Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le prétexte des droits de l’homme

Le prétexte des droits de l’homme

Les droits de l’homme sont devenus une idéologie de substitution qui permet de fermer les yeux sur les dysfonctionnements de notre société. La défense des droits de l’homme, c’est l’argument suprême pour obtenir l’assentiment du public, et pouvoir intervenir contre un autre pays de manière plus ou moins violente. Il sert à justifier notre droit d’ingérence au nom de prétendues valeurs dont nous serions dépositaires. La bonne conscience de l’occident est à géométrie variable.

Que se soit au Moyen Orient, en Afghanistan, en ex-Yougoslavie, à Haïti, ou au Tibet, les droits de l’homme ne servent souvent qu’à cacher des intérêts économiques ou stratégiques. Déjà les conquistadors et les colons américains ont massacré des millions de « sauvages » pour leur apporter la civilisation. On ne peut pas apporter la démocratie en ensevelissant des pays sous des tapis de bombes !

Les militants occidentaux des droits de l’homme sur la Chine, l’Iran, ou Cuba, devraient s’interroger sur les rapports de ces pays avec les puissances occidentales, et se demander pourquoi la mobilisation et les médias ne sont pas aussi virulents sur la Colombie, le Mexique, le Koweït, le Nigeria, …. Les droits de l’homme ne sont montrés du doigt que dans les pays qui n’adoptent pas l’idéologie libérale, qui ne veulent pas du contrôle des multinationales sur leurs ressources ou qui occupent une position stratégique. Et sans faire d’angélisme, s’il existe effectivement des problèmes dans ces pays, les droits de l’homme ne sont qu’un prétexte, car nous soutenons des régimes bien pires mais qui ne remettent pas en cause nos intérêts !

User des droits de l’homme pour se dédouaner de ce qui se passe dans nos sociétés est une manière de vouloir échapper à la réalité. Combien de détenus innocents attendent dans les couloirs de la mort aux États Unis ? Qui sont les prisonniers de Guantanamo ? Combien de palestiniens grouillent dans les cachots israéliens ? Et en France, combien de manifestants arrêtés, frappés, mis en garde à vue ? Combien de personnes perdent leur emploi pour avoir revendiqué ? Oh certes, ce n’est pas encore aussi violent qu’au Honduras, en Birmanie ou en Tunisie… mais ça se passe chez nous ! Et MAM avait même proposé l’assistance de la police pour aider le régime « démocratique » de Ben Ali !

Les défenseurs des droits de l’homme devraient manifester contre l’OMC et le FMI, qui par des « réformes structurelles » ont anéanti l'autosuffisance alimentaire de nombreux pays du sud en les livrant à des multinationales qui se sont appropriées les semences et ont détruit les services public au profit d’entreprises occidentales. Les défenseurs des droits de l’homme devraient demander l’annulation de la dette des pays, dettes qui ont déjà été remboursées plusieurs fois et soutenir l'accès aux médicaments génériques face à des firmes pharmaceutiques multimilliardaires qui bénéficient de la recherche publique et de nombreuses subventions versées gracieusement sans aucune contrepartie.

Aucune TV, aucun journal ne cautionnera une telle initiative, car s'il est de bon ton de critiquer un pays ou l'information est contrôlée par l'état, on oublie que chez nous l'information est contrôlée par des multinationales qui se servent du prétexte des droits de l'homme pour des intérêts partisans. En règle générale, les théories libérales du système capitaliste ne sont pas compatibles avec les droits de l’homme. La mondialisation « heureuse » a produit à travers la planète plus de pauvreté que l’on n’en a jamais connue. On ne peut défendre les droits de l’homme sans s’interroger sur les conséquences économiques du système capitalisme.

Article original publié sur http://2ccr.unblog.fr/

Concience Citoyenne Responsable


Moyenne des avis sur cet article :  4.07/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • jullien 8 février 2011 17:41

    On ne peut pas apporter la démocratie en ensevelissant des pays sous des tapis de bombes !
    Italie 1943-1945
    Allemagne 1945
    Japon 1945


    • adeline 8 février 2011 19:46

      bien Jullien mais tu oublies :
      ViethNam
      Irak (2X)
      Afganisthan
      Gaza


    • amipb amipb 8 février 2011 22:42

      Vous en oubliez quelques-unes  :

      1937-1945 : Invasion japonaise en Chine
      1950-1951 : Invasion du Tibet
      1950-1953 : Guerre de Corée
      1975-1990 : Deuxième guerre du Liban
      1978-1992 : Invasion de l’Afghanistan par les russes
      Etc...

      Pour une liste complète : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_guerres#De_1900_.C3.A0_2000


    • King Al Batar King Al Batar 9 février 2011 11:18

      Jullien votre message est plus qu’incompréhensible.

      Pour le Jappon je suis d’accord avec vous.

      POur l’Allemagne et l’Italie, et les dates que vous citez, je ne comprends absolument pas.

      Déjà dois je vous rappeler qu’Hitler a été élu démocratiquement ? Donc c’etait déjà une démocratie. Que l’Allemagne et l’Italie ont été bombardées parce qu’elles sont rentrées en guerre.
      Un des principes de la loie dit que « Nul ne peut se prévalloir de ses propres turpitudes » En gros quand on fait quelques chose de risqué, ilne faut pas se plaindre des conséquences.

      C’est quand même gonflé, voir complétement débile de plaindre les allemands et les bombardements qu’ils ont subi après ce qu’ils ont fait à toute l’Europe.
      Et surtout que les bombardements qu’ils ont subi n’ont jamais été motivé par le fait d’y amené la démocratie.
      Il s’agissait d’une tentatives des Allemands alliés aux Italiens d’envahir toute l’Europe et d’en faire un empire, avec au passage des genocides des populations dérageantes.

      On ne va quand même pas les plaindre, a moins que vous auriez aimé parlé allemand, et finir le travail qu’ils ont commencé.


    • amipb amipb 8 février 2011 22:35

      Article confus : vous attaquez les droits de l’Homme alors que vous devriez plutôt attaquer celles et ceux qui se retranchent derrière pour mieux torturer en coulisse. Les mots « droits de l’homme » n’ont pas le même sens, qu’ils soient employés par Nelson Mandela ou Nicolas Sarkozy...

      Et, à ce que je sache, la plupart des ONG défendant les droits de l’Homme sont autant critiques envers Cuba, l’Iran, la Chine, etc. qu’envers les Etats-Unis.

      Exemples :
      Amnesty : http://www.amnesty.org/fr/news-and-updates/feature-stories/world-shouts-039close-guant%C3%A1namo039-20080116
      HRW : http://www.hrw.org/fr/category/topic/counterterrorism/guantanamo

      Quant au FMI, il a entamé un pas vers le dialogue avec certaines ONG très critiques, mais avec très peu de succès : http://www.alternatives-economiques.fr/ong-fmi—un-dialogue-difficile_fr_art_138_14247.html

      Et pour l’OMC, un grand nombre d’ONG sont très critiques et demandent un changement quant au sort réservé aux pays pauvres : http://www.ledevoir.com/societe/32798/mini-sommet-de-l-omc-les-ong-appellent-les-ministres-a-tenir-compte-des-pays-pauvres

      Evidemment, ce sont des gouttes perdues dans l’océan de la souffrance humaine, mais c’est toujours mieux que rien.

      Et vous, que faites-vous contre le FMI et l’OMC ?


      • zany 8 février 2011 22:56

        Bon si je comprend bien :

        Nos parti politique se sont fait acheté
        ils ne donne plus les moyen d’appliquer les loi
        les média nous renvois que tous est de la faute des arabes
        la voix du peuple n’est plus écouté et respecter
        La loi loppsi 2 viens d’être voté (vive la milice)
        le traité de Lisbonne autorise la peine de mort en cas d’insurrection
         eurogendfor gendarmerie européenne à le droit de tuer des manifestants à des pouvoirs étendu qui lui permette de prendre le commandement des autorités civil et militaire et d’arrêter qui elle veux.

        SI ON NOUS PRÉPARE PAS UNE ÉPURATION ETHNIQUE je me fait moine

        Je me prépare au pire, car si l’on part du principe que le 11 septembre a été orchestré pour justifier 2 guerres complétement injuste, imaginé qu’elle serais le moyen d’allumer la mèche à la répression en Europe (chercher)

        je conseillerais au gens de ne pas s’approcher de Paris au mois de septembre !


        • zany 8 février 2011 23:33

          J’ai ratissé large et encore il m’en manque, attention les yeux.

          Traître à la nation :


          Le Parti socialiste a organisé le 1er décembre 2004 un référendum interne sur la Constitution Européenne. Les militants ont voté massivement lors de cette consultation (plus de 83% de participation) et le oui est sorti largement vainqueur (plus de 59% des voix).

          Se sont exprimés pour le OUI :

          * le premier secrétaire du Parti socialiste François Hollande (député)
          * la présidente du Conseil régional de Poitou-Charentes Ségolène Royal
          * l’ancien Premier ministre Lionel Jospin (ancien Premier Ministre)
          * l’ancien Premier ministre Michel Rocard (ancien Premier Ministre, député européen)
          * l’ancien Premier ministre Pierre Mauroy (ancien Premier Ministre, sénateur)
          * l’ancien Président de la Commission européenne Jacques Delors
          * le maire de Paris Bertrand Delanoë
          * l’ancien Président du Conseil constitutionnel et ancien ministre de la Justice Robert Badinter
          * l’ancienne ministre des Affaires sociales et maire de Lille Martine Aubry
          * l’ancienne ministre de la Justice et ancienne ministre des Affaires sociales Élisabeth Guigou

          * le maire de Lyon Gérard Collomb
          * le président du Conseil régional d’Île-de-France Jean-Paul Huchon
          * le président du Conseil régional de Bretagne Jean-Yves Le Drian
          * le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale et maire de Nantes Jean-Marc Ayrault
          * l’ancien commissaire européen au Commerce Pascal Lamy
          * l’ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine
          * l’ancien ministre de la Défense Alain Richard
          * l’ancien ministre des Affaires européennes et ancien Vice-Président du Parlement Européen Pierre Moscovici
          * l’ancien ministre de la Culture et ancien ministre de l’Éducation Jack Lang

          * l’ancienne ministre de la Culture Catherine Trautmann
          * le maire de Mulhouse Jean-Marie Bockel
          * l’ancien ministre de la Santé Bernard Kouchner
          * l’ancienne ministre de la Justice Marylise Lebranchu
          * le député européen Harlem Désir
          * Alain Rodet
          * François Cuillandre
          * François Rebsamen
          * André Labarrère
          * Jean-Claude Boulard Membre fondateur d’Attac (aujourd’hui exclu d’Attac)
          * Maxime Bono
          le député de Saône-et-Loire Arnaud Montebourg (Note : ne s’oppose pas au traité de Lisbonne)
          * le député de l’Essonne Manuel Valls.
          Finalement Manuel Valls appela publiquement à voter oui lors du référendum, alors que Henri Emmanuelli et Jean-Luc Mélenchon ont décidé de faire publiquement campagne contre la constitution européenne. Arnaud Montebourg quant à lui ne prit pas part à la campagne

          MoDeM ’pour)
          Union pour la démocratie française (UDF) (POUR)
          Verts (POUR)
          Mouvement écologiste indépendant (MEI) (NEUTRE)
          CFDT (POUR)
          UNSA (POUR)
          CFTC (POUR)
          FNSEA (POUR)
          Confédération étudiante (POUR)
          MEDEF (POUR) ça m’aurais étonné du contraire !!
          Les Jeunes Européens - France (POUR)




          Analyse du scrutin n° 478 - Séance du : 16/02/2010

          Scrutin public sur
          l’ensemble du projet de loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure

          Nombre de votants : 529

          Nombre de suffrages exprimés : 526

          Majorité absolue : 264

          Pour l’adoption : 312

          Contre : 214

          L’Assemblée nationale a adopté

          Groupe UNION POUR UN MOUVEMENT POPULAIRE (315) :

          Pour : 292

          MM. Élie Aboud, Manuel Aeschlimann, Yves Albarello, Alfred Almont, Mme Nicole Ameline, MM. Jean-Paul Anciaux, Jean Auclair, Mme  Martine Aurillac, MM. Pierre-Christophe Baguet, Patrick Balkany, Jean Bardet, Mme Brigitte Barèges, M. François Baroin, Mme Sylvia Bassot, MM. Patrick Beaudouin, Jean-Claude Beaulieu, Jacques Alain Bénisti, Jean-Louis Bernard, Marc Bernier, Xavier Bertrand, Jean-Yves Besselat, Gabriel Biancheri, Jérôme Bignon, Jean-Marie Binetruy, Claude Birraux, Etienne Blanc, Emile Blessig, Roland Blum, Claude Bodin, Philippe Boennec, Marcel Bonnot, Jean-Yves Bony, Jean-Claude Bouchet, Gilles Bourdouleix, Bruno Bourg-Broc, Mme Chantal Bourragué, MM. Loïc Bouvard, Michel Bouvard, Mmes Valérie Boyer, Françoise Branget, M. Xavier Breton, Mme Françoise Briand, MM. Philippe Briand, Bernard Brochand, Mme  Chantal Brunel, MM. Michel Buillard, Yves Bur, Dominique Caillaud, Patrice Calméjane, François Calvet, Bernard Carayon, Pierre Cardo, Olivier Carré, Gilles Carrez, Mme Joëlle Ceccaldi-Raynaud, MM. Yves Censi, Jérôme Chartier, Gérard Cherpion, Jean-François Chossy, Jean-Louis Christ, Dino Cinieri, Eric Ciotti, Pascal Clément, Philippe Cochet, Georges Colombier, Mme Geneviève Colot, MM. Jean-François Copé, François Cornut-Gentille, Louis Cosyns, René Couanau, Edouard Courtial, Alain Cousin, Jean-Michel Couve, Henri Cuq, Mme Marie-Christine Dalloz, MM. Olivier Dassault, Marc-Philippe Daubresse, Patrice Debray, Bernard Debré, Jean-Pierre Decool, Bernard Deflesselles, Rémi Delatte, Richard Dell’Agnola, Mme Sophie Delong, MM. Yves Deniaud, Bernard Depierre, Vincent Descoeur, Nicolas Dhuicq, Eric Diard, Michel Diefenbacher, Jacques Domergue, Jean-Pierre Door, Dominique Dord, David Douillet, Mmes Marianne Dubois, Cécile Dumoulin, MM. Jean-Pierre Dupont, Gilles d’ Ettore, Daniel Fasquelle, Yannick Favennec, Jean-Michel Ferrand, Alain Ferry, Daniel Fidelin, André Flajolet, Jean-Claude Flory, Nicolas Forissier, Mme Marie-Louise Fort, M. Marc Francina, Mme Arlette Franco, M. Pierre Frogier, Mme Cécile Gallez, MM. Sauveur Gandolfi-Scheit, Jean-Paul Garraud, Claude Gatignol, Gérard Gaudron, Jean-Jacques Gaultier, Hervé Gaymard, Guy Geoffroy, Bernard Gérard, Franck Gilard, Georges Ginesta, Charles-Ange Ginesy, Jean-Pierre Giran, Louis Giscard d’Estaing, François-Michel Gonnot, Didier Gonzales, Jean-Pierre Gorges, Philippe Gosselin, François Goulard, Michel Grall, Jean-Pierre Grand, Jean Grenet, Mme Anne Grommerch, MM. François Grosdidier, Jacques Grosperrin, Mme Arlette Grosskost, MM. Serge Grouard, Louis Guédon, Mme  Françoise Guégot, MM. Jean-Claude Guibal, Jean-Jacques Guillet, Christophe Guilloteau, Gérard Hamel, Michel Havard, Laurent Hénart, Michel Herbillon, Antoine Herth, Mme Françoise Hostalier, MM. Philippe Houillon, Guénhaël Huet, Sébastien Huyghe, Mme Jacqueline Irles, MM.  Christian Jacob, Denis Jacquat, Paul Jeanneteau, Yves Jego, Mme Maryse Joissains-Masini, MM. Marc Joulaud, Didier Julia, Christian Kert, Jacques Kossowski, Patrick Labaune, Marc Laffineur, Jacques Lamblin, Mme Marguerite Lamour, MM. Jean-François Lamour, Pierre Lang, Mme Laure de La Raudière, MM. Pierre Lasbordes, Charles de La Verpillière, Thierry Lazaro, Robert Lecou, Jean-Marc Lefranc, Marc Le Fur, Jacques Le Guen, Michel Lejeune, Dominique Le Mèner, Jacques Le Nay, Jean-Claude Lenoir, Jean Leonetti, Pierre Lequiller, Céleste Lett, Mme Geneviève Levy, MM.  Michel Lezeau, François Loos, Gérard Lorgeoux, Mme Gabrielle Louis-Carabin, MM. Lionnel Luca, Daniel Mach, Guy Malherbe, Richard Mallié, Jean-François Mancel, Alain Marc, Jean-Pierre Marcon, Thierry Mariani, Mme Christine Marin, M. Hervé Mariton, Mme Muriel Marland-Militello, MM. Franck Marlin, Philippe-Armand Martin, Mme  Henriette Martinez, MM. Patrice Martin-Lalande, Alain Marty, Jean-Claude Mathis, Jean-Philippe Maurer, Christian Ménard, Damien Meslot, Philippe Meunier, Jean-Claude Mignon, Mme Marie-Anne Montchamp, MM. Pierre Morange, Pierre Morel-A-L’Huissier, Philippe Morenvillier, Jean-Marie Morisset, Georges Mothron, Etienne Mourrut, Alain Moyne-Bressand, Renaud Muselier, Jacques Myard, Jean-Marc Nesme, Jean-Pierre Nicolas, Yves Nicolin, Patrick Ollier, Mme Françoise de Panafieu, MM. Bertrand Pancher, Yanick Paternotte, Christian Patria, Mme Béatrice Pavy, MM.  Jacques Pélissard, Bernard Perrut, Etienne Pinte, Serge Poignant, Jean-Frédéric Poisson, Mme Bérengère Poletti, M. Axel Poniatowski, Mme  Josette Pons, MM. Daniel Poulou, Christophe Priou, Jean Proriol, Michel Raison, Frédéric Reiss, Jean-Luc Reitzer, Jacques Remiller, Bernard Reynès, Franck Reynier, Franck Riester, Jean Roatta, Didier Robert, Arnaud Robinet, Camille de Rocca Serra, Jean-Marie Rolland, Jean-Marc Roubaud, Max Roustan, Martial Saddier, Francis Saint-Léger, Bruno Sandras, François Scellier, André Schneider, Jean-Pierre Schosteck, Jean-Marie Sermier, Georges Siffredi, Jean-Pierre Soisson, Michel Sordi, Daniel Spagnou, Eric Straumann, Alain Suguenot, Mme Michèle Tabarot, MM. Lionel Tardy, Jean-Charles Taugourdeau, Guy Teissier, Michel Terrot, Jean-Claude Thomas, Dominique Tian, Jean Tiberi, Alfred Trassy-Paillogues, Georges Tron, Jean Ueberschlag, Yves Vandewalle, François Vannson, Mmes Isabelle Vasseur, Catherine Vautrin, MM. Patrice Verchère, Jean-Sébastien Vialatte, René-Paul Victoria, Philippe Vitel, Gérard Voisin, Michel Voisin, Jean-Luc Warsmann, André Wojciechowski, Gaël Yanno, Mme Marie-Jo Zimmermann et M. Michel Zumkeller.

          Abstention : 2

          MM. Michel Heinrich et Christian Vanneste.

          Non-votant : 1

          M. Bernard Accoyer (président de l’Assemblée nationale).

          Groupe SOCIALISTE, RADICAL, CITOYEN ET DIVERS GAUCHE (204) :

          Pour : 3

          Mmes Laurence Dumont, Martine Faure et M. Philippe Plisson.

          Contre : 189

          Mme Sylvie Andrieux, MM. Jean-Marc Ayrault, Dominique Baert, Jean-Pierre Balligand, Gérard Bapt, Claude Bartolone, Jacques Bascou, Christian Bataille, Mmes Delphine Batho, Chantal Berthelot, M.  Jean-Louis Bianco, Mme Gisèle Biémouret, MM. Serge Blisko, Patrick Bloche, Daniel Boisserie, Maxime Bono, Jean-Michel Boucheron, Mme  Marie-Odile Bouillé, M. Christophe Bouillon, Mme Monique Boulestin, M.  Pierre Bourguignon, Mme Danielle Bousquet, MM. François Brottes, Alain Cacheux, Jérôme Cahuzac, Jean-Christophe Cambadélis, Thierry Carcenac, Christophe Caresche, Mme Martine Carrillon-Couvreur, MM. Laurent Cathala, Bernard Cazeneuve, Guy Chambefort, Jean-Paul Chanteguet, Gérard Charasse, Alain Claeys, Jean-Michel Clément, Mme Marie-Françoise Clergeau, MM. Gilles Cocquempot, Pierre Cohen, Mmes Catherine Coutelle, Pascale Crozon, Claude Darciaux, M. Pascal Deguilhem, Mme Michèle Delaunay, MM. Guy Delcourt, Michel Delebarre, François Deluga, Bernard Derosier, Michel Destot, René Dosière, Julien Dray, Tony Dreyfus, Jean-Pierre Dufau, William Dumas, Jean-Louis Dumont, Jean-Paul Dupré, Yves Durand, Mme Odette Duriez, MM. Philippe Duron, Olivier Dussopt, Christian Eckert, Henri Emmanuelli, Mme Corinne Erhel, MM. Laurent Fabius, Albert Facon, Hervé Feron, Mmes Aurélie Filippetti, Geneviève Fioraso, M. Pierre Forgues, Mme Valérie Fourneyron, MM. Michel Françaix, Jean-Louis Gagnaire, Mme Geneviève Gaillard, MM. Guillaume Garot, Jean Gaubert, Mme Catherine Génisson, M. Jean-Patrick Gille, Mme Annick Girardin, MM. Joël Giraud, Jean Glavany, Daniel Goldberg, Gaëtan Gorce, Mme Pascale Got, M. Marc Goua, Mme Elisabeth Guigou, M. David Habib, Mme Danièle Hoffman-Rispal, M. François Hollande, Mme Sandrine Hurel, M.  Christian Hutin, Mme Monique Iborra, M. Jean-Louis Idiart, Mme Françoise Imbert, MM. Michel Issindou, Eric Jalton, Serge Janquin, Henri Jibrayel, Régis Juanico, Armand Jung, Mme Marietta Karamanli, M.  Jean-Pierre Kucheida, Mme Conchita Lacuey, MM. Jérôme Lambert, François Lamy, Jack Lang, Mme Colette Langlade, MM. Jean Launay, Jean-Yves Le Bouillonnec, Mme Marylise Lebranchu, MM. Patrick Lebreton, Gilbert Le Bris, Jean-Yves Le Déaut, Michel Lefait, Jean-Marie Le Guen, Mme Annick Le Loch, M. Patrick Lemasle, Mme Catherine Lemorton, MM. Bruno Le Roux, Jean-Claude Leroy, Bernard Lesterlin, Serge Letchimy, Michel Liebgott, Mme Martine Lignières-Cassou, MM. François Loncle, Victorin Lurel, Jean Mallot, Louis-Joseph Manscour, Mmes Jacqueline Maquet, Jeanny Marc, Marie-Lou Marcel, MM. Jean-René Marsac, Philippe Martin, Mmes Martine Martinel, Frédérique Massat, MM. Gilbert Mathon, Didier Mathus, Mme  Sandrine Mazetier, MM. Michel Ménard, Kléber Mesquida, Jean Michel, Didier Migaud, Arnaud Montebourg, Pierre Moscovici, Pierre-Alain Muet, Philippe Nauche, Henri Nayrou, Alain Néri, Mmes Marie-Renée Oget, Françoise Olivier-Coupeau, Dominique Orliac, MM. Michel Pajon, Christian Paul, Mme George Pau-Langevin, MM. Germinal Peiro, Jean-Luc Perat, Jean-Claude Perez, Mmes Marie-Françoise Pérol-Dumont, Sylvia Pinel, Martine Pinville, MM. François Pupponi, Dominique Raimbourg, Simon Renucci, Mmes Marie-Line Reynaud, Chantal Robin-Rodrigo, MM. Alain Rodet, Marcel Rogemont, Bernard Roman, René Rouquet, Alain Rousset, Patrick Roy, Michel Sainte-Marie, Michel Sapin, Mme Odile Saugues, M.  Christophe Sirugue, Mme Christiane Taubira, MM. Pascal Terrasse, Jean-Louis Touraine, Philippe Tourtelier, Jean Jacques Urvoas, Daniel Vaillant, Jacques Valax, André Vallini, Manuel Valls, Michel Vauzelle, Michel Vergnier, André Vézinhet, Alain Vidalies, Jean-Claude Viollet et Philippe Vuilque.

          Groupe GAUCHE DEMOCRATE ET REPUBLICAINE (25) :

          Contre : 23

          Mme Marie-Hélène Amiable, M. François Asensi, Mme Martine Billard, MM. Alain Bocquet, Patrick Braouezec, Jean-Pierre Brard, Mme  Marie-George Buffet, MM. Jean-Jacques Candelier, André Chassaigne, Yves Cochet, Jacques Desallangre, Marc Dolez, Mme Jacqueline Fraysse, MM.  André Gerin, Pierre Gosnat, Maxime Gremetz, Jean-Paul Lecoq, Noël Mamère, Roland Muzeau, Daniel Paul, François de Rugy, Jean-Claude Sandrier et Michel Vaxès.

          Groupe NOUVEAU CENTRE (25) :

          Pour : 14

          MM. Thierry Benoit, Raymond Durand, Francis Hillmeyer, Michel Hunault, Olivier Jardé, Jean-Christophe Lagarde, Mme Colette Le Moal, MM. Nicolas Perruchot, Jean-Luc Préel, Rudy Salles, André Santini, François Sauvadet, Marc Vampa et Francis Vercamer.

          Abstention : 1

          M. Hervé de Charette.

          Députés NON INSCRITS (8) :

          Pour : 3

          Mme Véronique Besse, MM. Dominique Souchet et François-Xavier Villain.

          Contre : 2

          MM. Abdoulatifou Aly et François Bayrou.

          MISES AU POINT AU SUJET DU PRESENT SCRUTIN (N° 478)

          (Sous réserve des dispositions de l’article 68, alinéa 4, du Règlement de l’Assemblée nationale)

          M. Jean-Michel Fourgous, M. Alain Gest, M. Maurice Leroy, M.  Dominique Perben, M. Michel Piron, qui étaient présents au moment du scrutin ou qui avaient délégué leur droit de vote ont fait savoir qu’ils avaient voulu voter « pour »

          Mme Laurence Dumont, Mme Martine Faure, M. Philippe Plisson, qui étaient présents au moment du scrutin ou qui avaient délégué leur droit de vote ont fait savoir qu’ils avaient voulu voter « contre »


        • Cocasse cocasse 9 février 2011 13:07

          Une « épuration ethnique » en septembre, tu ne crois pas que tu y vas un peu fort ?
          Et pourquoi en septembre ? et épuration de qui ?
          Je ne vois pas en quoi le contexte actuel permettrait d’anticiper un évènement aussi extrême et dramatique.

          Ces informations sur la peine de mort en cas d’insurrection prévue dans le traité de Lisbonne, et les pouvoirs octroyés à cette « gendarmerie européenne » sont inquiétants, aurais tu des informations plus détaillées ?


        • zany 9 février 2011 14:12

          Je me base sur plusieurs information, pas toutes vérifié

          analyse pertinente d’alain soral sur la politique actuel
          http://www.youtube.com/watch?v=mq4UA0T9Obk
          http://www.youtube.com/watch?v=cKDm_7ids80&feature=related

          sur l’eurogendfor (site officiel et l’autre analyse de ses pouvoirs)
          http://www.eurogendfor.org/
          http://blogs.mediapart.fr/blog/netmamou/180111/mam-gendarmes-francais-ou-force-dintervention-europeenne

          sur MLP (pas sure mais vérifié sur plusieurs site, voir l’interview)
          http://www.planetenonviolence.org/Pour-Marine-Le-Pen-Le-FN-Est-Sioniste_a2351.html

          J’ai lu certain lien donné sur agoravox qui accrédite mes fortes suppositions.
          Notamment le voyage en Israël de TOUTE l’extrême droite européenne (2002), aussi plus récemment les parlementaires européen(vérifié sur plusieurs site)
          http://www.fdesouche.com/175171-500-deputes-europeens-attendus-a-la-conference-des-amis-europeens-d%E2%80%99israel

          Après il suffit de regarder les chaines publique qui désigne depuis 2002 « l’ennemie » (l’islam)

          regarder le documentaire intitulé Loose change 2 (sur le 11 septembre) qui démontre de manière irréfutable que la version officiel est instrumentalisé comme prétexte a une nouvelle guerre de religion (a qui a profité la guerre ? les multinationales)
          Irak = pétrole
          Afghanistan = minéraux vitaux pour l’industrie (manganèse, cuivre etc... tous les métaux rare)

          Bref une guerre civile ferais les affaires des industries d’armement (car le moyen de résoudre une crise économique, rien de mieux qu’une guerre)

          J’ai pris des info sur plusieurs site lors du sondage sur l’islam (avis générale)

          extrémiste islamique : « les européen sont perdu l’islam les sauvera convertissons les »
          extrémiste catholique : « la France cette nation d’apostat, c’est bien fait pour elle »
          site juif (pas trouvé d’extrémiste) : ne save pas sur quel pied danser

          Riposte laïque (composé d’identitaire (camps de vacance ou on apprend la savate) et d’extrême laïquard, vise a faire monté l’anti-islam)
          Sure eux c’est compliqué, l’europe donnant plus de pouvoir aux région pour affaiblir les états favorise les mouvements régionaliste(identitaire) et la décentralisation initié par nos traîtres .

          Après mon avis, la dictature totalitaire néo-libérale liberticide est déjà au pouvoir

          Et je parle du mois de septembre pour plusieurs raison
          Attaque terroriste sur le sol occidental (11 septembre, USA et Espagne) bon pas sure évidement
          Car si un attentat perpétré par « ben laden » se produisait cela donnerais une justification à la guerre et au loi liberticide.

          La date est importante car en cas d’attentat le 11 sep. cela permettrais de laisser du temps pour se réorganisé et retourné la population contre les musulmans. point de départ (selon certaine source peu fiable, des matériaux nucléaire dans une base américaine on disparus, et chose étrange tous les gardes sont morts dans des « accidents »).

          Date élection présidentiel

          • Premier tour : Dimanche 22 Avril 2012
          • Second tour : Dimanche 6 Mai 2012

          Bon sérieusement j’espère me trompé sur le nucléaire, mais ces gens pense comme des nazi et on une propagande hautement efficace.
          La destruction des nations en cour, en est une preuve.
          Si attentat il y a nous devrons appliquer une philosophie (si on te frappe sur la joue, tend l’autre)
          Car la guerre appel à la guerre.

        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 9 février 2011 11:05

          Ce n’est pas seulement un prétexte, c’est une idéologie funeste qui conforte l’esclavage, l’exploitation, la mendicité, la dévaluation humaine par le maintien et le renforcement des privilèges !

          Au XXI siècle sans l’idiotie des intellectuels cocus, des scientifiques illétrés, des politiques pourris par la coruption, on aurait remplacé la « République de Platon » où la richesse diabolique côtoie la misère extrême par la REPUBLIQUE HUMAINE où le travail, le mérite, la solidarité remplaceraient la coruption généralisée,cette manière de gouverner en usant de la plus grande tare de la faiblesse humaine !

          L’ONU, cette administration fossilisée sous le poids du veto animal devrait faire sa révolution en promulguant la « DECLARATION UNIVERSELLE DES DEVOIRS HUMAINS » et en finir définitivement avec l’hypocrisie des « droits de l’homme » ! 


          http://www.agoravox.fr/auteur/mohammed
           

          Mohammed MADJOUR.


          • Png persona-nongrata 9 février 2011 16:25

            En effet Mohammed , le droit est indissociable du devoir .

          • papi 9 février 2011 11:37

            Zani
             Démonstration irréfutable, et qui se passe de commentaire ..


            • Cocasse cocasse 9 février 2011 13:03

              Je n’ai guère d’opinion sur la question.
              Pour autant, je considère les droits de l’homme comme une avancée éthique.
              Je trouve dommage qu’ils soient instrumentalisés pour servir des objectifs qui eux n’ont plus rien d’éthiques.


              • Blartex 9 février 2011 14:04

                Comme le terme « démocratie », c’est un fourretout.
                Chacun l’emploie à son avantage.

                 


                • Blartex 9 février 2011 17:21

                  Celui qui m’a moinssé, voudrais bien qu’il explique


                • Blartex 9 février 2011 14:19

                  Les droits de l’homme devraient être les mêmes que les droits de la femme.
                  En est-il ainsi ? Non évidemment. Dans certains pays, des femmes se font fouetter pour avoir osé porter un pantalon.
                  Droit de l’homme c’est du masculin, pantalon aussi.
                  Sont-elles oubliées, nos femmes qui combattent ?
                  Le droit de l’homme passe t-il par sa femme ? Pourrait-on l’occulter ? (la femme)

                  Le droit de l’homme qui ignore le droit de la femme, ...oh puis merde, vous savez bien !


                  • Png persona-nongrata 9 février 2011 16:23

                    Je viens bien l’adresse de ton dealer .

                  • Blartex 9 février 2011 17:05

                    Vas-y, balance ! Apprend à écrire du même coup. Et gratte toi, ça te fera du bien.
                    À part ça mon dealer c’est le ministère de la santé qui me fournissait en Médiator.

                    À grattegratte :
                    Je viens bien l’adresse de ton dealer .


                  • Png persona-nongrata 9 février 2011 19:08

                    Mwé...faute de frappe...et à la limite je préfére faire des fautes que de dire de la merde :)

                  • Png persona-nongrata 9 février 2011 15:26

                    Les droits de l’homme ne sont qu’une vaste supercherie maçonnique , regardez le symbole au dessus de cette déclaration alors vous verrez le sigle « made in satan » que vous retrouvez d’ailleurs sur le billet du dollars américain et même sur la déclaration d’indépendance US , y’a encore plein d’exemples...



                    • zany 9 février 2011 16:23

                      Concernant les maçons il faut faire attention, car leurs réseau a été noyauté par les puissances financiére, il y a 5 loges maçonnique, le grand orient de France étant le plus influent et le plus corrompu, certain maçon on senti le piége et font tous ce qui en leur pouvoir pour faire éclater la réalité (enfin j’espère)


                    • Blartex 9 février 2011 17:19

                      Les droits de l’homme.
                      Tout court. Comme ses droits à vivre, à aimer, à éduquer ses enfants, à se faire respecter par ses pairs.
                      Où sont-ils (telles) les droits de rien ? Eh merde, vous savez...



                      • Blartex 9 février 2011 17:34

                        Putain les droits de l’homme.
                        J’ai du mal à y croire.

                        Les droits de l’enfant,
                        les droits de la femme,
                        les droits de l’animal,
                        les droits de la terre,
                        les droits du ciel,
                        les droits de la droite,
                        les droits de la gauche,
                        (le centre)
                        mon cul, tout ça.

                        L’étroit du droit.

                        Sinon j’aime bien, cette idée.
                        Au fait, les droits du pauvre, z’ont fait ?


                        • Annie 9 février 2011 18:49

                          Bonsoir,
                          Il y a eu un glissement sémantique, et une confusion entre droits de l’homme et droits humains qui fait qu’on ne parle plus vraiment de la même chose. Les droits humains renvoient à une humanité qui n’est pas d’ordre politique mais moral et qui n’est pas juridiquement définie. Les droits de l’homme, qui eux le sont, ont une logique universaliste, qui envisage le citoyen individuellement. Mais c’est avant tout un concept occidental. Il y a par exemple la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples qui accorde autant de place aux droits qu’aux devoirs, et qui envisage l’homme dans son contexte culturel et communautaire, en privilégiant la hiérarchie et l’intégration dans les communautés d’appartenance.
                          Avec les droits humains, tels qu’ils sont compris aujourd’hui, et ce sont eux que vous critiquez dans votre article, l’individu est moins appréhendé comme une personne, que comme membre d’une communauté (femmes, étrangers, enfants, tribus, etc.), et ces communautés ont des poids différents selon les pays et les cultures. 
                          Les droits de l’homme sont essentiellement individuels et politiques, et ils définissent le rapport d’un individu avec le pouvoir. En adoptant la notion de droits humains, la portée des droits de l’homme a été réellement affaiblie, parce que ce sont des intérêts corporatistes qui sont défendus plus que les droits de chaque individu face au pouvoir en place.


                          • Blartex 9 février 2011 19:04

                            Je sais pas qui vous êtes Annie, mais j’admire votre orthographe.
                            Par contre, la sémantique sais pas ce que c’est.


                          • Annie 9 février 2011 20:39

                            Bonsoir Bartlex,
                            Votre post m’a fait sourire...
                            Il s’agit d’un sujet sur lequel je viens juste de travailler, ce qui explique qu’il est plus « fignolé » que ce que j’écris d’habitude..
                            Je ne vous ferai pas l’affront de vous expliquer le mot sémantique, je suis sure que vous connaissez sa signification ; j’essayais juste pour une fois d’être informative ....... Sinon mon message n’a pas changé. Avec l’emploi de l’expression « droits humains », c’est l’universalité des droits de l’individu qui est remis en question, parce que les droits humains font de plus en plus référence aux droits de groupes d’intérêt particulier, qui dans certains pays ou certaines cultures, sont soumis à une hiérarchie bien définie. D’où le problème du droit d’ingérence pour niveler des différences que nous n’acceptons pas dans nos pays occidentaux.
                            La question des intouchables en Inde par exemple serait du domaine des droits humains, mais les droits individuels d’un intouchable par contre relèvent des droits de l’homme, parce que cela touche à la relation entre un individu et le pouvoir politique. Le plus important est que les droits de l’homme s’inscrivent dans un cadre juridique, ce qui n’est pas le cas des droits humains, comme on l’entend aujourd’hui. Ce qui fait que le droit d’ingérence n’a aucune justification juridique (le "Droit de Protéger de l’ONU est totalement inapplicable, et sert juste à donner bonne conscience), puisqu’il serait exercé en faveur d’une communauté et non d’un individu.


                          • Arthur 9 février 2011 19:55

                            les droits de l’homme est devenue une abstraite, ils sont utiliser pour justifier les pires égoïsmes politiques

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès