Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Prince Jean

Le Prince Jean

Jean Sarkozy a donc fait part de sa candidature à la tête de l’Etablissement public d’aménagement du quartier d’affaires de La Défense (Epad) qui constitue le premier pôle tertiaire d’Europe.
 
L’Epad, c’est aussi un territoire qui regroupe des centaines d’entreprises employant sur place 150 000 salariés, un bassin de population de plus de 200 000 personnes (Puteaux, Courbevoie et Nanterre), et enfin, un noeud de transport (trains, RER, métros et tramways) par lequel passe quotidiennement 1 million de franciliens.

À 23 ans, le fils du président de la République est déjà président du groupe UMP/NC/DVD au Conseil général des Hauts-de-Seine.

Il n’est actuellement même pas membre du Conseil d’administration de l’Epad, mais le conseiller général NC Hervé Marseille a indiqué à l’AFP qu’il démissionnerait de son poste à l’Epad pour permettre à Jean Sarkozy de briguer la présidence…

La Défense était jusqu’à présent constituée de deux territoires : celui regroupant des morceaux des communes de Puteaux et Courbevoie, sous l’égide de l’Epad d’une part et celui situé sur Nanterre (Epasa). L’Epad était à droite, au département des Hauts-de-Seine. L’Epasa, à gauche, à la municipalité communiste de Nanterre. La droite souhaite imposer un nouvel établissement public regroupant Epad et Epasa, qui sera sur pied en décembre prochain, éjectant au passage les élus de Nanterre de toute responsabilité. À l’occasion de la rédaction du décret indispensable, Patrick Devedjian a tenté à plusieurs reprises de supprimer la limite d’âge (65 ans) actuellement imposée pour la présidence de l’Epad, en vain.

Le « Prince Jean » ne compte pas attendre décembre (la décision devrait être prise le 4 novembre prochain). La barre de 65 ans valable pour l’Epad est déjà dépassée depuis l’anniversaire de Patrick Devedjian, le 26 août dernier. Profitant de son absence à l’étranger, le fils du président s’est tourné vers ses soutiens, les Balkany, qui lui apportent le soutien du groupe UMP des Hauts-de-Seine, ultra-majoritaire.

Avec raison, le maire de Nanterre Patrick Jarry indique : « Jean Sarkozy n’a aucune légitimité pour assurer la présidence de l’Epad. Il n’en est même pas administrateur. De plus, Neuilly, dont il est conseiller général, ne se situe pas dans le périmètre d’aménagement de l’opération d’intérêt national. Il s’agit de d’assurer la pérennité du clan » .

Oui, là encore, il s’agit bien de soutenir le membre d’un clan comme semble le confirmer l’implication personnelle du président de la République dans le dossier du quartier d’affaires de La Défense. Qui peut croire sérieusement en la pertinence de la candidature à la tête d’un tel établissement public de Jean Sarkozy, qui n’a d’ailleurs pas terminé ses études ?

Jean-Louis Bianco & Nicolas Cadène

 

Crédit photo : Ammar Abd Rabbo


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Canine Canine 10 octobre 2009 07:52

    Ce qui m’étonne le plus, c’est que la vieille garde UMP locale se laisse bouffer ainsi par ce p’ti con arriviste.


    • non666 non666 10 octobre 2009 14:39

      La vielle garde UMP locale, il faut le dire , se compose de 3 clans :
      1) Les anciens chiraquiens, le clan des vaincus , qui n’a jamais pu vraiment imposer ses vues dans le 92, meme du temps de la présidence Chirac

      2) La mafia corse de Pasqua et tous ses anciens amis qui ont capitulé en meme temps que leur patron comme l’immunité a vie de celui-ci, chudement protégé par le statut de senateur qu’il doit à la bonne volonté de Sarkozy.
      Au moindre de ses mouvements, le Pasqua est livré aux juges....

      3) La Galaxie Ashliemann, Sarkozy, Balkany et les autres amis
      http://chabad-lubavitch-neuilly.blogspot.com/2007/11/president-avec-la-benediction-du-rabbi.html

      Eux ils verrouillent tres clairement le departement et les devedjan ne pèsent pas lourds.
      Ils ont juste été les idiots utiles de la Sarkozy et maintenant c’est l’heure de la mise en place des vrais potes et de la famille.....les seuls sur lesquel le nain de l’Elysée pourra comlpté dans quelques mois quand les sondages seront trop bas pour envisager un deuxieme mandat.
      Ceux la risquent de lacher Sarkozy et tout son cirque pour un candidat qui fasse moins « rescapé du sentier ». Or la seule chose qui comptera alors , ce seront les financements.
      Ni les regionnales , ni les departementales ne sont tellement porteuses d’espoir de gain pour l’UMP, en ce moment.
      Or sans contrats fictifs, sans commissions occultes, on ne peut pas vraiment financer une présidentielle.
      Le controle de l’EPAd est STRATEGIQUE


    • guibbs 10 octobre 2009 13:47

      C’est le fait du prince !!!

      Les Belges nous accusent souvent d’appartenir à une monarchie éléctive.

      Je crois qu’avec le clan Sarkozy, on est en plein dedands, avec le népotisme en plus.

      Il y a 4 ans, nos jeunes des cités se sont révoltés contre cet état de fait. Avec ce genre ce nomination cynique, plus que jamais les risques de nouvelles jacqueries n’ont jamais été aussi importants !

      Pour ma part, je regrette d’avoir voté pour un tel monarque, de plus en plus éloigné, de ceux qui l’ont porté au pouvoir...malheursement pour la France, où sont les vrais challengers ?


      • furio furio 10 octobre 2009 16:37

        il est en deuzième nanée de droit !!lol !! na bien le droit dête n’avocat ou ben docteur le rejeton de talonetto !! Non mais ! 
        Quelle claque dans la gueule à tous ces cons ( 53%) qui ont voté pour ce nimbus>. Moi je serais lui je le mettrais premier sinistre mon jean bon-arien !


        • kako 10 octobre 2009 18:13

          A quand un ministère pour le bien aimé Jean ??? Ca ne va pas trainer !!! De préférence un ministère clé... On nage en plein délire et la France ne bronche pas !!! Où sont le 53% de cocufiés du 2e tour ??? Ils devraient avoir un sursaut de dignité et se faire entendre.


          • paul 10 octobre 2009 20:53

            Sait même pas conduire un scooter.....


            • Yvance77 10 octobre 2009 21:28

              Salut,

              Quand on sait que les Hauts de Seine est le département le,plus riche de France on aura tout pigé.

              Bling bling OKn mais maousse costo.

              La dynastie Pipole va pas faire main basse sur la Lozère et ses connes de chèvres non !!!

              A peluche


              • guibbs 10 octobre 2009 21:53

                Le 92 est encore plus riche qu’on le croit.

                J’ai pu lire dans diverses sources, qu’il concentre autant de richesses que des régions entières comme : la Catalogne ou la Flandre Belge !

                Pas étonnant qu’il fasse l’objet de toutes les convoitises...pendant ce temps le 93 se transforme en Banthoustant autonome.

                Le Grand Paris ? c’est pas pour demain !


              • Viya 10 octobre 2009 22:43

                Je crois que « Epad » veut dire aussi : Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, ah non dans ce cas on écrit Ehpad... bon mais en ce moment les « Jean, fils de.. » donnent du grain à moudre aux médias.

                 Il y a un autre prince Jean, authentique celui-là et héritier de la famille d’Orléans , est indigné parce que son père Henri d’Orléans vient d’épouser religieusement sa deuxième femme. Jusque là rien d’anormal, sauf que le dit Henri d’Orléans, a fait annulé auprès des hautes autorités catholiques son mariage avec sa première femme, la duchesse de Wurtemberg, pour mariage non consommé, mais il lui a quand même fait 5 enfants qu’elle a élevé seule !!!

                 Ce prince Jean soit dit en passant est titulaire lui d’une maîtrise de droit spécialisée dans les relations internationales.... (Midi Libre du samedi 9 oct 2009), oui mais il a 44 ans, peut être pourrait-il postuler à la présidence de l’Epad de la défense ???
                C’est un fait ces histoires de princes font vraiment désordre, ainsi en va-t-il des puissants d’hier et d’aujourd’hui.

                Mais on le sait bien, la politique n’aime pas beaucoup les jeunots de 23 ans. Gageons que les « Machiavel » de la politique à l’oeuvre dans les coulisses du pouvoir trouveront bien un scénario pour déglinguer cette grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf.
                A ciao


                • franck2010 12 octobre 2009 00:25

                  Bah un des symptômes d’une maladie qui bouffe petit à petit les démocraties occidentales. Le népotisme italien, américain, français. Le système toute entier.
                  Crise économique et la fête continue. Dans le dispositif de la décadence ( quand on ne se donne plus la peine de sauver les apparences ) le petit Jean n’est qu’un piètre , pâlichon, et surtout ridicule profiteur, casque d’or sans autre diplôme que son brevet de naissance. Les électeurs en redemandent qui continue de porter au pouvoir ce genre de singes qui probablement quelquepart leur ressemblent. C’est la pourriture généralisée, un spectacle de choix pour le prédicateur.


                  • SURVEYOR 12 octobre 2009 07:50

                    A part le fait d’être le fils du président, quelle valeur à t’il le petit jean, hein...... Vraiment ça va trop loin, réveillez vous avant qu’il ne soit trop tard....
                    Balkany, le clan, soutient tout ça, une belle preuve de l’imposture, trop c’est trop......


                    • anwe 12 octobre 2009 09:29

                      Merci de faire de l’humour avec ceux qui grignotent nos droits et les avancés sociales et politiques mises en place après la guerre par ceux qui ont lutté contre les totalitarismes.

                      Néanmoins, ne serait-ce utile de rappeler à ces messieurs qu’ils sont citoyens de cette République.
                      Citoyen Jean Sarkozy de nagy bocsa : c’est tout de même autre chose et souligne qu’il est l’égal du balayeur immigré deuxième génération, tout juste admis grâce à ses X années de participation financière à ce pays (impôts, retenues salariales), face à la loi (enfin, dans les textes)

                      N’oublions pas l’interview du grand’père qui espérait « une dynastie »...


                      • MICHEL GERMAIN jacques Roux 12 octobre 2009 10:02

                        Jean s’enterre ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès