Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le retour des croisés

Le retour des croisés

Je le dis et le répète : tous les opposants au mariage pour tous ne sont pas des réactionnaires... C'est un débat qui traverse de nombreux courants de pensée.

Mais il y a deux vérités incontournables :

- les couples homoparentaux composent des familles, comme le montre la photographie de presse prise lors de la manifestation de décembre et jointe à l'article ;

- la manifestation du 13 est organisée par l'Eglise, la droite et l'extrême droite

La manifestation contre le mariage pour tous se prépare activement, côte à côte vont manifester des associations familiales catholiques, des représentants patentés de l'Eglise, la droite et l'extrême droite....

Les personnes qui ont participé à la dernière manifestation hésitent à sauter le pas, on les comprend : les identitiaires, l'action française et tous les groupes de l'extrême droite seront là pour en découdre avec le gouvernement... C'est l'homophobie qui guide ces groupes et rien d'autres.

Certains commentateurs disent que si cette manifestation est un succès le gouvernement devra réviser sa copie...

Rien n'est moins sûr... Les défenseurs du mariage pour tous préparent eux aussi leur manifestation...

Revenons à la manifestation réactionnaire du 13

Il s'agit là d'une manifestation nationale, reposant sur des relais puissants, sur l'argent de l'Eglise et sur le soutien de médias... Il y aura du monde, mais quel monde, quelle France ?

L'Eglise catholique a décidé de prendre toute ses « responsabilités », à n'importe quel prix... Le courrier adressé aux chefs d'établissements par la direction de l'enseignement catholique a fait plus que grincer les dents dans l'institution même.

Le syndicat majoritaire des personnels de l'enseignement privé, lui même se déclare opposé à cette initiative prise par la direction de l'enseignement privé...

Rien ne va plus....

Revenons à la fameuse lettre adressée aux chefs d'établissements :


 

« DANS UNE REPUBLIQUE LAIQUE, LE CNAFAL REFUSE LE DIKTAT DE L’EGLISE CATHOLIQUE

 

Dans un courrier adressé le 12 décembre aux 8300 chefs d’établissements privés, le Secrétaire Général de l’enseignement catholique Eric de Labarre, demande aux responsables de ces établissements d’instaurer un débat avec les élèves à propos du « mariage pour tous », avec l’objectif de se mobiliser pour la manifestation du 13 janvier 2013.

Le CNAFAL s’insurge devant cette procédure. Celle-ci sous prétexte de l’intérêt supérieur de l’enfant, tend à faire adopter par ces jeunes les positions de la religion catholique. Dans l’introduction de son courrier, Eric de Labarre a pris la précaution de préciser que la direction de l’enseignement catholique était opposée au mariage entre personnes de même sexe.

Quelle belle leçon de démocratie pour les jeunes, la conclusion est formulée avant même le débat ! Pour le CNAFAL, l’enfant n’appartient à personne. Il faut lui donner les moyens de tisser sa propre vie et de se déterminer librement par lui-même lorsqu’il sera adulte. C’est-à-dire l’envers d’un conditionnement.

Le communiqué accompagnant le courrier est tout aussi éloquent. Les éternels arguments des opposants au mariage pour tous y sont repris, telle que la prévalence des droits à l’enfant, confondu avec un désir d’enfant légitime, propre aussi bien aux hétérosexuels qu’aux homosexuels. A contrario, rien n’est mentionné sur les nombreux enfants (de 30 000 à 300 000 selon les sources) qui vivent déjà dans des familles homoparentales et dont la sécurité juridique n’est pas garantie en cas de décès du parent reconnu.

De même, il est exposé le droit pour l’enfant d’accéder à ses origines. Le CNAFAL y est depuis longtemps favorable, mais il s’interroge sur le refus actuel de l’église catholique de lever l’anonymat du don.

Le mariage civil est une institution de la République depuis deux siècles ; aucune religion n’est en droit de lui imposer sa propre vision. La République n’oblige pas l’église à marier religieusement les homosexuels.

Le CNAFAL approuve pleinement le rappel à l’ordre du Ministre de l’Education Nationale, Vincent Peillon, mettant en garde sur les risques de dérives et la crainte d’une montée de l’homophobie.

Ce que ne dit pas le représentant épiscopal, c’est que les établissements sous contrat avec l’Etat (loi Debré), coûtent à nos impôts plus de 7 milliards d’euros et le personnel fonctionnarisé est soumis aux mêmes obligations de neutralité que dans le public. C’est donc une rupture de contrat, et le CNAFAL réclame l’abrogation de la loi Debré : on ne peut percevoir des subventions publiques, et en même temps se réclamer du caractère propre de l’enseignement privé confessionnel.

Quand les croisés sont de retour, la République et la laïcité sont en danger. Résistons ! »

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (87 votes)




Réagissez à l'article

138 réactions à cet article    


  • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 9 janvier 2013 17:26

    Le « Mariage pour tous », c’est le « mariage » homo imposé à tous ! 


    Le projet de loi « Mariage pour tous »bouleverse le Code civil en supprimant systématiquement les mots de « mari » et de « femme », de « père » et de « mère », au profit de termes asexués, indifférenciés (notamment « parents »). Ce projet entend ainsi supprimer légalement l’altérité sexuelle et remettre en cause le fondement de l’identité humaine : la différence sexuelle et la filiation en résultant. Il ouvre la voie à une nouvelle filiation « sociale », sans rapport avec la réalité humaine. Il crée le cadre d’un nouvel ordre anthropologique, fondé non plus sur le sexe mais sur le genre, la préférence sexuelle. 

    Le « Mariage pour tous », c’est la fin de la généalogie pour tous ! 

    Avec l’adoption plénière par deux hommes ou deux femmes, des enfants seront considérés par la loi comme nés de deux parents de même sexe, donc privés volontairement de mère ou de père. Ils seront privés d’accès à une partie de leurs origines. C’est profondément discriminatoire et injuste pour les enfants. 

    Le « Mariage pour tous » conduira inéluctablement à la procréation scientifique pour tous ! 

    Le nombre d’enfants adoptables en France étant inférieur au nombre de couples en attente d’adoption, les couples de même sexe adopteront des enfants fabriqués par PMA (procréation “médicalement”assistée) pour les femmes, et issus de la GPA (gestation pour autrui, ou« mères porteuses ») pour les hommes. Les projets d’amendements d’une centaine de députés vont dans ce sens ; et le Premier ministre annonce déjà cette évolution dans « une loi complémentaire sur la famille ». 

    Le mariage civil H/F et la filiation PME, c’est l’égalité et la justice pour tous ! 

    La norme paritaire et la filiation naturelle - universelles - de la famille favorisent la cohésion sociale et intergénérationnelle. Nous n’ignorons pas pour autant les problématiques spécifiques des personnes homosexuelles. Certaines dispositions légales permettent déjà de les prendre en compte. Elles peuvent être améliorées sans bouleverser le mariage civil homme/femme et la parenté réelle.

    Parce que nous avons la responsabilité historique…

    …de préserver notre état civil, notre société et notre humanité, engageons-nous avec détermination et sans homophobie : le peuple et la société civile seront à nouveau dans la rue, avec leurs maires, leurs élus, leurs autorités morales, pour réclamer des Etats généraux sur le mariage, la filiation, et les droits de l’enfant ; pour demander le retrait de ce projet de loi. 

    Tous nés d’un homme et d’une femme, nous sommes tous concernés ! 

    Le peuple de France doit se lever pour ses enfants, son avenir… et notre humanité, constituée homme et femme.

    • La mouche du coche La mouche du coche 9 janvier 2013 22:50

      L’auteur « les opposants au mariage pour tous ne sont pas des réactionnaires »

      Mais ils font plus loin « la manifestation réactionnaire du 13 »

      L’auteur est dans la mauvaise foi manifeste, mais nous avons l’habitude. smiley


    • L’Ankou 10 janvier 2013 15:11

      « Le « Mariage pour tous », c’est le « mariage » homo imposé à tous ! »


      Merde alors ! On va dissoudre tous les mariages pour nous obliger à épouser des gens de même sexe ? Ah les salauds !

      « Le projet de loi « Mariage pour tous » »
       ... ne s’appelle officiellement plus comme ça. Ok, c’est bon on a gagné... rentrons chez nous...

      « ...bouleverse le Code civil en supprimant systématiquement les mots de « mari » et de « femme », de « père » et de « mère », au profit de termes asexués, indifférenciés (notamment « parents »). »

      Ah, non, mais les salauds, vraiment ! Il passent les femmes et les hommes au peloton d’exécution grammatical. Fumiers, va ! Ils les enlèvent subrepricement pour les remplacer par des clones linguistiques assexués, qu’ils appellent « synonymes » ! On nage en plein film d’horreur !

      « Ce projet entend ainsi supprimer légalement l’altérité sexuelle et remettre en cause le fondement de l’identité humaine : la différence sexuelle et la filiation en résultant. »

      Merde alors ! Ils vont nous castrer, en plus...

      « Il ouvre la voie à une nouvelle filiation « sociale », sans rapport avec la réalité humaine. »

      Non c’est vrai ? C’est pire que ce que je pensais ! Ces authentiques irresponsables refusent le statut d’orphelin et entendent les confier de force à des familles aimantes, jusqu’à faire passer ceux-ci pour des parents adoptifs ! Non mais quelle honte ! Osons le dire : l’adoption est une horreur contre-nature ! Un enfant c’est un papa et une maman ! Quand l’un disparait, il faut éliminer le petit plutôt que de créer cet invraissemblable artifice légal sans réalité biologique qu’est l’adoption plénière !

      « Le « Mariage pour tous », c’est la fin de la généalogie pour tous ! »

      Ah, zut ! on ne pourra jamais savoir de quel singe on descend, alors...

      Oui, c’est franchement dégueulasse ! D’ailleurs seule la vraie filiation génétique prévaut !
       
      Il faut un grand plan national de recherche des pères génétiques afin que les bâtards puissent honorer justement l’amant de passage qui a enfoutré leur maman, et puissent botter l’arrière-train de cet imposteur qui se contente de leur donner l’amour, l’éducation, l’argent de poche, la protection, la confiance, le gite et le couvert, les étrennes, un cadre familial stable, de l’affection, des sourires, une complicité, une éducation, une instruction, des principes moraux, une langue, une culture, des conseils. Il est temps que tant de pingrerie soit justement exposée sur la place publique ! Ah, oui, dans la liste, j’oubliais aussi l’endoctrinement, pour ceux des enfants qui sont élevés par organisateurs des manifestations du 13 janvier...

      Vive la primauté toute puissnte de la Vraie Et Très Sainte Filiation Biologique avec du vrai sperme et des vrais ovules ! Assez d’OGM dans les maternités ! Vive le foutre bio sans adjuvant !
       
      Et pour bien faire respecter cette filliation génétique, une seule solution : lapider la femme adultère et mettre nos vierges et nos femmes sous clé ! Il est temps que l’homme soit enfin rétabli comme propriétaire exclusif de la fécondité de sa femme ! Voilà l’avenir ! Retour aux bonnes vieilles valeurs ! Ceinture de chasteté et mise sous tutelle du patrimoine, comme en 1804 ! Non mais ! Si on les laisse faire, vous allez voir qu’elle vont demander le droit de vote et se mettre à travailler.

      « Le « Mariage pour tous » conduira inéluctablement à la procréation scientifique pour tous !  »

      QUOI ? En plus, ces enflures barbares veulent remplacer nos bonnes croyances par des SCIENCES ! Non mais on rêve, là ! Vous allez voire que si ça continue, ils vont désapprouver les superstitions ! Je suis sûr que ces lois fourbes sont inspirées par des mathématiciens pervers !

      « Tous nés d’un homme et d’une femme, nous sommes tous concernés !  »

      Ah, ben voilà... Je dois être le fruit d’un démon et d’une extra-terrestre alors... Parce que personnellement, je me fous complètement de l’égalité, mais j’aime bien la liberté. La nouvelle loi ne me prive d’aucune liberté et donne à certains qui en étaient exclus, la liberté de choisir entre mariage ou union libre. Il y a bien longtemps qu’on ne faisait plus de loi pour lever des contraintes inutiles et donc, créer de la liberté. Il sont où, d’ailleurs, les libéraux ? On ne les entend pas beaucoup, les libéraux ? Ils ont honte de leurs racines ? Ils ont des doutes sur leur filiation ?

      « Le peuple de France doit se lever pour ses enfants, son avenir… et notre humanité, constituée homme et femme. »

      C’est sûr ! Il n’y a qu’a voir ce que sont devenus les pays où de telles lois sont passées : inondations, peste, gangnam-style, séismes, météorites, terrorisme, incapacité à retrouver certains petits objets ou à reconstituer des paires de chaussettes, crises bancaires, gangrène, jeux de rôles, tsunamis, invasion de criquets, épidémies, famines, crottes de chiens sous les semelles, déferlement de hordes démoniaques... Mes amis, surtout, ne nous laissons pas faire !

    • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 janvier 2013 23:14

      Pour info, ce panégyrique est copié-collé tel quel dans chaque article traitant du sujet. N’attendez aucune réponse de son auteur-diffuseur, il n’est là que pour faire sa pub.


    • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 11 janvier 2013 10:48

      Bonjour Mmarvin,


      C’est une bonne idée ! En effet, comme tous les articles pro mariage pour tous disent la même chose, que les opposants sont tous des homophobes intégristes fachos, il est donc normal de copier coller les mêmes commentaires ! 
      Et comme vous ne cherchez pas le débat mais la calomnie, il est donc inutile de vous répondre smiley
      Bonne journée

      Martin

    • Mmarvinbear Mmarvinbear 11 janvier 2013 11:26

      Ce n’est pas calomnier le mouvement anti-mariage que de dire que l’on y retrouve en priorité 


      - tous les grands nervis de l’extrême-droite, FN et autres
      - les catholiques intégristes, adeptes de Lefevre, et d’autres traditionalistes du même tonneau comme CIvitas
      - des pseudo-people, véritables has-been qui profitent de l’événement pour sortir un livre sur le sujet et tenter de gagner un peu d’argent sur votre dos.

      On a donc toutes les fins de race qui vont venir pour un denier baroud d’honneur avant de finir dans les poubelles de l’ histoire.

      Ce qui ne sera pas trop tôt.

    • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 11 janvier 2013 11:31

      Mmarvin,


      Oui mais l’assimilation de l’ensemble des anti à ces extremistes est de la calomnie pure et simple. En partant sur ce postulat, les pro ferme toute porte au débat.

      Bonne journée

      Martin

    • Mmarvinbear Mmarvinbear 11 janvier 2013 16:21

      Non, ce sont les antis qui ferment le débat car ils sont de toute façon opposé au projet.


    • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 9 janvier 2013 17:27
      Lors de la manifestation, tout participant est invité à nous aider pour faire passer et respecter courtoisement ces consignes

      1. La Manif Pour Tous est une manifestation pacifique. Aucune forme de violence n’est tolérée. En cas de contre-manifestation, nous ne répondrons pas, nous garderons le sourire et le respect des personnes.

      2. La Manif Pour Tous est pluraliste : des personnes de toutes philosophies et confessions ont choisi de participer à la manifestation pour défendre le mariage civil.

      3. La Manif Pour Tous est une initiative citoyenne non partisane. Aucune formation politique ne fait partie du collectif, et les responsables politiques nous faisant l’honneur de participer à la manifestation sont invités à respecter le caractère universel de la manifestation.

      4. Les associations qui soutiennent La Manif Pour Tous défilent sans afficher leurs logos propres et se fondent dans la manifestation. Les organisateurs de La Manif Pour Tous se réservent le droit de demander le retrait de toute pancarte, banderole ou drapeau allant à l’encontre de l’esprit et des objectifs de la manifestation. De plus, afin d’éviter toute confusion, la diffusion de tracts autres que ceux de La Manif Pour Tous est interdite.

      5. Les participants sont invités à suivre les consignes données par les Volontaires (en jaune) ou les services de sécurité et à reprendre les slogans de la manifestation annoncés au podium. Tout slogan de nature politique ou mettant en cause des personnes est proscrit.

      6. Si des participants sont sollicités par des journalistes, ils sont invités à reprendre les messages du tract d’appel à manifester (verso du tract), les slogans annoncés au micro, sur les banderoles et panneaux, et l’objectif de La Manif Pour Tous : « Nous sommes attachés au mariage républicain et souhaitons le retrait du projet de loi « Mariage pour tous ». L’action de rue n’est pas le moment d’interview-débat.

      7. Les participants sont encouragés à venir habillés aux couleurs de La Manif Pour Tous : bleu, blanc, rose.

      • BlackMatter 10 janvier 2013 19:50

        « 2. La Manif Pour Tous est pluraliste : des personnes de toutes philosophies et confessions ont choisi de participer à la manifestation pour défendre le mariage civil. »


        Etant homosexuel, pour le mariage pour tous et les manifs pour tous et très attaché au mariage civil, je pourrais participer ? Ca a l’air vachement cool...

      • armand 9 janvier 2013 17:27

        La veille est là, pourvu qu’elle soit là quand la TVA va passer à 21% et la baisse des retraites et la baisse des indemnités chomage et et et ...

        Merci de votre article Chalot


        • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 9 janvier 2013 17:30

          « L’égalité des droits, qui est un principe fondamental, n’est pas l’uniformité des droits ». « On ne redéfinit pas le droit familial, les rapports entre parents et enfants, comme on baisse un taux de TVA. [...] Rien n’est pire que de légiférer dans la précipitation et sous l’influence médiatique »

          Jean-Marc Ayrault 2004

          • BlackMatter 10 janvier 2013 19:53

            C’était pas à propos de la réforme de la droite pour le divorce pour tous ?


          • jef88 jef88 9 janvier 2013 17:55

            Et les autres religions elles pensent et disent quoi ?
            silence radio dans l’article !

            au dela de la défense d’un projet de loi on sent une « haine du curé » identique à celle de années 1900 !


            • lulupipistrelle 10 janvier 2013 13:19

              Bienvenue dans le meillleur des mondes !


              L’enfant propriété de la collectivité ? C’ est exactement ce que les totalitarismes avaient mis en oeuvre. 

            • nico31 9 janvier 2013 17:58

              Le communiqué de la CNAFAL commence par un mensonge

              D’après la CNAFAL donc Eric de Labarre, demanderait aux responsables de ces établissements d’instaurer un débat avec les élèves à propos du « mariage pour tous », avec l’objectif de se mobiliser pour la manifestation du 13 janvier 2013

              « chaque école, collège ou lycée peut prendre les initiatives qui lui paraissent localement les plus adaptées pour permettre à chacun l’exercice d’une liberté éclairée »

              Donc en fait, ce que reproche la CNAFAL à de Labarre c’est d’éclairer la liberté des élèves, mais aussi des parents et des enseignants. La CNAFAL n’aime pas la liberté éclairée, elle préfère l’obscurantisme, et le manifeste par un mensonge.

              DIKTAT : imposé sans négociation.

              L’Église, selon la CNAFAL, imposerait donc son point de vue sans négociation. Comme si 577 prélats siégeaient au palais Bourbon en quelque sorte. Vous a-t-il échappé, CHALOT, que c’est le parti socialiste qui occupe la majorité des sièges à l’Assemblée Nationale, comment dans ces conditions l’Église pourrait elle imposer un quelconque diktat ? Chercher à convaincre les personnes qui ne partagent pas votre avis, est-ce leur imposer un diktat ?

              Pour le CNAFAL, l’enfant n’appartient à personne. Il faut lui donner les moyens de tisser sa propre vie et de se déterminer librement par lui-même lorsqu’il sera adulte. Et c’est bien pour cela qu’il faut éclairer sa liberté en lui proposant tous les arguments du débat, et non pas que les vôtres !

              Le mariage civil est une institution de la République depuis deux siècles ; aucune religion n’est en droit de lui imposer sa propre vision. La République n’oblige pas l’église à marier religieusement les homosexuels.
              Et pour l’instant, et jusqu’à ce qu’une nouvelle loi soit voté le mariage homosexuel reste illégal y compris du point de vue de la République, il n’y a rien de particulièrement scandaleux de le dire, y compris à des enfants. Certains voudraient que cela change, ils donnent leurs arguments, d’autres souhaitent le status-quo, ils exposent les leurs. Ou est le scandale ? Le débat est il clos avant d’avoir commencé ? Au nom de quoi faudrait il interdire aux école catholiques de dire à leurs élèves que le mariage civil est une institution de la République depuis deux siècles et qu’il consacre encore aujourd’hui ne vous en déplaise l’union d’un homme et d’une femme ?

              Le CNAFAL réclame l’abrogation de la loi Debré : on ne peut percevoir des subventions publiques, et en même temps se réclamer du caractère propre de l’enseignement privé confessionnel. En d’autres termes, le CNAFAL souhaite bâillonner financièrement tous ceux qui ne pensent pas comme lui. Le CNAFAL et vous même CHALOT avez une conception très stalinienne de la liberté. Ce qui ne m’étonne pas vu votre moustache :

              Il avait de belles moustaches,
              Le sourcil noir, le regard clair
              Un peu bourru un peu bravache
              Pour nous c’était presque un père
              Joli coeur sous une peau d’vache
              Grand coeur sans en avoir l’air
              Révolutionnaire sans tâche
              Oui Staline est exemplaire


              • lulupipistrelle 10 janvier 2013 13:20

                Et le plus drôle c’est que Chalot est de temps en temps sur le forum anarchiste. 


              • Fergus Fergus 9 janvier 2013 17:59

                Bonjour à tous.

                Enfin, le PS vient de prendre une bonne décision en abandonnant l’abonnement sur la PMA. Pour le reste, je trouve très choquant que ce parti ne laisse pas la liberté de vote à ses députés. Sur un tel sujet de société, seul le peuple français, consulté par référendum, devrait avoir à se prononcer. Le résultat, positif ou pas, n’en serait que plus légitime.


                • Fergus Fergus 10 janvier 2013 08:34

                  Erratum : il convient évidemment de lire « en abandonnant l’amendement sur la PMA. »


                • Furax Furax 10 janvier 2013 12:42

                  Non Fergus
                  LE référendum que nous devons exiger puisqu’il conditionne notre existence même car nous ne vivons plus dans une République dont le premier mot de la devise est LIBERTE est le référendum sur la sortie (ou non) de l’UE.
                  Après on s’amusera avec tout ce que vous voulez !
                  http://www.youtube.com/watch?v=onc6ehK9ZTg
                   smiley


                • docdory docdory 10 janvier 2013 13:13

                  @ Le sudiste 

                  Bonne remarque.
                  En effet, au fond de l’isoloir , les électeurs ne répondront pas à la question posée par les sondages « êtes-vous pour ou contre le mariage homosexuel », mais répondront à la véritable question sous-entendue par cet hypothétique référendum, question qui n’a jamais été posée par les sondages, et qui est celle-ci : « et vous, personnellement, seriez-vous heureux d’apprendre que votre fils ou votre fille décide de contracter un mariage homosexuel, et seriez-vous heureux d’organiser à cette occasion une fête ou vous inviteriez toutes votre famille et tous vos amis ? ».
                  Eh bien là, il y a fort à parier qu’à cette question cachée, les électeurs répondraient, en leur âme et conscience, massivement « non » ! Et voilà pourquoi la gauche est tellement terrorisée à l’idée de proposer un référendum : les sondés qui sont favorables au mariage homosexuel y sont favorables dans le cadre d’une expérience de pensée, mais n’iront certainement pas se mobiliser et se déplacer aux urnes pour la faire appliquer dans le monde réel ! On ne sait jamais : ça pourrait toucher leur propre famille...

                • Vipère Vipère 10 janvier 2013 13:53

                  Fergus bonjour, détrompez-vous, il remet la loi sur la P.M.A. à plus tard pour camer le jeu en raison de prochaine manif du 13 janvier dont je suis  !!!


                • Vipère Vipère 10 janvier 2013 13:55

                  Seul le peuple français est souverain, mais seulement sur le papier, en pratique sitôt élus, sitôt trahis sont les citoyens  !


                • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 10 janvier 2013 14:06
                  Bonjour

                  Le président va reculer et en mettant la PMA dans un projet de loi sur la Famille en mars, il sait pertinemment qu’il permet aux personnes contre le mariage pour tous de rester mobilisés sur le long terme et non plus sur une seule manifestation ! Il cherche des excuses pour pouvoir abandonner « la tête haute » ! 

                  Pourquoi croyez vous qu’il provoque l’ensemble des antis, qu’il relance le vieux démon de l’école publique vs l’école privée, qu’il ouvre le débat sur la GPA ? Pour mobiliser un maximum de voix contre !

                  Martin

                • Mmarvinbear Mmarvinbear 10 janvier 2013 23:23

                  Enfin, le PS vient de prendre une bonne décision en abandonnant l’abonnement sur la PMA. : Faux. L’amendement sera discuté dans le cadre d’une autre loi sur la famille en Mars-Avril.


                  Pour le reste, je trouve très choquant que ce parti ne laisse pas la liberté de vote à ses députés. : Parce que l’ UMP la laisse ?


                  Sur un tel sujet de société, seul le peuple français, consulté par référendum, devrait avoir à se prononcer. Le résultat, positif ou pas, n’en serait que plus légitime.

                  Ce référendum a eu lieu. 4 fois, avec les élections de 2012. Ce projet était connu de tous et tous ont pu voter en toute connaissance de cause.

                  Tout comme, par exemple, l’abolition de la peine de mort en 81. Les Français étaient favorables à plus de 60 %, et pourtant ils ont voté à gauche sachant que cela allait renverser le moule à Beauf.

                  De plus, le Président n’a pas le droit d’appeler à un référendum sur ce sujet. Il ne peut le faire que pour une ratification, une révision de la Constitution ou pour une loi touchant aux institutions et à leur fonctionnement. 

                • docdory docdory 11 janvier 2013 11:08

                  @ Mmarvinbar

                  Le Président a parfaitement le droit de faire un référendum sur le sujet , cf l’article 11 de la Constitution :
                  « Le Président de la République, sur proposition du Gouvernement pendant la durée des sessions ou sur proposition conjointe des deux Assemblées, publiées au Journal Officiel, peut soumettre au référendum tout projet de loi portant sur l’organisation des pouvoirs publics, sur des réformes relatives à la politique économique, sociale ou environnementale de la nation et aux services publics qui y concourent, ou tendant à autoriser la ratification d’un traité qui, sans être contraire à la Constitution, aurait des incidences sur le fonctionnement des institutions. »

                  La politique familiale est une branche de la politique sociale de la nation. L’adoption du mariage et de l’adoption homosexuelle est une réforme profonde de la politique familiale de la nation, donc de sa politique sociale . Ces réformes entrent donc tout à fait dans le cadre de l’utilisation du référendum !

                • Mmarvinbear Mmarvinbear 11 janvier 2013 11:31

                  Non, le mariage fait partie du domaine SOCIETAL, et non social.


                  C’ est différent. D’ailleurs, tous les constitutionnalistes interrogés sur la question l’ont admis. Le président n’a pas le droit de convoquer les français sur cette question.

                • Fred94 9 janvier 2013 18:48

                  Le « Mariage pour tous », c’est le « mariage » homo imposé à tous !
                  Et non, c’est la reconnaissance de la parentalité et de l’amour porté à un enfant qu’une personne porte a un enfant et qu’elle considère comme le sien.
                  Le « Mariage pour tous », c’est la fin de la généalogie pour tous ! 

                  Ah bon, un enfant adopté n’a pas de parents biologiques ? Un enfant né d’une insémination n’a pas une mère biologique ?
                  Le « Mariage pour tous » conduira inéluctablement à la procréation scientifique pour tous ! 
                  En quoi cela vous regarde t’il qu’une femme décide de porter un enfant via insémination pour un couple d’homme ? (je précise que je ne suis pas pour la marchandisation du corps de la femme)
                  Le mariage civil H/F et la filiation PME, c’est l’égalité et la justice pour tous ! 
                  L’ascendance ne fait pas la parentalité, cela se saurait !
                  Parce que nous avons la responsabilité historique…
                  En effet, vous avez la responsabilité historique de balayer devant votre porte pour en finir avec les carcans dans lesquels vous vivez et ainsi, participer à la réforme de notre république.
                  Tous nés d’un homme et d’une femme, nous sommes tous concernés !
                  Si on commence à parler du droit de l’enfant , à avoir un père et une mère qui affiche une vie de couple harmonieux et un savoir pédagogique, à grandir dans une famille aimante et responsable, on en mettrait des millions en famille d’accueil !




                  • CHALOT CHALOT 9 janvier 2013 19:05

                    Nico 31 argumente et je l’en remercie...Ce n’est pas le cas de Ah bon et oui qui vient de s’inscrire, il y a pleu, uniquement pour balancer les textes des adeptes du mariage pour tous.
                    Nico !
                    Le CNAFAL a raison et les syndicats de l’enseignement du privé disent la même chose, à peu près que le CNAFAL : il ne s’agit pas dans les écoles privées de débattre mais d’éclairer dans un sens, d’orienter et de préparer à la manifestation..


                    • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 9 janvier 2013 19:11
                      Chalot

                      Vous répétez encore et toujours le même message. Souffrez donc que j’en fasse de même...

                      Martin

                    • nico31 9 janvier 2013 19:59

                      Le CNAFAL a raison, certes mais encore ...

                      Les partisans du pseudo-mariage non paritaires s’expriment largement eux aussi, y compris dans les écoles publiques, pourtant théoriquement neutres elles, et qui devrait l’être d’autant plus qu’elles s’affichent comme telles à la différence des écoles catholiques qui affirment ouvertement leurs orientations catholiques.

                      Les adversaires du mariage non paritaire, qui ont raison contrairement à vous (et je n’argumenterais pas plus que vous) ont le devoir d’apporter la contradiction. Si non il n’y aurait que votre son de cloche, et dans ce cas, comment éclairer le choix ?

                      Mais je comprend que le liberté éclairée fasse peur aux obscurantistes !


                    • CHALOT CHALOT 9 janvier 2013 19:13

                      Absolument pas oh l’anonyme Ah bon... envoyé au feu !


                      • Ah bon ? Et oui ! Ah bon ? Et oui ! 9 janvier 2013 19:15

                        Chalot,


                        « au feu », « croisé », vous croyez vous en guerre ?

                        Martin

                      • CHALOT CHALOT 9 janvier 2013 19:22

                        « Croisés » c’est un titre plein
                        et au feu cela veut dire en service commandé
                        C’est curieux ce pavillon ou logo que vous mettez : ainsi les enfants sont invités à cette manif, c’est de l’instrumentalisation au premier degré


                        • nico31 9 janvier 2013 20:00

                          En parlant d’instrumentalisation : vous avez vu la photo de poussettes en tête de votre article ?


                        • Furax Furax 10 janvier 2013 12:47

                          « Croisé », j’adore.
                          On retrouve ici ton sens de la nuance. Mais, bon, c’est ce qui fait le charme de Chalot...
                          A ce propos, tes nouveaux petits copains, si je les appelais les « Sans culottes », tu hurlerais à l’homophobie non ?


                        • BlackMatter 10 janvier 2013 20:20

                          « En parlant d’instrumentalisation : vous avez vu la photo de poussettes en tête de votre article ? »


                          Oui, ce n’est pas acceptable tout comme les enfants présents dans les manifs contre le mariage pour tous.

                        • Robert GIL ROBERT GIL 9 janvier 2013 19:51

                          Le 13 janvier, les homophobes seront à nouveau dans la rue contre l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples homosexuels  : Boutin, Copé, l’Action française, la Trêve de Dieu, Laissez-les vivre… Droite, extrême droite, mouvements religieux, tous accusent le projet de loi de remettre «  en cause [les] fondements de la famille, à travers le mariage et l’adoption par les couples homosexuels .

                          L’essentiel de leur argumentation est dirigé contre l’homoparentalité, censée perturber les enfants. Des enfants qu’ils n’hésitent pas à utiliser, oubliant un peu vite que parmi elles et eux, des lesbiennes, des gays, des bisexuelles et des transgenres subiront leurs rafales de haine de plein fouet. Dans leur croisade contre le mariage des homosexuelles, ils glissent ensuite de l’adoption à la PMA (procréation médicalement assistée), puis à la GPA (gestation pour autrui), une tout autre question.

                          C’est un bien sinistre engrenage, qu’il va falloir briser  : l’égalité des droits, ça ne se divise pas  !

                          La mobilisation en faveur de l’égalité des droits donnera lieu le week-end des 19 et 20 janvier à des manifestations et rassemblements dans les régions, et le dimanche 27 à une grande manifestation à Paris. La rue ne doit pas être le territoire des réactionnaires pour la convergence des haines...


                          • Yohan Yohan 9 janvier 2013 19:59

                            Tu nous pompes avec tes homophobes. Les associations gay ont foutu le bordel en exigeant le package au lieu de demander une extension du pacs. Sur un pacs amélioré, il y aurait consensus. Sur l’adoption, ça pouvait encore passer. Mais sur les autres tripatouillages pour s’octroyer des gamins à tout prix, le peuple est contre, c’est clair. Alors, ton package tu peux te la carrer où je pense. D’ailleurs, il y a une tripotée d’homos qui n’ont rien demandé de tel. Ils veulent juste avoir la possibilité de se transmettre du patrimoine et avoir les droits d’un couple sur le plan fiscal, ce qui me paraît autrement plus justifié que de vouloir à tout prix posséder des marmots et d’acheter des ventres pour ce faire.


                          • nico31 9 janvier 2013 20:03

                            « Ils veulent juste avoir la possibilité de se transmettre du patrimoine et avoir les droits d’un couple sur le plan fiscal »

                            Et même ça je n’en voie pas bien la justification, y compris pour les hétéros, à partir du moment ou il n’y a pas d’enfant !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès