Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le pouvoir bat de l’aile

Le pouvoir bat de l’aile

Dépression sociale

Air rance …

Il a suffi d'un conflit social de plus, de trop, diront certains, pour que tombent les masques d'un pouvoir qui n'a jamais su sur quel pied danser. Élu en se prétendant de gauche, le chef de l'Etat, en expert de la synthèse, a proposé une gestion hybride, parfaitement synthétique, prenant au pied de la lettre son soi-disant talent.

Plus personne n'est d'ailleurs dupe des contorsions que n'ont cessé de pratiquer des socialistes, fondamentalement formés au lait d'un libéralisme dont ils ont été abreuvés dans leurs grandes écoles. Ces gens-là ignorent tout du peuple, ne font semblant de le connaître qu'aux approches des élections avant de retourner bien vite faire des ronds de jambe aux grands patrons.

Comment le leur reprocher ? C'est dans leur culture de bourgeois, c'est dans les gènes d'une caste qui s'accroche au pouvoir des deux côtés d'une répartition des rôles aussi artificielle que dépassée. La représentation nationale ne représente qu'elle-même ; elle ne porte les valeurs que d'une infime minorité de la population, ignorant tout des conditions de vie et de souffrance d'une grande majorité de ses concitoyens.

Ils peuvent s'étrangler devant la montée de l'extrême droite, ils peuvent s'indigner du nombre des abstentionnistes, ils peuvent réclamer une pédagogie civique dans les écoles, ils ne seront jamais à l'image de ceux dont ils sont censés défendre les droits. Le pouvoir les a isolés dans une suffisance de baron ; péremptoires et hypocrites, ils vivent en marge du peuple, bénéficiant de droits et d'avantages qui discréditent tout ce qu'ils peuvent affirmer

Alors, il n'est pas surprenant qu'un conflit aérien provoque le crash. À prendre depuis si longtemps de la hauteur, le premier trou d'air a créé la grande décompression. Même si la violence physique ne peut être admise, une pauvre chemise déchirée, blanche de surcroît ne justifie pas l'infamie d'une perquisition et d'une saisie de corps à six heures du matin. La véritable délinquance financière a droit à bien plus d'égards dans ce beau pays qui a oublié la nuit du 4 août.

Le chef d'une bande organisée continue de pérorer, de faire la morale, de prétendre à retrouver son trône et vous voudriez que ses concitoyens donnent encore crédit aux règles de droit ? Vous affirmez des règles déontologiques que vous bafouez à la première élection régionale venue, envoyant au front un ministre de la guerre qui va mettre la Bretagne à feu et à sang pour combattre la guérilla des bonnets rouges et vous réclamez le respect du dialogue ?

La belle blague que voilà ! Et votre volte-face des derniers jours après avoir condamné, méprisé les pauvres gens débordés par leurs émotions et leur colère est aussi ridicule que vos propos précédents, défendant la force injuste de la finance. Plus rien ne tient chez vous. Que vous soyez d'un camp ou de l'autre, vos prises de position sont calculées, mesurées en fonction de vos intérêts électoraux, de votre image, de l'air du temps.

Parlons-en de l'ambiance actuelle … L'Air est rance et ça ne s'arrange pas. L'air est vicié et vous faites tout pour favoriser le pourrissement actuel car, d'après vos calculs respectifs, le score de la haine favorisera vos chances de succès. Qu'importe que vous gouverniez ensuite sur un pays exsangue, ravagé par le racisme, la peur, la pauvreté et la misère, l'essentiel pour vous est de garder ou de prendre la place.

Air Rance est en vol plané. Il n'y aura pas d'atterrissage. Le cargo France va s'écraser, le ver est dans le fruit ; vous êtes responsables, messieurs et mesdames, nos représentants. Vous n'avez jamais pris conscience des dégâts, de la perte de confiance, des pourrissements nés d'une constitution autiste, des ravages de la crise économique, de l'acculturation massive que vous avez favorisée en cassant notre école, de la réalité d'une ethnicisation massive des quartiers.

Continuez et le pire sera certain. Laissez un ancien représentant d'une grande banque d'affaires cracher son mépris pour le peuple réel, laissez croître encore plus d'injustice et plus d'inégalité, laissez les uns se servir et les autres se contenter des miettes, laissez aller cet avion qui n'a plus ni pilote ni plan de vol. La montagne s'approche, c'est le peuple qui est parti aux toilettes vomir ce mépris que vous leur inspirez.

Désespérément vôtre.

JPEG - 9.4 ko

Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 21 octobre 2015 07:14

    Franchement, il est excellent, votre article. Félicitations.


    • troletbuse troletbuse 21 octobre 2015 07:15

      @troletbuse
      J’oubliais : super, la bande dessinée


    • C'est Nabum C’est Nabum 21 octobre 2015 10:20

      @troletbuse

      Je l’espère bien

      Merci mon ami


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 21 octobre 2015 18:28

      @troletbuse

      l’ami nabum croIt peut etre que ca irait mieux avec les RIPOUBLICAINSF......................HAINE

      LES RICHES LES PATRONS DU CAC 4O DETOURNENT 100 MILLIARDS PAR AN ... AVEC LA

       MARINE ( a voile ou a vapeur comme philippot ) cela FERA 300 MILLIARDS PAR AN

      MARINE A VAPEUR (après 6 BONS WHISKY ......) n’y verra que du VENT !!!!


    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 21 octobre 2015 08:59

      Air France a été délocalisé au moyen-orient, avec d’autres compagnies européennes et américaines sous le nom d’Emirates, Etihad et Qatar Airways.


      Ces trois compagnies qui contrôlent le trafic aérien entre l’Europe et l’Asie n’ont pas que des actionnaires locaux ! Les financeurs sont transnationaux et ont trouvé une astuce énorme, à l’échelle de l’airbus A380 pour échapper aux taxes et aux charges des autres compagnies.

      Le glissement échappe à toute décision nationale. Les cartes sont dans les mains de la commission européenne, les banques d’affaires et les industriels de l’aéronautique, chez nous Dassault et Airbus.

      • C'est Nabum C’est Nabum 21 octobre 2015 10:22

        @M de Sourcessure

        Si tel est le cas et que nulle décision n’est possible sur le sol français, allons jusqu’au bout de cette logique et supprimons le gouvernement et nos institutions


      • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 21 octobre 2015 10:51

        @C’est Nabum

        c’est ce qui va se faire, mais sans nous, comme pour le referendum sur la constitution européenne refusé et remplacé par le traité de Lisbonne.

        A force de tester la résistance populaire, les « puissants » passeront à l’acte quand ils estimeront que le champ est libre. Ce sera « brave new world ». 

      • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 21 octobre 2015 11:54

        @M de Sourcessure

        « Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées (cf. les individus de type alpha, béta, gamma). Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser. On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. (cf. le rôle de la drogue et du sexe dans le roman de Huxley). En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur. L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutienne devront ensuite être traités comme tels. On observe cependant, qu’il est très facile de corrompre un individu subversif : il suffit de lui proposer de l’argent et du pouvoir (la proposition est dans le roman !). »

         

        Serge Carfantan, 2007,

        leçon 163 : Sagesse et révolte

        (à propos de « brave new world » d’Aldous Huxley)


      • colere48 colere48 21 octobre 2015 14:30

        @M de Sourcessure

        Bravo pour l’article Nabum 

        et merci Sourcessure pour cet extrait édifiant !


      • BreizhouMix BreizhouMix 21 octobre 2015 18:36

        @M de Sourcessure
        Humm c’est bon ça !!

        merci 
         smiley

      • ddacoudre ddacoudre 22 octobre 2015 08:12

        @M de Sourcessure

        cela a commencé de se mettre en place en France à partir des année 90. la réorganisation de l’information fut une des conséquences de l’écroulement du communisme.
        à l’époque j’interrogeais mes amis socialiste et leur demandais ce qu’ils allaient faire pour combler le vide idéologique que représentait cet effondrement d’une espérance vielle de 70 ans. la réponse fut ce que nous développons c’est à dire la social démocratie. d’autres ont occupé ce vide idéologique par une idéologie pragmatique venu des USA, la loi du marché. elle a nécessité la mise en place de conditionnement des masses par ce que tu rappelle par ton texte, et en plus l’application de la théorie du choc dont les USA faisaient usage depuis fort longtemps (Naomi Klein).Télévision : de l’info sans infos.
        cordialement.


      • zygzornifle zygzornifle 21 octobre 2015 09:34

        le pouvoir d’imposer, de taxer, de fliquer et d’éradiquer la liberté d’expression .....


        • zygzornifle zygzornifle 21 octobre 2015 09:36

          Le coq emblème de la France bat de l’aile stupidement car il ne peut pas voler .....


          • C'est Nabum C’est Nabum 21 octobre 2015 10:23

            @zygzornifle

            Deux constats auxquels je souscris


          • fred.foyn Le p’tit Charles 21 octobre 2015 10:25

            La casse d’Air France est dans les tuyaux depuis longtemps...Faut faire de la place aux compagnies du golfe... !


            • C'est Nabum C’est Nabum 21 octobre 2015 14:08

              @Le p’tit Charles

              Le problème avec les compagnies du Golfe c’est qu’elles redoutent les trous d’air


            • fred.foyn Le p’tit Charles 21 octobre 2015 15:16

              @C’est Nabum...savez vous que le gouvernement octroie des avantages que Air France n’a pas...


            • lala rhetorique lala rhetorique 21 octobre 2015 12:02

              Air France et autres, cela a commencé il y a bien longtemps sans provoquer un grand émoi, chacun s’enfermant dans son égocentrisme, mais « ça n’arrive pas qu’aux autres ». Tout ce qui touchait l’ouvrier, celui aux mains sales, ne semblait pas concerner grand monde ; maintenant que les plans de licenciements et autres régressions touchent le salarié, le cadre et bientôt le cadre supérieur, ça commence un peu à réagir. Il est vrai que mes ancêtres n’auraient pas attendu ce stade pour manifester et arracher les chemises aux félons de financiers qui dirigent les grands groupes. C’était sans doute encore l’époque où les hommes n’avaient pas honte d’avoir des c.... au c... 


              • C'est Nabum C’est Nabum 21 octobre 2015 14:09

                @lala rhetorique

                Tout est perdu et le pire est à venir


              • Pyrathome Pyrathome 21 octobre 2015 12:59

                Ils peuvent s’étrangler devant la montée de l’extrême droite, ils peuvent s’indigner du nombre des abstentionnistes, ils peuvent réclamer une pédagogie civique dans les écoles, ils ne seront jamais à l’image de ceux dont ils sont censés défendre les droits.
                .
                Pertinent réquisitoire
                Les tartufes ne doutent de rien, ils veulent se prévaloir d’être un rempart aux fachos d’un côté tout en les poussant vigoureusement de l’autre en espérant se faire réélire grâce à ce stratagème récurrent exactement comme l’ont fait Bismuth et sa clique de bouffons.....
                Tous ces nases vont disparaître et personne pour venir pleurer sur leur sort.....
                Il faut tous les virer à grands coups de pompe dans le cul, les UMPSFN !!!
                Marre de ces guignols....


                • C'est Nabum C’est Nabum 21 octobre 2015 14:10

                  @Pyrathome

                  La première exigence est désormais de cesser de les respecter

                  Refusons de leur serrer la main, de leur laisser la place, de les considérer

                  L’heure est venu au mépris partagé


                • colere48 colere48 21 octobre 2015 14:42

                  @C’est Nabum

                  « les fascistes de demain s’appelleront eux mêmes anti fascistes ».
                  attribué à W.Churchill


                • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 21 octobre 2015 18:31

                  @C’est Nabum


                   c pas beau d imiter la CGT           BANDE DE FACHOS !!!!!!!


                • C'est Nabum C’est Nabum 21 octobre 2015 19:39

                  @colere48

                  Suis-je dans le lot ?


                • C'est Nabum C’est Nabum 21 octobre 2015 19:40

                  @TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE

                  Je n’ai pas cette ambition

                  Ils sont inimitables


                • colere48 colere48 21 octobre 2015 19:53

                  @C’est Nabum

                  Non Nabum, je suis plutôt d’accord avec vos écrits.

                  Je pense à la clique qui est censé nous gouverner. Les 2 « manu » en particulier, mais pas seulement.
                  J’aime cette phrase, mais pas sur que Churchill l’ai vraiment formulé.
                  C’est un peu notre réplique enfantine de cour d’école : « c’est celui qui dit qui est »


                • C'est Nabum C’est Nabum 21 octobre 2015 21:44

                  @colere48

                  Faites comme moi : ignorez les !

                  Chaque fois que vous en aurez l’occasion, ne leur serrez pas la main, refusez de leur laisser la place et exigez qu’on vous considère comme eux.

                  Je sais que ce n’est que symbolique mais brisons l’image pour que tombent les pantins


                • zygzornifle zygzornifle 21 octobre 2015 14:17

                  Air France, 1 chemise de DRH déchiré et le lendemain a 6h 5 arrestations musclés digne des polars américains , MOIRANS entre 50 et 100 gens du voyage cagoulés brulent des dizaines de voitures pour demander la libération provisoire d’un détenu aucune interpellation pas de charge de la police on attend bien sagement que tout le monde retourne se coucher , ce gouvernement est un gouvernement de pleutres et de lâches seulement capable de s’en prendre a ses pauvres et a ses travailleurs se réduisant en flaque comme une gastro dans un slip face a des gens du voyage ou des « chance pour la France » en cités ......


                  • C'est Nabum C’est Nabum 21 octobre 2015 19:42

                    @zygzornifle

                    Déchirer un col blanc relève du crime de lèse majesté

                    Pour le reste, il faut repasser la chemise


                  • Skopsko Pivo Skopsko Pivo 21 octobre 2015 16:25

                    Bonjour,
                    excellent article par lequel vous exprimez,bien mieux que je ne pourrais le faire,mon ressenti actuel face à cette parodie de démocratie,qui n’est en fait rien d’autre qu’une dictature en col blanc.
                    Salutations


                    • C'est Nabum C’est Nabum 21 octobre 2015 19:45

                      @Skopsko Pivo

                      Je vous remercie

                      Quant à vos supposés dictateurs, n’ayant strictement aucune influence sur le réel, ils ne sont que d’opérette.

                      Le pouvoir est ailleurs, eux ne sont que des pantins ridicules et inutiles


                    • Bernard Bonnardel 21 octobre 2015 22:02

                      Je découvre votre article et je me suis inscrit sur agoravox pour vous envoyer ce petit message de soutien.

                      J’approuve votre analyse .
                      Le mépris récurrent, des prédateurs stipendiés qui accaparent le pouvoir de notre pseudo « démocratie », ne trouvera de réponse populaire que par le maillage de réflexions et d’analyses telles que les vôtres.
                      L’écœurement , vis à vis des comportements odieux de nos « dirigeants » ,passera lorsque le peuple aura vomi ces chiens de gardes du néo libéralisme.
                      Alors, pourrons nous construire , progressivement , une alternative collective plus respectueuse et plus harmonieuse.
                      Solidairement

                      • C'est Nabum C’est Nabum 22 octobre 2015 08:26

                        @Bernard Bonnardel

                        Nous sommes des milliers à agir ainsi
                        Nous écrivons, nous pointons du doigt la faillite d’une démocratie confisquée

                        La toile doit devenir le dernier refuge de la parole libre afin que les citoyens puissent enfin se libérer de tous les organes de conditionnement et d’abrutissement

                        Ici est la vraie liberté de pensée


                      • ddacoudre ddacoudre 22 octobre 2015 08:28

                        bonjour Nabum

                        toujours magnifiquement écrit.
                        l’analogie que je donne souvent du phénomène que tu décris c’est celle de la forêt tropicale.
                        sur un substrat riche des morts du passé, les arbres en rang serrés (en concentration) se livre a une compétition pour exposer leur feuillage au soleil, pour recevoir l’énergie transformatrice.
                        Nous pouvons comparer nos élites au feuillage, elles sont donc une nécessité dans toute organisation sociétale, mais leur rôle n’est pas de vivre pour elle même, ni d’ignorer ce qui les porte, les ramure et le tronc (le peuple) leur activité est donc dirigé vers eux puisqu’elles en sont issus. quand dans la compétition elles oublient cela, pour s’élever toujours plus haut, afin de bénéficier de ce qui donne la puissance, alors se crée une fracture entre les élites et le peuple entre les feuilles qui en s’élevant dans la compétition pour le soleil le font trop vite et ne prennent pas le temps de renforcer leur ramure ou leur tronc qui s’affaiblissent à porter un feuillage toujours plus exigent toujours plus avide à recueillir ce qui lui donne sa puissance, si bien que quand survient une tornade ou un cyclone c’est celui qui se croyait le plus puissant qui tombe.
                        Nous sommes dans cette logique, et ce n’est pas seulement une question de personne.
                        cela me donne l’idée d’en faire un article.
                        cordialement.


                        • Bernard Bonnardel 22 octobre 2015 12:04
                          Bas de l’aile
                          il irise les flots 
                          je le hèle
                          il moque mon argot

                          Regardez !
                          il redéploie la penne
                          aboyez !
                          il réifie la haine

                          Très très loin du Grand Soir
                          Bas de laine
                          véritable encensoir
                          il agite Le Pen

                          ...tandis que coule l’eau
                           





Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès