• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le PS poursuit sa droitisation

Le PS poursuit sa droitisation

Bien sûr, on peut retenir du résultat du premier tour la victoire d’un Benoît Hamon sur une ligne présentée comme marquée à gauche. Mais quand on prend un peu de recul, on peut aussi voir les plus de 40% réalisés par les tenants d’une ligne prétenduement « sociale-libérale », où l’on cherche le social. Et si ces primaires illustraient, elles aussi, la droitisation de notre vie politique  ?

 

Valls toujours plus droitier, Hamon pas si à gauche
 
Il est très clair que les dits Républicains ont viré à droite. Tous les candidats avaient un programme bien plus à droite que celui de Nicolas Sarkozy, en 2007 et en 2012, entre coupes massives des dépenses publiques et baisses massives des impôts pour les entreprises. Et d’ailleurs, le candidat le plus modéré, qui était le favori des sondages, a largement été battu. A première vue, on pourrait voir dans la première place de Benoît Hamon un écho à la montée d’une gauche véritablement socialiste aux Etats-Unis, avec Sanders, ou en Grande-Bretagne, avec Corbyn. Mais beaucoup de faits infirment cette vision et semblent indiquer au contraire que le PS continue sa marche libérale-libertaire.
 
Déjà, comment ne pas être effaré que lors du dernier débat, les candidats se demandaient jusqu’où il fallait baisser l’impôt sur les sociétés : 28, 25 ou 20%, contre 33% aujourd’hui (et 50% quand le PS était arrivé au pouvoir la première fois). Bien sûr, le PS ne propose pas une nouvelle baisse des taxes des entreprises, au contraire des Républicains, mais il a aussi réalisé une baisse historique, de 50 milliards  ! Et qu’après cela, ils veuillent la continuer démontre l’évolution effarante de ce parti qui ose encore se dire socialiste. En 2012, la ligne authentiquement eurolibérale de Manuel Valls réunissait à peine 5,6% des voix. Aujourd’hui, avec Valls, Peillon, de Rugy et Pinel, on est proche de 44%.
 
D’ailleurs, le discours de Benoît Hamon est-il tellement à gauche  ? N’est-il pas avant tout libertaire, ce qui est une charactéristique très ambiguë, qui mène souvent à une acceptation de l’ultralibéralisme ? D’ailleurs, le revenu universel qu’il a défendu est souvent populaire dans les milieux ultralibéraux. Et son rétropédalage sur le sujet en renforce doublement le caractère électoraliste, sachant que sur les questions économiques, il reste très flou. Y aurait-il un loup ? Etonnament, Génération Libre, juge le programme de Hamon à peine moins libéral que celui de Valls (33 contre 36%). D’ailleurs, Hamon ne s’est pas ému des effarantes propositions de baisse de l’impôt sur les sociétés dans les débats.
 

Hamon n’étant pas plus à gauche que Aubry, et si ce à quoi nous avons assisté dimanche, c’était plutôt une forte poussée de l’aile eurolibérale, portée par un Manuel Valls passant de 5 à 31%, utilement couvert sur sa droite par de Rugy et Pinel  ? Au point que l’ancien premier ministre ose faire campagne sur la défiscalisation des heures supplémentaires ou la baisse des impôts des classes moyennes…

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • PiXels PiXels 24 janvier 11:08

    Bonjour



    Désolé pour le « hors sujet ».

    Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi depuis hier je ne peux plus accéder à la plupart des articles et à mes anciens commentaires par le biais de mon « profil » ?

    Quand je clique sur le lien souhaité dans la page d’accueil d’AV ou dans mon « profil »...c’est une page blanche qui s’ouvre.

    D’autres que moi rencontrent-ils ce problème ?
    Y a-t-il une solution ?

    Merci pour votre aide. 

    • Pere Plexe Pere Plexe 24 janvier 19:47

      @PiXels
      ...les hackers Russes !



    • alinea alinea 24 janvier 20:18

      @PiXels
      Clique sur ton « tableau de bord », là tu cliques sur « qui sommes-nous », puis sur « contact » ; et tu écris ton problème !


    • PiXels PiXels 24 janvier 20:46

      @alinea

      Merci alinea

      Je pense avoir isolé une partie du problème.
      J’étais sur chrome.
      Sur Firefox...plus de problème.
      Peut-être mon bloqueur de pub sur chrome...
      Je continue à chercher.
      Si je ne trouve pas, je suivrai ton conseil.

      Bonne soirée.


    • PiXels PiXels 24 janvier 20:47

      @Pere Plexe

      Alors pour Poutine...c’est bientôt la fin.
      Je vais me venger ! smiley


    • Tall Tall 24 janvier 11:17

      Il faudrait changer le nom du parti sans changer le sigle PS pour faire des économies

      Je propose :
      - Parti Sans-laisser-d’adresse
      - Parti Sociophobe
      - Parti Saucisson
       ....

      • rocla+ rocla+ 24 janvier 11:19

        @Tall


        Excellent Tall , 

        Et aussi  PS 

        Parti S ’affaissant .

      • ENZOLIGARK 24 janvier 11:27

        @Tall ... , ... Parti au Soleil ... ; ... Salut Tall ... 


      • ENZOLIGARK 24 janvier 11:29

        @ENZOLIGARK ... , ..... de Mexico * .... 


      • LE CHAT LE CHAT 24 janvier 11:35

        @Tall

        ça va finir en Peau de Sguègue ! smiley


      • Gabriel Gabriel 24 janvier 11:52

        @Tall


        Pourquoi oas :

        Parvenus Suffisants
        Prétentieux Satisfaits
        Pédants Sots
        etc...

      • jmdest62 jmdest62 24 janvier 13:36

        @Tall
        j’aime bien : Post Scriptum
        @+


      • eric 24 janvier 11:32

        Sur l’article, je crois qu’il ne faut pas négliger que l’effondrement de toutes les gauches est congru avec l’hégémonie du PS sur toutes ces gauches.

        Toutes les sensibilités vont être représentée lors du scrutin par des apparashiks issus du PS : Macron, Mélenchon et un autre, quel qu’il soit

        Tous sont sur les mêmes longueur d’ondes idéologiques à la Terra nova. Il n’est jusqu’au Trotskistes qui ne soient infesté de relents petits bourgeois intersectionnalistes, communautaristes, venus directement des Démocrate américain via les pleureuses du PS. Le PC défend les « femmes » plus que les prolos !

        Ces gens sont tous les mêmes. Ce à quoi nous assistons, c’est un moment de flottement avant qu’ils n’aient reformulé un discours idéologique leur permettant à nouveau de revendiquer dans la société une part de la plus valu supérieure à celle que mériterait leur utilité sociale.

        Ils ont tenté de coup de « augmentons les impôts pour sauver la nature », le coup de« augmentons les crédits pour accueillir nos frères migrant » n’a pas l’air de marcher fort.

        Certains alors veulent revenir aux fondamentaux : « taxons les riches pour donner de l’argent au pauvres », revenu universel etc...

        Seulement depuis 1981, les prélèvements ont augmente de quoi 10 ou 20 points ? Sur un PIB croissant, et le résultat « social », c’est que les salaires de la fonction publiques qui étaient un peu inférieurs à ceux du privé du fait de la sécurité de l’emploi sont devenu supérieur sans participer à la solidarité sociale ( notamment chômage)...Aijoird’hui, les gens qui vivent d’argent public sont devenus propriétaires de leurs logements....Mais rassurez vous, il y a toujours 11 millions de pauvres dans notre pays et les profs syndiqués font valoir leur ancienneté pour ne pas enseigner là ou il y a des prolos et obtenir des dispenses de cartes scolaires pour leurs propres gosses...

        IL va falloir trouver autre chose à gauche pour recommencer à aliéner les autres catégories sociales.
        A 80% d’une classe d’âge au bac et compte tenu de l’immigration, les prolos français savent compter et lire, ils se sont mis à lire et à compter. Ils sont sortis de l’abstention ( 80% et plus autrefois contrairement à ce que voulait faire croire les socialos) et ils votent à droite comme par le passé et de plus en plus Le Pen.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 janvier 15:26

          @eric

          Une question comme ça :

          vous faites quoi comme job dans les républiques caucasiennes de Russie, à part chevalier de l’UMP sur la Toile ?

          En tout cas, ça a l’air de carburer drôlement ; songez tout de même qu’aucun politique ne va aussi loin que vous dans votre désir d’euthanasie sociale des parasites que vous désignez.

          Ce à quoi il faut faire attention :
          à trop manier ces concepts malsains, il vous reviennent vite dans la figure. Ainsi, pourquoi ne pas considérer également comme des parasites la base électorale courtisée par Fillon, à savoir les non salariés, c’est-à-dire, en masse, les retraités ?


        • Pere Plexe Pere Plexe 24 janvier 19:58

          @eric
          Le problème est de redéfinir ce qui est de gauche et ce qui est de droite.

          La progression du FN doit beaucoup au courant Philippot qui sur bien des aspects est « de gauche ».
          En revanche Macron est parfois présenté comme de gauche alors que ces positions économiques l’en éloigne (théoriquement).

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 janvier 20:06

          @eric
          Vous croyez que la Droite va échapper au naufrage ... ?
          La Gauche a oublié le peuple, et la Droite a oublié la Nation, l’indépendance et la souveraineté que de Gaulle avait voulu préserver.


          Toutes deux ont mis en place les Traités européens qui ont ouvert la porte à la mondialisation, avec les 4 libertés inscrites dans le marbre du TFUE : liberté de circulation des capitaux, des hommes, des marchandises et des services.

          Faisant les mêmes dégâts que partout en Occident. Et pire, car les pays hors de l’UE peuvent dévaluer leur monnaie, protéger leurs frontières, préserver leurs secteurs stratégiques, leur politique étrangère etc, ce qui n’est plus le cas des pays européens.
          Pas de quoi pavoiser.
          La Droite comme la Gauche ont vendu la France à la mondialisation, pour une poignée de lentilles.

        • Le421 Le421 24 janvier 20:15

          @eric
          Confondre Macron et Mélenchon...
          Vous permettrez !!


        • njama njama 24 janvier 11:33

          Je me demande dans quelle mesure Manuel Valls est « présidentiable » ? Pourrait-on confier la fonction suprême à un fabulateur, à un menteur, à une personne qui manque de self-control, à quelqu’un qui par un simple décret, pris dans une grande discrétion, a placé la Cour de cassation sous contrôle du gouvernement juste avant son départ, au premier sioniste de France ?

          Le vrai visage de Manuel Valls, interview d’Emmanuel Ratier
          - son soutien à la Palestine de 1980 à 2008
          - les mensonges sur la fuite de sa famille pendant l’Espagne franquiste
          - le fils d’une des familles les plus riches de Catalogne…

          version courte (7’10) https://www.youtube.com/watch?v=Ki38KqEHSck

          ou (24’04) http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/le-vrai-visage-de-manuel-valls-44831


          • eric 24 janvier 11:48

            @njama

            Je pense que c’est même une condition nécessaire pour être présidentiable à gauche.
            D’abord c’est « l’égalité ». Les autres ne supporteraient pas de choisir un type parce qu’il serait réputé plus fort qu’eux. En plus, il pourrait leur échapper et n’en faire qu’à sa tête.
            Menteur ? C’est une nécessité. A gauche triomphe toujours le plus médiocre ( voir ci dessus), celui qui ne fait pas d’ombre aux autres. C’est le cas Hollande. Ou le plus menteur, c’est Mitterrand ou Staline. Le Vichyste issus des camelots du roi a pris le partis socialiste sur une ligne très très à gauche des dirigeant historiques sincèrement socialiste pour le résultat que l’on sait. Staline a pris le partis sur une ligne centriste...

            Les origines de Vals sont en ligne avec les traditions de gauche/ Entre Mr DE Robespierre, DE Saint Juste, de Marat qui se rêvait grand d’Espagne à Lénine de famille Noble, son curriculum est presque idéal.
            Des bandes de fils à papa en général aigris parce que la société ne leur a pas donné tout cuit ce que leurs origines leur promettait. Pour se venger, ils proclament vouloir la détruire, sans se priver d’empocher au passages les bénéfices ecclésiastiques.

            Quand au sionisme, c’est un triste malentendu. Toutes les gauches sont historiquement anti sémites, non pas au sens racial bien sur, mais culturel, religieux, idéologique pour des raisons faciles à comprendre. Mais aujourd’hui ces sœurs de gauches se déchirent parce que certains voient dans le « sionisme » une forme de modernité« et ont un »devoir de mémoire", là ou les autres comprennent qu’il s’agît bien d’un problème d’héritage et d’identité, donc illégitime par nature à gauche.

            Et cela leur permet de s’écharper sur une sujet sans réel enjeu pour eux....

            C’est du cirque ! Songez que les antisionistes sont en général pour l’ouverture des frontières et les droits des migrants en France et dans le même temps exigent des droits pour les palestiniens de souche contre les arrières petits enfants des réfugiés de l’après guerre israéliens de 4 ème générations au nom du sang et de la terre qui elle ne ment pas...

            Ce n’est pas le sujet sur lequel ils auront le plus de difficulté à se réconcilier...


          • njama njama 24 janvier 12:11

            @eric

            Le sionisme au sens large est d’abord une forme d’impérialisme mâtinée idéologiquement de mystique, dont les juifs n’ont pas le monopole puisqu’il est chrétien aussi depuis les Croisades, il suffit de lire Bernard de Clairvaux https://fr.wikisource.org/wiki/De_Laude_novae_militiae

            et donc rien à voir avec de l’antisémitisme. D’une certaine manière on peut dire qu’il commence avec la campagne d’Egypte de Napoléon, rivalité entre la France et l’Angleterre pour la route des Indes, qui finiront par se partager des protectorats sur la région, Palestine, Liban, Syrie ...
            Les initiateurs du sionisme contemporain (XIX° s.) seraient plutôt anglais, avec le soutien actif de mouvements chrétiens : « A land without a people for a people without a land » ... "and the Jews ...will probably return in yet greater numbers, and become once more the husbandmen of Judaea and Galilee." 
            (et les Juifs ... y retourneront probablement encore en grand nombre, et deviendront une fois de plus les fermiers de Judée et de Galilée !) 

             * Anthony Ashley Cooper, 7th Earl of Shaftesbury http://www.agoravox.fr/commentaire4585892

            Et donc, Valls qui soutenait encore il n’y a pas si longtemps les Palestiniens, la cause palestinienne comme nous le rappelle Emmanuel Ratier a carrément retourné sa veste ces dernières années pour épouser cet « impérialisme » (sioniste) qui ne peut être que de droite


          • njama njama 24 janvier 14:35

            @eric
            le sionisme n’est pas le sujet

            je voulais dire que Valls est quelqu’un de versatile, qui réagit trop souvent dans l’émotionnel, qu’il est impulsif, et compulsif sur certains sujets ... il manque de hauteur, de culture et de maturité, les français n’ont pas besoin d’un DRH
            pour toutes ces raisons liées à sa personnalité il ne me paraît pas être « présidentiable », il est potentiellement dangereux comme type.


          • Croa Croa 25 janvier 00:53

            À njama,
            Nous avons subit Sarkozy, puis subit Hollande et nous n’en sommes pas morts !
            *
            S’il faut maintenant subir El Blanco, eh bien nous nous y ferons ! smiley


          • eric 24 janvier 12:29

            Les croisés sionistes....Il s’agissait de venir en aide aux autochtones de l’empire romain d’orient romains, essentiellement et majoritairement chrétiens, en but à un impérialisme religieux intégriste conquérant et étranger arabo musulman...

            En restant à votre degré de simplissime, j’ose donc affirmer que les croisades étaient un vaste mouvement de résistance au sionisme arabe...


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 janvier 12:39

              « Quand la Gauche a basculé à Droite » 1983-
              Il faudrait peut-être cesser de confondre les discours et les faits. Hamon, Montebourg, Peillon sont des bébés Jospin, qui a signé tous les Traités européens et privatisé plus que la Droite...
              Valls & Macron sont co-responsables du bilan de Hollande.


              Dans l’ UE, Gauche et Droite n’a aucun sens. Ils appliquent tous les GOPé, les politiques économiques libérales européennes. Ce sont tous des libéraux. Point.
              Seules les questions sociétales peuvent les différencier.

              Les Français ont bien compris que voter pour X ou Y ne changeait rien, ils avaient toujours droit aux mêmes politiques mondialistes... Ils ne veulent plus entendre parler des Partis politiques, encore moins des anciens responsables des Partis politiques.

              Depuis 6 mois, ça karchérise plein pot, en France, en Europe et dans le monde :
              Killary, Sarkozy, Hollande, Juppé, Mattéo Renzi, Cameron, Dufflotte, et Valls sans doute aussi, dimanche prochain.
              Circulez, ya rien à voir, et ils votent pour quelqu’un que les sondages n’avaient pas vu venir pour se débarrasser des autres... .

              Le PS est mort, vive la Gauche nouvelle, toute aussi européiste que les autres !
              - Mélenchon va sauver l’ Europe !
              - Et Macron va ubériser le monde du travail et sauver les banques avec votre épargne !


              • Ouam Ouam 24 janvier 14:07

                la vache... j’suis d’accord avec la fine analyse sur ce coup la de Fifi Brind_acier .

                Je voit aussi tout pareil.

                ps : par contre tu retarde un peu dans tes infos, Jovano en avait parlé depuis très très longtemps.

                Toi qui aime gratter, regarde aussi du coté de la caisse des dépots et consignations, tu va hallucinner (cad la caisse d’épargne le livret A quoi...) v’la meme pas la gabgie et le futur tonneau des dalaïdes...


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 janvier 19:52

                  @Ouam
                  Et bien, si vous avez les infos, expliquez- nous !


                • JP94 25 janvier 09:22

                  L’argument des médias pour tenter de redorer le blason du PS ( face à qui ? à quoi ? ) est de nous présenter le PS comme ayant viré à Gauche, du fait de ce score de Hamon, sans effectivement fournir , comme vous le notez fort justement, de véritable analyse quant au contenu de son projet et de ses prises de position - et d’ailleurs rappelons les 60 points de Hollande il y a tout juste 5 ans : c’était vraiment la barre à gaucher.. résultat, jamais le PS ne s’est montré aussi froidement ultralibéral, soumis aux intérêts atlantistes.


                  Et puis cette 2ème place de Valls, bon pour le 2ème tour de ces primaires du PS ( ne serait-ce que l’existence de ces primaires, à présent qualifiées de façon mensongère de primaires de la gauche montre qu’il poursuit sa stratégie de droitisation de la vie politique), ne fait que confirmer ce que vous dites : il n’avait, il n’y a 5 ans, obtenu que 5%, a pourtant été 1er ministre, aboyé plus encore contre les étrangers, les manifestants en lutte pour maintenir nos droits issus du CNR et de 1793. ( un Républicain comme le fut Thiers, voilà ce qu’est Valls). Or là le voilà en lice pour le 2ème tour de ces primaires, avec un score décuplé par rapport au précédent.

                  Ainsi la stratégie de droitisation du PS se poursuit-elle à fond, que ce soit Hamon Valls, ou Macron, nommé ministre par Hollande « l’Homme du programme en 60 points de gauche ».

                  Quant à politique atlantiste,je n’ai vu nulle part dans le projet Hamon d’engagement à sortir de l’OTAN, à faire un référendum sur le maintien dans l’UE : qui, en France, au fond, soutient ce renoncement à la souveraineté du peuple dans un ordre européen dirigé par le grand patronat et composé pour une bonne part de monarchies et de duchés pour la Finance avec en prime une confédération citadelle non soumise au obligations de l’UE, mais travaillant avec ???

                  Et M. Hamon a-t-il dénoncé la collusion avec les monarchies criminelles, antirépublicaines, esclavagistes, du golfe ? 

                  • zygzornifle zygzornifle 25 janvier 12:47

                    le salut et l’avenir du PS est dans la droite , la gauche l’a déjà rejeté hormis pour quelques mougeons (mi pigeons mi moutons)....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès