Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le plan « Diversité » de Sarkozy : un plan-com ou un plan prometteur (...)

Le plan « Diversité » de Sarkozy : un plan-com ou un plan prometteur ?

La société française a beaucoup évolué sauf au sein du sérail fermé de son élite. Le métissage de la société se voit partout sauf au plus haut niveau de l’Etat. Les inégalités se sont aggravées à cause d’un système politique que ce soit de droite ou de gauche, qui ne reconnait pas cette France métissée, et une élite qui reste strictement « blanche » et homogène. Depuis l’élection du premier président noir américain, Barak Obama, à la tête de la Maison Blanche, la diversité a de nouveau regagné la scène politique, en devenant un impératif démocratique. C’est pour cela que Nicolas Sarkozy, a tenu ce mercredi dernier, du 17 décembre, un discours, dans un lieu symbolique, à Polytechnique, sur la « diversité  ».
 
Ce discours, Est-ce une vraie volonté du président Sarkozy de reconnaitre ce décalage entre une France métissée, mais qui ne reflète pas ceci au niveau de ses élites, ainsi qu’une tentative pour trouver de vraies solutions pour y remédier ? ou une simple récupération politique et politicienne de l’ « effet Obama » pour marquer une fois encore son quinquennat et ridiculiser la gauche, qui n’a jamais apporté de réponses à ce problème qui ronge la société française ?
 
Espérant que cette fois ci, le plan Sarkozy, sur la diversité ne serve pas qu’ à une « gadegitisation » de quelques symboles des « minorités », comme cela été le cas, en mai 2007 de Rachida Dati, Rama Yade, et Fadela Amara. La nomination de Yazid Sabeg, cet industriel, d’origine algérienne, au poste de « haut commissaire à la diversité, et à l’égalité », a pour but d’apporter des solutions concrètes pour endiguer le fléau des discriminations, via un arsenal de mesures. Dans ce sens, Sarkozy, n’a rien inventé, mais Chirac avait déjà initié un Secrétariat d’Etat pour « l’Egalité des Chances », en 2006, et en sa tête Azouz Begag. Plusieurs propositions, dans ce plan de « diversité », du coup, y figurent déjà, mais reste lettre morte, à cause de sa non application. Par exemple, Sarkozy, veut recycler l’idée du CV anonyme, pour les 100 Grandes Entreprises. Ce dispositif mort-né, n’a jamais été suivi ni appliqué réellement.
 
D’autres mesures me semble très intéressantes, et auront un effet d’accélérateur, en faveur des minorités et catégories sociales les plus démunies. Sarkozy veut obliger les Grandes Ecoles, d’accueillir, chaque année, 30% des meilleurs élèves boursiers. Cette initiative ne peut qu’être louée et applaudie, même s’elle reste encore une fois, une idée de Chirac, née en 2006 après l’embrasement des banlieues. Le Président souhaite aussi que les "jeunes de condition modeste" puissent accéder en 2009 à des "classes préparatoires" pour les aider à préparer les concours de la Fonction publique, et des internats d’excellences seront crées à leur intention. Croisant les doigts, pour voir des Mohammed et des Mamadou, briguent des postes de Maire, de préfet… et que cela devienne une banalité, et ne fera plus la Une des médias, comme cela été le cas récemment lors de la nomination du premier préfet noir Pierre N’Gahanne, en Aples de Haute Provence. Une semaine après l’élection d’Obama, au poste du président des Etats-Unis ! Une vraie coïncidence dite-vous ?. Je ne pense pas, non plus !
 
 Une autre mesure cette fois ci, un peu originale, celle de « conditionner » l‘attribution de grands marchés publics de l’Etat aux sociétés qui font des efforts favorables à la diversité. Espérant voir cela au niveau des grandes entreprises ou multinationales comme les sociétés du Cac 40. Je rappelle par exemple, que la PDG de Pepsi, Indra Nooyi, est une américaine, d’origine indienne, naturalisée à l’âge de 18 ans ! Une chose impensable et quasi-impossible en France, sinon j’espère me tromper le plutôt possible ! Sarkozy, souhaite également, que des « conventions » soient signées entre les chaînes publiques et le CSA, afin d’améliorer la visibilité des « minorités » dans l’espace audiovisuel, qui reste très timide et infime. Une autre mesure très intéressante, touchant cette fois les partis politiques, en l’incitant à faire des efforts en faveur de la « diversité », sinon verront leurs subventions publiques réduites. Ceci me tiens beaucoup, à cœur, car je n’arrive pas à comprendre comment cela peut exister encore à 2008 ?. l’Assemblée Nationale, a succombée encore une fois à la déferlante vague « Blanche » lors de ces dernières législatives. (577 députés) !!! pas un seul français d’origine maghrébine, ni africaine. (sauf la député des Dom-Tom). Du coup, ce plan veut ferrailler sur plusieurs fronts afin que les minorités puissent accéder aux postes les plus enviés au niveau social, économique, politique et culturel dans le pays. 
 
Le dispositif touche essentiellement, les minorités ou les français dits « d’origines étrangères », par ailleurs, pour ne pas tomber dans le panneau des critères ethniques ou religieuses, par conséquent, encourager le communautarisme, le Président de la République, a opté pour le « critère social », par conséquent, englobant aussi, le « français de souche ». Du coup, on peut nommer ce plan comme étant « une discrimination positive sociale », et pour ne pas toucher non plus « aux tabous » des « statistiques ethniques ou religieuses », interdits en France.
 
Il est clair, que ce plan, s’il se concrétise réellement sur le terrain, sera un grand pas, pour lutter contre toutes les formes de discriminations, et pourra faire émerger une « élite  », reflétant la société dans son ensemble. J’espère aussi, que ce plan très prometteur, ne sera pas qu’une illusion et s’avérera après que c’était juste un « plan Com », pour des fins politiciennes. Si ce projet réussirait, Nicolas Sarkozy, gagnera de la crédibilité au sein de ces minorités, aux dépens de la gauche, qui reste engluée dans ces guerres fratricides. La preuve en est que, le nouveau président de la Hald, fraichement élu, Malik Boutih, a salué le discours du chef de l’Etat ! Peut-être, un clin d’œil au Chef de l’Etat, pour un poste lors du prochain remaniement ! Et, Sarkozy, continuera de siphonner les cadres de la gauche « visible » et « invisible » !

Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Yvance77 26 décembre 2008 11:36

    Bonjour,

    Je ne suis pas certain que se prenomer Mamadou ou Mohamed (comme l’auteur le mentionne) soit en terre gauloise un gage de reussite dans l’ascension sociale.

    Bon nombre ne se reconnaitront point ainsi. Il y aurait moins de difficulte en francisant son prenom, meme etant issu de la mixite sociale ou de generation imigrante, cela me semble a contrario bien plus favorable.

    Dans tout processus electif, il faut se reconnaitre dans le leader, qui est peu ou prou le miroir de nos aspirations. Le succes pour une vitrine de la diversite, dans les corps d’etat passera ; par une adaptation de ceux qui briguent des suffrages, a la realite ancestrale de la nation.

    Et bien entendu tout un chacun devrait avoir la possibite de monter dans les ascenseurs pas que les De Villepin, De Nagy de Bocsa et autre Ernest-Antoine ...

    A peluche


    • Internaute Internaute 27 décembre 2008 11:55

      Quelle erreur !

      Nul ne pense à l’assimilation et celle-ci n’a jamais existé autrement qu’au sein de groupes forts homogènes au départ. Par exemple les européens se sont naturellement assimilés dans tous les coins et recoins d’Europe où ils se sont installés.

      La manoeuvre est tout autre. La réussite de l’immigration passe par un renoncement de l’élite au pouvoir au moyen de groupes de pressions, des médias, des "philosophes" et de toutes les manoeuvres mondialistes possibles et imaginables. La réforme de notre code de la nationalité pour mettre les immigrés africains sur un pied d’égalité avec les enfants de français est un pas abominable dans cette voie. Vient ensuite l’élimination des défenses naturelles du corps social d’origine en donnant les mêmes droits à tout le monde (au nom de l’égalité universelle bien entendu) ce qui revient à nous enlever purement et simplement les nôtres.

      Il n’y a plus qu’à attendre, le temps jouant pour eux. Il suffit de forcer le rapport démographique par une importation d’individus au nom des droits-de-l’homme. Ne vous y trompez pas, notre "élite" ne se métisse pas car elle a trés bien compri les inconvénients qu’elle serait obligée de supporter à titre personnel mais elle fait tout pour que le brave petit peuple les subisse. Il n’y a pas plus métisseur que l’UMPS.

      A terme, on peut espérer que certains français puissent encore s’intégrer à la nouvelle France. Au besoin ils changeront leur joli nom d’origine franque ou burgonde pour les nouveaux toponymes Ahmed, Ali, Ben Mohamed, afin de se noyer dans la masse.


    • Ardant 26 décembre 2008 15:47

      Ce qui lui plaît pas à Sarko, c’est la pâleur du teint du français de souche. Il faut les bronzer un peu. Mais je crois que la dose est trop forte, il va les faire crâmer.


      • fouadraiden fouadraiden 26 décembre 2008 16:03

        salut,


         le problème est capital .enfin pour les populations concernées , la société majoritaire s’en fout, elle a d’autres chats à fouetter . et c’est son droit le plus strict.

         mais pour un étudiant chercheur vous balancez un peu vite ce qu’on entent trop souvent à ce sujet.

         dire que le métissage est partout la règle sauf à la tête de l’Etat est totalement faux ou alors simplement démagogique. je peux comprendre cet attitude qd on plaide ce dossier devant la société majoritaire, peut -être faut -il commencer par la déculpabiliser. pkoi pas.

         le métissage n’est nulle part souhaité et disons- le les Français la fuient comme la peste à leur frontière.

         si maintenant vous appelez diversité la concentration des personnes issues de l’immigration noire et maghrébine dans les mêmes endroits , oui effectivement , mais je ne pense pas que ce soit par fraternité africaine qu’on retrouve cet amalgame dans les écoles , immeubles , quartiers et hôpitaux de France.


         l’ État est à l’image de la société qui lui donne corps. culpabiliser l’un en innocentant l’autre je doute qt à l’efficacité de la méthode pour convaincre les Français que les arabes et les noirs c’est aussi des français ordinaires et anonymes.


        • Mohammed 26 décembre 2008 19:02

          Sarkozy en mouvement ! Bonne chance pour la France, qui essai d"appliquer le slogan de L’UE : UNITED IN DIVERSITY !


        • fouadraiden fouadraiden 26 décembre 2008 16:41

          @ Auteur,



           Au fait , avant d’envisager des solutions , souvent comme vous le dites très mal suivies dans les faits, ne serait- il pas une fois utile de comprendre les raisons pour lesquelles des groupes bien identifiés se trouvent quasiment empêchés "d’avancer " socialement ?

           les choses n’arrivent pas par enchantement et j’ai comme l’impression qu’il y a derrière cette histoire de minorités visibles, diversités ou milieux populaires d’énormes tabous. De part et d’autre bien sûr.


          • RogerTroutman RogerTroutman 26 décembre 2008 23:11

             Pourquoi vouloir systématiquement comparer les USA et la France ? Tout y est pourtant différent : les USA sont un pays né il n’y a pas 250 ans de l’invasion de Blancs ayant amenés des esclaves Noirs. Ni les Blancs ni les Noirs, arrivés au même moment, ne sont le vrai peuple des Etats Unis. A l’inverse la France est un pays Blanc depuis aussi longtemps que les historiens peuvent remonter. On comprend donc que la "diversité" soit admise de façon différente. Comment est perçue la "diversité" par les Africains du Sud Noirs ? Pour savoir comment est perçue la "diversité" au Zimbabwe demandez aux fermiers Blancs qui ont été expropriés et chassés. Comment était perçue la diversité dans l’Algérie des années 50/60 ? Est-ce que si demain 5 ou 10 millions de Français s’exilent en Tunisie cela suffira pour qu’on leur offre de beaux postes à la tête de l’état pour la simple et bonne raison qu’ils symbolisent la "diversité" de la nouvelle société moderne (et donc mieux ?) de la Tunisie ?

            On pourra toujours essayer de nous gaver avec des salades indigestes sur la "diversité", il n’en restera pas moins que quand on croise une personne qui s’appelle Leguerec on sait qu’elle vient de Bretagne comme on saura qu’un Chappaz vient de Savoie, et qu’un Ben Mezoued vient du Maghreb. Les discours politiques sur la "diversité" ne reflettent en rien une réelle volonté ou une conviction mais ils sont l’abjecte preuve que nos politiciens se foutent de la France et des Français et qu’ils sont prets à tout pour gagner quelques voix tout en essayant d’amadouer la majorité pour ne pas perdre ses bulletins.


            • Gandalf Tzecoatl 27 décembre 2008 08:14

              La France se lamentait de n’être que blanche. Une société stéréotypée se lasse vite et se meurt. L’Europe a besoin de culture solaire africaine, tandis que l’africain a besoin de reconnaissance par le travail.

              Pour l’heure, les tunisiens acceptent des charters d’européens, mais en touristes.

              L’immigration maghrébine ou africaine est plus durable que la colonisation occidentale car elle est individuellement choisie. Par ailleurs, la vieille Europe propose plus d’opportunités que le Maghreb, hormis le Maroc, pays sensiblement attractif dans plusieurs secteurs (qualité de vie, entrepreunariat, tourisme, production de divertissements, drogues douces, niveau de vie moins élevé, éducation, etc).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès