Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Politique > Le quinquennat diplomatique de Sarkozy : le règne du mépris

Le quinquennat diplomatique de Sarkozy : le règne du mépris

Lorsque le bilan du quinquennat au niveau international de Nicolas Sarkozy est évoqué, nous voyons s'établir un consensus entre l'opinion publique et les médias, pour dire que le président a été efficace et qu'il a réussi à faire bouger les lignes.

Or pour ma part la pipolisation de la politique étrangère de Nicolas Sarkozy, pendant ces 5 années, a été brouillonne, inefficace, contreproductive et surtout dangereuse pour la réputation diplomatique de la France.

Gilles Delafon, chroniqueur quotidien sur "La Matinale" de Canal+ et ancien grand reporter, a publié le 29 février 2012 un livre chez Toucan dont le titre est : "Le règne du mépris ; Nicolas Sarkozy et les diplomates de 2007 à 2011" qui fait le bilan diplomatique de notre président.

Gilles Delafon a rencontré ambassadeurs et conseillers pour savoir comment ils avaient finalement travaillé avec ce président manifestement doté d´un caractère épouvantable mais au volontarisme énergique. Leurs confessions "off" et on comprend bien pourquoi, sont réunies dans ce livre . Elles dressent un bilan sans concessions des errements de sa politique étrangère et dessinent un portrait au vitriol, d´un président ancré dans sa religion du tout médiatique et qui a créé une véritable fracture avec ses diplomates, une fracture en réalité révélatrice des tensions de son quinquennat. D'ailleurs dès 2007, Nicolas Sarkozy avait déclaré la guerre aux diplomates : "J´ai un mépris profond pour tous ces types, ce sont des lâches." confiait-il à l´écrivain Yasmina Reza.

Quand on lit ces pages on est effaré par la grossièreté du personnage dans sa fonction officielle et dans ses prestations internationales. On y découvre un profond mépris à l'encontre du Quai d'Orsay, du corps diplomatique et des ambassadeurs. Un mépris qui a incité un groupe de diplomates anonymes "certains actifs, d'autres à la retraite et d'obédience politiques var !ées" à rédiger une tribune dans Le Monde le 22 février 2011 dénonçant les déboires de la politique extérieure française.

Dans ce livre est relaté l'hallucinante affaire de la libération des infirmières bulgares, avec en prime la promotion familiale incarnée dans Cécilia la négociatrice, ce qui avait permis au président d'autoriser, en signe de reconnaissance, le colonel Kadhafi a planter sa tente à deux pas des Champs Elysées.

Les relations entre Sarkozy et Poutine est un exemple de sa versatilité en politique étrangère. Quand il était candidat, Sarkozy le vouait aux gémonies. Quand il fut élu, c'était devenu son meilleur allié, presque un ami. En aout 2008, alors que le dictateur russe envahissait le soir même la Géorgie voisine, Nicolas Sarkozy le faisait embrasser son fils Louis. Quelques jours plus tard, la Russie reconnaissait l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, les deux anciennes provinces géorgiennes qu'elle avait envahies. Sarkozy avait été désavoué. Pourtant il affirme à qui veut l'entendre que son action en Géorgie a été déterminante et que c'est une réussite à mettre à son actif.

La gestion pitoyable de l'affaire Florence Cassez qui nous a mis le Mexique à dos, et qui a nui à la libération de la jeune femme, le gouvernement mexicain en réaction en a fait une affaire d'état.

Sa rencontre avec le Dalaï Lama qui a déclenché la colère de la Chine et qui n'a servi en rien la cause du peuple tibétain. Nous avons été en froid avec le gouvernement chinois pendant au moins une année.

Le fiasco de l'Union pour la Méditerranée (UPM), une création sarkozyste qui a déjà coûté à la France 25 millions d'euros, dont 16 millions d'euros pour son inauguration au Grand Palais. De plus chaque année l'État débourse chaque année 2,35 millions d'euros pour entretenir son siège de Barcelone et un conseil culturel à l'Elysée. Depuis le "Printemps arabe", l'UPM n'est plus qu'une coquille vide.

Et puis il y a eu l'aventure libyenne, avec la victoire des rebelles et de la diplomatie française sur Kadhafi. Une victoire à la Pyrrhus avec l'installation au pouvoir d'une équipe adoubée par Nicolas Sarkozy, composée essentiellement de tortionnaires des infirmières bulgares et de salafistes intégristes qui se sont empressés d'instaurer "la charia". Actuellement les tribus libyennes s'écharpent. Les combattants Touaregs qui soutenaient Kadhafi ont regagnés le nord du Mali avec beaucoup d'armes et avec l'aide des membres d'Al Quaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ont attaqué l'armée libyenne et ont déclaré l'indépendance du nord du Mali. La chute du régime de Kadhafi a destabilisé l'Afrique. La France s’est engagée dans la guerre en Libye sans réfléchir aux conséquences.

Citons également le rendez-vous manqué avec la révolution tunisienne. Les Tunisiens n'oublieront pas que la France n'était pas à leurs côtés au moment crucial du combat pour la liberté, la justice et la démocratie. De plus Nicolas Sarkozy a nommé un ambassadeur à Tunis qui a le même style que lui, un fonceur ambitieux du nom de Boris Boiillon. Malheureusement il accumule les gaffes et à peine arrivé il est obligé de faire ses bagages.

L'auteur reconnait le volontarisme et l'énergie de Nicolas Sarkozy qui a souvent donné l'impulsion nécessaire à une vraie mobilisation notamment dans l'Union Européenne. Mais selon lui cela ne suffit pas à constituer une vraie stratégie diplomatique. Il cite les paroles d'un diplomate qu'il a interviewé : "Nicolas Sarkozy est un un homme de reflexes, pas de réflexion"
 
Comme il dit, cela donne une politique de "coups", montés dans l'instant, à la va vite, sans tenir compte du passé et en se fichant de l'avenir. Cela produit une politique étrangère sans réelle cohérence, dont le but premer est d'agir sur l'émotion de l'électeur pour exister et engranger des gains électoraux.
 
 Et là, d’après lui, les dommages risquent d’être irrémédiables. On veut bien, hélas, le croire.
 
 
"Le règne du mépris - Nicolas Sarkozy et les diplomates 2007 - 2011"
 de Gilles Delafon
 Édition Toucan paru en mars 2012

 
 Sources : Le Monde, Sarkofrance, L'Express, L'Express, Politique.net, L'Express, France 24, Afrik.com, Rue 89


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 13 avril 2012 09:22

    Encore un témoignage sur le caractère de ce président.


    Je plains les personnes qui travaillent avec lui mais au moins qu’elles se rassurent , elles vont bientôt être débarrassé de ce patron caractériel et nous allons être débarrassé de ce président. 

    Philippe

    • spartacus spartacus 13 avril 2012 12:42
      Comme 80% des journalistes, un énième journaliste de gauche livre des clichés pour faire du fric et vendre un bouquin insipide., 
      Aucune attaque sur les idées mais une déferlement de haine sur un individu « Nicolas Sarkosy » sans argumentation réelle, mais une diabolisation de clichés. 

      Quand on voit que les socialistes en face de Sarkosy n’a qu’un leitmotiv « tout sauf Sarkosy ». 
      Nous risquons d’avoir un président élu par agression de son adversaire plutôt que son argumentation...

      Il y a un réel ressenti d’une gauche ultra exédentaire dans les médias dans cette élection !

      • Laurent 13 avril 2012 14:22

        C’est votre militantisme qui vous aveugle, ou alors la propagande gouvernementale qui vous encombre les oreilles. La plupart des partenaires internationaux de la France n’ont pas caché leur circonspection, pour être gentil, a l’égard de notre président.
        Et vous pouvez dire ce que vous voulez mais jamais que ce soit de gauche ou de droite nous n’avons eu un président et une équipe gouvernementale pratiquant le mensonge éhonté de manière permanente.
        Certes les différents hommes/femmes politiques de gauche ou de droite hésitent rarement à employer la mauvaise foi et à ne présenter que leur vérité. Mais mentir à ce point je crois que c’est un record, les exemples sont légions, il suffit de lire la presse (autre que le Figaro bien sûr) pour s’en rendre compte.
        Entre les chiffres fantaisistes qui du jour au lendemain changent du tout au tout (voir l’exemple de l’augmentation du chômage en Espagne suivant les interviews ou les meetings, de Chantal Jouanno au meeting de Roullet-Sain-Estèphe sur le taux d’encadrement de l’Education Nationale).
        Ce sans même parler des injures permanentes à l’encontre de Hollande qui se garde bien de faire de même ce qui est tout à son honneur.

        Cet homme là n’a ni la stature ni la dignité permettant d’assumer la fonction qu’il occupe, lorsque tout cela ce sera calmé, quand les historiens feront leur travail d’ici quinze ou vingt ans il restera sans doute comme un des pires présidents que la France ait connu à rapprocher des Berlusconi et consorts. Et cela s’il réussi à échapper à la prison une fois son immunité levée.

        Tout homme politique digne de ce nom, de gauche ou de droite, ne peut en conscience soutenir un personnage comme celui là, certaines voix à droites le disent malheureusement, trop rares, mais c’est là que l’on reconnait les hommes honnêtes.


      • Traroth Traroth 13 avril 2012 14:51

        Masi ce ne sont pas que des journalistes qui parlent, ce sont d’abord et avant tout des diplomates. Mais en bon sarkozyste, vous estimez sans doute qu’ils n’ont rien à dire en matière de relations internationales...


      • moussars 13 avril 2012 16:56

        Ça s’appelle des faits.
        Et l’article ne peut être exhaustif.
        Pas même le bouquin d’ailleurs.
        Comment l’être avec un psychopathe inculte ?


      • Bilou32 Bibi32 13 avril 2012 12:43

        Juste une petite rectification au sujet de l’invasion russe de la Géorgie, qui n’a été qu’une représaille à l’invasion et le bombardement de villages (avec morts de civils) de l’Ossétie...
        Autrement, votre article confirme ce que beaucoup de personnes sensées avaient déjà observé.
        Et, c’est dommage, il est bien capable d’être réélu, la majorité étant amnésique et aveugle...


        • Cocasse Cocasse 13 avril 2012 13:03

          Cet article, sous couvert d’une critique de sarkozi, accumule des énormités de ce genre.


        • Traroth Traroth 13 avril 2012 14:53

          énormité ? Mais ça confirme ce que dit l’auteur, au contraire ! Sarkozy a eu en permanence le cul entre deux chaises ! Il s’est retrouvé en train de soutenir les Georgiens, qui étaient pourtant les agresseurs, contre son copain Poutine ! C’était vraiment n’importe quoi !


        • Pas avoir à être surpris. Le mépris a toujours été l’arme absolue des petits de taille lorsqu’ils ont le malheur d’avoir un pouvoir quelconque. Et la plupart du temps ce mépris s’exprime avec une once de méchanceté... ou de peur.
          Tel un peit chien qui aboie frénétiquement dans deux cas. Lorsqu’il a peur, seul au ras du sol ou bien lorsqu’il est bien protégé sur les genoux de sa maitresse.
          Notre Président roitelet en a donné une nouvelle preuve à la télé le jeudi 12 avril lorsqu’il s’est exprimé, non pas comme un chef au dessus des mêlées, mais comme un roturier ignare, s’en prenant à Mme Joly ancienne magistrat intègre.
          Dans sa réaction de « peti par la taille » il y a eu à la fois, hélas, de la méchanceté et de la peur.
          Attendons sa carrière après le 6 mai.


          • lebreton 13 avril 2012 21:03

            @diacono le cono de service 



            Vous vous prenez pour qui ! les gens de petite taille ne vous envient pas un QI de facho verbeux,les grands cons malhonnêtes existenet aussi vous mesurer combien ?

          • hacheii 13 avril 2012 14:33

            Un élu du Front de Gauche agréssé, en voilà un qui ne dira plus que l’insécurité n’existe pas :

            "Le député de Seine-Saint-Denis Patrick Braouezec (ex-PC) a été victime d’une agression alors qu’il se rendait au conseil municipal de Saint-Denis. L’élu se trouvait près de l’hôtel de ville, vers 20 h 30, lorsque trois jeunes âgés d’une vingtaine d’années l’ont abordé."

            http://www.fdesouche.com/293450-saint-denis-93-le-depute-braouezec-ag


            • Traroth Traroth 13 avril 2012 15:00

              Mais dans le choix inepte des citations de fdesouche, vous remarquerez qu’il n’y en a pas une seule où il dit un truc qui pourrait s’approcher de « l’insécurité n’existe pas » !

              Cette agression met, ENCORE UNE FOIS, dans une lumière crue L’ÉCHEC TOTAL ET PATENT, incontestable, visible, évident, de Sarkozy en matière de sécurité ! Sa nullité et son incompétence totale éclatent encore une fois en plein jour ! Il n’est bon à rien d’autre qu’à se faire élire.

              Pourtant, il ne cesse de se congratuler sur le sujet à longueur de meeting ! On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, pas vrai ?


            • moussars 13 avril 2012 16:58

              Elle a quelle longueur ta souche ?


            • lsga lsga 13 avril 2012 16:22

              comme je ne suis pas sûr que l’article que je viens de proposer soit publié, j’en profite pour dire que le risque de fraude de l’élection par Sarkozy est important. 


              en effet, malgré sa politique étrangère désastreuse, les expatriés sont globalement favorables à Sarkozy. Or, le nombre d’inscrits chez les expats a mystérieusement grossit de 25%, les portant ainsi à 1,5 Millions d’inscrits. 

              Or, ils vont tous utiliser des machines à voter électroniques défaillantes :

              à cela s’ajoute les 1 Millions de métropolitains qui vont voter aussi de manière électronique, ce qui fait un total de 2,5 Millions de votants électronique.

              Pour rappel, la différence de score énorme entre Royale et Sarkozy en 2007 n’était que de 2,2 Millions de voix. 


              Préparez vous à une élection surprise de Sarközy en 2012 avec 50,3% des voix.

              • lebreton 13 avril 2012 21:10

                @isga 


                avec lefevre representant aux states on peut effectivement y penser ,il doit bien y avoir des solutions anti fraudes non ? mais c’est une inquiétude légitime ,nous ne sommes sans doute pas les seuls a y avoir pensé !!!!

              • K K 13 avril 2012 18:32

                La diplomatie s’est nettement améliorée depuis que Juppé a pris les choses en main. D’ailleurs Sarkozy est obligé de lui laisser les coudées franches. Avant Juppé ? C’était le grand n’importe quoi comme tout ce que touche l’ex ministre de l’intérieur promu à l’Elysée.


                • wilson89 wilson89 13 avril 2012 18:35

                  Mais , cinq ans après la mandature du personnage, qui pourrait utilement nous rappeler de quel domaine de compétences a t-il pu nous faire bénéficier ? L’éducation, l’école, la citoyenneté, la religion, l’économie, l’emploi, la réindustrialisation... et bien sûr , sa très étrange politique étrangère qui l’a vu, entre autres, dérouler le tapis rouge à Khadafi, Bachar el Assad,et entretenir les meilleures relations avec les dictateurs Ben Ali et Moubarrak... ! C’est aussi la raison pour laquelle, son avènement n’a été qu’une gigantesque imposture puisqu’à aucun moment il n’a eu de haute vision pour la France et que seule son accession au pouvoir, le plus personnel qui soit, n’a été son réel dessein. Sa « mutation » d’avocat d’affaires ( et quelles affaires !!!) à la Présidence de la République, a confirmé le Principe de Peter, en cela qu’il avait atteint gravement son seuil d’incompétence au profit de sa « résistible » attirance pour le pouvoir absolu .


                  • Soi Même 13 avril 2012 18:47

                    Je crois en France, Sarkozy va resté dans les mémoires des français comme étant le Torpilleur de la République.


                    • nestilpas nestilpas 13 avril 2012 18:49

                      Lettre aux Françaises et aux Français d’un soutien de M. Bayrou en cas de défaite. Comme si j’etais lui. 



                      • fred74 fred74 14 avril 2012 09:59

                        Pour L’auteur,,,,,

                        Vous devriez relire l’histoire, ou revisionner des videos sur l’historique politique du pays, vous fustigez le président actuel , qui soit dit en passant je ne cautionne pas , mais, comme le dit si justement l’adage, voir la paille dans l’oeil du voisin est facile,,,,,,
                        Voyez ces videos sur L’époque Mittérandienne, cela vaux le coup d’oeil aussi, car pour ce qui est de la pensé subversif,,,,,,le socialisme se posait là aussi,,,,,,je suis de cette époque,,,,
                        La pensé d’aujourd’hui est aussi malsaine qu’autrefois,,,,,,vous n’avez rien à lui envier,,,,,on peu critiquer un systéme à la condition être dans le juste,,,,ou peu s’en faut !! Et ne pas être partisan comme vous l’êtes,,,,,,,,je ne cautionne aucun systême car en faite,,,,,aucun ne conviens réélement,,,des mécontents,,,,il y en aura toujours,,,,,,,des riches ou pauvres serons toujours présents,,,,,,que l’on se tourne vers les USA, ou l’ex URSS, qui en parenthèse veux revenir à l’ancien système,,,,,, l’on peu s’apercevoir qu’aucun n’est vraiment sur,,,,,,,,le vrais partages des richesse n’a et ne sera jamais existant,,,,,,,


                        • Zangao Zangao 14 avril 2012 12:10

                          Un Mensonge Permanent


                          • maxime 14 avril 2012 14:14

                            c est vrai qu en terme de mepris y a des solides sur ago


                            • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 avril 2012 13:48

                              MESSAGE URGENT AUX PARISIENS

                              (même à ceux qui le sont seulement pour la journée)

                               

                              Si vous allez au meeting politique de Vincennes

                              n’oubliez pas d’aller aussi, tout de suite après,

                              au SALON REALITES NOUVELLES 2012

                              C’est à deux pas, dans le parc floral et,

                              j’y suis allé hier : C’est cette année

                              un très bon cru

                              (en plus c’est gratuit)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès