Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le PS est sur un nuage... mais pas pour longtemps

Le PS est sur un nuage... mais pas pour longtemps

Avant-hier, Météo France enregistrait de forts vents, d’une vitesse de plus de 150 km/h, sur la moitié nord de la France. Plus de 50 personnes ont été tuées, sans doute par noyade. L’heure est au deuil : en pleine régionales, les candidats des départements les plus touchés ont temporairement arrêté de faire campagne. S’ils arrêtent, à nous de prendre un peu de recul.

Hier soir, sur France 2, un journaliste posa à Benoit Hamon, porte-parole du Parti Socialiste, la question suivante : « Encouragez-vous les Français à voter contre Sarkozy pendant ces régionales ? ». Ce dernier répondu clairement : « Oui, s’ils en ont marre de Sarkozy, qu’ils le sanctionnent en votant à gauche ». Depuis quelques temps, le PS est sur un nuage. Il fut un temps où les discordes au sein du parti n’en finissaient plus, où la feuille de route n’était visiblement pas la même pour tous, où les ténors du parti partaient en vrille, où Stéphane Guillon, chroniqueur à France Inter, moquait le physique d’Aubry… bref, où rien n’allait. Et là, on dirait que ça va mieux : le PS se donne une bouffée d’oxygène à quelques semaines des régionales.

Pourquoi ça va mieux

D’abord, les ténors se sont calmés. A l’approche des régionales, Ségolène Royal a vite compris qu’il fallait se la jouer local et se calmer au niveau national dans la perspective d’un nouveau mandat dans sa région. La journaliste Audrey Pulvar a annoncé au JDD sa liaison avec Arnaud Montebourg… il est donc aux petits soins. Aubry sillonne le pays pour écraser la politique du gouvernement, Hamon tient ses conférences de presse habituelles avec un grand sourire compte tenu des bons sondages du PS pour les régionales. Bref, chacun semble à sa place et c’est ce que le PS attendait depuis longtemps.

Il y a aussi les régionales qui donnent une bouffée d’oxygène au parti d’Aubry. A en croire les sondages, le PS pourrait remporter l’ensemble du territoire français… ou presque (20 régions sur 22, précisément). Aubry se ne gêne pas pour dire qu’elle compte « toutes les gagner ». Au siège rue de Solférino, on boit du petit lait. Lorsque Hamon encourage les français à sanctionner Sarkozy par le biais de leur vote, on se doute bien que le programme des candidats est secondaire : on profite de l’occasion pour critiquer le gouvernement à tout va, pour pointer du doigt tous dysfonctionnements possibles… bref, c’est grâce à l’UMP et à Sarkozy que le PS pourrait bien avoir la quasi majorité des régions en France.

Car, Sarkozy traverse une mauvaise phase en ce moment : selon un dernier sondage, seuls 39% des Français soutiennent son action et même son premier ministre, Français Fillon, a une meilleure cote ! Le 26 janvier dernier, sur TF1, Nicolas Sarkozy avait clairement fait comprendre que le chômage allait baisser. La semaine dernière, on apprend que ce dernier était reparti à la hausse. Sarkozy doit faire face à des dossiers sensibles, notamment la taxe carbone ou encore les fermetures d’usines. Et puis, dernier fait en date : son absence au salon de l’agriculture. Aubry en a profité pour s’y rendre et expliquer elle-même la raison de son absence « Il a peur de devoir faire face à son mauvais bilan ». Le voilà avec une belle jambe… Durant cette même interview sur TF1, Sarkozy avait aussi dit que « le rôle du président de la République n’est pas de faire campagne pour les présidents de région ». Pourtant, on le voit sur tous les fronts : il était en Corse le 2 février, dans le Centre une semaine plus tard, en Guyane le 18, et il a reçu Valérie Pécresse, candidate UMP en Ile-de-France, aujourd’hui. Avec de telles bourdes, le PS est ravi et en profite.

Tout ceci n’est que temporaire

Cette heure de gloire sera courte. Lorsque Bernard Henri Lévy voulait la mort du PS, il avait raison. Et il a toujours raison. Car ce qui donne l’impression que le PS est en bonne posture, c’est des éléments de coute durée.

A commencer par Ségolène Royal, sorte de figure emblématique du parti. Souvenez-vous des élections du secrétaire général du PS : une fois les résultats donnés, Royal avait semé la zizanie au sein du parti en appelant à la mobilisation de ses troupes face à une fraude électorale. Le clan Aubry et le clan Royal dans toute leur splendeur… Et c’est pour cette raison que le PS était en perte de repère et en perte de vitesse. A quelques semaines des régionales, Royal s’est calmée car elle a rapidement compris que sa sur médiatisation la mettait sur la sellette et elle risquait de perdre sa région, son seul tremplin politique. Elle va sans doute gagner les élections et, après, elle se relancera en politique au niveau national. Cela risque de déstabiliser le PS de nouveau…

Il y aussi le cas Frêche. Il a perdu le soutien du PS aux régionales après avoir dit de Fabius qu’il avait « une troche pas très catholique ». Accusé d’antisémitisme, il s’est mis le PS à dos. Bartolone s’est lâche sur Europe 1 :

« Il y a des moments où ça suffit, on ne peut plus jouer. Les ambiguïtés de Georges Frêche, ça suffit. Je pense que c’est une phrase qui a été pensée et pesée par Georges Frêche pour faire mal, c’est une phrase que l’on ne peut pas accepter. »

Martine Aubry carrément proposé au bureau national de demande à Hélène Mandroux de conduire une nouvelle liste de rassemblement de la gauche en Languedoc-Rouissillon. La maire du PS de Montpellier avait immédiatement accepté. Mais n’oublions pas que les sondages donnent Frêche gagnant dès le premier tour et, s’il gagne, le PS aura du mal à le contrôler… cela risque également de déstabiliser le PS.

Enfin, précisons que les élections de 2012 approchent à grands pas ! Et c’est sans doute d’ici l’an prochain que toutes les divisions du parti vont ressortir donner l’impression d’un parti complètement perdu, comme il y a encore quelques mois. Strauss-Kahn, Royal, Hollande… ils se préparent et comptent bien montrer leurs différences pour gagner.

Le PS est donc sur un nuage, sur le même bateau mais tout ceci n’a rien de vrai. D’ici quelques mois, on repartira à ce que le PS sait le mieux faire : des pagailles, des discordes, des querelles incessantes… bref, le PS dans toute sa splendeur. Peut-être qu’un jour un des ténors aura l’audace de proposer la destruction du parti.


Moyenne des avis sur cet article :  2.38/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • dominique 3 mars 2010 11:36

    De toutes façons droite ou gauche on ne verra pas la différence. Le but est le pouvoir et le reste n’est pas la priorité. L’un ou l’autre au pouvoir et les zones inonables deviendrons à termes des zones constructibles, nous allons toujours et encore payer des impots qui vont en augmentant et le service public va continuer à se dégrader de plus en plus. Le fossé qui sépare les français de la classe dirigeante se creuser un peu plus de jours en jours malgrés la couleur ou des régions ou des départements ou du pays. « faire de la politique » est devenu un métier et n’a plus rien à voir avec l’idéal que cela devrait évoquer.


    • LE CHAT LE CHAT 3 mars 2010 11:54

      oui seul le pouvoir et après le garder est la seule chose qui compte pour ces gens là !


      • Gabriel Gabriel 3 mars 2010 13:14

        Empêtré dans leurs ego, ils n’ont toujours rien compris aux attentes de la population. Ils sont sourds, ignorants et contents d’eux-mêmes. C’est à cause de telles attitudes que les gens désertent les urnes. Entre un parti au pouvoir qui ment et appauvrit le peuple et une opposition qui n’a rien à proposer et qui se vautre dans son auto satisfaction et sa vanité, doucement mais sûrement nous allons droit à l’anarchie, au chaos.  


        • pasdessous 3 mars 2010 13:28

          ni anarchie ni chaos mais une société coercitive. ce n’est pas en ne votant pas que les choses changent. ou alors il faut faire la révolution. mais les français sont des veaux c’est bien connu.
          lorsque l’on ne vote pas cela profite au vainqueur. si demain 90 % de la population ne vote pas on contera les votes des 10 % votants. alors il serait bon de se bouger en allant voter mais par pour umps afin de leur montrer que leur politique on n’en veut plus. on veut que l’Homme soit au centre de toute politique. l’argent ne doit être qu’un moyen pour améliorer la condition humaine.
          ne vous abstenez pas ou alors sortez dans la rue est faite tous péter. mais arrêtez de raler dans votre coin
          L’UNION FAIT LA FORCE


          • Gabriel Gabriel 3 mars 2010 15:27

            Dites moi cher pasdessous que faites vous à votre niveau pour que les choses changent ? 


          • PtitLudo PtitLudo 3 mars 2010 16:28

            Bien d’accord avec pasdessous. Et pour répondre à gabriel, il suffit juste de voter au premier tour une liste alternative. Après pour le second tour c’est chacun avec sa conscience.

            Et puis pour ceux qui râlent et qui ne votent pas, bien fait pour eux, s’ils ne font rien c’est qu’après tout ils ne doivent pas être si malheureux que ça. Sinon ils savent à qui aller demander de l’argent, en tout cas les banksters le savaient bien eux ...


          • anny paule 3 mars 2010 18:01

            Jeune auteur, vous semblez en savoir bien des choses !

            Mais vous semblez oublier une chose essentielle, c’est ce qu’est la République. La République, c’est la « chose publique », ce ne sont ni les partis (surtout pas ceux qui sont ou ont été au pouvoir), ni ceux qui les incarnent, mais c’est notre souverain bien à nous tous citoyens.
            Il semble, hélas, qu’aussi bien à l’UMP qu’au PS, cette « chose publique » ait été perdue de vue depuis longtemps ! Ainsi, les citoyens boudent les urnes, puisque les oligarques de doite (UMP, Modem) comme de gauche (PS) se servent et servent leurs petits amis et ne se soucient guère de l’intérêt général du Peuple français ou du pays tout entier.
            Notre France va mal, très mal (ne parlons pas d’Europe, c’est pire !) et ce qu’on trouve à se mettre sous la dent, ce sont des querelles de personnes, des faux problèmes pour amuser la galerie et masquer tout ce qui a de l’importance.
            Ne perdons pas de vue que notre République se fonde sur trois principes : « Liberté, Egalité, Fraternité » . J’aimerais, en ce moment, que l’on m’explique et que l’on me montre quand et où ces trois principes sont encore respectés ! Ce qui signifie que nous ne sommes plus en République, ou si peu !
            Alors, de grâce, « le PS sur un petit nuage »... c’est bien un faux problème !
            Si l’on veut que les Français soient partie prenante dans leur avenir, il faut d’abord leur expliquer que ce n’est pas en s’amusant des querelles des uns et des autres, en refusant de voter ou en votant blanc qu’ils modifieront la face des choses.
             Il faut aussi leur expliquer qu’il n’y a pas que les « grands partis » qui sont capables d’exercer le pouvoir.
             Il faut également les conduire à lire les différents programmes politiques afin qu’ils déterminent eux-mêmes celui ou ceux qui sont les plus proches de leurs problèmes et qu’ils votent, au premier tour, pour une « liste alternative » , comme le dit P’tit Ludo... Au moins, auront-ils brouillé un peu les pistes, donné à réfléchir aux ténors des « grands partis » (ça fait du bien, parfois, de recevoir une bonne giffle, surtout quand elle est justifiée !) et à infléchir la réflexion politique vers davantage de justice de liberté, d’égalité et de fraternité.... autrement dit, auront-ils fait en sorte que nous soyons de nouveau en République !


            • tvargentine.com lerma 3 mars 2010 19:32

              Les français en ont marre des votes sanctions qui n’apportent rien ,sinon de voir des démagos élus se remplir les poches et engendrer des spéculations immobilières

              Ou sont les infrastructures modernes que les régions auraient du développer depuis 2004 ?
              Ou sont les logements sociaux que les régions auraient du construire ?

              Bref ,le bilan du PS dans les régions à surtout transformer ce parti en parti de notable

              Tout sauf le PS aux régionales

              http://www.tvargentine.com


              • moebius 3 mars 2010 21:56

                les français sont c...


                • PUCK 3 mars 2010 23:05

                  N.Sarkozy fait et a fait de nombreuses bourdes depuis son arrivée au pouvoir : je ne citerai que sa taxe carbone ,son soutien inexplicable à des ministres improbables (pas la peine de les nommer ,je crois que seule Mam est crédible pour le moment ,et peut être Woerth )son porte-parole est un ahuri de première ,N.S. pourrait dire :Dieu ,gardez moi de mes amis ,mes ennemis ,je m’en charge .
                  Les conseillers ,haut comités sont pléthoriques ,bref ,on a bien compris que je ne considère pas qu’il soit irréprochable ,loin de là ,mais ,on a beau regarder autour de lui ,c’est le meilleur .
                  Je ne vois personne ,je dis bien PERSONNE qui puisse occuper ,et avec quelle maestria ,la place qu’il occupe .DSK ,je le connais assez bien ,il a été mon député ,c’est un dilettante et un fainéant ,D2V ,c’est un illuminé et en plus ,quand on le voit au milieu du peuple ,il a l’air d’un extra-terrestre ,il n’est pas fait dans le même moule .
                  Lorsqu’on entend dire qu’on se fiche de N.S. à l’étranger ,j’y ai suffisamment de famille dans des emplois de direction ,pour savoir que c’est faux .Récemment,j’ai eu un neveu dans l’oural ,un autre en Indonésie et ce n’est pas pour négocier sur le prix des patates et ils entendent parler du Président donc ,j’ai des éléments précis .
                  Donc ,M.Aubry ,malgré les apparences ,ne fera pas le poids ,même si elle gagne les régionales .Ca ne changera rien ,et les français sont non seulement c.. mais maso .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès