Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le PS n’est plus un parti de gauche !

Le PS n’est plus un parti de gauche !

La campagne électorale de François Hollande avait commencé par un « mon ennemi, c’est la finance », qui s’est rapidement transformé en un « I’m not dangerous » devant la City. Laparole présidentielle est désormais qu’il faut assurer « la crédibilité de la France sur les marchés financiers ». Que de chemins parcourus sur la longue route qui mène du socialisme au libéralisme. Mais François Hollande et avec lui le Gouvernement Ayrault et le Parti Socialiste touchent au but !

 Car au-delà des mots, il y a les actes. Et à ce titre la conférence de presse du Président de la République n’a pas incarné un tournant, mais a été l’aveu de ce qui se fait depuis le début du quinquennat.

 Il y’a eu d’abord la ratification du TSCG (Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance). Il faut rappeler que ce traité est au mot prêt celui négocié par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, qu’il entérine la règle d’or et l’objectif des 3% de déficit budgétaire et même de 0.5% de déficit structurel. C'est-à-dire qu’il impose une politique d’austérité à toute l’Europe. Le vote conjoint de la droite, du centre et du PS sur ce texte entérine le ralliement du PS au cadre de pensée libéral.

 Il y a eu ensuite l’affaire des « pigeons ». Jamais un lobby, un groupe de pression patronal n’aura eu aussi peu besoin de faire pression sur un gouvernement de gauche pour lui faire manger son chapeau. C’est symbolique, mais cela montre la capacité de résistance du gouvernement aux pressions patronales !

 Le gouvernement passe ensuite à une politique d’austérité, moins vigoureuse que dans d’autres pays européens, moins vigoureuses que celles rêvées et mise en œuvre par le FMI dans d’autres parties du monde, mais qui procède de la même logique libérale. M. Ayrault a beau s’en défendre, quand on gèle les dotations aux collectivités locales, quand on gèle les salaires des fonctionnaires, lorsqu’on poursuit la baisse du nombre de fonctionnaires initiée par la droite (à l’exception de quelques ministères « sanctuarisés »), cela s’appelle bien une politique d’austérité.

 Il y a surtout le rapport Gallois, ses préconisations et leurs traductions dans la politique gouvernementale. Disons le tout net, le gouvernement franchit le Rubicond et prend des positions de principes qui sont celles de la droite et de ses valeurs.

Que propose le gouvernement ? De diminuer les charges patronales en le finançant par l’augmentation de l’impôt le plus socialement injuste, celui qui touche prioritairement les classes les plus défavorisées : la TVA. Ceci s’appelle la politique « de la demande », qui constitue un des marqueurs définissant une politique de droite.Il s’agit de favoriser la production des entreprises pour augmenter la croissance, en espérant que des miettes en retomberont sur les salariés.

A l’inverse, la gauche se définit par la politique « de la demande » : favoriser le pouvoir d’achat des salariés, la commande et l’investissement public pour doper la croissance et l’économie.

 Donc oui, on peut dire aujourd’hui que le Parti Socialiste n’est plus un parti de gauche. C’est un parti « démocrate », ou de la « troisième voie » (ni droite ni gauche) théorisé par M. Blair en son temps et dont François Hollande s’est toujours réclamé. Mais cette ligne n’est plus celle d’un parti de gauche.

Article initialement paru sur le blog "pensées politiques et communistes "


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 17 novembre 2012 09:03

    Juste mais curieuse découverte de l’auteur.


    Juste : le PS n’est plus un parti de gauche

    Curieuse : aucune allusion à l’autre grande preuve, plus nette encore : le PS s’est couché devant l’islam et favorise, au moins autant que Sarkozy, sa conquête de la France

    Mais j’avais lu l’article sans regarder le profil de l’auteur... où tout s’explique : Pingouin094 est un « communiste » du Front « de Gauche »

    Or le Front « de Gauche » est, sur le second point, encore moins de gauche que le PS.


    • Pingouin094 Pingouin094 17 novembre 2012 14:11

      L’Islamophobie est une valeur de la droite et de l’extrême droite, pas de la gauche.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 17 novembre 2012 15:22


      @ Pingouin094

       

      Des slogans sur l’islamophobie assénés par les journalistes tricheurs ou simplement paresseux des « grands » médias, ce n’est pas le pire que vous répétez ici dans un réflexe à la mode.

       

      Le plus souvent c’est l’affirmation franchement odieuse "L’islamophobie c’est du racisme ou / et de la xénophobie".

       

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lettre-ouverte-a-l-ambassadeur-des-82314

       

      La Gauche était contre l’obscurantisme religieux. Elle a progressivement remplacé ce combat par le simple plaisir de « bouffer du curé ». Et alors que, notamment grâce à l’action de la Gauche authentique, l’obscurantisme chrétien a progressivement reculé, la nouvelle « Gauche », toutes tendances confondues, croit malin d’apporter son soutien à l’obscurantisme islamique qui, lui, est dès son origine politique, conquérant, totalitaire, aujourd’hui absolument incompatible avec la laïcité que se sont donnée des pays comme la France.

       

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ceux-de-la-gauche-qui-ne-veulent-77346



    • epicure 17 novembre 2012 16:31

      @Par Pingouin094 (xxx.xxx.xxx.29) 17 novembre 14:11

      si tu as des positions de gauche concernant :
      le sexisme, la liberté de conscience etc... alors tu dois être taxé d’islamophobe, car pour les musulmans qui crient facilement à islamophobie, s’opposer à toutes les positions réactionnaires, autoritaires, intolérantes de l’islam, c’est de l’islamophobie pour eux.
      Il suffit de voir ce que le CCIF déclare comme islamophobe.

      D’ailleurs en iran les femmes qui étaient contre l’obligation du port du voile ont été décrétées islamophobe par khomeiny.
      Donc si tu es contre l’obligation du port du voile des femmes, tu es de gauche mais aussi islamophobe.

      Bref utiliser un mot bateau et manipulateur façonné par des gens d’extrême droite (les islamistes) pour dire ce qui est de gauche ou de droite, ça n’a pas de sens.


    • jcn 17 novembre 2012 09:20
      « Le PS n’est plus un parti de gauche ! »« Donc oui, on peut dire aujourd’hui que le Parti Socialiste n’est plus un parti de gauche »

      le PS n’est plus un parti de gauche depuis ... au moins 1982.
      vous aurez mis le temps à vous en rendre compte ! :D

      cordialement

      jcn


      • Pingouin094 Pingouin094 17 novembre 2012 14:12

        En 1982, le PS est devenu un parti « social-démocrate ». La mue pour devenir un parti « social-libéral » a été progressive depuis les années 1990. Cela fait des années qu’il m’arrive de dire que le PS n’est plus de gauche, et notamment depuis son ralliement au traité de l’UE en 2005.


        Disons que son exercice du pouvoir en 2012 parachève une mue entamée depuis longtemps.

      • Abou Antoun Abou Antoun 17 novembre 2012 23:39

        @ jcn
        Vous me l’avez soufflé, je n’ai donc plus qu’à plusser.
        Je ne comprends même pas que la rédaction érige en articles de telles évidences.


      • Fergus Fergus 17 novembre 2012 09:31

        Bonjour, Pingouin.

        Entièrement d’accord avec vous : le PS n’est plus un parti de gauche. De même que le SPD allemand, les travaillistes britanniques ou le PSOE espagnol. Un constat qui vaut pour l’Europe entière. Ne défendent plus des valeurs de progres que les partis de gauche radicale qui sont très loin de convaincre des électeurs dont la dérive droitière ne cesse de se confirmer.

        En France, la véritable gauche pèse environ 15 %. C’est pourquoi il ne suffit plus d’affirmer que le PS n’est plus à gauche, mais de le démontrer aux électeurs du PS. Ou mieux, car démontrer cela ne présente aucun intérêt aux yeux de ces électeurs, convaincre ces électeurs que leur intérêt personnel et celui du pays ne passe pas par le social-libéralisme (fût-il déguisé du vocable de social-démocratie), mais par la mise en oeuvre d’une politique plus radicale sur le plan social et économique. Cela demande de la pédagogie et un dialogue avec les Français débarrassé des propos péremptoires et des attitudes d’intransigeance, arc-boutées sur des dogmes intangibles. Pour s’imposer dans les urnes, un parti, quel qu’il soit, ne l’emporte jamais sur ses seules valeurs, mais sur un compromis. Je souhaite que le Front de Gauche et ses dirigeants comprennent cela. Si tel n’est pas le cas, il continuera de plafonner à un niveau incompatible avec sa volonté de conquête du pouvoir et, eu égard à la sociologie du pays, fera le jeu du Front National.


        • Pingouin094 Pingouin094 17 novembre 2012 14:14

          Tout à fait d’accord.


          La première étape pour cela est que le Front de Gauche cesse de se déclarer comme membre de la « majorité pour le changement » ou de la « majorité de gauche ». Le préalable est d’acter qu’il n’y a pas de « majorité de gauche » ni de « changement » à espérer du gouvernement socialiste.

          C’est ce à quoi j’essaye modestement de contribuer par cet article, qui sert surtout à nourrir ma réflexion personnel pour enrichir ensuite les débats au sein de mon parti, là où je peux m’y exprimer.

        • non667 17 novembre 2012 18:00

          Si tel n’est pas le cas, il continuera de plafonner à un niveau incompatible avec sa volonté de conquête du pouvoir et, eu égard à la sociologie du pays, fera le jeu du Front National.

          pour installer une solution de gauche il faut :
          1°- se sortir unilatéralement de l’étau mondialo capitaliste !
          2°- se défendre contre la réaction qui ne manquera pas de se manifester
          3°- avoir un projet  national socialiste
          4°- ne pas compter sur le fdg derrière le franc-mac anti nation (anti -france ) valet du N.O.M. mélanchon


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 17 novembre 2012 21:45


          heu...  »3°- avoir un projet national socialiste" !

          Je demande aux autres lecteurs : vous pensez qu’il le fait exprès notre ami667, ou c’est qu’il a pas encore l’âge de raison, que ni son papa ni sa maman ni la maîtresse à l’école ne lui ont encore dit ce que c’était « national socialiste » au siècle dernier ?



        • non667 17 novembre 2012 23:51

          à pierre
           me sortir la loi gayssot comme argument  ?
          vous regardez trop la télé ! smiley smiley smiley


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 18 novembre 2012 10:58


          J’ai travaillé 37 ans à la télé et je me suis séparé de mon téléviseur il y a 26 ans. C’est d’ailleurs peut-être pour ça que je suis si stupéfait de l’évolution de la « Gauche » et de l’extrême « Gauche ».

           

          Quand j’y réfléchis, je me dis qu’on doit y écrire de cette manière, au jour le jour, le « programme » à mettre en œuvre pour la transformation du monde : Voyons, si on dit ça aujourd’hui, qu’est-ce qu’on en dira demain au 20H à la télé ? Si on écrit cela, combien de voix en plus aux prochaines élections ? Si on écrit ceci combien de voix risque-t-on d’avoir en moins ?

           

          Marx, hélas, n’avait pas prévu la télé et, quand il comptait sur la réflexion de « l’intellectuel collectif », notamment dans le milieu des travailleurs conscients, pour faire la révolution qui porterait leur émancipation et mettrait fin à la misère des peuples, il n’avait pas prévu que les leaders « communistes », après s’être égarés dans le fascisme stalinien se laisseraient décerveler comme tout le monde par le petit écran.

           

          Quant à la loi Gayssot, je suis de ceux qui ont écrit bien souvent qu’elle est scandaleuse et qu’elle doit disparaître. Ce n’est pas par un texte de loi qu’on empêchera la malhonnêteté intellectuelle.



        • Romain Desbois 18 novembre 2012 11:56

          Je suis aussi pour la suppression de la loi Gayssot .
          On ne peut interdire d’être raciste ou /et homophobe, c’est idiot et les gens ont le droit de ne pas aimer les autres, même pour de mauvaises raisons.

          Le loi qui sanctionne l’insulte est bien suffisante.

          De toutes façons , elles ne sont pas respectées .


        • Romain Desbois 17 novembre 2012 12:47

          C’st quoi l’intéret de la gauche de casser le gouvernement ? Vous souhaitez que sarko revienne avec Lepen première ministresse ?

          Les français n’ont pas voulu de Mélenchon, lui même a préféré péroré face à Lepen plutôt que de nous défendre à l’assemblée.

          Et bah , je vais vous dire, je ne m’attendais pas autant de bonnes choses dela part de ce GVT.
          He oui j’avoue que je suis agréablement surpris de ce qui se passe.
          ALERTE ARIANISTE !!! (poujadistes de gauche)
           non je ne suis pas au PS et j’airais aimé que Joly gagne les élections ou Mélenchon dont je rêvais qu’ils s’associent. Mais le Pc qui est pour le nucléaire et le gaz de merde de chiisme (Buffet)

          OUi nous avons perdu les élections. Mais faisons la part des choses et ne nous comportons pas comme des bourrins de droite qu’on aurait Copé/collé.

          Attendez de revenir de chamonix après les Wacances d’hiver bougre de bourges !!!!!

          Jeme souviens votre révolution contre le réforme des retraites version Fillon. Vous vous êtes arrêté de manifester le premeir jour des wouacances scolaires !!!!!!

          Révolutionnaires du dimanche !!!!
          On se croirait sur Radio Libertaire, les anars aux heures des fonctionnaires.

          Un libre penseur, anarchiste un vrai pas de ceux qui se masturbent sur les posters de Proudhon et de Bakounine .

          J’ai dit !!!!

          Romain Desbois


          • epicure 17 novembre 2012 16:37

            Hollande n’a pas été élu pour faire la politique de sarkozy, pour voter les traité qu’il a créé avec la droitière merkel, pour que ses ministres inaugurent des lieux de culte, pour qu’il baisse les impôts des riches pour augmenter ceux des pauvres, etc....

            Le PC pour le gaz de schiste ? Jamais vu ça où que ce soit, bien au contraire.


          • Romain Desbois 17 novembre 2012 19:17

            Je l’ai entendu le dire de mes propres oreilles (lavées tous les jours) mais demandez à Gogol 1er et vous aurez l’info


          • Roi des flans 17 novembre 2012 17:29

            Le parti radical socialiste (qui a donné plus tard Laval, Darlan, Bousquet, Mitterrand, Déat, Ratissier etc ...) a défendu la colonisation (Ferry 1885) a son successeur dans le PS avec la colonisation inverse
             
            Le Grand Remplacement organisé par les Colonisateurs Globaux Capitalistes :

            2006 : 25% de naissances d’origine immigrée (hors UE)
            2040 : 50%

            vidéo 30s du Grand Remplacement

            D’après l’OCDE, les deux tiers des immigrés arrivant en France ont un niveau d’éducation inférieur au premier cycle des collèges, contre 30% seulement pour la Grande-Bretagne et 22% pour les Etats-Unis. En 2005, il n’y a eu que 11.500 cartes de séjours délivrées au titre de l’emploi, soit 7% des flux.

            http://www.marianne.net/Immigration-l-INSEE-aurait-t-elle-peur-des-chiffres_a181537.html
            http://www.oecd-ilibrary.org/fr/perspectives-des-migrations-internationales-2012_5k9crzfhmqd0.pdf
             
            Nous sommes les indigènes colonisés par les Capitalistes Extra-Nationaux, comme l’étaient ceux des colonies à l’époque des radicaux socialistes et des capitalistes européens. Notre caste locale est complice (UE, codécision sur l’immigration et droit du regroupement familial, soit 93% de l’immigration hors de décision de l’ État), vendue comme l’étaient les leurs. Les colons sont encore des pauvres comme l’étaient au 19ième siècle, les prostitués et les bagnards déportés ou les pauvres européens économiquement sans choix. Et nous payons des impôts comme le paysan français a financé les « concessions coloniales à dividende garantie » de Jules Ferry, et enrichi la même clique de capitalistes soudoyeurs.

            En 1973, peu de temps avant sa mort, le président Pompidou reconnaissait avoir ouvert les vannes de l’immigration à la demande d’un certain nombre de grands patrons, tel Francis Bouygues, désireux de bénéficier d’une main-d’œuvre docile, bon marché, dépourvue de conscience de classe et de toute tradition de luttes sociales.
             
            Et la colonisation est soigneusement planqués par l’Insee. Parce qu’elle leur fait peur : 37% de jeunes d’origine étrangère en Île-de-France, plus de 60% dans une vingtaine de villes, explosion du nombre de jeunes originaires d’Afrique sub-saharienne, proportion de jeunes d’origine étrangère en très forte hausse dans l’ouest de la France... Et destruction libérale mondialiste des acquis sociaux, appauvrissement généralisé des indigènes dans un grand béton, loin des îles du Pacifique de nos Seigneurs. Avec 20 millions d’immigrés et descendants en moins, la France serait au même niveau de vie que la Suisse (par habitant c’est ce qui compte pour le peuple !), rien que l’immobilier aurait été 3 fois moins cher avec une stabilité démographique !

            L’alibi n’est plus l’éducation républicaine civilisant des sous-races (J. Ferry 1885) mais l’anti-racisme mondialiste tout aussi hypocrite !


            • Romain Desbois 17 novembre 2012 21:46

              Faut rajouter Chirac et Besson smiley


            • louphi 17 novembre 2012 22:34

              Roi des flans

              Par hasard, l’OCDE n’aurait-elle pas publié aussi les statistiques sur le niveau d’étude de Nicolas Sarkozy l’ex-président et son fils jean l’ex-proposé directeur de l’EPAD, le « World Trade Center français » ? Il paraitrait que leur niveau d’étude est plus bas que celui des immigrés arrivant en France. Peut-on compter sur vous pour y voir clair ? Dernière question : y a t-il aussi des statistiques de l’OCDE pour être roi mangeur de flans ? Quel niveau d’étude faut-il pour ce dernier métier privilégié ?


            • feannor feannor 17 novembre 2012 21:02

              Tout le paysage politique de la France s’est décalé à droite, et le PCF même à perdu tout lien avec le marxisme. La Gauche ne représente même pas 15%, sachant que vous compter le Keynésien qui sont libéraux. Ils nous faut revenir au valeur et théorie fondatrice, où est passé le discours marxiste en politique ? Plus personne ne le porte ! Pourquoi avons nous oublier les pères « fondateur », qui se souvient de Proudhon, qui était le premier à dire que la propriété privée était du vol ? Où est passé le souvenir de Engel ou de Babeuf ? Constater que le PS est de droite, c’est rester regarder à la surface un mouvement qui date depuis bien longtemps avec les première privatisation organiser par ce partit. Le problème c’est de savoir le pourquoi de cette dérive et pourquoi le PCF est maintenant de centre-gauche et le Front de Gauche est de centre ? Il nous faut comprendre cela pour apprendre à retirer le tout vers la gauche, à ré-décaler le paysage politique vers la gauche, et en finir une fois pour toute avec le fascisme du FN et la stupidité des royalistes (dont le nombre augmente...). Il faut repartir sur un discours profond et idéologique, revenir à de la vrais politique et non plus au manège ou jeu de parole de ces opportuniste qui discutent durant les élections. Et la première chose à faire, cest de rejeter le texte du 36ème congrès et en propposer un qui est vraiment communiste.


              • Romain Desbois 17 novembre 2012 21:57

                La France vieillit et je pense que c’est pour cela que l’on n’a pas élu un candidat qui annonçait revenir sur la réforme des retraites de François Félon.

                Car on a fait peur aux retraités en leur faisant croire que la réforme était indispensable pour sauver les retraites. Donc , ils ont préféré sacrifier la retraite de leurs enfants qui partent maintenant à la retraite avec un calcul sur les 25 meilleures années qui fait baisser le niveau des nouvelles retraites de 20% en moyenne par rapport à ce qu’ils auraient touché. (deuxième effet kiss cool qui contrairement à ce que continue à affirmer l’Union des Menteurs Psychopathes , a bien fait baisser les retraites... des nouveaux retraités).

                Mais la droite continue à passer pour une très bonne gestionnaire (je sais depuis Barre que c’est faux)


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 17 novembre 2012 21:59


                Vous êtes sûr ou sûre, feannor, que c’est un problème de discours, de texte et de congrès ? Vous ne pensez pas qu’il vaudrait peut-être mieux essayer de comprendre pourquoi Staline, Mao, Pol-Pot et autres « marxistes » nous ont donné de si jolis modèles de « socialisme » ?

                 

                Vous voulez vraiment que, pour nos enfants et petits-enfants, on continue de penser à la manière de ces grands « marxistes » l’avenir radieux de l’humanité ?



              • Dwaabala Dwaabala 17 novembre 2012 23:05

                Pierre Régnier

                En matière de « modèles » le monde auquel vous tenez tant pour votre descendance ne manque pas de pittoresque historique.


              • feannor feannor 18 novembre 2012 11:46

                C’est bizarre et amusant en même temps de voir l’incapacité de lire de certaine personne, je parle de théoriciens du XIXème et XVIIIème siècle et l’on me répond avec Mao, Stalin, Pol Pot. Je parle de certain théoricien libertaire et on me répond avec des exemple autoritaire. Je parle de communisme, un société où l’état s’est effondré sur lui-même pour laisser à une auto-gestion des travailleurs, on me répond avec le socialisme, qui au départ ne devait être qu’une brève transition. Une telle dérive ne peux se faire en France :
                - le communisme est théorisé pour fonctionner que dans un pays déjà développé avec une classe prolétaire forte. Pas dans un pays majoritairement paysan.
                - Parce que nous sommes dans la tradition, démocratique, culturellement un état totalitaire sera beaucoup plus rejeter que dans d’autre pays qui n’ont pas cette tradition. La seule exception en France à cette tradition, c’est le Fn, un partit qui se rapproche assez du fascisme italien.

                Enfin on critique l’URSS à cause du manque de liberté. Faux ! On avait plus de liberté en URSS que de nos jours au USA par exemple, ou en Grèce encore.
                On dit que le niveau de vie était bas en URSS. Faux ! On affirme cela juste parce que la société de consommation n’existait pas, mais en réalité on pouvait mieux vivre à cs temps que maintenant en Russie, en au États-Unis, en Italie, en Espagne, en Irlande, en France, etc...
                Socialement, l’URSS peut encore devenir un modèle, pour les droit des travailleurs par exemple, où encore le droit des femmes, qui en 1921 était plus avancé que dans certains pays dit « démocratique » de nos jours, tel que les USA (encore), l’Italie, etc...

                Enfin le vieillissement de la population n’est pas un grand problème en soi, en France, la jeunesse continue d’être présente, et en politique, le plus grand mouvement politique de jeunesse est le MJCF. Mais c’est vrais qu’on essaye de appliquer la stratégie du choc à nous (on a vus comme ça a fini au Chili, avec Pinochet) et en essayant de nous faire peur, les politiciens essaye de faire passer des lois très libérale, voire ultra-libéral et casser un maximum les services publiques.


              • cogno4 19 novembre 2012 08:06

                Bravo, vous n’avez jamais que 30 ans de retard


                • xmen-classe4 xmen-classe4 20 novembre 2012 13:55

                  les socialistes sont là pour breveter le vivant, vous faire acheter pour l’air, réquisitionner les maisons pour privatiser des holding de location. 

                  grace aux socialistes, ce qui est gratuit serra payant !

                  • xmen-classe4 xmen-classe4 20 novembre 2012 13:57

                    ils fichent la santé de tous pour le vendre aux assurances.


                    • xmen-classe4 xmen-classe4 20 novembre 2012 14:01

                       C’est un parti « démocrate », vous planez ! il est ou le referemdum !


                      c’est des putains de communiste demagogique qui ne pensent qu’a leurs putains de salaire de vendus à l’etat.

                      • xmen-classe4 xmen-classe4 20 novembre 2012 14:02

                        des chevaliers de l’apocalypse. des neo nazi des importateurs d’emmerdes

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès