas te cacher. t'as rien compris petit zizi, tu vas pas changer l’Europe » ; « pantin de l’Europe venant se pavaner au salon ! »...

Ce 29 février 2016, au Salon de l'Agriculture, Manuel Valls a pu mesurer, sans doute avec des sueurs froides, que le sempiternel bobard des dirigeants européistes promettant depuis 58 ans de « changer l’Europe » est désormais usé jusqu’à la corde. La promesse d’autre Europe commence à susciter la colère d’un nombre croissant de Français et l'UPR n'est pas pour rien dans ce réveil salutaire de la conscience politique de nos concitoyens.

Sauf erreur, c'est en effet la première fois dans l'histoire des trente dernières années - et sans doute même depuis le traité de Rome de 1957 créant le Marché commun - qu'un chef de gouvernement français se fait insulter par le peuple furieux, sur le thème qu’il n’est plus qu’un « pantin de l’Europe », qui ne sait rien faire d’autre que de « venir se pavaner au Salon de l’agriculture ».

La responsabilité directe et écrasante de l'Union européenne

Les éleveurs ont en effet bien compris que si leurs revenus se sont effondrés à un niveau misérable – au point que 60 000 exploitations agricoles sont en situation de quasi-faillite – c’est de la faute directe et écrasante de l’ineptie de la Politique Agricole Commune, avec sa prime à l’hectare qui ne tient aucun compte de l’effondrement des cours des marchés, et de l’absence de garantie de prix minima.

Les éleveurs savent aussi que les mesures de rétorsion russes contre les sanctions prises par l’Union européenne contre Moscou, sur un simple claquement de doigt de Washington, ont eu pour effet de fermer le marché russe aux produits agricoles de l’UE. Ce qui a notamment forcé les producteurs polonais, soudain privés de leurs débouchés traditionnels russes, à déverser leur production à très bas coûts vers les marchés de l’ouest européen, dont la France. Désormais, plus de 70% des viandes servies dans les écoles françaises viennent de l'étranger !

Et comme si tout cela ne suffisait pas, le cours trop élevé de l’euro par rapport au dollar aggrave encore une situation déjà intenable.

Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que l’effondrement du cours du porc, du lait, du bœuf, vient pour l’essentiel de cette politique européenne insensée dans tous les domaines, que ce soit la politique européenne agricole, la politique européenne diplomatique, ou la politique européenne monétaire.

L'inconscience des gouvernants français

Dans un tel contexte, l’étonnant est que M. Valls ait cru bon de venir en effet « se pavaner » au Salon de l’Agriculture, entouré d’une escouade de gardes du corps, pour promettre qu’il allait changer tout ça, avec ce menton en avant et cette moue dédaigneuse qui le rendent si insupportable au plus grand nombre des Français.

Quelle inconscience de la situation ! Quel mépris de l'intelligence des Français !

Comment MM. Hollande et Valls peuvent-il penser que les éleveurs les croient encore ? Alors que tout le monde agricole sait que ni l'un, ni l'autre, ni l'ectoplasme qui fait fonction de ministre de l'Agriculture, n'ont strictement rien fait depuis plus d’un an ! Alors que des dizaines de milliers d’agriculteurs français savent que c’est d’un commissaire irlandais, notoirement incompétent, et de traités européens non modifiables, que dépend leur sort ?

Du coup, l’offense a fusé contre le chef du gouvernement : « Vas te cacher ! T'as rien compris Petit zizi, tu vas pas changer l'Europe ! ».

Même si l’UPR ne peut décemment pas approuver ce style peu châtié – quoi que drôle et cinglant -, notre mouvement se reconnaît en revanche totalement sur le fond de la réaction de ces éleveurs. Car ils jouent rien moins que leur survie et ils n'ont en face d'eux que des gouvernants dont l'arrogance la plus méprisante le dispute à l'incompétence la plus burlesque et à la soumission la plus servile à Bruxelles, à Washington et à la finance.

Conclusion : l’audience de l’UPR s’accroît rapidement et il est salutaire qu'il en soit ainsi

Ainsi donc, l'action tenace d'éducation populaire menée par l'UPR depuis bientôt 9 ans porte ses fruits. Car quel autre parti politique que l’UPR ne cesse d’expliquer que l’on ne peut pas changer l’Europe ?

Je rappelle à ce propos que la notoriété de notre mouvement se développe rapidement dans les campagnes françaises, comme en a témoigné le fait que nous avons dépassé les 1% des suffrages, aux dernières élections régionales, dans plus de 13 800 communes de France. Comme en a témoigné aussi le très bon accueil qui m'a été réservé au Salon de l'Agriculture, en particulier par le président de la Fédération Nationale des Producteurs de Lait - FNPL (M. Thierry Roquefeuil) et par le président des Jeunes Agriculteurs - JA (M. Thomas Diemer).

En conclusion, cette nouvelle journée sous tension au Salon de l’Agriculture, après les huées et les insultes qui ont accueilli le chef de l’État samedi, témoigne de la dégradation de plus en plus inquiétante de la situation en France. Cette année, ce sont des insultes et le saccage du stand du ministère de l’Agriculture qui ont dominé le Salon. Mais qu’en sera-t-il l’an prochain ?

Comme je ne cesse de le répéter depuis bientôt 9 ans, la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN, de façon sereine et juridique, est devenue une urgence, afin d’éviter que tout ne dégénère bientôt dans une violence qui ne serait plus maîtrisable.

L’UPR est la dernière chance avant le chaos.

François ASSELINEAU

Site Internet : http://www.upr.fr
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau

(source : voir la vidéo en ligne : http://www.metronews.fr/info/video-va-te-cacher-trouillard-manuel-valls-en-prend-pour-son-grade-au-salon-de-l-agriculture-2016/mpbC !Oh892Z2w7QtpI/ )


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

206 réactions à cet article    


  • taktak 1er mars 14:01

    Car quel autre parti politique que l’UPR ne cesse d’expliquer que l’on ne peut pas changer l’Europe ?

    au hasard, le PRCF, le PEP, le POI etc....
    je m’étonne que François Asselineau fasse mine de l’ignorer...

    Il est possible d’agir tout de suite et maintenant pour la sortie de l’UE et de l’euro. Tous ensemble, que l’on soit militant, syndicalistes ou simple citoyen.
    Mobilisons nous en signant et en faisant signer la pétition pour exiger un referendum sur l’UE et l’euro. Pour que ce soit le peuple qui décide.


    • Fergus Fergus 1er mars 17:27

      Bonjour, taktak

      En effet, il y a d’autres alternatives, pas forcément plus lucides sur le sujet, soit dit en passant.

      Quant au titre d’Asselineau, j’en suis mort de rire : Valls comme Hollande n’ont pas été insultés par un « peuple qui commence à comprendre », mais principalement par des exploitants de la FNSEA, ce syndicat qui copule avec l’industrie et qui est à l’origine de l’abandon des quotas avec la complicité de Le Maire.


    • GrandGuignol GrandGuignol 1er mars 18:16

      @Fergus
      Tiens comme d’habitude, Fergus vient déverser ses diatribes européistes sur les articles de François Asselineau.
      je suis mort de rire, et ne serai surement pas le seul, en lisant la pauvreté de son essai manqué pour ridiculiser le titre de l’article de François Asselineau. cela prouve qu’il n’a même pas lu l’article.

      Lisez l’article Monsieur Fergus et vous vous apercevrez, tout au début de cet article ; que les paysans ont bien dit :
      « vas te cacher. t’as rien compris petit zizi, tu vas pas changer l’Europe » ; « pantin de l’Europe venant se pavaner au salon ! »...
      On oubli « petit zizi », le reste dénonce la soumission de Valls et du gouvernement au dictat de l’UE.

      Pour vous : " tu vas pas changer l’Europe «  et » pantin de l’Europe«  a quelle signification ?
      le message est clair pourtant, sauf pour les aveugles européistes qui n’ont de cesse de nous bassiner avec une autre europe et qui pense, et ce malgré la preuve évidente de l’impossibilité de renégocier les traités, laisseront le pays aux mains de ces dictateurs en culottes courtes.

      Que se soient des floués du FNSEA ou pas, c’est idem, parce qu’il n’y a pas vraiment de différence quand on comprend que c’est l’UE qui dicte les lois.

       »La FNSEA
      , ce syndicat qui copule avec l’industrie..." oui mais laquelle d’industrie ? Celle qui est promue et défendue par l’UE au détriment d’une agriculture saine ?


    • GrandGuignol GrandGuignol 1er mars 18:22

      @GrandGuignol

      Correctif d’oubli d’une partie de phrase :

      ".. et qui pensent, .et ce malgré la preuve évidente de l’impossibilité de renégocier les traités, que l’impossible est possible, et ils laisseront le pays aux mains de ces dictateurs en culottes courtes."


    • Passante Passante 1er mars 19:08

      @GrandGuignoloui, 


      faut pas oublier, et surtout bien creuser :
      caractéristique de « zizi » ? le registre enfantin 
      qui va avec « t’as rien compris »
      « petit zizi » est encore moins comprendre.
      « va te cacher » est peut-être plus insultant que tous zizis ici...
      mais y’a une autre clef, que dit-il lui ?
      on l’interroge Europe, il répond COMMENT ?
      il répond :

      schmilblick...

      c’est moins poétique que le abracadabrantesque de chirac, 
      mais c’est à creuser,qu’est-ce qu’un schmilblick ? 
      orthographe, étymologie, tout, des clefs...
      pourquoi sur l’europe ça répond schmilblick, c’est énorme...

      suivons le fil :

      Le Schmilblick est un objet imaginaire créé par Pierre Dac dans les années 1950. Selon son concepteur, cet objet ne sert absolument à rien et peut donc servir à tout car il est rigoureusement intégral.

      « C’est dans la nuit du 21 novembre au 18 juillet de la même année que les frères Fauderche ont jeté les bases de cet extraordinaire appareil dont la conception révolutionnaire risque de bouleverser toutes les lois communément admises tant dans le domaine de la physique nucléaire que dans celui de la gynécologie dans l’espace. Voici donc, d’après la communication qu’ils viennent d’adresser à l’Académie des inscriptions sur les murs, et des belles lettres recommandées, quelles en sont les principales caractéristiques »

      « Le Schmilblick des frères Fauderche est, il convient de le souligner, rigoureusement intégral, c’est-à-dire qu’il peut à la fois servir de Schmilblick d’intérieur, grâce à la taille réduite de ses gorgomoches, et de Schmilblick de campagne grâce à sa mostoblase et à ses deux glotosifres qui lui permettent ainsi d’urnapouiller les istioplocks même par les plus basses températures. Haut les cœurs et chapeaux bas devant cette géniale invention qui, demain ou après-demain au plus tard, fera germer le blé fécond du ciment victorieux qui ouvrira à deux battants la porte cochère d’un avenir meilleur dans le péristyle d’un monde nouveau... »

      — Pierre Dac1.





      ite missa est...


    • GrandGuignol GrandGuignol 1er mars 19:46

       @Passante

      « pourquoi sur l’europe ça répond schmilblick, c’est énorme.. »
      Énorme est encore trop petit, c’est surréaliste je dirais..

      Bientôt ils nous parlerons en langue Schtroumpf !!

      Ce sera encore plus simple et compréhensible :

       « Pantin de l’Europe !! » ...réponse : « ne vous Schtroumpfez pas, nous avons le Schtroumpf en main , nous allons tout Schtroumpf pour que les agricuSchtroumpf Schtroumpf Schtroumpf !! » et voilà, tout le monde il est Schtroumpf .

      ...et plus tard au cours d’un rassemblement pour lutter contre le terrorisme, en mémoire d’un Schtroumpf à lunette piétiné et écrasé volontairement par un géant Anti -Schtroumpf , tous nous aurons alors fièrement et à bout de bras, nos pancartes : je suis Schtroumpf !


    • Fergus Fergus 1er mars 19:52

      Bonsoir, GrandGuignol

      « comme d’habitude, Fergus vient déverser ses diatribes européistes sur les articles de François Asselineau »

      « Comme d’habitude » est de trop car j’interviens très rarement sur les articles d’Asselineau. Et je n’ai pas déversé là de « diatribe européiste », simplement constaté que le titre est - délibérément ? - erroné car ce n’est pas « le peuple » qui est intervenu mais des syndicalistes agricoles. Ceux-là même qui appartiennent à ce puissant syndicat - la FNSEA - qui a servi de modèle à la PAC et réussi à imposer la suppression des quotas !

      « mais laquelle d’industrie ? »

      Là encore, pas besoin de pointer l’Europe, il suffit de voir les activités du groupe Avril (les huiles alimentaires industrielles) ou les productions d’agro-carburant qui enrichissent tant M. Beulin, le président de la FNSEA à double casquette - et même triple avec son mandat d’administrateur du Crédit Agricole (cette banque qui étrangle tant de petits paysans !), pour comprendre que, Europe ou pas, il en irait de même hors de l’UE avec de tels puissants lobbies et leurs complices des pouvoirs publics.

      Mais cette réalité - cette consanguinité entre la FNSEA et la PAC -, vous refusez obstinément de la voir !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er mars 20:46

      @Fergus
      Rien ne dit que ces agriculteurs sont à la FNSEA ?
      Et s’ils y sont, ils n’expriment pas la ligne européiste de Xavier Beulin.


      La FNSEA contrôle les Chambres d’agriculture et les aides publiques aux agriculteurs.
      Nombreux sont ceux qui sont contraints d’y adhérer pour toucher ces aides, mais qui n’en pensent pas moins... Un peu comme dans certains secteurs, où les syndicats de salariés font la pluie et le beau temps sur les mutations ou l’avancement des personnels, si vous voyez ce que je veux dire...

    • GrandGuignol GrandGuignol 1er mars 20:48

      @Fergus

      Un syndicaliste ? vous jouez sur les mots, comme d’habitude parce qu’un syndicaliste ne peut pas être agriculteur ?... et tous ceux qui étaient au salon et qui ont huée, des boulangers ?

      Oui, oui, la PAC, le FNSEA, ok peut être, mais qui définie la politique agricole commune en arrière plan ?
      un petit rappel : l’euro est dans le pré


    • Passante Passante 1er mars 20:48

      c’est sans fond, 

      car schmilblick peut aussi bien porter sur l’europe que sur : son exercice en général....
      puisqu’on l’interroge sur son action -

    • alinea alinea 1er mars 20:53

      @Fergus
      Je suis bien d’accord avec toi, Fergus, tout a commencé bien avant que l’UE soit votée en 92 ! Mais aujourd’hui, peu importe ! il faut se sortir de cette merde !


    • GrandGuignol GrandGuignol 1er mars 21:50

      @alinea

      Surement que tout ceci à commencé bien avant l’UE, mais celle ci enfonce le clou et donne même dans la surenchère.

      Qui permet encore la destruction de l’agriculture française ?

      L’UE vient d’interdire Intermarché (et pourtant je ne les porte pas dans mon cœur ceux là) d’acheter la viande plus chère aux éleveurs français pour le motif :  le choix de l’enseigne d’acheter la viande plus cher aux éleveurs français est une entrave à la concurrence étrangère.

      Mais où allons nous là ? si ce n’est vers une destruction programmée de l’agriculture française et « traditionnelle » ( et avec TAFTA on y va tout droit) pour nous gaver de leurs produits clonés, super compétitifs, bourrés de pesticides, OGM, Hormones et autres gâteries sauce USA que nous importerons, bien sur, des USA.



    • sampiero sampiero 1er mars 22:07

      @GrandGuignol


      IL y a aussi les grands distributeurs qui proposent aux clients d’ajouter 3 centimes sur le prix du litre de lait pour aider les éleveurs. 

      C’est le consommateur qui compense la rapacité du distributeur !!

      Personne n’interdit aux grands distributeurs de réduire leur marge de 3 centimes et les reverser aux éleveurs !
      Leurs actionnaires ne mouraient pas de faim pour autant ! les pauvres !

      Allez, soyons enfantin, histoire d’illustrer les choses :  smiley

      L’Europe , c’est comme les tyrans : Quand hitler ordonnait de massacrer des gens, si les généraux lui avaient répondu : « va te faire foutre ! » il faisait quoi hitler, à part trépigner ?.

      Idem l’Europe : L’UE vient d’interdire....... on répond à l’UE : « va te faire foutre ! » L’UE va trépigner ?

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er mars 22:23

      @sampiero
      Et oui, sauf que l’ UE dispose de moyens de rétorsion envers ceux qui n’obéissent pas ... , des amendes de plusieurs millions d’euros, ou pire...

      Dans cet excellent billet de Romaric Godin, sur les récentes élections en Irlande (pleines d’enseignements, donc les médias s’occupent des élections aux USA, mais pas en Irlande)


      On apprend que le gouvernement irlandais voulait faire payer les actionnaires des banques, et pas les contribuables. Junker a menacé « d’envoyer une bombe sur Dublin » = expulser l’ Irlande de la zone euro...
      Vous vous croyez sans doute en démocratie !?

    • cassandre4 cassandre4 1er mars 22:45

      @Passante

       C’est dans la nuit du 21 novembre au 18 juillet de la même année que les frères Fauderche...
      ---------------------------------------------------------------------------------------------------------

        Tout est rigoureusement exacte, Passante, à ceci près que : ce ne sont pas les frères Fauderche (Jules et Raphaël), les inventeurs de ce géniale, non pas « Schmilblick », mais « Biglotron » qui est l’oeuvre du célèbre professeur Shalom - Jérémie Ménerlache !

       Le Schmilblick est un jeu inventé par le regretté Coluche ! (ce qu’il peut nous manquer celui là, actuellement) dans un sketch qui parodiait le « jeux des 1000 francs »
       
       Bien à vous ; cassandre4  smiley


    • tonimarus45 1er mars 22:58

      @GrandGuignol— vous avez tout compris concernant «  »fergus« - il montre du doigt »la fnsea«  » pour faire oublier que bien celle ci soit complice, les principal instigateur de tout cela c’est l’europe


    • izarn 1er mars 23:00

      @GrandGuignol
      Grosso modo vous nous faites croire que la viande française est plus saine que les autres...
      Ha oui ? Vous avez les preuves ? Le controles ?
      Vous en etes sur ?
      En fait le probléme n’est pas la ; il est dans l’euro, la libre circulation des marchandises entre pays pauvres et riches de l’UE.
      Ce n’est pas un problème d’agriculture, mais un problème financier et monétaire.
      Mais l’agriculture n’a pas de problème à nous faire bouffer à notre faim :
      De quoi parle t’on ? De gros sous....


    • GrandGuignol GrandGuignol 1er mars 23:12

      @sampiero
      D’accords avec vous sur la première partie.
      Sur la seconde je rejoint Fifi et vous me direz peut être : on leur dit « va te faire foutre avec tes sanctions !! » , à ce niveau là autant en sortir direct et légalement par l’article 50 du TFUE.

      De plus, trop de corrompus dans cette institution européenne pour arriver à la changer de l’extérieur et comme je le pense, si la France sort de l’UE, cela fera boule de neige, l’UE ne le supportera peut être pas, d’autres pays pourraient reprendre leur souveraineté et des échanges apaisés, non à couteaux tirés comme c’est le cas avec cette concurrence acharnée entre pays membres de l’UE( ça aussi c’est surréaliste), verront surement le jour....une autre Europe, en quelque sorte.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er mars 23:15

      @alinea
      La Politique agricole commune date de 1957, elle a été mise en place en 1962, mais elle a eu longtemps des systèmes de régulation. Les quotas laitiers par exemple, pour éviter la surproduction.
      Ces régulations ont été abandonnées.
      C’est assez bien expliqué dans cet article paru hier sur Agoravox.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er mars 23:18

      @izarn
      On parle de gens qui bossent 70 heures par semaine et qui se suicident.
      Les normes sanitaires sont plus élevées en France, ce qui ne veut pas dire que la production est bio, mais que c’est moins pire qu’ailleurs...


    • GrandGuignol GrandGuignol 1er mars 23:31

      @izarn
      « Grosso modo vous nous faites croire que la viande française est plus saine que les autres. »

      Pas du tout, quoique entre un steak de vache française achetée au boucher ( pas en grande surface) et celui d’une vache américaine bourrée d’hormones (encore illégales en France) il n’y a pas photo...

      je dénonce seulement le rôle que s’octroie cette UE non démocratique qui impose des mesures et /ou des sanctions, qui pénalisent clairement, non seulement les éleveurs français, mais aussi le libre choix d’acheter au prix que l’on veut, c’est un comble, non. ?ne trouvez vous pas ?
      Oui les charges d’exploitation des entreprises de différents pays membres de l’UE ne sont pas harmonisées et donc pour certains comme les agriculteurs français dont les charges sont très importantes, ceux ci ne sont plus compétitifs et se retrouvent être la proie des grandes surfaces et autres distributeurs rapaces.


    • GrandGuignol GrandGuignol 1er mars 23:35

      @sampiero
      rectif :
      De plus, trop de corrompus dans cette institution européenne pour arriver à la changer de l’intérieur...ma plume a fourchée.


    • GrandGuignol GrandGuignol 2 mars 00:43

      @Passante

      En tout cas le schpountz valsant du Bilderberg 2012, les oreilles décollées par les huées de mépris des agriculteurs, ne fait pas avancer le schmilblick lui non plus, et encore moins son copain brunshingué Le Foll, qui porte si bien son nom.

      Qu’il parle de l’Europe ou de son action, les 2, ensemble ou séparé, ne sont que des caricatures et fac-similés, des trompe l’œil dont il faudra et le plus rapidement possible, se débarrasser ( dans le sens légal du terme).


    • files_walQer 2 mars 07:40

      @Fergus

      Je vous assure qu’ils peuvent aller n’importe ou en France et il se feront copieusement siffler.

      Il faut sortir de l’Europe et surtout de l’OTAN !

    • moi29 moi29 2 mars 09:34

      @Fergus

      Très juste !

    • tf1Groupie 2 mars 13:39

      @Fergus

      Bien d’accord avec vous. Cet article démontre de façon éclatante, si c’était encore nécessaire, qu’Asselineau est un homme politique comme les autres : manipulations, amalgame, demagogie, mémoire courte. Que faisait Asselineau quand lui et ses copains étaient au pouvoir ? ça fait des décennies que l’agriculture française est mal en point ; incurie des politiques et hypocrisie des citoyens qui continuent à acheter les produits pas chers venus d’ailleurs. Quel sera le bouc émissaire de l’UPR quand on aura quitte l’Europe ??

      Bref, dire que la mauvaise humeur d’un agriculteur est une validation spectaculaire des idées de l’UPR est aussi ridicule qu’affirmer que « casse toi pov con » était une légitimation du FN.

      Casse-toi Asselineau !!


    • lsga lsga 2 mars 14:41

      @taktak
      taktak ne comprend toujours pas.
      Les agriculteurs reçoivent avec insultes la gauche et l’extrême gauche, et reçoivent avec des fleurs Sarkozy et Lepen.
       
      Bonne nouvelle : dans le cadre du Capitalisme mondialisé, toute cette racaille petit bourgeoisie va faire faillite. Ils vont devoir revendre leurs terres et leurs exploitations aux grandes multinationales agricoles.
       
      Ainsi, ces connards réactionnaires vont devenir des salariés, des prolétaires, des camarades. Avec nous, ils se battront pour la collectivisation des terres qui ne leur appartiendront plus, mais appartiendront aux grandes multinationales.

      C’est juste le B-A-BA du Communisme.


    • alinea alinea 3 mars 00:15

      @Fifi Brind_acier
      Il faut préparer l’avenir Fifi, parce qu’ils creusent eux-mêmes leur tombe !


    • @taktak

      MR ASSELINEAU VOUS NOUS TRUMPERISEREZ PAS
       pour vous c’est normal d insulter president et ministres et la FRANCE AUSSI

      TRUMPEUR

      SEULE LES FRONDEURS ALLIES AVEC AUBRY ET MELENCHON LE PG LES EELV NON OPPORTUNISTES COMME DE RUGY  LE PCF DE LAURENT pourront nous sauver

      DE VOS AMIS RIPOUBLICAINS VOUS ETES COMME TRUMP UN TRUMPEUR !!!!


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 mars 17:42

      @TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE
      Le programme de l’ UPR est copié sur celui du CNR, écrit par les Communistes et les Gaullistes.
      Si vous avez quelque chose d’intelligent à dire sur ce programme, ne vous privez pas... !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 mars 17:43

      @alinea
      Leur avenir et le nôtre, c’est TAFTA, si vous ne vous bougez pas les fesses pour qu’on sorte de cette usine à gaz !


    • @Fifi Brind_acier

      nous communistes n’avont jamais eu le PROGRAMME DE L UDR

      POUR NOUS UDR RPR UMP LES RIPOUBLICAINS CE SONT CEUX QUI NOUS CASSENT :

      les entreprises et les salariés

      question intelligence etre au garde a vous comme vous devant la droite n’est pas une preuve d’intelligence mais de betise comme les moutons de panurge.........


    • legrind legrind 7 mars 10:01

      @tf1Groupie
      Bref, dire que la mauvaise humeur d’un agriculteur est une validation spectaculaire des idées de l’UPR est aussi ridicule qu’affirmer que « casse toi pov con » était une légitimation du FN.

      __
      Oui mais bon dans leur construction idéologique tout donne raison à l’UPR, Asselineau et ses « cybermilitants » font semblant de ne pas comprendre que la politique c’est pas le café du commerce.

    • taktak 1er mars 14:02
      L’ UE et l’euro cassent la France et ses conquêtes sociales ! LE PEUPLE FRANÇAIS DOIT POUVOIR SE PRONONCER PAR RÉFÉRENDUM SUR L’EURO ET SUR L’UNION EUROPÉENNE ! L’EURO, L’UNION EUROPÉENNE, LA FRANCE DOIT-ELLE « Y RESTER » OU BIEN EN SORTIR ?

      En 1992, les promoteurs du Traité de Maastricht et de la monnaie unique promettaient aux Français le plein emploi, le progrès, la démocratie et la fraternité entre les peuples. L’expérience a démenti toutes ces promesses ; en effet,

      • la zone euro est synonyme de récession, de casse du tissu industriel et agricole, de chômage massif, d’extension de la pauvreté et de la précarité  ; « l’économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée » prescrite par l’U.E. aide les forces d’argent à démolir le produire en France, à comprimer les salaires, les services publics et la protection sociale.
      • L’euro asservit les pays de l’est et du sud de l’Europe à l’économie allemande et à l’économie des U.S.A., dont la France devient un appendice.
      • La souveraineté du peuple français, qui a refusé la constitution européenne, alias « Traité de Lisbonne », est bafouée  ; les partis pro-Maastricht qui se succèdent au pouvoir exécutent la feuille de route destructive édictée par la Commission de Bruxelles, la Banque de Francfort et le patronat français.
      • En France et ailleurs, les dégâts sociaux et liberticides ainsi que les frustrations engendrées par la « construction » européenne nourrissent l’extrême droite, la xénophobie, le racisme, le fascisme et la haine. Soutenus par l’ O.T.A.N., à laquelle l’ U.E. est étroitement liée, des nostalgiques du Troisième Reich relèvent la tête de l’Ukraine aux Pays baltes, provoquant la Russie et jouant avec la paix mondiale.

      Sous la direction de l’OTAN, de l’UE et des USA, le pays est engagé par les gouvernants successifs dans des guerres coloniales en Libye, en Afrique subsaharienne et en Syrie.

      • En fait de diversité culturelle l’’Oncle Sam se sert de l’ U.E., en passe de se muer en « Grand Marché Transatlantique », pour imposer son idéologie, sa langue et sa sous-culture.
      • Les euro-régions et les « métropoles » menacent les communes et la « République laïque, une et indivisible » héritée de notre histoire.

      Bref, la France issue de la Révolution et du Conseil national de la Résistance se dissout rapidement dans le bain d’acide d’une U.E. dominée par le capital financier.

      • La dictature de l’ U.E. sur la Grèce, mais aussi le traitement humiliant infligé à l’Europe du sud et de l’est, prouve que l’ « Europe sociale » est impossible dans le cadre de l’ U.E., entièrement au service des plus riches et des plus puissants. Il faut donc que la France sorte de l’ U.E. et de l’euro pour permettre au peuple de reconstruire sa souveraineté, de remettre le monde du travail au cœur de la nation, d’organiser la coopération entre Etats souverains en Europe et hors d’Europe.Le peuple Français peut relever ce grand défi s’il reprend son destin en main sur des bases progressistes et républicaines.

      Dans cette perspective, le peuple français doit au plus tôt pouvoir se prononcer sur le maintien ou non de la France dans la zone euro et dans l’ U.E. – Pour cela, il faut qu’un référendum soit rapidement organisé sur ces deux questions vitales et intimement liées :

      « La France doit-elle rester dans la zone euro ? » – « La France doit-elle rester dans l’Union européenne ? ».

      Si le verdict populaire était contourné comme le fut scandaleusement le Non populaire de mai 2005 à la Constitution européenne, notre peuple devrait en tirer les conséquences pratiques en intervenant par tous les moyens possibles et en refusant toute légitimité à ceux qui auraient à nouveau violé sa souveraineté.

      Signez la pétition en ligne, cliquez ici

      Premiers signataires :

      Léon Landini, ancien officier FTP-MOI, Médaille de la Résistance, officier de la Légion d’honneur, président du Pôle de Renaissance Communiste en France et

      • Caroline Andréani, membre du Comité national du PCF ,
      • Danielle Bleitrach, sociologue, écrivain
      • Georges Bordes, Résistant au détachement Rechossière des FTPF, responsable de la Jeunesse Communiste clandestine 1942-1944 en Corrèze, président du Comité local de libération de St. Hilaire-Foissac (19), croix du combattant volontaire de la Résistance
      • Saïd Bouamama, militant du R.C.C.
      • Robert Brun retraité et militant syndical et communiste, ancien secrétaire de la fédération de la construction cgt
      • Marie-Christine Burricand responsable du Réseau FVR-PCF, élue municipale et métropolitaine de Vénissieux
      • Loïc Chaigneau, animateur du site L’Affranchi
      • Jean-Claude Danglot, ancien secrétaire fédéral PCF62
      • Michel Debray, ancien président de l’Institut Charles De Gaulle.
      • Jean-François Dejours, syndicaliste enseignant, professeur de philosophie
      • Michel Decourcelles, militant du R.C.C.
      • Roland Diagne, militant du R.C.C.
      • Henriette Dubois, Résistante, « Nelly » dans la Résistance, ancien agent de liaison de l’état-major des FTP Zone sud
      • Jean Gagnaire, CGT-métallurgie et FSC
      • Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF, philosophe
      • Danielle Gautier, syndicaliste CGT-métallurgie et FSC (Front Syndical de Classe)
      • Jean-Pierre Hemmen, fils de Fusillé de la Résistance, directeur de la revue « Etincelles », vice-président du PRCF
      • Jo Hernandez, syndicaliste EDF, responsable « luttes » du PRCF
      • Annie Lacroix-Riz, professeur émérite d’histoire contemporaine, PRCF
      • Antoine Manessis, responsable du PRCF pour les relations intérieures
      • Annette Mateu-Casado, trésorière nationale du PRCF
      • Elise Mazenoux-Pranchère, résistante aux FTPF et COPA, croix du combattant volontaire de la Résistance
      • Laurent Nardi, ancien maire-adjoint de Passy (74)
      • Jean-Michel Padot, conseiller municipal PRCF de Bully-les-Mines
      • Anna Persichini, déléguée CGT d’IBM-Nice
      • Pierre Pranchère, ancien maquisard FTPF de Corrèze, ancien député, a. membre du CC du PCF, vice-président du PRCF, député de Tulle 1956-1958 et 1978, député européen honoraire,
      • Jean-Luc Pujo, président des clubs Penser la France
      • Gilbert Rodriguez, militant CGT, responsable du Front syndical de classe
      • Fabrice Selingant, réseau Faire vivre et renforcer le PCF
      • Rose-Marie Serrano, défenseur de la mémoire républicaine de l’Espagne
      • Jean-Pierre Sienkiewicz, syndicaliste, professeur agrégé de physique
      • Roger Silvain, ancien responsable CGT chez Renault Billancourt, président du Front syndical de Classe
      • Stéphane Sirot, historien du syndicalisme
      • Guillaume Suing, professeur de S.V.T., Rassemblement des Cercles Communistes
      • William Roger, animateur du Rassemblement des cercles communistes
      • Yves Vargas, philosophe
      • Gautier Weinmann, secrétaire de la cellule PCF de Leforest

      • alinea alinea 1er mars 17:32

        @taktak
        Es-tu sûr qu’à l’heure actuelle, le peuple voterait « oui » !!?


      • taktak 1er mars 17:41

        @alinea
        Je pense que oui. Il suffit de se souvenir du résultat du réferendum de 2005. 80% des ouvriers et employés avaient voté NON.
        bien sûr, il faudra mener campagne, l’occasion de construire tous ensemble une alternative populaire. nous avions vu en 2005 a quel point le referendum avait permis d’ouvrir les confiances, de permettre à chacun de s’impliquer et de décider pour lui même. Et les sondeurs qui ordonnaient une victoire du oui ont été sèchement battu.

        Ce qui est sûr c’est que c’est au peuple de décider, et la moindre des choses est de lui demander de choisir et de prendre la décision.


      • alinea alinea 1er mars 17:45

        @taktak
        Il y a eu un travail énorme de fait en 2005 ! mais c’était il y a onze ans !
        Je le souhaite bien sûr, mais je n’en suis pas sûre : la propagande atlantiste, uesque, la russophobie et tout le reste, bat son plein !!


      • taktak 1er mars 17:55

        @alinea
        oui, mais la réalité aussi bat son plein et s’ils ont des télés et des radios, nous nous avons nos journaux et surtout nous sommes le nombre.


      • Attilax Attilax 1er mars 19:43

        @alinea et Taktak,
        Ils sont pas nombreux les ravis de l’Europe, en ce moment. Nos politiques le savent bien, c’est pourquoi il n’y aura plus de référendum national. Les journaux ne se vendent plus, de moins en moins de gens regardent la télé et ça commence à paniquer là-haut, d’où les campagnes « anti-complotistes » et autres inepties du genre. Les couleuvres passent de plus en plus mal et ils n’assument pas de se retrouver à poil devant tout le monde...


      • izarn 1er mars 23:15

        @alinea
        Le peuple qui regarde TF1 et A2 voteront non : Ils sont lobotomisés....
        Quand tu les vois dans la rue, quand tu les vois régir ; tu pense à ça :
        Mort aux cons : Vaste programme !
        Ce sont les abrutis qui ont perdu en 1940 face aux nazis.
        Ce sont les abrutis qui comme des sans testicules ont honoré le vieux Pétain.
        Les memes qui ont ressurgis dans la IVieme République....
        Ne citons pas les noms, ça risque de vexer dans les familles....Annie Lacroix Riz a la liste, demandez lui !
        Mais bon, ce n’est pas la majorité mais les gugusses qui se présentent comme maires, députés et sénateurs, et conseillers régionaux et qui dans leur grandeur naine de sans couilles font union pour barrer le passage à Marion Marechal Le Pen. Et déclarent que « Al Nosra (Al Qaida pour les abrutis)fait du bon boulot »
        Plus con tu meurs....Ca simplifie le vaste programme !
        Face à ces connards, t’as envie de faire comme Depardieu : Demander un passeport russe à Poutine !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès