Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le peuple souverain s’avance...

Le peuple souverain s’avance...

Il n'y aura pas de changement véritable sans une mobilisation du peuple... Les leçons de 1981 sont ancrées dans beaucoup de têtes.

La gauche radicale, anti capitaliste ne doit pas laisser un pouce de terrain au Front National et notamment dans les quartiers populaires.

L'alternative politique qui permettra au peuple d'ouvrir une nouvelle page d'histoire ne se construira que si au moins trois conditions sont remplies :

- un programme et une volonté anti capitaliste ;

- un ancrage social et politique ;

- une vigilance et une mobilisation du mouvement social.

Le Front National qui a atteint un record historique avec 18% des suffrages exprimés au premier tour de la présidentielle et plus de 6 millions de voix s'est empressé au lendemain de l'élection de François Hollande d''interpeller les électeurs UMP...

La recomposition politique est-elle en route, avec des Longuet qui disent tout haut ce que pensent tout bas des responsables du parti battu ?

La gauche anti capitaliste représentée par le Font de Gauche a montré un dynamisme réel.

Cette envie d'un réel changement s'est exprimé fortement. C'est un atout important pour les lendemains qui risquent de ne pas chanter mais pour que la déception ne se substitue pas à la joie de ce 6 mai au soir, il est nécessaire et indispensable de construire une grande force ancrée à gauche.

Il ne suffit pas de distribuer des tracts, de coller des affiches tous les jours pour devancer le FN et construire une nouvelle force à gauche, populaire et jeune.

Pour moi, seul un changement total de cap, un retour aux sources permettra enfin de casser le FN et de redonner de l'espoir à des millions de petites gens qui vivent dans la pauvreté , la précarité et la désespérance.

Il est indispensable que les militants et militantes de Gauche décident d'une manière concertée et organisée de prendre pied dans les banlieues, là où se conjuguent deux phénomènes liées : l'abstention massive et l'exclusion sociale.

La force du PCF dans les années 50 résidait en grande partie dans les multiples liens sociaux, politiques et organisationnels tissés avec la population...

Si l'on excepte quelques villes, rares de la banlieue où existent encore des associations de masse où militent des militants du PCF, dans beaucoup de villes communistes, les liens se sont affaiblis : les militants ne sont plus dans les associations et notamment les jeunes générations.

Les quartiers populaires doivent être reconquis, politiquement et physiquement en reconstruisant le tissu associatif ou en le renforçant.

Qu'il s'agisse des questions liées au logement, de la défense de la santé pour tous, aux loisirs, il existe des dizaines d'associations qui hier avaient pignon sur rue et qui pourraient demain reprendre vie.

Il ne s'agit pas, bien évidemment de mettre en place des coquilles vides ou des associations liées aux partis politiques, aujourd'hui comme hier nous avons besoin d'associations ancrées socialement, bien vivantes mais indépendantes.

Une association d'éducation populaire, s'inscrit dans une démarche de transformation sociale sans avoir de projet politique programmatique.

Elle doit rassembler des militantes et militants d'accord sur un projet social et pluriels dans leurs appartenances politiques.

Les champs d'intervention sont importants : l'action sociale et familiale, la défense des locataires, la prévention au surendettement, l'accompagnement à la scolarité, l'alphabétisation et les cours de français, l'accès à la culture....

En faisant avec les gens, les militants associatifs participent à l'éducation et ouvrent la voie à l'action collective....

Ce n'est par pour moi une profession de foi mais une réflexion, née d'une action collective sur Melun et sa région, à une petite échelle permettant à des personnes en difficultés de devenir des acteurs.

Quand une des familles rencontrées dans le cadre d'une permanence info-dettes dépose un dossier à la Banque de France, décide d'arrêter de faire appel à des crédits « revolver », réussit avec l'aide de bénévoles à ne pas être expulsée et décide d'équilibrer ses comptes en respectant le plan de rétablissement personnel, c'est une victoire exemplaire.

Elle s'est aperçue que la solidarité de proximité, cela existait et que des associations pouvaient offrir un cadre d'action... et quand dans cette famille, la mère décide de se former au surendettement et de faire un travail de proximité : c'est une satisfaction pour l'assoce.

C'est un des résultats que nous avons obtenu sur le terrain.

C'est cela aussi la politique.

Je me rappellerai toujours de la réflexion d'un trentenaire du PS après la tenue d'une permanence :

« C'est la première fois en dix ans de militantisme que je me sens utile ! »

C'est véridique.
 

Je n'ai pas collé une seule affiche durant cette campagne électorale - c'est une première pour moi- mais je pense que l'action que j'ai continué à mener est au moins aussi efficace …

En conjuguant action politique et action sociale sur le terrain, sans confondre les champs d'intervention, nous pourrions constater des avancées significatives.

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • FERAUD 7 mai 2012 17:33

    C’est ainsi qu’il faut faire.


    • CHALOT CHALOT 7 mai 2012 19:13

      shweizer ! Je suis dans une association familiale laïque de 320 adhérents à Vaux le Pénil. Dans les adhérents nous avons à peu près 40 ou 50 familles immigrées , je les connais car nous faisons de l’alphabétisation, français langue étrangère...Le vivre ensemble se passe très très bien dans le cadre du respect du principe de laïcité.
      Mohandas Gandhi !
      d’accord avec vous.
      Parfois j’ai raison- de temps en temps- et il m’arrive d’exprimer des regrets comme ceux ci ! j’aurais préféré avoir tort
      En 1989 j’étais sur la liste de Jean Lion, maire PS de Meaux, non élu j’étais associé aux échanges. Le Maire et des adjoints me tançaient parce que je passais beaucoup de temps dans le quartier de Beauval dans l’assoce des locataires (CNL)...Je leur disais : vous n’êtes plus dans les quartiers et dans les associations, la gauche va perdre la ville.
      Malheureusement, ces « prédictions » se sont réalisées : Copé est dans la place


      • COVADONGA722 COVADONGA722 7 mai 2012 19:29

        bonjour , Chalot je vis comme une defaite et une honte personelle de croiser quasi chaque matin une mere de famille faisant les poubelles du Lidl , comme ouvrier sous-chiens je suis certainement coupable de quelques choses mais je crois sincerement qu’il y a deux autres sources de coupables : les banksters interloppes et les apparatchiks cooptés bruxellois mais aussi la gauche bienpensante la gauche des bonnnes oeuvres qui invite la misere du monde sur Mon palier de hlm la gauche des elites et des éduqués qui partagent avec l’ étranger
        Ma cité Mes services Mon espaces et Mes boulots ; la gauche éduquées qui ayant captée l’ascenceur républicain à l’usage de Sa progeniture oblige la mienne a partager des colleges et lycés à 8/12 langues .Tres clairement mon ennemi naturel c’est celui qui m’impose la terreur economique mais tout aussi surement son collaborateur de classe cette bourgeoisie éduquée à l’avenir statutaire pour la plupart qui m’impose le silence et la doxa partageuse sur le sol que l’histoire et la nature ont imparti au mien.
        Vous devriez vous feliciter que le FN ramene vers les urnes une majorité invisible et inaudible sur son sol , pour ma part je trouve cela regretable j’aimerais cent fois mieux
        que le couvercle finissent par sauter et que dans une imense jacquerie populaire et identitaire les peuples d’europe fassent subir à ces tourmenteurs et a la petite bourgeoisie collaboratrice un bon 1793 ! au coté desquel les guerres balkaniques vous sembleront en dentelles !Si dans l’instantané je me réjouis de la disqualification de sarko dzefinitivement je conchie cette démocrasouille dont le verdict ultime sera notre disparition comme peuple comme etat comme nation et culture.Accueillez acceuillez , tous nopus cueillerons bien un jour à cchacun selon son du .
        Asinus:ne varietur


        • Soi Même 7 mai 2012 19:31

          Encore une farce, d’après vous qui est souverain aujourd’hui !
           Le peuple où le fric ?


          • Daniel Roux Daniel Roux 7 mai 2012 22:53

            Il ne peut y avoir de démocratie sans éducation et sans information loyale du peuple.

            L’oligarchie a réussi à confisquer l’information et à appauvrir l’éducation.

            Résultat : 48,37% des électeurs souhaitaient la victoire de Sarkozy, « l’anti-peuple ».

            Effarant !

            Il est urgent de revoir les programmes scolaires, l’éducation des masses et de couper les liens entre la finance et les médias d’information.


            • Daniel Roux Daniel Roux 8 mai 2012 12:38

              @ Schweizer

              Pourquoi reformuler en la déformant ma proposition ? Transformer « éducation » en « bourrage de crâne »et « fonctionnement de la démocratie » en « voter bien » ?

              Voter « bien », c’est voter en toute connaissance de causes suivant sa conscience.


            • Daniel Roux Daniel Roux 8 mai 2012 17:38

              @ Schweizer

              Voter pour un candidat, ce n’est pas choisir l’avenir, c’est choisir une personnalité, éventuellement un programme de gouvernement. Choisir un menteur, démagogue, incompétent et haineux, c’est se tirer une balle dans le pied.

              A force de rechercher les choses derrière la chose qui se trouve devant son nez, on risque fort de se casser le nez.


            • lulupipistrelle 8 mai 2012 01:40

              Bon, pour ce qui est du rapprochement UMP-FN, alors au moins sur ce point, je peux vous assurer que ce ne sera pas gagné... dans les Alpes Maritimes, par exemple, ce sont les pires ennemis... et pour une raison simple : ce ne sont que des prédateurs, qui ne veulent le pouvoir que pour les prébendes qui vont avec.

              Ensuite, il est certain que le meilleur militantisme citoyen, c’est le service des autres...la formation et l’aide à l’émancipation...
              Je vais vous surprendre mais dans notre région, les principales familles politiques ou religieuses ont chacune leurs associations, et le plus fort, c’est que souvent elles coopèrent ...
              La mairie subventionne tout le monde sur l’unique critère des projets, de grandes associations socio-culturelles laïques sont des institutions quasi-municipales, des associations catholiques ou protestantes gèrent des secteurs tout-public...


              • marcopolo30 8 mai 2012 10:23

                Et si l’on regardait les choses autrement : depuis 50 ans, la gauche est toujours associée aux marxistes, au trotskistes, aux communistes, aux extrêmes les plus divers. Ces extrêmes, qui font 1 ou 2% aux élections, comment se fait-il que les Français ne soient pas enthousiasmés par leurs merveilleux programmes ???Bizarre quand même : Arlette, sa remplaçante, dont j’ai oublié le nom, Poutou, Besancenot, les communistes, tous nous promettent un avenir merveilleux où le peuple sera roi !!! Et pratiquement personne ne les comprend !!!! Bizarre quand même !!! Et pendant ce temps, LePen, monte, monte, monte. Et jamais la Gauche, et surtout pas le PS, ne finissent par se demander : Pourquoi sommes nous si peu entendus ??????? Et brave Français franchouillards (vous, moi,) de répondre : on en a marre de se faire bourrer le mou !!!!! Surtout par la Gauche !!! Tous ces Enarques, qui n’ont jamais mis le pied dans une usine, mais disent aux entrepreneurs ce qu’il faut faire, tous ces super-diplômés qui veulent régenter nos vies . Quand LePen arrivera à 25 ou 30%, (c’est pour 2017, parce qu’avec Hollande et son copain Mélanchon......), le fascisme de Gauche, pleurera toutes les larmes de son corps !!!!!


                • lloreen 8 mai 2012 13:09

                  Oui Chalot, bravo à vous.
                  Le peuple est souverain, c’est stipulé dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui supplante les lois.
                  A plus forte raison les lois illégitimes des apparatchiks de l’union européenne.

                  Les islandais ont repris leur souveraineté et ont don crée le précédent dans cette histoire de cette union européenne liberticide de laquelle ils sont en train de s’affranchir.
                  Naturellement, cela est classé « secret-défense » par les merdias.

                  http://www.dailymotion.com/video/xqfqlr_la-revolution-islandaise_news

                  http://www.wikistrike.com/article-revolution-loin-des-medias-l-islande-reecrit-entierement-sa-constitution-99142021.html

                  En France, il existe d’excellentes initiatives aussi .Une parmi d’autres :

                  http://www.ric-france.fr/Presentation.php

                  La seule solution pour la France est de suivre la voie tracée par les islandais.


                  • eric 8 mai 2012 14:31

                    Vous représentez un courant qui a été retoqué en gros par 95% des électeurs inscrits.
                    Ceux qui restent sont une classe sociale.
                    Les statistiques produites par l’Humanité et le Monde montre que le vote Melenchon a mobilisé et unit les petits bourgeois de gauche masculin et un peu murs.
                    Ce qu’il ne voient pas c’est qu’en réalité, il a mobilisé les fragiles du statut des bénéficiaires de la dépense publique.
                    Vos soi disant discours comminatoires sur des choix drastiques et socialisant cachent mal une lutte interne au sein des petits bourgeois de gauche pour le partage de l’argent public.

                    Pour les rares parmi vous qui ont une réelle sincérité sociale. Il n’y a qu’une question qui vaille. En quoi vos analyses du réel et vos préconisations sont elle inadaptées au point que vos idées sont devenues des idées de classe défendue par une catégorie sociale à peu prêt homogène et ultra minoritaire.

                    Quand le PS va vous faire payer la rigueur, le destin évident du gros des troupes va être de se rapprocher de ceux dont les idées vous sont les plus proches. Le FN. la similarité des noms, pour n’importe quel freudien est déjà une preuve de la proximité. Aujourd’hui, seul le mépris de classe sépare encore l’électorat Fn de celui du Front, avec la question mineure des étrangers.

                    Aujourd’hui, le FdG comme le PS fonctionnarisé engagés dans le social, plus professionnellement que bénévolement de nos jour, préfèrent les étrangers, parce que ce sont des « aidés » fragiles qui ne protestent pas alors que le prolo français est devenu un usager exigeant.

                    Quand Hollande va squizzer vos subventions, les postes, les salaires pour préserver le niveau de vie des titulaires, ils ne leur en faudra pas beaucoup pour rejoindre le « peuple ».

                    La conjonnction de « vrais socialistes » avec des nationalistes sincère a des précédents historiques. je ne suis pas pressé de voir cela...Mais c’est plus votre affairre que la mienne...


                    • guylain chevrier guylain chevrier 8 mai 2012 14:46

                      Très bien, c’est au peuple d’avoir le dernier mot, à condition qu’il soit conscient et qu’il s’éclaire des contradictions qui font la réalité. Le Front de gauche qui a repris le flambeau laissé par le PC en présentant l’image d’une gauche radicale fréquentable à travers un Mélenchon issu du PS est bourré de contradictions. Exemple : Clémentine Autain est une communautariste qui a appelé à modifier la loi de séparation de 1905 pour permettre le financement public des mosquées sous prétexte d’introduire la notion d’égalité de traitement des religions, elle a été la porte parole du Front de gauche pendant ces élections. La lutte des classes passe par rejeter les religions comme arguments d’un vote xénophobe comme d’un vote ethnique sur lequel a joué à fond Mélenchon, avec une partie du NPA avec lui et un PC de plus en plus multiculturaliste.

                      Donc, attention de bien voir ce qu’il y a à défendre, car la logique du communautarisme flattée par le Front de gauche est , on le sait, un instrument de division du peuple pour appliquer l’adage du capitalisme : « diviser pour régner ». Ne passons pas au travers de critiques essentielles ici en créant des illusions meurtrières qui nourrissent la montée du FN, si l’on veut que le peuple ait vraiment le dernier mot comme nous sommes nombreux à le vouloir ensemble.

                      Guylain Chevrier. 


                      • eric 8 mai 2012 16:20

                        Chevrier, ce sont des foutaises de positionnement marketing interne pour se différencier au sein de ces groupes. L’important est qu’ils appartiennent tous à la même classe sociale ;demain, si il n’y pas pas assez de fric et qu’il faut choisir entre les salaires des cadres moyens et supplétifs de la fonction publique et les aides sociales aux migrants, ils vont tous se retrouver au FN, avec lequel il partagent déjà toutes les autres analyses en dehors de la question des migrants. Le pas est plus facile à franchir que par exemple entre UMP et FN. L’europe, la dette, les impôts, cela c’est clivant. Les migrants ? C’est quand même un problème assez marginal.


                      • lloreen 8 mai 2012 16:13

                        En Grèce, la gauche ne veut plus d’austérité.

                        http://www.leparisien.fr/international/la-grece-et-la-gauche-radicale-a-la-recherche-d-un-gouvernement-08-05-2012-1990529.php

                        Les peuples ne se laisseront plus faire.Il est grand temps de nous émanciper de la tutelle de vautours mafieux.

                        Le problème expliqué en dix minutes et occulté depuis des décennies.....

                        http://www.dailymotion.com/video/xlen9m_comprendre-la-dette-publique-en-10-minutes_news

                        http://www.dailymotion.com/video/xge7hi_dette-publique-une-affaire-rentable-pour-les-banksters-1_news

                        Les banksters sont soutenus par les apparatchiks de l’union européenne dictatoriale , grassement payés pour imposer leurs décisions aux peuples de l’union européenne de laquelle les islandais se sont extraits.

                        La seule solution est de suivre l’exemple islandais pour reprendre notre souveraineté.
                        Et imposer le referendum comme unique mode d’expression directe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès