Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le PS pourrait-il tirer parti de ses tensions/débats internes (...)

Le PS pourrait-il tirer parti de ses tensions/débats internes ?

On a reproché à Ségolène Royal de « changer d’idées comme de jupe » pendant la campagne. Le fait qu’elle retourne sa veste, sans aucun doute pour tenter de satisfaire à peu près les idées divergentes au sein du PS. D’aucuns disent que c’est d’ailleurs ce qui l’a fait perdre.

Quand en face, tout le monde est unanime et qu’à gauche, personne n’est d’accord, on perd. C’est du moins ce qu’on nous a expliqué pendant toute la campagne. DSK tire vers la droite, Fabius tire vers la gauche et Hollande tente de camoufler le tout comme il peut, sans y croire et sans d’ailleurs que personne ne soit dupe.

Au contraire, Sarkozy n’a que peu d’opposants dans son camp. Villepin a vite été neutralisé et tout le monde a ovationné le candidat dès lors qu’il a été le petit préféré des sondages. Même au-delà de la clique de l’UMP, beaucoup de gens influents le défendent et se gardent bien d’émettre la moindre critique vis-à-vis de lui, pour des raisons d’ailleurs parfois peu avouables pour un pays aussi démocrate que le nôtre.

Ce n’est pourtant pas ces querelles en elles-mêmes qui ont fait perdre le PS et qui vont l’amené à sa chute, que beaucoup DSK longues dentsprévoient proche, mais c’est plutôt la façon dont ces querelles ont été présentées au public, d’abord par les médias mais surtout par les dirigeants du PS eux-mêmes. Ces tensions sont en réalité des débats idéologiques profonds, qui ne peuvent être tus comme ont tenté de le faire Hollande et Royal pendant la campagne. Au contraire, le fait que le PS, en tout cas certains de ses membres, se pose des questions, ça me paraît on ne peut plus sain. C’est d’ailleurs ce qui aurait pu faire la différence avec l’UMP. Si le PS fait semblant d’être une masse homogène pour ressembler à Sarkozy derrière lequel ses sbires sont alignés sans qu’un malheureux poil n’ose dépasser, il n’y arrivera pas et aura l’air d’un mauvais remake. S’ils ne sont pas pleinement assumés, ces débats n’arriveront jamais au moindre aboutissement. Alors, on assiste à des dénonciations honteuses à la télévision (DSK), à des coups fourrés dignes de romans d’espionnage (Allègre) et j’en passe et des meilleures. Pour retrouver sa légitimité, le PS doit faire de son débat interne sa force, en le revendiquant comme un signe témoignant de la bonne santé d’une démocratie qui se bat contre la pensée unique (quand je pense que Sarko parle de la pensée unique de gauche !!!), en ouvranallègre James Bondt le débat au public plutôt que de n’en laisser apparaître que les effusions incontrôlées. Enfin, le PS pourrait s’offrir le luxe de laisser aux militants du PS le droit de trancher quand le débat n’aboutit toujours pas. Je pense particulièrement ici à la candidate potentielle aux législatives dans la 21e circonscription de Paris, Sophia Chikirou, dont la désignation par un vote des militants a été « annulée » pour des raisons de discrimination positive. George Pau-Langevin la remplace malgré le fait qu’elle soit populaire parmi les militants, car elle représente mieux les communautés ultramarines. En somme, ce n’est pas tant que les membres du PS doivent être tous d’accord, mais certaines logiques d’appareil doivent être abolies, puis repensées. Alors seulement il pourra prétendre à une certaine crédibilité et marquer clairement, du point de vue des méthodes, son opposition à la droite. J’espère qu’ils s’en souviendront pour les législatives... s’ils n’ont pas explosé d’ici là.


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 15 mai 2007 11:14

    La meilleure manière de repositionner le PS serait de faire appel aux électeurs de gauche comme nos amis italiens ont su faire en organisant des primaires.

    Faisons la même chose avec des questions simples afin de choisir une orientation politique et une ligne politique choisi dans un premier temps par les électeurs et valider ensuite par les mêmes électeurs.

    Cela aura l’avantage d’écarter les égos de certains (DSK,KOUCHNER..)qui ne sont en rien socialiste et d’avoir un vrai parti populaire et de masse en phase avec la société.

    Au lieu de cela,les erreurs du PS de stratégie se sont accumulées et ses représentants ne croient même plus à l’avenir du PS

    Qui veut la mort du PS ?


    • TEO TEO 15 mai 2007 12:06

      Pardonnez-moi, je dois être bien naïf car moi je ne vois pas beaucoup d’idées derrière ces combats de chefs. J’ai beau m’y efforcer, je n’arrive pas à croire un traitre mot des postures ultra-gauchistes de Fabius ; et derrière la « disponibilité » de DSK, je ne vois que l’immense boursoufflure d’un Ego persuadé que le présidence devrait lui échoir... étant donné son incomparable intelligence. Evitons donc de laisser insulter la notre d’intelligence : quelques dinosaures exceptés (Mélanchon, Emmanuelli) tout le PS penche fortement vers la sociale-démocratie. Et n’en déplaise à DSK voulant faire porter le chapeau à d’autres :

      1 - l’inertie du PS après 2002 est due principalement à leur efforts mutuels pour se neutraliser Fabius et lui

      2 - la défaite de Mme Royal était la seule situation compatible avec leur inextinguible ambition présidentielle... et il est manifeste qu’ils ont tout fait pour qu’advienne cette défaite

      3 - d’idées, je doute qu’il y en ait jamais à l’avenir comme il y en a eu dans la vision de Mme Royal ; sans doute ce que la vie politique française aura jamais connu de plus neuf... Il n’est qu’à les voir, les entendre, les éléphants balourds, pataud, le cerveau vide, poussant en boucle leurs sempiternels barrissements...


      • A. Nonyme Trash Titi 15 mai 2007 15:17

        Ségolène Royale, une vision ? Mouah ah ha ah ah ah ah ah ! C’est la meilleure celle-là !!!

        Quoi que, une vision par jour, c’est pas mal... La gazelle saute tellement dans tous les sens que lorsque les éléphants pensent l’avoir rattrapé, elle a déjà filé !

        Reste que de jaguar ou plus simplement de félin, au PS, il n’y a point !

         smiley


      • TEO TEO 15 mai 2007 18:54

        Et pourtant elle en a... Certes pas de celles qu’on a depuis toujours et qu’on appelle encore « idéologies »... Evidemment il ne faut considérez comme ânonnent les instits que « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement etc. etc. » Mais surtout, bien plus que beaucoup d’autres elle paraissait moins encline à perdre de vue l’objectifs pour les plaisirs florentins du jeu politicien... Mais tout cela c’est du passé maintenant.


      • illana31 3 février 2008 00:05

        Bonjour,

        Je me permet d’intervenir dans cet espace de commentaires car il n’y a apparemment aucun moyen de contact privé.

        Je suis étudiante en Master de communication à Marne-la Vallée et je réalise un mémoire ayant pour thème le journalisme sur Internet. Je me pose notamment la question de la représentation que le internautes-journalistes se font d’eux-mêmes. De la place, du rôle qu’il s’octroie au sein de la profession journalistique.

         Si vous êtes disponible pour un entretien, contactez-moi sur ma messagerie illana18@hotmail.com

        Merci par avance

        Illana Attali

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès