Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le retour du politique

Le retour du politique

On croyait que la politique n’intéressait plus personne : abstentions records, peopolisation du pouvoir bling-bling... Eh bien non, il revient par la fenêtre...

Le débat sur l’identité nationale ? Un flop retentissant. Admettons : les médias ont tout fait pour le plomber. Mais nos politiques ont pu expérimenter cette profonde vérité, rappelée tant par Thomas d’Aquin que par Rousseau : l’acte par lequel le peuple est un peuple n’est pas l’acte du roi, mais l’acte du peuple. Autrement dit, c’est le peuple qui dit qui il est, et il ne le dit pas dans le cadre autorisé, mais dans la vie de tous les jours, en exprimant simplement la volonté de vivre ensemble.
 
C’est dire que l’épisode de la burqa est intéressant de ce point de vue : inutile de stigmatiser l’intolérance de nos concitoyens, coupables de ne pas accepter l’autre, coupable d’islamophobie et de tous les vices possibles... Nous ne voulons pas vivre avec des gens qui se cachent le visage, exprimant ainsi, d’ailleurs, leur volonté de ne pas vivre avec nous, comme nous, à visage découvert.
 
Saine intolérance, donc, que ce rejet violent de la Burqa ? Oui, peut-être : ne pas tolérer ce qui nous agresse, ce qui affiche et revendique le mépris pour ce que nous affirmons être : des hommes et des femmes qui se regardent à égalité.
 
Ce n’est pas encore de la politique, mais c’est déjà une manifestation d’une conscience sociale que, après Tocqueville et ses analyses brillantes sur l’individualisme démocratique, nous pouvions croire perdue. Etre Français, c’est être visible. Bien sûr, c’est vrai aussi des italiens, des allemands.... Nous sommes là bien loin d’un nationalisme réducteur. Nous sommes devant une conscience d’être une communauté qui ne s’arrête pas aux frontières tracées par les hommes, unis par une culture commune et des valeurs universelles qui dépassent ces frontières.
 
Le retour du politique arrive ici : comment organiser cette volonté de vivre ensemble, et que faire de ceux qui, pourtant parmi nous, affichent ce refus du vivre ensemble ? Voici une question authentiquement politique, qui relève de la prudence politique.
 
Une loi pour faire enlever la burqua ? Inutile et inefficace, car elle n’est que le symptôme du rejet de notre vie commune. On ne guérit pas la varicelle en arrachant les boutons !
 
J’ignore ce qu’est l’islam, et cela ne m’intéresse pas d’abord : ce qui m’intéresse, c’est de savoir si celui ou celle qui veut vivre chez nous veut vivre avec nous. Tout est là...
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 mai 2010 10:45

    à l’auteur
    « Une loi pour faire enlever la burqua ? Inutile et inefficace, car elle n’est que le symptôme du rejet de notre vie commune ».
    Interdiction totale du voile intégral : loi inapplicable ?


    • TOHT 28 mai 2010 11:48

      Soyons honnête, c’est une réponse politique à une action politique. Très loin d’être en accord avec le gouvernement actuel, ce que je regrette c’est que l’on n’a pas cherché à aller plus loin.

      La remise en cause de la loi de 1905 par NS au début de sa mandature, les attaques indécentes contre le lien républicain, voilà ce que cela donne

       


      • Capreolus Capreolus 28 mai 2010 22:11

        Je crois que la référence à la loi de 1905 est hors sujet : primo parce qu’elle n’interdit pas la visibilité de l’appartenance religieuse dans l’espace public, et deuxio parce que si la laïcité garantit le politique de l’influence religieuse, la Burqa ne remet pas en cause la laïcité. Ce qu’elle remet en cause, c’est notre modèle social, notre manière de vivre ensemble. Mais je crois qu’il est honnête de dire qu’il y a derrière la burqa non seulement un immense mépris pour notre république, mais aussi une volonté de s’imposer dont le terme naturel est à terme un danger pour la laïcité. En vérité, il me semble que nous sommes en train de nous faire coloniser...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès