Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le PS, un astre mort ?

Le PS, un astre mort ?

Pour une fois BHL avait raison. "Le PS va mourir ? Non. Il est mort. Personne, ou presque, n'ose le dire. Mais tout le monde, ou presque, le sait" déclarait le philosophe dans un entretien accordé au Journal du Dimanche en juillet 2009. Même analyse de Jean-Luc Mélenchon sur France Inter, dimanche 28 octobre. Le co-président du Parti de Gauche évoque un "astre mort", "une grosse machine morose".

Ce n'est pas le congrès de Toulouse qui va rassurer sur l'état de santé de la formation socialiste. Dans la ville rose, le PS n'a pas su trouver ni les hommes ni les mots pour s'adresser aux Français. Le congrès d'une formation qui vient d'accéder au pouvoir aurait dû être marqué par une certaine emphase. C'est au contraire un parti ampoulé, englué dans ses "équilibres" internes qui s'est tenu ce week-end. Une réunion de famille dans laquelle on a lavé son linge sale dans les cuisines mais où on s'est bien gardé d'ajouter un couvert supplémentaire pour un invité surprise : le sympathisant ou le citoyen ordinaire.

Martine Aubry a certes réussi, à force de massages cardiaques, à ranimer un Premier ministre qui peine à tracer son sillon à Matignon. Dans ce retour (momentané ?) à la vie elle a été bien secondée par un Manuel Valls qui tout en énergie aura mis la victime en position latérale de sécurité. La sécurité, nouveau champ de pensée socialiste. Claquement de talonnettes et air martial en paravent pour d'une absence de vision de la société. Car n'est pas Clémenceau qui veut. Il est particulièrement réducteur de ne conserver en mémoire du grand homme que sa fermeté dans la défense de l'ordre républicain, lui qui inscrivit la question sociale au cœur de son action et n'eut de cesse de refuser toute décision irrespectueuse des droits de l'homme et du citoyen.

A juste titre donc BHL relevait pour le PS, la fin d'un cycle que l'on tente de conjurer par des formules incantatoires sur la "refondation" ou la "rénovation". La réalité est hélas plus terne. Le socialisme se termine en caporalisation. Le Congrès de Toulouse en est la parfaite illustration.

Dans le mode de désignation du Premier secrétaire tout d'abord, c'est le plus voyant. Mais aussi dans la ventilation des sièges du Conseil National (CN), le parlement du parti où la répartition à la proportionnelle des motions s'est traduite par l'envoi d'hommes (ou de femmes) de main inféodé(e)s à telle ou telle écurie.

Cerise sur le gâteau, témoignage suprême de la décomposition morale du parti, au-delà la présence de nombreux conseillers ministériels au CN, la tentative heureusement avortée de la motion 1 de faire entrer Sylvie Andrieux députée des Bouches-du-Rhône - poursuivie pour détournement de fonds publics - ainsi que Dominique Navarro, assistante parlementaire de François Rebsamen, mise en examen pour abus de confiance et épouse du sénateur Robert Navarro également aux prises avec la justice.

BHL dans son entretien de 2009 partait du constat que le Parti qui fut celui de Blum et de Jaurès est en train de perdre ce qui lui restait d'âme et qu'il doit en conséquence disparaître. Peut être. Ce qui est sûr, c'est que faute de renouer avec une gauche morale, le PS est condamné à se diluer, à se déliter. Pas de quoi se désespérer. Quand l'acte de décès de l'astre sera prononcé, viendra le temps du big bang. Pour tout reconstruire.


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • xmen-classe4 xmen-classe4 29 octobre 2012 14:17

    « de main inféodé(e)s : »

    Tout ceux qui s’intéresse assez à la politique pour avoir regardé une séance de question à l’ assemblée « nationale » ont constaté votre opposision aux critiques et votre irrespect pour les contribuables. 

    Vous oubliez que les députés sont choisis pour représenter, avant tout, leur région et non le partis.

    • Dwaabala Dwaabala 29 octobre 2012 16:29

      Le co-président du Parti de Gauche évoque un « astre mort », « une grosse machine morose ».
      Il a aussi déclaré que les patrons qui attaquent le gouvernement sont « des bons à rien ».

      Comme ce sont les socialistes qui sont au pouvoir, qui avec le capital mènent le bal des vampires, c’est sous-estimer le ventre mou et la dent dure de Nosfératu.


      • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 29 octobre 2012 19:31

        @ l’auteur

        Pour justifier « l’astre mort » vous évoquez les démêlés en Justice de certains élus socialistes.

        Que dire alors de l’UMP, à propos de MM Pasqua et Santini , pour citer les derniers cas en date....

        Quant à BHL...se référer à sa prophétie de 2009 est particulièrement risible après les résultats des élections présidentielles et législatives de 2012....

        jf.


        • CARAMELOS CARAMELOS 30 octobre 2012 09:03

          Objectivement le PS n’a rien à envier à l’UMP. C’est désolant mais il n’y a plus grand chose qui peut différencier ces deux partis. Pas d’idees , de vieilles recettes mal cuites - des clans , des affaires. Et, que dire de l’un d’eux qui était appelé a un brillant avenir se roulant dans la luxure et le revendiquant, invité à un anniversaire d’un autre condamné ? Quelles références et l’on s’étonne du désintérêt des gens pour la politique ! 


        • Abou Antoun Abou Antoun 29 octobre 2012 19:37

          On peut faire le même constat de l’UMP, que reste-t-il des valeurs gaullistes ? Rien ! Une bande de godillots en quête de bling-bling II
          Un demi-siècle de réalisme ça tue la politique.


          • dadascope dadascope 29 octobre 2012 21:03

            Salut Abou,
            De toute facon De Gaulle ca n’a jamais ete la droite, et vice versa.

            Marie France Garaud :
            « Avec De Gaulle il n’y avait pas de droite, c’etait le rassemblement des francais - y’a pas eu de droite au parlement francais apres la liberation jusqu’a Giscard (...) et meme avant, sous la 4eme republique il n’y avait pas de droite (...) »

            Tres bon, a voir et a entendre :
            http://www.youtube.com/watch?v=DWlGMTcnGK0

            De Gaulle sur l’UE :
            http://www.dailymotion.com/video/xoev6b_de-gaulle-sur-le-federateur-etranger-de-l-europe_news

            Pierre Mendes France sur l’UE :
            https://fbcdn-sphotos-e-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash4/425950_10151189762306878_1306763021_n.jpg

            PS ou FDG, ne vous faites plus avoir par ces faux socialistes, PS ou FDG, il n’en n’ont que le nom.
            Nos aieux doivent se retourner dans leurs tombes. Retrouvons un vrai debat d’idees, retrouvons nous sur la cause, et cessons de nous diviser sur des consequences.

            bien a vous


          • Abou Antoun Abou Antoun 29 octobre 2012 23:17

            Bonsoir dadascope,
            Oui De Gaulle avait tout compris avant tout le monde il y a près de 50 ans. Ses prédictions les plus pessimistes sont réalisées au détail près.


          • dadascope dadascope 29 octobre 2012 20:11

            Et puisque le FDG n’est qu’un sattellite du PS, il devrait tres logiquement en etre au meme point. Ou au moin on peut esperer que ses sympatisants se rende rapidement compte de la supercherie avant de se faire a nouveau manoeuvrer.

            Ca sent l’arnaque, la recuperation, la manipulation, comme les fronts savent si bien le faire, en bon rateaux, ou bonnes gouttieres, c’est selon la temperature ambiante...et ca sert toujours la meme oligarchie europeiste.


            • ecolittoral ecolittoral 29 octobre 2012 21:01

              On les a tous essayés depuis les années 80 !

              Président de gauche avec un gouvernement Socialo communiste.
              Président de gauche avec gouvernement de droite.
              Président de droite avec gouvernement de gauche.
              Et Sarkoland avec des ministres de droite et de gauche.
              Les régions à droite puis à gauche.
              Le sénat de droite puis de gauche.
              Et un centre de nature indéterminé et variable.
              Les partis, toutes tendances confondues ne valent plus grand chose.
              Ce sont des astres morts.

              • Jean-Louis CHARPAL 29 octobre 2012 23:45

                Ce parti n’est plus composé au niveau de ses militants que de grands Seigneurs élus qui se vautrent dans les délices de Capoue de la décentralisation féodale : mairies, inrtecommunalité, départements et Régions.

                C’est la classe supérieure de la nomenklatura. Mais beaucoup d’entre eux et les membres de leur famille sont au mieux avec les milieux d’affaires et leurs Conseils d’administration.

                En dessous viennent les nomenklaturistes de 2è classe : salariés des féodalités précitées ou de leurs satellites et permanents d’associations vivant au crochets du PS.Ils rêvent de passer en 1ère classe, celle des « élus » au sens littéral et biblique du terme.

                Et puis, hyper minoritaires, quelques citoyens ordinaires égarés qui assistent impuissants et inutiles, à ce bal des fantômes d’où le peuple et l’intérêt général sont définitivement exclus.

                Il ne faut pas compter sur ces gens là qui ne pensent qu’ à se distribuer les places, pour lever le petit doigt en faveur des 8 millions de pauvres ou des 5 millions de chômeurs.

                Leur priorité n’est pas de faire reculer les spéculateurs et les banksters, d’interdire les licenciements boursiers, de renégocier une dette scandaleusement illégitime et de taxer les revenus du capital comme ceux du travail.

                Non, l’urgence pour eux est d’augmenter encore plus « leur patrimoine » : décentraliser encore plus pour donner plus de poids à leurs baronnies et à leur égo.

                Comme si on pouvait indéfiniment dépouiller l’Etat sans qu’il ne devienne une coquille vide !

                Déja que la République est dans le caniveau du fait des pouvoirs remis aux financiers, il y a mieux à faire qu’une énième phase de décentralisation féodale pour lui tirer une balle dans la nuque !


                • kettner 29 octobre 2012 23:51

                  Je déconnais pas

                  Quand je disais qu’Hollande avait chopé un staphilosophe doré .


                  • CARAMELOS CARAMELOS 30 octobre 2012 08:50

                    C ’est un parti ou un Cour Pénale ? Si l’on commence à faire le décompte de gens qui ont mis en examen - poursuivis et condamnés pour divers motifs et principalement d’ordre financier on se croirait plus à Wall Street ,GOLDMAN SACH ou la SOCIETE GENERALE que chez JAURES ! De ce point de vue il n’est pas trop mourant.


                    • 1984 30 octobre 2012 11:21

                      BHL philosophe !!!!???? C’est de l’humour je suppose.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès