Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le réchauffement au cœur de la confusion

Le réchauffement au cœur de la confusion

Ces mots qu'on galvaude.

Quand on ne possède que les mots pour décrypter le monde, les hommes et leurs défauts, il est légitime de se mettre en colère quand leur usage est détourné pour des desseins peu avouables. Ainsi les « oxymoristes » politiques transforment-ils la fange en miroir aux alouettes en nous grisant de notions creuses sous le couvert de jolis termes ronflants. La nouvelle espérance collective qu'on désigne sous la prometteuse étiquette de « Développement durable » appartient à cette merveilleuse illusion comme si le développement et la croissance pouvaient être éternels.

Aujourd'hui, les mêmes travers provoquent les mêmes maux pour le bon plaisir de nos habituels profiteurs de tous grains et de basse moralité. Dans leurs officines médiatiques, ils soupèsent chaque terme d'une expression avant que de la lancer sur le marché de la duperie. Ils trompent, ils leurrent, ils feintent pour atténuer les maux à venir, pour faire avaler la pilule aux plus nombreux.

Une de leurs plus belle réussites est ce terrible et inquiétant « Réchauffement Climatique » transformé pour les besoins de tant de mauvaises causes en une plaisante et distrayante promesse de soleil à gogo. Il est vrai que mes concitoyens se sont lancés dans une course effrénée vers ce « toujours plus » de soleil et que le filon semblait porteur. La menace prend les formes d'une promesse pas si désagréable que ça ; la chaleur, les humains aiment ça !

Alors le « Réchauffement Climatique » a fait florès. Il n'inquiète que les spécialistes de la spécialité qui se désespèrent de voir leurs mises en garde tomber dans les eaux chaudes promises pour nos côtes quelque peu érodées. Cette formule, « c'est du nanan », le bonheur prend la place de la menace. Les doigts de pied en éventail, nous nous dorerons la pilule.

Le commun des pollueurs, des voyageurs incontinents qui aiment à se réfugier fiscalement dans les pays chauds, des gaspilleurs inconscients, se réjouit de voir son thermomètre remonter de quelques degrés. Plus de douceur, plus de quiétude, une bonne chaleur et un ensoleillement garanti, les vacances toute l'année et les jeunes et jolies dames en tenues affriolantes pour ne pas détonner dans cette perspective enchanteresse. Que demander de plus pour finir ses jours ? Après eux le déluge, mais de cela ils n'ont cure !

Effectivement, l'idée n'est pas déplaisante et peut séduire, alors que, pour préparer la conférence sur le climat, des écologistes avisés n'en finissent pas d'alerter une société inconsciente, une opinion publique indifférente, une classe politique incapable de saisir l'urgence du problème..

Le fourbe se dévoile et annonce la couleur pour les décennies à venir. Il s'offre une mise en bouche qui est déjà bien amère pour ceux qui eurent à en souffrir. Lui, sait ce qui attend notre planète. Ce « réchauffement climatique » est une belle plaisanterie qui dissimule une réalité redoutable, brutale et parfois fatale. Les ciseleurs de mots à gogos se sont bien gardés de nommer un chat, un chat, surtout quand il se pare d'un pelage noir de sinistres augures.

Car, la formule réelle, celle qu'il ne fallait pas asséner à ce peuple si sensible est beaucoup plus explicite, la traîtresse ! Il eût fallu nous servir « Dérèglement Climatique ! » Cette fois, nous eussions mieux compris ces petits épisodes que dame nature s'est offerts en guise de galops d'essai. Tempêtes, ouragans, tsunamis et raz de marée, neige exceptionnelle et autres précipitations d'abondance, rivières qui débordent, plages qui s'effondrent, banquise qui fond ne sont que des entraînements avant les belles calamités à venir.

Les nations pourront alors faire assaut de superlatifs pour décrire les cataclysmes à venir. Les télévisions se régaleront de leurs audiences dopées par les drames lointains jusqu'à ce que le désastre frappe à notre porte. La solidarité et les élans de générosité vont s'épuiser dans ces répétitions à venir et rien n'indique que nous pourrons couvrir les frais de toutes les catastrophes qui s'enchaîneront dans l'allégresse générale des vendeurs d'écrans publicitaires.

À Kyoto ils n'avaient rien compris, à Copenhague ils se sont donné du temps pour réfléchir. À Paris, ils auront sans doute trouvé une autre formule rassurante pour éloigner ce « Dérèglement Climatique » si effrayant, en le grimant, le temps de quelques profits à faire, d'un autre habit de lumière. Ils nous vendront des accolades et des moratoires, des jolis clichés et des déclarations de principes. Puis rien ne se passera vraiment.

Comment continuer à faire confiance à ceux qui ne sont que les représentants de commerce des responsables de la catastrophe qui pointe à l'horizon ? Ce sont les mêmes individus qui vendent des centrales, encouragent la mondialisation, fabriquent des armes, voyagent en avion à longueur d'années, prônent le libéralisme sauvage qui viendront, la mine triste, feindre de vouloir agir. Ces vieillards cacochymes, comment peut-on croire qu'ils se soucient de l'avenir de la jeunesse ? La planète brûle, ce sont les boutefeux qui se chargent de proposer des solutions éventuelles. La belle farce que voilà !

Dérèglement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  2.75/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • tf1Groupie 7 novembre 2015 19:12

    Non la planète ne brûle pas, et loin de là.

    Ce genre d’affirmation péremptoire et cassandresque est au final un excès de langage du même acabit que celui que vous dénoncez venant des politiques ou autre bouc émissaire qui vous sied.

    Et ce caricatural « la fin est proche, pauvres fous, repentez-vous ! » dessert plutôt la cause climatique qu’il me semble vous essayez de soutenir, car on ne prend plus au sérieux ces messages.


    • izarn 7 novembre 2015 20:19

      @tf1Groupie
      La planète brule, oui, mais pas par le CO2, mais par les bombes, les armes...
      C’est étrange de voir à quelques milliers de kms de Paris, une partie de l’Ukraine sous l’artillerie lourde, et la Syrie sous les bombes.
      Bien entendu, je ne vise pas du tout la Russie. Mais les malversations délirantes des Obama, Hollande et Cameron. Sans compter la Merkel avec son huile sur le feu.
      Bon, alors le méchant CO2 ?
      Booofff !


    • C'est Nabum C’est Nabum 7 novembre 2015 20:21

      @tf1Groupie

      Tout va bien puisque vous le dites.

      Surtout ne changez rien.
      je pense inutile d’argumenter ; l’égoïsme conduit à la cécité


    • C'est Nabum C’est Nabum 7 novembre 2015 20:23

      @izarn

      Les raisons de déclencher la sirène sont multiples


    • tf1Groupie 7 novembre 2015 21:40

      @C’est Nabum

      Non je n’ai pas dit « tout va bien », relisez-moi.

      Déjà, ce qui ne va pas c’est cette tendance qu’ont les sauveurs et vous également à insulter l’interlocuteur qui ne pense pas comme eux, le traitant d’égoiste et d’aveugle !

      Vous êtes sans doute une intelligence supérieure et cela vous permet de condamner les « déviants » ?


    • oncle archibald 7 novembre 2015 20:32

      J’ai quelques doutes sur la sincérité des tous nos « sauveurs autoproclamés » quand je vois comment ils occultent ou ignorent volontairement les problèmes bien réel, bien tangibles, de la pollution industrielle pour courir ou faire semblant de courir après des dangers hypothétiques voire chimériques.


      Et je crois que Izarn dit une vérité : trop commode le « réchauffement climatique » pour nous occuper l’esprit et nous faire oublier la réalité du quotidien ..... C’est un procédé qui ne date pas d’hier : crier au loup pour occuper la plèbe.

      • C'est Nabum C’est Nabum 7 novembre 2015 21:39

        @oncle archibald

        S’il a raison sur un point, c’est qu’il n’y a pas que le dérèglement

        Plus rien d’ailleurs n’est régulé dans ce capitalisme barbare. Sauvage est trop sage.
        Cette planète est aux mains des barbares, barbus ou cravatés, ce sont les mêmes ...


      • joletaxi 7 novembre 2015 23:26

        @C’est Nabum

        le dérèglement ?

        vous auriez une période de référence à laquelle le climat aurait été réglé ?
        et vous savez sur quelle température il conviendrait, en imaginant que l’on en aurait les moyens, de régler le thermostat ?

        une petite lecture s’impose

        http://www.pensee-unique.fr/news.html

        et un petit quiz pour zozovert

        http://pcc15.org/the-ten-questions/

        ne me remerciez pas, je suis un connard


      • CORH 8 novembre 2015 00:20

        @joletaxi
        dans un procès digne de ce nom, il est incongru pour un condamné de poser des questions et encore plus illusoire d’espérer une réponse puisqu’on ne vous écoutera même pas. Vous n’aurez pas de réponse sur les points précis qui sont soulevés.


      • C'est Nabum C’est Nabum 8 novembre 2015 07:02

        @joletaxi

        Effectivement la planète a traversé de grandes périodes de confusion, de la glaciation au sécheresse, du déluge aux calamités de toutes nature.

        Ces phases s’inscrivaient dans la durée et étaient indépendante de l’homme.

        Vouloir nier le dérèglement actuel c’est refuser une responsabilité indéniable et croire que tout passera une fois encore.

        Pourquoi pas ?


      • C'est Nabum C’est Nabum 8 novembre 2015 07:03

        @CORH

        Je suis sans doute un mauvais procureur ...


      • pissefroid pissefroid 8 novembre 2015 08:49

        @C’est Nabum
        vous dites :Vouloir nier le dérèglement actuel c’est refuser une responsabilité indéniable

        Je suppose que vous pensez que l’espèce humaine est responsable de l’évolution climatique.
        Ce que que vous dites, est, en l’état actuel des connaissances, non avéré scientifiquement.
        C’est un mythe qui est du même niveau que le mythe du péché originel dans l’histoire de la chrétienté.


      • joletaxi 8 novembre 2015 10:05

        @pissefroid

        vous ne pouvez pas convaincre un croyant, tous les arguments basés sur du factuel n’ont aucun effet, à une certaine époque on en a brûlé pas mal, mais à cette époque, le CO2, on s’en foutait.

        Cette hystérie collective a tout d’une religion, y compris avec les profiteurs en embuscade.

        Il faut changer de société, il faut changer l’homme, le petit moustachu et son compère,le gros moustachu, ne disaient rien d’autre, et retrouver le paradis perdu,avec ses épidémies, ses catastrophes,ses souffrances rédemptrices., d’ailleurs ces zinzins dangereux ont déjà investi les écoles,comptez sur eux pour que vos enfants vous dénoncent à la kommandatur verte(finalement, rouge brune, verte, il n’y a que la couleur qui change, les procédés sont toujours les mêmes, les résultats aussi d’ailleurs)

        En attendant, ils vont vous faire les poches, il vous restera vos yeux pour pleurer, oups, ça dégage aussi du CO2


      • pissefroid pissefroid 8 novembre 2015 12:25

        @C’est Nabum
        joletaxi,
        Je ne cherche pas convaincre C’est Nabum.
        Je n’ai pas l’esprit militant.
        Je donne un avis sur ce qu’il dit.
        Mon commentaire est très modéré parce que je pense que C’est Nabum est un honnête homme au sens ou Montaigne pouvait l’entendre.
        Je pense que les écologistes ont été aveuglé par un pouvoir financier qui trouve son intérêt dans l’embrigadement des populations.


      • C'est Nabum C’est Nabum 8 novembre 2015 19:05

        @pissefroid

        Admettons que ce ne soit qu’une fabrication de plus.

        Jugez vous acceptable de continuer à polluer de la sorte ?
        Pensez-vous que le système libéral barbare soit applicable longtemps encore ?
        Est-il souhaitable de penser autrement notre rapport à l’énergie ?

        Car même si tout n’est pas aussi grave qu’on veut bien nous le faire croire, l’état de la planète n’est pas glorieux


      • CORH 9 novembre 2015 00:16

        @C’est Nabum
        si si ! Parce que vous, ici comme tous ceux qui monopolisent l’espace médiatique sur le sujet, refusent le débat ,ici comme ailleurs où la façon de répondre ne consiste qu’a le fuir , ils ne répondent jamais précisément aux arguments qui leurs sont opposés, du coup ils se décrédibilisent, et nombreux sont ceux qui deviennent sceptiques alors qu’ils étaient prêt a y croire , L’affaire Verdier est révélatrice de cette attitude digne du moyen age, et non de celle de la rigueur et du doute scientifique. N’importe qu’elles allégations du GIEC dans ce domaine si complexe nous sont assenées comme des paroles d’évangile .


      • CORH 9 novembre 2015 00:51

        @C’est Nabum
        En parlant de pollution vous mettez la confusion, vous mettez le réchauffement climatique et la destruction de l’environnement, la bio-diversité dans le même sac et vous agitez. Les climato sceptiques, qui en gros nient l’importance de la part anthropique dans le réchauffement ne sont pas des gens qui nient les nuisances de l’homme sur son environnement, mais pour vous tout ça c’est la même chose, vous n’êtes pas le seul, bien sur c’est du classique , du coup mon voisin qui écoute attentivement tout ce qu’on lui dit à la télé croit que le dioxyde de carbone est un produit toxique, je lui ai dit qu’il en avale avec sa boisson gazeuse et qu’il participe du coup au réchauffement climatique quand il rote mais il ne me croit pas. 


      • sls0 sls0 7 novembre 2015 21:54

        Midas transformait tout ce qu’il touchait en or, nos hommes politiques transforme en merde.
        Qu’importe la cause, qu’elle soit bonne ou mauvaise, ils la polluent.

        Le développement durable vu que les ressources énergétiques vont diminuer et que c’est fortement créateur d’emplois est attirant et préconisé.
        Nos politiques vont le polluer, le dévier au bénéfices de leur carrière ou amis.
        Le développement durable j’y souscris, pas leur développement durable.

        Quand on me demande mon avis sur le développement durable je me tais, que répondre, quel développement ?

        Nos politiques construisent des aéroports sachant que le kérosène va devenir rare, ils peuvent parler de développement durable.


        • C'est Nabum C’est Nabum 8 novembre 2015 07:05

          @sls0

          Ils nous parlent développement durable et ils pensent profitable

          à partir de ce schéma de pensée, tout est fichu.

          Ces gens ne sont pas là au service de la planète et de ses habitants mais pour le profit de groupes financiers qui cherchent de nouveaux débouchés

          Le véritable durable suppose un changement de système. Pour eux c’est impossible, ils en sont les parasites heureux


        • troletbuse troletbuse 8 novembre 2015 07:27

          En ce moment, c’est l’été de la Saint Martin. Tout est donc normal


          • C'est Nabum C’est Nabum 8 novembre 2015 19:07

            @troletbuse

            Et le 11 novembre au passage de son corps qui remontait la Loire, les épines blanches se mirent à fleurir ...

            Qui va-t-on canoniser cette fois ? Nicolas Hulot


          • oncle archibald 8 novembre 2015 10:25

            Mon appétit immodéré pour les plats mijotés et les fromages me donne toute autorité pour donner un avis sur le développement du râble. Qu’on se le dise . Pour le reste cessez de me faire les poches popur payer les glaçons.


            • C'est Nabum C’est Nabum 8 novembre 2015 19:08

              @oncle archibald

              Je vous appellerai mon lapin


            • Sozenz 8 novembre 2015 10:26

              Bonjour c’ est Nabum.

              Prenez soin de vous et de votre trésor


              • C'est Nabum C’est Nabum 8 novembre 2015 19:09

                @Sozenz

                Je veille sur mon trésor et espère lui remettre une planète en bon état


              • juluch juluch 8 novembre 2015 11:51

                Bonjour Nabum


                Le réchauffement climatique.....se sera pas le premier et ce prétexte permet à certains de s’enrichir en nous vendant des véhicules sois disant propre et permet aussi à augmenter des taxes.

                je fais le tri mais je ne suis pas sur que mes déchets triés vont aux bon endroit....pas sur du tout. smiley

                de toute façon les gros industriels pollueurs mettront toujours en avant le spectre du chômage pour éviter les contraintes.

                Et puis ont aura toujours besoins du pétrochimique, du carburant et de produit manufacturés inutiles !  smiley

                Suffit de nous faire envie.

                Tout ça c’est une volonté politique réel pour réduire le polluant et non des déclarations et autres promesses débiles !!  smiley

                • C'est Nabum C’est Nabum 8 novembre 2015 19:11

                  @juluch

                  C’est vrai qu’il y a des questions à se poser dont nous n’aurons jamais les réponses.

                  Que faire ?

                  Briser le système actuel qui est fondé sur le mensonge


                  • C'est Nabum C’est Nabum 8 novembre 2015 19:11

                    @howahkan Hotah

                    Merci


                  • zygzornifle zygzornifle 8 novembre 2015 18:05

                    confusion ou fusion des cons ...


                    • zygzornifle zygzornifle 8 novembre 2015 18:08

                      la confusion c’est maintenant .....GGnnnnééééé.....
                      le réchauffement c’est maintenant .....GGnnnnéééé....

                      Mais la bouffe avec les potes parasites a la COP 21 c’est tout de suite....miam, miam, miam .... le tout avec le bon pognon des cons-tribuables .....


                      • C'est Nabum C’est Nabum 8 novembre 2015 19:12

                        @zygzornifle

                        Confusion, conformisme, complot

                        On peut tout dire sur le sujet


                      • zygzornifle zygzornifle 9 novembre 2015 13:37

                        @C’est Nabum

                        Il seraient vraiment concernés par l’avenir de la planète ils feraient leur COPain 21 par vidéoconférence au lieu d’affliger a Paris en quelques jours la pollution d’un an ....


                      • gogoRat gogoRat 8 novembre 2015 18:28

                         Mots d’un scientifique réputé, et en tous cas officiellement reconnu et honoré en France :

                        • " ...la vraie-fausse controverse sur le changement climatique m’a fait douter car elle venait illustrer au sein même des sociétés démocratiques la nouvelle fragilité du discours scientifique, sous l’effet conjoint de deux phénomènes : d’une part des « conspirations en plein jour », c’est-à-dire des mensonges publiquement assénés ; d’autre part des stratagèmes pour ne pas accorder de crédit à ce que nous savons, surtout si les implications intellectuelles ou pratiques de ces savoirs nous dérangent… Heureusement il existe des journalistes scientifiques courageux et compétents qui, inlassablement, débusquent et dénoncent les contre-vérités. »
                        cf http://biosphere.blog.lemonde.fr/2012/06/13/la-verite-mediatique-sur-les-climatosceptiques/
                         
                         

                         Dans les jugements assénés et publiquement proclamés ce qui est certain et vérifiable c’est, avant tout, que leurs auteurs prétendent tenir pour vraie l’interprétation qu’ils retiennent des intentions de ceux qu’il jugent. Intentions supputées vs intentions péremptoirement galvaudées (alors que les cas où elles pourraient être vraiment démontrées sont exceptionnels).
                         Les intentions des juges ne sont pas interprétées puisque ce sont eux-mêmes qui les avouent et même les revendiquent ! Les intentions des jugés restent la plupart du temps des hypothèses non prouvées, fruits des spéculations de ceux qui jugent.
                         ( à propos d’imposteurs, ce qui sort de la bouche des enfants - bien avant qu’ils n’atteignent l’âge allègre de la science, c’est : « çui qui dit c’est çui qui y est »)
                         Lorsque le stratagème est identifié, la charge du jugement est retournée !

                         


                        • C'est Nabum C’est Nabum 8 novembre 2015 19:14

                          @gogoRat

                          Tout ceci ne serait donc que fiction ?

                          Pourquoi pas

                          Ils sont assez forts pour organiser les trompe l’œil


                        • gogoRat gogoRat 9 novembre 2015 00:23

                          @C’est Nabum

                           Les affirmations suivantes sont-elle une fiction ou fait ?

                          • 1°) fiction ou fait ? :
                            nombre de Français déplorent que l’ancien ministre Claude Allègre et le directeur de l’Institut de Physique du Globe de Paris Vincent Courtillot auraient proféré des accusations publiques violentes : selon ces accusateurs, « Les climatologues seraient coupables d’une « imposture », « dévoyés » par l’appétit « d’argent », ils auraient trompé les citoyens et le gouvernement sur le climat. Dans son livre L’imposture climatique, Claude Allègre les accuse d’avoir « cadenassé » les revues scientifiques à l’aide d’un système « mafieux » et « totalitaire » afin d’imposer leurs vues aux contradicteurs. »

                            >> - a priori pour répondre à cette question 1°) :
                            retrouver la présence de ces accusations dans le livre cité.

                          • 2°) cette proposition (en italique et entre guillemets, pour signifier que ce n’est pas de ma part une affirmation) traduit-elle une fiction ou fait ? :
                             « Les climatologues sont coupables d’une imposture, dévoyés par l’appétit d’argent, ils ont trompé les citoyens et le gouvernement sur le climat. »

                            >> - a priori pour répondre à cette question 2°) :
                             pour que cette 2° proposition soit un jour un fait vérifié, il faudrait au moins :
                            - a) que l’imposture et l’appétit d’argent évoqués soient scientifiquement définis, démontrables , et scientifiquement démontrés
                            - b) mais, ce que je sais encore plus inatteignable, il faudrait prouver que, moi citoyen, j’aie été trompé par les climatologues incriminés !


                        • C'est Nabum C’est Nabum 9 novembre 2015 08:03

                          @gogoRat

                          Ce qui est vrai c’est que ce débat n’est pas serein, qu’il induit des comportements excessifs et idéologiques de part et d’autres.

                          Ce qui demande éclaircissement c’est le but recherché soit à créer une peur de toute pièce soit à la nier en dépit de données objectives.

                          Ce qui m’inquiète c’est l’incapacité à envisager l’avenir dans un système économique qui ne mette plus en péril les générations futures, réchauffement ou pas.


                        • Xenozoid Xenozoid 8 novembre 2015 19:17

                          let mots ouiais
                           surtout mis en oposition, comme disait derida, il n’y a pa de sens dans la pensée et les mots forment son excuse
                          bien a toi


                          • C'est Nabum C’est Nabum 10 novembre 2015 07:22

                            @Xenozoid

                            Des mots sans pensée ?

                            Comment serait-ce possible ?


                          • Xenozoid Xenozoid 10 novembre 2015 18:21

                            @C’est Nabum
                            des mots sans pensée , quant tout est formater on comprend que les mots n’on pas de sens,non ?
                            on peut changer leurs sens aussi et dire que c’est la pensée...
                            on peut les déconstruire aussi avec le reste
                            cela ne s’adresse pas a toi qui utilise les mots avec une pensée,n’est ce pas ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès