Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Politique > Le peuple n’a pas besoin d’homme providentiel

Le peuple n’a pas besoin d’homme providentiel

JPEG Jean-Luc Mélenchon se présente comme le « sauveur ».... sans attendre un processus démocratique interne à « son camp » il sera candidat aux présidentielles !

Quelle dérision !

Pendant que les partis de « gauche » de la gauche commencent à préparer les présidentielles - électoralisme à peine déguisé oblige - des militantes et des militants du mouvement social agissent sur le terrain dans des comités unitaires.

Ces collectifs se construisent sur un objet précis : la défense d'un hôpital public de proximité, le droit au logement, le refus du regroupement forcé des communes.....

Il y a une césure entre ces deux catégories de militants : les « institutionnels » -même s'ils refusent ce label- et ceux du terrain.

Je fais partie de la deuxième catégorie , d'ailleurs si j'effectue un retour critique de ma vie politique : seul ce qui a découlé d'une action locale avec d'autres a donné des résultats positifs.

La coordination nationale des collectifs, même par thème est difficile, tant les situations sont diverses et les peurs de la « récupération » très vivaces.

Il faut dire que les vieux démons rôdent.

Prenons l'exemple de la coordination nationale de défense des hôpitaux et maternités de proximité.

Cette coordination joue un rôle irremplaçable.

Les informations données par le site sont intéressantes et utiles.

Ce site reflète la vie réelle de nombreux comités.

Au début j'ai transmis à cette coordination des nouvelles de notre action locale à Melun pour un hôpital public de plein exercice.

J'ai été désagréablement surpris par la conception centralisatrice de cette coordination :

les messages qui sont adressés sont filtrés, certains sont retransmis à tous, d'autres disparaissent.

C'est une conception « démocratique » très centralisatrice que je ne partage pas.

Comment voulez-vous que des comités qui se constituent spontanément sur les territoires et qui ont souvent un écho de masse puissent se reconnaître dans une coordination qui ressemble à s'y méprendre à un comité central - anti communistes primaires abstenez-vous cette coordination n'est pas « tenue » par des communistes !?

Aujourd'hui, à l'ère numérique on ne peut plus fonctionner comme dans les années 70 :

la circulation des idées et propositions est quasi immédiate et le peuple aspire à de la spontanéité.

D'autres « coordinations » pêchent elles dans une autre eau :

le RESF (Réseau d'éducation sans frontière) ne filtre pas les messages, par contre si un correspondant est trop redondant ou utilise le réseau à titre politique, il est rappelé à l'ordre... Cela se fait par douceur et tout revient dans l'ordre.

Le peuple, peu encarté et qui de toutes façons se met en mouvement quand il est certain que le combat en vaut la chandelle « s'agite » dans le sens positif du terme un peu partout, dans les quartiers et même dans ces petits villages menacés dans leurs existences.

 

La politique, au quotidien c'est cela et si un jour la cinquième république est enfin mise à bas pour laisser la place à une 6ème république sociale, ce sera sous l'effet d'une révolution menée par le peuple se débarrassant des édiles prisonniers de l'Union Européenne et de ses diktats.

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2.24/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • « La politique, au quotidien c’est cela et si un jour la cinquième république est enfin mise à bas pour laisser la place à une 6ème république sociale, ce sera sous l’effet d’une révolution menée par le peuple se débarrassant des édiles prisonniers de l’Union Européenne et de ses diktats. »

    Tout est dit ! Nous sommes d’accord, le peuple n’a pas besoin de démagogues et d’escrocs, mais d’action et de volonté...

     


    • CHALOT :

      J’ai pondu un article sur le FN et son défilé qui gesticule dans l’espace modération... Que pensez-vous de ce topo ?

      • CHALOT CHALOT 8 mars 10:05

        @Le point de vue du chartrain
        article intéressant qui montre la vraie nature du FN
        J’espère que l’article sortira


      • 59jeannot 8 mars 09:43

        « Il y a une césure entre ces deux catégories de militants : les « institutionnels » -même s’ils refusent ce label- et ceux du terrain.

        Je fais partie de la deuxième catégorie , d’ailleurs si j’effectue un retour critique de ma vie politique : seul ce qui a découlé d’une action locale avec d’autres a donné des résultats positifs. »

        c’est justement sur le terrain que JLM désire mobiliser un maximum d’acteurs qui veulent se réapproprier la vie politique du pays. Mélenchon sollicite les français de tout horizon justement pour se démarquer des partis composés d’apparatchiks qui ne pensent qu’à une place d’élu. Sur ce point, le discours de JLM est très clair et ne justifie d’aucune manière vos critiques de soi-disant « sauveur »


        • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 9 mars 06:24

          @59jeannot

          En fait, il y a césure entre les militants politiques carriéristes et ceux du terrain, mais les militants défendent leurs valeurs souvent dans plusieurs endroits : ils peuvent être adhérents d’un parti, mais aussi membres d’un syndicat, de plusieurs associations et de collectifs. Bien souvent, nous nous retrouvons dans plusieurs groupes ou associations, venant parfois de partis différents.

          C’est mon cas puisque j’agis pour les droits de l’Homme et du Citoyen, la laïcité, la paix, l’égalité, contre l’oppression et l’exploitation etc... et je peux le faire aussi bien dans des partis politiques et des associations.


        • CHALOT CHALOT 8 mars 10:07

          D’un côté JLM appelle à une 6ème république et de l’autre il se coule dans la constitution bonapartiste de 58 : il sera candidat !


          • tonimarus45 8 mars 10:39

            @CHALOT— bonjour— autant j’approuve la plus part de vos articles, là je ne le peux


          • maxime10 8 mars 14:54

            @CHALOT
            Je vois mal comment en finir avec la 5ème république en laissant les autres la présider.

            1 : les remplacer,
            2 : Changer la Constitution et abolir la fonction présidentielle.

            Une autre solution ?

          • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 9 mars 05:30

            @CHALOT
            Pour le moment, nous sommes toujours sous le régime de la 5ème République et si on souhaite une « révolution par les urnes », l’élection devra suivre les règles de l’actuelle constitution.

            Certains peuvent préférer un bain de sang... C’est l’un ou l’autre, ou peut-être les deux !

            La Constitution de 1958 a surtout été écrite dans une période difficile, pendant la guerre d’Algérie et elle est née d’un coup d’Etat. C’est pourquoi elle comporte des articles dangereux pour les libertés fondamentales au cas où il se passerait des choses graves. Avec l’Etat d’urgence et les dernières modifications, notre loi suprême est toute prête à servir un régime autoritaire, sécuritaire, voire dictatorial.


          • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 9 mars 05:35

            @CHALOT
            Non, tu ne peux pas l’assurer avec autant d’assurance. Il ne le sera que s’il y a suffisamment de citoyennes et de citoyens pour accepter sa proposition d’être candidat pour rendre la souveraineté au peuple. Ce n’est pas si simple, il lui faut des appuis, mais aussi de l’argent et les fameuses 500 signatures.


          • Etbendidon 8 mars 10:19

            Ah UTOPIE quand tu nous tiens
            On a vu ce que l’autogestion pouvait donner dans le passé
            Il faut un BOSS de gôche ou droate pour guider le troupeau humain sinon c’est le bordel très vite
            Chacun y va de sa petite idée meilleure que le voisin
            Meme dans les SCOP il y a un patron !
             smiley
            Sinon Pierre Laurent je le trouve bien pour guider le peuple
            Il possède un charisme d’enfer et sa voix hypnotique me transporte
            en plus c’est un boute en train né
             smiley


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 mars 19:51

              @Etbendidon
              Et puis surtout Pierre Laurent fait des prévisions d’enfer !
              Février 2015 : « La Grèce est une chance pour l’ Europe, et l’ Europe, un atout pour Syriza ! »
              Les Grecs ont bien de la chance d’être dirigés par la Gauche européenne, dont pierre Laurent est Président...


            • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 9 mars 05:38

              @Etbendidon

              Si les humains se considèrent comme un troupeau, je crois bien que c’est fichu...


            • Le p'tit Charles Le p’tit Charles 8 mars 10:46

              Le rôle d’un politichien est de se remplir les poches en cassant le peuple.. !


              • tonimarus45 8 mars 19:00

                @Le p’tit Charles-bonjour-la politique en fait c’est

                ---’’Ceux qui sont a la tables des agapes et qui « s’affartent » et qui feront tout pour y rester, a part quelques rares exceptions qui confirment la regle
                ---« Et ceux qui n’y sont pas et qui font tout pout y arriver, et la aussi a part quelques exceptions qui confirment la regle
                Pour etre plus simple comme on dit par chez moi , »«  »tous a la gamelle«  »" ; meme bayrou qui a du passer sous les fourches caudines de la droite pour recuperer la bonne sinecure qu’est la mairie de ’pau’

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 mars 20:21

                @Le p’tit Charles
                Sauf Marine ma Divine, cela va de soi....


              • Le p'tit Charles Le p’tit Charles 9 mars 07:48

                @Fifi Brind_acier...encore à côté comme d’hab...Elle est comme les autres.. !


              • franck milo franck milo 8 mars 10:52

                Désolé, mais c’est pas super agréable à lire, et je vois pas le rapport avec JLM.


                • Ar zen 8 mars 12:04

                  Vous écrivez ceci :

                  « La politique, au quotidien c’est cela et si un jour la cinquième république est enfin mise à bas pour laisser la place à une 6ème république sociale, ce sera sous l’effet d’une révolution menée par le peuple se débarrassant des édiles prisonniers de l’Union Européenne et de ses diktats. »

                  Et bien, je ne suis pas du tout d’accord. En effet, quelles sont les conditions d’émergence d’une « révolution menée par le peuple ». Comment cela pourrait-il arriver ?

                  La solution la plus simple, simpliste même, est celle qui consiste à mettre en place une démocratie « directe ». Celle qui rend le peuple souverain. Pas notre démocratie « représentative », celle qui peut se permettre de modifier, lorsqu’elle le souhaite, par la procédure du congrès, notre constitution. D’ailleurs, à force de lois constitutionnelles, la constitution que nous avons aujourd’hui sous les yeux est sans rapport avec celle adoptée majoritairement par le peuple en 1958.

                  La démocratie « directe » rend le peuple totalement souverain. Il s’agit, en premier lieu, de supprimer la procédure du congrès dans la constitution. En second lieu d’instaurer « l’initiative populaire » qui permet au peuple de modifier tout ou partie de sa constitution. Seul le peuple possède ce pouvoir. En troisième lieu de mettre en place ce que les Suisses appellent le « référendum facultatif » qui permet d’attaquer une loi jugée scélérate. Ceci pouvant se décliner au niveau national, régional ou local, comme en Suisse.

                  Pourquoi attendre une « révolution » lorsqu’un bulletin de vote peut faire parfaitement l’affaire ? En effet, existe t-il un parti politique, en France, qui propose de supprimer la procédure du congrès, de mettre en place dans la constitution « l’initiative populaire » et « le référendum facultatif » ? Oui, il existe ! L’Union populaire Républicaine, l’UPR le propose. Quel risque prendrait l’électrice ou l’électeur à voter pour un parti qui propose de mettre la France dans le cadre d’une démocratie « directe » ? Le seul exemple, au monde, est celui de la Suisse. La démocratie « directe » n’existe nulle part ailleurs.

                  Muni de ces armes constitutionnelles, le peuple souverain peut prendre toutes les décisions qui le concernent, sur très exactement tous le sujets. C’est la majorité qui décide. Le seul risque c’est de voir son idéologie favorite ne pas être supportée par une majorité de Françaises et de Français. Mais les débats peuvent avoir lieu. La démocratie directe c’est bien cela. Et si le peuple souhaite modifier toute sa constitution, mettre en place une constituante, c’est la majorité qui le décidera.

                  Question : quels sont les arguments contre la « démocratie directe » ? Puisque celle-ci n’est pratiquée que par un seul pays au monde, de surcroît la plus vieille démocratie de la planète, elle est totalement méconnue. Il faut bien distinguer le « référendum d’initiative présidentielle » comme il existe aujourd’hui en France et « l’initiative populaire » doublée du « référendum facultatif » qui sont, exclusivement à l’initiative du peuple. Un lien explicatif de le confédération helvétique.

                  Cette « démocratie directe » mérite bien que l’on s’y attarde un peu, puiqu’elle est rendue possible pour l’utilisation de son bulletin de vote.

                  https://www.ch.ch/fr/droits-politiques/


                  • baron 8 mars 13:03

                    Non, il n’y aura pas d’homme providentiel au mieux quelques salariés des multinationales qui viendront se faire élire pour la forme.

                    Si, l’on voulait s’en sortir, il faudrait au minimun un controle citoyen de tout ce système, peut être qu’un homme providentiel et éclairé peut ammener cela, avec le panier de crabe actuel il n’émergera jamais rien de bon.
                    Donc, la question reste posé.
                    JlM est évoqué parce qu’il pretend représenter un mouvement pour le peuple, tout en oubliant de lui demander son avis, ce qui pose question surtout vu le passé PS du sieur et son évolution dans ce parti .... 


                    • maxime10 8 mars 14:57

                      @baron
                      « JlM est évoqué parce qu’il pretend représenter un mouvement pour le peuple, tout en oubliant de lui demander son avis »

                      Sauf erreur, il va lui demander son avis dans les urnes et, s’il gagne, il propose une Constituante par laquelle le peuple élabore une nouvelle Constitution.

                      Quelqu’un propose mieux ?

                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 mars 19:59

                      @maxime10
                      Mélenchon nous refait le coup de Syriza. A quoi peut servir une nouvelle Constitution ? En restant dans l’ UE, la Constitution qui s’applique à tous les pays européens s’appelle le TFUE, Traité de Fonctionnement de l’ UE.


                      Et le Droit européen est supérieur au Droit des Etats. En restant dans l’ UE, il fera la même chose que Tsipras, Hollande, Sarkozy, il appliquera ce qui est décidé par la Troïka.

                      Rappelez-vous ce qu’a dit Junker au moment du referendum grec :
                      « Les élections ne changent pas les Traités ».

                    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 9 mars 05:16

                      @Fifi Brind_acier
                      Mélenchon ne cache pas qu’il élabore avec des amis de plusieurs pays de l’UE un plan B. Rien ne dit que ce plan B sera considéré comme légal par la commission, même si les traités légaux n’ont aucune légitimité puisqu’ils ont été ratifiés contre l’avis des peuples le plus souvent.

                      Pour tout démocrate, toute signature qui engage un Etat par la force ou la tromperie n’est qu’un faux et perd toute sa valeur lorsque ce vice est démontré. Voilà une position qui peut ouvrir une porte.

                      Je suis persuadée que JL Mélenchon a suffisamment de force de caractère pour ne pas passer sous les forces caudines de Merckel ou Junker, surtout si le peuple le soutient et encore davantage si d’autres peuples et d’autres politiques sont derrière lui.
                      d’autres oey 


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 mars 09:56

                      @Danièle Dugelay
                      Vous continuez à rêver... Un plan B pour sauver l’ Europe ! Mais plus personne n’en veut de votre Europe ! Si elle tient encore, c’est grâce à la propagande et aux mensonges.


                      La légitimité ? Vous plaisantez ? L’Union européenne est une dictature, la Cour de Justice européenne, s’en balance, elle a fait payer 10 millions d’euros à la France, pour son refus de transposer la directive sur les OGM. 

                      Et la Commission européenne va porter plainte auprès des pays qui n’ont pas encore transposé la directive sur les banques qui les autorise à siphonner les comptes de leurs clients.


                      Le Plan B de Varoufakis a fait l’objet d’un article sur le site« Les Crises », je vous conseille de lire les commentaires, cela vous donnera un aperçu de ce qu’en pense un échantillon de Français.

                    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 9 mars 21:21

                      @Fifi Brind_acier
                      Je ne parle pas de plan B pour sauver l’Europe, mais d’un plan B pour sortir de cette UE qui emprisonne les peuples au seul bénéfice de la Finance internationale. Je ne me fais pas tant d’illusions et, à mon avis, le plan B devrait permettre cette sortie et, si les peuples le souhaitent,
                      reprendre des accords d’association limitée afin de faire face aux états impérialistes.


                    • baron 8 mars 13:09

                      Et, puis en occupant le terrain, on empeche d’autres vocations et l’émergence d’autres candidats qui pourraient venir semer le trouble pour les beaux projets de carrières des .copains 


                      • CHALOT : j’ai relancé l’article sur le banquet du FN en modération, en corrigeant mes erreurs de syntaxe... Je compte sur votre soutien !


                        • meslier meslier 8 mars 14:56

                          Des hommes providentiels , il y en a plein les cimetières ...


                          • esprit7 8 mars 15:29

                            Nul n’est irremplaçable, est « providentiel n’est pas le terme approprié, dieu n’existe pas, sinon on aurait pas besoin d’élire une personne pour agir en notre nom.

                            Il n’en reste pas moins que la Valeur morale, la droiture, l’honnêteté financière et intellectuelle, etc d’un »Président sont fondamentales

                            De Gaulle, Churchill,, Mendés-France, s’ils ont du quelques fois louvoyer un peu, sont toujours resté au service de l’intérêt général, tel qu’ils l’avait défini dans le contrat avec leurs électeurs.

                            Un incompétent et un lâche comme Hollande, nous prouve que cette question soulevée par l’article est essentielle, plus que la couleur politique du bonhomme !


                            • Elliot Elliot 8 mars 17:53

                              La cinquième république a résisté aux orages de mai 68 bien qu’elle est ait été un temps fort ébranlée, alors je veux bien admettre qu’idéalement elle devrait être mise à bas ( pour peu que cela soit souhaitable et je le pense ) par une révolte sociale mais cela me semble relever d’une hypothèse bien hardie.
                              La sixième république dans l’état actuel des choses me semble devoir émaner plus probablement d’une initiative venue du sommet de l’état et pour ce faire il faudra élire quelqu’un ( Mélenchon ou Tartempion ) qui a ce point à son programme et qui est susceptible de respecter sa promesse une fois élu une fois élu .
                              Et pour que celui-là soit élu, c’est pas encore demain la veille… Et si l’inimaginable advenait, on pourrait bien en l’occurrence y voir un signe de la Providence.

                              En conséquence le procès fait à Mélenchon ressortit davantage à l’argutie politicienne qu’à l’analyse politique


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 mars 20:04

                                @Elliot
                                L’idée de Mélenchon, c’est de faire croire que nos ennuis ne viennent pas de l’ Union européenne, mais de la Constitution. Alors, que la Constitution garantissait la souveraineté, elle a été charcutée et violée 36 fois pour la mettre en conformité avec les Traités européens....
                                « Mais où est passée la République française ?? »


                              • Elliot Elliot 9 mars 00:26

                                @Fifi Brind_acier


                                « Alors, que la Constitution garantissait la souveraineté, elle a été charcutée et violée 36 fois pour la mettre en conformité avec les Traités européens.... »

                                La France a adapté sa Constitution et elle s’est volontairement  mise sous la tutelle de l’UE. 
                                Mélenchon impute à la Ve république à bout de souffle non pas les difficultés de la France ( car d’autres états qui n’ont pas notre constitution sont confrontés à des situations identiques voire pires ) mais l’incapacité d’y faire face en raison d’une servitude de fait à une supranationalité oppressante.
                                Quels que furent ses mérites initiaux, la Ve république se décompose sous nos yeux et seuls la force de l’habitude et le conformisme politique lui assurent des soins palliatifs.

                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 mars 09:58

                                @Elliot
                                Ce n’est pas la Ve République qui se décompose, mais les Partis politiques qui se déplument à vitesse grand V.... Depuis 2009, le Parti de Gauche a perdu au moins 3000 adhérents.


                              • Elliot Elliot 9 mars 12:43

                                @Fifi Brind_acier


                                «  Depuis 2009, le Parti de Gauche a perdu au moins 3000 adhérents. »

                                Quel est le rapport ? 
                                Le parti de Gauche serait-il la colonne vertébrale de la Ve République ?
                                La Ve république serait-elle plus solide si le Parti de Gauche ou d’autres cessaient d’exister ?
                                Il n’y a pas de place pour les partis dans l’esprit de la Constitution de la Ve et c’est le monarchisme républicain qui en fait la faiblesse. 
                                Surtout quand le monarque n’est pas éclairé... 


                              • Marignan Marignan 8 mars 18:45

                                A l’auteur, d’accord sur les deux points.

                                JLM a eu les électeurs populistes (par opposition à élitistes) une fois en jouant les trolls du PS et du système de Bruxelles lors des dernières élections présidentielles, il ne les trompera pas deux fois.
                                 
                                Théoriquement, oui, la politique est une affaire de proximité, de subsidiarité, de communautés restreintes ; en pratique elle a été accaparée par un centre de plus en plus éloigné des « gens », parce que ce système roule pour lui et lui seul, et non pas pour eux (pensez, notre banque centrale se trouve même à l’étranger, à Frankfurt !)
                                Toute la difficulté tient au constat historique selon lequel, les « gens » se révoltent, mais ce sont les tenants d’un système élitiste qui font les révolutions.
                                Un espoir ? le lien entre les communautés restreintes pour mener à bien ce coup d’état pacifique qui leur fera reprendre en main leur propre destin, finira-t-il par se forger grâce à l’Internet ?


                                • chantecler chantecler 8 mars 19:32

                                  Bonsoir Chalot , smiley
                                  Je trouve ton article un peu absurde ,
                                  Je ne vois pas en quoi ta « politique de terrain » serait incompatible avec la détermination d’un leader théoriquement motivé et populaire qui envisage de se présenter aux élections présidentielles .
                                  Il me semble que les démarches sont complémentaires .
                                  En plus il me semble qu’il faut beaucoup de courage , de volonté ,voire être un peu maso pour se lancer dans ce type de compétition parfaitement truquée .
                                  D’autant que permettre à n’importe qui d’accéder au pouvoir compliquerait beaucoup ladite action militante de contact.
                                  Maintenant on peut apprécier ou non JL Mélenchon .
                                  Mais c’est un autre débat
                                  Nous savons en outre qu’un quidam inconnu , représentant de la vraie gauche , qui émergerait du paysage six semaines avant la campagne , n’aurait aucune chance de se faire élire .
                                  Sans parler de la querelle des égos .
                                  Ca se passe comme ça à chaque fois .
                                  Et les chiens de garde ostraciseront de toutes façons ce candidat venu de nulle part .
                                  Dans notre système d’alternance molle tout est fait pour que rien ne change c’est à dire que le balancier électoral désigne des candidats équivalents , interchangeables ...
                                  Surtout aujourd’hui dans le cadre de l’UE....
                                  Un De Gaulle n’aurait probablement aucune chance aujourd’hui de se faire élire ...
                                  Autres dents autres moeurs ....
                                  La preuve : suffit de comparer les premiers ministres et les ministres de l’économie qui nous sont imposés et franchement ? smiley


                                  • alinea alinea 8 mars 19:49

                                    L’action de terrain ne sera plus nécessaire quand on aura une politique équitable, intelligente, de partage ; il est heureux que d’autres s’activent pour changer les choses en amont, non ?
                                    Quant à JLM, il a expliqué pourquoi il ne voulait plus être le porte-parole de son camp ! Et nous le savons tous, nous l’avons tous vu !! Il a très bien fait.


                                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 mars 20:19

                                      La politique de terrain, c’est le mythe de Sisyphe.
                                      C’est forcément toujours du provisoire, puisque les décisions européennes vont dans le sens de la précarité généralisée, de l’austérité et de la fin du modèle social français qui protégeait d’abord les plus démunis.

                                      Le travail de Chalot est provisoirement utile, mais c’est vouloir vider la mer de la pauvreté avec une petite cuillère, sans ’attaquer aux causes...


                                      Mélenchon fait dans le franco-français, sans sortir de l’ UE, il ne fera rien de plus que tous les autres Tsipras avant lui.

                                      Quant aux révolutionnaires de tous poils, je n’ai aucune confiance.
                                      Ils prétendent tous vouloir la liberté du peuple par la dictature....
                                      C’est tout ce qu’ils ont en magasin, sans tirer aucune leçon des expériences passées, ni rien proposer d’autre. Ni sans demander aux principaux concernés si c’est bien cela qu’ils souhaitent ?

                                      Bakounine :
                                      « Les marxiens prétendent que seule la dictature, bien entendu la leur, peut créer la liberté du peuple. Aucune dictature n’a d’autre fin que de durer le plus longtemps possible,(...) elle engendre l’esclavage. La liberté ne peut être créée que par la liberté. »


                                      • alinea alinea 8 mars 21:32

                                        @Fifi Brind_acier
                                        Ne pas penser pour l’autre, et lui dicter sa conduite, ça serait déjà bien !
                                        À l’heure actuelle ( et il a dit que l’anarchisme il n’en était pas loin) Mélenchon est le seul qui propose et n’impose pas !! En cela, je le trouve précieux !

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais.

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès