Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le plateau repas du Président

Le plateau repas du Président

De Funès m’épatera toujours, juqu’au jour dernier, le jour de la libération comme dit Stéphane Guillon ; il aura donc débuté son mandat au Fouquet’s, dans l’allégresse des biffetons, il l’aura fini aux Restos du coeur, au tison des pleurs, ce qui n’est pas le moindre des parcours.

Noël 2011 aura donc été pour Dieu l’occasion de débarquer chez les pauvres diables, c’est à dire au coeur de la cité de la joie, parmi les tribus exclues du système de broyage, au milieu des parias, des victimes de la politique la plus inique possible. Le grand pitre chez les petits, c’est le boss qui fanfaronne chez ceux qui sont à ses yeux les rebuts, les profiteurs, les inactifs, les sans-toits, les « sert-à-rien », les bons à rien. Ceux qui sont les produits de sa marche forcée vers le néant, les résultats de son oeuvre d’exclusion sociale .

Je croyais que sa capacité à produire de la démagogie était au moins limitée à la décence, en l’occurence il prouve là son pouvoir illimité de nuisance. 

Rien n’arrêtera ce mec dans sa reconquête du graal, ni l’indifférence , ni l’apathie d’une population transie, ni quelques restes de morale enfouie sous des tonnes de bons sentiments élyséens. Il vient là pour passer la serpillière derrière le comptoir des complaintes, au vu des caméras pornographiques, au su des micros complaisants dans un élan de généreuse indifférence.

Le Président s’est félicité de l’activité florissante de cette PME bien française qui pourrait exporter son savoir-faire ; progression du chiffre-d’affaires, du nombre de repas servis, tout indique un avenir des plus radieux. En plus cela se fait avec la complicité de Me Colucci, on croit rêver et du patron de l’association qui argue de la propreté des lieus et des comptes, avec seulement 7% de frais généraux. On doit certainement comprendre que tout se passe bien, que les bénévoles sont au rendez-vous, que les restos sont une marque qui se porte bien, avec un logo au fort impact émotionnel, avec des perspectives en forte augmentation. Tout juste apprend-on par la bande que 5 Millions d’euros vont manquer pour boucler le budget. Un appel à la générosité des humbles et des démunis sera lancé lors des voeux du Président pour la nouvelle année. 

La récupération élyséenne est à ce point insoutenable, le comble médiatique atteint, le jeu trop gros pour n’être pas repéré à cent lieues, mais ça ne fait rien, les héros d’un jour sont fiers de passer à l’écran auprès d’un Président satisfait de son entourloupe au coin du bois. De Funès a marqué son territoire, affiché sa compassion, aujourd’hui, pas gêné, il aura glané quelques assentiments du coté des soumis, demain, il repart sur le front opposé, à l’assaut des voyous d’immigrés. 

Coluche, lui est en train de se retourner dans sa tombe, son combat qui baignent habituellement dans la soupe promotionnelle des vedettes en mal d’audience, flirte définitivement, en ce triste réveillon des pauvres, avec le nauséabond.

Les Restos sont véritablement devenus en cette fin 2011, le repère des enfoirés. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • raymond 29 décembre 2011 08:05

    Bonjour, effectivement l’elypse elyséenne fouquets restau du coeur est bien symbolique, l’a t’il fait exprès ?
    Merci de votre article.


    • Gabriel Gabriel 29 décembre 2011 09:12

      On côtoie ici le sordide, du Fouquet’s au resto du cœur ce grand écart élyséen ne pose aucun problème au gnome qui, avec une incroyable impudeur et une totale absence de conscience, nous la joue Cosette. Vous verrez que pour sa campagne, il nous citera à nouveau Jaurès et Blum, nous fera du compassionnel sur le sort des pauvres ouvriers et de la France qui se lève tôt. Expert dans l’apagogie, attendons nous pour ce début d’année à de grands discours creux accompagnés d’effets de manche comme seul ce guignol et son théâtre savent le faire. Avis aux électeurs : « Venez aux bureaux de vote avec votre mémoire. Merci … »


      • chacaldu06 chacaldu06 29 décembre 2011 18:18

        Salut Gabriel,

        Bien vu...


      • katakakito 29 décembre 2011 09:33

        Il faut quand même bien faire le lien entre cette visite du président et « le cadeau de noël aux surendettés » publié ici.
        http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/le-cadeau-de-noel-de-sarkozy-aux-106940

         Pendant qu’il tente le registre du bon samaritain, il fout au même moment combien de familles à la rue !


        • devphil30 devphil30 29 décembre 2011 10:19

          Comme vous avez raison Provola , il ne reste plus qu’a aller voir les chômeurs qui ne manque pas de nos jours pour leur expliquer :


          - Que le chômage ça se mérite dont il faut accepter n’importe quel job à 800 kms de chez soi

          - Que la situation de la France nécessite qu’il fasse des travaux obligatoires sinon il seront démis de leur droit et qu’ils ne se plaignent pas car ils ne sont pas envoyés dans des camps de travail.

          - Qu’ils ne se plaignent pas car si ils ont été licencié c’est de leur faute car ils ont refusé d’être délocalisé en inde pour 300 € par mois 

          - Que les contrats de travail sont trop pénalisants pour les entreprises , il faut passer au contrat CDD pour tous afin de libérer l’emploi seul solution pour rendre les gens esclaves du patronnat.

           Je laisse les spécialistes de l’ump compléter ces explications 

          Philippe 



          • Intelle Intelle 29 décembre 2011 10:53

            Merci pour votre article.

            En effet, l’affreux monarque qui nous gouverne montre ainsi qu’il n’a peur de rien, même pas du ridicule...

            Mais combien de Français vont se laisser aveugler par l’image « généreuse » (mais je pense « intéressée ») de sa présence auprès des plus démunis ? Beaucoup trop, je le crains, comme lors de ses visites aux ouvriers devant les usines, combien se précipitent pour lui serrer la pince ?
            Il a le courage des lâches et il s’en sert pour récolter des voix au passage.

            Coluche n’avait certainement pas pensé que son projet audacieux aurait perduré aussi longtemps. Il a créé les « Restos » dans l’urgence et pour pallier aux besoins de toutes ces personnes qui n’avaient pas les moyens de se nourrir « normalement ». Qu’ont fait les pouvoirs publics depuis deux décennies ? Rien ou pas grand’chose...

            Il faut éradiquer cette race de gouvernants nuisibles, qui se servent des pauvres non seulement pour engraisser leurs cagnottes mais aussi pour soigner leur image de marque. Ils leur font croire qu’ils sont généreux en leur attribuant des « aides » qui leur sont reprochées ensuite par la voix d’un (m)sinistre blanc-bec, dont le nom m’écœure, et ce croquemort ose ensuite les traiter de « cancers » !

            Arrêtons ce massacre et faisons en sorte de sortir de cette monarchie de pacotille pour retrouver une vraie société, humaine, quoi...


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 29 décembre 2011 12:33

              L’affreux n’a donc honte de rien. Si Sarkozy se rend aujourd’hui aux restos du coeur c’est uniquement pour espérer retourner au Fouquet’s en mai prochain.


              • foufouille foufouille 29 décembre 2011 13:07

                ils l’ont invite ?
                beaucoup de leche bottes dans la video
                contrat d« insertion »


                • colza 29 décembre 2011 14:04

                  Colucci, c’est bien ce type qu’on appelle « la toupie » dans l’au-delà ?


                  • glaza 29 décembre 2011 14:29

                    Un dégoût inqualifiable !


                    • raymond 29 décembre 2011 14:55

                      Commentaires unanimes, cela va faire des dégats, surtout qu’ils ont justement urgement besoin de 5 millions...
                      Mais plus simplement il devait juste être là pour réserver quelques places pour l’hiver 2012...


                      • chacaldu06 chacaldu06 29 décembre 2011 18:17

                        Bonsoir à tous,

                        La veulerie politique de ce type est sans bornes...

                        Mais les Restos n’auraient jamais du le recevoir, sachant que ce voyou voulait uniquement se montrer (par merdias serviles à la botte) soutenant une organisation que lui et ses complices ont rendu de plus en plus nécessaire par le sac de notre société.

                        Une belle occasion de le remettre en place, et même de le vexer, a été manquée...

                        Quand verrons-nous une organisation, un ou une journaliste, un parti, un syndicat ou quelqu’un quoi ! oser lui tenir tête et lui dire en face tout le bien qu’on pense de lui...

                        Facile à dire...

                        @+


                        • wilson89 wilson89 29 décembre 2011 19:20

                          C’est sur le thème de la rupture qu’il avait fait campagne et obtenu la mandature suprême, mais bientôt cinq ans plus tard, le bilan est cruel et il ne fait plus aucun doute aujourd’hui, qu’en fait de rupture , nous avons subi la plus grande imposture que la France ait eu à connaître de toute son histoire ... avait-on mérité ça ?


                          • paul 29 décembre 2011 20:16

                            Pour répondre à Wilson , je citerai une réflexion de E.Todd que je fais mienne :
                            « Aucune critique de Sarkozy, même la plus radicale, ne doit nous aveugler sur nous même .
                            Ce président est la preuve que la France est malade » .


                            • BOBW BOBW 29 décembre 2011 21:10

                              Bon article:Bravo et Merci smiley


                              • Abou Antoun Abou Antoun 29 décembre 2011 22:00

                                Rien de nouveau sous le soleil.
                                Giscard, maître en démagogie de Not’ Bon Maître invitait, lui, les éboueurs au petit déj.

                                 


                                • Gérard Luçon Gerard Lucon 30 décembre 2011 05:40

                                  je ne conprends pas vos reactions aux uns et aux autres ! C’est quand meme sarkozi qui est le plus grand fournisseurs de pauvres, pour le fois que nous avons une entreprise francaise non delocalisee et en croissance exponentielle, et cela grace a la volonte d’un homme, pourquoi critiquer ?

                                  et ce d’autant plus que l’intellectuel « zadig et voltaire » est venu ensuite expliquer qu’ils avaient resolu la difficulte et que les supermarches venaient apporter encore et encore plus de nourriture pour cette maree de pauvres 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès