Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le projet de l’UDF, ou comment détruire des emplois en donnant (...)

Le projet de l’UDF, ou comment détruire des emplois en donnant l’impression d’en créer

Francois Bayrou propose dans son projet d’exonérer de charges les deux premières embauches réalisées par toute entreprise, en financant cette mesure par une réduction des exonérations actuelles sur les bas salaires. Une analyse simple permet de montrer que cette proposition détruira des emplois.

Francois Bayrou propose dans son projet d’exonérer de charges les deux premières embauches réalisées par toute entreprise.

Prise isolément, cette proposition aura nécessairement un effet positif sur l’emploi : en effet, même s’il est clair que ce type d’aide génère toujours des effets d’aubaine (beaucoup d’entreprises créent des emplois, et bénéficieront de cette aides pour des emplois qu’elles auraient créés de toutes facons), il n’en reste pas moins que le coût de ces embauches étant réduit (de 20 à 30 %), un certain nombre d’entreprises y auront recours pour des projets qu’elles n’auraient pas réalisés en temps normal.

Peut-on considérer pour autant que ce projet va créer des emplois ? En fait non, et c’est sans doute le contraire qui va se réaliser. En effet Francois Bayrou que l’une des sources de financement de son programme est la réduction des exonérations de cotisations sur les bas salaires. Or ces mesures sont, en matière d’exonération de cotisations, les dispositifs qui ont le rapport cout/emploi créé le plus favorable : en effet, elle ne concernent que les salaires les plus bas, pour lesquels le cout d’exonération par salarié est le plus faible, et pour lesquels l’impact d’une baisse de charge sur le niveau de l’emploi est le plus fort. En effet, l’embauche d’un salarié peu qualifié est plus facile à remplacer par une délocalisation ou une automatisation, et est contrainte par l’existence d’un salaire minimum, contrairement à celle d’un cadre supérieur : baisser le cout n’a donc pas grand effet sur la décision d’embauche dans le second cas, contrairment au premier.

Autrement dit la proposition de Francois bayrou reviendra à remplacer en partie une exonération relativement efficace (les exonérations sur les bas salaires) par une exonération qui aura sans doute un effet, mais moindre que l’exonération qu’il supprimera en contrepartie. Au total, l’effet sur l’emploi sera négatif (sans parler de l’effet lié à la création d’une exonération spéficique supplémentaire, s’ajoutant à une panoplie illisible d’environ une cinquantaine de dispopsitifs différents). Enfin, comme le signale justement Jean Pisani , on réduire également l’effet emploi des exonérations en donnant aux entreprise s le signal que, décidément, les aides accordées pour une embauche ne sont pas pérenne, et qu’il ne faut pas trop compter dessus dans ses décisions d’embauche à long terme.

Voilà comment ce projet va détruire des emplois en donnant l’impression d’en créer !


Moyenne des avis sur cet article :  2.08/5   (414 votes)




Réagissez à l'article

90 réactions à cet article    


  • JL (---.---.73.200) 8 mars 2007 12:50

    J’ai beau lire et relire cet article, je ne comprends pas.

    Mr VV affirme mais ne démontre rien. Bref, j’attends des commentateurs qu’ils éclairent ma lanterne.

    En attendant je vous recommande l’article relatif aux baisses de charges sur les heures sup de Sarkozy au sujet duquel, l’un des commentaires commence par : « lumineux et brillant ».

    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=19871&id_forum=399987&var_mode=recalcul#commentaire399987


    • mj357 8 mars 2007 15:40

      Moi aussi je comprend rien à ce qu’il raconte. Comment AGORAVOX peut laisser passer un tel charabia. La vérité c’est que nous avons 2.5 millions de chômeurs (environ prenez la méthode de calcul que vous voulez) qui coûte à la collectivité une certaine charge financée par les charges sociales des entreprises et des salariés. Si demain une PME peut empbaucher un chômeur, le cadeau de charge faite à l’entreprise par l’Etat et proposé par BAYROU ne coutera rien à la collectivité puisque celle ci aura du coup un chômeur de moins à indemniser. L’entreprise avec une main d’oeuvre moins coûteuse va produire en plus de la valeur ajouté contrairement à un chômeur qui n’en produit pas. En cascade cette valeur ajouté va relancer la croissance qui va créer de nouveau emplois. L’article est donc faux en plus de ne rien dire.


    • (---.---.247.32) 8 mars 2007 16:34

      @ mj357 Effectivement t’as rien compris à l’article smiley

      Pourtant c clair (mais je ne c pas si c vrai),l’auteur de l’article dit « l’une des sources de financement de son programme est la réduction des exonérations de cotisations sur les bas salaires » et de plus, c un « signal que, décidément, les aides accordées pour une embauche ne sont pas pérenne, et qu’il ne faut pas trop compter dessus dans ses décisions d’embauche à long terme. »


    • (---.---.247.32) 8 mars 2007 16:36

      @ mj357

      Bref il « supprime » quelque chose de sensé etre efficace pour l’emploi par autre chose de pas efficace du tout.

      Et en plus, il deteriore le climat de confiance dont ont besoin les entreprises.

      Ca y est c plus clair ??


    • (---.---.247.32) 8 mars 2007 16:38

      Je ne fais que resumer et traduire pour certain le texte, je ne porte pas de jugement sur le fond.


    • (---.---.200.251) 8 mars 2007 18:29

      Et moi, j’ai vu la tête à Tom Cruise dans le texte, dois-je le signaler ?


    • (---.---.247.32) 8 mars 2007 18:33

      lol toi t tres con

      jfaisais que repondre à @mj357

      Arretez on va finir par croire que les partisans de Bayrou sont tous des neuneus smiley


    • filou51 9 mars 2007 00:08

      L’un des principaux reproches faites à juste titre aux 35 heures est l’idée fausse de l’existence de mécanique de l’embauche. Une seconde idée fausse est le fait que si chaque entreprise créait un emploi, le chomage se résorberait. Ces idées simplistes n’ont jamais prouvé leur efficacité par le passé. Cette mesure de François Bayrou s’inscrit dans cette logique de mesures technocratiques sans impact chiffrable et qui coutent cher à la collectivité.


    • Albert (---.---.102.41) 9 mars 2007 08:59

      Désolé,je n’ai pas compris cette argumentation.


    • PasKal (---.---.201.240) 9 mars 2007 11:55

      Mais oui, c’est du n’importe quoi !

      Ils (les Sego et Sarko) en sont réduits à ce ramassis de conneries ? Ils en ont même été réduits hier à sortir ’mamie’ de son ’home’ pour la planter dans un fauteuil (perçé because incontinence des grabataires ?) à côté de Sarkosy de Nagy Bocsa, c’est dire s’ils sont aux abois et paniquent (à raison)...

      Et pendant ce temps là... : http://content.24heures.ch/img/burki1280.jpg


    • philamon (---.---.164.115) 8 mars 2007 13:15

      Bonjour

      J’ai un peu de mal à comprendre comment la détaxation du travail ne créerait pas d’emplois alors que tous les chefs d’entreprises se plaignent du cout du travail.

      D’autre part, M. Bayrou propose un « small business act », une non imposition des revenus des brevets et un système de maintiens des revenus pour ceux qui reprenant un emploi et perdraient les aides sociales. Ces propositions ne m’apparaissent pas comme destructrices d’emplois. Bien au contraire.

      Pouvez vous me fournir un lien vers cette réduction des aides sur les bas salaires, qui feraient parti des propositions de M. Bayrou ?

      Et tant qu’a faire un autre vers « les dispositifs qui ont le rapport cout/emploi créé le plus favorable ». Car au vu des 63 milliards dépensés pour un chômage au mieux stagnant, je suis dubitatif quand à leur efficacité. Merci


      • Eldarion (---.---.72.66) 8 mars 2007 13:27

        Un rapide aperçu de la sémantique suffit pour se prendre compte que cet article n’est pas une analyse comme il se décrit, mais comme un discours idéologique.

        Rien que les termes « analyse » et « simple » mis côte à côte donnent la couleur. Pour le reste :

        « Prise isolément » : rien de plus facile que d’extraire un fait d’un contexte pour l’interpréter à sa manière.

        « nécessairement » : c’est de l’analyse ou pas ?

        « en temps normal » : qu’est-ce que le temps normal ?

        « sans doute » : il faut avoir une argumentation suffisamment solide pour affirmer quelque chose de manière constructive, mais de là à prédire l’avenir...

        « autrement dit » : c’était si mal formulé qu’il est besoin de redire la chose d’une autre manière ?

        « sans parler de » : parler de quelque chose sans en avoir l’air est admirable.

        « sans doute un effet » : belle analyse, précise, concice, tranchante comme je les aime. D’ailleurs moi aussi je suis ni pour ni contre, bien au contraire.

        «  ! » : terminer une analyse sur une humeur n’est pas ce qu’il y a de plus rigoureux.

        Pour finir, je ne vois pas la citation des sources, notamment en terme de chiffres. Puisqu’ « Au total, l’effet sur l’emploi sera négatif », je serais très intéressé pour avoir le calcul. Les « de 20 à 30% », ça aussi j’aimerais une source, d’autant que l’usage de parenthèse sous-tend un défaut de constuction du discours, un raccourcis pour éviter la justification. J’ai pas le temps de commenter le reste, les autres lecteurs sont capables de s’en charger.


        • Busocolza (---.---.72.196) 8 mars 2007 13:35

          Article intéressant.

          En tant que chef d’entreprise, je récuse totalement l’idée qu’une baisse -sectorielle- des charges : on paie moins de charge si c’est les deux premières embauches, si c’est moins de 2,5 fois le SMI,si c’est des heurs supplémentaires...

          Ces mécanismes sont conçus par des incapables absolus qui n’ont jamais vendu une prestation ou embauché quelqu’un avec autre chose qu’une subvention !

          Si on baisse les charges, c’est pour tout le monde, et on arrête de faire des niches fiscales et sociales stupides.

          Moi, les charges, je les paie pour mes salariés c’est cher , mais c’est comme celà, et ce n’est pas demain que je vais me prendre la tête à embaucher des personnes en remplissant des dizaines de formulaires... qui m’empècheront de les virer s’ils ne veulent plus travailler (et oui, celà arrive des salariés qui glandent... et alors ma mission de chef d’dentreprise est de les virer, car leurs collègues qui travaillent sont les premiers à me le demander.

          Pas moins de charges, mais moins de niches.

          Quand à Bayrou, il n’a jamais rien construit de sa vie, c’est un démago pire que Le Pen !

          je pars déjeuner. voilà


          • (---.---.178.10) 8 mars 2007 13:51

            "Quand à Bayrou, il n’a jamais rien construit de sa vie, c’est un démago pire que Le Pen !

            je pars déjeuner. voilà "

            ahahaha ! smiley, c’est vraiment très intéressant ! Ecrivez un blog.


          • Busocolza (---.---.72.196) 8 mars 2007 13:56

            Merci de ta réponse percutante et anonyme.

            Mais à propos de blog, oriente moi vers celui qui m’expliquera lées réalisations du béarnais.

            Quant à mon allusion à Le Pen, tu remarqueras que les deux ont exactement la même réthorique anti système, et dénoncent les médias de la même façon...


          • Busocolza (---.---.72.196) 8 mars 2007 13:58

            Je viens de voter pour ton commentaire. En effet, il est constructif, et tu as bien fait de voter pour toi !!!


          • dbug 8 mars 2007 14:27

            Et moi j’ai voté pour votre commentaire car il est construit sur une expérience personnel qui peut enrichir le débat ...

            Mais ça ne veut pas dire que j’approuve la comparaison d’un candidat avec un autre, un peu facile d’ailleurs, d’autant qu’il amoindri la portée de votre avis.

            Sur le fond je suis d’accord sur le problème des niches qui ne sont souvent que des leurres comme la baisse des charges sur les bas salaires, ou les subventions de certains emplois (emplois jeunes). Mais un article du Monde contredit les affirmations que vous portez :

            « Pour éviter toute forme de discrimination, la mesure concernerait toutes les entreprises quelle que soit leur taille, leur activité, le type d’emploi ou de niveau de rémunération proposé, à condition qu’il s’agisse d’un contrat à durée indéterminée. Seule restriction, elle ne s’appliquerait que sur des salaires de moins de 5 000 euros. »

            LE MONDE | 28.02.07 | 15h29

            http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-877161,0.html?xtor=RSS-823353

            Donc si vous ne vous sentez pas concerné alors dommage pour vous, les commerçants, eux, seront ravis ...


          • misol (---.---.12.86) 8 mars 2007 15:19

            quand on lit cela, on se dit qu’on ne peut être un vrai chef d’entreprise responsable.. voilà des années que vous vous plaignez de payer des charges exorbitantes, et elles le sont, alors comment un chef d’entreprise peut il vouloir en payer encore plus, sauf à penser voter pour un capitaliste (Royal -oui car elle en est- ou Sarkozy)... bon appétit !!..


          • mj357 8 mars 2007 15:45

            Faux

            BAYROU.fr Relisez sa proposition c’est exactement ce que vous proposez. Autre détail, F.BAYROU au contraire de ce que vous dites est un chef d’entreprise. C’est même le seul parmi les autres candidats. Il dirige une exploitation agricole avec quelques salariés (de mémoire 2 mais à vérifier).


          • Gilles Gilles 8 mars 2007 19:53

            Bayrou chef d’entreprise ? Ok sur le papier, mais je doute fortement qu’il ait le temps de s’en occuper en détail, voir d’aller au taf tous les jours ! Quand on a des fonctions politiques à ce niveau, ne me faites pas cfroire qu’il ne fait plus que jeter un coup d’oeil sur les comptes. C’est un peu comme Ségolène qui met en avant inlassablement le fait qu’elle soit mère alors qu’en temps que ministre, députée, élue à la région, à mon avis elle a dû passer carrément moins de temps avec eux qu’une mère moyenne.

            Sinon, l’article est clair. Mais ce n’est qu’une suite d’affirmations. D’abord, pas tous le monde est d’accord sur le résultat positif des réductions de charges sur les bas salaires et leur répercussions (plus d’emplois du coup rémunéré faiblement pour bénéficier des aides) Ensuite, bien que ce que fait remarquer l’auteur est juste, il faudrait le quantifier pour savoir ou non si le solde est positif. A savoir, en 2006 par exemple :

            - combien d’emploi non aidés auraient bénéficié de l’aide Bayrou (ça c’est facile à calculer).

            - Estimation de combien d’emploi qui pourraient être créés aussi (moins facile).

            - Estimation ndu nombre d’emplois supprimés par l’abandon de l’abaissement des charges (trés difficile....)

            Bref, on voit qu’avant de mettre en oeuvre la mesure, il est impossible de dire avec certitude l’effet d’une telle mesure.


          • filou51 9 mars 2007 00:18

            Bravo pour votre témoignage et votre sincérité. Serait-il possible que les lecteurs d’AgoraVox jugent un article sur son apport et non sur son coté partisan. Ce site est à mon sens sensé faire appel à notre intelligence, notre sens critique. Notre apport de citoyen est de réagir à certaines mesures, de pourfendre celles que nous jugeons inefficaces, de défendre celles que nous pensons appropriées. A quoi sert-il de juger ininterressant une contribution juste parce qu’elle ne va pas dans le sens d’un candidat que nous jugeons le meilleur ? Comment justifier un vote Bayrou comme voulant dépasser les clivages pour garder le meilleur en ayant systématiquement un comportement partisan que l’on fustige par ailleurs ?

            Je ne supporte plus de lire les notes attribuées aux contributions à tel point elles sont caricaturales : proBayrou + 1000 article tres interessant, contreBayrou -1000 ininteressant


          • filou51 9 mars 2007 00:21

            Monsieur dit simplement qu’il veut maitriser sa charge salariale sans avoir à penser à un niveau de remuneration, au nombre de personnes qu’il a employé cette année, a son secteur d’activité, a son chiffre d’affaire etc etc


          • Petruknik (---.---.69.4) 9 mars 2007 13:16

            Ou comment extraire quelques mots d’un commentaire pour éviter d’avoir à argumenter sur le fond.

            Ce chef d’entreprise vous dit qu’il ne veut pas de niches. Qu’en dites vous ?


          • Bertin (---.---.193.56) 8 mars 2007 14:27

            C’est du n’importe quoi, comme l’ensemble du programme de M Bayrou.

            Etant donné qu’aujourd’hui tous les emplois jusqu’à 1.7 du smic son exonérés.

            Ca concerne combien de monde et a partir de quelle qualification, combien d’entreprises sont demandeuses ????? A+


            • dbug 8 mars 2007 14:45

              Je vous renvois a mon commentaire un peu plus haut ...

              Juste envie de dire que c’est agréable de lire des commentaires documentés et argumentés smiley

              Mais ça me permet de rebondir sur les emplois de moins de 1.7 smic : Voulez vous que tous les emplois créés soit à un si bas salaire et maintenus a ce niveau ?

              En outre, après une simple recherche sur le site de l’URSSAF, je me rend compte qu’il s’agit en fait d’une exonération des charges familiales uniquement, plafonnée spécifiquement : restauration, transports routiers, Corse (? ??), et qu’il faut un document de 16 pages pour expliquer comment calculer les montants de l’exonération ...

              Rien de simple en somme, contrairement a ce qui est annoncé par le programme de FB ...


            • mj357 8 mars 2007 15:49

              C’est vous qui dites n’importe quoi. 1.7 smic = environ un salaire net de 1700 €/mois. Cela voudrait dire que les 3/4 des emplois en france sont exonérés. Je peux vous affirmer que ce n’est pas vrai. J’appelle tous les chefs d’entreprises qui me lise à confirmer mes propos.


            • Elric72 (---.---.186.250) 8 mars 2007 14:43

              Tu n’as rien compris à cette messure.

              1. Un chômeur devient un Travailleur. 2. Le travailleur est payé par un Employeur. 3. Le nombre des chômeurs diminue trés vite. 4. Les coûts du chômage de masse baisse trés vite. 5. Les cotisations n’ont pas besion d’augmenter. 6. Il faut moins d’argent pour le chômage de masse.

              Le point fort de cette mesure est d’être une amorce puissante pour faire baisser le chômage de masse si les employeurs ont confiances en eux.

              Le point faible de cette mesure est d’être utilisable qu’une seule fois.

              Cette messure ne coût rien à l’Etat et peut relancer ces recettes via les impôts et taxes payés par les nouveaux travailleurs...


              • Mars (---.---.3.211) 8 mars 2007 14:55

                « Autrement dit la proposition de Francois bayrou reviendra à remplacer en partie une exonération relativement efficace (les exonérations sur les bas salaires)... »

                Ces exonérations sont tellement efficaces qu’on n’en a pas tellement vu l’effet sur les emplois ces dernières années. Il est vrai que le taux officiel du chômage a légèrement baissé ces derniers mois mais qui y croit vraiment en détaillant les chiffres ?


                • Relka Candide 8 mars 2007 19:48

                  Effectivement... Et désolé si je suis aussi chef d’entreprise et que j’attends avec impatience une telle mesure, contrairement aux mesures existantes qui sont 1°) D’une grande complexité et uniquement valable pour les très bas salaires 2°) Ridicules en terme de gain pour l’entreprise et incitatives à tenir les salaires vers le bas, tout comme la mesure de Sarko sur les heures supplémentaires est une mesure fondamentalement contre la création d’emploi.

                  Par ailleurs, Je rappelle que ces mesures valables pour des salaires maximum égals à 1,6 fois (et non 1,7 fois) le smic sont dégressives est un peu intéressantes seulement pour une salaire égal au smic... C’est la raison pour laquelle elle n’ont pas conditionné la moindre création d’emploi dans notre pays, juste un peu aidé ceux qui étaient obligés d’en créer (et j’ai un salarié dans ces conditions)...

                  De toute façon, l’argutie économique de l’auteur est tout sauf une véritable analyse, mais presque un syllogisme... Quant à appeler à son chevet Jean Pisani, là c’est à se tordre, sachant qu’à ses côtés Madelin passerait presque pour un gentil soviétisant...

                  Bref, que la percée de François Bayrou donne des boutons à certains, d’accord, mais qu’ils tentent de trouver un peu mieux pour le décrédibiliser... Ils comprendront ainsi pourquoi Bayrou grimpe en flèche depuis qu’il doit essuyer ce genre de faux procès...


                • Marie Pierre (---.---.1.200) 9 mars 2007 00:38

                  @ Candide,

                  Il faut effectivement rappeler aux commentateurs que d’une part, les TPE (très petites entreprises) ne licencieront jamais du personnel qu’elles ont mis 2 ans à former pour le remplacer par des emplois aidés. Car pour une petite entreprise, il faut souvent 2 ans avant d’avoir du personnel autonome et réellement efficace.

                  Faut-il rappeler qu’il y a 6 ans, toutes les entreprises bénéficiaient d’allègement pour le premier emploi et que cette mesure a été discrètement supprimée ?


                • Marie Pierre (---.---.1.200) 9 mars 2007 00:41

                  Et un oubli important, F. Bayrou parle d’aider 2 NOUVEAUX emplois dans l’entreprise, quel que soit le salaire.


                • Marie Pierre (---.---.1.200) 9 mars 2007 00:45

                  @ l’équipe d’AgoraVox,

                  Comment un article rempli de mensonges peut-il passer ? Ne vérifiez-vous donc pas les articles ? A moins que vous ne préfériez vous contenter d’une simple égalité entre tous les articles sur les candidats, quite à laisser passer n’importe quoi ?


                • ade (---.---.225.25) 8 mars 2007 15:11

                  Je voterai Bayrou... mais pour autant cela n’interdit pas de critiquer certaines propositions. Et celle-ci en fait partie !

                  Sur la forme, il me semble avant tout que cette mesure relève du « bricolage », de la « rustine » pour dire d’avoir quelques effets immédiats. Mais d’une manière générale
                  - on raisonne toujours avec des gros paliers plutôt qu’avec des fonctions continues (pourquoi 2 emplois et pas 1 ou 3 ? pourquoi 100% sans charges alors que le 3ème sera taxé à 100% ? Ne peut-on pas faire une transition plus progressive ?). Tel que c’est proposé, il risque d’y avoir d’énormes effets de seuil
                  - tout comme pour le CNE, il sera difficile de mesurer objectivement l’impact de la mesure : je suis d’accord sur le fait que la plupart des emplois qui seront créés l’auraient probablement été de toutes façons => quid de l’efficacité de la mesure ?
                  - elle est aveugle sur le type d’emploi ou d’entreprise : certaines entreprises ont besoin d’être aidées pour embaucher car elles sont fragiles, alors que d’autres peuvent s’en passer => pas de mise en oeuvre de politique ciblée
                  - elle va coûter. OK, ça peut être discuté vu que si des emplois sont réellement créés cela représente autant de gagné pour l’état, mais je suis sceptique...

                  Par contre, l’idée de supprimer l’exonération de charges sur les bas salaires part de l’idée que (en tout cas tel que c’est fait, avec des gros paliers) cela agit comme une forme de « trappe à SMIC ». ça se défend...


                  • Relka Candide 8 mars 2007 19:52

                    Ca n’est pas vraiment de la bricole, même si je t’accorde qu’on peut s’interroger sur le chiffre de 2 emplois... Mais le fait de ne pas vouloir créer de niche en rendant cette mesure valable pour toutes les entreprises n’empêchera pas qu’elle ait uniquement un intérêt (et une justification morale et sociale) pour les petites et très petites entreprises.


                  • Bruno G (---.---.56.16) 8 mars 2007 20:33

                    En tant que créateur d’entreprise je peux répondre.

                    1 cela permet de créer son entreprise sans devoir payer l’ursaff plutôt que son salaire lorsque les clients ont du mal à payer ( en particulier les administrations et les grosses entreprises).

                    Parce que énormément de sociétés en France sont mono salarié et que l’artisan seul pourra ainsi embaucher en rémunérant mieux son employé.

                    La proposition de François Bayrou est simple, facile à appliquer et créera des emplois, car les entrepreneurs n’ont pas besoins de subventions à coup de dossier mais de pouvoir démarrer leur activité et la développer sans être en permanence sous le couperet des charges sociale, surtout en phase de démarrage d’activité.

                    En fait cette mesure est juste, égalitaire et ne défavorise pas les entrepreneurs qui payent correctement leur salariés.


                  • Philippe (---.---.23.115) 9 mars 2007 09:39

                    Comme Bruno c’est ainsi que j’interprète la mesure proposée par Bayrou. Je suis tout seul dans ma petite boîte et pour les pics d’activité je fais appel à des « sous-traitants ».

                    Mais c’est toujours la croix et la bannière pour faire respecter les délais. Au point que parfois je refuse des clients parce que sinon je ne produis plus moi-même car trop occupé à gérer ces « sous-traitants » trop "indépendants.

                    Plutôt que chercher des sous-traitants professionnels j’aimerais bien embaucher et former quelqu’un qui serait proche de moi, qui partagerait les objectifs.

                    Si cette mesure est adopté c’est pratiquement certain je franchirai le pas.

                    Par contre dire si c’est une bonne ou mauvaise mesure contre le chomage, je ne peux pas dire. Et je n’ai rien compris à l’article non plus.

                    Bonne journée


                  • florence (---.---.187.142) 8 mars 2007 15:21

                    françois bayrou veut que chaque entreprise puisse créer 2 emplois nouveaux (et non pas premiers emplois) quel que soit le recrutement envisagé (et non pas seulement pour des emplois de main d’oeuvre non qualifiée).


                    • decurion (---.---.240.52) 8 mars 2007 15:23

                      A partir du moment ou l’emploi de deux salariés est une nécessité absolue pour l’objet de l’entreprise, l’éxonération des charges est un bonus, qui fausse la concurrence, au profit de celui qui en bénéficie.

                      Tant qu’à faire, il serait plus utile de moduler le poids des charges sur le dernier emploi, et pour une durée limitée, à la prise de risque réelle, c’est à dire dans les cas ou un surcroit d’activité, n’implique pas de façon certaine une énième embauche.


                      • ni-ni (---.---.216.46) 8 mars 2007 16:02

                        dans le fond on peut dire que toute aide est une distortion de concurrence... mais bon le marché du travail est deja tellement déformé (avec tout type de contrats aidés), la mesure de FB a au moins le merite de ne pas etre une usine à gaz comme toutes les aides actuelles , qui de plus sont essentiellemnt utilise par l’administration (bein vi ils manquent d’effectifs) et donc ne sont jammais des emplois perenne ou des grosse boites qui n’en ont pas besoin , plus rarement des tpe ou pme/pmi ; donc la mesure 2 emplois sans charge (sauf 10%retraite) a au moins le merite d’etre simple et si elle crée une distortion cela sera au profit des très petite entreprise (type 0 ou 1 salarié) qui elle n’aurait pas embauché autrement en effet la part salariale de 2 emploi aidés pour une boite de disont 100 salariés et + c’est peanuts... et pourtant elles sont quasiment les seules a avoir plein d’emploi aidés (en effet elle on au moins une persone au RH et celle ci connait les textes)

                        mais il est vrai que cela risque de détruire des emplois (les contrats jeunes ou tuc ou ces ou autre du mm genre seul le nom change selon les gouvernement)... mais peut on appeller ca des emplois ??? c’est que de la mains d’oeuvre pas chere pour l’administration et les grende boite et ca débouche quasiment jammais sur de l’emploi perenne payé normalement


                      • ni-ni (---.---.216.46) 8 mars 2007 16:04

                        j’aurais du me relire .. ; plein de fautes dsl  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

VV

Economiste.


Voir ses articles







Palmarès